Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
LCN

LA VIE DE VINCENT PARLEMO APRES LA COSA NOSTRA

29 Juin 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #DeCavalcante

LA VIE DE VINCENT PARLEMO APRES LA COSA NOSTRA

Vers la fin des années 1990, les DeCavalcante, une famille de la Cosa Nostra opérant dans le New-Jersey était gérée par trois capitaines : Girolamo Palermo, Charles Majuri et Vincent Palermo. Les trois hommes dirigeaient les affaires de la famille alors que le Boss, John "Giovanni" Riggi était incarcéré. En 1998, un associé de la famille DeCavalcante, Ralph Guarino décida de collaborer avec le gouvernement (Voir article : Quand la réalité dépasse la fiction : Partie 3) après avoir été accusé par la justice d'avoir cambriolé la "Bank of America". Pour éviter de nombreuses années derrière les barreaux, Ralph Guarino décida de porter un micro et d'enregistrer ses associés dans plusieurs réunions. Grâce à ces enregistrements, le 02 décembre 1999, le FBI lança une grosse opération contre la famille DeCavalcante. Près de 30 membres et associés furent arrêtés pour divers crimes. Vincent Palermo fut accusé par la justice Américaine de plusieurs assassinats. Les preuves contre lui étaient accablantes et pour éviter de terminer sa vie derrière les barreaux, Vincent Palermo décida de coopérer avec le FBI. Le témoignage de ce dernier permit à la justice Américaine de mettre en prison plusieurs membres de la Cosa Nostra et d'affaiblir la famille DeCavalcante. En récompense de son témoignage, Vincent Palermo fut placé dans le programme de protection des témoins. Personne ne savait ou il était, jusqu'en Septembre 2009. A cette époque le nom de Vincent Palermo ressurgit dans plusieurs journaux. Le FBI avait placé ce dernier dans le programme de protection des témoins au début des années 2000 et l'avait fait déménager au Texas. En arrivant sur place, Vincent Palermo commença à ouvrir le "Penthouse Club" puis le "Club All-Star Men" à Houston avec l'aide de son fils. Vincent Palermo savait parfaitement comment fonctionnait ce genre d’établissement. A une époque alors qu'il était un membre initié de la famille DeCavalcante, il gérait déjà la boite de nuit le "Wiggles" à New-York. Une année après s'être installé avec sa famille à Houston, il acheta une maison de prés de 875 000 dollars. Grâce à l'argent récolté par ses boites de nuit, ll en profita aussi pour ouvrir un restaurant mexicain et une station de lavage. La police de Houston n'a su l'existence de la véritable identité de James Cabella que depuis Janvier 2009.

LA VIE DE VINCENT PARLEMO APRES LA COSA NOSTRA

La police, s’intéressa très vite aux boites de striptease de James Cabella. Elle apprit qu'en réalité, elles étaient gérées par une société dénommée "Herewearegain Inc." Cette dernière avait comme patron Debra Cabella, la femme de Vincent Palermo. Mais les clubs de striptease avaient très mauvaise réputation à Houston. La police avait déjà effectué plusieurs contrôles a l'intérieur du club car elle soupçonnait le propriétaire de demander aux danseuses de se prostituer pour gagner plus d'argent. Dans le "Penthouse Club", une salle appelée "La Chambre au Champagne" était réservée aux clients désireux d'avoir des relations sexuelles avec une des stripteaseuses. La police de Houston surveillait aussi James Cabela Jr, le fils de Vincent Palermo qui s'adonnait d'après plusieurs clients au trafic de drogue à l'intérieur des clubs. Face à toutes ces accusations, le "Penthouse Club" avait dut fermer ses portes pendant plus d'un an. Mais pour Vincent Palermo cela n'était rien, sa deuxième boite de striptease, le "Club All-Star Men" se situant à quelques kilomètres du "Penthouse Club" tournait à plein régime. Mais en Mai 2008, la police arrêta 9 employés du "Club All-Star Men", tous furent accusés de prostitution et de trafic de drogue. C'est donc seulement en Janvier 2009 que la police apprit que James Cabella n'était autre que Vincent Palermo. Ce dernier avait porté plainte contre la ville de Houston car cette dernière accusait ses boites de striptease d'être un haut lieu de la prostitution. Vincent Palermo fut interviewé par un journaliste à la sortie de sa luxueuse villa. Imperturbable, son comportement était toujours le même. Quand ce dernier lui demanda s' il n'avait pas peur que sa véritable identité ne soit révélée. Il répondit calmement : "Tout le monde sait qui je suis par ici. Je suis passé plusieurs fois à la télé et récemment sur "A&E" (La chaîne de télé Américaine avait diffusé un documentaire sur la famille DeCavalcante)". En 2011, Vincent Palermo refit parlé de lui, Lisa Hansegard la propriétaire d'une boutique de jouet, attaqua James Cabella, son épouse Debra Cabella et son fils James Jr pour défaut de paiement.En 2006, James Cabella gérait déjà la boite de striptease appelée le "Penthouse Club" qui se situé juste devant la boutique de Lisa Hansegard dénommée le "Baby Dolls". Dans cette boutique, Lisa Hansegard vendait des poupées pour enfants et James Cabella se proposa de s'associer à elle pour l'aider à lui faire augmenté ses bénéfices. Un accord fut conclu et James Cabella devait reverser un pourcentage de la vente des objets à Lisa Hansegard mais aussi lui versé 2500 $ toutes les semaines de frais de gestion. Mais au bout de quelque temps, Lisa Hansegard commençait à s'inquiéter, elle ne recevait aucun pourcentage des bénéfices que se faisait James Cabella. Elle décida alors d'attaquer ce dernier en justice pour défaut de paiement et lui réclama près 1.300.000 $. Plusieurs semaines se passèrent et Lisa Hansegard apprit que la personne qui se faisait appelé James Cabella n'était autre que Vincent Palermo l'ancien Acting Boss de la famille DeCavalcante. Interrogé par un journaliste de KPRC-TV, Lisa Hansegard déclara qu'elle n'aurait jamais accepté de s'associer avec James Cabella si elle avait pris connaissance avant de son passé criminel.

Lire la suite

FRANK CALI NOUVEAU BOSS DE LA FAMILLE GAMBINO

28 Juin 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Gambino

FRANK CALI NOUVEAU BOSS DE LA FAMILLE GAMBINO

D'après le FBI, Frank "Francky Boy" Cali vient d'être nommé nouveau parrain de la famille Gambino. Cette révélation survient quelques jours après la nomination de Michael "The Nose" Mancuso à la tête de la famille Bonanno (Voir Article : Michael "The Nose" Mancuso nouveau Boss de la famille Bonanno). Depuis l'incarcération de Peter Gotti en 2002 à la prison à perpétuité, la famille Gambino était gérée par différents capitaines (Danny Marino, John Gambino et Bartolomeo Vernace). Mais en 2011, Jerry Capeci, un journaliste spécialisé dans la Mafia Italo-Américaine, révéla que la famille Gambino venait de nommer un nouveau Parrain en la personne de Domenico Cefalu, un membre initié de la Cosa Nostra depuis 1991. Âgé de 67 ans, Domenico Cefalu était considéré par le FBI comme étant un gangster à l'ancienne. D'après les autorités, ce dernier vivait encore chez sa mère et gérait les affaires de la famille Gambino dans l'ombre. D'origine Sicilienne, Domenico Cefalu nomma comme Underboss Frank "Francky Boy" Cali. Frank Cali est une étoile montante de la famille Gambino. Il est né en 1965 à New-York de parents d'origine Sicilienne. Son père, Augusto Cesare, tenait un magasin électroménager dénommé "Arcobaleno italano Inc" à Bensonhurst, un quartier à forte densité Italienne à New-York. Le FBI était intrigué par les déplacements d'Augusto Cesare. En effet, tous les trois mois, le père de Frank Cali partait avec sa famille à Palerme. Arrivé en Sicile, il logeait dans un appartement qu'il avait acheté. Mais le plus inquiétant pour les autorités, était qu'Augusto Cesare côtoyait Domenico Adamita un membre de Cosa Nostra proche du fameux parrain Sicilien Gaetano Badalamenti. Après de nombreux mois de surveillance, le FBI le soupçonna d'être impliqué dans la "Pizza Connection". Même si Augusto Cesare ne fut jamais condamné aux États-Unis, le FBI était persuadé que ce dernier était un membre initié de la famille Gambino. Frank Cali est aussi le neveu de John Gambino , Joseph Gambino et Rosario Gambino, tous les trois, sont des membres la famille Gambino et ont des liens étroits avec la famille Inzerillo, un clan de la Mafia opérant à Palerme. Pour le FBI, Frank Cali est devenu un membre initié de la famille Gambino au début des années 1990 sous les ordres du capitaine John "Jackie Nose" D'Amico, un proche de John Gotti ancien parrain de la famille Gambino. Très rapidement, il se fit remarquer par les mafieux, pour sa capacité à ramener de l'argent à la famille, tout en restant à l'écart des autorités. Comme son père Augusto Cesare , Frank Cali entreprit de nombreux voyages entre les États-Unis et l'Italie. Le but était simple, renforcer les liens avec les membres de Cosa Nostra en Sicile et surtout avec la famille Inzerillo. Le FBI commença à surveiller de près Frank Cali quand il découvrit que ce dernier s'était marié avec Rosaria Inzerillo, sœur d'un membre de Cosa Nostra Sicilienne, Pietro Inzerrilo.

FRANK CALI NOUVEAU BOSS DE LA FAMILLE GAMBINO

En 1999, le FBI arrêta Frank Fappiano un membre de la famille Gambino qui décida rapidement de collaborer avec la justice. Quand les autorités judiciaires lui parlèrent de Frank Cali, se dernier déclara qu'il était un membre initié de la famille Gambino. En 2003, Michael DILeonardo un capitaine de la famille mafieuse décida à son tour de coopérer avec le gouvernement. Il déclara aux policiers, que Frank Cali était une personnalité importante de la Cosa Nostra et que sa montée était fulgurante. Le FBI décida alors de surveiller de plus en plus près Frank Cali. Les autorités se rendirent très vite compte que ce dernier était l'ambassadeur de la famille Gambino en Sicile. Dans une conversation enregistrée, Gianni Nicchi un membre de Cosa Nostra en Sicile déclara de Frank Cali "Il est notre ami, il fait des affaires avec nous aux États-Unis" . Le 08 Février 2008, Frank Cali fut arrêté avec 61 autres membres et associés de la Cosa Nostra dans l'opération "Old Bridge" menée conjointement entre la police Italienne et Américaine. Ces arrestations mirent fin au trafic de drogue entre la famille Gambino et des familles de Cosa Nostra en Sicile. Frank Cali fut accusé de racket et d'extorsion. L'opération "Old Bridge" fut très médiatisé par les médias Américains, mais les condamnations qui suivirent ne furent pas très spectaculaire. En effet, plusieurs membres de la Cosa Nostra furent condamnés à de courte peine de prison dont Frank Cali qui décida de plaider coupable en Juin 2008 et fut libéré du "Métropolitan Center" en Avril 2009. En Juin 2013, le Daily News affirma que Frank Cali venait d'être nommé Boss de la famille Gambino à la place de Dominick Cefalu devenu trop "décontracte" pour certains mafieux. "Les Gambino ont choisi Frank Cali pour sa personnalité à éviter la justice, à ramener de l'argent et surtout car il appartenait à la "vieille école" déclara un agent du FBI.

