Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

DEMANDE DE LIBÉRATION SOUS CAUTION REFUSÉE POUR L'ACTING BOSS DE LA FAMILLE LUCCHESE

12 Mai 2019 , Rédigé par Xav Publié dans #Lucchese

Matthew Madonna
Matthew Madonna

En Mai 2017, la hiérarchie de la famille Lucchese fut arrêtée et inculpée de plusieurs charges fédérales tenant de la loi RICO, dont l’assassinat de Michael Meldish. L’un d’entre eux, Matthew Madonna, considéré comme l’actuel Acting Boss de la famille Lucchese, s’est vu cette semaine refusé une demande de libération sous caution. Matthew Madonna, ancien trafiquant de drogue est un personnage central, précieux pour la famille Lucchese, qui a su prouvé tout au long de sa carrière criminelle, qu’il dédierait sa vie à la Cosa Nostra. Cette énième demande de libération sous caution intervient quelques mois après la la sortie sous caution de Steven Crea Jr, qui elle fut acceptée. Jouant sur les défaillances des procureurs fédéraux dans cette affaire et sur la crédibilité des futurs témoins, les avocats de Matthew Madonna pensaient que l'âge avancé de Matthew Madonna et une caution de 250 000 dollars, allait convaincre le juge de le libérer du Métropolitan Center de New-York. Mais le juge fédéral ne se laissa pas duper aussi facilement  Alors même s’il confirma que Matthew Madonna n’avait que très peu de chance de fuir, ses nombreux antécédents criminels démontrent qu’il pourrait toujours être néfaste à la communauté. Pourtant son employeur, propriétaire de l’entreprise Big Geyser, une structure spécialisée dans les boissons non alcoolisées, était prêt à payer entièrement sa caution, pour que Matthew Madonna, âgé de quatre vingt trois ans puisse reprendre son travail. Met cet élément ne convainc pas le juge fédéral, qui stipula dans son rapport, que malgré un emploi légitime dans cette même entreprise, Matthew Madonna avait déjà été condamné par le passé pour jeux illégal. L’un des principaux témoins du gouvernement est Frank Pasqua III, un Associé de la famille Lucchese, un trafiquant de drogue notoire, qui en plus de vendre une multitude de produits illégaux, était lui même un consommateur accrus de certaines substances. Dès son arrestation, Frank Pasqua III donna des éléments d’informations sur l’assassinat de l’ancien chef du Purple Gang, Michael Meldish. Son père, Frank

Michael Meldish
Michael Meldish

Pasqua Jr est un Soldat de la famille Lucchese et cette particularité, permis à Frank Pasqua III, malgré son statut d’Associé de la Cosa Nostra, de s’approcher de certains membres et de les enregistrer.

Mais ces déclarations aux enquêteurs, furent incohérentes voire mensongères. Il certifia que Christopher Londonio, Un Soldat de la famille Lucchese, l’un des principaux accusés dans cette affaire, aujourd’hui incarcéré, avait joué le rôle de chauffeur, alors que son propre père, présent le jour du crime, avait lui même exécuté le contrat. Mais ces déclarations ne seront jamais confirmées et Frank Pasqua III n’aura jamais réussit à enregistrer son père avouait personnellement le meurtre de Michael Meldish. Dans cette histoire, c’est la parole de l’informateur contres les accusés et au des antécédents judiciaires et des problèmes de drogue de Frank Pasqua III, sa parole ne tiendrait jamais devant un jury populaire. Les procureurs fédéraux en sont conscients, surtout que le juge fédéral en charge de cette affaire avait, lors d’une audience préliminaire, sévèrement recadré les procureurs, qui essayèrent de se justifier comme ils le pouvaient. Les accusés présents lors de cette audience et les avocats de la défense ont très vite compris que la possibilité de gagner ce procès était grande et refusèrent le moindre accord de plaidoyer avec les procureurs fédéraux. Ces derniers expliquèrent que Frank Pasqua III n’essayait pas de tromper qui que ce soit, mais qu’il avait « mal interprété certains propos ». Mais les procureurs fédéraux auraient un autre témoin, un ancien voisin de cellule de Christopher Londonio, qui lui aurait certifié lors de son incarcération, qu’il était l’un des protagonistes dans le meurtre de Michael Meldish, exécuté selon lui, pour ne pas avoir « respecté » la direction de la famille Lucchese. Ce nouveau témoignage venu de nul part est un peu curieux. En effet, Christopher Londonio, était en détention provisoire pour le meurtre de Michael Meldish et il semble surprenant, qu’un membre de la Cosa Nostra puisse se confier aussi facilement à un détenu lambda, qui n’a aucun lien avec cette organisation criminelle, à part pour flatter son égo. Les avocats de la défense ont tout de suite répliqué, en déclarant que le détenu en question, était un voleur de banque et un toxicomane. Les procureurs fédéraux affirment disposer de plusieurs preuves prouvant que Matthew Madonna avait ordonné l’ordre de Michael Meldish. Mais Matthew Madonna en tant qu’Acting Boss, n’a pas pu prendre la décision tout seul et la décision à dû être prise en concertation avec les autres membres de la direction, dont Steven Crea, le Parrain encore officiel, mais incarcéré, Vittorio « Vic » Amuso, n’aurait plus tellement d’influence dans cette organisation criminelle. Cette affaire, qui semblait solide au départ, semble s’étouffer petit à petit et risque d’être un nouvel échec cuisant pour les procureurs fédéraux, qui risquent sans nul doute, dans les prochaines semaines, proposer des accords de plaidoyer assez avantageux aux différents accusés.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :