Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

LE PROCÈS CONTRE LA MAFIA DE PHILADELPHIE A DÉBUTÉ

11 Novembre 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Philadelphie

LE PROCÈS CONTRE LA MAFIA DE PHILADELPHIE A DÉBUTÉ

Voila la suite d'un procès qui avait débuté en fin d'année 2012 et qui s'était soldé par un revers pour la justice Américaine (Cf : La famille de Philadelphie va être rejugée). Cette fois-ci, les procureurs en charge du dossier contre la famille de Philadelphie, n'espèrent qu'une seule chose, faire condamner définitivement Joseph "Uncle Joe" Ligambi (voir photo), le Boss présumé de la famille mafieuse (Cf : Le Boss de la Mafia à Philadelphie veut rentrer chez lui) et son neveu, qui même incarcéré depuis plus de 10 ans, continue à être la Consigliere en exercice de la famille (Cf : Le Consigliere de la famille de Philadelphie fustige le gouvernement). Aujourd'hui, les procureurs vont essayer de convaincre un jury composé de 10 femmes et deux hommes, du délit de racket auxquels les deux mafieux sont aujourd'hui accusés. Le procureur fédéral, Frank Labor commença son son discours en déclarant : "Joe Ligambi.... Notre Boss, c'est ainsi qu'il a été présenté lors d'une réunion avec des membres de la Cosa Nostra dans le New-Jersey en 2010". Le procès risque de durer plusieurs semaines, les procureurs vont faire écouter des centaines d'enregistrements entre des membres de la famille de Philadelphie. Présenter les résultats des quarantaines de perquisitions qui avait eu lieu en 2011 et surtout, le témoignage des anciens membres de la famille qui avaient décidé de collaborer avec la justice. Tout cela dans un seul but, démontrer que Joseph Ligambi et George Borgesi avaient supervisé pendant des années la famille de la Cosa Nostra à Philadelphie et qu'ils avaient gagné de l'argent grâce à la peur et l'intimidation. Puis ce fut au tour de Edwin Jacobs Jr, l'avocat de Joseph Ligambi de déclarer : "Cette affaire, est une enquête gouvernementale qui dura pendant plus de 13 ans et qui fut soldé par des acquittements lors du dernier procès. Ils (les procureurs) ont essayé de faire venir d'autre témoins, pour justifier tout l'argent dépensés pour ce nouveau procès". Puis il revint un instant sur ces "perquisitions" qui furent menées en 2011 par le FBI. Selon lui, celles-ci n'avaient rien donné et que la moitié des enregistrements obtenus par la justice Américaine étaient défaillants. Sur les anciens membres de la Mafia qui étaient devenus des repentis, il accusa le gouvernement d'avoir payé des milliers de dollars sur le dos du contribuable pour "protéger" des assassins, des voleurs et des menteurs qui vont venir témoigner lors de ce procès. L'avocat de George Borgesi, Christopher Warren, se joint à l'attaque lancé par l'avocat de Joseph Ligambi en déclarant que le seul nouveau témoin attendu dans ce procès était Anthony Aponick, un ancien Associé de la famille Bonanno qui avait partagé la même cellule que le Consigliere de la famille de Philadelphie (Cf : Un ancien Associé de la famille Bonanno va témoigner au procès contre la famille de Philadelphie). Il dénigra le gouvernement par la même occasion d'avoir harcelé la famille de George Borgesi. Déclarant que ce dernier était sous constante surveillance et qu'il n'a pu commettre le moindre crime de sa cellule. Il déclara aussi, qu'un procureur fédéral de Philadelphie s'était déplacé jusqu’à à New-York pour convaincre un juge de le libérer de prison pour sa coopération avec la justice Américaine. En effet, Anthony Aponick était incarcéré après plusieurs braquages de banque. La famille de George Borgesi qui assiste au procès est furieux. Son frère, Anthony Borgesi visiblement très énerve déclara : "La chasse aux sorcières mené par la justice pour faire condamner mon frère est tout simplement ridicule".

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :