Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

UN ACCORD DIFFICILEMENT ACCEPTABLE POUR LE PARRAIN DE LA FAMILLE BONANNO

27 Novembre 2022, 08:05am

Publié par Xav

L'ancien Parrain de la famille Bonanno, Joseph "The Ear" Massino, avait obtenu son surnom pour sa faculté à déjouer les pièces du gouvernement en matière de surveillance électronique. Aujourd'hui, le nouveau Boss, Michael "The Nose" Mancuso, n'a quant-à lui pas obtenu son surnom pour sa faculté à "flairer" l'arrivée des fédéraux dans le contrôle de ses différents business. En effet, depuis sa libération de prison, Michael Mancuso, qui était en liberté surveillée avec des conditions très strictes sur sa libération, aurait été aperçu, à plusieurs reprises, avec des différents membres de la Cosa Nostra. Outre des discussions avec certains de ses Capitaines, comme Jérôme Asaro, fils de Vincent ou encore Ernest "Ernie" Aiello, Michael Mancuso en aurait profité pour également discuter avec des membres de la famille Colombo et Genovese. Chose étonnante, les fédéraux n'auraient pas décidé de ces moments pour l'arrêter et aurait simplement attendu deux jours avant la fin de ses restrictions pour inculper le Parrain des Bonanno de plusieurs charges fédérales.

Michael Mancuso qui essaye, actuellement et difficilement, de négocier un accord de plaidoyer avec les procureurs, aurait été aperçu en l’espace d’un an, entre 2020 et 2021, en train de rencontrer des membres de la Famille Bonanno et également des familles Colombo et Genovese. Selon les procureurs, Michael Mancuso aurait été surpris en train de parler au Capitaine de la famille Genovese, Ralph Balsamo et alors que les fédéraux étaient en train d’enquêter sur les Genovese dans une histoire de racket. Au final, Michael Mancuso a réussi à se mettre d’accord avec les procureurs et accepterait une peine comprise entre cinq et onze mois derrière les barreaux. Le problème pour le Parrain de la famille Bonanno, c’est qu’au final, c’est toujours le juge fédéral qui aura le dernier mot et dans cette affaire, le juge est Nicholas Garaufis, un magistrat qui a vu passé dans son tribunal une multitude de membres de la Cosa Nostra. D’ailleurs, ce dernier a expressément demandé que Michael Mancuso déclare dans son tribunal, qu’il a rencontré des membres du crime organisé, de la Cosa Nostra. Une chose impossible a dire pour le Parrain de la famille Bonanno, qui trahirait directement son serment d’allégeance à cette organisation criminelle. Énervé, Michael Mancuso a préféré ne rien dire et de ce fait à décaler encore à plusieurs semaines la décision du juge dans cette affaire.

Lire la suite