Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
LCN

LA COSA NOSTRA AUX ETATS-UNIS EN 2014

6 Novembre 2014 , Rédigé par Xav Publié dans #Divers

LA COSA NOSTRA AUX ETATS-UNIS EN 2014

A chaque opération menée par le FBI, les médias Américains déclarent que la Cosa Nostra est détruite. Mais malgré les arrestations, la Mafia Italo-Américaine, profite de la baisse des effectifs au sein du FBI chargée de sa surveillance, pour se reconstruire petit à petit. Le terrorisme devient important et cela profite sans nul doute aux différentes familles de la Cosa Nostra implantées dans tous les États-Unis. Salvatore Gravano l'ancien Underboss de la famille Gambino au début des années 1990, avait déclaré au FBI alors qu'il coopérait : "On fait profil bas pendant dix ans, le gouvernement nous oublie et on revient deux fois plus fort". Les familles de la Cosa Nostra restent très bien implantées sur la côte-Est, ou malgré les nombreuses arrestations ces dernières années, elles gardent toujours une présence significative dans plusieurs domaines. Sur la côte-Ouest, elle a pratiquement disparu, en particulier en raison des nombreux gangs présents dans ce secteur. Petit tour d’horizon des différentes familles de la Cosa Nostra, implantées aux États-Unis.

LA COSA NOSTRA AUX ETATS-UNIS EN 2014

New-York :

A New-York, les cinq principales familles de la Cosa Nostra, sont toujours actives et font toujours office de "références" par rapport aux autres familles implantées dans les autres États.

                          La Famille Genovese
                           Membres : 250-300
                           Associés : + 1000

 Elle est toujours considérée par le FBI comme la étant la "Rolls Royce" du crime organisé aux États-Unis. Elle reste encore la "référence" en matière de famille par rapport aux organisations criminelles. Toujours très active et influente à New-York et dans les autres Etats, elle reste extrèmement cloisonnée, très peu d'informations circulent à son sujet. Depuis la mort de son Parrain, Vincent "The Chin" Gigante en 2005, le gouvernement fédéral pense que la hiérarchie de la famille est gérée par plusieurs Capitaines, qui tournent de manière régulière, pour éviter le plus possible les enqûetes. Dernièrement, l'opération "Fistuful" lancée par le FBI, a mis au jour la présence significative de la famille Genovese dans les prêts usuraire et les paris sportifs. Encore aujourd'hui, Ernest Muscarella, Liborio "Barney" Bellomo, Daniel "Danny the Lion" Leo, Lawrence "Little Larry" Dentico, Dominick "Quiet Dom" Cirillo (voir photo) et John "Johnny Sausage" Barbato restent des membres très influents, suceptibles de gérer les activités criminels de la famille.

 

La Famille Gambino
Membres : 200-250
Associés : + 1000

Depuis la nomination de Domenico "Italian Dom" Cefalu (voir photo)à la tête de la famille, cette dernière a retrouvé une stabilité qu'elle avait pu perdre avec le règne de John Gotti et ses différents bras droit de 1985 à 2011. Très prudent, l'actuel Parrain, a préféré s'entourer de membres d'origine Sicilienne comme Francesco "Franky Boy" Cali, qu'il nomma comme Underboss, ce dernier profita alors de son statut au sein de la famille Gambino, pour prendre contact avec Cosa Nostra Sicilienne ou il est reste très apprécié. D'après le FBI, pour éviter que la justice Américaine se concentre sur le Boss actuel, Domenico Cefalu a formé un "pannel de sécurité" de plusieurs Capitaines qui transmettent les messages des différents membres de l'organisation vers la hiérarchie. A l'heure actuelle, la famille Gambino se reconstruit petit à petit et montre encore une fois et malgré les différentes enquêtes menées par le FBi comme les opération "Old Bridge" en 2008 et "New-Bridge" en 2014 , qu'elle reste très présente à New-York et dans les environs.

 

 La Famille Bonanno
Membres : 130-150

Associés : + 1000

En 2004, la famille Bonanno fut totallement ravagée par les informateurs, dont son Parrain Joseph "Big Joey" Massino, qui décida de collaborer avec le gouvernement fédéral. La famille était au bord du gouffre, et s'appuya sur des Capitaines respectées comme Vincent "Vinny Georgeous" Basciano et Vincent "Vinny Tv" Badalamenti pour essayer de se reconstruire. Avec la mort de Salvatore "Sal The Ironwaker" Montagna assassiné en 2009 au Canada, la famille Bonanno repris contact avec la famille Rizzuto au Canada ou elle reste encore très influente et en particulier les membres de la faction Sicilienne. Ces derniers avaient pour idée de nommer Vincent Asaro, un Capitaine de la vieille école, qui s'exprime souvent en Italien pour revenir aux valeurs traditionelles de la Cosa Nostra. Mais finalement, elle nomma Michael "Mickey The Nose" Mancuso (voir photo) comme Parrain Officiel, Ce dernier qui purge une peine peine de quinze ans de prison pour plusieurs meurtres, sera libérable en 2019. En attendant sa remise en liberté, il nomma Thomas "Tommy D" DiFiore comme Acting Boss, pour gérer les activités criminelles de la famille Bonanno.

                               La Famille Lucchese
                                 Membres : 110-140
                                 Associés : + 1000

Depuis l'arivée de Steven "Wonderboy" Crea (voir photo) à la tête de la famille Lucchese en 2012, cette dernière s'est relativement stabilisée. Elle a profité notamment du manque de surveillance des agents du FBi, plus préoccupés par le terrorisme international, pour pouvoir se reconstuire. La famille Lucchese, reste très influente à New-Yor, mais aussi dans l'Etat du New-Jersey, ou plusieurs de ses membres, comme Nicodemo Scarfo Jr (qui vient d'être condamné pour racket), Ralph Perna, Matthew Madona et Joseph DiNapoli gèrent les activités criminelles de la famille mafieuse, en particulier dans l'élimination des déchets.

 

                                La Famille Colombo
                                 Membres : 60-70
                                 Associés : + 1000

La famille Colombo à complètement été décimée ces dernières années par plusieurs opérations menées par le FBI. La hiérarchie de la famille qui était composée de l'Underboss Benjamin "The Claw" Castellazzo, de l'Acting Boss Andrew "Andy Mush" Russo et du Consigliere Richard "Ritchies Nerves" Fusco ont été condamnées à diffrentes peines de prison. Plusieurs de ses membres se sont retournés contre la famille et ont semé une énorme confusion dans ses rangs, qui fait qu'aujourd'hui, on ne sait pas vraiment qui gère la famille mafieuse, même si des membres influents comme Thomas "Tom Mix" Farese (voir photo), qui a été acquitté de plusieurs charges fédérales il y a deux ans, peuvent jouer un rôle important. L'année dernière, l'ancien Acting Boss, Thomas "Tommy Shots" Gioeli et le soldat Dino "Little Dino" Saracino ont été condamnés à de longues peines de prison.

LA COSA NOSTRA AUX ETATS-UNIS EN 2014

New-Jersey :

Dans l’État du New-Jersey, on retrouve la famille "officielle" de la Cosa Nostra, la famille DeCavalcante, mais cela n’empêche pas les autres familles de New-York et celle de Philadelphie, d'avoir des activités criminelles sur ce territoire.

La Famille DeCavalcante
Membres : 60-70
Associés : +
500

Le New-Jersey, est un état ou la Cosa Nostra à toujours eu une forte activité. La famille principale, reste les DeCavalcante. Composée d'une cinquantaine de membres actifs, le Parrain officiel reste John "Giovanni" Riggi (voir photo), qui vient de sortir de prison en 2012 après avoir purgé plus de vingt ans de prison pour meurtre et racket. Comme Acting Boss, on retrouve Francesco "Frank" Guaracci, originaire de Ribera, une commune Sicilienne, comme le Parrain historique Sam DeCavalcante. Tueur à gages réputé de John Riggi, il a gère depuis des années un club social dénommé le Ribera Social Club à Elizabeth, un quartier du New-jersey à forte densité mafieuse.De nature discrète, il superviserait les activités criminelles de la famille DeCalvalcante avec comme Consigliere Joseph Miranda : "Je gère le spectacle", avait déclaré Francesco Guarraci au patron d'un restaurant Italien, qui refusait de donner une partie de ses revenues à la famille mafieuse en 2012. Mais ce dernier ne se démonta pas et fit appeler par ses serveuses la police quia arrivèrent rapidement sur les lieux, Plaidant coupable des accusations de tentative d'extorsion, il fut condamné à six mois de détention à domicile et cinq ans de probation. A noté, recemment le décès de Girolamo "Jimmy" Palermo, un Capitaine réputé de la famille qui fit partie de la hiérarchie pendant plusieurs années (A ne pas confondre avec Vincent Parlermo, qui deviendra plus tard un collaborateur de la justice). Mais le New-Jersey, reste un État ou les cinq familles de New-York ont encore une présence significative.La famille Lucchese, Gambino et Genovese ont plusieurs Capitaines et Soldats qui font rapporter plusieurs millions de dollars à la Cosa Nostra, notamment grâce à l'industrie des déchets. D'après certaines rumeurs, Giovanni Rigi, qui aurait des gros soucis de santé, aurait laissé sa place recemment comme Parrain officiel de la famille.

LA COSA NOSTRA AUX ETATS-UNIS EN 2014

PENNSYLVANIE :

Dans l’État de Pennsylvanie, 3 familles de la Cosa Nostra y sont installées :
La famille de Philadelphie encore très active
La famille Bufalino (pratiquement disparu)
La famille de Pittsburgh (pratiquement disparu)

                    La Famille De Philadelphie
                     Membres : + de 50 membres
                     Associé : + de 200 Associés


Depuis 2012, les procureurs fédéraux ont essayé par deux procès, de faire condamner Joseph Ligambi et George Borgesi, respectivement Acting Boss et Consigliere de la famille de Philadelphie, sans succès. Depuis leur remise en liberté, le FBI s'interroge encore sur leur activité au sein de la Cosa Nostra. D'après le gouvernement fédéral, Joseph Ligambi aurait pris une retraite anticipée. Ces deux dernières années, l'Acting Boss de la famille de Philadelphie, les a passé en prison et le fait de pouvoir retourner derrière les barreaux, n'enchante pas tellement le mafieux, qui préfère s'écarter des activités criminelles de la famille. Pour George Borgesi, cela est différent, il ne fait aucun doute qu'il reprendra du service au sein de la pègre, mais en attendant, il attend que ses contraintes liées à sa libération conditionnelle soient terminées, mais quel rôle joue t'il en ce moment ?, ce dernier ayant encore une énorme influence dans les prises de décision et reste un membre très respecté. Pour l'instant, Joseph Merlino, qui est considéré par certains comme un l'actuel Parrain de la famille, vient d'être condamné à près de quatre mois de prison pour violation de libération conditionnelle. A sa sortie de prison, il sera libre de rencontrer et d'aller ou il veut, et certains se demandent si ce dernier en profitera alors pour reprendre du service et montrer devant tout le monde, qu'il est bien le nouveau Parrain de la famille,

                           La famille Bufalino :
                            Membres : inconnu
                            Associés : Inconnu
 

Famille laissée à l'abandon qui opérait principalement au nord de l'Etat de Pennsylvanie. Le dernier Parrain William "Big Billy" D'Elia a collaboré avec la justice pour éviter une peine de prison pour blanchiment d'argent et subordination de témoin.

 

 

                                           La famille de Pittsburgh :
Membres : - de 5
    Associés : Inconnu

Après les condamnations et les déès de plusieurs de ses membres, la famille de Pittsburgh à pratiquement disparu. Les membres restants, sont en semi-retraite ou ou ont été transférés dans d'autres familles.

 

LA COSA NOSTRA AUX ETATS-UNIS EN 2014

Nouvelle-Angleterre :

Dans cet État, la famille Patriarca reste encore très active, elle comporte deux factions, une à Providence dans le Rhode Island et une autre ) Boston dans le Massachusetts

                                                                 La Famille Patriarca :
                                                                  Membres : + de 30
                                                                  Associés : + de 100

Le Parrain actuel serait Peter Limone (voir photo), mais sa mause santé et ses contraintes en matière de libertée surveillée, aurait poussé ce dernier à donné le pouvoir à Anthony DiNunzio, qui fut promu Acting Boss et son frère Carmine "The Cheeze-Man" DiNunzio comme Consigliere. Mais au début des années 2010, des opérations lancées par le FBI, permirent de faire condamner les deux frères à à  six ans de prison pour plusieurs charges fédérales.. En attendant une prochaine remise en liberté, un Capitaine réputé de la famille, Anthony « Spucky » Spagnolo serait en train de gêrer les activités criminelles de la famille dans la rue.

LA COSA NOSTRA AUX ETATS-UNIS EN 2014

Illinois :
Dans cet État, on retrouve la Outfit, principalement connu pour avoir eu comme Parrain Al Capone. Même si depuis quelques années, cette dernière a subi une baisse de ses effectifs, elle reste encore aujourd'hui une famille très active dans la ville de Chicago et ses environs. Il y a plusieurs années, la Outfit avait une énorme influence sur plusieurs familles de la Cosa Nostra implantées sur la côte est, comme la famille de Los Angeles en Californie, et avait une présence significative dans la ville de Las Vegas dans le Nevada. Désormais, cette dernière a commencé à délaisser ces États, pour concentrer principalement ses activités criminelles dans sa ville d'origine.

Lire la suite

LA COSA NOSTRA AUX ETATS-UNIS EN 2013

7 Mai 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Divers

LA COSA NOSTRA AUX ETATS-UNIS EN 2013

La Mafia Italo-Américaine est actuellement très bien implantée dans la ville de New York, à Elizabeth dans le New Jersey , à Philadelphie , à Boston ,à Detroit et à Chicago. Mais il existe aussi des plus petites familles de la Cosa Nostra installées dans différents villes comme à Buffalo, à Tampa, à Los Angeles, à Cleveland. Au total un peu moins d'une vingtaine de familles de la Cosa Nostra sont installées dans tous les États-Unis. Certaines se sont éteintes ou n'ont plus beaucoup d'activité.
En Vert : Les Etats ou la Cosa Nostra est très bien implantée.
En Bleu : Etat ou la principale famille n'a plus beaucoup d'activités mais ou d'autres familles apparaissent.
En Jaune : Famille éteinte.
En Gris : Aucune Famille présente dans cet État.

LA COSA NOSTRA AUX ETATS-UNIS EN 2013

ETAT DE NEW-YORK

A New-York sont ancrées les cinq principales familles de la Cosa Nostra :

Genovese

Membres : 200-250
Associés : + 1000

Elle est considérée par le gouvernement Américain comme la "Rolls Royce" du crime organisé aux États-Unis. Elle compte en moyenne plus de 250 membres et des milliers d'associés. Depuis la mort du Boss Vincent "The Chin" Gigante en 2005, aucun patron officiel n'a été nommé. La famille Genovese reste une des familles de la Cosa Nostra la plus puissante et la plus prospère actuellement. Très cloisonnée, peu d'informations circulent sur cette famille. Depuis sa création seulement 5 membres de la famille Genovese ont collaboré avec le gouvernement. Aujourd'hui même si on ne connait pas sa hiérrachie exact, Ernest Muscarella, Liborio "Barney" Bellomo, Daniel "Danny the Lion" Leo, Lawrence "Little Larry" Dentico, Dominick "Quiet Dom" Cirillo et John "Johnny Sausage" Barbato restent des membres très influent susceptibles de gérer les affaires au quotidien de la famille Genovese.

Gambino

Membres : 200-250
Associés : + 1000

Dernièrement, elle nomme à sa tête Domenico "Italian Dom" Cefalu métant fin à "l'ère Gotti". En effet depuis la condamnation à la prison à vie en 1992 du parrain John Gotti, plusieurs membres de la famille Gotti se sont succédé à la tête de la famille Gambino. John Gotti, Jr. de 1992 à 1999 et Peter "One Eye" Gotti de 1999 à 2011. Francesco "Frank" Cali qui est aussi d'origine Sicilienne est promu au rang d'Underboss. Joseph "Jo Jo" Corozzo est toujours le Consigliere de la famille Gambino malgré sa condamnation pour racket et trafic de drogue.

Bonanno

Membres : 130-180
Associés : +1000

Elle avait été exclue de la Commission pour avoir été active dans le trafic de drogue. De 1991 à 2004, elle a été dirigée par Joseph "Big Joey" Massino et avait retrouvé une certaine dignité en récupérant son siège et en devenant une famille viable de la Cosa Nostra. En 2004, plusieurs membres de la famille Bonanno collaborèrent avec la justice dont le Boss en exercice Joseph Massino qui pour éviter la peine de mort devint un repenti. Depuis 2009, elle était dirigée par Vincent "Vinny TV" Badalamenti qui fut condamné à 18 mois de prison pour dette illégale. Nicolas "Nicky Mouth' Santora et Anthony "Fat Tony" Rabito étaient respectivement Underboss et Consigliere de la famille Bonanno. Dernièrement, Anthony "Fat Tony" Rabito, Thomas DiFiore et Vincent "Viny" Asaro gèrent la famille Bonanno en attendant la nomination d'un Boss officiel.

Lucchese :

Membres : 120 -150

Associés : + 1000

Depuis quelques années la famille était gérée par Vittorio "Vic" Amuso depuis sa prison. De 2003 à 2009, trois capitaines, Aniello "Neil" Migliore , Joseph DiNapoli et Matthew Madonna gérèrent les affaires quotidiennes de la famille Lucchese. En 2012, Vittorio "Vic" Amuso décide de se retirer et laisse sa place à Steven "Wonderboy" Crea. Joseph "Joe C. Caridi un proche de Steven Crea est nommé Underboss.

Colombo :

Membres : - de 100
Associés : +1000

Elle est dirigée depuis 1973 par Carmine "Junior" Persico qui gère la famille depuis sa prison. La famille Colombo a vu depuis quelques années plusieurs de ses membres collaborés avec la justice et surtout une partie de sa hiérarchie condamnée à de longues peines de prison.Andrew "Andy Mush" Russo est "Acting Boss" de la famille Colombo.

A L'OUEST DE NEW-YORK :

Famille de Buffalo :

Membres : + de 40
Associés : + de 300

Elle compte actuellement une quarantaine de membres actifs dans la région de Buffalo mais elle reste aussi très influente en dehors des Etats-Unis comme en Ontario au Canada.La famille était géré depuis 1985 par Joseph "Lead Pipe Joe" Todaro Sr qui laissa sa place à son fils Joseph Todaro Jr qui est propriétaire d'une célèbre chaine de pizza aux Etats-Unis "La Nova Pizzeria". Niant toute appartenance dans le crime organise, Joseph Todaro Jr serait en semi-retraite et a été remplacé par Leonard Falzone.

LA COSA NOSTRA AUX ETATS-UNIS EN 2013

ETAT DU NEW-JERSEY :

Dans l'Etat du New-Jersey, sept familles de la Cosa Nostra y sont implantées. La famille d'origine du New Jersey, la «famille DeCavalcante". Les «cinq familles» de New York et la "famille" de Philadelphie qui gèrent une partie de leur activité dans cet État.

Famille DeCavalcante :

Membres : + de 40
Associés : + de 200

Elle opère dans le New-Jersey, elle entretient des relations très étroites avec les cinq familles de New-York. En effet la famille Genovese, Lucchese et les Gambino restent très influent dans cet Etat. Entre 1999 et 2005 plusieurs membres de la famille sont devenus des témoins à charge pour le gouvernement. Ce fut le cas pour Vincent "Vinny Ocean Parlermo ancien "Acting Boss", du "Capitaine" Anthony Rotondo et du "Soldat" Anthony Capo. Au total plus de 45 membres ont été emprisonnés y compris Stefano "Steve the Truck Driver" Vitabile condamné à la prison à vie pour meurtre. Aujourd'hui la famille Decavalcante s'est reconstruit et compte une quarantaine de membres actifs et des centaines d'associés. Elle est toujours dirigée par Giovanni "John The Eagle" Riggi qui vient de sortir de prison après avoir passé plus de 20 ans derrière les barreaux. Francesco Guarraci serait l'"Acting Boss" de la famille Decavalcante.

LA COSA NOSTRA AUX ETATS-UNIS EN 2013

ETAT DE PENNSYLVANIE :

Dans l'Etat de Pennsylvanie, 3 familles de la Cosa Nostra y sont installées :
La famille de Philadelphie
La famille Buffalino (pratiquement disparu)
La famille de Pittsburgh (pratiquement disparu)

Famille de Philadelphie :

Membres : + de 50
Associés : + de 100

Elle est une des plus importante famille de la Mafia italo-Américaine. elle compte actuellement une cinquantaine de membres actifs à Philadelphie, mais reste aussi très influente à Atlantic City. La famille est dirigée actuellement par Joseph "Oncle Joe" Ligambi qui est en procès avec le Consigliere de la famille George Borgesi pour des accusations de racket. Joseph "Mousie" Massimino l'Underboss à été reconnu coupable de racket.

La famille Buffalino :

Membres : inconnu
Associés : Inconnu

La famille de Pittsburgh :

Membres : - de 5
Associés : Inconnu

Elle est une des plus petite famille de la Cosa Nostra implantée en Pennsylvanie. Après la condamnation de pratiquement tous ses membres au début des années 1990 et face à une guerre interne éclatant dans la famille, celle-ci a pratiquement disparu et il ne reste plus que moins de 5 membres initiés.

LA COSA NOSTRA AUX ETATS-UNIS EN 2013

ETAT DE LA NOUVELLE-ANGLETERRE :

La Famille Patriarca :

Membres : + de 30
Associés : + de 100

Elle est basée en Nouvelle-Angleterre et à deux factions distinctes. Une en Providence dans le Rhode Island et une à Boston dans le Massachusetts. Depuis quelques années, plusieurs membres de sa hiérarchie ont été arrêtes. Le Boss actuel Luigi "Baby Cabanes" Manocchio âgé de 86 ans à été condamné à une peine de 5 ans et demi de prison pour extorsion. Anthony L. Dinunzio l'Acting Boss à été condamné à une peine de 6 ans et demi de prison pour racket et extorsion ainsi que son frère actuel "Consigliere" Carmen “The Big Cheese” DiNunzio condamné à 6 ans de prison en 2009 pour corruption. Elle compte une trentaine de membres actifs.

LA COSA NOSTRA AUX ETATS-UNIS EN 2013

ETAT DE L'ILLINOIS :

La Outfit :

Membres : + de 30
Associés : + de 100

La Outfit comme on la surnomme fait partie des familles les plus connues de la Mafia Italo-Américaine pour avoir eu à sa tête des boss historique comme Alphonse "Al" Capone, Salvatore "Sam" Giancana, Tony "The Big Tuna" Accardo ou Joseph John Aiuppa. La famille reste très active dans Chicago mais aussi dans différentes villes comme à Las Vegas et Los Angeles. Elle compte actuellement entre 25 et 30 membres actifs. En 2005, le gouvernement lança l'opération "Secret de famille" contre l'organigramme de la Outfit. Frank Calabrese Sr,Joseph Lombardo et James Marcello entre autres furent condamnés à des peines de prison à perpétuité pour plusieurs affaires. La Outfit est la sixième famille siégeant à la Commission et reste encore très influente en dehors à Chicago. John "No Nose" DiFronzo est le parrain actuel de la famille.

LA COSA NOSTRA AUX ETATS-UNIS EN 2013

ETAT DU MICHIGAN :

La famille de Détroit :

Membres : + de 50
Associés : + de 100

La famille de Détroit est considérée comme une des familles les plus actives au coté des cinq familles d New York et de la Outfit de Chicago. Elle compte une cinquantaine de membres et reste une des familles les plus stable de la Cosa Nostra. Elle est dirigée par Giacomo "Jack" Tocco en poste depuis 1979. Plusieurs de ses membres sont liés par le sang ou par le mariage rendant la collaboration avec la justice plus difficile. Dernièrement l'ancien Boss de la famille Anthony "Tony Z." Zerilli a collaboré avec le FBI sur la découverte du corps de l'ancien syndicaliste Jimmy Hoffa.