Lire la suite

MICHAEL "THE NOSE" MANCUSO NOUVEAU BOSS DE LA FAMILLE BONANNO

26 Juin 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Bonanno

MICHAEL "THE NOSE" MANCUSO NOUVEAU BOSS DE LA FAMILLE BONANNO

Selon le Daily News, la famille Bonanno aurait nommé très récemment leur nouveau Boss en la personne de Michael "The Nose" Mancuso. La famille Bonanno n'avait plus de parrain officiel depuis la collaboration de Joseph "Big Joey" Massino en 2004 (Voir Article : Joey Massino : The Last Don"). Dévastée depuis 2003 par le FBI, la famille Bonanno avait en effet subit de nombreuses pertes dans ses rangs, plusieurs de ses membres avaient décidé de collaborer avec la justice ou avaient été condamnés à de lourdes peines de prison (Voir Article : Une nouvelle hiérarchie pour la famille Bonanno : Partie 2). Après l'arrestation de Joseph Massino en 2003, Michael Mancuso avait déjà gouté brièvement au pouvoir. En effet il avait été nommé "Acting Boss" de la famille Bonanno en 2004 alors que celle-ci était en pleine implosion. Mais son règne fut de courte durée. En 2005, alors qu'il s’apprêtait à partir en vacances à Las Vegas, il fut arrêté par le FBI à l'aéroport. La justice l'accusa de racket et de plusieurs meurtres dont celui d'un ancien associé de la famille Bonanno, Randolph Pizzolo. Michael Mancuso était déjà connu des autorités pour ce genre de crime. En 1986, il avait tué sa femme lors d'une dispute conjugale et avait purgé 10 ans de prison pour homicide involontaire. Pour tous ses assassinats, Michael Mancuso risquait la peine de mort. Il décida alors de plaider coupable et accepta d'être condamné à une peine maximale de 20 ans d'emprisonnement. Finalement, le juge Nicholas Garaufis le condamna à 15 ans de prison dans un pénitencier fédéral en 2008. Aujourd'hui Michael Mancuso est incarcéré dans la prison fédérale de Edgefield en Caroline du Sud. D'après les autorités pénitentiaires, sa libération est prévue pour 2019. Nommé un "Parrain" alors que ce dernier est incarcéré est une chose courante dans la Cosa Nostra. En effet, la famille Colombo est dirigée depuis 1974 par Carmine "The Snake" Persico de sa prison de Butner en Caroline du Nord. La tâche est grande pour Michael Mancuso, la famille Bonanno essaye depuis quelques années de se reconstruire. Thomas DeFirore avait été nommé "Underboss" il y a quelques semaines, laissant supposer qu'un parrain venait d'être désigné. Mais d'après le Daily News, la famille mafieuse essaye depuis quelques mois d'augmenter son effectif. D'après le journal New-yorkais, la famille Bonanno aurait intronisé près de 10 membres ses dix huit derniers mois. Avec ces nouvelles recrues, la famille Bonanno est redevenu une famille importante de la Cosa Nostra. D'après plusieurs agents du FBI, les familles mafieuses profiteraient du manque d'agent travaillant sur la Cosa Nostra pour se renforcer (Voir Article : Le FBI réduit ses effectifs pour la surveillance des familles de la Cosa Nostra). Pour Seamus McElearney, un agent du FBI qui a supervisé les familles Bonanno et Colombo depuis des années, permettant les arrestations de membres célèbres comme : Vincent "Vinny Gorgeous" Basciano, Vincent "Vinny TV" Badalamenti, les Acting Boss de la famille Colombo, Alphonse "Allie Boy" Persico, Joel "Joe Waverly" Cacace, Thomas "Tommy Shots" Gioeli et Andrew "Mush "Russo pense que le FBI est en train de facilité la réorganisation des familles de la Cosa Nostra. "Si vous les surveillez plus, ils vont revenir. Les mafieux sont conscients que les agents du FBI sont de moins en moins nombreux pour les surveiller" déclara Seamus McElearney, Ce dernier venait d'être affecté à un nouveau poste et montra clairement son amertume envers le FBI. "Nous avons été décimé. Le FBI réajuste ses effectifs selon la menace actuelle. Pour eux les familles de la Cosa Nostra ne sont pas un danger actuellement" déclara de nouveau Seamus McElearney,

