Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
LCN

Articles avec #patriarca tag

DIFFICULTÉ DANS LA PRÉPARATION DU PROCÈS DE L'ANCIEN PARRAIN DE LA FAMILLE PATRIARCA

4 Novembre 2017 , Rédigé par Xav Publié dans #Patriarca

Frank Salem
Frank Salemme

Francis « Cadillac Frank » Salemme, a un parcours assez atypique dans la Cosa Nostra. Au début de sa carrière criminelle, Francis Salemme n’avait aucun lien de parenté, ni aucune association avec des membres de la famille Patriarca. Mais dans les années 1950, ce dernier qui purgeait une courte peine de prison, fut incarcéré avec Anthony Morelli, un membre influent de la famille Patriarca. Son frère, Frank, surnommé « Butsey », avait été le premier chef répertorié de la famille de Providence basé dans dans l’État du Rhodes-Island, avant que cette dernière ne fusionne avec une autre faction, celle de Boston, basée dans l’État du Massachussetts, pour former la famille Patriarca.En prison, Anthony Morelli fut épaté par les facultés de Frank Salemme et lui demanda de le recontacter à sa sortie de prison. Une fois libéré, ce dernier devint en quelques années, un membre important, un proche du Parrain, Raymond Patriarca, qui adorait sa faculté à obéir coute que coute aux règles imposées par la famille mafieuse et surtout par sa faculté à ramener beaucoup d’argent. Mais en raison de ses origines à moitié Irlandaise par sa mère et Italienne par son père, son intronisation, était à cette époque, impossible. Mais au fil des années, les mentalités dans la Cosa Nostra changèrent et Frank Salemme prêtera serment d’allégeance et devient un Soldat aux ordres de Raymond Patriarca. Pendant sa carrière criminelle, Frank Salemme était très proche de certains membres du fameux Winter Hill Gang. Ce gang géré par Whitey Bulger, avait dans ses rangs, des individus d’origines Irlandaise, mais aussi Italienne, la plupart des tueurs à gage sans scrupule, que Frank Salemme connaissait très bien pour avoir passé une partie de son enfance avec eux. Suite à de nombreuses tensions au sein de la famille Patriarca, Frank Salemme deviendra au début des années 1990, le Parrain de cette famille mafieuse. Mais son règne fut de courte durée et en 1996, il sera inculpé de racket avec Whitey Bulger, mais aussi Steve Flemmi. Lors de son

Stephen Flemmi et James Bulger
Stephen Flemmi et James Bulger

incarcération, Frank Salemme se rendra compte que ces derniers collaboraient depuis des années avec les autorités fédérales et pour sauver sa peau lui, deviendra l’un des premiers Parrains de la Cosa Nostra à coopérer avec la justice Américaine. Son témoignage fut jugé

par les procureurs fédéraux et en signe de récompense, Frank Salemme sera transféré dans un autre État, sous une nouvelle identité. Dans le programme de protection des témoins fut assez trouble. En 2004, il sera arrêté pour parjure et entrave à la justice et condamné à cinq années de prison. A sa sortie, Frank Salemme réintègrera de nouveau et de justesse, le programme de protection des témoins. Mais en Juillet 2016, dernier coup de théâtre, Frank Salemme fut recherché, puis arrêté par la suite par le FBI pour avoir participé activement au meurtre de Steven DiSarro, un ancien propriétaire de boite de nuit qui entretenait des relations assez particulières avec la famille Patriarca. Selon les nouvelles accusations portées dans ce dossier, Steven DiSarro, aurait été étranglé par Frank Salemme Jr, fils de l’ancien Parrain en présence de l'ancien Parrain de la famille Patriarca et de Robert DeLuca, ancien Underboss qui décidera par la suite de coopérer. Pour les procureurs fédéraux, l’attitude décontractée de Frank Salemme pendant son arrestation et lors de sa première comparution devant un tribunal était inacceptable. Mais ce qui énervait visiblement le plus les procureurs, c'est le fait que Frank Salemme est une nouvelle fois menti aux autorités fédérales et ceux malgré les règles très strictes établies lors de sa coopération avec la justice Américaine, de dévoiler par exemple toutes les informations en sa connaissance sur son passé criminel, ont décidé de faire inculper Frank Salemme de meurtre et demander la peine de mort pour ce crime. Dans cette affaire, les procureurs fédéraux pourront s’appuyer sur le témoignage de Robert « Bobby » DeLuca, qui lui aussi fut arrêté alors qu'il était rentré dans le programme de protection des témoins, mais aussi sur le témoignage de Stephen Flemmi ancien ami de Frank Salemme.  Mais depuis plus d’un an, l’affaire semble trainer en longueur et Frank Salemme qui est actuellement incarcéré, a demandé par le biais de ses avocats, des nouvelles sur l’avancée de son dossier. L’ancien Parrain de la famille Patriarca, est en effet assez surpris de ne pas recevoir des preuves de son implication dans le meurtre de Steven DiSarro, pour qu’il puisse ainsi préparer sa défense. Lors d’une audience intermédiaire, les avocats de la défense ont alors demandé une nouvelle fois d’avoir tous les éléments nécessaires assez rapidement pour préparer un futur procès. Ce silence est selon la défense assez significatif d’un certain malaise que peut avoir les procureurs fédéraux, dans leur faculté à préparer à bien ce procès, qui devrait débuter en 2018. La liste des personnes pouvant témoigner est nombreuse, mais leur passé criminel peut être un poids trop lourd à porter et ainsi ne pas convaincre un jury de la culpabilité de Frank Salemme.