LA COSA NOSTRA AUX ETATS-UNIS EN 2013

FAMILLES PRATIQUEMENT DISPARUS :

La famille de Los Angeles : A une époque la famille Los Angeles pouvait rivaliser avec les autres familles de la Cosa Nostra. Elle comptait comme membre des mafieux très influent comme Jack Dragna, Frank "Bomp" Bompensiero, John Roselli ou encore Jimmy Fratianno. Mais depuis quelques années, la famille de Los Angeles est pratiquement éteinte, l'influence des gangs sur la côte Ouest ont faire perdre beaucoup de crédit à la Cosa Nostra. Le dernier Boss connu était Peter Milano qui mourrut en 2012. La famille de Los Angeles compterait encore une quinzaine de membres initiés mais la plupart sont dispersés dans différents Etats, d'autres sont en semi-retraite.


La famille Trafficante : La Floride à toujours été considérée comme un "térritoire ouvert" c'est à dire que les familles de la Cosa Nostra pouvait y faire du "buisness" sans accord préalable d'une famille implantée sur le térritoire. Mais la famille Trafficante à une époque était très influente. Le Boss était Santo Trafficante Sr un patron très respeté qui avait des liens avec des figures du crime organisé comme Charles "Lucky" Luciano et Thomas Lucchese. En 1954, il céda le pouvoir à son fils Santo Trafficante Jr qui était très lié à la famille Bonanno de New-York et de la Outfit de Chicago sous le règne de Sam Giancana. Il fut accusé de plusieurs crimes qui n'ont jamais été prouvé comme le meurtre de l'ancient président Américain John F. Kennedy. Il était considéré comme l'un des plus grands gansters des Etats-Unis. A sa mort en 1987, il fût remplacé par Vincent Loscalzo et la famille Trafficante commence à perdre beaucoup de son influence. La famille trafficante compte un peu moins de 10 membres initiés, la plupart sont en semi retraite comme le Boss actuel Vincent Loscalzo.


La famille de Milwaulkee : Frank "Mr. Big" Balistrieri fut le parrain historique de la famille de 1963 jusqu'à sa mort en 1993. La famille de Milwaulkee à été fortement impliqué dans le racket des casinos à Las Vegas et elle est aussi connue pour avoir traité avec l'agent Joseph D. Pistone qui infiltra la famille Bonanno à la fin des années 1970. A la mort de Frank "Mr. Big" Balistrieri, la famille perdit peu à peu de son influence. Il reste encore des membres initiés de la Cosa Nostra présents dans la région mais la plupart son considérés comme inactifs.
Famille de crime de Pittsburgh : Etait une petite famille de la Cosa Nostra implantée en Pennsylvanie. Après la condamnation de pratiquement tous ces membres au début des années 1990 et face à une guerre interne éclatant dans la famille, celle-ci à pratiquement disparu et il ne reste plus que moins de 5 membres initiés.
La famille de St-Louis : Est une petite famille de la Cosa Nostra implantée dans le Missouri. Le FBI pensait que la famille était éteinte, mais Anthony "Nino" Parrino contine à gérer les affaires quotidiennes de la famille de St-Louis en restant sous le radar du FBI. Elle compte une dizaine de membres.

FAMILLES DISPARUS :

La famille de la Nouvelle-Orléans : Le parrain historique de la famille fut Carlos "Little Man" Marcello, une figure de la Cosa Nostra soupçonne d'être impliqué dans différentes affaires dont le meurtre de John F. Kennedy. Il fut le Boss de la famille de 1947 à 1990, Anthony Carollo le remplaça à partir de 1990. Carlos Marcello décéda en 1993 et la famille de la Nouvelle-Orléans perdit peu à peu de son prestige jusqu’à devenir inactive pour le FBI. Anthony Carollo est mort en 2007 et l'Underboss Frank "Fat Frank" Gagliano est décédé en 2006. Le FBI pense qu'il ne reste plus aucun membre de la Cosa Nostra à la Nouvelle-Orléans.


Famille de crime de San José : Face à l'émergence des gangs mexicains et asiatiques. la famille de San José à complétement disparu de la circulation.

Lire la suite

LA COSA NOSTRA AUX ETATS-UNIS EN 2015

28 Novembre 2015 , Rédigé par Xav Publié dans #Divers

LA COSA NOSTRA AUX ETATS-UNIS EN 2015

Quoi qu’on en dise, 2015 a été une année relativement tranquille pour les familles de la Cosa Nostra. Les inculpations menées par les procureurs fédéraux ont mené soient à des peines légères après des plaidoyers de culpabilité ou à plusieurs acquittements. A chaque procès, les autorités fédérales ramènent leurs différents collaborateurs de justice, des anciens membres de la Cosa Nostra qui ont décidé de collaborer pour éviter des longues peines de prison, espérant influencer la décision d’un jury de moins en moins convaincu par tous ces témoignages. Il y a des dizaines d’années, le témoignage d’un repenti lors d’un procès fédéral faisait automatiquement office d’une condamnation pour l’accusé. Mais aujourd’hui, les jurés ont du mal parfois à comprendre comme un ancien membre de la Mafia peut être payé par le gouvernement fédéral pour collaborer avec la justice. De plus, ils sont de plus en plus septiques que certains témoins puissent raconter des faits remontant à plus de vingt ans. Dernier argument joué par les avocats des membres de la Cosa Nostra lors des procès, comment croire des personnes qui ont commis les pires atrocités pendant de nombreuses années et qui vont après leur témoignage, refaire une nouvelle vie sous la protection de la justice et aux frais du contribuable. Les acquittements récents, comme dans le procès de Vincent Asaro, vont sans doute changer la stratégie des différents procureurs fédéraux qui pensent sans doute, que le témoignage d’un ancien membre de la Cosa Nostra, suffit à faire condamner un accusé. A une époque cela pouvait encore marcher, plus maintenant.

New-York :

A New-York, les cinq familles historiques de la Cosa Nostra, sont toujours actives. Ces dernières années, elles ont su s’adapter aux nouvelles technologies et à la surveillance plus accrue des agents fédéraux.

La famille Genovese :

Membres : 250-300
 Associés : + 1000

La famille Genovese fait toujours office de référence par rapport aux autres familles implantées aux Etats-Unis, même si en 2015 certaines arrestations ont démontré encore son emprise dans différents secteurs de la construction et portuaire. Comme à son habitude, de nature très discrète, on ne sait pas vraiment qui dirige actuellement la famille. Depuis le décès de Vincent « The Chin » Gigante dans une prison fédérale en 2005, les agents fédéraux soupçonnent qu’un panel composé de plusieurs Capitaines expérimentés, gèrent les affaires courantes de la famille. Liborio « Barney » Bellomo, Ernest Muscarell, Daniel « The Lion » Le, Dominick « Quiet Dom » Cirillo ou encore Laurent « Little Larry» Dentico, restent de membres très influents, en liberté, qui ont sans doute un mot à dire dans l’organisation de la famille Genovese. Contrairement à ses cousines, la famille Genovese a su déployer ses tentacules dans différents Etats, comme dans le Massachussetts, le New-Jersey et dans différentes régions à l’Ouest des Etats-Unis.

La famille Gambino :
Membres : 200-250
Associés : + 1000

La famille Gambino est depuis quelques années, l’une des familles les plus stables aux Etats-Unis. En Août dernier, on apprenait que Peter Gotti, frère de l’ancien Boss John Gotti, aurait toujours le titre officiel de Parrain, malgré son incarcération pendant plusieurs années, dans la prison fédérale de Terre-Haute dans l’Etat de l’Indiana. Les Siciliens ont repris le pouvoir dans la famille Gambino et ont quelques années extrêmement cloisonné sa hiérarchie. Domenico « Italian Dom » Cefalu, qui a joué pendant de nombreuses années de « tête pensante » et qui influé sur les orientations de la famille, a cédé sa place récemment, à son protégé, une étoile montante dans cette organisation criminelle, Frank « Franky Boy » Cali. Ce dernier est selon le FBI, un membre de la Mafia très influent qui a su pendant sa prise de pouvoir, réunifier les familles de Cosa Nostra en Sicile avec ses « cousines » aux Etats-Unis. De plus, il contrôlerait une bonne partie de l’industrie alimentaire et détiendrait des biens immobiliers dont plusieurs cafés et restaurants dans la ville de New-York. L’arrestation de Carmine Agnello en juillet dernier à Cleveland, à selon certains spécialistes, montré l’expansion de la famille Gambino en dehors de New-York, même si elle garde aussi une présence significative dans l’Etat du New-Jersey.

La famille Bonanno :
Membres : 130-150
Associés : + 1000

Cette année, la famille Bonanno est celle qui aura fait le plus parler d’elle cette année. La première raison est les condamnations et le procès de membres inculpé dans le casse dit de la Lufthansa. Lusieurs de ses membres dont, le Capitaine Jérôme Asaro, l’Acting Boss, Thomas « Tommy D » DiFiore ont été condamnés à des légères peines de prison, alors que Vincent Asaro a été récemment acquitté lors d’un procès fédéral qui aura duré près de trois semaines. La deuxième raison est l’arrestation d’un Soldat de la famille Bonanno, John Palazzolo, qui mécontent de sa situation au sein de l’organisation et malgré différente rencotnre avec des memrbes de la hiérarchie dont le Consigliere, Anthony « Fat Tony » Rabito, aurait décidé de préparer un conflit interne. Pour éviter ce genre de situation, les agents fédéraux l’arrêtèrent pour une violation de libération conditionnelle. La famille Bonanno est dans une situation délicate. L’actuel Parrain, Michael « The Nose » Mancuso qui malgré sa sortie de prison prévue en 2019, gérait la famille depuis la prison de Danburry dans l’État du Connecticut, une sorte de « Country Club » pour prisonniers fédéraux, lui laissant beaucoup de liberté. Pour enrayer cette situation, les procureurs fédéraux ont eu l’accord d’un juge éral de transférer le Parrain de la famille Bonanno dans la le pénitencier fédéral de Beaumont dans l’Etat du Texas.

La famille Lucchese :
Membres : 110-140
Associés : + 1000

La famille Lucchese est toujours aussi chancelante. Depuis la nomination de Steven « WonderBoy » Crea à sa tête, les membres de la famille Lucchese sont en train de subir les contrecoups de l’Opération Heat, lancée en 2007 par le FBI. Des mafieux hauts placés opérant depuis le New-Jersey, comme Martin Tacceta, Matthew Madonna ont été condamnés à plusieurs peines de prison récemment et ce n’est que le début. Mais cette année, la famille Lucchese a fait parlé d’elle en raison du procès de l’un de ses Capitaines, Nicodemo Scarfo Jr, qui a été reconnu coupable d’avoir orchestré avec l’un de ses Associés, le racket d’une entreprise basée au Texas, Firt Plus. Ce dernier a été condamné à près de trente années de prison mettant fin à sa carrière criminelle au sein de la Cosa Nostra. Même si la famille Lucchese tente de se reconstruire petit à petit à New-York, elle est en train de perdre avec ces condamnations énormément d’influence dans le New-Jersey.

La famille Colombo :
Membres : 60-70
  Associés : + 1000

Complètement décimée au début de l’année 2012, la famille Colombo a su depuis quelques années, tenir un profil bas, naviguant sous le radar du FBI pour se reconstruire. Alors qu’on l’a pensée détruite, cette dernière à vu certains de ses membres les plus influents comme,  Andrew « Andy Mush »  Russo sortir de prison récemment. On ne sait pas vraiment qui dirige actuellement la plus petite des cinq familles dans la rue, mais une chose est sûre, elle peut compter sur Thomas « Tom Mix » Farese revenu à New-York, après avoir opéré depuis longtemps depuis l’Etat de Floride, et Michael Persico, un individu non initié mais aussi influent qu’un membre intronisé, fils de Carmine Persico toujours considéré comme le Parrain officiel, pour orienter les affaires de la famille.

New-Jersey :

Dans le New-Jersey, les cinq familles de New-York ont des équipes opérationnelles basées dans cet Etat. Mais il ne faut pas oublier que la famille officielle, reste les DeCavalcante.

La famille DeCavalcante :
Membres : 50-70
Associés : + 500

Année riche en rebondissements pour la famille DeCalvante, qui a démontré en raison des évènements récents, que son influence au sein de la pègre était de plus en plus importante. En Mars dernier, un Capitaine de la famille DeCavalcante opérant depuis l’Etat du Nevada, Charles Stango a été arrêté avec d’autres membres dont le Consigliere Frank Nigro, d’avoir préparé l’assassinat d’un Soldat qui avait manqué de respect à l’Acting Boss à cette époque, Francesco Guaracci. « Frank Milk » ou tout simplement « Milk » comme il peut être surnommé, d’origine Sicilienne, a su en quelques années, relancer une famille qui était tombée en pleine tourmente au début des années 2000 après la désertion de certain de ses membres. De nature discrète, il a su rétablir des liens très étroits avec la famille Gambino, contrôlée elle aussi par des membres d’origine Sicilienne. En Août dernier, le Parrain officiel, qui avait passé plus de vingt années en prison, Giovanni « John The Eagle » Riggi, est décédé de causes naturelles à son domicile à Edison dans l’État du New-Jersey, il avait quatre vingt dix ans. Le poste de Parrain étant libre, celui-ci aurait du revenir normalement, à celui qui dirigeait les DeCavalcante depuis quelques années déjà, Frank Guarracci, mais selon certaines sources, deux autres membres se sont déjà positionnés pour reprendre les rênes. Le premier Charles Majuri, est connu des autorités pour avoir été dans un panel de gestion au début des années 2000. Le deuxième, Philip Abramo, surnommé « King Of Wall Street » est un membre respecté et influent qui a gagné énormément d’argent dans différentes fraudes. Le seul soucis, il est actuellement incarcéré et libérable en 2018.

PENNSYLVANIE :

Dans l’État de Pennsylvanie, 3 familles de la Cosa Nostra y sont installées :
La famille de Philadelphie encore très active
La famille Bufalino (disparu)
La famille de Pittsburgh (pratiquement disparu)

La famille de Philadelpie :
Membres : + de 50 membres
Associés : + de 200 Associés

L’actualité de la Cosa Nostra s’est essentiellement portée cette année, comme à son habitude, sur la famille de Philadelphie. La justice Américaine en ai certaines, Joseph « Joey » Merlino est l’actuel Parrain de cette organisation criminelle, et qu’il a pendant sa période de prison et avant ça, pendant ses contraintes de liberté surveillée, délégué le pouvoir à son ami de confiance, Steven « Handsome Steve » Mazzone. Peine de prison, car en janvier dernier, Joey Merlino, retourna pendant un peu moins de quatre mois derrière les barreaux, pour une violation de conditionnelle survenue en Juin 2014, à Boca raton, lieu ou il s’est installé avec sa famille. En Février dernier, le Soldat Anthony Nicodemo, plaida coupable du meurtre d’un Associé, Gino DiPietro, abattu en pleine rue un jour de Décembre 2012 et sera admissible à une libération conditionnelle en 2038. Mais ce qui intrigue le plus les agents fédéraux se sont les tensions qui règnent actuellement au sein de cette famille. L’ancien Consigliere, George « Georgie Boy » Borgesi, qui a retrouvé sa liberté en Décembre 2013, veut retourner aux affaires et n’accepte pas que pendant son incarcération, une partie de son territoire ai été attribué à un ami de Joseph Merlino, John Ciancaglini. Mécontent de cette situation il le fit savoir à plusieurs reprises à sa hiérarchie, sans succès. De plus, George Borgesi, s’en ai prit aussi ouvertement à un autre Capitaine, lui aussi allié et ami de Joseph Merlino, Marty Angelina.Cette situation pourrait très vite dégénérée. En attendant, des mafieux de la vieille école, comme Phil Narducci, guette dans l’ombre, la moindre occasion pour revenir au pouvoir.

Nouvelle-Angleterre :

Dans cet Etat, la famille Patriarca qui comporte deux factions, une à Providence dans le Rhodes-Island et une autre à Boston dans le Massachusetts, reste malgré les dernières arrestations, bien implantée.

La famille Patriarca :
Membres : + de 40 membres
Associés : + de 100 Associés

Peter Limone est l’actuel Parrain, mais disposant d’une liberté très limité pour diriger la famille et commençant à souffrir de plusieurs problèmes de santé, décida depuis quelques années de s’entourer d’Acting Boss. L’un d’entre eux, Anthony « Spucky » Spagnolo, avait été arrêté en octobre 2014 pour extorsion. Le Consigliere, Carmen « The Big Cheeze » DiNunzio, a quitté cette année une prison fédérale après y avoir purgé près de six années pour extorsion, alors que l’ancien Parrain emblématique, Luigi « Baby Cabanes » Manocchio, est sorti lui aussi d’une maison de transition en Mars dernier.

La famille de Détroit :
Membres : 50-60 membres
Associés : + de 250 Associés

Elle est gérée depuis 2014 par Jack « Jackie The Kid » Giacalone, un mafieux de la vieille école qui a instauré comme son prédécesseur, une organisation capable d’éviter les ennuis avec la justice. Pour gérer la famille, Jack Giacalone s’entoura de Peter Tocco comme Acting Boss, neveu de l’ancien Boss Giacomo Tocco, d’Anthony « Tony Chicago » La Piana comme Underboss, un gangster à « col blanc », ancien protégé de Giacomo Tocco, et neveu par mariage. Sa popularité au sein de la famille est tellement importante, que certains pensent que c‘est lui qui tire en réalité les ficelles derrière. Le poste de Consigliere, revint à Anthony « Tony Pal »

Etat de l’Illinois :

Dans cet Etat, la Outfit de Chicago y règne en maitre absolu, mais les prochains mois risquent d’être difficile pour cette organisation criminelle, qui a déjà perdu de sa « splendeur » depuis l’affaire dit des Secrets de famille.

La Outfit :
Membres : + de 70 membres
Associés : + de 1000 Associés

Le Parrain Salvatore « Solly D » DeLaurentis, a repris les rênes de la famille à John « No Noze » Di Fronzo, vieillissant et plus dans etat de gérer les affaires courantes de la Outfit. S’entourant de membres de la vieille école, comme Louis « Louis Tomatoes » Marino, qui vient de purger près de vingt cinq années de prison pour racket, la Outfit de Chicago n’est pas pour autant à l’abri. Une enquête fédérale a été lancée récemment contre plusieurs mafieux hauts placés, dont le Capitaine Albert « Albie The Falcon » Vena, considéré comme étant « l’individu le plus dangereux de Chicago », grâce au témoignage d’un ancien Associé, Steve Mandell. Ce dernier qui traitait avec le Soldat, Robert Panozzo, actuellement incarcéré pour plusieurs cambriolages effectués avec violence, en a eu assez des menaces répétées de la Outfit et a décidé avec sa femme, de se mettre « à table ». La Outfit est désormais en suspend de multiple arrestations, qui devraient avoir lieu sans doute avant les vacances de Noël. Cette dernière qui a su depuis l’affaire dit des Secrets de famille, étendue ses tentacules dans tout l’État, va sans doute tournée une nouvelle page les plus sombre de son histoire dans quelques temps.

Etat de Kansas City :
Membres : - de 20 membres
Associés : - de 100 Associés

On l’a pensée à la dérive, mais finalement la famille de Kansas City reste active et compterai moins d’une vingtaine de membres éparpillé un peu partout dans cet État. L’actuel Parrain, John « Johnny Joe » Sciortino est toujours accompagné de son Underboss, Peter « Las Vegas Pete » Simone et seraient très présents dans l’extorsion et le prêt usuraire.

Familles disparues :

La famille de Los Angeles : Tout espoir d’une refondation de la famille de Los Angeles s’est envolé avec le décès de Peter Milano en 2012. La plupart de ses membres sont inactifs ou ont déménagé dans d’autres Etats, voire dans d’autres familles. Une seule interrogation, le rôle de l’ancien Underboss, Tommaso « Tommy » Gambino, neveu de John Gambino, et cousin de Frank Cali, des membres de haut rang de la famille Gambino. La famille de Los Angeles a vu son activité considérablement baissée depuis des années, en raison de nombreux gangs présents dans la région de Los Angeles.

La famille Trafficante : Le dernier Parrain connu, Vincent Loscalzo, est à la retraite. L’Etat de Floride n’a plus proprement dit une famille implantée sur ce territoire, ce dernier étant « ouvert », toutes les familles de la Cosa Nostra, peuvent y faire du business sans autorisation préalable.

La famille de Nouvelle-Orléans : Selon le FBI, la famille de Philadlephie n’a plus aucune activité, pourtant l’un de ses membres, Joseph F. Gagliano avait fait parlé de lui en Mai dernier. Fils de l’ancien Underboss, Frank « Fat Frank » Gagliano, le Soldat de la Cosa Nostra a été condamné à deux années de prison pour port d’arme illégal. Son arrestation avait fait la une des journaux, car lui et deux Associés, Joseph et Dominick Gullo, avaient été soupçonnés par les autorités, d’utiliser une camionnette comme planque, pour commettre un assassinat à l’aide d’un fusil de sniper. Ces inculpations ont semé le doute sur l’activité actuelle de cette famille. Certains pensent qu’elle a encore un faible fonctionnement, alors que d’autres, pensent que l’absence de hiérarchie, empêche un fonctionnement normal pour une famille de la Cosa Nostra.

Lire la suite

ET PENDANT CE TEMPS LA...

7 Décembre 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Divers

ET PENDANT CE TEMPS LA...

