Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

LE FBI DÉVOILE DES INFORMATIONS SUR FRANCESCO CALI

25 Septembre 2022, 07:58am

Publié par Xav

Grâce à la Freedom of Information Act, une loi Américaine obligeant les agences gouvernementales à transmettre des documents à quiconque en fait la demande, des informations sont remontées dernièrement sur la vie mafieuse d’un ancien cadre de la famille Gambino Francesco “Frank” Cali. L’ancien Parrain des Gambino a toujours navigué sous le radar du gouvernement avant de faire la une des médias Américains, avec son assassinat par un dégénéré, un adepte QAnon devant son domicile de Todt Hill un soir de Mars 2019. Pour le FBI, Frank Cali était “un fantôme”. La seule certitude, est qu’au début des années 1990, il était identifié, par les autorités, comme un membre intronisé de la Cosa Nostra, comme un Soldat de la famille Gambino, avant de tomber, en 1996, pour une sombre une histoire de fraude téléphonique, Francesco Cali venait alors d’avoir trente ans. En Novembre de cette même année, le FBI était persuadé que la famille Gambino gagnait des millions de dollars grâce à la vente de fausses cartes téléphoniques, qui à cette époque faisait fureur dans les rues New-Yorkaise. Selon un agent du FBI “l’industrie des cartes téléphoniques était l’une des importantes sources de revenus illégaux pour la famille Gambino. La méthode consistait à vendre autant de cartes téléphoniques que possible dans la rue, en facturant le meilleur prix par pays et en offrant la meilleure remise aux distributeurs". Francesco Cali, avec un proche du clan Gotti, John “Jackie” D’Amico et un Associé d’origine Allemande, Joe Watts aka The German, avaient créé une société fictive, dénommée CNC, pour inonder New-York de cartes téléphoniques qui étaient produites par une ancienne célèbre entreprise de télécommunication, Worldcom. Au début et curieusement, CNC, géré par les Gambino, payait les factures distribuées par Worldcom, surement pour éviter l’attention des fédéraux, mais au vu de la quantité de cartes vendus par les mafieux, la famille Gambino a fini par stopper les paiements. A partir de ce moment-là, le FBI commença à s’intéresser de plus en plus à l'une des étoiles montantes de la famille Gambino.

A cette époque, le FBI avait des équipes de surveillance pour chacune des familles implantées à New-York et les agents en charge de la surveillance des Gambino, ont décidé suivre et de photographier à différentes reprises à Brooklyn, à Bensonhurst plus précisément, Frank Cali accompagné de différents Associés de la Cosa Nostra. En Juillet 1996, les fédéraux ont créé un dossier intitulé “Surveillance Frank Cali” avec des photographies montrant ce dernier en train de rentrer dans une sandwicherie de New-York, le Tony's Luncheonette ainsi que dans un autre Diner, le Point After Sports Bar and Grill. Suite à l'affaire des cartes téléphoniques, Francesco Cali est convoqué devant un grand jury fédéral, mais aucune accusation ne sera retenue contre lui. En 2008, après l’opération Old Bridge lancée par le gouvernement fédéral contre des familles de la Cosa Nostra, Francesco Cali, qui était à cette époque identifié, par le FBI, comme un Capitaine de la famille Gambino, sera accusé de racket et condamné à un peu moins d’un an et demi de prison. Pendant une audience, le procureur déclara : “Frank Cali, comme d’autres membres de la famille Gambino, ont prêté serment par le sang et d'allégeance absolue à cette organisation criminelle. Francesco Cali a réussi à remplir pour l’instant pleinement ce serment en raison de sa prudence”. Le procureur continua sur sa lancée en décrivant les liens de Francesco Cali avec une ancienne famille déchue de Cosa Nostra en Sicile, les Inzerillo. Francesco Cali qui est marié avec Rosaria Inzerillo, servirait “d'ambassadeur” dans plusieurs trafics entre les deux continents. Après sa sortie de prison, Francesco Cali continuera sa fulgurante ascension grâce à l’un de ses mentors, Domenico “Italian Dom” Cefalu, qui le propulsera à la tête de la famille Gambino en 2015.

Lire la suite

LE PARRAIN DE LA FAMILLE BONANNO VEUT ÉVITER UN RETOUR EN PRISON

4 Septembre 2022, 07:47am

Publié par Xav

Michael Mancuso
MIchael Mancuso

Après l’un des règlements de comptes les plus inhabituelles dans l’histoire de la Cosa Nostra, on aurait pu penser que le Parrain de la famille Bonanno, Michael “The Nose” Mancuso aurait voulu se venger, mais en réalité, ce dernier est plus dans une optique de laisser tasser cette histoire familiale, en ayant un seul objectif en tête, ne pas retourner en prison. Cette affaire arrive au mauvais moment pour Michael Mancuso et il ne peut en vouloir qu'à lui-même, que cette bagarre générale, en pleine cérémonie religieuse, ait attiré les fédéraux à regarder de plus près les activités criminelles de la famille Bonanno. Inculpé en Mars dernier pour avoir violé à plusieurs reprises ses contraintes sur sa liberté surveillée, Michael Mancuso avait payé une caution de près de 500 000 dollars afin de ne pas retourner derrière les barreaux. Une audience aurait dû avoir lieu ces dernières semaines, mais les avocats du Parrain de la famille Bonanno ont réussi à la déplacer à une date ultérieure, dans une optique de pouvoir négocier un accord de plaidoyer avec les procureurs. Ces derniers sont d’ailleurs très confiant de l’issue de cette affaire au vue des nombreuses preuves qu’ils ont en leur possession. Une prochaine audience pourrait donc être fixée à début Octobre et les procureurs ont un objectif en tête, demander à un juge fédéral d’incarcérer Michael Mancuso pour au moins 11 mois. Mais dans cette affaire, les avocats de la défense pourront sans doute s’appuyer sur le dernier jugement rendu contre le Capitaine de la famille Bonanno, Jérôme Asaro, fils de Vincent, qui a été récemment condamné à quatre mois de prison pour avoir assisté, en même temps que Michael Mancuso, à différentes réunions avec des membres de la famille Colombo, alors qu’il était en liberté surveillée. Jérôme Asaro faisait face à un près d’un an derrière les barreaux, mais un juge fédéral l’a finalement condamné à seulement quatre mois, une petite tape sur les doigts. De plus, le même juge avait accepté que Jérôme Asaro puisse rester libre les dix prochaines semaines avant son incarcération, en payant une caution d’un million de dollars, afin de lui permettre de garder son travail dans un garage d’Ozone Park, où Jérôme Asaro occupe "les réclamations d’assurance” et le “service client”. D’ailleurs, le patron de Jérôme Asaro et propriétaire du garage était venu témoigner de son affection et du sérieux du Soldat de la famille Bonanno devant le juge fédéral, déclarant que si “Jerry était incarcéré”, il ne savait pas comment son garage “pourrait fonctionner”. Michael Mancuso avait été libéré de prison en 2019, après avoir purgé près de quinze années pour le meurtre d’un Associé de la famille Bonanno, Ralph “Randy” Pizzolo, alors que Jerôme Assaro a été libéré quant-à lui en 2020, après avoir purgé près de sept ans et demi de prison pour des faits de racket. Ces condamnations avaient entraîné pour les deux mafieux, près de trois années de liberté surveillée avec l’interdiction de côtoyer, de près ou de loin, des membres de la Cosa Nostra.

Lire la suite

REGLEMENT DE COMPTES DANS LA FAMILLE BONANNO ?

31 Juillet 2022, 08:16am

Publié par Xav

Vito et Joseph Grimaldi
Vito et Joseph Grimaldi

Vito Grimaldi, ancien Capitaine de la famille Bonanno est décédé récemment de cause naturelle à l’âge de quatre vingt trois ans. Vito Grimaldi au sein des Bonanno ce n’était pas n’importe qui. Il dirigeait en partie la faction Sicilienne, les “Zips”, avec l’aide de son fils, le Soldat et “ancien” Capitaine Joseph Jr. Je dis “ancien” car il y a près de trois ans, les Grimaldi ont été rétrogradés par l’actuel Parrain de la famille Bonanno, Michael “The Nose” Mancuso. Le motif ?, Michael Mancuso n’avait pas tellement apprécié que lors de son incarcération, les Grimaldi aient essayé de le renverser de son trône, en voulant donner les pleins pouvoirs au beau-fils de Vito Grimaldi et ancien Acting Boss de la famille Bonanno, Joseph Cammarano Jr . Ce dernier, qui vit avec Angela, la fille de Vito Grimaldi dans une maison modeste de Long Island, avait été nommé en 2015 par Michael Mancuso, “Street Boss”, pour assurer ses arrières pendant que le Parrain des Bonanno purgeait une peine de quinze années de prison depuis le pénitencier fédéral de Danbury dans l’État du Connecticut. A cette époque, il y avait une certaine confiance entre les deux hommes et Joseph Camarrano Jr pour fêter cette fulgurante ascension, invita une grande partie des membres de la famille Bonanno au restaurant Bocelli à Staten-Island quelques jours avant les fêtes de noël. Une réception qui fut une aubaine pour les agents fédéraux, qui n'ont pas hésité à prendre une multitude de photos pour l’occasion. Malgré son incarcération, Michael Mancuso recevait beaucoup d’informations venant de New-York, par le biais de son neveu et Soldat, Frank Santoro, qui venait lui rendre en visite en prison, mais aussi entre autre par Vincent “Vinnie TV” Badalamenti, un proche de Michael Mancuso, qui avait déjà servi d’Acting Boss des Bonanno entre 2010 et 2012. Très rapidement, il apprit que Joseph Cammorano Jr s’était réuni en 2017, soit une année après son repas au Bocelli, avec l’ensemble des Capitaines de la famille Bonanno pour essayer d'être nommé officiellement nouveau Parrain de la famille. Un manque de respect flagrant que Michael Mancuso ne voulait pas laisser passer. 