Lire la suite

L'ANCIEN ACTING BOSS DE LA FAMILLE PATRIARCA SORT DE PRISON

22 Octobre 2017 , Rédigé par Xav Publié dans #Patriarca

Anthony Spagnolo
Anthony Spagnolo

En 2012, Les frères DiNunzio, Carmen dit « The Big Cheese » et Anthony étaient incarcérés pour des frais de racket. Le Parrain de la famille Patriarca, Peter Limone qui n’était plus que l’ombre de lui même, n’arrivant plus à assurer les taches quotidiennes de la famille, préféra s’entourer de différents Acting Boss. A cette époque, la famille Patriarca était en pleine restructuration, et dans cette situation délicate, ce dernier décidera de nommer Anthony « Spucky » Spagnolo, un Capitaine de la vieille école, pour assumer cette responsabilité. Fortement impliqué dans le trafic dans sa jeunesse, Anthony Spagnolo a accumulé diverses peines de prison, des incarcérations qui lui ont permis d’augmenter son respect et de gravir un à un les échelons de la hiérarchie mafieuse. Anthony Spagnolo n’assumera les fonctions d’Acting Boss que deux petites années. En Octobre 2014, ce dernier ainsi que le Soldat Price « Stretch » Quintina furent inculpés d’avoir extorqué pendant plusieurs années, différentes entreprises de fabrication de machines de poker, demandant plusieurs dizaines de milliers de dollars aux propriétaires en signe de leur protection. Si les individus extorqués refusaient de payer les sommes demandées, Anthony Spagnolo n’hésita pas à envoyer Price Quintina, pour utiliser la violence physique pour recouvrir les dettes. Âgé de soixante quinze ans, Anthony Spagnolo décidera de trouver très rapidement par le biais de ses avocats, un accord de plaidoyer avec les procureurs fédéraux.  En acceptant d’avouer sa culpabilité devant un tribunal, Anthony Spagnolo sera condamné à vingt cinq mois derrière les barreaux. Ce mois-ci,

Carmen DiNunzio
Carmen DiNunzio

l’ancien Acting Boss de la famille Patriarca fut libéré d'une prison fédérale, sous contrôle judiciaire. Anthony Spagnolo portera un bracelet électronique et sera en résidence surveillée jusqu’en Décembre prochain, avec l'interdiction bien entendu de côtoyer de près ou de loin, les membres de la famille Patriarca. Une fois libéré de toutes ses contraintes sur sa liberté surveillée, Anthony Spagnolo retrouvera une famille Patriarca, qui a complètement changé d’organisation. En Juin dernier, l’ancien Parrain Peter Limone, décéda brusquement. Carmen DiNunzio a été libéré d'une prison fédérale en 2015 et devint très rapidement comme l'un des futurs successeurs de Peter Limone au poste de Parrain. La famille Patriarca est coupée en deux factions. Une faction à Providence dans l’État du Rhode-Island et une autre à Boston dans l’État du Massachusetts. Le rôle de Parrain dans cette famille est très stratégique. Il faut que le nouveau Boss, qui assumera le contrôle total de ce vaste territoire, soit accepté et surtout respecté par l’ensemble des deux factions, une tâche très difficile. Carmen DiNunzio est selon les procureurs fédéraux, l’un des meilleurs candidats. Né dans le Little Italy de East Boston, Carmen DiNunzio est très apprécié des familles New-Yorkaise et entretien aussi de très bonne relation avec la Outfit de Chciago, un avantage considérable. Anthony Spagnolo quant-à lui, est toujours resté à faire des affaires à l’intérieur du territoire « réservé » à la famille Patriarca et son influence avec les autres familles reste limitée voire inexistante. Son futur statut reste incertain, mais il est fort probable qu’Anthony Spagnolo reprenne ses anciennes fonctions de Capitaine, jusqu’à la sortie d’Anthony DiNunzio en Février 2018.