DES MEMBRES DE LA FAMILLE GENOVESE DEVANT UN TRIBUNAL FÉDÉRAL A NEW-YORK

Cette semaine devant un tribunal fédéral de New-York, plusieurs membres de la famille Genovese se trouvaient face au juge Nicholas Garaufis pour répondre à des accusations de racket après leur arrestation par le FBI en 2012. Parmi eux, se trouvaient Conrad Ianniello, frère de l'ancien Acting Boss de la famille Genovese de 1998 à 2005, Matthew "Matty The Horse" Ianniello, mais aussi deux Soldats, Salvester Zarzana et James Bernardone et quelques Associés. Ce dernier qui était en résidence surveillé depuis son arrestation, avait faillit retourner en prison après que le FBI l'ai aperçu en train d'assister à l'enterrement d'un ancien Soldat de la famille Lucchese, Anthony Villani (Cf : Un Soldat de la famille Genovese évite la prison). Tous, étaient devant le juge fédéral, pour plaider coupable des accusations de racket et d'extorsion pendant la fête de San Gennaro (Événement se déroulant dans Little Italy à New-York pour célébrer le "Saint Patron et le Protecteur de Naples"). En plus de ses activités pendant cette fête, Conrad Ianniello avait aussi été accusé de gérer une boite de bookmaker et d'utiliser la violence pour récupérer l'argent de ses paris. James Bardone était le trésorier de la section syndicale 124 et plus particulièrement de e "L'International Union of Journeymen and Allied Trades" un syndicat défendant les droits de différents commerçants. Ce dernier défendait tellement bien les droits des commerçants, qu'il n’hésitait pas a récupérer une partie des bénéfices des petits vendeurs présents pendant cette fête très populaire, qui se déroule chaque Septembre. Salvester Zarzana quand à lui, gérait la section locale 96 des charpentiers et menuisiers. Cela montre encore une chose, que la Cosa Nostra est encore très présente et reste fortement impliquée dans le milieu de la Construction et dans les différents syndicats New-Yorkais. Devant le tribunal, James Bernardone déclara "Je me suis entendu avec d'autres personnes pour voler de l'argent, en utilisant principalement la menace". Après avoir accepté de plaider coupable, le juge Nicholas Garaufis décida de garder les mafieux de la famille Genovese en liberté surveillé, en attendant leur verdict, qui devrait avoir lieu le 14 Mars prochain.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

UN PERSONNE APPARTENANT A UNE FAMILLE DE LA COSA NOSTRA PRÉTEND AVOIR ÉTÉ LICENCIE A CAUSE DE SES COUSINS

Robert Trucchio, un ancien ingénieur d'une entreprise de construction, déclara la semaine dernière devant un tribunal de New-York, avoir été licencié, après qu'un de ses collègues l'ai accusé d'aider des membres de la famille Gambino. Il faut dire, que Robert Trucchio est le cousin de Ronnie "One Armed Ronnie" Trucchio un Capitaine de la famille Gambino et ancien ami de l'ancien Parrain, John Gotti (Cf : John Gotti - Le Don en Téflon). Ce dernier, fut condamné pour plusieurs meurtres à la prison à perpétuité en Mars 2007, il purge actuellement sa peine de prison dans le pénitencier fédéral de Lewisbug en Pennsylvanie. Le fils à Ronnie Trucchio, Alphonse Trucchio (voir photo au centre) qui est lui aussi un membre réputé de la famille mafieuse, avait été condamné en juillet 2012 à 10 ans de prison pour racket. Son collègue, Kevin Smith, déclara à un de ses aptrons que Robert Trucchio avait pris des photos des témoins à l'intérieur du tribunal fédéral, lors du procès de Alphonse Trucchio l'année dernière et il les avait transmis à des membres de la famille Gambino. Devant le tribunal, Robert Trucchio a seulement admit être le cousin des Ronnie et Alphonse Trucchio mais qu'il n'avait aucune relation avec le crime organisé. Une enquête du FBI, ne permit pas d'affirmer les accusations de Kevin Smith. Selon les documents judiciaires, ce dernier était décrit par le FBI comme un homme en "colère et jaloux" qui ne voulait qu'une chose, prendre la place de Robert Trucchio. Malheureusement pour lui, Kevin Smith fut également licencié quelques mois après.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

UN ANCIEN ASSOCIE DE LA FAMILLE PATRIARCA RECONNU COUPABLE

Enrico Ponzo (voir photo) est un ancien Associé des Patriarca, qui fut accusé de plusieurs tentatives assassinat. Le premier fut celui de Frank "Cadillac Frank" Salemme en 1989, un capitaine réputé , qui à cette époque était en conflit avec certains membres pour prendre le contrôle de la famille mafieuse. En 1994, le même Enrico Ponzo fut accusé de la tentative de meurtre sur Joseph Cirame patron d'un bar dans la Nouvelle-Angleterre dénommé le "Stadium Café" et lui aussi Associé de la famille mafieuse. Après cet tentative d'assassinat, Enrico Ponzo parti en cavale ou il fut rattrapé près de 17 ans plus tard dans l'Etat de l'Idaho. Ce dernier s"tait reconvertit en fermier et avais pris le nom de "Jay Shaw". C'est devant un tribunal fédéral que Enrico Ponzo aujourd'hui âgé de 46 ans fut reconnu coupable de deux tentatives de meurtre et de trafic de drogue. Son verdict est prévu pour le 06 Mars 2014.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

LA CAUTION D'UN CÉLÈBRE CAPITAINE DE LA FAMILLE BONANNO RÉVOQUÉE

Nicky "The Mouth" Santora (voir photo) (Cf :La vie d'un Underboss de la Cosa Nostra n'est pas toujours facile) est pratiquement une légende dans la famille Bonanno. Sa carrière criminelle remonte aux années 1970, ou il devient un membre initié de la famille mafieuse. Quelques années plus tard, il deviendra un Soldat dans l'équipe de Dominick "Sonny Black" Napolitano (Joué par Michael Madsen dans le film "Donnie Brasco"). Pour le FBI, Nicholas Santora est un gangster de la vieille école qui malgré ses nombreuses condamnations, continuent à gérer des activités illégales pour la famille Bonanno. En 2012, il avait été condamné à 24 mois de prison dans un pénitencier fédéral pour extorsion de fond. Quelques semaines après avoir été libéré de prison, il fut de nouveau arrêté avec plusieurs membres de la famille mafieuse et accusé de prêt usuraire, trafic de drogue, possession d'armes à feu et parjure. En raison de son état de santé, le mafieux qui est aujourd’hui âgé de 71 ans, avait été libéré sous caution. Mais malgré cela, Nicholas Santora continua à enfreindre les lois et le juge fédéral ordonna à ce que l'ancien Underboss de la famille Bonanno retourne en prison en attendant son procès. Le motif de la révocation?, il fut enregistré par le FBI en train de discuter au téléphone avec un de ses associés sur "Un gamin ayant un 22 (Arme à feu de calibre 22) en Floride". Mais plus grave encore, il fut aperçu en train de discuter avec des membres de la familles Bonanno. Le seul motif que trouva son avocat pour le garder en liberté, était qu'en raison de ses nombreux problèmes de santé, Nicholas Santora avaient besoin de "soins médicaux qui n'étaient pas disponible dans une prison fédérale"

Lire la suite

ET PENDANT CE TEMPS LA ...

14 Décembre 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Divers

ET PENDANT CE TEMPS LA ...

UN ASSOCIE DE LA FAMILLE GAMBINO CONDAMNE A 12 ANS DE PRISON :


Battista "Benny" Geritano (voir photo), un associé de la famille Gambino avait été reconnu coupable en Novembre dernier d'avoir poignardé un individu dans un bar à Bay Ridge à New-York (Cf : Un Associé de la famille Gambino reconnu coupable). En début de semaine, dans un tribunal fédéral à New-York, Battista Geritano était devant présent devant le juge pour recevoir son verdict. Alors qu'il risquait jusqu’à 25 ans de prison, en raison notamment de son casier judiciaire très chargé pour des faits de violence et d’agression, le juge fédéral, Albert Tomei, condamna l'Associé de la famille Gambino à 12 ans de prison dans un pénitencier fédéral : "Je n'ai jamais poignardé cette homme votre honneur, elle ne dit que des mensonges" (en référence à la procureur Lindsey Gerdes). Pourtant, pendant le procès, les procureurs avaient montré une vidéo venant d'une caméra de sécurité installée dans le bar, montrant Battista Geritano poignarder à plusieurs reprises Nunzio Fusco. "L'accusé est un criminel de carrière, il est sorti de prison il y a quelques mois, et la seule chose qu'il a trouvé à faire, c'est de commettre un autre crime. Il n'y a eu aucun changement, il reste un criminel de sang froid" déclara le procureur Lindsey Gerdes. pendant le procès, un agent du FBI avait soupçonné Battista Geritano d'avoir participé à au moins 4 assassinats en relation avec la Cosa Nostra.

ET PENDANT CE TEMPS LA ...

UN CONSEILLE MUNICIPAL DE NEW-YORK DEMANDE LA CLÉMENCE POUR UN ASSOCIE DE LA FAMILLE COLOMBO :

Angelo "Little Angelo" Spata (voir photo) est un Associé de la famille Colombo et beau-fils du Boss de la famille mafieuse, Carmine "The Snake" Persico. Accusé de fraude électronique après son arrestation en janvier 2013, Angelo Spata avait été libéré sous caution en attendant son verdict. Récemment, ce dernier avait fait parlé de lui pour avoir volé pour près de 164 dollars dans "Home Depot" à Brooklyn (Cf : Et pendant ce temps là...). Les procureurs fédéraux, avaient tout de suite demandé la révocation de sa mise en liberté sous caution, mais la juge fédérale Kiyo Matsumoto, avait préféré que ce dernier soit maintenu à son domicile en attendant de recevoir son verdict, pour son arrestation de l'année dernière. En début de semaine, un conseiller municipal de Brookyln, Dominic Recchia, a écrit une lettre, demandant à la juge fédérale d'être clémente lors de son verdict qui devrait intervenir ce mois-ci. Dans celle-ci, Dominic Recchia qui représente plusieurs quartiers de Brooklyn dont celui de Bensonhurst, un quartier à forte densité Italienne et ou la Cosa Nostra à une forte influence, informa qu'Angelo Spata avait participé au effort après l'ouragan Sandy qui s'était abattu sur la côte est des États-Unis fin Octobre 2012. Angelo Spata risque jusqu'à 21 mois de prison.

ET PENDANT CE TEMPS LA ...

UN ASSOCIE DE LA FAMILLE COLOMBO CONDAMNE A 7 ANS DE PRISON :

Edward "Tall Guy" Garofalo (voir photo à droite) un Associé de la famille Colombo a été condamné la semaine dernière à 7 ans de prison dans un pénitencier fédéral pour complot assassinat, subordination de témoin et extorsion. Incarcéré depuis plus de 3 ans, Edward Garofala avait l'air d'après ses proches être très marqué par son incarcération. Sa femme Alicia DiMichele (voir photo à gauche) qui est vedette de la série TV "Wives Mob" (Émission de télé réalité diffusée sur la chaîne Américaine VH1 , racontant l'histoire de femme, ayant de la famille dans la Cosa Nostra) fut très choquée par ce verdict. Cette dernière qui fut aussi inculpée en même temps que son mari, devrait recevoir son verdict pour détournement de fond le mois prochain. L'oncle de Edward Garofalo Jr, qui porte le même prénom que le mafieux, avait été tué par Salvatore Gravano, l'ancien Underboss de la famille Gambino (Cf : A la recherche de Sammy Gravano). D'après certains médias, ce dernier s'était fermement opposé, que sa femme puisse participer à cette émission de télé réalité. En effet, dans celle-ci, se trouve aussi Karen Gravano, la propre fille de Salvatore Gravano incarcéré actuellement pour trafic de drogue dans la prison Supermax dans l’État du Colorado.

ET PENDANT CE TEMPS LA ...

UN CAPITAINE DE LA FAMILLE BONANNO DÉCÈDE EN PRISON :

Un ancien lieutenant de Joseph Massino (CF :Joseph Massino - The Last Don), Joseph Cammarano Sr (voir photo) est décédé dans la prison fédérale de Butner en Caroline du Nord d'une insuffisance respiratoire, il avait 77 ans. Connu dans la famille Bonanno sous le surnom de "Joe Saunders" et "Joe C", Joseph Cammarano purgeait une peine de 10 ans de prison après sa condamnation pour plusieurs assassinats dont celui de d'Anthony "Boot" Tomasulo. Ce dernier avait été tué car il avait menacé plusieurs membres de la famille Bonanno. Avant son arrestation en 2003, Joseph Cammarano avait été enregistré par le FBI en train de discuter avec un membre de la famille Bonanno dénomme, James Tartaglione, qui deviendra par la suite un collaborateur pour la justice Américaine. Dans cet enregistrement, on pouvait entendre Joseph Camarrano déclarait que pour éviter que des membres de la famille Bonanno se retourne contre eux, il fallait commencer par tuer les membres de la famille d'un repenti.

Lire la suite

ET PENDANT CE TEMPS LA...

21 Décembre 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Divers

ET PENDANT CE TEMPS LA...

ARRESTATION D'UN ASSOCIE DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE :

L'année dernière, à cette même période, un Soldat de la famille de Philadelphie, Anthony Nicodemo avait été arrêté par le FBI et inculpé du meurtre d'un Associé de la famille mafieuse, Gino DiPietro (Cf : Gino DiPietro collaborait bien avec la justice). Cette année, et alors que le procès contre Joseph Ligambi et George Borgesi, respectivement Boss et Consigliere de la famille de Philadelphie est en train de se terminer, le FBI a procédé cette semaine à l'arrestation d'un Associé de la Cosa Nostra dénommé Ronald Galati. Son nom avait fait surface la semaine dernière quand Louis "Finger Bent Lou" Monacello avait témoigné contre ses anciens associés. Il fut arrêté par le FBI et accusé d'avoir essayé d'embaucher un tueur à gages, pour tuer un individu qui devait témoigner contre lui, après son inculpation pour fraude à l'assurance il y a quelques mois. Ronald Galati qui est aujourd'hui âgé de 63 ans, avait déjà passé près 37 mois dans une prison fédérale pour fraude assurance. Mais vu son âge avancé et le risque de passer près de 15 ans dans un pénitencier fédéral, certains spécialistes se demandent si c'est ce dernier pourrait peut être se "retourner" contre ses anciens Associés et devenir un témoin pour le gouvernement.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

LE FILS D'UN ANCIEN ACTING BOSS DE LA FAMILLE GENOVESE ARRÊTE POUR PORNOGRAPHIE INFANTILE :

Son père, Arthur "Artie" Nigro (voir photo) fut considéré pendant plusieurs années l'Acting Boss de la famille Genovese. Inculpé par la justice Américaine, d'avoir commandité le meurtre de Adolfo "Big Al" Bruno, il fut condamné en 2011 à la prison à perpétuité dans une prison fédérale. Mais cette semaine, c'est son fils, Joseph Nigro âgé de 35 ans qui fut arrêté par la police de New-York pour avoir "échangé" et "stocké" des photos et vidéos à caractère pornographique, mettant en scène des mineurs. Dès son arrestation, son ordinateur fut confisqué et la police trouva dans celui-ci des images illégales. Face à toutes ces preuves, Joseph Nigro décida de plaider coupable des accusations retenues contre lui.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

ASSASSINAT DANS LA COSA NOSTRA AU CANADA :

D'après certains spécialistes, Vito Rizzuto (voir photo) le Parrain emblématique de la Cosa Nostra "continuerai son ménage" au sein de la Mafia Italienne. En début de semaine, on venait d'apprendre qu'un ancien membre de la Cosa Nostra, Giuseppe De Vito, qui purgeait une peine de quinze ans de prison après son arrestation dans l'opération "Colisée" en 2006, avait été empoisonné au cyanure : "Les circonstances entourant ce décès seront établies selon les conclusions de l'enquête policière en cours" ont déclaré une source policière, sans préciser comment Giuseppe De Vito avait pu ingurgiter du cyanure, alors qu'il était incarcéré. Le 18 Décembre, Roger Valiquette a été abattu devant son véhicule de plusieurs balles dans le corps. Connu de la police comme ayant des liens avec le crime organisé, il était en attente de procès pour violence et voies de fait. Mais depuis quelques années, Roger Valiquette aurait selon certains policiers, pris du "galon" et serait devenu un membre important dans la Cosa Nostra au Canada : "Il en menait très large. On s'est pris à quelqu'un de très important. C'est un homme qui avait beaucoup d'amis, mais aussi beaucoup d'ennemis" déclara un informateur du gouvernement. La police s'inquiète désormais d'une reprise des meurtres liés à la Mafia Italienne dans les prochains mois.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

L'ANCIEN UNDERBOSS DE LA FAMILLE COLOMBO DECEDE EN PRISON :

De 1981 à 1994, Gennaro "Jerry Lang" Langella (voir photo) était l'Underboss de la famille Colombo, un poste qu'il occupait malgré une condamnation à 65 ans de prison dans le procès dit de "la Commission" le 20 Novembre 1986. Gennaro Langella qui était hospitalisé depuis 2008 dans un hôpital pour les prisonnier fédéraux à Springfield dans l’État du Missouri, est décédé le 15 Décembre dernier, il avait 74 ans. Lors du procès de "la Commission", outre Gennaro Langella, plusieurs Boss de la Cosa Nostra comme Anthony "Fat Tony" Salerno , de famille Genovese , Anthony "Tony Ducks" Corallo, chef de la famille Lucchese , et Carmine "Junior" Persico de la famille Colombo, avaient été tous condamnés à des peines de 100 ans de prison dans un pénitencier fédéral. Un ancien journaliste du New York Times spécialiste de la Cosa Nostra, Selwyn Raab, avait décrit Gennaro Langella comme "Un individu arrogant, une personne impitoyable, qui trafiquait dans la drogue". Toujours d'après Selwyn Raab, lors de son verdict, Gennaro Langella avait "insulté" les procureurs et le juge de ce procès : "Il portait toujours des vestes avec une chemise ouverte et des lunettes de soleil. Il mangeait régulièrement dans le restaurant "Casa Sorta" à Bensonhurst pour parler affaire avec ses associés".

Lire la suite

ET PENDANT CE TEMPS LA...

26 Décembre 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Divers

ET PENDANT CE TEMPS LA...

LE PETIT-FILS DE PAUL CASTELLANO ARRÊTÉ :

Paul "Big Paul" Castellano (voir photo) était le Parrain de la famille Gambino de 1976 à 1985. Il fut connu du grand public, pour avoir été assassiné devant le restaurant "Sparks Steak House" dans Midtown à Manhattan le 16 décembre 1985. Cet assassinat fut commandité par John Gotti (Cf : John Gotti - Le Don en Teflon) pour prendre le pouvoir et devenir le nouveau Parrain de la famille Gambino. En début de semaine, le petit fils de Paul Castellano, Paul A. Castellano âgé de 39 ans, fut arrêté par la police de New-York et accusé de diriger une entreprise de déchet, dénommé "American Materials Inc." sans posséder une licence préalable. Pour justifier de son activité, Paul A. Castellano avait déclaré ne pas avoir demandé une licence, car de toute façon, selon lui, elle aurait été refusée en "raison de son nom de famille". D'après la police, Paul A. Castellano avait fait une demande de licence en 2006, mais avait retiré cette demande en 2008. Si il est reconnu coupable, le petit-fils de Paul Castellano pourrait être condamné à six mois de prison et une amende de 10000 dollars.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

UN ASSOCIE DE LA FAMILLE GENOVESE SE VOIT REFUSER D'ASSITER A UN MATCH DE HOCKEY :

Felice Masullo est un Associé de la famille Genovese, rattaché dans l'équipe du Capitaine Anthony “Tony D” Palumbo. D'après la justice, son rôle était d'accompagner ce dernier à des réunions avec des familles de la Cosa Nostra et de transmettre les messages aux différents membres des Genovese. Mais outre ses activités de "messager", Felice Masullo gagnait sa vie grâce au prêt usuraire et au trafic de drogue et pour ramasser l'argent des prêts, Felice Masullo se faisait aider de ses deux frères Anthony et Angelo Massulo. En Mars 2010, ce dernier accepta de plaider coupable d'extorsion et de racket en relation avec la famille Genovese. Condamné à huit mois de prison dans un pénitencier fédéral, il fut admissible à une libération anticipée mais doit purger les six mois restants à son domicile. Une chose beaucoup trop contraignante pour l'Associé de la famille Genovese, qui ne peut plus assister au match de hockey de son équipe préférée, les "Rangers". Avec l'aide de son avocat, il fit une demande de "sortie" qui fut refusée en début de semaine par la juge fédérale Pamela Chen. D'après le FBI, Felice Masullo serait sur le point d'être un membre initié de la famille Genovese

ET PENDANT CE TEMPS LA...

LES PROCUREURS ESSAYENT DE DÉMONTRER QUE JOSEPH LIGAMBI AVAIT INTIMIDE UN PHOTOGRAPHE.

La semaine dernière, pendant le procès de Joseph Ligambi (voir photo) et George Borgesi, les procureurs fédéraux ont montré au jury une photographie de Joseph Ligambi pendant le mariage d'Anthony Staino, un Capitaine de la Cosa Nostra (Cf : Anthony Staino condamné à 8 ans de prison). Vêtu d'un costume sombre et d'une cravate, le Parrain de la famille de Philadelphie était entouré sur la photo, de près d'une douzaine de ses associés. En montrant cette image, les procureurs veulent démontrer que Joseph Ligambi, se montre gouvernement à côté d'individus, connus des services de police, pour avoir mené des activités criminelles pour la famille de Philadelphie. En tout cas, le photographe de cette soirée, Mark Louis Scoleri, qui fut appelé à témoigner dans ce procès, déclara qu'il savait ouvertement quelle photo le FBI voulait, quand ils frappèrent à sa porte en 2010 : "Je savais qu'il ne voulait pas une photo du marié et de la mariée, mais plutôt d'une photo de groupe prise pendant la soirée". Mark Louis Scoleri qui est le photographe de la famille depuis plus de 10 ans, déclara avoir appelé tout de suite Joseph Ligambi pour le prévenir de la visite des agents du FBI. En arrivant à son domicile, le Parrain de la famille de Philadelphie, lui demanda de lui pas donner cette image, mais il était déjà trop tard. Pour les procureurs, Joseph Ligambi a essayé d'intimider Mark Louis Scoleri, mais ce dernier nia catégoriquement le point de vue des procureurs, et déclara qu'il ne s'était jamais senti menacer par le Parrain de la famille de Philadelphie.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

L'ANCIEN AVOCAT DE JOHN GOTTI VA ESSAYER DE SE « CONTRÔLER »

Bruce Cutler (voir photo) surnommé « The Pressure Cooker » par les médias Américains, est un célèbre avocat de New-York spécialisé dans la défense des membres de la Cosa Nostra. En Novembre dernier, alors que Bruce Cutler était en train de manger tranquillement avec des amis, l'avocat s'attaqua à un individu ; en l'agressant de plusieurs coups de poing à la figure dans le restaurant "Porter House" à Columbus Circle. (Cf : L'ancien avocat de John Gotti arrêté pour agression) Le motif ?, d'après lui, ce dernier avait une attitude irrespectueuse. Connu du grand public pour avoir un comportement exubérant et un caractère très fort, il s'était fait remarquer à plusieurs reprises dans les procès de son ancien client, John Gotti, qui fut le Parrain de la famille Gambino dans entre 1985 et 2002. Pour essayer de changer son image, l'avocat qui est aujourd'hui âgé de 65 ans a décidé la semaine dernière de déménager de Manhattan endroit trop stressant à son goût : «Je pense que je vais déménager à Brooklyn ou je pourrai y vivre sans stress. Je voudrais profiter pour m'installer dans ces nouveaux quartiers, pour faire du vélo et me promener». Même si le procès de Bruce Cutler a été ajourné, cela n'a pas empêché le juge en charge de cette affaire, de demander à l'avocat d’assister à des cours sur la «la gestion de la colère», une chose qu'il prend relativement bien : «La prochaine fois que j'entamerai un combat, ça sera dans un tribunal. Je n'aurai pas du faire cela, ce gars est sûrement un type bien» déclara t'il, Ironie du sort, l'individu qui a été agressé, John Aiello, habite aussi à Brooklyn : «Je lui avais dis de pas se comporter comme ça. Ensuite, j'ai laissé mon fort caractère prendre le dessus, c'est pas comme ça qu'un homme doit agir. Je ne suis pas un bagarreur dans la vie». D'après la justice, si Bruce Cutler ne cause plus de problème, il sera acquitté du délit de voies de fait

Lire la suite

ET PENDANT CE TEMPS LA…

3 Février 2014 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Divers

ET PENDANT CE TEMPS LA…

« JE NE SUIS PAS UN GANGSTER »

Arrêté en Juillet 2013 avec plusieurs membres de la famille Bonanno, Nicholas "Nicky The Mouth" Santora (voir photo), un membre initié de la famille mafieuse depuis les années 1970, comparaissait devant un tribunal fédéral en début de semaine, pour répondre à des accusations de prêt usuraire, racket et trafic de viagra. Pour éviter la prison à son client, son avocat, Michael Alber essaya de dépeindre l'arrestation de l'ancien Underboss de la famille Bonanno comme une "vulgaire erreur" : "Des fois , il lui est arrivé de manger au restaurant avec des amis, ou des gens qu’il connaissait. Mais mon client, n’est pas un membre du crime organisé, et n’a jamais eu le grade de « Capitaine » ou d’Underboss comme le prétend le FBI ». D’après le FBI, Nicholas Santora, a rencontré plusieurs fois un Capitaine de la famille Bonanno, qui fut arrêté en même temps que lui en Juillet dernier, Vito Badamo. Lors de ces réunions, Nicholas Santora avait repris à maintes reprises le comportement de Vito Badamo, jugé trop « détendu » par l’ancien Underboss de la famille Bonanno : "Tu dois te comporter d'une autre façon, tu me comprends?. Quand je vais partir, tu vas prendre en main ce quartier et tu dois savoir ce que tu dois faire et arrêter tes putains de conneries. Tu dois arrêter de te comporter comme un "clown". Pour les procureurs fédéraux, ces réunions n’étaient pas comme pouvait le prétendre les avocats de Nicholas Santora, des simples repas entre amis, pour ces derniers, elles servaient à planifier une seule chose, le racket de la fête « Our Lady Of Mount Carmel » à Brooklyn ou Vito Badamo y tenait un stand, en vendant des « Zeppole », une pâtisserie Italienne : « Je vais être là 24 heures sur 24, crois moi » déclara Vito Badamo. Nicholas Santora répliqua : « Je ne serais surement plus la dans quelques années, mais aujourd’hui, je veux continuer ce trafic ». Mais pour Michael Alber, l’avocat de Nicholas Santora, Vito Badamo, est un « ami d’enfance » de son client, et ce genre de fête annuel, permet de se revoir tous ensemble, rien de plus : « Une prétendue rencontre, ne signifie rien. Ce n’est pas un crime, que de se voir dans un café, cela ne veut pas dire qu’on veut racketter quelqu’un » déclara t’il

