Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

colombo

UN SOLDAT DE LA FAMILLE COLOMBO LIBÉRÉ APRÈS AVOIR PASSÉ VINGT DEUX ANS DERRIÈRE LES BARREAUX

19 Juin 2022, 09:27am

Publié par Xav

Vincent DeMartino
Vincent DeMartino

A la stupéfaction des procureurs, un juge fédéral a décidé de libérer de prison Vincent DeMartino, un Soldat de la famille Colombo, qui purgeait depuis les vingt deux dernières années, une peine de vingt cinq ans de prison pour une tentative de meurtre. Le motif ?, la juge a déclaré que le BOP, l’organisme qui gère l’ensemble des prisons fédérales aux États-Unis, n’a pas tenu compte des problèmes médicaux dont souffre le Soldat de la famille Colombo, qui est désormais âgé de soixante six ans : “Les problèmes de santé de Vincent DeMartino se sont détériorés avec son âge et l’attitude désinvolte du BOP présente des circonstances extraordinaires et impérieuses” déclara la juge dans son verdict. Vincent DeMartino avait été condamné à vingt cinq années de prison dans la tentative de meurtre manquée sur un Capitaine de la famille Colombo, Joseph “Joe Campy” Campanella en 2001. Ce dernier gérait un crew de plusieurs Soldats et Associés très actif dans l’extorsion et le racket. Le problème est que Joseph Campanella était un proche de l’ancien Acting Boss des Colombo, Vittorio “Vic” Orena et même près de dix ans après la fin de la troisième guerre interne au sein de cette famille mafieuse, il y avait toujours une rivalité entre les membres proches de la faction Persico et ceux qui avaient aidé à l’époque Vittorio Orena pour accéder au pouvoir. Un jour, alors que Joseph Campanella essayait de mettre une chaise de plage dans le coffre de sa voiture, près de son domicile de Coney Island, Vincent DeMartino s’approcha de lui et lui tira à quatre reprises. Blessé aux jambes et aux bras, Joseph Campanella s’en sortira miraculeusement et décidera par la suite de coopérer avec les autorités. 

Wiliam Cutolo
Wiliam Cutolo

Ce n’est pas la première fois que Vincent DeMartino avait eu des problèmes avec la justice. En 1983, il a été reconnu coupable d’avoir menacé de tuer un individu qui lui devait de l’argent. Pour essayer de le “convaincre”, Vincent DeMartino avait cassé toutes les fenêtres de son domicile à la batte de baseball. En 1985 il fut reconnu coupable de vol à main armé et en 1999, il fut soupçonné, mais jamais inculpé, d’avoir participé au meurtre de William “Wild Bill” Cutolo, une personnalité de la famille Colombo et un ancien proche de Joseph Campanella. Depuis son incarcération, Vincent DeMartino a été identifié comme un “détenu modèle”, mais qui a commencé à souffrir de nombreux problèmes de santé, donc des problèmes "ophtalmologiques" très graves, selon la juge : “Ce dossier démontre la volonté du BOP de minimiser les problèmes de santé de Vincent DeMartino ou de retarder le traitement de ses différents problèmes. Le BOP n’est pas un simple geôlier, il se doit de maintenir et d’assurer la santé des détenus dont il en a la garde” déclara de nouveau la juge dans son rapport. Quelques jours après ce verdict, Vincent DeMartino a été libéré de prison et est retourné à New-York dans son domicile familial. Il est fort probable que les procureurs fédéraux ne décident de ne pas faire appel de ce jugement, en effet, Vincent DeMartino devait être libéré officiellement de prison dans un peu plus de deux ans. 

Lire la suite

ANDREW RUSSO ACTING BOSS DE LA FAMILLE COLOMBO EST DÉCÉDÉ - PARTIE 2

21 Mai 2022, 15:38pm

Publié par Xav

Ilario Sessa
Ilario Sessa

C’était une époque assez particulière. Quand la famille Colombo fut dans l’incapacité d’introniser de nouveaux membres, certains de ses Associés étaient devenus tellement importants, qu’ils avaient pratiquement le même pouvoir qu’un Soldat de la Cosa Nostra. De retour dans les rues de New-York, Andrew Russo décida alors très rapidement de regarnir les rangs des Colombo avec des nouveaux membres, mais pas n’importe lesquels. Selon le Capitaine, Anthony “Big Tony” Russo, qui deviendra par la suite un témoin du gouvernement, Andrew Russo voulait des personnes sachant “se servir de leur tête”, qu’ils sachent se servir “d’un flingue” et surtout, qu’ils puissent "encaisser des années de prison" en cas de nécessité pour la famille. Les deux noms qu’Andrew Russo avait en tête étaient les associés Ilario 'Fat Larry' Sessa et Francis “BF” Guerra. Le premier à très vite “appris” le métier en faisant partie d’un gang de rue à la botte d’un célèbre mafieux de la famille Colombo et informateur, un tueur sans pitié, Gregory Scarpa. Ilario Sessa était un dur à cuire, prêt à défendre les intérêts des Colombo sur un simple ordre, il savait se taire et détester les mouchards, il couchait toutes les cases pour Andrew Russo. Le second, Francis Guerra était certes qu’un simple Associé mais était craint et respecté auprès des autres membres de la Cosa Nostra. Dans la famille Colombo, Francis Guerra est considéré comme une « pointure », un individu qui a fait ses preuves, qui sait ramener de l’argent et surtout qui sait « fermer sa bouche ». Mais l’intronisation de ces deux nouveaux membres, qui auraient dû avoir lieu au sous-sol d’une maison appartenant à un Soldat de la famille, fut annulée après que les Colombos aient aperçus des fédéraux “en planque” près des lieux. Andrew Russo était fou de rage, comment les fédéraux ont pu avoir ce genre d’informations, il y avait forcément encore une taupe dans les rangs des Colombo.