Lire la suite

UN CAPITAINE DE LA FAMILLE PATRIARCA RESTERA FINALEMENT DERRIÈRE LES BARREAUX

17 Septembre 2017 , Rédigé par Xav Publié dans #Patriarca

Frank « Bobo » Marrapese,
Frank « Bobo » Marrapese,

Frank « Bobo » Marrapese, un Capitaine la famille Patriarca, s’est vu refusé une énième fois une demande de libération conditionnelle, après avoir été condamné à près de neuf années de prison pour racket et extorsion en 2013. Identifié depuis les années 1960 comme un membre à part entière de la famille Patriarca, Frank Marrapese gravit rapidement les échelons du crime organisé, en devenant un proche de l’ancien Parrain, Raymond « LS » Patriarca. A cette époque, la simple mention de son surnom « Bobo », inspirait la peur, une image façonnée par des multiples assassinats orchestrés de près ou de loin par le mafieux, sans qu’il se soit pour autant inculpé. Des témoins bien sûr, il y en a eu quelques uns, mais la plupart finiront assassiner ou auront des subites pertes de mémoire lors des procès. En 1969, Frank Marrapese passa sa première nuit en prison pour une accusation de vol qualifié. Durant les années 1970, Frank Marrapese se fit incarcéré à de nombreuses reprises, toujours pour les mêmes délits : des actes de violences répétées contre différents individus, à cette époque, la police le soupçonnait de participer à la majorité des crimes identifiés pour la famille Patriarca. Son club social dénommé le Acorn Social Club était devenu l’un des repères préférés des mafieux de la famille Patriarca. Depuis ce jour, la surveillance de Frank Marrapese devenait de plus en plus oppressante. En 1984, l’ascension du Capitaine de la famille Patriarca s’arrêta brusquement, après avoir été inculpé du meurtre d’un Associé, Richard « Mickie » Callei , un tueur à gages, proche de Frank Marrapese, assassiné en 1975. Il aura fallut près d'une décennie pour que les autorités fédérales puissent regrouper tous les éléments permettant d'inculper Frank Marrapese de ce crime. Contrairement aux habitudes, certains témoins, dont des membres de sa propre équipe, décideront de venir témoigner à son procès et donneront des détails impressionnants sur ce meurtre, montrant la dangerosité du Capitaine de la famille Patriarca. A cette époque, Frank Marrapese purgeait une peine de prison toujours pour vol qualifié. Le verdict sera à la hauteur de ses crimes, la perpétuité, qu'il purgera sans broncher : « J'ai eu trois maisons cinq enfants, cinq entreprise, deux petites amies et une femme et maintenant je suis là. Je prêt à vivre une nouvelle vie », déclara t'il aux journalistes présents au tribunal avant d'être incarcéré. Pour essayer de couper les liens entre Frank Marrapese et sa famille mafieuse, le bureau fédéral des prisons transféra régulièrement ce dernier dans différentes prisons fédérales aux quatre coins des Etats-Unis. Malgré cela, Frank Marrapese ne fut pas pour autant considéré comme un détenu modèle. Entre 1997 et 2005, le Capitaine de la famille Patriarca, rétrogradé au rang de Soldat, sera placé à l’isolement près de trente cinq fois. En 2008, Frank Marrasse, sera accepté à une libération conditionnelle, mais malgré des lourdes contraintes sur sa liberté surveillée, ce dernier continuera à travailler pour la famille Patriarca jusqu'à son arrestation en 2011.

Lire la suite

CARMEN DINUNZIO NOUVEAU PARRAIN DE LA FAMILLE PATRIARCA ?

8 Juillet 2017 , Rédigé par Xav Publié dans #Patriarca

Carmen DiNunzio et Peter Limone
Carmen DiNunzio (à gauche) avec Peter Limone

Après le décès de Peter « Crazy Horse » Limone, Parrain de la famille Patriarca, les candidats potentiels à sa succession, étaient peu nombreux, mais surtout l’un d’entre eux, ce démarquait logiquement du lot. Carmine DiNunzio surnommé, The Big Cheeze dans le milieu, assurait déjà le poste d’Acting Boss pendant la gouvernance de Peter Limone. En 2009, ce dernier plaida coupable de corruption et de racket et condamné à six années de prison dans un pénitencier fédéral. Une incarcération exemplaire selon le gouvernement, à tout point de vue. Pendant son emprisonnement, Carmen DiNunzio, avait un comportement très courtois avec les gardiens de prison et avait même suivi plusieurs programmes de réhabilitation, lui permettant de diminuer de plusieurs mois sa peine de prison. En Février 2015, Carmen DiNunzio sera donc libéré, et sera soumis pendant plus de deux ans à des règles très strictes sur la liberté surveillée. Des conditions que l’Acting Boss de la famille Patriarca accepta sans sourciller, même s’il continua de gérer dans l’ombre, les activités criminelles de la famille Patriarca, depuis son club social dénommé le Gemini Social Club situé à Boston. Cet endroit a toujours été un repère pour les frère DiNunzio, mais surtout pour les membres de faction de Détroit, ou Carmen, est originaire. Il faut savoir que la famille Patriarca est gérée en deux factions. Cette particularité a toujours donné lieu à de nombreuses tensions sur la gouvernance de la famille. La première faction vient de Boston, ou Carmen est actuellement le leader et une autre à Providence dans l’État du Rhode-Island, ou Matthew « GoodLooking Matty » Guglielmetti a été attitré récemment au poste