Joseph Cammarano Jr
Joseph Cammarano Jr

Des tensions ont commencé à resurgir au sein de la famille Bonanno, entre deux factions, les pro Mancuso et les pro Cammarano Jr. Pour éviter que cela dégénère, les fédéraux ont décidé de transférer Michael Mancuso dans une autre prison fédérale, à Seagoville dans l’État du Texas. Ces tensions furent confirmées par la suite grâce au témoignage de l’ancien Soldat Thomas “Sharkey” Carrube lors du dernier procès pour racket de Joseph Cammarano Jr. Il confirma avoir eu à plusieurs reprises des discussions à ce sujet avec Vincent Badalmenti. Vinny TV qui est resté sous le radar du gouvernement fédéral depuis sa libération de prison en 2013, expliqua qu’il était très « énervé » du comportement de l’avocat de John Zancocchio, qui avait indiqué que Vincent Badalamenti servait de “Consigliere” pour Michael Mancuso. Dans les enregistrements effectués par Thomas Carrube, Vincent Badalamenti lui expliqua qu’il voulait envoyer « quelqu’un à son bureau pour lui casser la gueule », chose qui heureusement n’arrivera jamais. Suite à cet enregistrement, l’avocat de John Zancocchio s’était défendu en affirmant qu’il avait seulement « utilisé les preuves gouvernement, pour essayer de convaincre le jury que son client n’était pas coupable », tout en ironisant sur sa situation : « S’il me cherche, je suis à mon bureau six jours par semaine et je n’ai jamais vu personne ». En 2019, à sa sortie de prison, Michael Mancuso fit le ménage dans sa famille et décida de rétrograder les Grimaldi, Joseph Cammarano Jr et l’ancien Consigliere John Zancocchio, au simple rang de Soldat, en le mettant sous la tutelle d’un Capitaine à la solde de Michael Mancuso,une humiliation. Malgré le fait d’avoir été rétrogradé, Vito Grimaldi, qui gèrait avec sa famille la célèbre boulangerie Grimaldi Bakery dans le Queens, continuait à rendre hommage à la famille Bonanno.

Michael Mancuso
Michael Mancuso

Avec le décès de Vito Grimaldi, on aurait pu penser que les tensions entre ces deux factions auraient pu s'apaiser, au moins un minimum, ce ne fut pas le cas. Lors d’un enterrement d’un membre de la Cosa Nostra, les mafieux ont tendance à mettre leur rancœur de côté, le tout étant de rendre un dernier hommage à celui qui a servi la famille pendant toute ces années. Alors que certains membres de la famille Bonanno étaient réunis au salon funéraire pour saluer une dernière fois Vito Grimaldi, Michael Mancuso aurait envoyé plusieurs individus de sa faction, le Soldat, John “Johnny Mulberry” Sciremammano, l’Acting Capo, Ernest “Ernie” Aiello et le soldat John Spirito Jr pour mettre le “bordel” pendant la cérémonie. Après les hurlements, les trois mafieux se sont dirigés devant Joseph Cammarano Jr, à qui Michael Mancuso lui aurait interdit de se rendre à la cérémonie religieuse de son beau-père, pour y demander des comptes. Une altercation éclata entre les quatre hommes avant qu’un groupe de motards, proche de Joseph Cammarano Jr, lui serait en venu en aide, en frappant et en expulsant John Sciremammano, l’Acting Capo, Ernest Aiello et le soldat John Spirito Jr manu militari du salon funéraire. Cette scène surréaliste et même si elle fut démentie par l’avocat de Michael Mancuso, démontre que les tensions dans la famille Bonanno ne sont pas prêtent de s’arrêter et démontre également une certaine fragilité pour l’actuel Parrain de la famille Bonanno, prêt à envoyer plusieurs de ses hommes en pleine cérémonie religieuse pour y régler ses comptes. C’est une situation instable et dangereuse. Michael Mancuso qui a été inculpé en Mars dernier pour avoir violé à plusieurs reprises ses contraintes liées à sa libération conditionnelle à surement était très énervé de voir Joseph Cammarano Jr lui désobéir et de constater surtout, un groupe de motards, non affilié à la famille Bonanno, se rendre à la cérémonie d’un membre de la Cosa Nostra. Il est difficile de savoir si des représailles auront lieu après cet évènement. Si rien n’est fait, les membres de la famille Bonanno battus ce jour-là demanderont sûrement des représailles et s' il y en a, les fédéraux pourraient très bien s’en mêler. La famille Bonanno serait-elle devenue la future famille Colombo ?. La suite au prochaine épisode.

Lire la suite

L'UNDERBOSS DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE PLAIDE COUPABLE

10 Juillet 2022, 08:26am

Publié par Xav

L’Underboss de la famille de Philadelphie, Steven “HandSome Steve” Mazzone, vient d’accepter un accord de plaidoyer avec les procureurs, près d’un mois après que Domenic Grande ait effectué la même démarche. Les charges retenues contre Steven Mazzone étaient certes moins lourdes que celles de Domenic Grande, mais la perspective de tenter sa chance dans un procès fédéral et de se faire condamner, pouvait amener l’Underboss de la famille de Philadelphie à passer plusieurs années derrière les barreaux. Pourtant, la prison, Steven Mazzone l’a connaît très bien. Au début des années 2000, suite au témoignage de Ralph Natale, Steven Mazzone avait été inculpé de plusieurs meurtres, de racket, d’extorsion et de bookmaking. Acquitté des charges les plus importantes, celles de meurtre, Steven Mazzone sera tout de même condamné à neuf années derrière les barreaux et sortira de prison en 2008. Avec cet accord, l’Underboss de la famille de Philadelphie accepte de reconnaître sa culpabilité sur des charges de racket et de passer au maximum près de quatre ans derrière les barreaux. Concernant son frère, Sonny Mazzone, Soldat dans cette organisation criminelle, il a accepté lui aussi un accord assez avantageux avec les procureurs et sera condamné à une peine maximale de deux ans de prison. C’était sa première condamnation dans une affaire fédérale. Avec ces accords passés récemment, d’autres membres de la famille de Philadelphie, eux aussi inculpés, ont décidé de changer de stratégie. Le Soldat Joseph “Joey Electric” Servidio, qui purge actuellement une peine de quinze années pour trafic de drogue et l’Associé, Louis "Louie Sheep" Barretta, ont effectué une demande de changement de plaidoyer, une requête qui sera analysé dans les prochaines semaines. Un plaidoyer avec les procureurs étaient sans nul doute la meilleure des solutions pour Steven Mazzone au vu des nombreux enregistrements effectués par les fédéraux et surtout, d’un témoin du gouvernement prêt à témoigner dans des futurs procès contre les membres de la famille de Philadelphie. Alors même si le nom de ce témoin n’a pas été dévoilé, il aurait profité de son statut au sein de cette organisation, pour enregistrer une cérémonie d’intronisation de nouveaux membres dans la Cosa Nostra et où Steven Mazzone était l’un des participants.

Lire la suite

UN SOLDAT DE LA FAMILLE COLOMBO LIBÉRÉ APRÈS AVOIR PASSÉ VINGT DEUX ANS DERRIÈRE LES BARREAUX

19 Juin 2022, 09:27am

Publié par Xav

Vincent DeMartino
Vincent DeMartino

A la stupéfaction des procureurs, un juge fédéral a décidé de libérer de prison Vincent DeMartino, un Soldat de la famille Colombo, qui purgeait depuis les vingt deux dernières années, une peine de vingt cinq ans de prison pour une tentative de meurtre. Le motif ?, la juge a déclaré que le BOP, l’organisme qui gère l’ensemble des prisons fédérales aux États-Unis, n’a pas tenu compte des problèmes médicaux dont souffre le Soldat de la famille Colombo, qui est désormais âgé de soixante six ans : “Les problèmes de santé de Vincent DeMartino se sont détériorés avec son âge et l’attitude désinvolte du BOP présente des circonstances extraordinaires et impérieuses” déclara la juge dans son verdict. Vincent DeMartino avait été condamné à vingt cinq années de prison dans la tentative de meurtre manquée sur un Capitaine de la famille Colombo, Joseph “Joe Campy” Campanella en 2001. Ce dernier gérait un crew de plusieurs Soldats et Associés très actif dans l’extorsion et le racket. Le problème est que Joseph Campanella était un proche de l’ancien Acting Boss des Colombo, Vittorio “Vic” Orena et même près de dix ans après la fin de la troisième guerre interne au sein de cette famille mafieuse, il y avait toujours une rivalité entre les membres proches de la faction Persico et ceux qui avaient aidé à l’époque Vittorio Orena pour accéder au pouvoir. Un jour, alors que Joseph Campanella essayait de mettre une chaise de plage dans le coffre de sa voiture, près de son domicile de Coney Island, Vincent DeMartino s’approcha de lui et lui tira à quatre reprises. Blessé aux jambes et aux bras, Joseph Campanella s’en sortira miraculeusement et décidera par la suite de coopérer avec les autorités. 

Wiliam Cutolo
Wiliam Cutolo

Ce n’est pas la première fois que Vincent DeMartino avait eu des problèmes avec la justice. En 1983, il a été reconnu coupable d’avoir menacé de tuer un individu qui lui devait de l’argent. Pour essayer de le “convaincre”, Vincent DeMartino avait cassé toutes les fenêtres de son domicile à la batte de baseball. En 1985 il fut reconnu coupable de vol à main armé et en 1999, il fut soupçonné, mais jamais inculpé, d’avoir participé au meurtre de William “Wild Bill” Cutolo, une personnalité de la famille Colombo et un ancien proche de Joseph Campanella. Depuis son incarcération, Vincent DeMartino a été identifié comme un “détenu modèle”, mais qui a commencé à souffrir de nombreux problèmes de santé, donc des problèmes "ophtalmologiques" très graves, selon la juge : “Ce dossier démontre la volonté du BOP de minimiser les problèmes de santé de Vincent DeMartino ou de retarder le traitement de ses différents problèmes. Le BOP n’est pas un simple geôlier, il se doit de maintenir et d’assurer la santé des détenus dont il en a la garde” déclara de nouveau la juge dans son rapport. Quelques jours après ce verdict, Vincent DeMartino a été libéré de prison et est retourné à New-York dans son domicile familial. Il est fort probable que les procureurs fédéraux ne décident de ne pas faire appel de ce jugement, en effet, Vincent DeMartino devait être libéré officiellement de prison dans un peu plus de deux ans. 

Lire la suite

DOMENIC GRANDE CAPITAINE DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE PLAIDE COUPABLE

27 Mai 2022, 08:59am

Publié par Xav

Joseph Merlino et Domenic Grande
Joseph Merlino et Domenic Grande

Ce n'était qu’une question de semaines avant que le Capitaine de la famille de Philadelphie, Domenic “Baby Dom” Grande, accepte un accord de plaidoyer avec les procureurs fédéraux, c’est désormais chose faite. Cette semaine, l’une des étoiles montantes de la Cosa Nostra à Philadelphie, a accepté de plaider coupable de complot, d’extorsion et de trafic de drogue, avec à la clé une peine maximale de sept ans et demi derrière les barreaux. Mais comme d’habitude et je le répète, dans ce genre d'affaires, seul le juge fédéral aura le dernier mot et pourra très bien augmenter ou réduire la peine de prison à sa guise, selon des critères bien spécifiques, comme les délits effectués par l'accusé dans le passé. Mais le problème, est que même si Domenic Grande est identifié comme un membre influent de la famille de Philadelphie et qu’il a été suspecté dans plusieurs meurtres encore non élucidés, il n’a jamais purgé une seule peine de prison et cela jouera grandement à son avantage. Inculpé en Décembre 2020 avec une multitude de gangsters de Philadelphie, dont l’actuel Underboss de la famille de Philadelphie, Steven “HandSome” Mazzone, Domenic Grande a très vite compris que de tenter sa chance dans un procès fédéral pouvait se juger problématique au vu des nombreuses preuves, dont de nombreux enregistrements, démontrant que le Capitaine de la famille de Philadelphie était très impliqué dans certains trafics à Atlantic City, dont celui de la drogue. La faute à qui ?, à un informateur du FBI, un membre de la famille de Philadelphie travaillant sous couverture avec les fédéraux et dont l’identité à ce jour reste encore incertaine. Mais dans cette famille de la Cosa Nostra, habituée à ce genre de scénarios, l’inculpation de plusieurs de ses membres à cause d’un informateur est loin d’être surprenante. Habituée au style “bling bling” et n’hésitant pas à s’afficher sur les réseaux sociaux lors de soirées arrosées, la famille de Philadelphie à toujours été un peu à part au niveau de la conception des règles imposées dans les autres familles de la Cosa Nostra. 

