Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

VITO RIZZUTO TRANSGRESSE UNE REGLE DE LA COSA NOSTRA

23 Mai 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Rizzuto

VITO RIZZUTO TRANSGRESSE UNE REGLE DE LA COSA NOSTRA

La famille Rizzuto est la principale famille mafieuse implantée au Canada. Elle est depuis des années affiliée à la famille Bonanno de New-York. D’ailleurs, Vito Rizzuto le parrain actuel de la famille Rizzuto, est considéré par le FBI comme un membre initié de la famille Bonanno. Dans les années 1970, la famille était dirigée par le boss Calabrais, Vic Cotroni et son bras droit Paolo Violi. Une guerre interne éclata dans la famille mafieuse entre la faction Calabraise au pouvoir à cette époque et la faction Sicilienne menée par Nicolo Rizzuto, le père de Vito Rizzuto. Cette guerre prit fin quand la faction Sicilienne arriva au pouvoir avec la mort de Paolo Violi. La famille Rizzuto exerça alors un contrôle total au sein de la Mafia Montréalaise et régna pendant plusieurs années. Mais en 2003, Vito Rizzuto fut inculpé par la justice Américaine d’avoir participé au meurtre de trois capitaines de la famille Bonanno en 1981. Arrêté le 20 Janvier 2004 à Montréal, il fut finalement extradé vers les États-Unis en 2006. A cette époque, plusieurs membres de la famille Bonanno décidèrent de collaborer avec la justice. Face aux nombreux témoins (Voir article Joe Massino « The Las Don »), Vito Rizzuto décida de plaider coupable d’avoir été présent lors de l’assassinat des trois capitaines et fut condamnée à 10 ans de prison dans un établissement fédéral. De 2007 à 2012, une vague de crime décima la famille Rizzuto. Plusieurs membres de sa famille personnelle furent assassinés (Son père Nicolo Rizzuto et son fils Nicolo Rizzuto Jr – Voir article : Extermination suite et fin?) ainsi que des membres liés à la faction Sicilienne (Paolo Renda, Agostino Cuntrera). Les membres de l’ancienne famille Calabraise font partis des suspects potentiels. En effet, l’incarcération du « Parrain » laissa un vide dans la famille mafieuse et les Calabrais en auraient profité pour reprendre le pouvoir. Le 05 Octobre 2012, Vito Rizzuto fut libéré de la prison « Supermax, Florence » dans le Colorado. Une fois sortie, Il retourna directement au Canada. En Ontario d’abord ou plusieurs « ‘Ndrine » de la ‘Ndrangheta, la mafia Calabraise y sont installés puis à Montréal. Depuis son retour plusieurs membres de la Mafia ont été assassiné au Canada, mais aussi en Sicile. En Mai 2013, plusieurs arrestations eurent lieu en Sicile. L’opération, baptisée « Argo« , a été menée conjointement par les polices italienne et canadienne. Plusieurs membres de la Cosa Nostra furent arrêtés mais deux personnes étaient toujours en fuite. Le premier était Fernando Pimentel un associé de la famille Rizzuto, exilé en Sicilie depuis le mois de Mars et Juan Fernandez. Ce dernier est né en Espagne mais il s’exila très vite vers le Canada. Au début des années 2000, Juan « Joe Bravo » Fernandez, avait été décrit par les tribunaux canadiens comme une personne qui veillait aux intérêts du parrain montréalais Vito Rizzuto. En 2004, il fut condamné à 12 ans de prison pour avoir essayé d’assassiner le propriétaire d’un bar qui devait de l’argent à Vito Rizzuto et pour trafic de drogue. En prison, il servait « d’exécuteur » pour la famille mafieuse, il menaçait les détenus et les gardiens. Libéré en Avril 2012 il partit vers la Sicile et s’installa à Bagheria, près de Palerme. D’après le commandant des carabiniers, Juan Fernandez était partit s’exiler en Sicile, pour essayer d’organiser un trafic de drogue entre le Canada et l’Italie. « Fernandez vivait en Sicile, mais son cœur et son esprit demeuré à Toronto. Il était toujours en contact avec ses hommes qui géraient ses activités pour lui depuis le Canada. Juan Fernandez envoyait des pilules d’oxycodone de la Sicile vers le Canada en utilisant les membres de la Cosa Nostra comme coursiers » déclara un officier de police.

Plusieurs écoutes téléphoniques menées par la police Italienne montra quelque chose de très étonnant. Juan Fernandez se vantait auprès de plusieurs membres de la Cosa Nostra, qu’il était un membre initié de la famille Rizzuto au Canada. Vito Rizzuto aurait donc transgressé une des principales règles de la Cosa Nostra en intronisant un membre qui n’était pas d’origine Italienne. Sur une de ces écoutes, Juan « Joe Bravo » Fernandez parla à un membre de la Cosa Nostra : « Vito a fait de moi et mon ami Reynald Desjardins des membres initiés de la famille Rizzuto« . Surpris, son interlocuteur répondit immédiatement : « Mais vous n’êtes pas d’origine Italienne« . Juan Fernandez commença à s’énerver « Un peu de respect, je suis assis à la droite de Dieu » (Juan Fernandez employé le mot « Dieu » pour parler de Vito Rizzuto), « Mais je pensais… je pensais que vous pouviez pas être initié car vous n’étiez pas Italien c’est tout… » tenta de se justifier son interlocuteur. Le lendemain de ces arrestations, dans le village de Casteldaccia, près de Parlerme deux corps carbonisés furent découverts. Il s’agissait de Juan Fernandez et de Fernando Pimentel qui furent retrouvés criblés d’une trentaine de balles. D’après les enquêteurs, Juan Fernandez aurait été exécuté car il avait du mal à choisir son camp dans la guerre qui faisait rage en ce moment au sein de la famille Rizzuto. Juan Fernandez était aussi un proche de Reynald Desjardins qui serait le chef de la faction rebelle au Canada. « Nous croyons que l’ordre de tuer Juan Fernandez et Fernando Pimentel venait du Canada » déclara un des officiers. Deux membres de la Cosa Nostra, Pietro Scaduto et Salvatore Scaduto furent arrêtes quelques jours plus tard. L’un des deux frères avaient été surpris en train de revendre la rolex de Juan Fernandez. En 1989, Pietro Scaduto et Salvatore Scaduto avaient fuit la Sicile pour le Canada après l’assassinat de leur père après une guerre interne au sein de la Cosa Nostra Sicilienne. Ils avaient alors travaillé pendant quelques années avec la famille Rizzuto.

Partager cet article