Luigi « Baby Shacks » Manocchio
Luigi « Baby Shaks » Manocchio

d’Underboss. Sous Peter Limone, sa hiérarchie, ou des membres des deux factions étaient positionnés à des postes clés, permettait une certaine stabilité, dans une organisation criminelle ou la moindre étincelle, peut entrainer comme chez les Colombo, une sévère lutte de clan. Generalement une alternance est effectuée. Avant la nomination de Peter Limone,

l’ancien Parrain Luigi « Baby Shacks » Manocchio, originaire du Rhode-Island, avait assuré la gouvernance de la famille pendant de nombreuses années. Mais aujourd’hui, Carmen DiNunzio est désormais un homme libre. Il peut se déplacer et rencontrer n’importe quelle personne sans que cela ne soit répressible pour lui. Vivant encore dans son quartier de naissance, dans le Little Italy de East Boston, Carmen, avec son frère Anthony, qui sera bientôt libéré d’une prison fédérale, ont pendant de nombreuses années, étendu leur influence à l’extérieur des deux États. Très apprécié dans les familles de New-York, Carmen DiNunzio a toujours entretenu une très bonne relation avec la Outfit de Chicago. Cette avantage dans la Cosa Nostra est considérable. Elle permet en effet à Carmen DiNunzio de se positionner en homme fort de la famille Patriarca, tout en assurant une certaine stabilité, grâce à l’appui des familles voisines.

 

Lire la suite

LE PARRAIN DE LA FAMILLE PATRIARCA EST DÉCÉDÉ

21 Juin 2017 , Rédigé par Xav Publié dans #Patriarca

Peter LimonePeter « Crazy Horse » Limone (voir photo), l’actuel Parrain de la famille Patriarca est décédé cette semaine, il avait quatre vingt trois ans. Dès son adolescence, Peter Limone était déjà un bookmaker très actif, jusqu'à cette soirée de Mars, on était alors en 1965. Le 12 Mars précisément, le corps d’un délinquant notoire, ancien boxeur, dénommé Edward « Teddy » Keegan, fut retrouvé criblé de cinq balles, dans une ruelle de Chelsea, un quartier ouvrier à l’extérieur de Boston. Pour le gouvernement fédéral, il ne fit aucun doute que cet assassinat portait la signature de la Cosa Nostra . C’était une époque dangereuse. Un important Associé de la famille Patriarca, Joseph « The Animal » Barboza commençait à collaborer avec le FBI et était prêt à mentir sous serment sur différents crimes non résolus, pour pouvoir retrouver le plus rapidement possible la liberté (Joseph Barboza sera assassiné en 1975, alors qu’il venait de déménager à San Francisco de plusieurs balles de fusil à pompe). L’Associé de la famille Patriarca incrimina très rapidement, Peter Limone, Joseph Salvati, Henry Tamelo et Louis Greco comme les responsables du meurtre d'Edward Deegan. Grâce à son témoignage, ils seront reconnus coupable de meurtre et à l’exception de Joseph Salvati, condamnés à mort. Quelques années plus tard, leur peine sera commuée à un emprisonnement à vie. Dans les années 2000, la justice Américaine décidera de casser le premier verdict et de libérer de prison Peter Limone, après trente trois années passées derrière les barreaux. La justice Américaine venait de se rendre compte, que le tueur de Edward Deegan, n’était autre que Joseph Barboza lui même. En dédommagement, la justice Américaine décidera de verser près de vingt six millions de dollars à Peter Limone, une fois multimillionnaire, il pouvait enfin profiter un peu de sa vie, mais ce dernier en voulait toujours plus. Peter Limone retrouva « ses premiers amours » et commença à travailler de nouveau pour la famille Patriarca. Pour cette organisation criminelle, la venue de Peter Limone dans ses rangs, représentait plusieurs avantages. Elle savait que ce dernier avait effectué plus de la moitié de sa vie derrière les barreaux. De plus, Peter Limone connaissait en réalité les meurtriers d’Edward Deegan, mais il avait préféré « fermer sa bouche » et a refusé de collaborer avec les autorités. Rapidement, dès sa sortie de prison, Peter Limone sera intronisé dans la Cosa Nostra, et devint à Consigliere très actif. En 2009, avec l’incarcération de l'ancien Parrain, Luigi « Baby Shacks » Manocchio, Peter Limone reprendra naturellement les rênes d’une famille, qui avait perdu énormément de sa splendeur. Mais sa marge de manœuvre était très limitée. Certes, il occupait le poste de Parrain, et recevait des enveloppes remplies de billets chaque semaine, mais Peter Limone était encore en probation, après avoir plaidé coupable de racket et d’extorsion en 2010. De plus, sa santé était défaillante, Peter Limone s’entoura alors de différents Acting Boss, pour pouvoir gérer les affaires criminelles de la famille Patriarca dans les rues. Actuellement, la famille Patriarca serait gérée par les frères DiNunzio. Carmen surnommé « The Big Cheeze », est sorti de prison 2015 et servait déjà d’Acting Boss à Peter Limone. Anthony DiNunzio, qui occupait déjà ce poste avant sa condamnation, sera libéré de prison en 2018. Dans les prochaines semaines, voire les prochains mois, la famille Patriarca va devoir se réunir pour nommer leur nouveau Parrain. Les frères DiNunzio, de part leur expérience, sont dans la capacité de se positionner sur le poste, mais c’est sans compter sur Matthew « Matty » Guglielmetti, un Capitaine de la famille Patriarca, qui vient de purger près de dix années de prison pour trafic de drogue et qui inspirerait un certain respect auprès de ses membres.