Atlantic City
Atlantic City

Les affaires liées à des membres de la Cosa Nostra peuvent durer plusieurs années. On se souvient que pour pouvoir seulement inculper l’ancien Parrain de la famille Bonanno, Joseph “The Ear” Massino, les fédéraux avaient mis pratiquement sept années. Dans l’affaire sur les membres de la famille de Philadelphie, les premier éléments de preuves ont commencé à être reconstitués en 2016, avant des arrestations près de quatre années plus tard. Une fois l’informateur identifié par les fédéraux, celui-ci a commencé à parler de drogue, de cocaïne, à Domenic Grande, qui à cette époque, venait de récupérer l’équipe de Joseph Licata, jugé trop “tendre” par Joseph Merlino. L’informateur déclara à Domenic Grande qu’il pouvait transporter de la cocaïne, “d’un point A vers un point B”, avant que le Capitaine de la famille Philadelphie ne lui réponde par un simple “bien”. Essayant d'enchaîner sur ce trafic, Domenic Grande a très vite interrompu la discussion, un sujet trop délicat à ses yeux, demandant à l'informateur en chuchotant, de “faire attention”. Par la suite, les échanges ont continué et des affaires se sont développées. Domenic Grande aurait été enregistré à plusieurs reprises en train de discuter d'héroïne et de fentanyl un analgésique très puissant. Curieusement, dans ces échanges, Domenic Grande a toujours averti l’informateur, de “faire très attention” (aux fédéraux), une chose à laquelle ce dernier aurait répondu qu’il ne "bougeait pas” sans son accord. 

Anthony Nicodemo
Anthony Nicodemo

Mais même malgré cet accord passé avec les procureurs, Domenic Grande n’en n’a pas fini pour autant avec les fédéraux. En effet, le mois dernier, le FBI a notifié par courrier à certains membres de la famille de Philadelphie, qu’ils avaient été pris une nouvelle fois dans des écoutes en train de parler de prêt usuraire et de paris sportifs. Des perquisitions ont même eu lieu dans le domicile du Soldat Anthony Nicodemo, actuellement incarcéré pour le meurtre d’un ancien Associé, Gino DIPietro, mais également dans la maison de son propre père. Les enquêteurs n’ont pas voulu évoquer si cette nouvelle affaire était lié au meurtre de Gino DiPietro, alors que les fédéraux ont essayé pendant plusieurs années d’associer Domenic Grande à ce meutre effectué en pleine rue, un jour de Décembre en 2012. Cet assassinat sera jugé par les médias Américains, comme “le plus stupide » orchestré par la Cosa Nostra depuis de nombreuses années. En effet, seulement trente minutes après ce meurtre, Anthony Nicodemo fut arrêté par la police à son domicile, sa voiture personnelle qui avait été utilisée par le Soldat de la famille de Philadelphie pour commettre le crime était stationné tranquillement. A l'intérieur, les policiers avaient retrouvé, en plus de ses empruntes, une arme qui venait de “servir”. Les fédéraux ont toujours eu la certitude qu’Anthony Nicodemo n’avait servi “que” de chauffeur dans cette affaire et c’est d'ailleurs sur cette accusation, que le Soldat de la famille de Philadelphie, avait indiqué, lors d’un accord de plaidoyer, qu’il ne faisait que conduire le véhicule, sans indiquer bien entendu qui avait “appuyé” sur gâchette. Anthony Nicodemo a déjà purgé près dix ans de prison dans un pénitencier d’État, sur une peine comprise entre 25 et 50 ans derrière les barreaux. L’affaire sur le meurtre de Gino DiPietro est toujours ouverte. 

Lire la suite

ANDREW RUSSO ACTING BOSS DE LA FAMILLE COLOMBO EST DÉCÉDÉ - PARTIE 2

21 Mai 2022, 15:38pm

Publié par Xav

Ilario Sessa
Ilario Sessa

C’était une époque assez particulière. Quand la famille Colombo fut dans l’incapacité d’introniser de nouveaux membres, certains de ses Associés étaient devenus tellement importants, qu’ils avaient pratiquement le même pouvoir qu’un Soldat de la Cosa Nostra. De retour dans les rues de New-York, Andrew Russo décida alors très rapidement de regarnir les rangs des Colombo avec des nouveaux membres, mais pas n’importe lesquels. Selon le Capitaine, Anthony “Big Tony” Russo, qui deviendra par la suite un témoin du gouvernement, Andrew Russo voulait des personnes sachant “se servir de leur tête”, qu’ils sachent se servir “d’un flingue” et surtout, qu’ils puissent "encaisser des années de prison" en cas de nécessité pour la famille. Les deux noms qu’Andrew Russo avait en tête étaient les associés Ilario 'Fat Larry' Sessa et Francis “BF” Guerra. Le premier à très vite “appris” le métier en faisant partie d’un gang de rue à la botte d’un célèbre mafieux de la famille Colombo et informateur, un tueur sans pitié, Gregory Scarpa. Ilario Sessa était un dur à cuire, prêt à défendre les intérêts des Colombo sur un simple ordre, il savait se taire et détester les mouchards, il couchait toutes les cases pour Andrew Russo. Le second, Francis Guerra était certes qu’un simple Associé mais était craint et respecté auprès des autres membres de la Cosa Nostra. Dans la famille Colombo, Francis Guerra est considéré comme une « pointure », un individu qui a fait ses preuves, qui sait ramener de l’argent et surtout qui sait « fermer sa bouche ». Mais l’intronisation de ces deux nouveaux membres, qui auraient dû avoir lieu au sous-sol d’une maison appartenant à un Soldat de la famille, fut annulée après que les Colombos aient aperçus des fédéraux “en planque” près des lieux. Andrew Russo était fou de rage, comment les fédéraux ont pu avoir ce genre d’informations, il y avait forcément encore une taupe dans les rangs des Colombo.

Andrew Russo avait raison et quelques semaines après ces intronisations ratées, le FBI lança une opération de grande envergure sur plusieurs familles de la Cosa Nostra, menant à une centaine d’arrestations, dont Benjamin Castellazzo, Richard Fusco et Andrew Russo encore et toujours. En plus de l’arrestation de la hiérarchie de la famille Colombo, le FBI a arrêté les Capitaines Dennis “Fat Dennis” DeLucia, Reynold Maragni Anthony Russo. Les soldats Joseph Savarese, Ralph Scopo Jr et le membre non-intronisé Ilario 'Fat Larry' Sessa et tout ce beau monde vont se retrouver dans la même prison, le Métropolitan Center de New-York. C’est pendant un transfert dans un bloc de cette prison, dans une salle d’attente annexe, que les gangsters Colombo auraient pris l’initiative d’introniser Ilario Sessa dans la Cosa Nostra, devant les caméras de la prison. L’intronisation d’un membre dans un pénitencier fédéral est loin d’être courante et quand les procureurs fédéraux ont demandé aux services pénitentiaires de montrer cette vidéo, ces derniers se sont rapidement excusés d’avoir malencontreusement effacé toutes preuves pouvant prouver qu’Ilario Sessa était devenu un membre “fait” de la famille Colombo. Pour Andrew Russo, la chance commençait enfin à lui sourire. L’un des témoins dans son futur procès, le Capitaine, Paul “Paulie” Bevacqua venait de décéder de causes naturelles et Andrew Russo avait désormais les mains libres pour négocier un très bon accord de plaidoyer avec les procureurs. Ce fut le cas par la suite, en 2013, quand la juge fédérale Kiyo Matsumoto, qui connaît parfaitement les membres de la Cosa Nostra et en particulier ceux de la famille Colombo, déclara à la famille d’Andrew Russo, présente dans la salle d’audience, que ce dernier sera libéré de prison dans les deux mois, provoquant une grande scène de joie en plein tribunal. Initialement, Andrew Russo avait négocié avec les procureurs une peine de trente trois mois de prison, mais la juge avait décompté son incarcération provisoire, effectuée depuis son arrestation deux années auparavant.  A sa sortie, Andrew Russo profita de la baisse d’effectif des fédéraux chargés de la surveillance des familles de la Cosa Nostra pour réorganiser tranquillement les Colombo, jusqu’à une nouvelle arrestation en Septembre dernier. 

Malgré son âge avancé, Andrew Russo avait la Cosa Nostra dans son sang. Quelques mois après sa sortie de prison, les fédéraux avaient capté une conversation téléphonique où Andrew Russo indiquait à un membre de la famille Colombo : “Je ne peux pas m’en aller, je ne peux pas me reposer”. En réalité et par la suite, Andrew Russo attendait impatiemment que Théodore Persico termine sa probation, pour enfin lui donner ses galons et ainsi qu’il puisse devenir le nouveau Parrain de la famille Colombo. L’enterrement d’Andrew Russo à Brooklyn fut très suivi et une multitude de personnes, affiliées ou non à la Cosa Nostra étaient présentes pour lui rendre un dernier hommage. Dans l’esprit des fédéraux et du gouvernement fédéral, Andrew Russo était un membre d’une puissante organisation criminelle, qui n’hésitait pas une seule seconde à recourir à la violence pour arriver à ses fins, mais dans l’esprit de sa famille, Andrew Russo était quelqu’un d’aimant, qui adorer ses proches et en particulier sa petite-fille, qu’elle surnommait “papy”. Alors que le gouvernement fédéral reprochait à Andrew Russo, d'extorquer les gens, de blanchir son argent gagné frauduleusement et de faire du trafic de drogue, pour sa petite-fille, son grand père n’hésitait pas une seule seconde à aider les gens de son quartier en leur offrant des chèques cadeaux. Elle s’est également souvenue comment son grand-père adorait cuisiner : “ À chaque fois qu’il avait terminé de cuisiner, c’était un peu le bazar dans la cuisine, mais mon grand-père était tellement fier de pouvoir partager un repas avec toute sa famille”.

Lire la suite

DES MEMBRES DE LA FAMILLE GENOVESE INCULPÉS D'EXTORSION

7 Mai 2022, 07:28am

Publié par Xav

Joseph Celso et Anthony Romanello
Joseph Celso et Anthony Romanello

Près de dix années après qu’un jury l’ait acquitté d’extorsion dans un un procès fédéral, qui avait mis en lumière un témoin d'exception, en la personne de l’ancien Parrain de la famille Bonanno, Joseph “The Ear” Massino, le Capitaine de la famille Genovese Anthony “Rom” Romanello est de nouveau sous le feu des projecteurs, toujours pour les mêmes charges. Cette fois-ci les procureurs fédéraux accusent Anthony Romanello d’avoir demandé à un Soldat de son équipe, Joseph Celso et l’un de ses Associés, d’extorquer le propriétaire d’un restaurant Italien qui devait de l’argent à un bookmaker du Queens, d’origine Albanaise, une ancienne “vedette” de cinéma, qui travaillait pour le compte des Genovese. Cette affaire a commencé en 2017, quand le restaurateur a accumulé une dette de jeux à ce bookmaker, qui pour récupérer son argent, fit appel aux membres de la famille Genovese. Luan Bexheti de son vrai nom, est un Associé dans l’équipe d’Anthony Romanello et sait parfaitement que ce dernier est un “spécialiste” pour récupérer des dettes de jeux à des mauvais payeurs, à des individus récalcitrants. Âgé de quatre-vingt ans à cette époque, Anthony Romanello n’aurait pas hésité une seule seconde pour essayer de faire tout son possible afin de récupérer ces arriérés de jeu qui représentent plusieurs milliers de dollars.L’ensemble des accusés ont été inculpés d’extorsion, sauf le Soldat Joseph Celso, qui en plus, a été inculpé d’entrave à la justice pour avoir essayé, selon les procureurs fédéraux, d’essayer de “convaincre” le témoin de revenir sur ses déclarations. Devant le juge, Anthony Romanello, Joseph Celso et Luan Bexheti ont plaidé non-coupable et ont tous été libérés sous caution après avoir payé respectivement, 500 000 dollars, 1 million de dollars et 100 000 dollars de caution, avant de quitter le tribunal fédéral tout sourire devant les médias Américains présents pour l’occasion. 

Lire la suite

ANDREW RUSSO ACTING BOSS DE LA FAMILLE COLOMBO EST DÉCÉDÉ - PARTIE 1

2 Mai 2022, 17:19pm

Publié par Xav

L’Acting Boss de la famille Colombo, Andrew “Andy Mush” Russo, inculpé, en Septembre dernier, dans une vaste affaire de racket, est décédé à l’âge de quatre vingt sept ans. Cousin du légendaire Parrain de la famille Colombo, Carmine “The Snake” Persico, Andrew Russo avait, dès son arrestation, été incarcéré au Métropolitan Center de New-York, avant que des problèmes de santé, des soupçons de démence, oblige un juge fédéral de le libérer sous caution à hauteur de dix millions de dollars. Son avocat reste encore dubitatif sur la volonté des procureurs d’avoir voulu l’emprisonner au vu de ses antécédents médicaux : “Il avait un certain nombre de problèmes de santé. Il n’allait déjà pas très bien avant son arrestation, c’est pour cela que nous avons réussi à le faire libérer sous caution. Andrew Russo a pu au moins partir entouré de sa famille et non derrière les barreaux”. Mais dans cette énième affaire pour Andrew Russo et malgré des problèmes médicaux, l’Acting Boss de la famille Colombo gérait encore d’une main de fer la plus petite famille de la Cosa Nostra à New-York, avertissant qu’il n'hésiterait pas une seule seconde à utiliser la violence. Quelques semaines avant son arrestation, il avait déclaré à un membre de la famille Colombo : “Je n’hésiterai pas et je n’ai jamais hésité, à faire du mal à une personne qui s’écarte de la ligne qu’on essaye de construire » déclara Andrew Russo. Les procureurs fédéraux avaient accusé Andrew Russo et l’ensemble de sa hiérarchie, d’avoir utilisé l'extorsion et la menace pour racketter des représentants syndicaux attachés au domaine de la construction, dont le ciment qui est considéré comme “l’or Italien” selon le FBI.

Né au milieu des années 1930, Andrew Russo a très vite travaillé pour la famille Colombo avec l'aide de son mentor et cousin Carmine Persico. Au début des années 1960, Carmine Persico était un important Capitaine de la famille Colombo, mais il ne pouvait pas introniser Andrew Russo, qui était encore un simple Associé, dans la famille Colombo. La raison ?, Carlo Gambino, Parrain de la famille du même nom et Capi Di Tutti Capi, chef de la Commission, avait décidé de fermer “les livres” de manière prolongé afin d’éviter que les fédéraux ne mettent trop de “pression” aux familles de la Cosa Nostra. En 1973, Carmine Persico purgeait une peine de huit années de prison pour extorsion et prêt usuraire et c’est seulement trois années plus tard, en 1976, que la Commission donna l’autorisation aux familles de la Cosa Nostra de pouvoir introniser de nouveaux membres. Forcément, Andrew Russo figurait en haut de la liste et logiquement, il fut l’un des premiers à devenir nouveau Soldat de la famille Colombo. Un an plus tard, Andrew Russo sera nommé au poste de Capitaine, grâce à qui ? toujours grâce à Carmine Persico qui allait devenir le nouveau Parrain de la famille Colombo. En 1986, Andrew Russo sera condamné à dix années de prison pour racket et extorsion et à sa sortie, en 1994, il se retrouve devant une famille Colombo complètement décimée. La famille Colombo est une famille dysfonctionnelle. Deux années auparavant, une faction proche de Vic Orena, qui avait à cette époque le titre d’Acting Boss, était en conflit ouvert avec d'autres membres, proches quant-à eux, de la faction Persico, dans un seul but, prendre le pouvoir. Cette troisième guerre des Colombo prendra fin avec l’arrestation et la condamnation de Vic Orena pour racket en 1992, mais pendant ces deux années de transition, la famille Colombo se retrouva avec aucune hiérarchie. A cette époque, Carmine Persico, qui avait conservé son titre de Parrain, purgeait une peine de cent années de prison dans le procès dit de la “Commission” et selon ses dires, il n’y avait plus personne de “viable” au sein de la famille Colombo pour transmettre ses ordres dans la rue. 