ET PENDANT CE TEMPS LA…

LE FBI DEMANDE LA CLÉMENCE POUR UN ANCIEN CAPITAINE DE LA FAMILLE COLOMBO :

Reynold Maragni (voir photo), un ancien Capitaine de la famille Colombo qui avait décidé de collaborer avec le FBI après son arrestation en 2011 pour racket, va bientôt comparaitre devant un tribunal fédéral à New-York. L’ancien mafieux, qui a participé ces deux dernières années à plusieurs procès très médiatisé de différents membres de la Cosa Nostra, dont son ancien Acting Boss, Thomas « Tommy Shots » Gioeli (Cf : Thomas « Tommy Shots » Gioeli bientôt libéré ?) espère grâce à sa coopération avec le gouvernement, éviter une longue peine de prison. Pour l’aider, les procureurs fédéraux ont envoyé en début de semaine une lettre au juge fédéral, demandant à ce dernier de prendre en compte l’aide apportée par Reynold Maragni dans les arrestations de plusieurs membres de la Cosa Nostra, même si sa participation dans les deux derniers procès, s’était soldée par des acquittements pour les différents accusés. Outre sa participation au procès contre Dino "Little Dino" Saracino et Thomas « Tommy Shots » Gioeli, qui s’était soldé par un revers pour l’équipe de procureur, Reynold Maragni avait aussi témoigné au procès contre un célèbre Associé de la famille Colombo, Francis Guerra (Cf : Un Associé de la famille Colombo condamné à 14 ans de prison), qui fut acquitté de plusieurs meurtres mais reconnu coupable de trafic d'oxycodone. Malgré ces revers, le gouvernement fédéral estime que Reylnold Maragni mérité la clémence pour avoir aidé la justice Américaine dans sa lutte contre la Cosa Nostra : « M. Maragni a aidé le gouvernement fédéral dans son enquête contre la famille Colombo et continuera à témoigner contre des membres de la Cosa Nostra » déclara un procureur fédéral

ET PENDANT CE TEMPS LA…

LE BEAU-FILS DE CARMINE PERSICO CONDAMNE A 18 MOIS DE PRISON :

Angelo Spata (voir photo), un Associé de la famille Colombo et beau-fils de l’actuel Parrain Carmine Persico, aura tout essayé pour éviter une peine de prison après son arrestation en 2011 sur des accusations de racket. Ce dernier, avait demandé à des prêtres de New-York d’écrire des lettres à la juge fédérale Kiyo Matsumoto, habituée de recevoir dons son tribunal toutes sortes de membres de la Cosa Nostra (Cf : Plusieurs prêtres écrivent à un juge fédéral pour éviter la prison à un Associé de la famille Colombo). Mais même grâce à toutes ces lettres de soutien, la juge resta inflexible et condamna Angelo Spata à quinze mois de prison à purger dans un pénitencier fédéral et 7500 dollars d’amende. L’Associé de la famille Colombo qui faisait face à près de 39 mois de prison, avait été arrêté par le FBI et accusait par la justice d’extorquer les commerçants du festival Santa Rosalia à Brooklyn (une fête Italo-Américaine, qui se déroule dans le quartier de Bensonhurst). Avant de recevoir son verdict, Angelo Spata avait déclaré à la juge fédérale : « J’espère que votre honneur me donnera l’occasion de prendre soin des mes trois jeunes enfants ». Mais ce n’est pas la première fois, que la juge fédérale a devant elle, des membres de la famille Colombo. Il y a quelques années, elle avait déjà été clémente avec l’ancien Consigliere de la famille mafieuse, Richard "Richie Nerves" Fusco qui s’était fait passé pendant tout son procès comme un homme malade et qui feignit la surdité pour ne pas répondre aux questions. Condamné à quatre mois dans un hôpital fédéral, il était sorti du tribunal en rigolant et en se moquant ouvertement de la juge fédérale (Cf : l’ancien Consigliere de la famille Colombo est décédé). Encore récemment, elle avait eu face à elle, l’Acting Boss Andrew "Andy Mush" Russo qu’elle condamna à une peine de 33 mois de prison. Angelo Spata était en liberté sous caution depuis son arrestation, et avait continué à faire parler de lui, quand il fut arrêté par la police de New-York pour avoir volé des articles dans un « Home Dépôt » (Et pendant ce temps là…). Pour justifier son verdict, la juge fédérale déclara : « Il est un membre influent de la famille Colombo, qui essaye par tout les moyens d’éviter la prison. Ce sont des crimes graves qui méritent une punition grave » déclara t’elle.

ET PENDANT CE TEMPS LA…

UN SOLDAT DE LA FAMILLE LUCCHESE ARRÊTE POUR TRAFIC DE DROGUE :

Carlo Taccetta (voir photo) est selon les autorités, un Soldat de la famille Lucchese. Il est plus connu dans le mielu, comme étant le fils d’un célèbre Capitaine de la famille mafieuse, actuelle incarcéré, Michael "Mad Dog" Taccetta. Ce dernier et son frère Martin ont controlé pendant des années l’Etat du New-Jersey pour le compte de la famille Lucchese. Son fils, Carlo Tacceta, fut arrêté en début de semaine alors qu’il conduisait son véhicule. En fouillant son Pick-Up, la police trouva près de 65 kilos de marijuana caché dans le coffre de son véhicule. Cette arrestation par la police est le fruit de plusieurs mois d’enquête et de surveillance sur Carlo Tacceta, qu’il suspectait depuis des années de gagner de l’argent en revendant de la drogue. En attendant le début de son procès, Carlo Tacceta fut libéré de prison après avoir payé une caution de près de 75000 dollars.

Lire la suite

ET PENDANT CE TEMPS LA...

25 Mai 2014 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Divers

ET PENDANT CE TEMPS LA...

"PAPA STROUMPH " CONDAMNE A UN AN DE PRISON :

Les lettres des différents prêtres de New-York et celle de l’ancien Sénateur du New-Jersey, Henry McNamara (Cf : Un Associé de la famille Genovese veut éviter la prison), n’auront pas suffi pour faire éviter la prison à Carmine "Papa Smurf" Franco (voir photo) un Associé de la famille Genovese, ce dernier fut condamné à un an et un jour dans une prison fédérale. Le juge fédéral Kevin Castel déclara lors de son verdict, que Carmine Franco, qui a un lourd passif avec la Cosa Nostra, avait volé et menacé avec l’aide de ses associés, plusieurs de ses concurrents, avec pour seul objectif, avoir le monopole sur le traitement des ordures dans l’État du New-Jersey. Même si ce dernier ne stipula qu’aucune preuve prouvait l’existence d’éventuelles menaces envers les différents clients que pouvait « gérer » Carmine Franco, sa relation de longue date avec la famille Genovese pouvait prétendre le contraire. En acceptant de plaider coupable, Carmine Franco, ne risquait plus "que" trois ans dans une prison fédérale, sa peine fut considérablement réduite par le juge, en raison des nombreux problèmes de santé dont souffre l’Associé de la famille Genovese. Carmine Franco aura passé pratiquement toute sa vie à travailler dans le domaine des déchets dans les États de New-York et du New-Jersey, avec pour seul but, enrichir la famille Genovese. Mais en raison de ses nombreuses condamnations, la justice Américaine avait interdit à l’Associé de la famille Genovese de continuer d'exercer toute activité dans le traitement des ordures. Par ailleurs, son travail en tant que bénévole dans plusieurs églises, avaient permis à Carmine Franco de se donner une image d’une personne « généreuse », prêt à aider les plus « démunis », mais cela n’aura pas suffit pour éviter une nouvelle fois la prison. Arrêté en Janvier 2013 avec plusieurs membres de la Cosa Nostra, dans une grande opération menée par le FBI, et avant que ce dernier ne plaide coupable, Carmine Franco pouvait être condamné à la base à près de vingt ans de prison, c’est pour cela que l’avocat de Carmine Franco, Michael Critchley, déclara que le verdict était : « Juste et équitable ».

ET PENDANT CE TEMPS LA...

UN CAPITAINE DE LA FAMILLE LUCCHESE ARRÊTE :

Quand on parle d'Avellino, on pense directement à la série "The Sopranos", qui est la ville d’origine des parents de Tony Soprano, mais quand on parle d’Avellino aux agents du FBI à New-York, la plupart répondront d'office Salvatore Avellino, un Capitaine réputé de la famille Lucchese qui purgea près de 13 ans de prison de 1993 à 2006 pour plusieurs délits. Mais, il y aussi son "jeune" frère, Carmine Avellino (voir photo), un peu moins connu du gouvernement fédéral, même si ce dernier purgea près de dix ans et demi de prison, pour avoir participé à l’assassinat de deux éboueurs à Long Island en 1994, il est depuis des années lui aussi un Capitaine de la famille Lucchese. Le vieux mafieux qui est aujourd’hui âgé de 70 ans, a été arrêté par le FBI la semaine dernière pour avoir demandé à deux de ses Associés de « frapper un vieil homme » qui lui devait près de 100000 dollars venant de plusieurs prêts. Cette arrestation fut possible grâce aux nombreux enregistrements vidéos et téléphoniques orchestré par le FBI pas ces derniers mois, mais en 2010. Alors pourquoi avoir attendu quatre ans pour procéder à l’arrestation du Capitaine de la famille Lucchese à son domicile ?, une interrogation que son avocat, Scott Leemon a encore du mal à comprendre : « Ces allégations contre mon client remontent à pus de quatre ans. Pourquoi ils (le FBI) ne l’ont pas arrêté avec les autres accusés il y a de cela quelques années ». Encore plus surprenant, les deux Associés qui ont menacé l’individu en question, Michael et Daniel Capra ont été tous les deux arrêtés en Septembre dernier. Michael Capra, qui pour éviter de croupir en prison, avait demandé à sa femme de mentir aux agents du FBI, en prétextant que le jour ou il avait menacé la victime supposée, il était chez lui à son domicile de Long Island. Mais cette dernière s'embrouilla très rapidement face aux procureurs, qui ne tardèrent pas à la faire inculper d'entrave à la justice. Quant à Carmine Avellino, le juge fédéral en charge de cette affaire, demanda une caution d’un million de dollars à l’accusé en échange de sa liberté, une somme que le Capitaine de la Cosa Nostra, accepta sans sourciller. Carmine Avellino qui risque jusqu’à vingt ans de prison s’il est reconnu coupable, et sous surveillance électronique et doit rentrer chez lui au plus tard à 19 heures, sous peine d’être incarcéré en attendant son procès.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

L'ANCIEN ACTING BOSS DE LA FAMILLE COLOMBO RÉCLAME SES AFFAIRES A LA JUSTICE :

Acting Boss de la famille Colombo de 2008 à 2009, et condamné à dix neuf ans d’emprisonnement pour trafic de drogue, racket, extorsion de fonds et prêt usuraire, Ralph DeLeo (voir photo) continue malgré tout à faire parler de lui. En début du mois, il demanda une requête à un juge fédéral de Somerville, lui demandant tout simplement de pouvoir récupérer ses effets personnels, confisqué par le FBI lors de son arrestation en 2009, incluant des couteaux, des albums, un ordinateur, plusieurs milliers de dollars en petite monnaie, des montres et même un fusil à plomb. Autant de choses que Ralph DeLeo voudrait récupérer, pour surement améliorer son confort en prison, en vendant une partie de ses objets. Et du confort il lui en faudra pour espérer survivre dans des conditions aussi extrêmes qu'une prison de haute sécurité aux États-Unis, mais ce dernier qui a déjà passé plus de la moitié de sa vie derrière les barreaux, ne semble pas tellement inquiet sur son sort. Purgeant sa peine dans la prison fédérale de haute sécurité à Butner en Caroline du Nord avec Carmine « The Snake » Percisco l’actuel Parrain de la famille Colombo, sa date de libération est prévu pour Octobre 2025, il aura alors 82 ans.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

LE NEVEU DE MARTIN SCORSESE ARRÊTE POUR TRAFIC DE DROGUE :

Le neveu du légendaire réalisateur Martin Scorsese, a été arrêté pour avoir essayé de vendre de l’héroïne à des policiers en civil. Frank Scorsese (voir photo), âgé de 39 ans, et le fils du frère ainé de Martin Scorsese, célèbre pour avoir réalisé des films comme, « Les Affranchis », « Casino » et encore récemment « The Wolf Of Wall Street ». Frank Scorsese vendait directement de l’héroïne et plusieurs médicaments, dans l’atelier de carrosserie ou il travaillait, dénommé « Fix It Auto » à New-York. Le propriétaire du garage en question, John Santillo 55 ans et son épouse Lori Santillo 57 ans ont eux aussi été arrêtés par la police. Ces derniers ont été vus à au moins une reprise par des policiers en civil, en train de donner des médicaments à Frank Scorsese, pour que ce denier puisse les revendre aux différents clients du garage. De plus, la perquisition dans les bureaux, ont permis de trouver près de soixante douze enveloppes contenant quelques grammes d’héroïne qui étaient cachés dans la veste de John Santillo. La fouille de la maison avait permis quand à elle de récupérer de la drogue en grande quantité et huit armes à feux planquées dans une armoire. John Poppe, l’avocat de Frank Scorsese, déclara que le vrai coupable dans cette affaire, le vrai « loup » n’était autre que John Santillo, qui fut libéré sous caution, après avoir payé près de 76000 dollars. Mais le problème, est que Frank Scorsese était déjà connu des autorités pour ce genre de délits. En Mars dernier, il avait été libéré de prison, après avoir y avoir passé trente jours pour possession illégale d’armes à feux et de stupéfiant, alors qu’il circulait en voiture dans les rues de New-York. Roulant sans permis de conduire, lors de son arrestation, il en avait profité pour agresser les agents de police.

Lire la suite

QUAND LA REALITE DEPASSE LA FICTION - PARTIE 2

12 Mai 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Divers

QUAND LA REALITE DEPASSE LA FICTION - PARTIE 2

James Caan est né dans le Bronx à New-York en 1940. Il est surtout connu du grand public pour avoir joué le rôle de "Sonny Corleone" dans "Le Parrain" de Francis Ford Coppola ou de "Paul Sheldon" dans "Misery". Dans sa jeunesse, James Caan côtoya de nombreux mafieux. Un de ses meilleurs amis n'est autre que Ronald Lorenzo un "Capitaine" de la famille Bonanno opérant en Californie. En 1992, ce dernier avait été accusé par le gouvernement Américain de trafiquer de la drogue, de cambrioler et de kidnapper des riches habitants dans la vallée de San Fernando. Alors qu'il était incarcéré en attente de son procès, James Caan l'aida personnellement à payer une partie de sa caution de 2 millions de dollars. Il envoya même une lettre au juge pour défendre son ami : "C'est quelqu'un que j'adore, je le vois tous les jours. S'il avait commis des crimes, ça ne serait pas mon ami". Malgré l'aide de James Caan, Ronald Lorenzo fut condamné à une peine de 11 ans de prison dans un pénitencier fédéral après avoir plaidé coupable de toutes les charges retenues contre lui. Ce n'est pas la première fois que James Caan décide d'aider ses amis mafieux. En 1985 déjà, il était venu apporter son soutient à Andrew "Andy Mush" Russo, qui à l'époque était un capitaine très en vue dans la famille Colombo. En arrivant au tribunal, James Caan en profita même pour faire la bise à Carmine "The Snake" Persico, le boss actuel de la famille Colombo. Cette attitude fit rigoler Rudolph Giuliani qui à cette époque était procureur général “Je croyais qu’il avait été tué au péage”(En référence au film : Le Parrain), plaisanta t'il. En 2011, il défendit une nouvelle fois son ami qui était accusé cette fois-ci d'extorsion. "Mon amitié avec Andrew Russo remonte à plus de 35 ans. C'est un très bon ami à moi et il est très apprécié dans ma famille". Andrew Russo est le parrain du fils à James Caan, lui aussi acteur Scott Caan. "Je serait prêt à faire tout ce qu'il faut pour qu'il soit libéré sous caution". Il y a quelques années, James Caan avait écrit une lettre au procureur de Brooklyn, Charles Hynes. Il le félicita d'avoir inculpé l'ancien agent du FBI Lindley DeVecchio. Il le remercia, car les enquêtes de cet ancien agent du FBI avait mené à inculpé le fils d'Andrew Russo lui aussi membre de la famille Colombo, Joseph "Jo-Jo" Russo. Dans cette lettre il écrivit : "Joseph Russo est un bon ami à moi et je suis très heureux que votre bureau ai pris le temps pour revoir les poursuites engagées contre lui. C'est quelqu'un de très bien et ces inculpations ont fait beaucoup de mal à sa famille".

QUAND LA REALITE DEPASSE LA FICTION - PARTIE 2

Tony Sirico est né le 29 juillet 1942 à Brooklyn. Il est très connu pour avoir interprété de nombreux rôles de gangsters dans différents films (Les Affranchis, Mickey les yeux bleus, Gotti, Copland). Mais il est plus connu du grand public pour avoir joué le rôle de "Paulie Gualtieri" dans la série TV diffusé sur HBO "The Sopranos". D'ailleurs il accepta le rôle à une condition, que son personnage ne devienne pas une "balance". Avant de devenir acteur, Tony Sirico était très connu de la police de New-York. Il était un associé de la famille Colombo sous les ordres de Carmine "The Snake" Persico. Selon les rapports de police, Tony Sirico s'est fait arrêté près de 28 fois dans sa carrière criminelle. En 1967, il a été envoyé en prison après avoir braqué un bar et purgea une peine de 13 mois de prison. Pendant qu'il était un "associé" de la famille Colombo, il extorquait régulièrement les différents bars et boites de nuit de New-York. En 1971, Anthony Sirico menaça le propriétaire d'un club à New-York : "Une fois que je me serais occupé de toi, je reviendrai pour graver mes initiales sur ton front. Tu as intérêt de me respecter un peu plus que ça". Cette même année, il fut condamné à une peine de prison pouvant aller jusqu’à 4 ans pour possession d'arme. C'est en prison qu'il rencontra une troupe d'acteurs composée d'anciens détenus qui lui fit découvrir le métier du cinéma. Il quitta alors sa vie dans le crime organisé pour se lancer dans le "show-business" Mais Tony Sirico garda de très bonne relation avec les membres de la famille Colombo. En 1998, il fut repéré par le FBI avec un autre acteur de la série "The Sopranos", Vincent Pastore en train d'assister à une fête de Noël dans un restaurant de Little Italy organisé par des membres de la famille Colombo.

QUAND LA REALITE DEPASSE LA FICTION - PARTIE 2

Plusieurs acteurs de la série "The Sopranos" sont mêlés de près ou de loin à la Cosa Nostra. Dan Grimaldi qui interprète le rôle de Pasquale "Patsy" Parisi a une sœur du nom de Louise Rizzutto qui était la petite amie d'Antony Spero l'ancien "Consigliere" de la famille Bonanno. En Juin 2001, alors qu'Antony Spero était jugé pour plusieurs meurtres, Dan Grimaldi assista sa sœur tout le long du procès. Au final, l'ancien "Consigliere" de la famille Bonanno fut déclaré coupable et condamné à la prison à vie. Federico Castelluccio qui interprète le rôle de de "Furio Giunta" est aussi un ami d'Andrew "Andy Mush" Russo l'acting boss actuel de la famille Colombo. Federico Castelluccio avait du mal à récupéré les 50 000 $ qu'il avait investit dans un restaurant tenu par un de ses amis, Gino Pesci cousin de l'acteur Joe Pesci. Mais l'affaire s'écroula et le "Pasta Kitchen Attilio" dut fermé ses portes. Mais Gino Pesci continuait à mener la "belle vie" alors qu'il devait toujours les 50 000 $ à son ancien associé, ce qui rendait bien évidemment furieux Federico Castelluccio. Il demanda alors de l'aide à Andrew "Andy Mush" Russo. Dans un enregistrement, on pouvait entendre ce dernier donner l'ordre à un "capitaine" de la famille Colombo d'essayer de récupérer l'argent de son ami. "Ce gamin... Tu sais, Federico Castelluccio, celui qui joue Furio dans The Sopranos, il est venu me voir. Je vais te donner toutes les informations..." Mais avant qu'ils ne puissent faire quoi que ce soit, le FBI arrêta plusieurs membres de la famille Colombo ce qui annula les manœuvres lancées contre Gino Pesci. Même si il ne fut pas accusé par la justice, Federico Castelluccio essaya de se défendre en accordant une interview à la presse Américaine. "Gino Pesci ne me doit pas d'argent, et par conséquent, il est difficile d'imaginer que je puisse demander de l'aide à des personnes pour récupérer quelque chose qui n'existe pas". Michael "Big Mike" Squicciarini était un acteur qui joua dans deux épisodes de la série mais il était aussi un associé et un ancien à tueur gage des DeCavalcante, la famille de la Cosa Nostra qui opère dans le New-Jersey. Il fut identifié par plusieurs témoins d'avoir participé à un meurtre lié à la Mafia. Mais il décéda avant qu'il ne puisse être jugé.

Lire la suite

ET PENDANT CE TEMPS LA ...

22 Janvier 2014 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Divers

ET PENDANT CE TEMPS LA ...

DEUX MEMBRES DE LA FAMILLE GAMBINO DEVANT UN TRIBUNAL FÉDÉRAL

Scott Fappiano (à gauche sur la photo) un Associé de la famille Gambino et son supérieur, le Soldat Anthony Bazzini (à droite sur la photo), ont décidé la semaine dernière, de plaider coupable devant un tribunal fédéral à New-York, d'avoir menacé pendant des mois plusieurs dirigeants d'entreprises de déchets dans tout l’État. Les deux mafieux, qui furent arrêtés en Janvier 2013 dans une opération menée par le FBI contre les familles de la Cosa Nostra, avaient fait parler d'eux dernièrement, quand Anthony Bazzini avait demandé à un juge fédéral, qu'un des témoins du gouvernement, qui l'avait enregistré à plusieurs reprises en train de se vanter d"extorquer" des entreprises de déchet, ne vienne pas témoigner contre lui. Le motif?, pour lui, cela n'est pas normal que ce "repenti" qui avait été arrêté en 2008 dans une affaire de pédophilie et qui avait décidé de plaider coupable et de porter un micro pour éviter la prison, puisse s'en tirer aussi facilement. De plus, Anthony Bazzini déclara que d'avoir "fait des affaires" avec un individu qui fut arrêté pour ce genre de crimes, peut "nuire" à sa réputation, que ce soit dans la rue ou en prison. Scott Fappiano, qui devint célèbre il y a quelques années pour avoir passé plus de 20 ans derrière les barreaux pour un viol qu'il n'avait pas commis, avait repris ses activités criminelle au sein de la Cosa Nostra à sa sortie de prison. (Cf : Un Associé de la famille Gambino décide de se défendre lui même lors de son procès) . Ce dernier et Anthony Bazzini ont admis devant le tribunal, avoir menacé à plusieurs reprises un individu qui coopérait depuis de mois avec le FBI. C'est la deuxième fois en moins d'une semaine, que Scott Fappiano fait parler de lui dans les médias Américains. En effet, en début de semaine dernière, l'Associé de la famille Gambino, avait accepté de débourser près de 105000 dollars à son frère, qui avait intentait un procès contre lui en civil. Mark Fappiano, habitant à West Brighton dans l’État de New-York, avait décidé d'attaquer son propre frère en justice, car ce dernier lui devait près de 138000 dollars et ne s'était jamais fait rembourser. A sa sortie de prison en 2006, Scott Fappiano s'était fait prêter de l'argent par son frère, et s'était même fait acheter par ce dernier une voiture venant d'une grande marque Américaine. De plus, pour l'aider dans son dernier procès, Mark Fappiano avait payé les frais d'avocats d'un montant de 75000 dollars. Scott Fappiano avait toujours refusé de rembourser son frère, prétextant ne pas avoir assez d'argent. Le problème, est que pour avoir été incarcéré à tord pendant plus de 20 ans, Scott Fappiano avait touché par la ville de New-York près de 1,8 millions de dollars.