Lire la suite

L'ANCIEN UNDERBOSS DE LA FAMILLE PATRIARCA PLAIDE COUPABLE

12 Novembre 2016 , Rédigé par Xav Publié dans #Patriarca

Robert "Bobby" DeLucaRobert « Bobby » DeLuca (voir photo), pensait en avoir fini pour de bon avec la Cosa Nostra. Cet ancien Underboss de la famille Patriarca qui avait décidé de collaborer avec les autorités fédérales en 2011, vivait tranquillement sous une autre identité sous le soleil de Floride. Mais Robert DeLuca n’avait pas joué le jeu. Les conditions lors sa coopération étaient que Robert DeLuca dévoile toutes les informations en sa possession pour aider la justice Américaine dans sa lutte contre la Cosa Notra. Malheureusement pour lui, le FBI remarqua après plusieurs années d’enquête sur la disparition de Kevin Hanrahan, un propriétaire de plusieurs boîtes de nuit, Associé en affaire avec l’ancien Parrain de la famille Patriarca, Francis « Cadillac Frank » Salemme. Arrêté en Juillet dernier, Robert DeLuca se mit de nouveau très rapidement à table et désigna son ancien patron, Francis Salemme comme l’organisateur de ce meurtre crapuleux. Ce dernier qui était rentré lui aussi dans le programme de protection des témoins, n’avait pas jugé bon comme Robert DeLuca de divulguer des informations sur l’assassinat de Kevin Hanrahan. Un mois plus tard, Francis Salemme se fit lui aussi arrêter dans un hôtel du Connecticut. Selon le FBI, l’ancien Parrain de la famille Patriarca aurait tenté de fuir les autorités quand il apprit sa future arrestation. Pour ses avocats, Francis Salem ne voulait pas fuir, mais seulement s’expliquer en personne pour se défendre de ces nouvelles accusations, qui pourraient l’amener dans le couloir de la mort. Robert DeLuca quant-à lui décida de négocier très rapidement un nouvel accord de plaidoyer avec la justice Américaine. L’ancien Underboss de la Cosa Nostra qui est désormais âgé de soixante et onze ans, ne se voit pas passer le restant de ses jours en prison, surtout avec son statut d’informateur du gouvernement qui pourrait rendre ses conditions de détention encore plus difficile. La semaine dernière, Robert DeLuca vêtu de la combinaison orange des prisonniers fédéraux, quitta le Métropolitan Center ou il était incarcéré pour rejoindre le tribunal fédéral de Boston pour accepter son entente de plaidoyer. En arrivant dans la salle d’audience, Robert DeLusa salua très rapidement les journalistes présents, avant d’accepter de plaider coupable d’obstruction et de fausses déclarations. Quand le juge fédéral demanda à l’accusé si ce dernier était coupable toutes ces accusations, Robert DeLuca répondit très brièvement : « Oui je le suis ». En acceptant de plaider coupable, l’ancien Underboss de la famille Patriarca accepta aussi de revenir dans le Rhode Island pour avouer sa participation dans le meurtre de Kevin Hanrahan. Pour son avocat, il était nécessaire que son client reconnaisse les faits, pour espérer que ce dernier puisse retrouver sa liberté et revivre tranquillement en Floride avec ses enfants et petits-enfants. Mais les procureurs fédéraux ne voient pas de la même manière la stratégie annoncée par l’avocat de la défense. En cumulant les peines, Robert DeLuca serait susceptible de terminer sa vie derrière les barreaux, mais en plaidant coupable, une peine allant de dix à quinze années de prison pourrait être prononcée par le même juge dans quelques mois.