Andrew Russo avait raison et quelques semaines après ces intronisations ratées, le FBI lança une opération de grande envergure sur plusieurs familles de la Cosa Nostra, menant à une centaine d’arrestations, dont Benjamin Castellazzo, Richard Fusco et Andrew Russo encore et toujours. En plus de l’arrestation de la hiérarchie de la famille Colombo, le FBI a arrêté les Capitaines Dennis “Fat Dennis” DeLucia, Reynold Maragni Anthony Russo. Les soldats Joseph Savarese, Ralph Scopo Jr et le membre non-intronisé Ilario 'Fat Larry' Sessa et tout ce beau monde vont se retrouver dans la même prison, le Métropolitan Center de New-York. C’est pendant un transfert dans un bloc de cette prison, dans une salle d’attente annexe, que les gangsters Colombo auraient pris l’initiative d’introniser Ilario Sessa dans la Cosa Nostra, devant les caméras de la prison. L’intronisation d’un membre dans un pénitencier fédéral est loin d’être courante et quand les procureurs fédéraux ont demandé aux services pénitentiaires de montrer cette vidéo, ces derniers se sont rapidement excusés d’avoir malencontreusement effacé toutes preuves pouvant prouver qu’Ilario Sessa était devenu un membre “fait” de la famille Colombo. Pour Andrew Russo, la chance commençait enfin à lui sourire. L’un des témoins dans son futur procès, le Capitaine, Paul “Paulie” Bevacqua venait de décéder de causes naturelles et Andrew Russo avait désormais les mains libres pour négocier un très bon accord de plaidoyer avec les procureurs. Ce fut le cas par la suite, en 2013, quand la juge fédérale Kiyo Matsumoto, qui connaît parfaitement les membres de la Cosa Nostra et en particulier ceux de la famille Colombo, déclara à la famille d’Andrew Russo, présente dans la salle d’audience, que ce dernier sera libéré de prison dans les deux mois, provoquant une grande scène de joie en plein tribunal. Initialement, Andrew Russo avait négocié avec les procureurs une peine de trente trois mois de prison, mais la juge avait décompté son incarcération provisoire, effectuée depuis son arrestation deux années auparavant.  A sa sortie, Andrew Russo profita de la baisse d’effectif des fédéraux chargés de la surveillance des familles de la Cosa Nostra pour réorganiser tranquillement les Colombo, jusqu’à une nouvelle arrestation en Septembre dernier. 

Malgré son âge avancé, Andrew Russo avait la Cosa Nostra dans son sang. Quelques mois après sa sortie de prison, les fédéraux avaient capté une conversation téléphonique où Andrew Russo indiquait à un membre de la famille Colombo : “Je ne peux pas m’en aller, je ne peux pas me reposer”. En réalité et par la suite, Andrew Russo attendait impatiemment que Théodore Persico termine sa probation, pour enfin lui donner ses galons et ainsi qu’il puisse devenir le nouveau Parrain de la famille Colombo. L’enterrement d’Andrew Russo à Brooklyn fut très suivi et une multitude de personnes, affiliées ou non à la Cosa Nostra étaient présentes pour lui rendre un dernier hommage. Dans l’esprit des fédéraux et du gouvernement fédéral, Andrew Russo était un membre d’une puissante organisation criminelle, qui n’hésitait pas une seule seconde à recourir à la violence pour arriver à ses fins, mais dans l’esprit de sa famille, Andrew Russo était quelqu’un d’aimant, qui adorer ses proches et en particulier sa petite-fille, qu’elle surnommait “papy”. Alors que le gouvernement fédéral reprochait à Andrew Russo, d'extorquer les gens, de blanchir son argent gagné frauduleusement et de faire du trafic de drogue, pour sa petite-fille, son grand père n’hésitait pas une seule seconde à aider les gens de son quartier en leur offrant des chèques cadeaux. Elle s’est également souvenue comment son grand-père adorait cuisiner : “ À chaque fois qu’il avait terminé de cuisiner, c’était un peu le bazar dans la cuisine, mais mon grand-père était tellement fier de pouvoir partager un repas avec toute sa famille”.

Lire la suite

ANDREW RUSSO ACTING BOSS DE LA FAMILLE COLOMBO EST DÉCÉDÉ - PARTIE 1

2 Mai 2022, 17:19pm

Publié par Xav

L’Acting Boss de la famille Colombo, Andrew “Andy Mush” Russo, inculpé, en Septembre dernier, dans une vaste affaire de racket, est décédé à l’âge de quatre vingt sept ans. Cousin du légendaire Parrain de la famille Colombo, Carmine “The Snake” Persico, Andrew Russo avait, dès son arrestation, été incarcéré au Métropolitan Center de New-York, avant que des problèmes de santé, des soupçons de démence, oblige un juge fédéral de le libérer sous caution à hauteur de dix millions de dollars. Son avocat reste encore dubitatif sur la volonté des procureurs d’avoir voulu l’emprisonner au vu de ses antécédents médicaux : “Il avait un certain nombre de problèmes de santé. Il n’allait déjà pas très bien avant son arrestation, c’est pour cela que nous avons réussi à le faire libérer sous caution. Andrew Russo a pu au moins partir entouré de sa famille et non derrière les barreaux”. Mais dans cette énième affaire pour Andrew Russo et malgré des problèmes médicaux, l’Acting Boss de la famille Colombo gérait encore d’une main de fer la plus petite famille de la Cosa Nostra à New-York, avertissant qu’il n'hésiterait pas une seule seconde à utiliser la violence. Quelques semaines avant son arrestation, il avait déclaré à un membre de la famille Colombo : “Je n’hésiterai pas et je n’ai jamais hésité, à faire du mal à une personne qui s’écarte de la ligne qu’on essaye de construire » déclara Andrew Russo. Les procureurs fédéraux avaient accusé Andrew Russo et l’ensemble de sa hiérarchie, d’avoir utilisé l'extorsion et la menace pour racketter des représentants syndicaux attachés au domaine de la construction, dont le ciment qui est considéré comme “l’or Italien” selon le FBI.

Né au milieu des années 1930, Andrew Russo a très vite travaillé pour la famille Colombo avec l'aide de son mentor et cousin Carmine Persico. Au début des années 1960, Carmine Persico était un important Capitaine de la famille Colombo, mais il ne pouvait pas introniser Andrew Russo, qui était encore un simple Associé, dans la famille Colombo. La raison ?, Carlo Gambino, Parrain de la famille du même nom et Capi Di Tutti Capi, chef de la Commission, avait décidé de fermer “les livres” de manière prolongé afin d’éviter que les fédéraux ne mettent trop de “pression” aux familles de la Cosa Nostra. En 1973, Carmine Persico purgeait une peine de huit années de prison pour extorsion et prêt usuraire et c’est seulement trois années plus tard, en 1976, que la Commission donna l’autorisation aux familles de la Cosa Nostra de pouvoir introniser de nouveaux membres. Forcément, Andrew Russo figurait en haut de la liste et logiquement, il fut l’un des premiers à devenir nouveau Soldat de la famille Colombo. Un an plus tard, Andrew Russo sera nommé au poste de Capitaine, grâce à qui ? toujours grâce à Carmine Persico qui allait devenir le nouveau Parrain de la famille Colombo. En 1986, Andrew Russo sera condamné à dix années de prison pour racket et extorsion et à sa sortie, en 1994, il se retrouve devant une famille Colombo complètement décimée. La famille Colombo est une famille dysfonctionnelle. Deux années auparavant, une faction proche de Vic Orena, qui avait à cette époque le titre d’Acting Boss, était en conflit ouvert avec d'autres membres, proches quant-à eux, de la faction Persico, dans un seul but, prendre le pouvoir. Cette troisième guerre des Colombo prendra fin avec l’arrestation et la condamnation de Vic Orena pour racket en 1992, mais pendant ces deux années de transition, la famille Colombo se retrouva avec aucune hiérarchie. A cette époque, Carmine Persico, qui avait conservé son titre de Parrain, purgeait une peine de cent années de prison dans le procès dit de la “Commission” et selon ses dires, il n’y avait plus personne de “viable” au sein de la famille Colombo pour transmettre ses ordres dans la rue. 

La sortie de prison d’Andrew Russo fut une réelle aubaine pour Carmine Persico qui le nomma directement nouvel Acting Boss, avec plusieurs objectifs : Reconstruire la famille Colombo, rétablir certains business perdus après le conflit Orena/Persico et surtout, établir des partenariats avec d’autres familles de la Cosa Nostra en dehors de New-York. Mais cette réorganisation fut de courte durée et deux ans après avoir pris ses nouvelles fonctions, Andrew Russo sera de nouveau inculpé de plusieurs charges fédérales et purgera quelques années dans un pénitencier fédéral. A sa sortie, en 2006, la famille Colombo était gérée par Thomas Gioeli, un ancien tueur à gage, qui avait pris la relève d’Andrew Russo en attendant que sa liberté surveillée se termine. Le problème est que certains membres des Colombo n’avaient pas tellement confiance en Thomas Gioeli et surtout en sa faculté de pouvoir reconstruire durablement la famille. En 2008, Thomas Gioeli se fera arrêté dans une affaire de racket et de meurtre et les Colombo découvriront alors, une nouvelle fois, qu'avec ces arrestations, que certains de ses membres étaient devenus des informateurs pour le gouvernement. Après la condamnation de Thomas Gioeli, les Colombo ont alors décidé de nommer Ralph De Leo, un gangster de la Nouvelle-Angleterre, pour prendre le relais. Ralph DeLeo était à la base un Associé à la famille Patriarca qui purgeait une peine de plusieurs dizaines d’années de prison pour braquage. Au milieu des années 1980, dans une prison fédérale, il se lie d’amitié avec Alphonse Persico, qui lui promit de le faire introniser dans la famille Colombo à sa sortie de prison. Mais une fois libérée, en 1997, la Commission avait bloqué les nouvelles intronisations dans la famille Colombo en raison de cette 3ème guerre interne qui avait sévit au début des années 1990. Il faudra alors attendre une réunion exceptionnelle de la Commission afin que celle-ci autorise finalement les Colombo à initier de nouveaux membres. Ralph DeLeo sera donc intronisé et à la surprise générale, deviendra quelques années plus tard, nouvel Acting Boss en remplacement de Thomas Gioeli. Mais Ralph DeLeo n’avait aucune expérience dans ce domaine. Complètement dépassé par les évènements, Ralph DeLeo avait également une facilité à parler des activités criminelles de la famille Colombo au téléphone avec sa sœur, une vraie aubaine pour les fédéraux. Une année après sa fulgurante ascension Ralph DeLeo sera inculpé de racket et condamné à près de vingt ans de prison, nous étions en 2010, Andrew Russo pouvait reprendre la relève et devint nouvel Acting Boss de la famille Colombo, mais une nouvelle fois sa prise de fonction fut très vite écourtée par les fédéraux.

Lire la suite

LES PROCUREURS PROPOSENT DES ACCORDS DE PLAIDOYER A DES MEMBRES DE LA FAMILLE COLOMBO

13 Mars 2022, 16:57pm

Publié par Xav

Sept mois après avoir arrêté l’ensemble de la hiérarchie de la famille Colombo, les procureurs ont commencé à proposer des accords de plaidoyer dans un premier temps à Andrew “Andy Mush” Russo et Théodore “Teddy” Persico. Ce sont des offres que les membres de la famille Colombo peuvent très bien refuser, mais en cas de refus, ces derniers devront tenter leur chance dans un procès fédéral avec la possibilité de voir leur peine doublée voire triplé. Andrew Russo qui a le statut d’Acting Boss au sein des Colombo est âgé de quatre vingt sept ans et les procureurs lui auraient proposé entre six et sept années derrière les barreaux. Une ligne directrice que le juge fédéral décidera ou non de tenir compte, car au final ce sera lui qui aura le dernier mot, mais Andrew Russo est loin d’accepter ce genre de proposition et cela pour plusieurs motifs. Premièrement, l’Acting Boss de la famille Colombo doit passer dans les prochaines semaines des examens médicaux afin d’évaluer sa santé mentale. En effet, des premiers signes de démence ont incité les procureurs à lancer plusieurs examens, afin d’être certains qu’Andrew Russo puisse être apte à subir un procès fédéral. Deuxièmement, Andrew Russo est âgé de quatre vingt sept ans et accepter une offre pouvant le voir incarcérer près de sept ans dans un pénitencier fédéral équivaut à une condamnation à mort. L’avocat d’Andrew Russo a même ironisé sur ces offres de plaidoyer émanant des procureurs : “Mon client ne peut pas plaider coupable. Quand j’ai reçu un mail pour m’indiquer que les procureurs avaient envoyé des offres, j’ai bien rigolé”. Pour Théodore Persico cela est différent. Âgé de cinquante huit ans, les procureurs lui proposent le même accord qu’Andrew Russo, entre six et sept ans derrière les barreaux pour racket, mais aussi d’avoir outrepassé une douzaine de fois ses contraintes liées à sa liberté surveillée. Le but pour les procureurs est de mettre en prison le plus longtemps possible celui qui devait devenir dans les prochains mois le nouveau Parrain de la famille Colombo. Libéré d’une prison en 2020 après avoir été condamné pour le meurtre du Capitaine Joseph “Joey” Scopo Sr, Théodore Persico aurait, depuis sa libération, assisté à plusieurs reprises à des “réunions d’affaires” avec des membres de la famile Colombo dans une célèbre sandwicherie de Brooklyn, le “Brennan And Carr