Lire la suite

LA DURE REALITE DES MEMBRES DE LA COSA NOSTRA - PARTIE 2

24 Juin 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Divers

LA DURE REALITE DES MEMBRES DE LA COSA NOSTRA - PARTIE 2

James Tartaglione (voir photo) était un ancien "capitaine" de la famille Bonanno qui en 2003 décida de collaborer avec la justice. Lors d'un procès contre plusieurs membres de la Cosa Nostra, il expliqua en détail les différences que pouvaient avoir certains membres de la Mafia. "Il y a des personnes qui sont initiés dans la Cosa Nostra qui sont très intelligentes et qui gagnent beaucoup d'argent. Il savent comment rapporter des millions de dollars à la famille. La plupart d'entre eux gèrent des entreprises légales. Ensuite, vous avez les "durs", qui une fois sortie de prison, pourraient tuer une personne sur une simple demande de leur supérieur" déclara t'il. Il n'est pas évident pour les autorités de savoir combien touche un soldat ou un capitaine d'une famille de la Cosa Nostra. La plupart cache leurs revenus pas seulement aux autorités fiscales qui pourraient saisir une partie de leurs biens mais le plus souvent à leur propre famille mafieuse. Les familles de la Cosa Nostra sont très hiérarchisées et marche de façon pyramidale. Un simple "associé" va verser un pourcentage de ses bénéfices à son supérieur direct qui majoritairement est un "soldat" de la famille. Ce dernier, doit rendre des comptes en versant lui aussi un pourcentage de ses revenues à son "capitaine", qui ce dernier après avoir accumulé tout l'argent, donne une partie à la hiérarchie de la famille. Le pourcentage des bénéfices que doit reverser un membre de la Cosa Nostra n'est pas vérifiable, cela varie d'une famille à une autre. Les parrains de chaque famille touchent une prime de Noël de chacun de leurs membres. Paul Castellano qui était le Boss de la famille Gambino dans les années 1980, réclamait 10 000 dollars à chacun de ses 20 capitaines. John Gotti n'exigeait "que" 3000 dollars.

LA DURE REALITE DES MEMBRES DE LA COSA NOSTRA - PARTIE 2

Joseph DeFede était l'ancien "Acting Boss" de la famille Lucchese de 1994 à 1998. Ce dernier décida de collaborer avec la justice, car Vic Amusso le Boss en exercice. Joseph DeFede (voir photo) avait exigé à chacun de ses membres, de mettre 1000 dollars tous les mois dans le "coffre" de la famille. L'argent récolté allait servir pour payer les avocats ou les frais de justices des membres inculpés par la justice. Il témoigna lors d'un procès qu'il touchait plus d'un million de dollars par an en étant "Acting Boss" de la famille Lucchese. En décembre 2003, Vincent Basciano qui venait d'être nommé "Acting Boss" par Joseph Massino (Une nouvelle hiérarchie pour la famille Bonanno : Partie 1) discuta avec Anthony Urso et James Tartaglione. Vincent Basciano déclara : "Comme j'ai dis à Tony (Anthony Urso), je vais pas taxer les membres qui font le "boulot" (sous-entendais, qui exécutait les contrats). Je laisse les "Salariés" de la famille me reverser une partie de leur argent". James Tartaglione souligna lors de cette soirée, qu'il fallait des gens avec des compétences différentes pour former une famille unie : "Vous avez besoin de choses différentes pour faire une bonne "soupe" déclara t'il. Carmine Russo et Elio Albanese sont deux "soldats" de la famille Genovese. Les deux hommes étaient connus des autorités comme des "voleurs professionnels". Carmine Russo vivait encore chez sa mère dans Mulberry Street. Mais malgré tout l'argent récolté, les deux mafieux avaient du mal à joindre "les deux bouts". Pour eux tout était bon pour gagner de l'argent. Lors du 04 juillet, fête nationale aux États-Unis, Carmine Russo et Elio Albanse vendait à des personnes des feux d'artifice. Mais leurs petites escroqueries ne durèrent que quelques années. Carmine Russo fut arrêté et condamné à 57 mois de prison dans un pénitencier fédéral. Le juge le condamna aussi à une amende de 7500 dollars. Mais Carmine Russo faisait face comme à son habitude à de grosses difficultés financières et proposa au juge de payer son amende en plusieurs fois, à hauteur de 50 dollars tous les mois.

Lire la suite

FOUILLE DANS LA MAISON D'UN "AFFRANCHI"

23 Juin 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Lucchese

FOUILLE DANS LA MAISON D'UN "AFFRANCHI"