Lire la suite

RÉORGANISATION EN COURS AU SEIN DE LA FAMILLE PATRIARCA

24 Septembre 2016 , Rédigé par Xav Publié dans #Patriarca

RÉORGANISATION EN COURS AU SEIN DE LA FAMILLE PATRIARCA

Libéré de prison depuis moins de deux ans, l’actuel Acting Boss de la famille Patriarca, Carmen « Big Cheeze » DiNunzio, continue tranquillement à réorganiser sa garde rapprochée. Le poste de Consigliere est stratégique dans une famille, qui a subi depuis plusieurs années, des salves incessantes de la part de la justice Américaine, désorganisant de ce fait une partie de sa hiérarchie. Carmen DiNunzio en était bien conscient, et malgré le fait d'être encore en liberté surveillée, l'opportunité de pouvoir réorganiser l'un des des familles historiques de la Cosa Nostra, était une offre qui ne pouvait pas se refuser. Au début, Carmen DiNunzio avait pensé à promouvoir Anthony « Tony Ponytail » Parrilo à cette fonction. Mais le gangster, crédité d’une étiquette de tueur multi-récidiviste par les autorités fédérales, vient de commencer à purger une peine de cinq années dans une prison d’État pour tentative de meurtre et agression. Carmen se retourna alors vers un membre respecté de la famille Patriarca, un mafieux de la vieille école, Joseph « Joe The Bishop » Achille. Ce dernier a longtemps été un ancien lieutenant de l’ancien Parrain, Luigi « Baby Shacks » Manocchio. En 2005, il fut arrêté et inculpé avec plusieurs membres de la famille Patriarca, de différentes charges tenant de la loi Rico, une inculpation qui se soldera au final par une seule année d'emprisonnement pour le mafieux. Joseph Achille qui venait de fêter ses soixante dix ans, accepta sa peine sans sourciller et prendra très vite du galon à sa sortie de prison. Quand son Parrain, Luigi Manocchio fut inculpé d'avoir extorqué plusieurs clubs de striptease, Joseph Achille fut à ses côtés. En effet, l'actuel Consigliere de la famille Patriarca fut filmé à plusieurs reprises dans la salle d'audience, pour soutenir « moralement » son Parrain dans cette dure « épreuve ». A ses côtés, Joseph Achille retrouvera un Capitaine de le vielle école, Matty Guglielmetti, qui a été libéré de prison en 2014 et qui vient d'être nommé Underboss par Carmen Di NUnzio. La famille Patriarca est coupé en deux factions. L’une d’entre elle se trouve à Providence dans l’État du Rhode Island et la deuxième à Boston dans le Massachusetts. Anthony Parrilo, Matty Guglielmetti et Joseph Achille viennent de Providence, alors que Carmen DiNunzio et le Parrain actuel de la famille (en semi-retraite) Peter « Crazy Horse » Limone sont quant- eux, tous les deux originaires de Boston. En organisant une telle hiérarchie, Carmen DiNunzio, évitera ainsi les tensions entre les deux factions, et aura le champ libre pour pouvoir prospérer en tout sérénité. En nommant des membres respectés et craints à ses côtés, Carmen DiNunzio veut se protéger des attaques du gouvernement fédéral.Mais alors que devient Peter Limone ?. Il est curieux de constater que cela soit un Acting Boss qui réorganise sa famille à sa manière relançant alors de nombreuse suppositions sur le rôle exact de Peter Limone au sein de la famille Patriarca. Servirait-il de catalyseur pour la justice Américaine, qui ferait plus de publicité, en incarcérant définitivement un Parrain de la Cosa Nostra, qu’un mafieux multi récidiviste comme Carme DiNunzio.

Lire la suite

PEINE DE MORT REQUISE CONTRE L'ANCIEN PARRAIN DE LA FAMILLE PATRIARCA ?

17 Août 2016 , Rédigé par Xav Publié dans #Patriarca

PEINE DE MORT REQUISE CONTRE L'ANCIEN PARRAIN DE LA FAMILLE PATRIARCA ?

Il a quitté sa vie dans la Cosa Nostra il y a plusieurs décennies, vivant sous une nouvelle identité dans le programme de protection des témoins à Atlanta. Selon ses amis, il aimait lire et faire de l’exercice, sans savoir que cet octogénaire fut l’ancien Parrain de la famille Patriarca, Francis « Cadillac Frank » Salemme (voir photo). Ce dernier profitait paisiblement surement de sa retraite au frais du gouvernement, mais tout bascula en quelques semaines. En Juillet dernier, un ancien membre haut placé de la famille Patriarca devenu repenti, Robert « Bobby » DeLuca, fut arrêté pour entrave à la justice. Cette dernière, accuse l’ancien homme fort de la Cosa Nostra d’avoir nié sa participation dans l’assassinat de Steven DiSarro en 1993, un ancien propriétaire de boite de nuit, qui entretenait des relations particulières avec la famille Patriarca. Fin Juillet, les procureurs fédéraux évoquaient une éventuelle possibilité d’inculper l’ancien Parrain, Francis Salemme sur ce meurtre. Ce dernier qui a déjà été condamné pour parjure en 2005, aurait oublié une nouvelle fois de donner toutes les informations nécessaires au FBI pour pouvoir enfin clore ce dossier. Francis Salemme sentait le vent tournait, surtout quel depuis quelques jours, il avait appris qu’il était renvoyé une nouvelle fois du programme de protection des témoins. Ce dernier avait sans nul doute entendu parlé d’une future arrestation, car le FBI arrêta l’ancien Parrain de la famille Patriarca, dans un hôtel du Connecticut. Menotte aux poignets, il fut immédiatement transféré à Boston devant un juge fédéral, qui l’incarcéra immédiatement. En arrivant au tribunal, Francis Salemme commença à sourire en apercevant Fred Whyshah, un procureur qui l’avait déjà fait incarcéré deux fois pendant sa carrière criminelle : « Hey Fred content de vous voir ici de nouveau » ironisa Francis Salemme. Son attitude décontractée après son arrestation, a perturbé les procureurs qui risqueraient de demander la peine de mort à l’encontre de l’ancien Parrain de la famille de Patriarca. Pour son avocat, son client est complètement innocent et « va combatte bec et ongles contre toutes les accusations ». La défense de Francis Salemme risque d’être compliquée. Comment expliquer devant un jury que ce dernier est innocent dans cette affaire, alors qu’à l’époque il était à la tête de la famille Patriarca. Alors même s’il n’a pas appuyé personnellement sur la gâchette, ce genre d’assassinat a dû être approuvé au préalable, surtout qu’il fût commis par son propre fils. Cette histoire remonta à la surface quand Stephen Flemme ancien gangster du Winter Hill Gang déclara aux autorités que Steven DiSarro avait été étranglé par Francis Salemme Jr en présence de son père. Stephen Flemme déclara au FBI que Francis Salem était préoccupé de l’amitié qu’entretenait Steven DiSarro avec un individu qui coopérait avec les autorités contre l'ancien Parrain de la famille Patriarca et son fils dans une enquête fédérale : « C’est quelqu’un qui a compris sa leçon, depuis vingt et un an, plus personne a entendu parlé de lui » déclara son avocat, oubliant sans doute sa condamnation pour parjure dans les années 2000. Vêtu d’une chemise bleu marine à manche courte, Francis Salemme ne mit aucune difficulté pour se lever pour faire face devant le juge fédéral. Ce dernier décida de l’incarcérer sans caution possible, et pour cause, ce dernier avait été arrêté retrouvé dans le Connecticut, quelques jours après son mandat d’arrêt. Mais pour son avocat, ce déplacement fut entièrement volontaire. Selon lui, Francis Salem voulait retourner à Boston pour s’expliquer de lui même sur ce meurtre.

Lire la suite

QUAND LA COSA NOTRA ESSAYE DE VENDRE DES TABLEAUX DE GRANDS MAITRES - PARTIE 1

3 Août 2016 , Rédigé par Xav Publié dans #Philadelphie, #Divers, #Patriarca

QUAND LA COSA NOTRA ESSAYE DE VENDRE DES TABLEAUX DE GRANDS MAITRES - PARTIE 1

On a souvent parlé ces derniers mois, du célèbre casse de la Lufthansa, orchestré par des membres de la familles Lucchese, qui rapportèrent près de six millions de dollars à la Cosa Nostra en 1978. Mais un vol aussi spectaculaire eut lieu au début des années 1990, quand des Associés et membres supposés de la Cosa Nostra, décidèrent de cambrioler le Isabella Stewart Gardner Museum (voir photo) de Boston, la nuit de de la célèbre fête Irlandaise, la Saint-Patrick, en 1990. Vers 1h30 du matin, deux individus armés, déguisés en policiers, attachèrent les gardes de sécurité et volèrent pour près de cinq cent million de dollars de tableaux de grand maitres, des Degas, des Manet, des Vermeer et des Rembrants. A ce jour, aucune personne ne fut arrêtée, aucun tableau ne fut récupéré, et malgré vingt six années après ce fameux vol, la Cosa Nostra reste le principal suspect. Dernièrement, un ancien Capitaine de la famille de Philadelphie, dénommé Robert « Bobby » Luisi Jr, qui est disparu dans le programme de protection de témoin, donna de nouvelles indications sur ce fameux braquage. Robert Luisi Jr a eu un parcours atypique dans la Cosa Nostra. Fils de Robert Luisi Sr, assassiné par la famille Patriarca au milieu des années 1990, ce dernier passa l’entière de sa vie criminelle à Boston, une ville ou le crime organisée est très bien implanté Le problème, est que sa « candidature » pour devenir un membre intronisé, fut bloquée par un Capitaine de la famille Patriarca. Pour cela, Robert Luisi Jr, sera intronisé dans la famille de Philadelphie au milieu des années 1990, tout en continuant son activité de trafiquant de drogue, toujours depuis Boston. En 1998, ce dernier fut promu au rang de Capitaine, mais une année plus tard tout bouscula. Robert Luisi Jr fut accusé et inculpé de trafic de drogue. La drogue peut rapporter énormément d’argent aux membres de la Cosa Nostra, mais elle peut aussi amener des longues peines de prison, aux membres qui voudraient s’adonner à ce trafic et Robert Luisi Jr en était conscient. Pour éviter une peine à rallonge, ce dernier décidera de témoigner contre la famille de Philadelphie et contre son Parrain, Joseph Merlino. Aujourd’hui, la vie de Robert Luisi Jr est complètement différente. Vivant dans un État du Sud, l’ancien gangster s’est rapproché de la religion, en devenant pasteur. Mais ce dernier est toujours disponible pour donner des informations sur son ancienne vie. Dernièrement, il révéla que les deux individus ayant perpétré le cambriolage du Isabella Stewart Gardner Museum, n’était autre que Robert Guarente et Robert « The Cook » Gentille. Robert Luisi Jr connaissait très bien les deux Associés de la Cosa Nostra, l’ancien Capitaine de la famille de Philadelphie voulait même créer une nouvelle famille à Boston, en nommant Robert Guarente comme Underboss et Robert Gentile comme Consilgiere. A l’époque du vol, Robert Luisi Jr, déclara que Robert Guarante l’avait sondé à plusieurs reprises sur la manière de vendre des tableaux de grands maitres, lui certifiant que la plupart d’entre eux, étaient cachés sous une dalle en béton, dans une maison en Floride. Robert Guarente qui purgeait au début des années 2000, une peine de prison pour trafic de cocaïne, décèdera en 2004, en ne donnant jamais et malgré la pression du FBI, la localisation exacte des différents tableaux.

