Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

L'UNDERBOSS DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE CONDAMNE A 16 ANS DE PRISON

16 Juillet 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Philadelphie

L'UNDERBOSS DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE CONDAMNE A 16 ANS DE PRISON

Sa peine avait été repoussée à plusieurs reprises, mais le 11 Juillet, le juge fédéral Eduardo Robreno a décidé de condamner l'Underboss de la famille de Philadelphie, Joseph "Mousie" Massimino à 16 ans de prison pour racket. La salle d'audience était bondée. La famille et les amis de Joseph Massimino avaient fait le déplacement pour assister au verdict. L'audience dura près de deux heures, et lors de celle-ci, Joseph Massimino se lança dans un monologue : "Je ne suis pas l'Underboss de la famille de Philadelphie. Si le gouvernement Américain se préoccupait plus des problèmes de terrorisme, le World Trade Center serait toujours là et les personnes à Boston auraient toujours leurs bras et leurs jambes". (Voir article : Le FBI réduit ses effectifs pour la surveillance des familles de la Cosa Nostra) déclara Joseph Massimino. Mais le procureur fédéral déclara devant le tribunal que "Joseph Massimino est un délinquant professionnel" et que ses précédentes condamnations n'avaient pas fait changer les choses. "Assez, c'est assez maintenant. Chaque jour en prison permettra à Joseph Massimino de ne pas commettre de crimes dans notre société" déclara de nouveau le procureur en demandant au juge Eduardo Robreno de condamner l'accusé à une peine de 20 ans de prison. L'Underboss de la famille de Philadelphie qui était habillé d'une combinaison verte de prisonnier et de baskets blanches a montré peu d'émotion quand le juge fédéral le condamna à une peine allant de 12 à 16 ans de prison dans un pénitencier fédéral. "Une société civilisée ne peut tolérer ce genre d'agissements. Je vous ai vu interagir avec des personnes pendant le procès. Vous avez l'air d'être quelqu'un de sociable et d'agréable. Mais vous avez consacré votre vie au crime organisé" déclara le juge fédéral. A la sortie du tribunal, des proches de Joseph Massimino avaient déclaré devant la presse : "C'est un bon gars. Le gouvernement ne le connait pas, il a aidé énormément de gens. Il ne mérite pas ca". Joseph Massimino était déjà détenu depuis son arrestation en 2011. En conséquence, il a déjà purgé près de deux ans de sa peine. Selon une loi fédéral, les détenus doivent purger au minimum 85 % de leur peine. Avec les différentes réductions de peine pour bonne conduite, Joseph Massimino peut espérer sortir de prison dans 11 ans. Quelques semaines auparavant, l'avocat de la défense, Joseph Santaguida avait demandé au juge Eduardo Robreno de condamner son client à une peine maximale de 5 ans derrière les barreaux. Mais le passé criminel de Joseph Massimino à clairement joué en défaveur de ce dernier.

L'UNDERBOSS DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE CONDAMNE A 16 ANS DE PRISON

Il y a quelques jours, Joseph Massino, l'ancien Boss de la famille Bonanno, qui avait été déclaré coupable de plusieurs meurtres, mais qui avait décidé de collaborer avec la justice, venait d'être libéré de prison (Voir article : Joseph Massino va sortir de prison). Joseph Massimino avait depuis le début décidé de plaider non coupable et d'après plusieurs journalistes, si ce dernier avait décidé de coopérer avec la justice, il serait un homme libre actuellement. Après le verdict, Joseph Massimino se retourna vers sa famille et ses amis et déclara "Ne vous inquiétez pas" avant d'être emmené par les US-Marshalls hors de la salle d'audience, menottes aux poignets. Pendant l'audience, son humeur resta inchangée, il se comportait de la même façon que lors de son procès. Pendant les 3 mois de procès, Joseph Massimino s'était fait remarqué par ses pitreries. Il charriait l'équipe de procureur, en disant à ses amis mafieux, qu'il fallait "faire une grande fête" une fois qu'il serait acquitté. Il avait même demandé au procureur fédéral John Han de le raccompagner chez lui après le procès (Voir Article : Joseph Massimino va devoir encore attendre). Alors que sa famille et ses amis se moquaient de ses singeries (qui avaient lieu quand le jury n'était pas présent), l'équipe de procureur n’appréciait pas du tout son humour. John Han dans son réquisitoire final avait déclaré "Le comportement de Joseph Massimino dans le tribunal montre son opinion selon laquelle le droit est une blague. Pendant des années, il a essayé de se faire de l'argent en s'aidant de ses associés et de la réputation de la famille de Philadelphie qui a un gout prononcé pour la violence". les procureurs s'étaient aidés d'une lettre qu'avait écrit Joseph Massimino lors de son séjour en prison en 2005. Dans celle-ci, il demandait à un de ses associés de recouvrir une dette de près de 35 000$. "Je ne m’inquiète pas, s'il doit braquer une banque pour récupérer mon argent, il le fera. Ce fils de pute, il a intérêt de me rembourser. Il ne pourra pas se cacher éternellement". Dans cette même lettre, Joseph Massimino disait à son ami "Si tu m'écris, fais attention à ce que tu dis. Il vérifie toujours mon courrier". Joseph Massimino pensait que seul le courrier qu'il recevait était surveillé, pas ses lettres de menace.

Partager cet article