En plus d’Andrew Russo, le Consigliere de la famille Colombo, Ralph DeMatteo, le Capitaine Richard Ferrara et l’Associé Thomas Costa ont chacun été libérés sous caution. Quant-à l’Underboss Richard “The Claw” Castellazzo, le Capitaine Vincent “Vinny Unions” Ricciardo et le Soldat Uvino, leurs demandes de libération ont été rejetées et ils restent donc incarcérés au Métropolitan Center de New-York. Vincent Ricciardo est détenu dans une section médicale de la prison et malgré différents appels de ses avocats pour le faire libérer sous caution, pour des motifs médicaux, les procureurs ont toujours insisté pour garder le Capitaine de la famille Colombo derrière les barreaux. Vincent Ricciardo est assisté dans sa défense par l’avocat qui avait fait acquitter le Capitaine de la famille Bonanno, Vincent Asaro dans le procès dit de la “Lufthansa”. La défense avait prétexté que l’état de santé de leur client s’était “aggravé” au point que Vincent Ricciardo était “proche” de la “mort”. Pour contrer ces arguments, les procureurs avaient montré au juge des photographies du Capitaine de la famille Colombo prisent en prison début Mars et démontrant que l’état de santé de Vincent Ricciardo était loin d’être préoccupant.

Lire la suite

LIBERATION SOUS CAUTION POUR CERTAINS MEMBRES DE LA FAMILLE COLOMBO

28 Janvier 2022, 18:05pm

Publié par Xav

Andrew Russo
Andrew Russo

Richard Ferrara, un Capitaine de la famille Colombo a été libéré sous contrôle judiciaire après avoir accepté de payer une caution de près de dix millions de dollars. En plus de cette libération, un Associé de longue date de la famille Colombo, Thomas Costa, qui aurait dû être intronisé dans la Cosa Nostra en automne dernier, a lui aussi été libéré après avoir payé une caution de sept cent mille dollars, une somme qu’il aurait obtenu après avoir hypothequé la maison de sa femme. Les procureurs fédéraux ont essayé par tous les moyens possible de garder en détention Richard Ferrara, prétextant que ce dernier avait assisté à plusieurs réunions importantes dans la famille Colombo, dont une, dans une célèbre sandwicherie de Brooklyn, le “Brennan And Carr”. Ce jour là, les membres de la famille Colombo auraient décidé qu’Andrew “Andy Mush” Russo dirigerait encore la famille jusqu’à la fin des contraintes judiciaires de Théodore “Teddy” Persico prévues en 2023. Mais selon les avocats de la défense Richard Ferrara est malade et ses problèmes médicaux ne sont pas compatibles avec une détention, surtout dans une prison aussi mal famé que le Métropolitan Center de New-York. Thomas Costa est connu comme un homme de main dans la famille Colombo. En Novembre 2020, il aurait été enregistré en train de parler à un autre Associé , sur un individu qu’il souhaitait intimider voire assassiner, déclarant : “Je vais mettre mon survêtement noire, mon putain de masque faciale et je vais me faufiler chez lui pour l’aider à réfléchir un peu”. Arrêté en même temps que les autres membres de la famille Colombo en Septembre dernier, Anthony Costa avait été inculpé de racket et de trafic de drogue. 

Michael Uvino
Michael Uvino

Les procureurs fédéraux ont tout de même réussi à convaincre le juge de laisser en détention, Michael Uvino, identifié comme un Capitaine de la famille Colombo. Pour essayer de convaincre le magistrat, les procureurs ont déclaré que Michael Uvino avait déjà été condamné par le passé pour des faits de violence et aurait été impliqué dans un projet d’extorsion avec Vincent Ricciardo, un autre Capitaine de la famille Colombo, maintenu quant-à lui en détention. Les avocats de la défense ont tout de même déclaré que Michael Uvino avait le covid et qu’il a fallu près deux semaines aux services pénitenciers du Métropolitan Center de New-York avant que leur client ne puisse enfin voir un médecin. D’ailleurs les conclusions du médecin seront sans appel. Michael Uvino n’avait pas de température et avait un taux d’oxygénation de 100 %, malgré le fait que ce dernier souffrait de fatigue, de toux et de difficulté à respirer après avoir effectué un effort. Quelques semaines auparavant, l’Acting Boss actuel de la famille Colombo, Andrew Russo avait lui aussi été libéré de prison pour raison de santé, mais sa situation à lui reste beaucoup plus compliqué. Âgé de quatre-vingt sept ans commencerait à souffrir de “démences” et les procureurs que des tests neurologiques soient effectués dans les prochaines semaines afin de savoir si Andrew Russo est apte ou non à subir un nouveau procès fédéral qui, si il est reconnu coupable, pourrait le voir terminer sa vie derrière les barreaux.

Lire la suite

LA COSA NOSTRA AUX ÉTATS-UNIS EN 2021

31 Décembre 2021, 10:59am

Publié par Xav

L’année 2021 se termine comme l’année dernière avec une pandémie liée au coranovirus avec ces avantages et ces inconvénients pour les familles de la Cosa Nostra. Les avantages, ils sont clairement d’ordre judiciaire. En effet, avec la prolifération du virus, qui touche les États-Unis et une bonne partie des prisons fédérales, les mafieux ont profité de la situation pour demander des demandes de libération, plus ou moins farfelues, avec les mêmes motifs : problèmes médicaux, incompatibilité à la détention. Dans la plupart des cas, les demandes de libération ont été acceptées, mais avec l’arrivée des vaccins, les membres de la Cosa Nostra se “cassent désormais les dents” pour essayer de sortir de prison. Au niveau des inconvénients, c’est forcément la perte du business, mais contrairement en 2020, où la ville de New-York avait instauré un confinement strict, 2021 fut plus clémente pour les familles de la Cosa Nostra qui ont pu reprendre une partie de leurs affaires dans le domaine de la construction et dans le ramassage des ordures : 

La famille Genovese :


Parrain : Liborio « Barney » Bellomo
Acting Boss : Michael “Mikey” Ragusa
Underboss : Ernest "Ernie" Muscarella
Consigliere : ?
Membres : + 220-250
Associés : + 1000

Une année 2021 encore très calme pour la famille Genovese, qui ne fit parler d’elle que pour une demande de libération, qui sera finalement rejetée, de l’un de ses Capitaines, Pasquale Parrello. Mais contrairement à 2020, la hiérarchie de la famille Genovese commence à se dessiner petit à petit. Au poste d’Acting Boss, laissé vacant depuis le décès en 2018 de Peter “Petey Red” DiChiara, Michael Ragusa, un proche de Liborio Bellomo aurait été confirmé. Cette nomination ne daterait pas de cette année et Michael Ragusa aurait été officialisé à ce poste dès 2018, soit quelques semaines après le décès de Peter DiChiara. En tant qu’Underboss, cette fonction aurait été confiée à Ernest Muscarella, un gangster de la vieille école, qui aurait passé quelques années derrière les barreaux au début des années 2000 après une condamnation pour racket. 

