Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
LCN

JOSEPH D. PISTONE AKA DONNIE BRASCO

26 Mars 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Bonanno

JOSEPH D. PISTONE AKA DONNIE BRASCO

Joseph "Donnie Brasco" Pistone à rejoint le FBI en 1969. Après avoir mené plusieurs enquêtes, il fut muté en 1974 à New-York et affecté dans la brigade des détournements de camions. Pendant deux ans, il infiltra un gang qui était spécialisé dans le vol de vehicules et dans le détournement de marchandises. A la fin de cette opération, plus de 30 personnes furent inculpées, ces arrestations furent décrites à l'époque comme l'un des reseaux de voleurs de véhicules et de détournements de marchandises les plus rentables des Etats-Unis.
En 1976, le FBI décida d'infiltrer la Mafia italo-Américaine, et Joseph Pistone fut choisi pour plusieurs raisons. La première raison était que Joseph Pistonne avait déjà de l'expérience dans les missions d'infiltrations. La deuxième raison est qu'il était d'origine Italienne et qu'il parlait couramment cette langue. Il avait grandi dans le New-Jersey et pendant son adolescence, il avait côtoyé plusieurs membres de la Mafia. Un pseudonyme fut choisi et Joseph Pistone utilisa le surnom de Donnie Brasco. Le FBI effaca complétement toute trace sur l'identité de Joseph Pistonne comme si il n'avait jamais existé et créa un casier judiciaire pour Donnie Brasco le faisant passer pour un voleur de bijoux. L'opération consistait à infiltrer des membres liés à la Mafia qui détournaient 5 à 6 camions par jour dans la ville de New-York. Cette opération devait au départ durer 6 mois, au final elle aura duré plus de cinq ans.
La première étape de son infiltration était de ne pas se focaliser sur les etablissements de Little italy détenus par la Mafia car sa présence aurait pu sembler suspecte. En effet on ne fréquente pas ses endroits du jour au lendemain sans connaitre personne à moins d'être un touriste ou de chercher les ennuies. Il commenca à fréquenter différents bars en dehors de cette zone et il en profita pour louer un appartement dans un quartier fréquenté par la Mafia. Son appartement était situé pres d'un petit restaurant "Chez Carmello", d'après ses informations, ce restaurant était detenu par Joey et Carmine Zito tous deux membres de la famille Genovese. Pendant plusieurs semaines, il prenait ses habitudes dans ce bar et repéra plusieurs des ses "cibles", souvent c'etait des membres initiés de la Cosa Nostra. A l'intérieur, généralement il buvait quelques verres et profitait par la même occasion pour voir ce qu'il se passait autour de lui. Le principal pour lui était de se faire voir sans précipiter les choses et montrer qu'il était discret et qu'il ne se mê lait pas des affaires des autres. A force de se montrer, il commenca à avoir des affinités avec le barman de ce restaurant dénommé Marty. Etre ami avec le barman d'un bar détenu par la Mafia pouvait avoir plusieurs avantages. Joseph Pistone élargissait son réseau de contacts, grâce à Marty, il côttoyait maintenant des "Affranchis", il ne discutait pas forcement avec eux, mais la plupart le connaissaient et finirent par le saluer. A force de parler avec Marty, il lui fit comprendre que s'il il y avait possibilité de gagner un peu d'argent, il était partant. Lui et Marty trainèrent dans les clubs de New-York ou plusieurs membres initiés de la Cosa Nostra avait leur habitude et c'est à partir de ce moment qu'il fit connaissance avec des associés de la famille Colombo. Au bout de quelques mois, la première partie de son opération était effectué, il était rentrer en contact avec une bande qui détournait des marchandises dans tout New-York. Cette bande était dirigée par Jilly Greca un membre initié de la famille Colombo. Il profita alors d'être en contact permanent avec Jilly Greca pour se faire doré son image. Il était maintenant connu comme un voleur de bijoux, prêt à faire des affaires pour gagner de l'argent, un type réglo qui ne pose pas de questions et qui sait tenir sa langue.
Au bout de quelques mois, il fit aussi la connaissance de plusieurs membres d'une autre famille Mafieuse, les Bonanno et en particulier avec Benjamin "Lefty" Ruggiero un "Soldat" de cette famille. Quand Joseph Pistonne rencontra Benjamin Ruggiero, celui-ci avait une cinquantaine d'année, il avait une grosse réputation de tueur à gages. Il venait juste d'être initié dans la famille Bonanno après avoir remboursé une grande partie de ses dettes. Benjamin Ruggiero gérait un petit club social dans Little Italy. La routine chez Benjamin Ruggiero n'était guère différente des autres clubs sociaux des membres de la Mafia. A l'intérieur, les personnes parlaient de sport, de loterie clandestine, ils parlaient d'argent tout simplement. Au fond de ce social club, se trouvait une petite salle remplie de téléphones ou les bookmakers géraient leurs paris. Joseph Pistone devint un associé sous le commandement de Benjamin Ruggiero. A partir de ce moment la tout allait être différent. Benjamin Ruggiero débuta alors ce qu'il appelait son "éducation", il demanda à Joseph Pistone de raser sa moustache, de toujours bien s'habiller mais surtout de ne jamais manquer de respect envers un autre "Affranchi". Il lui expliqua le fonctionnement hiérarchique qui régnait dans la Cosa Nostra et que s'il se tenait correctement, qu'il savait se taire et ramener de l'argent alors lui aussi pourrait devenir par la suite un membre initié de la famille Bonanno. A partir de ce moment là, Joseph Pistonne devint très proche de Benjamin Ruggiero
En 1979, Carmine Galante le boss de la famille Bonanno se fit assassiner, créant une implosion dans la famille, elle était maintenant gérée provisoirement par Philip Rastelli. Avant le meurtre de Carmine Galante, Benjamin Ruggiero était un "soldat" dans l'équipe de Mike Sabella. Quand Philip Rastelli arriva au pouvoir, Mike Sabella fut retrogradé simple "soldat" et Dominick "Sonny Black" Napolitano le remplaca en tant que "capitaine". Dominick "Sonny Black" Napolitano était un membre très influent et très respecté de la famille Bonanno. Joseph Pistone raconta que Dominick Napolitano "inspirait la confiance, le pouvoir et la maîtrise absolue mais jamais l'arrogance". C'était un homme d'une grande loyauté, très observateur et coriace aussi, capable de tuer sur le champ celui qui le trahissait. Il s’intéressa dès son plus jeune âge au monde de la rue. Il raconta son parcours criminel qui débuta dès l'adolescence : "Moi, ca ne m’intéressait pas de rentrer dans la pègre, je me débrouillais très bien tout seul, le problème est qu'au bout d'un moment, je ne pouvais plus rien faire sans l'accord du chef de bande". Il donnait à Joseph Pistone des informations sur la situation actuelle des cinq familles de New-York et laissa entendre qu'une lutte pour le pouvoir faisait rage au sein de la famille Bonanno. "Tout ça, c'est une question de force et de pouvoir, et aussi de dureté. C'est comme ça qu'on fait son chemin" raconta t'il. C'était un des thèmes favoris de Dominick Napolitano, il pouvait raconter pendant des heures sa vie dans la Mafia et ce qu'il pouvait ressentir. "Chaque jour est une lutte, car tu ne sais jamais qui cherche à te supprimer. Tous les jours il y a quelqu'un qui veut t'éliminer pour prendre ta place. Chaque jour est un combat pour conserver son pouvoir et sa position" conclua t'il. Quand il était avec d'autres Affranchis, Dominick Napolitano se comportait en tant que "capitaine" est inspirait le respect. Mais quand il était avec Joseph Pistone, il se confiait beaucoup sur vie personnel, sur ses gamins, il le considérait vraiment comme un "frère". Plusieurs fois Joseph Pistone dormit dans l'appartement de Dominick Napolitano, pour leurs anniversaires, ils s'offrirent mutuellement des cadeaux, une certaine complicité s'installa entre les deux.
