Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

LA FAMILLE DE PHILADELPHIE VA ETRE REJUGEE

19 Septembre 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Philadelphie

LA FAMILLE DE PHILADELPHIE VA ETRE REJUGEE

La même affaire, le même juge, le même tribunal, mais un jury différent. Les procureurs fédéraux ont décidé de rejuger une partie des membres de la famille de Philadelphie après un procès de plusieurs semaines qui s'était terminé sur un verdict assez mitigé pour l'équipe de procureur (Voir Article : Une nouvelle date pour le procès cotnre la Mafia de Philadelphie). En décidant de rejuger l'affaire devant un tribunal, les procureurs espèrent une seule chose, condamner Joseph "Oncle Joe" Ligambi (voir photo) le Boss de la famille mafieuse et son neveu George Borgesi, actuel Consigliere, à de longue peine de prison. Le procès qui s'ouvrira le 15 octobre devant un tribunal fédéral, sera toujours présidé par le juge Eduardo Robreno et durera entre 6 et 8 semaines. Dans la semaine, le juge fédéral écoutera les différents arguments de l'équipe de procureur sur leur volonté de retenter un procès contre certains membres de la Cosa Nostra. Joseph Ligambi qui est aujourd'hui âge de 73 ans, pourrait être condamné à une peine allant de 10 à 20 ans de prison s'il était reconnu coupable des charges retenues contre lui. A son age, cela équivaudrait à une condamnation à mort. Pour George Borgesi, (Voir Article : George Borgesi insulte un procureur) les enjeux ne sont pas les mêmes. Âgé de 50 ans, il avait été condamné en 2001 à 13 ans de prison pour racket. Il devait être libérable en Mars 2011, avant que le FBI ne l'inculpe lui et plusieurs membres de la Cosa Nostra à Philadelphie pour divers crimes. Après avoir été refusé à la libération sous caution depuis sa mise en inculpation, il est incarcéré dans le Metropolitan Center de Philadelphie en attendant son nouveau procès. S'il était de nouveau reconnu coupable des charges retenues contre lui, il pourrait faire face à une dizaine d'années derrière les barreaux. Mais les avocats des principaux accusés, ont décidé de passé à l'offensive. L'avocat de George Borgesi, Christopher Warren, stipula que son client ne devrait pas être rejugé, affirmant que le Consigliere de la famille de Philadelphie avait été déclaré non-coupable de 13 des 14 chefs d'accusations dont celui de racket. Les procureurs espèrent en effet que les deux mafieux soient rejugés sur la totalité des charges retenues contre eux : "Les procureurs veulent les mêmes témoins, les mêmes enregistrements et les mêmes charges" déclara une source judiciaire. Vouloir rejuger deux individus sur des charges ou ils avaient été déclarés non coupable en première instance n'est pas très équitable mais cela est légal aux États-Unis et seul le juge fédéral, Eduardo Robreno, peut décider de ce genre de chose. Ce dernier devrait se prononcer en faveur des procureurs, mais s'il décidait du contraire, cela serait une victoire pour la défense.

Partager cet article