La famille Gambino :


Parrain : Lorenzo Mannino
Acting Boss : ?
Underboss : ?
Consigliere : Michael « Mickey Boy » Paradiso
Membres : + 200-220
Associés : + 1000

En 2021, la famille Gambino a perdu son Parrain, Peter “One Eye” Gotti, décédé dans la prison fédérale de Terre-Haute dans l’État de l’Indiana à l’âge de quatre vingt et un an.  Alors même si Peter Gotti avait gardé ce titre honorifique, qui arrangeait sans nul doute une partie des membres de la famille Gambino, Peter Gotti n’avait plus aucune influence sur les décisions familiales, surtout depuis que ce dernier a clairement indiqué au gouvernement fédéral, quelques mois avant sa mort, avoir fait une croix sur son passé criminel. Pour le remplacer, il ne ferait aucun doute que Lorenzo Mannino, digne successeur de Francesco Cali, reprenne la direction de la famille Gambino, même si aucune officialisation n'a eu lieu cette année. L’année 2021 sera aussi marquée par plusieurs décès. Outre celui de Peter Gotti, les Capitaines Vincent “Vinny A” Artuso, Anthony Scotto, ainsi que l’ancien Underboss de la famille Gambino sous l’ère Gotti, Frank Locascio sont décédés cette année.      

La famille Lucchese :


Parrain : Vittorio « Vic » Amuso
Acting Boss : Michael « Big Mike » DeSantis
Underboss : Patrick « Patty » DeRusso
Consigliere : Andrew DeSimone
Membres : + 100-140
Associés : + 1000

L’année 2020 s’était soldée par un procès retentissant au sein de la famille Lucchese, qui a vu la plupart de ses membres, dont : Steven Crea, Matthew Madonna, Christopher Londonio et l’Associé Terrence Caldwell condamnés à des peines de prison à perpétuité pour l’assassinat de l’ancien leader du Purple Gang Michael Meldish. Cette année fut relativement beaucoup plus calme pour la famille Lucchese qui est toujours gérée par Vittorio Amuso et ses fidèles. Contrairement à Peter Gotti, Vittorio Amuso, même incarcéré, gère encore d’une main de fer cette famille qui reste toujours enclin à différentes tensions entre certaines de ces factions. Mais les Lucchese continuent à gérer leur business avec au-dessus de leur tête, la préparation d’un dossier Rico contre cette nouvelle hiérarchie. 

La famille Bonanno :


Parrain : Michael « The Nose » Mancuso
Acting Boss : John « Johnny Skyway » Palazollo
Underboss : ?
Consigliere :
Membres : + 120-150
Associés : + 1000

Une année très calme pour la famille Bonanno et pour cause, le Parrain actuel, Michael “The Nose” Mancuso, qui est sorti d’une maison de transition en 2019, doit toujours rendre des comptes à des agents de probation. Alors face à cette situation, le calme absolu doit régner dans les rangs des Bonanno, sous peine que Michael Mancuso retourne derrière les barreaux purger le restant de sa peine. Mais malgré cela, Michael Mancuso avait tout de même réorganisé à sa manière et avant sa sortie, la famille Bonanno. Joseph Cammarano Jr et John Zancocchio, qui avaient, pendant un moment, repris les rènes des Bonanno pendant l’incarcération de Michael Mancuso ont été rétrogradés, ainsi que les Grimaldi, père et fils, Vito et Joseph, qui représentent la faction Sicilienne de la famille Bonanno. Michael Mancuso aurait très peu apprécié que Vito Grimaldi, beau-père de Joseph Cammarano Jr ait essayé de convaincre plusieurs membres de la famille Bonanno, de nommer son beau-fils comme nouveau Parrain, alors que Michael Mancuso était encore incarcéré dans la prison fédérale de Danbury. 

La famille Colombo :

Parrain : Théodore Persico (par la suite) ?
Acting Boss : Andrew « Andy Mush » Russo
Underboss : Benjamin « The Claw » Castellazzo
Consigliere : Ralph DiMatteo
Membres : + 110-130
Associés : + 1000

En Septembre dernier, le gouvernement fédéral a lancé une opération de grande envergure contre la famille Colombo. Près de quatorze membres ont été inculpés de délits fédéraux tenant de la loi Rico, dont l’ensemble de sa hiérarchie. Théodore Persico qui devrait reprendre les rênes de la famille Colombo après ses contraintes liées à sa liberté surveillée terminées, a été lui aussi arrêté et incarcéré au Métropolitan Center en attendant son procès. Cette enquête qui aura duré plusieurs années, aura mis en évidence la mainmise de la plus petite famille New-Yorkaise, dans le domaine de la construction.

La famille de Philadelphie :

Parrain : Joseph « Joey » Merlino
Acting Boss : Michael Lancellotti
Underboss : Steven « Handsomme Steve » Mazonne
Consigliere : Joseph « Uncle Joe » Ligambi - Francis Iannarella ?
Membres : + 50-70
Associés : + 500

Une année sans parler de la famille de Philadelphie serait quelque chose d'anormal. En 2021, Joseph Merlino a été libéré de toutes ses contraintes liées à sa liberté surveillée et pour fêter ça qu’a t’il fait ?, il est retourné à Philadelphie faire la fête avec des membres de sa famille. Cette venue créa un peu la surprise au sein des agences gouvernementales, qui sont persuadés que ces quelques jours de “vacances”, dans la ville de “l’amour fraternel” est loin d’être anodine. En effet, depuis l’inculpation de plusieurs membres hauts placés fin 2020, la date d’un futur procès reste encore à ce jour inconnue. La raison ? Les membres de la famille de Philadelphie demandent des procès séparés en raison du contexte lié au coronavirus, mais aussi en raison de divergences d’ordre administratif entre l’équipe de procureurs et les avocats de la défense. Les perspectives d’éventuelles condamnations font l’origine de plusieurs débats au sein de la famille de Philadelphie et il est fort probable que la présence de Joseph Merlino, sur place, était pour préparer une future réorganisation. 