Des agents du FBI et des policiers du NYPD ont commencé à fouiller la maison d'un ancien associé de la famille Lucchese devenu célèbre grâce à la performance de Robert De Niro dans le film de Martin Scorsese "Les Affranchis", James "Jimmy the Gent" Burke (Jimmy Comway dans le film). Les agents du FBI se sont présentés à l'ancien domicile de James Burke, un triplex se situant à Ozone Park vers 8 heures du matin ce lundi 17 juin. D'après le New-York Post, le FBI "rechercherai un corps". Un témoin aurait révélé aux autorités qu'un cadavre aurait été enterré dans la cave de James Burke. La maison appartient toujours aux deux filles de l'ancien associé de la famille Lucchese, Regina Belardinelli et Catherine Burke. Cette dernière est mariée à un membre important de la famille Bonanno, Anthony Indelicato. James Burke était un ancien associé de la famille Lucchese et en particulier du capitaine Paul Vario (Paul Cicero dans le film, joué par Paul Sorvino). Il était un ami proche de Thomas DeSimone (Tommy Devito joué par Joe Pesci) et d'Henry Hill (joué par Ray Liotta). Les trois associés de la famille Lucchese étaient devenus célèbre en 1978, pour avoir commis le vol de la Lufthansa. Ce cambriolage avait rapporté à la famille Lucchese près de 6 millions de dollars. Reconnu coupable de meurtre en 1982 grâce essentiellement au témoignage d'Henry Hill, il fut condamné à la prison à perpétuité. James Burke pouvait être libérable en 2004 mais il mourut d'un cancer du poumon en 1996 en prison. Le FBI précisa que la fouille de l'ancien domicile de James Burke n'était pas lié au vol de la Lufthansa ni des meurtres qui y sont associés. La veuve de James Burke, Mickey Burke qui vit toujours dans un foyer pour personne âgée à Howard Beach était surprise d'entendre parler de cette affaire. "Le FBI ne m'a rient dit, je n'ai aucune idée de ce qui se passe et de ce qu'il cherche exactement" déclara Mickey Burke à journaliste du New York Post. Une tente bleue a été installée par le FBI dans l'allée de la maison qui s'étend jusqu'au trottoir, ce qui entrainèrent de nombreux curieux. "J'ai entendu dire qu'il recherchait de l'argent. Ils n'ont jamais retrouvé entièrement l'argent du vol de la Lufthansa, c'est possible qu'il se trouve encore ici" déclara un des voisins Miguel Torres. En effet, James BUrke n'avait pas été reconnu coupable d'avoir participé au vol de la Lufthansa et une petite partie des gains (environ 20 000 dollars) n'aurait jamais été retrouvé. D'après les enquêteurs, ils ne recherchent pas les restes du meilleur ami de James Burke, Tommy DeSimone. Ce dernier avait été tué par la famille Gambino en représailles du meurtre de William "Billy Batts" Devino un soldat de la famille Gambino. Son corps n'avait jamais été retrouvé. Quelques jours plus tard, le FBI déclara aux journalistes que de "possibles restes humains avaient été retrouvés, les analyses étaient en cours". Selon les autorités, le corps recherché, serait un associé de la famille Lucchese tué par James Burke. D'après le FBI, James Burke aurait été impliqué dans une cinquantaine d'assassinats, mais il n'aurait été reconnu coupable que d'un seul meurtre, celui de Richard Eaton.

Lire la suite

LE FBI REDUIT SES EFFECTIFS POUR LA SURVEILLANCE DES FAMILLES DE LA COSA NOSTRA

22 Juin 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Divers

LE FBI REDUIT SES EFFECTIFS POUR LA SURVEILLANCE DES FAMILLES DE LA COSA NOSTRA

D'après plusieurs médias Américains, le FBI n'aurait plus que 25 agents pour surveiller les cinq familles de la Cosa Nostra de New-York. D'après le New York Post, les autorités jugent que les familles mafieuses sont assez affaiblies depuis la mort de certains de leurs membres ou de la collaboration de plusieurs d'entre eux pour être une menace importante. "Les agents travaillant sur les familles de la Cosa Nostra sont les mal aimés du FBI. Maintenant tout le monde est fixé sur le terrorisme. Une nouvelle recrue du FBI veut automatiquement travailler pour la lutte contre le terrorisme international comme Al-Qaïda et non la Cosa Nostra" déclara un agent sous couvert d'anonymat. A une époque, le FBI avait un "escadron" de plusieurs agents pour chaque famille de la Cosa Nostra. Aujourd'hui une équipe est chargée de la surveillance des familles Gambino et Lucchese et la deuxième équipe gère les trois autres. Mais les cinq familles de New York représentent encore plus de 700 membres actifs et et des milliers d'associés. Certains agents du FBI craignent que le manque d'attention des autorités sur la Cosa Nostra pourrait profiter aux familles mafieuses de recruter de nouveaux membres. "La famille Genovese mérite à elle seule plus de 20 agents. Si vous affectez seulement que quelques policiers pour 5 familles, cela complique énormément le travail. Il y a moins de possibilité de trouver des informateurs ou de les suivre au quotidien" déclara un ancien agent du FBI. De 1980 à 1990, plus de 350 agents du FBI et environ 100 policiers du NYPD étaient affectés à la lutte contre les familles de la Cosa Nostra. Depuis le 11 septembre 2001, près de 75% des agents travaillant sur les familles mafieuses, ont été affectés à la lutte contre le terrorisme. Début 2010, le FBI comptait moins d'une dizaine d'agent par famille, avec 3 "escadrons", une pour les familles Colombo et Lucchese, une autre pour les familles Bonnano et Gambino et une spécialement conçu pour la famille Genovese. "Maintenant si vous avez besoin d'argent pour monter une opération contre une famille de la Cosa Nostra, il faut attendre un mois avant d'avoir une réponse de Washington. Si vous avez besoin de cette même somme d'argent pour la lutte contre le terrorisme, vous l'avez le lendemain." déclara un agent du FBI. Le plus inquiétant et que d'après certains médias les familles de la Cosa Nostra profitent de la situation pour se réorganiser dans l'ombre. En effet, on peut remarquer que depuis quelques années, les familles de la Cosa Nostra à New-York, désignent de nouveaux Parrains, chose qui n'était plus arrivé depuis le début des années 2000. En 2011, la famille Gambino nomma Domenico Cefalu comme Parrain officiel. En 2012, la famille Lucchese fit de même en désignant Steven Crea et d'après Jerry Capeci, un journaliste spécialisé de la Mafia Italo Américaine, la famille Bonanno aurait nommé récemment Thomas DeFiore comme nouveau Boss.

Lire la suite

UN SOLDAT DE LA FAMILLE GENOVESE EVITE LA PRISON

21 Juin 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Genovese

UN SOLDAT DE LA FAMILLE GENOVESE EVITE LA PRISON

Le 18 avril 2012, James Bernardone un soldat de la famille Genovese fut arrêté par le FBI. Ce dernier était le vice président de la section locale 124 et plus particulièrement de l'" International Union of Journeymen and Allied Trades" un syndicat défendant les droits de différents commerçants. James Bernardone et plusieurs membres de la famille Genovese furent accusés par la justice de racket, d'extorsion et de détournement d'argent. Devant le juge Nicholas Garaufis, l'équipe de procureur demanda à ce que James Bernardone soit incarcéré en attendant son jugement mais le juge en décida autrement. Il fixa la caution du soldat de la famille Genovese à 750 000 dollars qu'il paya d'une traite et lui interdit de fréquenter des membres de la Cosa Nostra. Mais en Mars dernier, le FBI photographia James Bernardone en compagnie d'un associé de la famille Genovese James Coumoutsos. Les deux hommes sortaient tranquillement d'un salon funéraire. Ce jour là, un soldat de la famille Lucchese Anthony Villani, Sr y était enterré. D'après le FBI, dans le salon funéraire se trouvait des dizaines de membres de la Cosa Nostra dont le Boss en exercice de la famille Lucchese Steve "Wonderboy" Crea. Pour le procureur fédéral Jacquelyn Kasulis, James Bernardone était resté plus de 45 minutes à l'intérieur en compagnie de plusieurs mafieux, ce qui est pour elle est une "violation flagrante" de sa libération sous caution. Pour les procureurs fédéraux, les décès, mariages et autres réunions de ce genre sont des choses très appréciés par les membres de la Cosa Nostra, car ils peuvent se parler tranquillement sans être dérangés. Avec ses arguments, le juge fédéral Nicholas Garaufis avait la possibilité d'envoyer James Bernardone en prison mais il décida plutôt de le sermonner en déclarant qu'une visite de 45 minutes assis sur une chaise dans un salon funéraire était encore raisonnable.

Lire la suite

LA DURE REALITE DES MEMBRES DE LA COSA NOSTRA - Partie 1

19 Juin 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Divers

LA DURE REALITE DES MEMBRES DE LA COSA NOSTRA - Partie 1

Richard Martino s'habille en Hugo Boss, porte des chaussures Prada et conduit une Berline Mercedez Noire. Ils possèdent plusieurs maisons dans les villes d'Harrison et Southampton dans l’État du New-Jersey. Il a passé les dix dernières années à gérer des entreprises de communications. Grâce à ses talents, il gagna près de 100 millions de dollars en quelques années. D'après certains médias, Richard Martino, gagnerait à peu près 10 millions de dollars net par an. John Setaro n'a pas terminé ses études et il gérait il y a encore très récemment un fast-food dans New-York. Il porte généralement des vêtements soignés mais assez décontractes. Il vit dans une modeste maison dans le quartier de Franklin Square à New-York. D'après les autorités, ses revenus n’excèdent pas plus de 2400 dollars par mois. Richard Martino et John Setaro ont tous les deux un point commun, ils sont des membres initiés de la famille Gambino. Ceci montre une chose assez frappante dans la Cosa Nostra. Certains membres gagnent des millions de dollars avec le racket ou en contrôlant des entreprises légitimes et d'autres ont du mal à terminer les fins de mois et sont très souvent endettés. Dans plusieurs films basés sur la Mafia, les gangsters sont toujours bien habillés, avec plusieurs bijoux aux doigts. Mais dans la réalité, cela est différent. La plupart des membres initiés de la Cosa Nostra, ont du mal à payer leurs impôts, ou même de faire un plein de course. Une des règles de la Cosa Nostra stipule qu'un membre doit reverser un pourcentage de ses bénéfices à ses supérieurs. D'après certains journalistes, plusieurs "soldats" ont déjà était obligé d'emprunter à des usuriers pour pouvoir rendre hommage à leur "capitaine". "Vous savez, il n'y a pas beaucoup d'avantages sociaux à être un membre de la Cosa Nostra, les heures sont longues et il y un grand risque de terminer un jour ou l'autre en prison pendant des années" déclara Gerald L. Shargel l'avocat de la famille Gotti. Pour plusieurs experts, la Cosa Nostra est répartie en deux groupes : Les "Salariés" et "les Gros Bras". Les premiers, généralement sont des criminels à col blanc et gagnent énormément d'argent grâce aux rackets des entreprises. Les deuxièmes, sont utilisés par les familles mafieuses pour récupérer de l'argent aux mauvais payeurs ou exécuter des contrats. Pour les procureurs fédéraux, Richard Martino est un "Salarié". Très vite il s'associa avec Salvatore LoCascio (Fils De Frank Locascio, ancien consigliere de John Gotti) un capitaine de la famille Gambino dans l'ouverture d'un site pornographique. Le plan était simple, les visiteurs payés avec leur carte de crédit pour avoir accès à du contenue pornographique, mais le site prélevait un abonnement tous les mois sans que la plupart des consommateurs ne soient au courant. Cette escroquerie rapporta des centaines de millions de dollars à la famille Gambino. Ils escroquèrent aussi de nombreux clients ayant des forfaits téléphoniques en les faisant s'inscrire à des "services premiums" qui leur donnaient accès à différents services (horoscope, site pornographique etc...). En 2004, Richard Martino fut inculpé de racket fédéral, et fut condamné en 2006 à 9 ans de prison. Sa date de sortie est programmée au 02 août 2014. Pete Savino était un ancien associé de la famille Genovese qui décida de collaborer avec la justice. Pour le FBI, ce dernier était un criminel à col blanc ou un "Salarié" . Il était le patron d'une entreprise d'installation de fenêtre à New-York. De 1978 à 1990, Pete Savino était à la tête d'une escroquerie qui rapporta des centaines de millions de dollars à la famille Genovese. Cette dernière contrôlait l'installation des doubles vitrages thermiques dans tous les projets de logement à New-York et elle facturait directement à la New York Housing Authority, une agence gouvernementale qui fournit des logements pour des résidents à faible revenu. Au début des années 1990, grâce à son témoignage, plusieurs membres de la Cosa Nostra furent inculpés. Dans les rapports du FBI, John Setaro est considéré comme un des "Gros Bras" de la famille Gambino. Dans une conversation enregistrée par le FBI, John Setaro déclarait qu'il détestait son travail de "bookmaker" en ajoutant que s'il allait en prison, c'était essentiellement à cause de son travail d'"usurier" et de "dur à cuire". D'après plusieurs journalistes, il aurait participé au meurtre de Thomas et RoseMarie Uva en 1992 (Voir Article : Thomas et RoseMarie Uva). En 2007, il plaida coupable d'extorsion et fut condamné à 41 mois de prison.