Avec l'aide de Dominick Napolitano et de Benjamin Ruggiero, Joseph Pistone se lanca dans plusieurs opérations dans différents États. La première était basée à Milwaukee, Benjamin Ruggiero et lui se lancèrent dans une opération de machines à sous avec l'aide du Parrain local Frank Balistrieri. La deuxième et la plus importante, était basée en Floride. Cet Etat était "Ouvert" pour les différentes familles de la Cosa Nostra, cela voulait dire que tout le monde était autorisé à y faire du "buisness" sans y être dérangé. Mais une partie de la Floride était quand même dirigée par un Parrain de la Cosa Nostra très puissant à cette époque qui était Santo Trafficante Jr. Joseph Pistone, Dominick Napolitano et Benjamin Ruggiero ouvrirent un bar dénommé le "King's Court" dans la région de Tampa avec l'accord du parrain local. Pendant cette opération Joseph Pistone travaillait avec un autre agent du FBI sous couverture, Tony Rossi. Le "King's Court" était un bar qui faisait aussi office de mini-casino pendant certaines soirées, ce qui rapportait beaucoup d'argent pour la famille Bonanno.
Les tensions dans la famille Bonanno devinrent de plus en plus importantes. Après la mort de Carmine Galante, la famille était divisée en deux clans. L'un d'entre eux soutenait le Boss en exercice Philip Rastelli. Elle était composée en autre de Joseph Massino, Dominick Napolitano, Benjamin Ruggiero. De l'autre côté il y avait trois capitaines, Alphonse "Sonny Red" Indelicato et son fils Anthony "Bruno" Indelicato, Philip Giaccone et Dominick Trinchera. Des capitaines très puissants qui étaient contre la situation actuelle de la famille Bonanno. En 1981, un plan fut mis en place par les "loyalistes" de Philip Rastelli pour tuer les trois capitaines rivaux. Au mois de Mai, Alphonse "Sonny Red" Indelicato,Philip Giaccone et Dominick Trinchera furent convoqués pour une réunion de "conciliation" dans une maison à Brooklyn. En arrivant sur place, une embuscade fut lancée et les trois capitaines de la famille Bonanno furent exécutes, leurs corps découpés et jetés dans un terrain vague à Ozone Park dans le Queens.
Les tensions redecendirent et Joseph Pistone devint un associé très important de la famille Bonanno. Dominick Napolitano l'avait même proposé pour devenir un "Affranchi". Lors d'une journée ou Dominick Napolitano et Joseph Pistone étaient sur le toit en train de nourrir les pigeons du capitaine de la famille Bonanno, celui-ci déclara : "Je vais présenter ta candidature dès que le vieux sortira (Philip Rastelli). Je t'aime comme un frère. Tu es le seul de toute la bande à qui je peux faire confiance" Après ses assassinats, le FBI commença à s'inquiéter sur la sécurité de son agent et décida finalement d'arrêter l'opération le 26 juillet 1981.
Doug Fencl, Jim Kinne et Jerry Loar, trois agents du FBI qui coordonnaient l'opération "Donnie Brasco" se présentèrent au "Véteran Social Club", le club social détenu par Dominick Napolitatino. Il était un gangster à l'ancienne, il cotoyait régulièrement ses agents qui le surveillaient en permanence. "Ce sont des vrais professionnels, ils sont toujours réglos avec moi". Les trois agents rentrèrent dans le bar, à l'intérieur Dominick Napolitano était entouré de toute son équipe. Les agents montrèrent des photos de Joseph Pistone en tenue d'agent du FBi et lui demandèrent s'il connaissait cette personne. Sa réponse fut catégorique : "Je ne connais pas ce gars là, si je le croise, je saurai que c'est un agent du FBI.. Merci du tuyau..."
La première réaction de Dominick Napolitano fut d'avertir sa garde rapprochée de la visite des agents du FBI. Pour lui c'était un coup du gouvernement pour le déstabiliser. Il était persuadé que Joseph Pistone n'était pas un agent double, qu'il s'était fait kidnappé ou même qu'on lui avait fait un lavage de cerveau. Pour lui ce n'était pas possible qu'une personne aussi proche de lui depuis des années puisse être un agent du FBI. Pendant plusieurs jours ils refusèrent d'ébruiter l'affaire et Benjamin Ruggiero accompagné de plusieurs associés se déplacèrent en Floride pour explorer l’État de fond en comble.Ils interrogèrent plusieurs témoins qui étaient en contact avec Joseph Pistone pendant sa mission mais aucun ne savaient ou il était. Ils envoyèrent des hommes dans différents États, en Californie, à Milwaulkee, à Chicago pour essayer de retrouver sa trace. Au bout de quelques semaines, Sonny Black se rendit à l'évidence, Joseph Pistone avait complétement disparu. Il appela Santo Trafficante Jr pour l'informer de la visite des agents du FBI dans son club social. Il passa le message aussi à Philip Rastelli, Boss de la famille Bonanno à cette époque qui était incarcéré, mais aussi à Paul Castellano, Boss de la famille Gambino et chef de la Commission. Celle ci décida de mettre un contrat de 500 000 $ sur la tête de Joseph Pistone. Le 14 août 1981, une réunion fut organisée dans le New-Jersey, tous les membres importants de la famille Bonanno étaient convoqués dont Dominick Napolitano. Le FBI était mis au courant d'un contrat lancé sur Dominick Napolitano et Benjamin Ruggiero. Pour les deux mafieux, le choix était simple, mourir ou collaborer avec le gouvernement. Les membres initiés de la Cosa Nostra ne doivent en aucun cas côtoyer ou parler de leurs activités avec des agents du gouvernement sous peine de mort. Tous les deux choisirent la première solution. Le FBI réussit à arrêter Benjamin Ruggierio à la sortie de son appartement alors qu'il s'apprêtait à partir à une réunion qui l'aurait amené à une mort certaine. Pour Dominick Napolitano, cela fût plus compliqué.
"Dans sa branche Dominick Napolitano était un vrai professionnel, un type très loyal" déclara Joseph Pistone, celui-ci l'aimait vraiment beaucoup mais son métier consistait à mettre des criminelles derrière les barreaux et non se lier d'amitié avec des mafieux. Joseph Pistone était heureux d'avoir fait un excellent travail, mais il avait aussi le mauvais pressentiment que les personnes qu'il avait côtoyé depuis plus de cinq ans allaient se faire descendre. La petite amie de Dominick Napolitano raconta au FBI que Sonny Black lui avait dit qu'il aimait bien Joseph Pistone et que ses sentiments envers lui ne changeraient pas, qu'il avait fait simplement son boulot et qu'il l'avait bien fait.
Frank "Curly" Lino un soldat de la famille Bonanno qui s'était sauvé lors du massacre des trois capitaines rivaux, alla chercher Dominick Napolitano dans un restaurant de Brooklyn pour l'amener directement dans une maison de Staten Island pour assister à la réunion organisée par la famille Bonanno. Convoqué à cette réunion, Dominick Napolitano savait pertinemment qu'il allait mourir. Il donna ses bijoux et autres objets de valeurs à son barman et ami de son club social et lui demanda de nourrir ses pigeons sur le toit de son immeuble. Une fois sur les lieux, Frank Lino le poussa dans les escaliers menant aux sous-sols. En bas, deux soldats de la famille Bonanno l'attendaient, Dominick Napolitano se redressa péniblement et se mis à genoux face à ses bourreaux. L'un d'entre eux tira sur lui, mais l'arme s'enraya, Dominick Napolitano adressa alors à ses meurtriers "Tirez une autre fois, mais ne me manquez pas", quelques secondes plus tard Dominick Napolitation fut criblé de balles.
Quelques mois plus tard, le procès contre les membres de la famille Bonanno s'ouvrit à New-York. Benjamin Ruggiero, le mafieux qui avait accompagné pendant plus de cinq ans Joseph Pistone dans la famille Bonanno secoua la tête. Benjamin Ruggiero était persuadé que Joseph Pistone ne viendrait pas témoigner contre lui et ses collègues mafieux. Il dit à son avocat "Jamais il ne témoignera contre nous". Mais après avoir vu Joseph Pistone témoigner à la barre, il raconta à son compagnon de cellule "Même si c'est la dernière chose que je ferai dans ma vie, j'aurai ce fils de pute de Donnie". Benjamin Ruggiero savait qu'il avait commis une grave erreur en aidant un agent du FBI à infiltrer l'organisation mafieuse. Il savait qu'un contrat avait été lancé contre lui par la famille Bonanno mais Benjamin Ruggiero était un gangster à "l'ancienne". Il refusa de collaborer avec la justice, préférant faire son temps en prison et fut condamné à une peine de plus de vingt ans de prison dans un établissement fédéral. Joseph Pistone raconta que des personnes comme Benjamin Ruggiero et Dominick Napolitano "appartiennent à un monde à part ou le crime est acceptable, normal et même "honorable". Les mafieux considèrent que collaborer avec la police ou la justice est une faute, un "crime". Quand un Affranchi renie son serment envers sa "famille", il est déshonoré par tout le monde. Il perd tout son respect et perdre son respect pour eux ça c'est pire que la mort. Ironiquement, Benjamin Ruggiero était sous la protection du gouvernement pendant toute son incarcération. Il décéda d'un cancer du poumon en 1994 chez lui à New-York après avoir été libéré de prison en 1992.
Le 12 Août 1982, le corps de Dominick Napolitano fût retrouvé au fond d'un ruisseau à Staten Island. Son cadavre était dans un état de décomposition avancé,celui-ci se trouvait à l'intérieur d'un sac mortuaire. Il avait été tué par balle, ses mains coupées signe qu'il avait violé les règles de la pègre en serrant la main d'un agent du FBI. Pendant plusieurs années personne ne fut accusé du meurtre de Dominick Napolitano jusqu'en 2004 ou Salvatore Vitale "Underboss" de la famille Bonanno témoigna devant la justice. Il raconta que Joseph Massino et lui qui était à l'époque un puissant capitaine de la famille Bonanno étaient partis faire une ballade. Ce dernier lui avait déclaré "Je dois lui donner un recu (lancer un contrat) pour cette affaire Donnie Brasco".
Pour Joseph Massino, l'ancien Boss de la famille Bonanno qui décida de collaborer avec la justice, Dominick Napolitano avait été exécute car il essayait de prendre le pouvoir au sein de la famille Bonanno. Selon plusieurs sources dont celle de Joseph Pistone, une grande rivalité avait surgit entre Joseph Massino et Dominick Napolitano après l'éxécution des trois capitaines. Joseph Massino avait "baclé" le travail après le meurtre des membres de la famille en Mai 1981. En effet, les corps avaient été retrouvés quelques jours plus tard dans un terrain vague, ce qui avait provoqué la colère de Dominick Napolitano et de Philip Rastelli. Philip Rastelli en prison, il servait d'Acting Boss" pour le patron de la famille Bonanno ce qui déplaisait fortement à Joseph Massino.
Aujourd'hui, Joseph Pistone vit encore sous une fausse identité quelque part aux Etats-Unis. A chaque déplacement, sa famille et lui prennent des noms différents. Quand ils rencontrent des personnes, ils sont obligés de mentir sur leur passé. Joseph Pistone et sa famille ont déménagé plus de six fois dans différents États. Il ne font pas partis du programme de protection des témoins. Il quitta le FBI en 1986. Pour lui sa mission restera inachevée dans le sens ou il aurait pu être initié dans la famille Bonanno. Il déclara à un journaliste Américain : "Vous imaginez, s'ils avaient découvert qu'un agent du FBI avait été intronisé dans leur famille, cela aurait été la honte suprême pour la famille Bonanno... Si j'avais été initié dans la famille Bonanno, j'aurai pu assister à des réunions avec des membres de différentes familles. Des lors que vous êtes un vrai mafioso, personne, aucune organisation ne peut empiéter sur le territoire d'un affranchi sans autorisation, il est intouchable. Il ne peut être forcément aimé, il peut même être haï, mais il est toujours respecté". Joseph Pistone raconta qu'il était déjà retourné plusieurs fois sur les lieux ou il avait passé plus de six ans de sa vie dans la Mafia et en particulier à Mulberry Street. D'après lui, plusieurs personnes l'avaient reconnu et lui avaient dit de partir d'ici car il avait causé beaucoup d'ennuis à la communauté. Il intervient encore assez régulièrement comme un spécialiste de la Mafia dans différentes émissions ou dans des congrès. Il est devenu un des agents du FBI les plus respectés dans sa profession. Pendant toutes ses années, Joseph Pistonne se souvient encore de ce que lui disait Benjamin Ruggiero pendant son infiltration : "Tu sais Donnie, ce qui est formidable quand tu es un Affranchi, c'est que tu peux voler, tricher et tuer et tout ça en toute légalité". Actuellement, Il y a toujours un contrat de 500 000 $ sur sa tête.