La Famille de Détroit :

Parrain : Jack « Jacky The Kid » Giacalone
Acting Boss : Peter « Blackie » Tocco
Underboss : Anthony « Chicago Tony » LaPiana
Consigliere : ?
Membres : + 40-50
Associés : + 200

Resté loin des objectifs depuis de nombreuses années, Jack “Jackie The Kid” Giacalone considéré par les autorités fédérales comme l’actuel Parrain de la famille de Détroit, est apparu cette année devant un tribunal de Détroit, non pas pour des accusations liées à cette famille mafieuse qu’il gère depuis bientôt huit ans, mais pour des impôts impayés. En effet et selon la justice, Jack Giacalone aurait omis de payer ses impôts depuis le début des années 2000, accumulant près de 550 000 dollars d’impayés au Fisc Américain. Face à cette situation, la justice lui ordonna de rembourser, à l’aide d’un échéancier, cette somme où le risque pour le Parrain de la famille de Détroit de terminer en prison était bien réel. Cette histoire est assez surprenant pour un Parrain de la famille de la Cosa Nostra et connaissant la situation de la famille de Détroit, connu pour brasser des centaines de millions de dollars grâce à des délits dit “à col blanc”. Il n'empêche, que malgré cette histoire judiciaire, la famille de Détroit reste une organisation criminelle encore très active à Détroit, très difficile pour les autorités fédérales à infiltrer, en raison des liens du sang qui perdure encore dans cette famille. 

La Outfit de Chicago :

Parrain : Salvatore « Solly D » DeLaurentis
Acting Boss : Albert « Albie The Falcon » Vena
Underboss : James « Jimmy The Ice Pick » Inendino
Consigliere : Joseph « The Builder » Andriarchi
Membres : + 40-60
Associés : + 1000

Encore une année très calme pour la Outfit de Chicago qui continue à se restructurer petit à petit depuis le décès de John DiFronzo. Cette année, Michael Sarno, ancien Capitaine de Cicero s’est vu rejeté une nouvelle demande de libération pour des raisons de santé. Ce dernier, qui purge une peine de vingt-cinq années de prison, a été transféré récemment au MC Springfield dans l’État du Missouri, un centre de détention, qui fait office d’hôpital pour les prisonniers fédéraux. Sa date de sortie reste inchangée et est toujours fixée en Mai 2032.

La famille de Buffalo :
 

Parrain : Joseph Todaro Jr
Acting Boss : ?
Underboss : Domenico Violi
Consigliere : Victor Sansanese ?
Membres : + 30-40
Associés : + 100

La nouvelle de cette année pour la famille de Buffalo, est la sortie en semi-liberté de l’actuel Underboss, Domenico Violi. Cette décision de remettre partiellement en liberté un individu aussi impliqué dans le crime organisé que Domenico Violi avait surpris les autorités fédérales, mais aussi les services pénitentiaires, qui avaient indiqué que l’Underboss de la famille de Buffalo gardait une certaine “autorité” derrière les barreaux et “contrôlait” même certains détenus. Domenico Violi reste tout de même contraint à une surveillance renforcée lors de ces moments à l’extérieur des barreaux qu’il passe entièrement dans son domicile familial. En attendant, le Parrain de la famille de Buffalo, Joseph Todaro Jr, continué à gérer la Nova Pizzeria, l’une des pizzerias les plus populaires de Buffalo

La famille Patriarca :

Parrain : Carmen « The Cheese Man » DiNunzio
Acting Boss : Anthony DiNunzio ?
Underboss : Matthew « Good Matty » Guglielmetti Jr
Consigliere : Joseph « The Bishop » Achille
Membres : + 40-50
Associés : + 200 

Rien à signaler une nouvelle fois pour la famille Patriarca désormais gérer par Carmen DiNunizo surnommé the Cheese Man. A noter, que son frère, Anthony qui aurait repris certaines responsabilités en étant nommé Acting Boss, est désormais libéré de toutes ses contraintes liées à sa liberté surveillée.

La famille DeCavalcante :

Parrain : Charles « The Ear » Marjuri ?
Acting Boss : ?
Underboss : ?
Consigliere : Frank Nigro
Membres : + 40-60
Associés : + 200

Toujours aucune nouvelle sur la famille DeCavalcante, mais une chose est sûre, cette organisation criminelle reste encore bien implantée dans l’État du New-Jersey et a forgé de solides alliances avec la famille Gambino de New-York, la famille de Philadelphie, ou encore la famille Patriarca

Lire la suite

UN CAPITAINE DE LA FAMILLE COLOMBO OPÉRANT DEPUIS LA FLORIDE ACCUSÉ DE FRAUDE

27 Novembre 2021, 18:32pm

Publié par Xav

Thomas Farese
Thomas Farese

En 2012, les fédéraux avaient subi un revers de taille avec l’acquittement pour blanchiment d’argent de Thomas « Tom Mix » Farese. A cette époque, Thomas Farese occupait le poste de Consigliere de la famille Colombo, un poste qu’il supervisait depuis l’État de la Floride où Thomas Farese gère la plupart de ses activités. Le procès pour les fédéraux ne s’était pas déroulé comme prévu. Leur témoin clé, un ancien Capitaine, Reynold Maragni, avait été sévèrement discrédité par la défense, quand elle prouva que ce membre de la Cosa Nostra profitait de son statut de témoin du gouvernement pour continuer à enfreindre la loi. Après son acquittement Thomas Farese retourna en Floride et gardera son poste de Consigliere, un statut qu’il conservera jusqu’en 2019. Mais au lieu de profiter du soleil de la Floride pour y jouer au golf, ce dernier qui vit dans le dans le comté de Palm Beach, fait souvent la une des journaux du coin, mais pas pour de bonnes raisons. En Avril dernier, l’ancien Consigliere de la famille Colombo, ainsi que quatre de ses Associés, Pat Truglia, Domenic Gatto Jr, Christopher Cirri et Nicholas DeFonte ont été inculpés d’avoir comploté pour frauder plusieurs instituts de santé entre Avril 2017 et et Avril 2019. Thomas Farese et Pat Truglia se connaissent très bien. En 2012, quand Thomas Farese était inculpé de blanchiment d’argent, Pat Truglia était à ses côtés, mais pour se défendre quant-à lui d’accusations de prêts usuraire et de blanchiment d’argent, mais contrairement à Thomas Farese, Pat Truglia sera reconnu coupable et purgera quelques années de prison. Dans cette affaire et en cas de culpabilité, la plupart des protagonistes risquent près de dix années derrière les barreaux. 