Lire la suite

LA FAMILLE DE PHILADELPHIE PREPARE LEUR NOUVEAU PROCES

17 Juin 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Philadelphie

LA FAMILLE DE PHILADELPHIE PREPARE LEUR NOUVEAU PROCES

Les deux membres de la famille de Philadelphie, Joseph "Mousie" Massimino et Damion "Dame" Canalichio vont devoir encore attendre un mois avant de recevoir leur verdict (Voir article : Joseph Massimino va devoir encore attendre). Mais avant de recevoir leur peine de prison, les deux mafieux ont déjà décidé de contre-attaquer. En effet, les avocats de Joseph Massimino et de Damion Canalichio ont déposé une requête contestant le rapport final de l'équipe de procureur. Celui-ci demandait au juge de condamner les deux accusés à une peine de 17 à 21 ans de prison après avoir été déclaré coupable de conspiration de racket en Février 2013. Pour les avocats de Joseph Massimino et de Damion Canalichio, cela est inacceptable, pour eux leurs clients devraient être condamnés à une peine maximale de six ans de prison. Deux autres accusés dans cette affaire, le Boss de la famille Joseph "Uncle Joe" Ligambi et son neveux, Consigliere en exercice George Borgesi devraient être rejugés en Octobre après que les jurés furent dans l'incapacité à se mettre d'accord sur un verdict. L'avocat de Joseph Ligambi veut s'assurer que les jurés ne puissent utiliser les anciennes accusations de son client qui avait été déclaré non coupable de plusieurs chefs d'inculpations en Fevrier 2013. George Borgesi avait été acquitté sur 13 des 14 accusations retenues contre lui, le jury était resté indécis sur un complot de racket le concernant (Voir article : Une nouvelle date contre la Mafia à Philadelphie). L'avocat de George Borgesi va jouer sur le fait que son client avait été déclaré non-coupable de 13 accusations criminelles et que le jury ne pouvait plus dans ce cas là le condamner pour racket. Christopher Warren déclara que le seule acte d'accusation de racket retenu contre lui était basé sur les mêmes allégations des 13 chefs d'inculpations ou son client avait été acquitté. Edwin Jacobs Jr l'avocat de Joseph Ligambi déclara à la presse : "Après près de quatre mois de procès dont 21 jours de délibération, le jury à acquitté mon client de 95 % des charges qui étaient retenues contre lui". Christopher Warren l'avocat de George Borgesi déclara de nouveau que les accusations de son client était dû au seul témoignage d'un ancien soldat de la famille de Philadelphie, Louis "Bent Finger Lou" Monacello. Ce dernier avait décidé de collaborer avec la justice après avoir été arrêté sur des accusations de racket en 2011. Depuis l'incarcération de George Borgesi en 2001, Louis Monacello avait repris les activités du consigliere de la famille de Philadelphie. Pendant le procès qui s'était ouvert en automne 2012, il avait déclaré devant le tribunal, que George Borgesi même incarcéré, continuait à lui donné des ordres sur les rackets qu'il était en train de gérer. Louis Monacello va t'il revenir à la barre des témoins lors du prochain procès, la question reste encore en suspend. Lors du premier procès, l'animosité entre George Borgesi et Louis Monacello était palpable. Ce dernier n'arrêtait pas de dire qu'il était sûr que Joseph Ligambi l'aurait exécuté une fois que George Borgesi serait sorti de prison. Louis Monacello raconta aussi que George Borgesi s'était vanté à plusieurs reprises d'avoir participé à plus de 11 assassinats. "Je savais qu'un soir, j'aurai été convoqué et je ne serai jamais revenu" déclara Louis Monacello au jury.

Lire la suite

LA VIE D'UN UNDERBOSS DE LA COSA NOSTRA N'EST PAS TOUJOURS FACILE

16 Juin 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Bonanno

LA VIE D'UN UNDERBOSS DE LA COSA NOSTRA N'EST PAS TOUJOURS FACILE

Nicholas "Nicky The Mouth" Santora est connu des autorités depuis plusieurs années comme un membre important de la famille Bonanno. Il a été intronisé dans la Cosa Nostra au milieu des années 1970, en même temps que des mafieux célèbres de la famille Bonanno comme Dominick "Sonny Black" Napolitano , Benjamin "Lefty" Ruggiero ou Joseph "Big Joey" Massino. Après la mort de Carmine Galante, Dominick Napolitano fut nommé "Capitaine" et Nicholas Santora était un "Soldat" de son équipe. Le "Crew" de Dominick Napolitano se faisait énormément d'argent à New-York. Au bout de quelques mois, ce dernier demanda à Benjamin Ruggiero, Donnie Brasco, (un associé de la famille Bonanno et agent du FBI) et Nicholas Santora de partir en Floride pour y monter plusieurs opérations. L'argent coulé à flots, et d'après certaines rumeurs, à la sortie de prison du Boss de la famille Phillip "Rusty" Rastelli, Dominick Napolitano serait promu "Underboss". Mais toutes les bonnes choses ont une fin et le FBI décida d'arrêter l'opération Donnie Brasco le 26 juillet 1981. (Voir article : Joseph D.Pistone Aka Donnie Brasco). Grâce à ses plusieurs années d'infiltration, Joseph Pistone fit condamné plusieurs membres de la famille Bonanno. Mais cette dernière se sentit humiliée et décida de faire le "ménage" dans ses rangs. Le capitaine de Nicholas Santora, Dominick Napolitano fut exécuté le 17 Août 1981 pour avoir laissé entrer un agent du FBI dans la famille Bonanno. Nicholas Santora avait été arrêté après l'opération "Donnie Brasco" et il fut condamné à une peine de 8 à 10 ans de prison pour extorsion, prêt usuraire et distribution de stupéfiants. En 1992, il sortit de prison et reprit ses activités dans la famille Bonanno. A cette époque, Joseph Massino était le Boss de la famille et tous les deux furent très proche. Mais le 09 Janvier 2003, Joseph Massino fut arrêté à son domicile et accusé de plusieurs crimes (Voir Article : Joe Massino "The Last Don"). La chute de Joseph Massino entraina l'arrestation de plusieurs membres de la famille Bonanno. Cette dernière avait perdu en quelques mois, tout le prestige qu'elle avait accumulé en plusieurs années. Depuis l'arrestation de Joseph Massino, plusieurs membres avaient décidé de collaborer avec la justice. Pour certains médias Américains, la famille Bonanno était décimée. Mais malgré les témoignages des nombreux membres et de son ancien Boss, Joseph Massino, Nicholas Santora avait réussi à rester sous le radar du FBI et en 2003 il fut promu Underboss.

LA VIE D'UN UNDERBOSS DE LA COSA NOSTRA N'EST PAS TOUJOURS FACILE

Mais la vie d'un Underboss de la Cosa Nostra n'est pas toujours aussi facile que l'on croit. Belinda Rossetti est une assistante juridique, elle travaille pour un gros cabinet d'avocat à New-York. D'origine Italienne, Belinda Rossetti côtoya de nombreux membres de la Cosa Nostra et en particulier des membres de la famille Bonanno. Elle était la maitresse de Vincent Basciano l'ancien Acting Boss des Bonanno. Grâce à lui, elle était en contact régulier avec des membres importants de la famille et en particulier Nicholas Santora. Pour Belinda Rossetti, l'Underboss de la famille Bonanno arrivait à peine à gagner sa vie. Nicholas Santora faisait face à des gros problèmes financier, il empruntait beaucoup d'argent et avait pour habitude de ne jamais rembourser ses dettes. Nicholas Santora était déjà connu dans la famille Bonanno comme quelqu'un qui était toujours endetté. Pourtant en ayant le grade d'Underboss, un pourcentage des bénéfices de la famille Bonanno arrivait directement dans ses poches. D'ailleurs, en 2005, il avait été arrêté avec d'autres membres de la famille Bonanno pour prêt usuraire et jeux illégaux, qui rapportait 210 000 dollars par semaine à la famille mafieuse. Mais pour Belinda Rossetti, Nicholas Santora n'avait pas un sous en poche, il portait des costumes bon marché, des pantalons deux fois trop court. Dans une interview donnée à un journaliste, elle raconta que ce dernier s'habillait la plupart du temps avec une veste de jogging avec en dessous un pull en velours qui ne suivait pas du tout avec l'ensemble. "Un jour on était au restaurant, et j'ai remarqué qu'il portait une montre pour enfant qu'on trouve au marché qui coute au maximum 10 dollars. Je me demandais pourquoi il faisait ça, mais il n'avait pas d'argent. Un jour il m'a emprunté 1000 dollars et il ne m'a jamais remboursé*". Le comportement bizarre de Nicholas Santora avait aussi intrigué Rocky Napoli un ancien associé de la famille Genovese qui avait décidé de collaborer avec la justice. Pendant le procès pour extorsion de fond d'Anthony "Rom" Romanello un capitaine de la famille Genovese. Rocky Napoli déclara qu'il avait assisté à une scène digne de la Série TV "The Sopranos". Nicholas Santora s'était présenté à une réunion entre la famille Genovese et la famille Bonanno, un litige avait opposé les deux familles sur une dette de 30 000 dollars. Nicholas Santora arriva avec dans ses mains un oreiller. Et pendant la réunion, ce dernier serrait l'oreiller contre sa poitrine. "Il a dit qu'il venait de sortir de prison et qu'il venait de se faire opérer du cœur. Il a dit que l'oreiller le soulagé des douleurs à sa poitrine*". En Janvier 2012, Nicholas Santora a été condamné à une peine de 24 mois de prison pour extorsion de fond. Aux dernières nouvelles, Nicholas Santora aurait été déchu de son titre d'Underboss.

* Traduit du site : http://cosa-nostra-news.blogspot.fr/ de Ed Scarpo

Lire la suite