La sortie de prison d’Andrew Russo fut une réelle aubaine pour Carmine Persico qui le nomma directement nouvel Acting Boss, avec plusieurs objectifs : Reconstruire la famille Colombo, rétablir certains business perdus après le conflit Orena/Persico et surtout, établir des partenariats avec d’autres familles de la Cosa Nostra en dehors de New-York. Mais cette réorganisation fut de courte durée et deux ans après avoir pris ses nouvelles fonctions, Andrew Russo sera de nouveau inculpé de plusieurs charges fédérales et purgera quelques années dans un pénitencier fédéral. A sa sortie, en 2006, la famille Colombo était gérée par Thomas Gioeli, un ancien tueur à gage, qui avait pris la relève d’Andrew Russo en attendant que sa liberté surveillée se termine. Le problème est que certains membres des Colombo n’avaient pas tellement confiance en Thomas Gioeli et surtout en sa faculté de pouvoir reconstruire durablement la famille. En 2008, Thomas Gioeli se fera arrêté dans une affaire de racket et de meurtre et les Colombo découvriront alors, une nouvelle fois, qu'avec ces arrestations, que certains de ses membres étaient devenus des informateurs pour le gouvernement. Après la condamnation de Thomas Gioeli, les Colombo ont alors décidé de nommer Ralph De Leo, un gangster de la Nouvelle-Angleterre, pour prendre le relais. Ralph DeLeo était à la base un Associé à la famille Patriarca qui purgeait une peine de plusieurs dizaines d’années de prison pour braquage. Au milieu des années 1980, dans une prison fédérale, il se lie d’amitié avec Alphonse Persico, qui lui promit de le faire introniser dans la famille Colombo à sa sortie de prison. Mais une fois libérée, en 1997, la Commission avait bloqué les nouvelles intronisations dans la famille Colombo en raison de cette 3ème guerre interne qui avait sévit au début des années 1990. Il faudra alors attendre une réunion exceptionnelle de la Commission afin que celle-ci autorise finalement les Colombo à initier de nouveaux membres. Ralph DeLeo sera donc intronisé et à la surprise générale, deviendra quelques années plus tard, nouvel Acting Boss en remplacement de Thomas Gioeli. Mais Ralph DeLeo n’avait aucune expérience dans ce domaine. Complètement dépassé par les évènements, Ralph DeLeo avait également une facilité à parler des activités criminelles de la famille Colombo au téléphone avec sa sœur, une vraie aubaine pour les fédéraux. Une année après sa fulgurante ascension Ralph DeLeo sera inculpé de racket et condamné à près de vingt ans de prison, nous étions en 2010, Andrew Russo pouvait reprendre la relève et devint nouvel Acting Boss de la famille Colombo, mais une nouvelle fois sa prise de fonction fut très vite écourtée par les fédéraux.

Lire la suite

ARRESTATIONS DANS LA FAMILLE GENOVESE

30 Avril 2022, 07:00am

Publié par Xav

Ralph Balsamo
Ralph Balsamo

Le FBI a procédé cette semaine à l’arrestation de six membres de la famille Genovese. Les Capitaines Nicholas Calisi et Ralph Balsamo. Les Soldats Michael Messina et John Campanella et leurs associés Michael Poli et Thomas Poli ont été accusés par la justice Américaine de racket, d’extorsion et jeux illégaux, des délits qui auraient été commis entre 2011 et 2022. Le procureur fédéral, chargé de cette enquête, a été très clair sur les différentes arrestations portées contre l’une des familles de la Cosa Nostra les plus importantes aux États-Unis : “De l’extorsion aux jeux, la Cosa Nostra continue, par n'importe quel moyen, de s’attaquer à des individus pour remplir ses coffres. Pendant des années, des membres de la famille Genovese ont terrorisé différentes communautés à New-York, en utilisant la violence pour arriver à leur fin”. Alors même si l’acte d’accusation a été engagé par des procureurs fédéraux New-Yorkais, il est fort à parier que la plupart des délits se sont déroulés également dans l’État de la Floride, où le Capitaine de la famille Genovese, Nicholas Calise y opère depuis Boca Raton. Devant le juge, Nicholas Calisi, Ralph Balsamo Michael Messina, John Campanella, Michael Poli et Thomas Poli ont tous plaidé non coupable et ont tous évité la case prison en payant des cautions de plusieurs centaines de milliers de dollars. En attendant une prochaine comparution, les membres de la famille Genovese seront “confinés” à domicile, avec l’interdiction d’avoir des contacts, de près ou de loin, avec des membres de la Cosa Nostra. Seuls les rendez-vous avec leurs avocats seront acceptés et c’est celui de Ralph Balsamo qui a commencé à lancer les premières salves sur les procureurs fédéraux en charge de cette enquête : “Il semble que le gouvernement fédéral ne puisse pas passer plus de trois mois sans arrêter des Italiens. Aujourd’hui c’est mon client qui a été impacté”. Les six accusés dans cette affaire risquent au maximum vingt ans de prison.

Lire la suite

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 > >>