Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

UN AGENT DU FBI RACONTE SON INFILTRATION DANS LA FAMILLE DE PHILADELPHIE

18 Décembre 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Philadelphie

UN AGENT DU FBI RACONTE SON INFILTRATION DANS LA FAMILLE DE PHILADELPHIE

En fin de semaine, les procureurs fédéraux ont montré au jury une vidéo enregistrée par un agent du FBI sous couverture dans la famille de Philadelphie. La scène se passa dans les toilettes d'un restaurant populaire du New-Jersey, le "Chop House Restaurant" à Gibbsboro. A l'intérieur, Anthony Staino (voir photo) (Cf : Anthony Staino condamné à 8 ans de prison), un Capitaine de la famille de Philadelphie, discutait avec un Associé connu sous le nom de "Dino" sans savoir que ce dernier était en fait l'agent du FBI David Sebastiani. Ce dernier voulait emprunter près de 25000 dollars à Anthony Staino avec un taux d'intérêt astronomique de 144 pour cent. Alors que les deux hommes étaient en train de discuter dans les toilettes du restaurant, Anthony Staino essaya de prévenir à sa manière que si "Dino" ne remboursait pas son prêt dans les délais impartis, il risquait de gros ennuis : "Si tu me baises, tu sais ce qui va se passer? n'essaye jamais de me baiser" déclara Anthony Staino. A la barre des témoins pour commenter la vidéo, l'agent du FBI, David Sebastiani déclara qu'Anthony Staino avait besoin d'un garde du corps pour gérer ses activités dans le prêt usuraire et le blanchiment d'argent. Pour l'aider dans sa recherche, l'agent du FBI lui avait donné les coordonnés de Vincent Filipelli, un culturiste et ancien garde du corps de l'ancien Parrain de la famille de Philadelphie, John Stanfa. D'après l'agent du FBI, Anthony Staino était très content des services apportés par Vincent Filipelli. David Sebastiani déclara aussi à la cours le langage codé qu’utilisait régulièrement Anthony Staino pour parler "business", par exemple, en employant l'expression "Allons diner dans le Delaware". Cela voulait dire qu'il allait manger avec Robert Ranieri, un associé d'Anthony Staino, très actif dans le prêt usuraire, habitant dans cet État. David Sebastiani raconta alors que le Capitaine de la famille de Philadelphie et Robert Ranieri avaient mangé ensemble dans le restaurant "Chop House" et que c'est à partir de ce moment là, qu'Anthony Staino commença à le menacer. A la sortie, Robert Ranieri lui avait remis alors près de 25000 dollars en liquide à l'intérieur d'une boite de céréale. Avant de partir, Robert Ranieri lui donna un petit conseil "Anthony (Staino) est un bon gars, mais si vous essayez de le rouler, il peut être un putain de "diable". Il raconta aussi devant le tribunal, qu'il devait rembourser près de 3000 dollars d’intérêt chaque mois à Anthony Staino en plus des 25000 dollars qu’il avait reçu. Devant Joseph Ligambi et George Borgesi, qui écoutaient silencieusement son témoignage, il expliqua qu'un jour, il avait téléphoné au Capitaine de la famille de Philadelphie pour avoir une discussion sur ce prêt, ce dernier n'hésita pas alors à l'insulter avant de lui raccrocher à la figure, il comprit alors qu'aucune discussion à caractère "mafieux" était envisageable par téléphone. En plus des intérêts, David Sebastiani remboursa la totalité du prêt, en payant deux fois 10000 dollars en liquide et en faisant un chèque de 5000 dollars d'une société "bidon" crée par le FBI pour le couvrir dans son opération. Quelques années plus tard, Anthony Staino et Robert Ranieri furent reconnus coupable de racket et condamnés respectivement à 8 ans et 1 an de prison dans un pénitencier fédéral.

Partager cet article