Thomas Farese
Thomas Farese

Thomas Farese est loin d’être un inconnu des autorités fédérales basées en Floride. En 1978, alors simple Soldat de la famille Colombo, il aurait dirigé une énorme opération de contrebande de marijuana, une affaire qu’il gérait au-dessus d’un restaurant à Broward County. A cette époque, c’était la DEA qui avait supervisé cette affaire sensible, car elle incriminait également des politiques de l’État que Thomas Farese essayait de corrompre avec l’argent de la drogue. Arrêté en 1980 et condamné pour trafic de drogue, Thomas Farese sera condamné à trente années de prison, mais sera libéré en 1994. A sa sortie de prison, Thomas Farese reprend tout naturellement ses activités criminelles au sein de la famille Colombo. En 1996, la DEA, toujours elle, fait infiltrer plusieurs de ses agents dans trois clubs de striptease gérés par Thomas Farese dans le comté de Palm Beach, le Hialeah's Club Pink Pussycat, le Goldfinger et le Club Diamonds. Rapidement les fédéraux se rendirent compte que Thomas Farese, grâce à ces trois établissements, avait blanchi près d’un million de dollars. Arrêté en 1996, il sera condamné à dix années de prison et de nouveau libre en 2005. Mais suite aux dernières arrestations, les fédéraux ont décidé de porter de nouvelles accusations envers Thomas Farese et son bras droit, Pat Truglia. Il faut savoir que les fédéraux ont calculé les pertes engendrés par les entreprises pharmaceutiques, qui, forcés d’acheter différents produits aux mafieux, ont perdu près de vingt-cinq millions de dollars. Alors que les deux accusés risquaient à la base au maximum dix années de prison, Thomas Farese et Pat Truglia risquent désormais de passer les vingt prochaines années derrière les barreaux.

Lire la suite

RETOUR À LA CASE PRISON POUR UN CAPITAINE DE LA FAMILLE COLOMBO

3 Novembre 2021, 17:29pm

Publié par Xav

Joseph Amato Jr et son père
Joseph Amato Jr et son père

Joseph Amato, Capitaine de la famille Colombo opérant depuis Staten-Island, vient d’être condamné à près de six années de prison. C’est forcément une mauvaise nouvelle pour Joseph Amato, qui espérait, après avoir accepté un accord de plaidoyer en Mars dernier, une peine avoisinant les soixante trois mois de prison maximum, soit un peu plus de cinq ans. Dans cette enquête, tout a commencé par une vulgaire scène de ménage entre un Capitaine de la Cosa Nostra et sa petite-amie. Joseph Amato était jaloux et suspectait sa maîtresse de voir quelqu’un d’autre et pour se "rassurer", décida de placer un dispositif GPS sous la voiture de sa maîtresse afin de pouvoir suivre le moindre de ses déplacements. Selon le FBI, qui se saisira de cette affaire plusieurs mois plus tard, ce dispositif était retiré régulièrement par le Capitaine de la famille Colombo afin de pouvoir le recharger et le placer de nouveau discrètement sous le véhicule. Sauf qu’un jour, le GPS avait disparu et Joseph Amato, paniqué, appela le fournisseur pour essayer de le localiser. Après quelques recherches, celui-ci fut capté curieusement dans un dépôt de bus à Manhattan et c’est là que tout commença. Rapidement, les fédéraux s'aperçoivent que ce traceur appartenait à Joseph Amato et demanda alors à un juge fédéral la possibilité de pouvoir surveiller le téléphone du Capitaine de la famille Colombo, ainsi que ceux des membres de son équipe et quelques adresses mails. Le FBI se rendit très vite compte qu’en plus de surveiller étroitement sa petite amie, Joseph Amato et son équipe de Soldats était très impliqué dans le racket et l’extorsion. 

Joseph Amato Jr
Joseph Amato Jr

Une année avant son arrestation, la petite-amie de Joseph Amato s’était plaint que des employés d’un bar de Staten-Island, avaient montré des vidéos du Capitaine de la famille Colombo en train de flirter avec une autre femme. Face à cette situation, Joseph Amato demanda à son fils, Joseph Amato Jr et l’un de ses Associés, dénommé Anthony “Bugz” Silvestro, de faire comprendre “gentiment” aux employés de ce bar, de ne plus jamais manquer de respect au Capitaine de la famille Colombo. La violence, toujours la violence et Joseph Amato n’a jamais hésité une seule seconde à l’utiliser pour défendre ses intérêts, ceux de la famille Colombo et ceux de son fils. Un soir, dans boite de nuit de Staten-Island, Joseph Amato Jr avait été repris verbalement par un individu qui l’accusait de “manquer de respect à une femme”. Pour se défendre, Joseph Amato Jr n’utilisa pas la violence, mais demanda à l’individu en question s' il savait qui était son père, une question que ce dernier répondit négativement. Selon les procureurs, Joseph Amato Jr aurait alors demandé l’autorisation à son père de “casser la gueule” à celui qui lui avait manqué de respect, une proposition que Joseph Amato accepta sans sourciller. Selon les procureurs fédéraux , cette personne sera frappée à plusieurs reprises non pas par Joseph Amato Jr, mais par plusieurs Associés de la famille Colombo. 

Lire la suite

L'UNDERBOSS DE LA FAMILLE COLOMBO RESTERA DERRIÈRE LES BARREAUX

28 Octobre 2021, 16:41pm

Publié par Xav

En 2013, j'écrivais mon premier article sur Benjamin Castellazzo. A cette époque, il avait soixante quinze ans et était considéré comme l'Underboss de la famille Colombo. Inculpé en 2011 avec plusieurs membres de cette organisation criminelle, il venait d’être condamné à près de cinq ans et demi de prison pour racket. Benjamin Castellazzo est loin de l’image véhiculée par les médias ou les films racontant l’histoire de certains personnages de la Cosa Nostra. Malgré son statut au sein de la hiérarchie de la famille Colombo, Benjamin Castellazzo vit modestement avec sa femme dans un mobilhomme dans l’État du New-Jersey. D’ailleurs, lors d’une audience devant la juge fédérale Kiyo Matsumato, Benjamin Castellazzo avait essayé de sauver sa peau, en jouant sur la corde sensible, en déclarant qu’il qu’il ne touchait que 850 dollars par mois de prestation sociale, mais en réalité personne n’était dupe de la réelle situation financière de l’actuel Underboss de la famille Colombo. Après s’être fait passé pour une personne honnête, ayant travaillé une grande partie de sa vie et même si le FBI ne trouva aucune trace pour justifier ses propos, il trouva tout de même le temps de déclarer au juge, avant d’être emmené par les US Marshall, qu’elle ne le “verra plus dans cette cour ni dans un autre tribunal. J'y ai réfléchi au cours des deux dernières années et je ne suis pas fier de la vie que j'ai pu mener". A sa sortie de prison, Benjamin Castellazzo aurait pu se retirer, se mettre en “retraite”, mais malgré une grande famille avec de nombreux petits-enfants et de surcroît des problèmes de santé, il retournera très vite vers la famille Colombo. Dix années après sa dernière inculpation, “The Claw", comme il est surnommé dans la famille Colombo, la “Griffe”, pour sa capacité à gérer tout type de business, se voit encore arrêter, à l’âge de quatre vingt trois ans, dans une énième opération du FBI pour une multitude de délits fédéraux. Pourtant cette arrestation n’étonne nullement les procureurs fédéraux chargés des affaires relatives aux membres de la Cosa Nostra. En effet, dans la dernière opération du FBI sur la famille Colombo, l’âge moyen des mafieux arrêtés avoisine les soixante dix ans. Benjamin Castellazzo est incarcéré actuellement au Métropolitan Center de New-York avec, selon ses avocats : “l’objectif de lutter contre toutes les accusations retenues contre lui”.