Lire la suite

FUTURES ARRESTATIONS POUR DES REPENTIS DE LA FAMILLE PATRIARCA ?

30 Juillet 2016 , Rédigé par Xav Publié dans #Patriarca

FUTURES ARRESTATIONS POUR DES REPENTIS DE LA FAMILLE PATRIARCA ?

L’ancien Parrain de la famille Patriarca, Francis « Cadillac Frank » Salem (voir photo), devrait être inculpé très prochainement, pour avoir caché une nouvelle fois des informations sur le meurtre d’un ancien propriétaire de boîte de nuit, Steven DiSarro. Cette future inculpation, s’inscrit avec l’arrestation il y a quelques semaines d’un ancien Capitaine de la famille Patriarca, Robert « Bobby » DeLuca. Les deux mafieux, qui avaient décidé de coopérer avec la justice Américaine, vivaient tranquillement sous une autre identité dans le programme de protection des témoins. Le problème est que le FBI s’est rendu compte que Robert DeLuca, qui avait toujours nié la moindre participation dans ce meurtre crapuleux, aurait été en fait présent le jour de cet assassinat. Son rôle aurait été de trouver un endroit isolé pour enterrer le corps de Steven DiSarro. Concernant Francis Salemme, ce n’est pas la première fois que ce dernier ment aux autorités. En 2005, il avait déjà été condamné à cinq années de prison pour parjure et entrave à la justice. Libéré en 2009, il avait de nouveau intégré le programme de protection des témoins, une nouvelle chance pour le Parrain de la famille Patriarca, qui risque désormais de tout perdre. Steven DiSarro, qui travaillait avec la famille mafieuse, avait été étranglé par le propre fils de Francis Salemme, Francis Salemme Jr, aujourd’hui décédé du Sida. Les restes du corps de Steven DiSarro avait été retrouvé tardivement, en Mars dernier, sous la propriété de William Ricci, un ancien ami proche de Robert DeLuca. William Ricci avait décidé lui aussi de coopérer avec les autorités après une arrestation pour trafic de marijuana. Ce dernier était sans doute effrayé que le FBI, en cas de recherche approfondie, puisse découvrir que le corps d’un individu soit enterré dans son propre terrain. Les Salemme étaient partenaires en affaires avec Steven DiSarro, mais une enquête de l’IRS (Internal Revenue Service), ont sans nul doute sellé le sort de l’Associé de la famille Patriarca, dont des doutes sur une future coopération avec le FBI était de plus en plus « discutée » entre les membres de la famille Patriarca. Robert DeLuca qui a décidé de plaider non-coupable des accusations portées contre lui, est actuellement incarcéré. Cette affaire va sans nul doute faire tomber la plupart des repentis de la famille Patriarca, qui ont été en relation de près ou de loin avec cet assassinat. Mark Rossetti par exemple, un ancien Capitaine de cette organisation criminelle, qui avait décidé de collaborer avec le FBI en 2010, après avoir été arrêté pour plusieurs charges fédérales dont le racket, le trafic de drogue, le prêt usuraire et les jeux illégaux, aurait été lui aussi présent dans le meurtre de Steven DiSarro, pourtant il n'en jamais parlé aux autorités pendant sa coopération. L’ancien chauffeur et garde du corps de Francis Salem Sr et ancien bras droit de Mark Rossetti, Darin Bufalino, identifié comme un Associé de la famille Patriarca, pourrait être lui aussi inculpé dans ce meurtre. Selon la police du Rhode Island, ce dernier aurait été l’une des personnes chargées d'éliminer le corps de Steven DiSarro. Condamné en 2012, à sept années de prison, il purge actuellement sa peine dans un pénitencier fédéral.

Lire la suite