ET PENDANT CE TEMPS LA ...

POUR FAIRE CONDAMNER UN ASSOCIE DE LA FAMILLE GAMBINO, LES PROCUREURS FOUILLENT DANS SON BALADEUR...

Luigi Grasso (voir photo au centre) est un Associé de la famille Gambino qui fut arrêté pour le meurtre de James Donovan, un Associé de la famille Lucchese, lors d'un vol qui a mal tourné en 2010. Lors de ce cambriolage, Luigi Grasso était accompagné de Richard Riccardi, un Associé de la famille Bonanno, mais aussi d'Hector Pagan, Associé de la même famille et beau-fils d'Anthony Grazano, qui fut pendant un moment, le Consigliere de la famille Bonanno. Hector Pagan qui fut très rapidement accusé et arrêté pour ce meurtre; décida pour éviter une longue peine de prison, de coopérer avec la justice. Il avoua au FBI outre les activités criminelles de plusieurs membres de la famille Bonanno, qu'il avait tiré le coup fatal sur James Donovan. Le procès de Luigi Grasso va bientôt commencer et pour montrer au jury que l'Associé de la famille Gambino est d'un naturel violent, ces derniers vont faire écouter pendant le procès, qu'elle type de musique Luigo Grasso écoute en boucle sur son téléphone portable. A l'intérieur de celui ci, se trouve les chansons "Hands Up" et "Snitch" du rapeur Américain Obie Trice. Connu pour ses textes violents, Obie Trice est un des chanteurs préférés de Luigi Grasso. Même si ce genre de chose, ne servira pas à faire condamner Luigi Grasso du meurtre de James Donovan, pour les procureurs fédéraux, Nicole Argentieri et Darren Laverne, cela va montrer au jury "à qui ils ont à faire"

ET PENDANT CE TEMPS LA ...

UN CAPITAINE DE LA FAMILLE GENOVESE DÉCÈDE A L’AGE DE 86 ANS :

Frank "Punchy" Illiano (voir photo) un Capitaine de la famille Genovese, est décédé le 06 Janvier dernier dans un Hopîtal New-York, il avait 86 ans. Ce dernier avait reçu le surnom de « Punchy » en raison de sa passion pour la boxe, qu’il effectuait quand il était plus jeune. Une des particularités de Frank illiano, était d’avoir travaillé pour deux familles de la Cosa Nostra, la famille Profaci, qui deviendra par la suite la famille Colombo. D’après les autorités, Frank Illiano aurait participé activement à la première guerre interne qui éclata dans la famille Colombo durant les années 1960, Soldat dans la célèbre équipe du Capitaine de la famille mafieuse à cette époque Joe « Crazy Joey » Gallo : « Il a vécu la plupart de sa vie avec une balle dans la tête, qu’il reçu pendant une fusillade » déclara un de ses amis proche. Au début des années 1970, Frank Illiano fut « transféré » dans la famille Genovese, ou il devint un Capitaine craint et respecté. D’après le FBI, avant sa mort, ce dernier était toujours actif dans les activités criminelles de la famille Genovese, considéré par les autorités Américaines comme la "Rolls-Royce" du crime organisé Américain.

Lire la suite

ET PENDANT CE TEMPS LA...

7 Mars 2014 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Divers

ET PENDANT CE TEMPS LA...

UN ANCIEN ASSOCIE DE LA FAMILLE GAMBINO DONNE DES CONSEILS AU GOUVERNEUR DU NEW-JERSEY :

D’origine Albanaise, John Alite surnommé "Johnny Alletto" par ses amis, n’a jamais pu prétendre à être intronisé dans la famille Gambino, ce qui ne l’empêcha pas d’être un très bon ami au fils de John Gotti, John Gotti Jr (voir photo) . Extradé du Brésil en 2006 vers la Floride, ou il avait essayé d’échappé à la justice, John Alite fut accusé par la justice Américaine d’avoir participé à plusieurs meurtres pour le compte de la famille Gambino. L’Etat de Floride est un des Etats Américain qui applique le plus souvent la peine de mort. Ne voulant pas terminer dans le couloir de la mort ou au mieux, dans une prison fédérale pour le restant de sa vie, John Alite passa secrètement un accord avec le FBI, ce qui lui permit, en échange de sa collaboration contre la famille Gambino, d’être condamné à une peine de 10 ans de prison pour tous ces crimes, une véritable aubaine pour l’accusé, qui une fois libéré, repris tranquillement le cours de sa vie, donnant des conseils à des médias Américains sur le crime organise. En début de semaine, il conseilla le gouverneur de l’État du New-Jersey, Chris Cristie de légaliser les paris sportifs. Pour l’ancien Associé de la famille Gambino, cela permettrait à la Mafia de perdre énormément d’argent, mais aussi, cela aiderait certaines familles à « payer leurs impôts » : « Moi je dis qu’il devrait penser à légaliser tout ça » déclara John Alite dans l’émission "60 Minutes Sports". E dernier déclara qu’une grosse partie de ses bénéfices quand il « travaillait » pour la famille Gambino était grâce aux paris sportifs, qui d’après le Fbi génère des milliards de dollars à la Cosa Nostra chaque année.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

LA FILLE DE L’ANCIEN UNDERBOSS DE LA FAMILLE GAMBINO RECLAME DES MILLIONS DE DOLLARS AUX STUDIOS DE JEUX VIDEOS « ROCKSTAR » :

Karen Gravano (voir photo) est la fille de Salvatore « Sammy The Bull » Gravano, qui fut l’Underboss de la famille Gambino au début des années 1990, pendant le « règne » du célèbre Parrain, John Gotti (Cf : John Gotti Aka Le Don en Tefflon – Partie 1). En Novembre 1991, son père accepta de devenir un témoin pour le gouvernement et aida fortement la justice Américaine à incarcérer John Gotti à la prison à perpétuité. Pour le protéger de la famille Gambino et des autres familles de la Cosa Nostra, le FBI plaça Salvatore Gravano et sa famille dans l’État de l’Arizona ou pendant plusieurs années, l’ancien Underboss avec l’aide de sa famille dont de sa fille, s’adonna au trafic d’ecstasy avec un groupe de néo-nazi dénommé "Devil Dogs". Il plaida coupable en 2001 et fut condamné a près de 20 ans de prison dans le pénitencier de Supermax dans le l’État du Colorado, sa fille Karen, évita de justesse la prison et fut condamnée à plusieurs années de probation. Depuis quelques années, Karen Gravano est devenue la vedette d’une série TV mettant en scène des femmes ayant leur mari ou quelqu’un de leur famille dans la Cosa Nostra. Cette émission dénommée « Mob Wives », connait un franc succès et a permis à Karen Gravano de profiter de sa notoriété pour écrire un livre sur sa vie et sur sa relation avec son père pendant ses années au sein de la Cosa Nostra, « MobDaughter ». Dernièrement, elle attaqua la société de jeux-vidéos « Rockstar » rendu célèbre pour sa série « Grand Theft Auto », pour avoir utilisé « son personnage » dans le jeux vidéos GTA 5, sans que cette dernière ne soit mise au courant. Le titre du célèbre studio Américain, qui s ‘est vendu à près de 32 millions et demi d’exemplaires à travers le monde, à engendrait des millions de dollars de bénéfices à Take-Two Interactive, propriétaire de la boite. Selon elle, dans le jeu, le personnage dénommée « Antonia Bottino » a été copiée sur sa vie. Dans le jeu, cette dernière est la fille d’un ancien Undeross de la famille « Gambetti », dont son père « Sammy Bottino » décida de coopérer avec le gouvernement et fut placé dans le programme de protection des témoins. Beaucoup de similitudes qui rendirent furieuse Karen Gravano, qui ne demanda pas loin de 40 millions de dollars de dommages et intérêts à « Rockstar » : « Cela est inadmissible, c’est une détournement direct de mon nom de famille, de ma vie personnelle » déclara Karen Gravano aujourd’hui âgée de 41 ans. Cette dernière qui se « vante » auprès de plusieurs médias Américains, d’être connue aussi bien au niveau national qu’international, raconte que son histoire dans GTA 5, l’empêche de sortir son deuxième livre sur sa vie avec son père.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

UN ASSOCIE DE LA FAMILLE GENOVESE EVITE LA PRISON :

Kenneth Baran (voir photo) est un Associé de la famille Genovese, qui fut arrêté en Mai 2012 avec des membres de la famille mafieuse, comme le Capitaine Joseph « Pepe » LaScala âgé de 80 ans pour avoir gagné des millions de dollars grâce à l’utilisation d’un site de paris en ligne qui ne rapportait aucun argent aux utilisateurs qui y étaient inscrits, « beteagle.com ». Ce dernier et plusieurs de ses Associés ont servi de « bookmakers » à la famille Genovese et donnaient une grande partie des bénéfices à Joseph LaScala qui supervisait les opérations depuis le New-Jersey. En début de semaine, Kenneth Baran, qui avait déjà plaidé coupable il y a quelques mois, fut condamné par la juge Claire Cecchi, à six mois de détention à domicile et deux ans de probation. De plus, l’Associé de la famille Genovese, devra s’acquitter d’une amande de 2000 dollars. Quand la juge lui demanda pourquoi ce dernier avait accepté de plaider coupable, ce dernier répondit calmement : « Car je le suis votre honneur ». Joseph LaScala est toujours en attente de jugement, ce dernier avait repris les affaire d’un célèbre Capitaine de la famille Genovese, après son incarcération à la prison à perpétuité, Angelo « The Horn » Prisco.

Lire la suite

ET PENDANT CE TEMPS LA...

12 Mars 2014 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Divers

ET PENDANT CE TEMPS LA...

L'ASSOCIE DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE ATTEND PATIEMMENT SON PROCÈS :

« Ils peuvent regarder ce qu’ils veulent, fouiller dans tous les fichiers de son ordinateur, ils ne trouveront rien, car c’est un homme honnête » déclara l’avocat de Ron Galati, Anthony Voci Jr, alors que ce dernier est incarcéré sans caution possible, en attente de son procès pour fraude fiscale et tentative de meurtre qui devrait débuter dans quelques semaines. Avec ces propos, l’avocat fait référence aux fouilles organisées par la police de Philadelphie dans le garage tenu par Ron Galati l’ « American Collision Inc. » et dans ses plusieurs propriétés dont l’appartement de son fils. L’Associé de la famille de Philadelphie, qui avait été arrêté en fin d’année dernière, avait décidé fin Février, de plaider non-coupable devant un juge fédéral de toutes les charges retenues contre lui ( Cf : Un Associé de la famille de Philadelphie plaide non-coupable) : « J’ai seulement été mis au courant que les fouilles correspondaient à la fraude à l’assurance dont mon client est accusé » déclara de nouveau son avocat. La police d’Etat, ainsi que le FBI ont fouillé pendant des heures, en cherchant les moindres indices pouvant collaborer les propos de Joseph Rao et son fils Joe qui viendront témoigner contre lui lors de son futur procès. Ces derniers qui avaient échappé de peu à un contrat orchestré par Ron Galati, sont maintenant dans le programme de protection des témoins. Toujours d’après l’avocat de Ron Galati, son client est « soucieux » de se défendre point par point sur chaque accusations : « Nous avons hâte que le procès commence » déclara Anthony Voci à la chaine Américaine FOX 29

ET PENDANT CE TEMPS LA...

SUITE DU PROCÈS CONTRE NICODEMO SCARFO JR :

Les procureurs fédéraux dans le procès contre Nicodemo Scarfo Jr et son Associé Salvatore Pelullo ont fait appel à un témoin clé, en la personne de Cory Leshner, un des avocats de l’entreprise « FirstPlus », dont la justice Américaine soupçonne Nicodemo Scarfo Jr et Salvatore Pelullo d’avoir dépouillé les fonds de la société pour « assouvir » leur train de vie luxueux. Cory Leshner, qui avait décidé de plaider coupable et de coopérer avec le gouvernement dans cette affaire, pour éviter une longue peine de prison, déclara que son rôle dans cette « organisation », était d’aider les deux accusés dans la « gestion » de leur argent engendré par la société. Il avoua avoir ouvert plusieurs comptes bancaires pour Salvatore Pelullo, pour effectuer des virements de plusieurs centaines de milliers de dollars entre Juillet 2007 et Avril 2008. Son but était donc simple, cacher l’argent de l’Associé de la famille Lucchese pour que le gouvernement ne remonte jamais jusqu’a lui. L’avocat de Salvatore Pelullo déclara que Cory Leshner avait accepté de « collaborer » avec la justice, car cette dernière lui proposait « seulement » cinq ans de prison dans un pénitencier fédéral, au lieu des cent ans dont il faisait face, si il avait décidé de plaider non-coupable. L’ancien avocat, avoua donc devant la cours qu’une peine de prison réduite avait : « joué un rôle dans ma décision, mais que cela n’avait pas été un facteur primordial. J’ai considéré M.Pelullo comme un père pour moi, et lui me considérait un peu comme son fils.» Même si pour ce dernier, il n’avait pas « conscience » de ce qu’il faisait, il était « fière » d’avoir pu « travailler » avec Salvatore Pelullo, qui l’a fait se « sentir mieux dans sa peau »

ET PENDANT CE TEMPS LA...

UN ASSOCIE DE LA OUTFIT RECONNU COUPABLE :

Un ancien officier de police de Chicago, devenu Associé de la Outfit, vient d’être reconnu coupable par la justice Américaine, d’avoir comploté pour assassiner et kidnapper un riche homme d’affaire de l’Etat de L’Illinois. Il n’a fallu que quatre heures au jury pour reconnaitre coupable Steve Mandell de toutes les accusations retenues contre lui. Il faut dire que les enregistrements audio du FBI, passées pendant le procès furent accablantes pour l’Associé de la Outfit, même si pour ses avocats, leur client n’avait pas « l’intention » de faire du mal à cet individu. Mais le parcours criminel de Steve Mandell n’a pas joué en sa faveur, car ce n’est pas la première fois que ce dernier se fait condamner pour ce genre de crime. En 1992, il avait déjà été condamné pour enlèvement et fut condamné à deux peines de prison à perpétuité. L’année suivante, en 1993, il avait été condamné à mort pour meurtre et fut détenu pendant près de huit ans dans le couloir de la mort de l’Etat de l’Illinois, avant que sa condamnation ne soit annulée en appel : « Les preuves parlent d’eux-mêmes et furent présentées de manière très convaincante » déclara le procureur fédéral Zach Fardon.

Lire la suite

ET PENDANT CE TEMPS LA...

29 Mars 2014 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Divers

ET PENDANT CE TEMPS LA...

VERDICT DANS L'AFFAIRE DU MEURTRE DE JAMES DONOVAN :

Il n’aura fallu que quelques heures au jury pour reconnaitre coupable Richard Riccardi et Luigi Grasso (voir photo) d’avoir participé au meurtre d’un Associé de la famille Lucchese, James Donovan. Cette condamnation, une petite victoire pour les procureurs fédéraux, fut en partie possible, grâce au témoignage d’Hector Pagan, un ancien Associé de la famille Bonanno et ex beau-fils de l’ancien Consigliere de la famille mafieuse, Anthony « TG » Graziano (Cf : Meurtre et téléréalité ne font pas bon ménage) : « Hector Pagan ne mentait pas quand il vous a dit que les deux accusés avaient réellement participé à ce meurtre. Il vous a dit lui même qu’il était le tireur, il ne vous a pas menti » déclara le procureur fédéral Nicole Argentieri. James Donovan, avait été pris dans une embuscade par les trois mafieux, car d’après Richard Riccardi, ce dernier avait toujours sur lui d’importante somme d’argent : « Que fais tu ici ? » avait déclaré d’après un témoin James Donovan à Hector Pagan, le jour du meurtre. Ce dernier, avait braqué son arme sur l’Associé de la famille Lucchese, puis avait tiré à plusieurs reprises, touchant l’artère fémorale, laissant James Donovan se vidait de son sang en plein milieu de la rue. En plus de la coopération d’Hector Pagan, le détective du NYPD, Peter McMahon, avait réussi à récupérer les mégots de cigarette, qu’avait laissée Richard Riccardi, pendant une de ses surveillances au domicile de James Donovan. Les mégots récupérés avaient permis au détective de comparer l’ADN de l’Associé de la famille Bonanno, une preuve qui avait pu permettre de prouver la présence du mafieux le jour du meurtre. Au début du procès, l’un des deux accusés, Luigi Grasso, qui d’après le FBI serait un Associé de la famille Gambino, s’était plaint au juge fédéral John Glesson, que les services pénitenciers avaient bloqué ses commandes de nourriture auprès d’un traiteur de Brooklyn pendant son procès : « Je suis affamé » avait déclaré Luigi Grasso, au juge John Glesson. Le gouvernement fédéral donne aux deux accusés, un sandwich, une pomme et une petite bouteille de lait pendant le procès. Insuffisant pour les deux mafieux, qui tous les deux étant de nature « corpulente », auraient selon eux besoin de beaucoup plus pour pouvoir être « concentré » pendant le procès. Riccardi et Luigi Grasso risquent jusqu'à la prison à vie pour ce meurtre, alors que pour Hector Pagan, il serait d'après plusieurs journalistes « bientôt de retour chez lui ».

ET PENDANT CE TEMPS LA...

Harold « Kayo » Konigsberg (voir photo) est un gangster d’origine juive qui servait « d’homme de main » à la famille Genovese et à son Capitaine Anthony « Tony Pro » Provenzano, un membre très important de la Cosa Nostra, qui fut suspecté par le FBI d’avoir participé au meurtre de l’ancien syndicaliste Jimmy Hoffa. D’après plusieurs témoins qui ont pu le fréquenter pendant toute sa carrière criminelle, Harol Konisberg, était un « tueur », qui « adorait » son métier et aimait être « payé pour exécuter des contrats ». Pour l’ancien détective du NYPD, Joseph Coffey qui le suivit pendant plusieurs années, Harol Konisberg était : « un sale « batard », c’était le pire du pire. Il aurait du mourir sur la chaise électrique », mais la justice avait décidé autrement, et il fut condamné en 1963 de 20 ans à la prison à vie pour le meurtre d’un ancien Associé d’Anthony Provenzano, Anthony « Three Fingers » Castellitto. Depuis 1998, Harol Konisberg avait été refusé à sept reprises à la libération sous conditionnelle, jusqu’en Avril 2012, ou il fut accepté à la surprise générale et placé dans une maison de retraite en Floride. Mais même en étant âgé de 88 ans, l’ancien tueur à gages de la famille Genovese, continue d’après les autorités à « bafouer » les règles élémentaires en société, en « martyrisant » les habitants de cette paisible maison de retraite : « Dire qu’il est arrogant, est un euphémisme, il ne s’entend pas avec n’importe qui. Il m’a dit de la fermer plus d’une fois » déclara Sandra Fiebert, une pensionnaire. Cette dernière s’était plainte à plusieurs reprises des nuisances sonores provoquées par Harol Konisberg, quand ce dernier regardait la télévision. Quand un personnel de l’établissement, lui demanda poliment de baisser le volume, l’ancien mafieux lui répondit sèchement : « Allez dire à ma voisine, qu’elle se suicide » : « Il n’est pas toujours agréable et parfois bruyant, mais cela ne me dérange pas » déclara un autre pensionnaire de la maison de retraite. Le mois dernier, les policiers de Sunrise, la ville en Floride ou est installée la maison de retraite,, lui avaient adressé un « avertissement » pour être rentré dans la maison d’un individu. Mais pour Doris Tucker, un de ses voisins de chambre, Harol Konisberg : « Ne ressemble pas à un gangster, c’est juste quelqu’un de mauvaise humeur ».


ET PENDANT CE TEMPS LA...

LE FILS DE L'ANCIEN ACTING BOSS DE LA FAMILLE BONANNO PLAIDE COUPABLE :

Vincent Basciano Jr (voir photo) est un membre « fait » de la famille Bonanno et le fils de l’ancien Parrain de la famille mafieuse, Vincent Basciano (Cf : Vincent Basciano à Supermax). En Septembre dernier, Vincent Basciano Jr ainsi que ses deux frères, Vincent Basciano Jr et Stephen Basciano avaient été accusé par la justice Américaine d’avoir participé à un trafic de marijuana dans plusieurs Etats (Cf : Les trois fils de Vincent Basciano arrêtés pour trafic de drogue). Vincent Bascinano Jr, qui avait décidé le jour de sa première comparution devant un tribunal fédéral, de plaider non-coupable, a décidé en fin de semaine de changer de fusil d’épaule et de plaider coupable des charges retenues contre lui. En décidant d’avouer ses crimes, le Soldat de la famille Bonanno, évite un procès de plusieurs semaines, mais surtout une très longue peine de prison. En effet, l’accord passé avec les procureurs, permet à Vincent Basciano Jr, d’être condamné au maximum à une peine de 57 mois de prison dans un pénitencier fédéral. Verdict le 18 Juillet prochain.

Lire la suite

ET PENDANT CE TEMPS LA...

13 Avril 2014 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Divers

ET PENDANT CE TEMPS LA...

DANIEL FAMA FINALEMENT RELAXE :

Au début des années 1990, John Gotti était encore le Parrain de la famille Gambino, et avant son inculpation dans le meurtre de Paul Castellano, il mit un contrat sur Edward "Eddie the Chink" Garafalo (Cf : Le dernier contrat de John Gotti). Pendant des années, personne ne fut accusé du meurtre de l’ancien Associé de la famille Gambino, jusqu’à l’arrestation en Avril dernier de Daniel Fama (voir photo). Ce dernier qui travaille depuis des années pour la famille mafieuse, a déjà refusé à plusieurs reprises d’être un membre initié de la Cosa Nostra. Incarcéré dès son arrestation, Daniel Fama avait décidé de plaider non-coupable des charges retenues contre lui, prétextant avoir changé de vie depuis sa sortie de prison en 1999, devenant d'après son avocat un chef d’entreprise « respectable » dans le bâtiment. Mais pour le FBI, Daniel Fama mentait pour échapper à la justice. Car d’après eux, l’Associé de la famille Gambino n’avait pas perdu ses vieilles habitudes dans le crime organisé. Une fois incarcéré, il aurait essayé d’exporter plus d’une tonne de cocaïne entre les États-Unis et l’Italie, de plus, le FBI pense que Daniel Fama serait un gros consommateur de drogue, surtout de l’héroïne. En Novembre dernier, l’Associé de la famille Gambino fut libéré sous caution, laissant apparaitre des manques de preuves flagrantes dans cette affaire. Dès le départ, les procureurs avaient déclaré que Savatore « The Bull » Gravano l’ancien Underboss de la famille Gambino au début des années 1990, allait témoigner dans le procès contre Dainel Fama, mais ce dernier qui est actuellement incarcéré dans une prison fédérale pour trafic de drogue, avait annoncé qu’il ne "savait pas" qui était l’auteur de ce meurtre. Un revers considérable pour les procureurs fédéraux en charge du dossier, qui décidèrent d'arrêter les poursuites contre Daniel Fama. C'est alors en début de semaine, devant un juge fédéral,que ces derniers ont déclaré qu’ils abandonnaient leurs charges contre l'Associé de la famille Gambino, face aux manques de preuves contre l’accusé. Une victoire, pour son avocat, Charles Carnesi qui avait déclaré dès le début de son arrestation, que la justice avait fait une erreur en arrêtant son client. : « La décision prise aujourd’hui, l’aurait du l’être dès le début. Mon client n’est plus la même personne, que celle qui a été incarcérée il y a de cela plus de vingt ans » déclara l’avocat de Daniel Fama.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

L'ANCIEN CONSIGLIERE DE LA FAMILLE DE ROCHESTER VIENT DE DÉCÉDER :

D’après le FBI, il était encore un des rares membres actif de la famille de Rochester, une famille de la Cosa Nostra basée dans l’Etat de New-York, René Piccarreto (voir photo) vient de décéder en début de semaine de cause naturel, il avait 89 ans. Au tout début de sa création, la famille de Rochester était une « équipe de plusieurs membres » qui répondait aux ordres de la célèbre famille de Buffalo, mais après des règlements de compte à l’interne, cette dernière réussit à convaincra la Commission qu’elle pouvait devenir une famille « indépendante » de la Cosa Nostra. René Piccarreto était un vétéran de la Seconde Guerre Mondiale et occupa pendant des années le poste de Consigliere, jusqu'à à son incarcération en vertu de la loi RICO en 1984 à 23 ans de prison. Même si René Piccarreto était numéro trois dans la hiérarchie de la famille de Rochester, le FBI a toujours était persuadé que ce dernier gérait les affaires criminelles à la place de Samuel « Red » Russotti Boss de la famille de 1972 à 1992. Les services de police ont toujours considéré René Piccarreto comme « un gangster gentleman » qui dirigea pendant des années des salons de jeux illégaux dans Rochester et ces environs. L’enterrement qui a eu lieu ce samedi, avait pour but de montrer une image d’un personnage entièrement dévoué à sa famille (Mais quelle famille ?) et héros pendant la Seconde Guerre Mondiale : « : « Il a consacré toute sa vie à sa famille » : « Il a consacré toute sa vie à sa famille. Il a tout donné pour eux » déclara son fils René Piccarreto Jr. En tant que marine, l’ancien Consigliere de la famille de Rochester avait combattu à Iwo Jima et était devenu policier militaire à Nagasaki après le largage de la bombe atomique « Fat Man » en Aout 1945. Dès son retour chez lui, Rene Piccarreto rencontra Frank Valenti qui rentrera dans l’histoire de la Cosa Nostr,a pour avoir « fondé » les structures de la famille et devinrent très rapidement de très bons amis.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

ACCORD DE PRINCIPE ENTRE LES PROCUREURS ET L'AVOCAT DE JAMES GALANTE

C’est la conclusion d’une affaire qui aura duré plusieurs années. Condamné en 2008 à sept années dans une prison fédérale pour avoir fraudé le fisc Américain, James Galante (voir photo au centre), un Associé de la famille Genovese, devait en contrepartie, en acceptant de plaider coupable, récupérer près 10.6 millions de dollars (Cf : Un Associé de la famille Genovese réclame des millions de dollars à la justice Américaine). Mais le gouvernement Américain, avait au final décidé de lui rembourser « que » 7.6 millions de dollars, prétextant que les trois millions de dollars restants avaient été utilisés pour « rénover » les anciennes entreprises de déchets dont James Galante était le propriétaire. Mais en début de semaine, l’avocat de l’Associé de la famille Genovese, James H. Pickerstein et le procureur fédéral Tom Carson, en charge du dossier, ont conclu un accord, pour que le gouvernement fédéral rembourse la somme de 3.1 millions de dollars, mettant fin à un périple judiciaire qui aurait pu durer plusieurs années et aurait couté sans nul doute des millions de dollars supplémentaires en frais de justice : « Nous sommes heureux d’avoir pu régler cette histoire. Mon client est heureux et a hâte de commencer une nouvelle vie, une fois libéré de prison. Il a de toute évidence mis son ancienne vie de côté. » déclara l’avocat de James Galante, qui devrait sortir d’une prison fédérale en été prochain. Les entreprises de James Galante traitées près de 80 pourcents des ordures dans le Sud-Ouest de l’État du Connecticut. Mais une partie des bénéfices engendrés par l’Associé de la famille Genovese, allait directement dans les poches de Matthew'' Matty Cheval'' Ianniello (près de 30000 dollars tous les mois), un ancien membre très respecté de la famille mafieuse, décédé en 2012. En acceptant de plaider coupable, il avait admis devant un juge fédéral, avoir essayé de « truquer » une offre dans un futur contrat d’exploitation tout en ayant distribué des emplois « no-show » à plusieurs amis et membres de sa famille.

Lire la suite

ET PENDANT CE TEMPS LA...

7 Mai 2014 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Divers

ET PENDANT CE TEMPS LA...

UN SOLDAT DE LA FAMILLE COLOMBO CONDAMNE A CINQUANTE ANS DE PRISON :

Après la condamnation en Mars dernier de l'ancien Acting Boss de la famille Colombo, , Thomas « Tommy Shots » Gioeli à 18 années dans un pénitencier fédéral (Cf : l'ancien Acting Boss de la famille Colombo condamné à 18 ans de prison), les yeux étaient désormais rivés sur son complice, Dino "Little Dino" Saracino (voir photo). D’après les procureurs fédéraux, ce dernier a toujours rêvé d’un membre initié de la Cosa Nostra. Son vœu fut finalement exaucé à la fin des années 1990 par la famille Colombo en récompense de l’assassinat de Ralph Dols, un ancien policier du NYPD qui avait « osé » sortir avec l’ancienne femme de l’Acting Boss de la famille Colombo à cette époque, Joel Cacace. Il fallut attendre Juin 2008 pour que la justice Américaine inculpe Dino Saracino pour ce meurtre. Après des années de procédure judiciaire ou le propre frère de Dino Saracino, lui aussi un membre initié de la Cosa Nostra décide de coopérer avec le FBI, le Soldat de la famille Colombo fut finalement reconnu non-coupable du meurtre de Ralph Dolls, mais coupable de racket fédéral, une peine qui pouvait l’amener au maximum à terminer sa vie derrière les barreaux. Au départ, un verdict dans cette affaire aurait du être rendu en Novembre 2013, mais encore une fois, il fut repoussé seulement en début de semaine. Devant le juge fédéral Cogan, Dino Saracino fut condamné à cinquante années dans une prison fédérale, le Soldat de la famille Colombo qui est aujourd’hui âgé de 42 ans, pourrait très certainement terminer sa vie derrière les barreaux. S’adressant aux procureurs fédéraux, le juge fédéral Cogan déclara : « Il semble que ce qu’il voulait, c’était devenir un membre initié de la Cosa Nostra, il a atteint son objectif ». Pour justifier de cette peine assez sévère dans l’ensemble, le juge fédéral s’appuya sur un enregistrement effectué par un ancien Associé de la famille Colombo qui avait décidé de collaborer avec la justice. Sur la bande audio, on pouvait entendre Dino Saracino se vantait qu’il pouvait « purger » une peine de « 20 ans de prison » et sortir avec « un sourire sur son visage », une phrase que le juge Cogan n’apprécia guère. Dino Saracino n’exprima aucun regret et déclara une dernière fois avant d'être emmené par les Us-Marshals : « J’espère que ceux qui ont collaboré contre moi (Dino Calabro et Joseph "Joey Caves'' Competiello), recevront la même peine. » Joseph Competiello, un Soldat de la famille Colombo avait déclaré lors de sa collaboration avec le FBI, qu’il faisait parti d’une équipe, chargée de surveiller les déplacements de Ralph Dolls avant l’exécution du contrat.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

UN SOLDAT DE LA FAMILLE GENOVESE NE VEUT PAS ALLER EN PRISON :

Robert Franco un Soldat de la famille Genovese a demandé en début de semaine à un juge fédéral, de ne pas lui infliger de peine de prison, après que ce dernier ai accepté de plaider coupable d’avoir transporté des déchets volés il y a plusieurs mois. D’après son avocat, Robert Franco souffre toujours des effets secondaires suite à accident intervenu en Mai 2010, depuis qu’une dalle en béton lui avait provoqué une « commotion cérébrale » et « dix huit points de suture ». De plus, toujours d’après son avocat, Robert Franco souffre « terriblement » de son pied, depuis un accident de voiture en 2003. Ironie du sort, la chute de la dalle sur le Soldat de la famille Genovese s’était déroulée devant les agents du FBI qui le surveillaient déjà depuis plusieurs mois et alors que ce dernier commettait devant les agents fédéraux un délit. D’après eux, Robert Franco qui est le neveu d’un célèbre Associé de la famille Genovese, très actif dans le domaine des déchets, Carmin "Schtroumpf" Franco, ne mérite aucune clémence, car il a pu montrer à plusieurs reprises que ses problèmes de santé ne l’avaient pas empêché de commettre des crimes pour le compte de la famille Genovese. En Janvier 2013, il fut inculpé avec 32 autres individus liés à la Cosa Nostra après une enquête de près de quatre ans sur l’influence de la Mafia Italo-Américaine dans l’industrie des déchets dans l’État de New-York et du New-Jersey, un domaine ou la Cosa Nostra reste très influente depuis de nombreuses années. D’après la justice Américaine, Robert Franco avait accepté de plaider coupable, en avouant avoir gagné plus de 100000 dollars illégalement, grâce aux transports de déchets volés. La peine demandait par les procureurs fédéraux était de douze mois maximum dans un pénitencier fédéral. Verdict très prochainement…

ET PENDANT CE TEMPS LA...

NOUVELLE COMPARUTION POUR THOMAS DIFIORE :

L’Acting Boss de la famille Bonanno, Thomas « Tommy D » DiFiore (voir photo) ne supporte plus la prison. Sa première demande de libération conditionnelle avait été refusée logiquement par le juge fédéral Allyne Ross, mais pour sa deuxième comparution, Thomas DiFiore a trouvé une nouvelle solution pour parvenir à ses fins, la raison médicale. Déjà visiblement très énervé d’avoir été arrêté avec plusieurs membres de la famille Bonanno en Janvier 2014 (Cf : Des membres de la famille Bonanno arrêtés pour le casse de la « Lufthansa »), le mafieux qui est aujourd’hui âgé de 70 ans, a comparu en début de semaine devant un tribunal fédéral pour sa deuxième demande de libération sous caution. D’après son avocat, Thomas DiFiore est « prêt » à payer pas loin de quatre millions de dollars pour sortir de prison en attendant son jugement. Mais sachant que l’argent n’est pas une condition pour être un homme libre, l’avocat de l’Acting Boss de la famille Bonanno, démontra que son client avait « atteint » un type de diabète de niveau 2 depuis son incarcération et qu’une libération était « nécessaire » pour être en forme à l'ouverture de son procès. Mais les procureurs fédéraux, désormais habitués à ce genre de manœuvre, avaient tout prévus. Ils demandèrent à la direction du Métropolitan Detention Center (MDC), le lieu ou est incarcéré actuellement Thomas DiFiore en attendant son jugement, de sortir une liste des achats effectués par le mafieux ces derniers mois et le résultat fut à la hauteur de leur attente. Ce jour là, devant le juge fédéral, Thomas DiFiore et son avocat étaient confiant de l’issue du verdict, mais une chose qu’ils ne savaient pas, c’est que les procureurs avaient fait appel au médecin de la prison ou « loge » actuellement le mafieux, le Docteur Robin Edwin de venir témoigner à la barre Quand le procureur fédéral demanda quel type de nourriture avait acheté Thomas DiFiore, le médecin répondit : « Des Pringles, du piment Jalepeno, du fromage, du beurre d’arachide, des friandises Hershey. Ces aliments ont sans nul doute monté le taux de sucre de l’accusé. Il est très difficile de contrôler son diabète en mangeant ce type d’aliments » déclara le Docteur Robin Edwin. La tentative de l’actuel Acting Boss de se manger des aliments sucrés pour augmenter son diabète, est-elle volontaire ? Fort probable pour les procureurs fédéraux qui selon eux, l’accusé aurait volontairement stocké de la nourriture depuis qu’il avait appris que le gouvernement fédéral surveillait ses achats dans la prison. D’ailleurs, la plupart des aliments que détenait Thomas DiFiore serait à l’origine d’un « troc » entre les détenus, un système fréquemment utilisé en prison. Cela rappel une scène du film de Martin Scorsese « Les Affranchis » ou les membres de la Mafia, font cuire du homard et des steaks en prison. Ironie du sort, l’un des accusés de la famille Bonanno, Vincent « Vinny » Asaro avait été arrêté en même temps que Thomas DiFiore en Janvier dernier pour avoir participé au casse de la « Lufthansa ». En attendant, le jugé fédéral, Allyne Ross rejeta une nouvelle fois la libération sous caution de Thomas DiFiore, jugeant tout simplement que ce dernier était une « menace pour la société ».

Lire la suite

ET PENDANT CE TEMPS LA...

24 Juin 2014 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Divers

ET PENDANT CE TEMPS LA...

UNE NOUVELLE DATE DANS LE PROCÈS CONTRE ANTHONY NICODEMO :

Le procès d’Anthony Nicodemo (voir photo) annulé le mois dernier pour une soi-disant corruption de jury, ne commencera pas avant l’année prochaine, a déclaré le juge Jeffrey Minehart. Le premier procès s’était termine le 20 Mai dernier sur une « rumeur » lancé dans le tribunal, racontant qu’un des jurés avait été approché par la famille d’Anthony Nicdemo. Avant cette annulation, deux des jurés avaient déjà été exclus pour différentes raisons propre à un procès fédéral (Cf : Un juré raconte le procès d’Anthony Nicodemo), le panneau étant réduit à 11 jurés, il fallait l’accord des deux parties (les procureurs et la défense) pour pouvoir continuer le procès, chose qui n’arriva finalement pas. Le procureur fédéral, Brian Zarallo, déclara à la presse, qu’une enquête avait été ouverte par ses services avec l’aide de la police fédéral pour faire la lumière sur cette affaire. Anthony Nicodemo, qui fut arrêté en Décembre 2012, avait été accusé par la justice Américaine, d’avoir assassiné ou participé au meurtre de Gino DiPietro, un Associé de la famille de Philadelphie, trafiquant de drogue, qui collaborait depuis quelques mois avec le FBI. Le meurtre, qui fut considéré comme le « hit » le plus ridicule de la famille de Philaldelphie, fut orchestré en pleine rue, devant des dizaines de témoins et cela en pleine journée. Plusieurs de ces témoins avaient pu identifier le véhicule personnel d’Anthony Nicodemo se « sauvant » de la scène de crime, ce qui permit son arrestation près de trente minutes plus tard à son domicile. A l’intérieur de son véhicule, l’arme du crime fut retrouvé et Anthony Nicodemo était d’après la police dans un état de « stress intense » lors de son arrestation . Le juge avait ordonné aux procureurs de faire aucune allusion au crime organisé pendant le procès, prétextant que les procureurs n’avaient pas réussis à faire le rapport entre l’assassinat et la Cosa Nostra. D’ailleurs, lors des différents discours des procureurs fédéraux pendant le procès, ces derniers avaient déclaré qu’Anthony Nicodemo n’était « peut être pas le tueur, mais qu’il avait au moins participé » à cet assassinat, la deuxième supposition du meurtrier aurait pu être d’après eux Dominic Grande, un ami de longue date d’Anthony Nicodemo et un Associé (futur Soldat ?) de la famille de Philadelphie.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

UN MEMBRE IMPORTANT DE LA FAMILLE PATRIARCA SORT DE PRISON :

Matthew « Matty » Guglielmetti (voir photo), un Capitaine réputé de la famille de la Nouvelle-Angleterre, surnommé aussi la famille Patriarca, vient de sortir de prison la semaine dernière, après avoir purgé près de dix ans derrière les barreaux dans le pénitencier fédéral de Fort-Dix dans le New-Jersey. Le mafieux qui est aujourd’hui âgé de 65 ans, avait plaidé coupable à des accusations de trafic de drogue en 2005. Selon les enquêteurs, Matthew Guglielmetti qui fut un « proche » des anciens Parrains Raymond « Junior » Patriarca et de Luigi « Baby Cabanes » Manocchio, protégeait les cargaisons de cocaïne à travers l’Etat du Rhode-Island pendant plusieurs années. Mais à sa sortie de prison, Matthew Guglielmetti se retrouve désormais avec une famille Patriarca complètement déstabilisée depuis une vague d’arrestation lancée par le FBI en 2011. En quelques mois, de temps, cette dernière avait perdu Lugi Manocchio Parrain en exercice qui fut condamné à cinq ans et demi pour extorsion, mais aussi des frères DiNunzio, Anthony et Carmen, respectivement Acting Boss et Underboss de la famille mafieuse, condamnés tous les deux à six ans pour racket. Une situation qui peut être propice pour Matthew Guglielmetti pour prendre le « pouvoir » une fois que les charges liées à sa libération conditionnelle soient terminées. D’après l’agent du FBI, Jeffrey Sallet : « La Cosa Nostra dans l’Etat du Rhode-Island a été décimée. Ce n’est pas une bonne époque pour faire des affaires » déclara t’il. Au jour d‘aujourd’hui, la famille Patriarca compte près de trente membres actifs et des centaines d’Associés.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

NOUVEAU PARRAIN POUR LA FAMILLE DE DETROIT :

La famille de Détroit surnommée le « Partnership » est une des familles de la Cosa Nostra les plus actives des États-Unis. La particularité de cette famille est qu’elle a toujours vécu dans l’ombre, évitant des arrestations majeures pendant des années. La plupart de ses membres ont des relations familiales entre eux, évitant de ce fait une propagation de « collaborateurs » dans la famille, en effet, un membre arrêté par le FBI et risquant d’aller plusieurs années en prison, aura plus de mal à se retourner contre son clan, car il pourrait entrainait derrière lui, des cousins, des oncles, voir son propre père dans sa chute. De 1979 à 2012, elle fut dirigée, par un Parrain célèbre, connu pour sa discrétion auprès des autorités, Giacomo « Jack » Tocco, mais le Boss bientôt âgé de 87 ans, a décidé de laisser sa place et tout naturellement, il nomma Jack « Jackie the Kid » Giacalone (voir photo), un Capitaine réputé de la famille de Détroit, fils de Anthony « Tony Jack » Giacalone, une « légende » dans la famille de Détroit, soupçonné pendant des années d’avoir été un acteur majeur dans la disparition du célèbre syndicaliste Jimmy Hoffa. Jack Giacalone qui servait d’Acting Boss depuis la semi-retraite de Giacomo Tocco est aujourd’hui un des Parrains de la Cosa Nostra les plus puissants des États-Unis et la hiérarchie composée par le nouveau Boss montre une chose évidente, que la protection de sa vraie famille est très importante. En Underboss, il nomma, Anthony « Chicago Tony » La Piana , le poste de Consigliere fut attribué à Anthony « Tony Pal » Palazzola, soupçonné lui aussi d’avoir participé au meurtre de Jimmy Hoffa, d’après certains témoignages, il l’aurait battu avec une batte de baseball et enterré vivant dans du béton. Pour « rassurer » la famille Tocco, qui régna sur la famille pendant des dizaines d’années, Jack Giacalone nomma le neveu de l’ancien Parrain, Peter « Blackie » Tocco comme Acting Boss.

Lire la suite

ET PENDANT CE TEMPS LA...

10 Août 2014 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Divers

ET PENDANT CE TEMPS LA...

LES PROCUREURS PEUVENT DE NOUVEAUX CONSULTER LES E-MAILS DE L'ACTING BOSS DE LA FAMILLE BONANNO :

En Juin dernier, un juge fédéral avait ordonné au FBI de ne pas regarder les e-mails de Thomas « Tommy D » DiFiore (voir photo) l’actuel Acting Boss de la famille Bonanno, prétextant d’après l’avocat de la défense, Steve Zissou, un manquement grave entre la relation client et avocat. Le problème est que Thomas DiFiore est actuellement incarcéré au Métropolitan Center à New-York, en attendant son procès pour racket qui devrait débuter dans plusieurs mois, et si ce dernier veut envoyer des e-mails à son avocat, il doit passer par les serveurs internet de la prison, qui stipule que chaque consultation d’une page web ou l’envoi d’un e-mail peut être surveillé par les services pénitenciers ou par les agents fédéraux. D’ailleurs, pour éviter tout problème, chaque prisonnier doit accepter une charte avant de pouvoir accéder à Internet, expliquant que pour « la sécurité de la prison et des autres prisonniers » cette inspection était nécessaire et c’est sur ces arguments que les procureurs fédéraux sont revenus à la charge en Juillet dernier pour pouvoir reprendre leur surveillance sur Thomas DiFiore, un argument que la juge fédérale Allyne Ross accepta. Cette dernière déclara que l'actuel Acting Boss de la famille Bonanno avait d’autres possibilités pour pouvoir communiquer avec son avocat et que « l’espionnage » de ses e-mails n’avait pas interféré dans la préparation de son futur procès. Elle stipula par ailleurs, que les prisonniers étaient au courant que l’accès à internet en prison était surveillé par les services pénitenciers, et que le Bureau Fédérale des Prisons (BOP) devait trouver un moyen pour pouvoir créer un accès sécurisé, pour que les prisonniers puissent communiquer en toute sécurité avec leur avocat.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

UN SOLDAT DE LA FAMILLE GAMBINO OPÉRANT A LOS ANGELES ARRÊTÉ POUR PRÊT USURAIRE :

Producteur nominé aux Oscars, médaillé de la Purple Heart et Soldat de la famille Gambino, Joe Isgro (voir photo) a été arrêté le 18 Juillet dernier à Los Angeles pour jeux illégaux. Emprisonné dans la prison de Van Nuys, Joe Isgro devrait être transféré très prochainement à New-York pour éviter un délai de prescription dans cette affaire qui date déjà de plusieurs années. En 1992, Joe Isgro, qui avait déjà été identifié comme un Soldat de la famille Gambino opérant dans l’État de Californie, avait produit le film « Hoffa » avec Danny DeVito et Jack Nicholson dans les rôles principaux. Cette même année, la justice Américaine l’avait accusé de racket, de blanchiment d’argent et d’entrave à la justice, des accusations qui seront finalement par la suite rejetées, après que la défense eut découvert, que le procureur fédéral avait caché des informations pouvant mettre en doute le témoignage du témoin principal dans cette affaire. Au début des années 2000, Joe Isgro avait été arrêté par le FBI et accusé d’avoir prêté de l’argent à des individus qui étaient en détresse financière, en réclamant des taux d’intérêt à près de cinq pourcent par semaine. De plus, avec l’aide de ses Associés, qui pour la plupart étaient affiliés à la famille Gambino, Joe Isgro n’hésitait pas à menacer les individus en question qui avaient du mal à le rembourser, des accusations qui l’avaient fait condamner à près de cinquante mois de prison dans un pénitencier fédéral. A sa sortie de prison, Joe Isgro voulait produire de nouveau un film sur la Mafia et en particulier sur la vie d’un célèbre Parrain de la Cosa Nostra, Charles « Lucky » Luciano, remettant de nouveau en lumière sa relation supposée avec la famille Gambino : « J’avais quinze ans quand Charles Luciano est mort, si quelqu’un veut m’associer avec lui, qu’il essaye. Le gouvernement fédéral a déjà dépensé des millions de dollars pour essayer de me poursuivre » déclara t’il. Depuis des dizaines d’années, Jose Isgro a toujours nié appartenir à la famille Gambino : « Oui je suis un Soldat, un ancien combattant de la guerre du Vietnam et membre de la famille Isgro » déclara t’il.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

Sur le papier, le Consigliere de la Outfit de Chicago est Marco D’Amico, mais pour résoudre les conflits entre membres, le Parrain en exercice, John « No Nose » DiFronzo ne fait pas appel à lui, mais à Salvatore « Solly D » DeLaurentis (voir photo). Depuis la condamnation de Michael « The Large Guy » Sarno, un Capitaine de la Outfit qui gérait les opérations courantes à Cicero, à vingt cinq ans de prison pour racket en 2012, les différents membres se « marchent sur les pieds » et plusieurs conflits ressurgissent à un point ou le Capitaine qui remplaça Michael Sarno, James « Jimmy I » Inendino n’arrive plus à gérer la situation. Salvatore DeLaurentis a toujours été avec son ami Louis Marino (Cf : Un Soldat de la Outfit sort de prison), un proche collaborateur de l’ancien Underboss Ernest « Rocky » Infelise. Au début des années 1990, il fut pris dans une affaire de racket fédérale et condamné à près de dix huit ans et demi derrière les barreaux, une peine qu’il accepta sans sourciller, à tel point que les procureurs furent stupéfaits par le peu de « remords et de regrets » qu’a pu avoir Salvatore DeLaurentis pendant tout son procès. Alors qu’Ernest Infelise qui était accusé dans ce même procès et qui sera condamné à près de soixante trois années derrière les barreaux, s’était moqué à plusieurs reprises des témoins des procureurs, Salvatore DeLaurentis était resté quant-à lui très calme. Ses avocats, avaient essayé de dépeindre ce dernier comme un maçon qui gagnait sa vie légalement, et qui n’hésitait pas à aider les gens en participant à des collectes de fonds, en participant à des activités de bienfaisance, un père dévoué qui gérait par la même occasion une pizzeria pour subvenir aux besoins de sa famille. D’un autre côté, nous avions le discours des procureurs, qui voyait en Salvatore DeLaurentis, une personne qui adorait sa vie dans le crime organisé, et qui avait un seul but, arriver au pouvoir en élargissant constamment sa zone de racket. A sa sortie de prison en 2005, ce dernier a repris normalement ses affaires au sein de la Outfit à Lake County. Grâce à sa réputation passée et après avoir passé de très nombreuses années derrière les barreaux tout en respectant l’omerta, Salvatore DeLaurentis est devenu une personne encore plus respecté par la nouvelle génération et régla sans problème le problème entre les différents membres de Cicero. Dernièrement, il refit parler de lui sans le vouloir, avec l’arrestation d’un Soldat de son équipe, Paul Carparelli (Cf : La Mafia à Chicago est toujours active), accusé par la justice Américaine, d’avoir extorqué plusieurs individus qui devaient de l’argent à la Outfit. Pour un Parrain demander de l’aide dans une telle affaire, peu être considéré comme un certains signe de faiblesse, car d’après certains spécialistes, Joseph DiFronzo, le Boss actuel de la Outfit, aurai vu sa « santé mentale » considérablement se détériorer depuis quelques mois, a tel point que Joseph « The Builder » Andriacchi, un membre imminent de la Outfit qui occupait déjà le poste d’Underboss depuis le règne de Joseph DiFronzo, se verrait attribuer la place de Parrain.

