Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

JOSEPH MASSINO VA SORTIR DE PRISON

13 Juillet 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Bonanno

JOSEPH MASSINO VA SORTIR DE PRISON

Quand Joseph Massino l'ancien Boss de la famille Bonanno avait commencé à témoigner devant la justice, il n'espérait qu'une chose "Voir la lumière au bout du tunnel". C'est chose faite, après plusieurs semaines d'attente (Voir article : Joseph Massino va bientôt sortir de prison), Joseph "Big Joey" Massino va finalement être un homme libre. Cette libération fut possible grâce à la collaboration de ce dernier dans différentes affaires contre la Mafia Italo-Américaine et en particulier contre la famille Bonanno. Joseph Massino qui était le Boss de la famille Bonanno de 1991 à 2004, avait décidé de coopérer avec la justice pour éviter une condamnation à mort pour plusieurs meurtres (Voir article Joe Massino "The Last Don). Joseph Massino qui pouvait avoir sa peine de prison à perpétuité confirmée par le juge fédéral Nicholas Garaufis, va finalement être libéré de son pénitencier et placé dans le programme de protection des témoins. Il sera surveillé en permanence par des agents du FBi et aura une nouvelle identité. Pendant ses années à la tête des Bonanno, Joseph Massino gérait la famille mafieuse d'une main de fer. Mais ce mercredi face au juge fédéral, c'était un autre homme qui était assis dans le tribunal. Habillé d'un jogging bon marché et de basket, il paraissait être très fragilisé de son séjour en prison et avait dû se maintenir à la table pour faire une brève déclaration au juge Nicholas Garaufis : "Je prie tous les soirs pour les familles que j'ai blessé. Surtout les familles des victimes". Joseph Massino avait commencé à collaborer avec la justice avant son procès, alors qu'il était incarcéré au Métropolitan Center à New-York. Il avait secrètement enregistré son ancien bras droit Vincent Basciano (Voir Article : Vincent Basciano à Supermax) alors que ce dernier lui demandait de lancer un contrat contre le procureur fédéral en charge du dossier Bonanno à cette époque, Greg Andres. Aujourd'hui, âgé de 70 ans, Joseph Massino était en prison depuis une dizaine d'années dans un lieu tenu secret par le gouvernement. Mais même si l'ancien Boss de la famille Bonanno avait seulement témoigné dans deux procès, il a permis à la justice Américaine de récolter de nombreuses informations sur le fonctionnement de la Cosa Nostra. "Il est peut être le collaborateur le plus important de l'histoire de la Cosa Nostra. Son témoignage a permis à d'autres membres de la Mafia de coopérer avec la justice" déclara le juge fédéral Nicholas Garaufis. Son avocat avait demandé au juge de le remettre en liberté en raison de son témoignage, mais aussi car il était le premier parrain de la Cosa Nostra à témoigner dans un procès. En acceptant de collaborer, il avait éviter une condamnation à mort, mais il avait pu aussi garder sa maison à Howard Beach ou vivait sa femme Josephine et la maison de sa mère. Lors de son arrestation, la justice Américaine avait saisi près de 7 millions de dollars et 257 barres en or massif furent retrouvés dans son restaurant le "Casa Blanca" à New-York. Après sa sortie de prison, le FBI risque de placer Joseph Massino dans un autre État, loin de ses anciens amis mafieux, mais aussi loin de sa famille. En effet, sa femme Joséphine ne s'est jamais réellement remise que son mari ai pu collaborer avec la justice. A une époque, elle était la femme d'un des parrains les plus célèbres de la Cosa Nostra. Maintenant, elle était devenue l'épouse d'un repenti, collaborant avec la justice pour pouvoir sortir de prison. Sa fille Joanne avait déclaré à la sortie de son procès en 2004 : "Je ne veux plus rien savoir de lui, j'ai honte qu'il soit mon père*" Adeline sa sœur ainée avait aussi exprimé son dégout envers son propre père: "Nous avons soutenu papa pendant tout le procès, mais maintenant, il nous est impossible de le soutenir et de l'approuver*". L'avocat de Joseph Massino, Edward McDonald déclara à la presse, que son client allait gagner sa vie grâce aux aides sociales du pays et que ce dernier continuerait à témoigner dans des procès si la justice Américaine lui demandait son aide.

* Mafia Inc de André Cédilot et André Noël

Partager cet article