Domicile de Benjamin Castellazzo
Domicile de Benjamin Castellazzo

Le carrière criminelle de Benjamin Castellazzo commence dans les années 1950, avec une condamnation à quelques années derrière les barreaux pour des vols de marchandises. Suite à cette condamnation, Benjamin Castellazzo commença à se rapprocher de la famille Colombo et à être de plus en plus actif dans le trafic de drogue, qui se soldera au final par une condamnation au milieu des années 1970. En 1995, nouvelle condamnation à huit années de prison après avoir été reconnu coupable d’avoir exploité une entreprise de jeux illégaux, spécialisée dans les jeux de cartes. Malgré un casier judiciaire assez chargé, les autorités fédérales venaient seulement d'identifier Benjamin Castellazzo comme un Capitaine de famille Colombo, nous étions alors au début des années 2000. A cette époque, il gérait, depuis son club Social, une équipe des Soldats, impliquée dans les prêts usuraires et les jeux. En raison de ses activités criminelles, il sera de nouveau condamné à trois ans de prison, une peine qu’il essayera déjà à cette époque de faire diminuer, prétextant divers problèmes médicaux. A sa sortie de prison, Benjamin Castellazzo prendra du galon et sera nommé le nouvel Underboss de la famille Colombo, un titre qu’il ne quittera plus jusqu’à ce jour. Selon le FBI  Benjamin Castellazzo essaya tant bien que mal, avec l’aide d’Andrew Russo comme Acting Boss, de maintenir à flot la famille Colombo, en intronisant de nouveaux membres et en restructurant une famille complètement désorganisée depuis que plusieurs de ses membres aient décidé de coopérer avec la justice. 

La famille de Benjamin Castellazzo soutient que ce dernier est père et un grand-père aimant, prêt à rendre service à ses voisins dans le besoin. C’est d’ailleurs une partie de la communauté, où habite actuellement l’Underboss de la famille Colombo, qui a écrit à un juge fédéral afin de lui demander d’accepter la demande de libération sous caution de Benjamin Castellazzo. L’incarcération pour une personne âgée de quatre vingt quatre ans est difficile, surtout quand un juge fédéral déclara que les conditions de détention au Métropolitan Center étaient “horribles et intenables”. Pourtant et malgré ces déclarations, le juge fédéral refusa la demande de libération sous caution de l’Underboss de la famille Colombo. Les conditions au Métropolitan Center sont certes difficiles, mais Benjamin Castellazzo reste un membre de la Cosa Nostra et de part sa position au sein de la hiérarchie mafieuse, peut être un danger pour la communauté. Le juge fédéral a clairement indiqué que Benjamin Castellazzo avait effectué un appel téléphonique en prison, recommandant à un individu non identifié de se débarrasser des téléphones portables en sa possession. Benjamin Castellazzo doit certes suivre un traitement médical assez lourd en prison, mais il a encore toute sa tête. tourné encore et toujours vers la Cosa Nostra.

Lire la suite

UN JUGE FEDERAL REFUSE LA DEMANDE DE LIBERATION SOUS CAUTION D'UN CAPITIANE DE LA FAMILE COLOMBO

9 Octobre 2021, 10:27am

Publié par Xav

Un juge fédéral de Brooklyn vient de refuser très fermement la demande de libération sous caution de Vincent Ricciardo, Capitaine de la famille Colombo, inculpé après une vaste opération du FBI en Septembre dernier. Pourtant les avocats de la défense ont essayé de jouer sur la corde sensible et avaient déclaré que leur client souffrait de nombreux problèmes cardiaques et qu’une incarcération pouvait lui être fatale. Mais les arguments de la défense sont tombés dans l’oreille d’un sourd et le juge fédéral affirma d’emblée, que Vincent Ricciardo était “un danger important pour la communauté” et que le risque “d’une fuite” était possible. Il faut dire que la “mini chasse à l’homme” lancée contre le Consigliere en exercice de la famille Colombo, Ralph DeMatteo, reste encore dans les esprits et le juge fédéral chargé de cette affaire ne veut prendre aucun risque. De plus, les enregistrements dévoilés par les procureurs le jour de ces arrestations sont assez dévastateurs pour Vincent Ricciardo. Dans l’un d’entre eux, le Capitaine de la famille Colombo demande très fermement à sa hiérarchie, l’autorisation d’assassiner un syndicaliste récalcitrant : “Nous enverrons des gens qu’il ne connait pas directement dans sa putain de maison”. Puis il continua : "Laissez-moi vous dire quelque chose. Vous savez quoi ? j’ai envie de lui tirer dessus devant sa femme et ses enfants. Vous pouvez déjà appeler la police car je vais m’en occuper”.

Pour la défense, Vincent Ricciardo est “tellement faible”, qu’il n’arrive même plus à mettre “ses chaussettes". Les procureurs fédéraux ont très vite ironisé sur cette situation, déclarant que “l’état de santé” du Capitaine de la famille Colombo ne l’avait pourtant pas empêché d’élaborer un complot afin de pouvoir assassiner une personne sans défense : “Ici nous parlons d’un membre de longue date d’une famille du crime organisée connue pour sa violence et dont le principal intéressé, de part son statut, à un rôle décisionnaire". Âgé de soixante-quinze ans, Vincent Ricciardo est dans la famille Colombo depuis plus de cinquante ans. Les procureurs ont également fait remarquer au juge, que malgré trois précédentes condamnations dans des affaires de racket, Vincent Ricciardo n’avait jamais essayé de se réinsérer et de quitter pour de bon la Cosa Nostra. Incarcéré actuellement dans une prison dans l’État de la Caroline du Nord, Vincent Ricciardo devrait prochainement être extradé vers New-York pour rejoindre ses collègues mafieux au Métropolitan Center, en attendant son procès dont la date reste encore à ce jour indéterminée. 

Lire la suite

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>