Lire la suite

ET PENDANT CE TEMPS LA...

11 Octobre 2014 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Divers

ET PENDANT CE TEMPS LA...

UN ASSOCIE DE LA FAMILLE COLOMBO DÉFIE LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL ;

Contrairement aux membres de sa famille, Michael Persico (voir photo) a toujours prétendu ne pas être un Soldat de la Cosa Nostra. Il faut dire que son père Carmine « The Snake » Persico est toujours le Parrain officiel de la famille Colombo malgré sa condamnation à perpétuité. Son frère Alphonse « Allie Boy » Perscico, fut pendant plusieurs années le « messager » entre son père emprisonné et la rue, en occupant le rôle d’Acting Boss, mais comme son père il sera condamné à perpétuité pour le meurtre William Cutolo en 2007. Son cousin Théodore Persico, identifié comme un Soldat de la famille Colombo, qui fut condamné à douze ans de prison pour meurtre. Michael Persico a réussi à gagner très bien sa vie en étant le propriétaire d’une entreprise de location de limousines, mais le gouvernement fédéral, pensait que Michael Persico, jouait un drôle de jeu avec la famille Colombo. Oui bien sûr, ce dernier n’était pas un membre initié, mais des enregistrements troublants ou on entendait un membre légendaire de la famille Colombo, John « Sonny » Franzese, déclarait que : « Michael ne doit pas être un Affranchi, il fait un autre travail pour nous » on poussait le FBI à s’intéressé de plus près aux activités de Michael Persico. En 2010, il fut arrêté et accusé de racketter une entreprise de camionage. Incarcéré, il fut de nouveau accusé d’avoir été un membre actif dans l’assassinat de Ralph Scopo pendant la guerre interne qui éclata dans la famille Colombo au début des années 1990. Mais en Juin 2012, les procureurs fédéraux proposèrent une offre à Michael Persico qu'il ne pouvait pas refuser. Il plaidait coupable des accusations de racket et il oubliait l’histoire avec Ralph Scopo, mais Michael Persico devait purger une peine de quatre ans dans un pénitencier fédéral. Les deux parties s’étaient mise d’accord, il ne restait plus qu’a Michael Persico de comparaitre devant un tribunal fédéral pour accepter de plaider coupable. Mais en fin de semaine dernière, retournement de situation, Michael Persico décida de rompre son accord avec les procureurs et de défendre son cas dans un procès. Pour ce dernier, le gouvernement fédéral a violé son accord, ils auraient mis la pression sur les agents de probation, en déclarant que Michael Persico était soupçonné dans plusieurs meurtres, dans le but de le faire retomber rapidement après sa libération. En mettant fin à cet accord, Michael Persico risque maintenant la prison à vie s’il est reconnu coupable.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

UN CAPITAINE DE LA FAMILLE GENOVESE CONDAMNE POUR PRÊT USURAIRE :

Un Capitaine de la famille Genovese a été condamné à près de trente mois dans une prison fédérale pour prêt usuraire. Pasquale « Uncle Patty » Falcetti (voir photo à gauche) avait consenti de prêter près de 34000 dollars à un Associé de la famille mafieuse, Anthony Zocolillo, pour pouvoir lancer une opération de trafic de marijuana. Le problème est que ce dernier se fit très rapidement arrêté par le FBI, et pour éviter une longue peine de prison, décida de collaborer avec le gouvernement, en portant un micro sur lui, ce qui permit d’enregistrer des membres de la Cosa Nostra dans plusieurs réunions. Ces enregistrements permirent d’arrêter, Pasquale Falcetti, âgé de 55 ans, un membre très respecté de l’organisation, déjà condamné à six ans de prison en 2003 pour racket. Après avoir collaboré, Anthony Zocolillo essaya de lancer une émission de télé réalité, dénommée « Mama’s Boy Of The Bronx », mais sa performance d’acteur se révéla catastrophique, ce dernier étant beaucoup plus doué pour enregistrer ses collègue mafieux, que pour faire le pitre derrière un petit écran, le programme s’arrêta au bout de deux semaines de diffusion. Pour Pasquale Falcetti, cela est différent, étant reconnu comme un membre de la Cosa Nostra, le juge fédéral Lorna Schofield déclara : « C’est une infraction très gave. Je suis inquiet, une fois libéré que vous vous engagiez de nouveau dans des activités criminelles ». Le Capitaine de la famille Genovese accepta son verdict sans broncher, et préféra s’excuser devant le tribunal : « Je tenais à m’excuser auprès de la cours et de la famille pour mes erreurs. Je vais mettre tout ça derrière moi » .

ET PENDANT CE TEMPS LA...

DES MEMBRES DE LA FAMILLE BONANNO VONT PLAIDER COUPABLE :

En Septembre dernier, les membres de la famille Bonanno, l’Acting Boss Thomas « Tommy D » DiFiore, l’Acting Capitaine, Jack Bonventre et le Soldat John « Bazoo » Ragano (voir photo), arrêtés pour plusieurs charges fédérales, avaient réussi à avoir un procès distinct par rapport aux deux autres accusés, Vincent Asaro et Jérôme Asaro. Cette décision prise par le juge fédérale, avait mis fin à plusieurs mois de tractation entre les procureurs fédéraux et les avocats de la défense, ou ces derniers n’acceptaient pas, que leurs clients puissent être jugés dans une affaire qui ne les concernait pas. En effet, quand les membres de la famille Bonanno avaient été arrêtés, les médias Américains avaient relayé l’information pendant plusieurs jours en raison de la nature des accusations. Le vol de la Lufthansa rendu célèbre par le film de Martin Scorsese, « Les Affranchis » avait été enfin résolu, et l’un des investigateurs, n’était autre que Vincent Asaro, un Capitaine de longue date de la famille Bonanno. Mais la plupart des membres inculpés ce jour là, étaient impliqués dans des histoires d’extorsion et Thomas DiFiore avait peur que cette publicité négative, ne puisse le faire condamner à une peine beaucoup plus lourde. Aujourd’hui, l’Acting Boss de la famille Bonanno, se sent beaucoup plus soulagé, même s’il reste encore très énervé de devoir être incarcéré en attendant son procès, mais pour son avocat la prochaine étape est de négocier un « plaidoyer de culpabilité » avec les procureurs fédéraux. Essayer de trouver une entente avec les procureurs, pourrait permettre aux membres de la famille Bonanno, d’avoir une peine beaucoup plus réduite si ces derniers acceptaient de plaider coupable des accusations retenues contre eux, mais les procureurs peuvent très bien demander aux accusés d’avouer leur appartenance à la Cosa Nostra, une chose qui peut être très difficile, voir contraire au règle de l’omerta. En fin de semaine dernière, un autre Capitaine, Jérôme Asaro a réussi à dissocier son affaire de celui de son père, , laissant Vincent Asaro subir son procès tout seul pour des charges de racket et d’assassinat, pouvant l’amener à terminer sa vie derrière les barreaux.

Lire la suite

ET PENDANT CE TEMPS LA...

24 Novembre 2014 , Rédigé par Xav Publié dans #Divers

ET PENDANT CE TEMPS LA...

"JE NE SUIS PAS UN GANGSTER MAIS UN GENTLEMAN"

Dans une lettre envoyée aux avocats du Soldat de la famille Bonanno, Anthony « Skinny » Santoro (voir photo), un juge fédéral de Manhatan, a refusé de rejeter les accusations de prêt usuraire, de trafic de drogue et de possessions d’armes à feux, dont le Soldat de la famille Bonanno était accusé. Par contre, le juge fédéral, en a profité pour « saluer » le comportement d’Anthony Santoro, lors de son interpellation en Juillet 2013. En arrivant à son domicile, ce dernier déclara d’emblée au FBI que les choses qu’ils allaient trouvées dans son appartement, n’appartenaient qu’à lui et que sa compagne, présente lors de la perquisition, n’avait rien à faire dans l’histoire. Ce jour là, les agents fédéraux avaient saisi près de dix kilos de marijuana, quarante six mille dollars en liquide et plusieurs armes à feux dont les numéros de séries avaient été enlevés. Mais son attitude « chevaleresque » a été souligné par le juge lors de son rapport envoyé aux avocats de la défense. Mais cela ne change en rien le comportement que peut avoir le Soldat de la famille Bonanno dans la vie de tous les jours. En effet, Anthony Santoro est un « gros bras » de la famille mafieuse, et les nombreux enregistrements dévoilés par les procureurs fédéraux lors de son arrestation, montre clairement une personne prête à « couper des têtes » si nécessaire, si certains individus ne le remboursaient pas. De plus l’attitude qu’a pu avoir Anthony Santoro, lors de son arrestation fut bien différente, quand il essaya de démontrer aux agents fédéraux que la plupart des armes retrouvées lors de la perquisition, appartenaient en réalité à sa voisine, qui était décédée en 2012 d’un cancer du poumon. Après son décès, son logement ne fut pas tout de suite occupé et le Soldat de la famille Bonanno en avait profité pour cacher plusieurs armes dont il n’arrivait plus à stocker dans son propre appartement. Face à toutes ces accusations, les procureurs lui proposèrent une peine entre neuf et dix huit années de prison si ce dernier acceptait de plaider coupable, une offre qu’il refusa immédiatement.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

INCARCÉRATION RETARDÉE POUR JOEY MERLINO :

Fin Octobre, le Parrain actuel de la Cosa Nostra à Philadelphie, Joey Merlino (voir photo), fut condamné à purgé une peine de quatre mois de prison pour une violation de libération conditionnelle. Ce verdict fut possible, en raison de la rencontre qu’a pu avoir Joey Merlino en Juin dernier dans un bar à cigares à Boca Raton, avec un Capitaine de la famille de Philadelphie, John « Johnny Chang » Ciancaglini. Joey Merlino, devait commencer sa peine de quatre mois de prison, trente jours après le verdict, soit pour fin Novembre, mais ses avocats ont réussi la semaine dernière a repoussé l’échéance pour que leur client puisse profiter des fêtes de noël avec sa famille, mais aussi profiter de l’ouverture prochaine de son futur restaurant. Bien qu’un juge fédéral ait déjà rejeté une demande fait par les avocats de la défense, de garder libre Joey Merlino en attendant son appel, un deuxième juge a finalement accepté que le Parrain de la famille de Philadelphie, puisse commencer à effectuer sa peine début Janvier. Dans son rapport pour justifier de son verdict, le juge Barclay Surrick, déclara que : « Le report de la peine permettra à la cour d’appel d’examiner le dossier de Joey Merlino », même si d’après le juge, il est très peu probable que Joey Merlino puisse voir le verdict annulé. Pendant l’audience qui avait abouti à la condamnation de Joey Merlino, les avocats de la défense avaient prétexté que la rencontre de leur client avec le Capitaine de la famille de Philadelphie et deux individus ayant des liens étroits avec le crime organisé, était juste une rencontre « fortuite », que Joey Merlino n’allait pas prendre le risque de perdre sa liberté, seulement quelques mois avant que ses contraintes liées à sa libération conditionnelle soient enfin finies.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

UN JUGE REJETTE LA DEMANDE DE MICHAEL PERSICO :

En Octobre dernier, l’Associé de la famille Colombo, Michael Persico (voir photo), tristement célèbre pour être le fils du Boss actuel de la famille Colombo, Carmine « The Snkae » Persico, avait demande à un juge fédéral de rejeter son accord de plaidoyer qu’il avait effectué avec les procureurs fédéraux quelques mois auparavant. Cet arrangement prévoyait que Michael Persico plaide coupable d’une charge de racket et que les procureurs oublient le meurtre de Ralph Scoppo dont il était soupçonnait. Une offre qu’il ne pouvait pas refuser, car après son arrestation en 2010, l’Associé de la famille Colombo, risquait une peine de prison à perpétuité et là, il pouvait être condamné au maximum à une peine de quatre ans dans un pénitencier fédéral. Mais après quelques mois, les avocats de la défense s’étaient aperçus que les agents fédéraux avaient fait pression sur des agents de probation, dans le but de le faire condamner de nouveau après sa sortie de prison, une attitude que Michael Persico n’apprécia pas tellement. Mais un accord de plaidoyer ne ce « casse » pas aussi facilement et un juge fédéral décida la semaine dernière de rejeter la demande du fils de Carmine Persico. Michael Persico avait certifié au juge fédéral qu’en réalité, il n’avait pas tellement bien compris l’accord des procureurs et qu’il voulait tenter sa chance dans un futur procès. Mais pour le juge fédéral en charge de cette affaire, l’Associé de la famille Colombo avait révélé à plusieurs reprises à ses avocats, comprendre parfaitement les charges retenues contre lui et qu’il devait faire face désormais à aller en prison pour que cette affaire soit enfin terminée.

Lire la suite

ET PENDANT CE TEMPS LA...

18 Février 2015 , Rédigé par Xav Publié dans #Divers

ET PENDANT CE TEMPS LA...

VINCENT ASARO FAIT FACE A DE NOUVELLES ACCUSATIONS :

Aucun répit pour les procureurs fédéraux en charge du dossier du célèbre vol de la « Lufthansa », impliquant des membres de la famille Bonnano. En fin de semaine dernière, le vieux Capitaine de la famille Bonanno, Vincent « Vinny » Asaro (voir photo), suspecté déjà par la justice d’avoir supervisé le braquage historique de l’aéroport Kennedy, qui rapporta près de six millions de dollars à la Cosa Nostra, va être accusé de deux nouvelles charges qui ne furent pas encore révélées par les autorités fédérales. Très amaigri depuis sa dernière comparution, Vincent Asaro frissonna très fortement quand son avocat demanda au juge fédéral de repousser son procès prévu en Juillet prochain, pour préparer au mieux sa défense. Son avocat a voulu être clair avec les journalistes présents à l'extérieur, son client ne frissonnait pas en raison des nouvelles charges qui vont lui être attribuées, mais car Vincent Asaro souffre de nombreux problèmes cardiaque et que la salle du tribunal ou se passait l’audience était assez humide. Vincent Asaro n’a plus tellement de choix possible dans cette affaire. S’il plaide coupable, il terminera forcément sa vie derrière les barreaux. En acceptant d’aller en procès, il a une chance minime d’être acquitté des charges retenues contre lui, même si les preuves sont accablantes et que les procureurs fédéraux disposent d’une ribambelle d’anciens membres de la famille Bonanno, dont l’ancien Boss Joseph Massino et son ex-beau frère Salvatore Vitale, prêts à intervenir en cas de besoin. Les nouvelles preuves qui vont être présentées par l’équipe de procureur doivent être assez anciennes, car le procureur Nicole Argentieri a déclaré que des enregistrements avaient été effectués sur des cassettes de l’époque et qu’elles devaient être converties en « média moderne ». Vincent Asaro outre les accusations de racket, et inculpé du meurtre de Paul Katz, un Associé de la famille Lucchese qui fut exécuté par l’équipe de James « Jimmy The Gent » Burke avec une laisse de chien. Son fils, Jérôme Asaro, un Capitaine de la famille Bonanno, avait plaidé coupable il y a quelques mois, d’avoir déplacé à plusieurs reprises le corps de Paul Katz, pour éviter qu’il soit retrouvé par le FBI, le corps sera retrouvé finalement au sous-sol de la maison de James Burke.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

L'UNDERBOSS DE LA FAMILLE PATRIARCA VA BIENTÔT SORTIR DE PRISON :

Carmen « The Big Cheeze » DiNunzio (voir photo), qui est considéré comme l’actuel Underboss de la famille Patriarca, a vu sa peine réduite de plusieurs mois par un juge fédéral, après avoir assisté à différents programmes pendant son incarcération. Incarcéré depuis 2009 au pénitencier fédéral de Lorreto dans l’ouest de la Pennsylvanie, ou il avait été condamné à près de six années de prison pour corruption, les procureurs fédéraux en charge de ce dossier ne s’opposèrent pas à sa sortie de prison, en raison des son attitude exemplaire pendant son séjour dans ce pénitencier fédéral. Carmine DiNunzio sera donc libéré le 19 Février prochain, une bonne chose pour son avocat qui déclarait que le bureau fédéral des prisons avait prévu avant ce verdict, de transférer son client dans une autre prison fédérale dans le Massachusetts pour y terminer sa peine. Le transfert de membres présumés de la Cosa Nostra dans différentes prisons fédérales pendant leur incarcération est très courante et à pour seul but que ces derniers ne puissent pas gérer leurs affaires depuis leur cellule. Carmin DiNunzio et le frère d’Anthony DiNunzio, ancien Acting Boss de la famille Patriarca, condamné lui aussi à six années de prison pour extorsion en 2012. La famille mafieuse serait gérée actuellement par Peter Limone avec l’aide de l’Acting Boss, Anthony « Spucky » Spagnolo, qui a été accusé il y a quelques mois d’extorsion.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

LA COSA NOSTRA ET LES SURNOMS :

Dans la Cosa Nostra, cela est désormais une chose habituelle, les membres initiés ou affiliés à cette organisation criminelle, sont pratiquement tous dotés d’un surnom plus ou moins flatteur. Cette technique, permet en effet aux membres de rester plus discrets, et de compliquer la tache aux agents du FBI chargés de leur surveillance. Le problème est que certains surnoms peuvent être parfois être humiliants et être très peu appréciés par les membres qui le portent. Il y a des surnoms qui peuvent prêtés sourire comme le Soldat de la famille Bonanno, Anthony « Skinny » Santoro (voir photo), dénommé « Le Maigre » par ses amis, alors que ce dernier pèse plus de cent kilos, ou encore Anthony « The Hant » Spilotro, qui fut surnommé « La Fourmi » en raison de sa taille (1m55). Mais quand on occupe un poste à responsabilité au sein de la Cosa Nostra, certains surnoms peuvent être très mal pris surtout par un Parrain et c’est le cas actuellement avec le Boss de la famille de Détroit, Jack « Jacky The Kid » Giacalone. Ce dernier n’apprécierait pas tellement que les membres de sa famille puissent l’appeler par ce pseudonyme. Ce surnom avait été donné par son oncle Anthony « Tony Jack » Giacalaone, ancien Capitaine de la famille de Détroit, qui lu avait attribué ce surnom, en raison de l’admiration que pouvait porter Jack Giacalone lors de son enfance pour les films de « Cow-boys et de Hors la loi ». « Chaque fois qu’il rentré dans une salle son oncle criait « Il est la Jacky The Kid » déclara un proche de la famille. Jack Giacalone est aussi doté d’un autre surnom, qui peut faire penser au personnage de Tony Soprano, dans la série télévisé « The Sopranos » qui fut diffusé par la chaine câblé HBO à la fin des années 1990. En effet, certains membres le surnomment aussi « Jackie The Bathrobe » en raison de son habitude a effectué des réunions de bon matin chez lui en peignoir de bain.

Lire la suite

ET PENDANT CE TEMPS LA...

21 Juin 2015 , Rédigé par Xav Publié dans #Divers

ET PENDANT CE TEMPS LA...

LE PROCÈS DE DEUX MEMBRES DE LA FAMILLE DE DÉTROIT VA BIENTÔT COMMENCER :

En 2013, Giuseppe « Joe » D'Anna, âgé de 60 ans et Girolamo « Mimmo » D'Anna âgé de 48 ans (voir photo), deux membres identifiés de la famille de Détroit ont été accusés par la justice Américaine de racket tenant de la loi RICO. Les deux frères ont déjà un lourd passé criminel et sont connus des autorités depuis des dizaines d’années. Nés et ayant vécu une longue partie de leur vie en Italie, Girolamo D’Anna et Giuseppe sont arrivés aux États-Unis au début des années 1990 ou leur oncle, un Capitaine de la famille de Détroit, Anthony « Tony Cars » D’Anna les accueilli à bras ouverts. Gravissant rapidement les échelons de la Cosa Nostra , Girolamo et Giuseppe D’Anna ont commencé a extorqué plusieurs entreprises dont plusieurs restaurants Italiens, mais en 2011, une affaire a mis la lumière sur leur activité. Le propriétaire du restaurant dénommé Kitchen Nonna, Pietro Ventimiglia, avait subi une tentative d’extorsion de la part des deux frères. Cela faisait déjà plusieurs années que Pietro Ventimiglia se faisait racketter, refusant toujours de payer, il avait déjà subi plusieurs provocations des membres de la Cosa Nostra, jusqu’au moment ou Girolamo et Giuseppe D’Anna excédés par son comportement, passèrent à l’acte. Les deux frères arrivèrent dans le restaurant et demandèrent tout simplement si le propriétaire était seul. Répondant positivement, il fut alors battu à plusieurs reprises à la batte de baseball. Ce dernier ne se dégonfla pas et alla à la police porter plainte malgré la réputation sulfureuse des deux membres de la Cosa Nostra, ce qui permit leurs arrestations. En plaidant coupable, Girolamo et Giuseppe D’Anna furent condamnés à trois mois de résidence surveillée, une petite tape sur les doigts. De plus, les frères d’Anna ont déclaré que le propriétaire avait profité de ce procès pour faire de la « publicité » à son restaurant, mettant même des doutes sur les fractures de Pietro Ventimiglia, malgré que ce dernier ai passé près d'un mois à l’hôpital. Mais cette condamnation permit au FBI de surveiller plus activement les activités des deux frères d’où leurs arrestations en 2013. Après trois années de longue procédure, et refusant de plaider coupable, le juge fédéral donna une date d’ouverture du futur procès en automne prochain. Si ces derniers sont déclarés coupables, les frères D’Anna risquent la prison à perpétuité.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

UNE HABITANTE DE NEW-YORK ATTAQUE EN JUSTICE UNE BOULANGERIE DÉTENUE PAR LA FAMILLE GENOVESE :

Dégoutée, oui dégoutée c’est bien le mot que peut ressentir Valerie Williams une habitante de Brooklyn et habituée de la boulangerie Fortunato Brothers Café (voir photo). Dégoutée, car cette dernière avait attaqué à juste titre cette boulangerie Italienne, car elle n’offrait aucun accès pour les personnes handicapées pour que ces derniers puissent rentrer à l’intérieur comme toute personne normale. Victime d’une paralysie cérébrale, Valerie Williams ne se déplace plus qu’en fauteuil roulant, mais en faisant ses achats dans cette boulangerie ou elle est une grande habituée, cette dernière devait toujours attendre à l’extérieur qu’un vendeur vienne lui apporter sa commande. Face à cette injustice, Valerie Williams porta plainte contre le Fortunato Brothers Café réclamant plusieurs milliers de dollars de préjudice. Pour se protéger surtout face aux retombées médiatiques, elle avait même pris un avocat pour se défendre. Le problème dans cette histoire, c’est que cette boulangerie, située dans un quartier à forte densité Italienne, est détenue d’après le FBI par un Associé de la famille Genovese, Mario « Baker » Fortunato. Ce dernier avait d’après le FBI participé à un meurtre mafieux en 1994. Condamné à la perpétuité en 2003, puis de nouveau en appel en 2005, Mario Fortunato avait été finalement acquitté des charges retenues contre lui en 2010 par la Cour Suprême de l’État de New-York. En dédommagement des années passées en prison, une cour fédérale l’avait dédommagée à hauteur de 330 000 mille dollars. Reprenant son travail dans sa boulangerie, les agents fédéraux sont persuadés qu’ils continuent à travailler pour la famille Genovese. L’avocat qui devait défendre Valerie Williams dans cette affaire, à très vite appris que l’individu que sa cliente attaquait en justice avait des liens avec la Cosa Nostra, et décida de retirer contre son grès la plainte de Valerie Williams, pour selon elle éviter des problèmes avec ces individus. Stupéfaite, Valerie Williams n’en revient toujours pas. Les individus en question, elle les connait très bien, elle les surnomme même Les Parrains, car ils avaient l’habitude de trainer devant l’établissement. Mais Valerie William, ne va pas lâcher l'affaire et a repris un autre avocat pour attaquer de nouveau le Fortunato Brothers Café, réclamant près de 2000 dollars, plus cinq cent dollars par infractions commises par l’établissement : « Je n’ai rien contre eux, je peux même vous assurer que j’adore leurs pâtisseries » déclara t’elle.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

PETITE TAPE SUR LES DOIGTS POUR UN MEMBRE DE LA FAMILLE GAMBINO :

Un ancien Capitaine de la famille Gambino, James « Jimmy Boy » DellaRatta a été condamné la semaine dernière à quelques mois de probation, après avoir détourné avec des membres de son équipe en 2010 un chargement de cigarettes pour près d’un million de dollars. Les procureurs fédéraux avaient réclamé une peine d’emprisonnement ferme allant jusqu'à dix huit mois, mais le mafieux qui est aujourd’hui âgé de soixante treize ans rencontre de nombreux problèmes de santé, ce qui a convaincu le juge fédéral qu’un emprisonnement n’était pas la meilleure des solutions. En 2012, Nicholas « Nicky Skins » Stefanelli, un Soldat de la famille Gambino appartenant à l’équipe de James DellaRatta se suicida à l’hôtel Renaissance Meadowlands à Rutherford dans le New-Jersey. La famille Gambino apprit très rapidement que ce dernier collaborait depuis quelques temps avec le FBI et que ce dernier avait même secrètement enregistré plusieurs mafieux de la famille dont James DellaRatta. Les Gambino auraient pu en vouloir à James DellaRatta pour ne pas avoir décelé qu’un membre de son équipe était en train de collaborer avec le FBI, mais cette dernière ne lui teint pas rigueur. Seule sanction, James DellaRatta sera rétrogradé quelques mois plus tard et deviendra un simple Soldat. La famille Gambino évita des sanctions plus sévères contre James DellaRatta, car d'une part Nicholas Stefanelli s’était suicidé et deuxièmement il se révéla par la suite que ces enregistrements n’incriminaient que quelques membres de la famille de Philadelphie. De plus, d’après le FBI, James DellaRatta aurait des relations très étroites avec certains des membres de haut rang de la famille dont Nicholas « Little Nick » Corozzo et Leonard DiMaria.