Lire la suite

HOMOSEXUALITE DANS LA COSA NOSTRA

17 Mars 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #DeCavalcante

HOMOSEXUALITE DANS LA COSA NOSTRA

John "Johnny Boy" D'Amato était un membre influent des DeCavalcante, une famille de la Cosa Nostra implantée dans le New-Jersey. Au début des années 1980, il devient un capo très puissant sous les ordre de Giovanni "John The Eagle" Riggi le Boss de la famille à cette époque. John D'Amato était fortement impliqué dans le domaine de la construction et dans le racket. Après que le Boss Giovanni Riggi fut mis en examen et incarcé pour plusieurs affaires, une lutte pour le pouvoir se créa dans la famille entre Gaetano "Corky" Vastola un capitaine très respecté de la famille Decavalcante et John D'Amato pour avoir le titre de "Acting Boss". "Johnny Boy" conspira avec des membres de la famille Gambino pour éliminer son coucurent direct, mais avant que le contrat ne put être effectué, Gaetano "Corky" Vastola fut condamné à 8 ans de prison pour extorsion. John D'Amato fut nommé alors "Acting Boss" par Giovanni Riggi. Mais le règne de ce dernier fut court, en effet après avoir eu une dispute avec sa petite amie, celle-ci raconta à Anthony Capo un "Soldat" de la famille que John D'Amato entretenait des relations sexuelles avec d'autres hommes pendant leur soirée.
"Elle m'a dit que John D'Amato allait dans des "sex-clubs" de la ville et qu'il se livrait à des activités homosexuelles ... Je l'ai interroge à plusieurs reprises pour savoir si elle disait la vérité. Elle me supplia de le dire à personne ... Personne allait nous respecter si on avait un Boss homosexuel. Cela m'a choqué, il ne pouvait pas se comporter comme ca. Ca devait être un meneur d'homme" raconta Anthony Capo au FBI quand celui-ci collabora avec le gouvernement.
Toutefois John D'Amato était un Boss et pour tuer un parrain de la Cosa Nostra, il faut que la Commission approuve le contrat. Ce qui ne fut pas le cas... Pour Anthony Capo le contrat a été décidé par Stefano Vitabile le Consigliere de la famille DeCavalcante à cette époque.
En 1992, Anthony Capo alla chercher John D'Amato chez sa petite copine un soir. Il rentra dans la voiture et s'asseya à l'arrière. Une fois dans le véhicule John D'Amato parla à Anthony Capo "Allons Manger". Anthony démarra la voiture et à la premiere intersection se retourna contre l'Acting Boss de la famille Decavacante et lui tira deux fois dessus.

Lire la suite

RALPH DE LEO GERE LA FAMILLE COLOMBO DEPUIS BOSTON

6 Mars 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Colombo

RALPH DE LEO GERE LA FAMILLE COLOMBO DEPUIS BOSTON

Au début des années 1990, Ralph DeLeo purgeait une peine de 15 ans de prison pour meurtre dans un établissement fédéral. Il rencontra Alphonse Persico qui est le fils de Carmine Persico le Boss actuel de la famille Colombo. Ils devinrent très proches et quand Ralph DeLeo sortit de prison en 1997, il fut intronisé dans la famille Colombo.
Au début des années 2000, il déménagea dans le Massachusetts et devint "Capitaine". Les activités de Ralph DeLeo étaient le trafic de drogue, l'extorsion, le prêt usuraire et le racket. En 2008 il fut nommé "Acting Boss" en remplacement de Thomas "Tommy Shots" Gioeli qui venait d'être arrêté pour meurtre.
Il gérait les "affaires courantes" de la famille Colombo pendant que Carmine "The Snake" Persico était en prison. Mais la vie d'un Boss est différente de celle d'un "soldat" ou même d'un "capitaine". Un jour ou il se plaignait de tout ca avec sa soeur au téléphone, le FBI en profita pour enregistrer la conversation.
"A Boston je ne suis plus personne, mais à New York ce n'est pas pareil. Tout le monde est différent avec moi, ils me tiennent la porte, ils prennent mon manteau quand je me deshabille. Ils me demandent toujours si je me sens bien ou si je veux un café."
Ignorant que son téléphone était sur écoute, il continua à se confier.
"Ils me portent trop d'attention, ils me font des embrassades, ils me tiennent la portière de voiture... Tu sais tout ce genre de chose... Au fond de moi je suis quelqu'un d'ordinaire, je ne suis pas habitué à ca. Je ne peux pas emmener ma copine avec moi, j'ai peur qu'elle se doute de quelque chose. Ils agissent vraiment comme dans les Sopranos (Série télé diffusé par HBO)".
"On a même était obligé de changer plusieurs fois de véhicules pour éviter d'être suivi. Je n'étais pas pret pour cela".
Il raconta aussi à sa soeur sa "première journée de travail" qui fut harrassante.
"La journée a commencé par une première réunion au petit déjeuner.Juste après nous nous sommes rendu à l'autre bout de la ville pour une autre réunion. Pour terminer le soir,nous avons tous diner au restaurant. Je suis rentré à l'hotel, je n'arrivais pas à dormir tellement mon ventre était plein".
Ralph DeLeo contrôlait la famille Colombo depuis le Massachusetts et plus précisément à Boston.
"C'est la première fois en 30 ans de carrière que je vois un Boss temporaire d'une des 5 familles de New York controler sa "famille" depuis un autre Etat" déclara l'agent du FBI Todd Richards. "Ralph DeLeo était responsable des activités de la famille Colombo et il s'est installé à Détroit pour éviter d'être dans la ligne de mire du FBI" précisa t'il.
Par le passé, travailler dans une région controlée par une autre famille de la Cosa Nostra pouvait entrainer une "guerre" entre les deux clans. Mais Ralph DeLeo connaissait bien Gennaro "Jerry" Angiulo un membre important de la famille Patriarca. (Une famille de la Cosa-Nostra qui opère généralement dans ce secteur).
Raplh DeLeo ne resta pas longtemps au pouvoir. Le 17 décembre 2009, il est accusé avec d'autres membres de la famille Colombo de divers trafics dans le Massachusetts, Rhode Island, New York, Floride et dans l'Arkansas.
Le 23 Novembre 2012, il est condamné à une peine de 19 ans de prison après avoir plaidé coupable d'importation et de distribution de stupéfiants.

Lire la suite

UN SOLDAT DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE CONDAMNE

3 Mars 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Philadelphie

UN SOLDAT DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE CONDAMNE

Louis "Big Lou" Fazzini a été condamné à 55 mois de prison dans un établissement fédéral après avoir plaidé coupable à une accusation de racket en Octobre dernier. Louis Fazzini est un membre initié de la Cosa Nostra à Philadelphie, il exploite selon le FBI un club social dans le nord du New Jersey. A l'intérieur, il gère ses activités de bookmakeur (paris sportif, jeux de cartes et autre jeux de dés). Louis Fazzini avait déjà été condamné pour des accusations similaires à une peine de 48 mois de prison en 1999.

Après cette condamnation il a été initié dans la famille de Philadelphie, une cérémonie que Joseph "Oncle Joe" Ligambi l'actuel Boss de la famille présida. Le FBI avait réussi à enregistrer une conversation de Louis "Big Lou" Fazzini en train de raconter son intronisation à d'autres mafieux.

"Mon sang avait éclabousse sur ma chemise... Mon putain de sang..."

Pendant l'intronisation de Louis Fazzini, Joseph Ligambi n'arrivait pas à recueillir une goutte de son sang avec une épingle, il utilisa alors le couteau de la cérémonie.

Lire la suite