Lire la suite

FUTUR PROCÈS, ARRESTATION ET LIBÉRATION SOUS CAUTION POUR DES CAPITAINES DE LA COSA NOSTRA :

26 Juillet 2015 , Rédigé par Xav Publié dans #Divers

FUTUR PROCÈS, ARRESTATION ET LIBÉRATION SOUS CAUTION POUR DES CAPITAINES DE LA COSA NOSTRA :

LA DÉFENSE PRÉPARE LE PROCÈS DE VINCENT ASARO :

On peut être un membre initié de la Cosa Nostra depuis des dizaines d’années et ne pas vouloir qu’on parle de son passé criminel lors d’un futur procès, c’est un peu ce qui se passe actuellement avec le Capitaine de la famille Bonanno, Vincent Asaro (voir photo). Inculpé en Janvier 2014 de plusieurs crimes crapuleux, dont celui d’avoir commandité le meurtre d’un Associé de la Mafia Paul Katz, mais surtout d'avoir participé à la « préparation » du braquage dit de la Luftansa en 1978, l’avocate du mafieux, Elizabeth Macedonio ne veut surtout pas que les procureurs fédéraux puissent ressortir l’ensemble de son long casier judiciaire, parsemé de plusieurs condamnations à différentes peines de prison, dont une dépendance à l’héroïne quand Vincent Asaro n’avait encore qu’une vingtaine d’années. D’après les procureurs fédéraux, Vincent Asaro aurait arrêté de consommé de la drogue pour pouvoir rentrer dans la Cosa Nostra, mais aurait remplacé sa dépendance à l’héroïne avec une autre « drogue » celui des paris sportifs. Relater des faits qui n’ont rien avoir avec l’affaire dont il est inculpé, pourrait selon la défense donner « une mauvaise image » aux jurés et le cataloguer d’ambler dès le début du procès. Vincent Asaro est encore l’un des seuls membres inculpés en Janvier 2014 a tenter sa chance dans un procès fédéral. Âgé de soixante dix neuf ans, une déclaration de culpabilité signifierait automatiquement une condamnation à mort pour l’actuel Capitaine de la famille Bonanno. Les autres membres inculpés quant-à eux, avaient tous décidé de plaider coupable et ont reçu des verdicts assez cléments. Le fils à Vincent Asaro, Jérôme, Capitaine lui aussi des Bonanno avait été condamné à sept ans et demi de prison en Mars dernier après avoir exhumé le corps de Paul Katz, pour éviter une enquête plus approfondie du FBI. Convaincre un jury fédéral de la non culpabilité de Vincent Asaro sera très difficile et la défense le sait très bien, surtout en sachant que des témoins comme Joseph Massino et Salvatore Vitale respectivement ancien Boss et Underboss de la famille Bonanno qui ont très bien connu les activités criminelles de Vincent Asaro, seront là pour confirmer les accusations de la justice Américaine. Seul petite éclaircie pour la défense, un livre sorti dernièrement par un spécialiste du crime organisé, Daniel Simone, raconte que le Capitaine de la famille Bonanno n’avait rien à voir avec le braquage de la Luftansa, principale inculpation pour le vieux mafieux. D’après l’auteur, après en avoir parlé avec des anciens fédéraux, chacun ont rapporté que les déclarations faites sur Vincent Asaro étaient inexactes, mais que le principal acteur dans cette affaire, n'était autre que l’ancien Parrain de la famille Gambino John Gotti.

FUTUR PROCÈS, ARRESTATION ET LIBÉRATION SOUS CAUTION POUR DES CAPITAINES DE LA COSA NOSTRA :

UN CAPITAINE DE LA FAMILLE COLOMBO ARRÊTÉ :

Cela faisait un petit moment que l'on entendait plus parler de la famille Colombo. La plus petite des cinq familles New-Yorkaise, avait été complètement dévastée et désorganisée après l’inculpation de plusieurs de ses membres en 2011. Ces arrestations avaient démontré une chose, que la famille Colombo comptait dans ses rangs bon nombre de membres qui décidèrent de collaborer avec la justice Américaine pour ne pas terminer leur vie derrière les barreaux. Mais même si on ne connait pas encore au jour d’aujourd’hui qui dirige vraiment cette famille dans « la rue », il ne fait aucun doute que les mafieux de cette organisation continuent toujours de gagner de l’argent grâce aux activités criminelles chères à la Cosa Nostra, comme le racket, l’extorsion et le prêt usuraire. La semaine dernière, le Capitaine Luca DiMatteo (voir photo) âgé de soixante dix ans et son neveu Lucky DiMatteo âgé de quarante six ans, Associé de la famille, ont été arrêtés par des agents fédéraux et accusés de plusieurs charges fédérales tenant de la loi RICO, pour une période allant de janvier 2009 à Juin 2015, soit près de six années d’enquête. Pendant toutes ces années, les deux mafieux ont utilisé des menaces verbales et physiques pour racketter et extorquer un chef d'entreprise d'une société basée à proximité de leur secteur, lui réclamant près de deux cents dollars toutes les deux semaines. Le propriétaire qui payait sans sourciller, par peur des représailles, accumulé les dettes et avait du fermer son entreprise il y a seulement quelques mois. D'après les procureurs fédéraux, les DiMatteo ont aussi « prêté » de l’argent à des individus à des taux d’intérêt exorbitant. Séparément de son oncle, Lucky DiMatteo contrôlait aussi plusieurs clubs de jeux basés à Brooklyn, générant des milliers de dollars à la famille Colombo de paris sportifs illégaux : « Avec nos partenaires du FBI, nous continuons à lutter contre le crime organisé » déclara le procureur fédéral. Connu depuis de nombreuses années par les autorités, Luca DiMatteo qui n’a jamais eu « d’emploi officiel », a gagné pendant toutes ces années de l’argent grâce à « la peur et l’intimidation ». Des rentrés d’argent qui arrivaient toutes les semaines et qui étaient redistribués par la suite à une partie de la hiérarchie de la famille Colombo.

FUTUR PROCÈS, ARRESTATION ET LIBÉRATION SOUS CAUTION POUR DES CAPITAINES DE LA COSA NOSTRA :

CARMINE AGNELLO LIBÉRÉ SOUS CAUTION :

Arrêté en début du mois à Cleveland dans l’État de l’Ohio, l’arrestation de Carmine Agnello avait montré que les tentacules de la famille Gambino allaient bien plus loin que dans la simple ville de New-York. Inculpé d’extorsion et de racket, Carmine Agnello passa devant un juge fédéral la semaine dernière pour demander une libération sous caution qui fut sans grande surprise acceptée. En contrepartie, le Capitaine de la famille Gambino devra s’acquitter de 100 000 dollars et devra porter sur lui par la même occasion un bracelet électronique pour que les agents fédéraux puissent surveiller les moindre de ses mouvements. Cette audience qui n’aura duré que quelques minutes, aura montré diverses tensions entre les procureurs fédéraux et la défense. Les procureurs voulaient que Carmine Agnello ne paye qu'une caution de près d’un million de dollars, en raison de son passé criminel au sein de la famille Gambino. Mais pour les avocats de la défense le discours était assez différent : « Cela fait près de quatorze années que mon client n’a pas été accusé d’un crime », déclara son avocat Ian Friedman, sans préciser que pendant toute cette période, ce dernier comptait aussi les années d’emprisonnement de Carmine Agnello (Incarcéré de 2000 à 2008) : « Il essaye de changer de vie. Il est venu à Cleveland exactement pour ça » tenta se justifier de nouveau Ian Friedman.

Lire la suite

LES MEMBRES DE LA COSA NOSTRA QUI ONT REFUSÉ DE COLLABORER AVEC LA JUSTICE - PARTIE 1

29 Juillet 2015 , Rédigé par Xav Publié dans #Divers

LES MEMBRES DE LA COSA NOSTRA QUI ONT REFUSÉ DE COLLABORER AVEC LA JUSTICE - PARTIE 1

La Cosa Nostra aujourd'hui n'est plus la même organisation criminelle qu'il y a plusieurs décennies. La mentalité de ces membres a beaucoup changé et certains n'hésitent plus à collaborer avec la justice pour éviter des longues peines de prison. Mais comme dans chaque organisation, il y a encore des irréductibles, des mafieux qui ont prêté serment d’allégeance à l'omerta et qui pour rien au monde ne trahiraient les règles fondamentales de la Cosa Nostra. Petit tour d'horizon :

James « Little Guy » Ida – Genovese : Initié dans la Cosa Nostra à la fin des années 1970, James Ida rejoignit en tant que Soldat l’équipe d’une ancienne légende de la famille Genovese, Matthew « Matty The Horse » Ianniello. Très actif dans différents domaines comme l’extorsion et le racket, James Ida sera nommé en quelques années seulement, Capitaine en remplacement de Matthew Ianniello incarcéré, puis Consigliere au début des années 1990. James Ida supervisera directement tous les stands liés à la traditionnelle fête Italienne qui se déroule chaque année dans les rues de Mulbery Streets et de Little Italy, le San Gennaro. D’après le FBI, la famille de la Cosa Nostra exigeait personnellement près de quatre mille dollars aux vendeurs qui voulaient s’installer, collectant de ce fait des centaines de milliers de dollars pour le compte de la famille Genovese. Le racket des familles de la Cosa Nostra sur cette célèbre fête était tellement important, que le maire de l’époque, Rudolph Giulani, avait menacé de l’interdire, les mafieux n’hésitant pas non plus à prendre une partie des dons des participant destinés à la base à l’église catholique et aux diverses institutions de charitables. En 1996, James Ida fut inculpé avec plusieurs membres de la famille Genovese et inculpé de charges tenant de la loi RICO dont différents meurtres. Face à ses accusations, les procureurs fédéraux proposèrent à James Ida une peine de quinze ans de prison en échange d’une collaboration, une offre qu’il refusa sans sourciller. Reconnu coupable, James Ida sera condamné à une peine de prison à perpétuité incompressible qu’il purge actuellement dans le pénitencier fédéral d’Otisville dans l’État de New-York.

LES MEMBRES DE LA COSA NOSTRA QUI ONT REFUSÉ DE COLLABORER AVEC LA JUSTICE - PARTIE 1

Philip Narducci – Capitaine – Philadelphie : Soldat de l’ère Scarfo, Phil Narducci provient d’une famille dévouée entière à la Cosa Nostra. Le père de Phil Narducci, Frank Narducci, était un gangster très haut placé dans la famille de Philadelphie. Après avoir participé à l’assassinat de l’ancien Parrain Philip Testa en 1981, ce dernier sera assassiné par Nicodemo Scarfo Sr en représailles. Malgré cette situation, Phil Narducci restera célèbre à l’ancien Parrain sanguinaire et continuera à exécuter des contrats pour le compte de la Cosa Nostra. C’est pour l’un de ses nombreux assassinats, que Phil Narducci sera inculpé au milieu des années 1980 et condamné à près de quarante années en 1989. Libéré en 2012, après avoir passé plus de vingt ans derrière les barreaux, Phil Narducci a commencé dès sa libération, à travailler dans des affaires légitimes avec des membres de sa vraie famille, en prenant le contrôle de plusieurs boîtes de nuit. D’après les procureurs fédéraux, ces nombreuses années d’incarcération n’ont pas changé la mentalité de Phil Narducci, qui dans l’ombre, avec l’aide de son frère et de mafieux de la vieille école venant de l’époque Scarfo, auraient établi des points d’ancrage dans les rues avec pour but de reprendre le contrôle de la famille.

LES MEMBRES DE LA COSA NOSTRA QUI ONT REFUSÉ DE COLLABORER AVEC LA JUSTICE - PARTIE 1

Anthony « Bruno » Indelicato – Soldat – Bonanno : Fils d’un ancien Capitaine de la famille Bonanno, Alphonse « Sonny Red » Indelicato, Anthony Indelicato aurait selon le FBI participé à l’assassinat de Carmine Galante, Parrain des Bonanno en 1979. Après le meurtre de son père et de deux autres Capitaines en 1981, en raison d'une lutte de pouvoir qui s’était créé après l’assassinat du Parrain entre deux factions, Anthony Indelicato tomba en disgrâce et se cacha pour éviter de se faire exécuter. Accro aux drogues dures et en particulier à la cocaïne, et devant de plus en plus paranoïaque, il obtint un sursis après les arrestations écoulant de l’infiltration menée par l’agent spécial du FBI, Joseph D.Pistonne. Finalement, en 1986, Anthony Indelicato, sera inculpé dans le procès dit de la Commission et condamné à près de quarante années pour le meurtre de Carmine Galante (les autres tireurs dans cette affaire avaient tous été assassinés). Libéré de prison en 1998, Anthony Indelicato retournera dans les rues de New-York et reprendra l’ancienne équipe de son père, mais sera de nouveau incarcéré brièvement pour une violation de conditionnelle. Une nouvelle fois libéré en 2001, la justice Américaine soupçonnera Anthony Indelicato d’avoir participé au meurtre d’un Associé de la famille de Bonanno, Frank Santoro. En 2008, Anthony Indelicato sera condamné à vingt années de prison pour meurtre, une peine qu’il purge actuellement dans le pénitencier fédéral de Fort Dix dans l’État du New-Jersey.

Lire la suite

LES MEMBRES DE LA COSA NOSTRA QUI ONT REFUSÉ DE COLLABORER AVEC LA JUSTICE - PARTIE 2

5 Août 2015 , Rédigé par Xav Publié dans #Divers

LES MEMBRES DE LA COSA NOSTRA QUI ONT REFUSÉ DE COLLABORER AVEC LA JUSTICE - PARTIE 2

La famille Gotti – Gambino : Quand John Gotti occupait le poste de Parrain de la famille Gambino à la fin des années 1980, il avait interdit sous peine de mort qu’un membre initié de la Cosa Nostra décide de plaider coupable s'il était inculpé dans une affaire judiciaire. Condamné à perpétuité en 1992 après le témoignage de son ancien Underboss, Salvatore « Sammy The Bull » Gravano, John Gotti purgera sa peine sans bronché jusqu’à sa mort en 2002 dans l'un des pires pénitenciers fédéraux à l'époque, à Marion dans l’État de l'Illinois. John Gotti avait trois frères, Gene, Peter et Richard, tous des membres initiés de la Cosa Nostra. Gene, se faisait énormément d’argent grâce au trafic de drogue et c’est en partie à cause de l’héroïne, qu’il sera condamné à cinquante ans de prison en 1989. Toujours incarcéré, il sera libérable en 2018, il aura alors passé près de trente ans derrière les barreaux. Peter Gotti a essayé de préserver la domination du Clan Gotti après l’arrestation de John Gotti Jr qui servait d’Acting Boss après l’incarcération de son père. Surnommé « The Dumbest Don » ou le « Parrain le plus stupide », il occupera le poste ultime pendant quelques années, avant d’être inculpé de plusieurs délits dont l’extorsion et le blanchiment d’argent, qui le feront condamner à vingt ans de prison. Souffrant de plusieurs problèmes de santé, et étant aveugle d’un œil (d’où son surnom « One Eyed Pete »), il purge actuellement sa peine de prison au pénitencier fédéral de Terre Haute dans l’État de l’Indiana, pour une date de sortie prévue en 2032. Richard V. Gotti, membre initié de la Cosa Nostra depuis les années 1980, il est surtout connu des autorités pour avoir été condamné à différentes reprises pour extorsion. Son fils Richard G. Gotti est lui un membre intronisé dans la famille Gambino. John Gotti Jr : John Jr est devenu un membre à part entière de la Cosa Nostra après une cérémonie effectuée par son père en 1988. Promu au rang d’Acting Boss après l’incarcération de John Gotti Sr, « Dumbfella » comme il était aussi surnommé par les membres de sa famille, a connu au cours des années 1990 jusqu’au début des années 2000, de nombreux problèmes avec la justice. En 1999, alors qu’il était incarcéré pour plusieurs années pour racket, John Gotti Jr déclara avoir réfléchi sur son avenir au sein de la Cosa Nostra. Il aurait très mal pris d’avoir été rétrogradé au rang de Capitaine après son incarcération, une nouvelle qu’il avait apprise par le biais de son oncle Richard V. Gotti, créant de ce fait d’énorme tension entre John Gotti Jr et le reste de sa famille. En 2008, il sera de nouveau inculpé pour trafic de drogue et pour des meurtres mafieux s’étant déroulé plusieurs années en arrière, des charges qui seront abandonnées par la suite en 2010, faute de preuve. A ce jour, John Gotti Jr, ne serait plus actif au sein de la famille Gambino.

LES MEMBRES DE LA COSA NOSTRA QUI ONT REFUSÉ DE COLLABORER AVEC LA JUSTICE - PARTIE 2

John « Sonny » Franzese : Colombo : Une des légendes vivantes de la Cosa Nostra, John Franzese aura passé plus de la moitié de sa vie derrière les barreaux, pour une carrière criminelle qui a commencé quand Charles « Lucky » Luciano, Joseph Profaci, Vincent Mangano, Gaetano Gagliano, et Joseph Bonanno étaient devenus les Parrains des cinq familles New-Yorkaise. Initié dans la Cosa Nostra sous Joseph Profaci, John Franzese comprit tout de suite que pour réussir dans ce milieu, il fallait se faire respecter, et pour être respecté, il fallait être craint. D’après la justice Américaine, John Franzese aurait participé à près d’une trentaine de meurtres, dont la plupart ne furent jamais élucidés. Au sein de la Cosa Nostra, il était très respecté pour être reconnu comme un tueur, mais aussi pour sa faculté à rapporter énormément d’argent à la famille Colombo. Deux de ses fils seront impliqués dans les affaires de la famille. Le premier Michael, deviendra Capitaine et gagnera des millions de dollars grâce au trafic d’essence avant de quitter sa vie dans la Mafia. Le deuxième, John Jr, ne sera jamais intronisé dans la Cosa Nostra, en raison de ses nombreux problèmes de dépendance à la drogue et viendra même plus tard témoigner contre son père lors d’un procès. En 2010, à l’âge de quatre vingt treize ans, John Franzese sera de nouveau inculpé pour avoir essayé d’extorqué plusieurs clubs de striptease à New-York dont le Penthouse et le Hustler. C’est en fauteuil roulant que le vieux membre de la Cosa Nostra encore connu à ce jour se présenta à son procès, mais sa mentalité n’avait guère changé. De lui-même, les valeurs de la Cosa Nostra étaient toujours intactes, et même malgré son âge avancé, il ne lui viendrait jamais à l’esprit de témoigner contre sa famille. Condamné à huit ans de prison, il purge actuellement sa peine au Métropolitan Center de New-York. Sur les réelles motivations de ne jamais plaider coupable, John Franzese déclara tout simplement : « Que je meurs à l'extérieur ou en prison n’a pas d’importance pour moi, je dois bien mourir quelque part. »

LES MEMBRES DE LA COSA NOSTRA QUI ONT REFUSÉ DE COLLABORER AVEC LA JUSTICE - PARTIE 2

Benjamin « Lefty Two Guns » Ruggiero – Bonanno : Benjamin Ruggiero a dès son plus jeune âge commencé à travailler pour le compte de la Cosa Nostra et en particulier pour la famille Bonanno. Actif dans plusieurs domaines dont le meurtre, Benjamin Ruggiero avait une réputation de tueur à gages, comptant de nombreux assassinats à son actif, c’était un individu craint et respecté, mais sa dépendance aux jeux, retardera son intronisation au sein de la Cosa Nostra, qui eut finalement lieu en 1977. Cette même année, Benjamin Ruggiero qui était un Soldat dans l’équipe de Mike Sabella, fit connaissance d'un Associé de la famille Colombo, connu pour être un voleur de bijoux, Donnie Brasco. Le problème est que Donnie Brasco de son vrai nom Joseph D. Pistonne était en réalité un agent infiltré du FBI, qui de la fin des années 1970 au début des années 1980, infiltra en profondeur la famille Bonanno. Quand les révélations sur sa vraie identité furent dévoilées, Benjamin Ruggiero était devenu un homme à abattre. Lui qui avait commis d’innombrables meurtre et avait montré sa loyauté envers la Cosa Nostra, avait reçu un contrat sur sa tête en raison de son amitié avec Joseph D. Pistonne. Avant d’assister à une réunion qui le menait forcément à sa mort, Benjamin Ruggiero fut arrêté par des agents du FBI et emmené en sécurité dans un lieu tenu secret. De nombreuses fois, les agents fédéraux lui proposèrent d’éviter la prison si ce dernier décidait de collaborer, sa sécurité aurait été même assuré en rentrant dans le programme de protection des témoins. Mais Benjamin Ruggiero refusera et ne dira jamais un seul mot sur ses activités, et pourtant il en savait sur la famille Bonanno. Condamné à vingt années de prison pour divers crimes, il recevra une « annulation de son contrat » » de la part de la hiérarchie de la famille Bonanno, et sera libéré au bout de onze années en raison de ses nombreux problèmes de santé en 1992. Benjamin Ruggiero décèdera d’un cancer du poumon deux ans plus tard en 1994.

Lire la suite