Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

UN ANCIEN TUEUR A GAGES DE LA OUTFIT RACONTE SA VIE DANS LA MAFIA - PARTIE 3

13 Août 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Outfit

UN ANCIEN TUEUR A GAGES DE LA OUTFIT RACONTE SA VIE DANS LA MAFIA - PARTIE 3

Lors de l'interview d'Harry Aleman, Nicholas Calabrese, un soldat de la Outfit venait de collaborer avec le FBI. Harry Aleman déclara qu'il avait passé quelques temps avec Nicholas Calabrese dans la prison fédérale de Pékin dans l'Etat de l'Illinois. Il décrit ce dernier comme "un gars ordinaire", s'empressant d'ajouter qu'il n'"était pas ami avec lui. La dernière fois que j'ai entendu parler de lui, c'était dans votre journal". A cette époque, Harry Aleman ne savait pas s'il allait être accusé de quoi que ce soit "Qui sait ce qu'il peut dire ou ce que le gouvernement veut lui faire dire". Pour ce point, le procureur fédéral Mitch Mars déclara : "Nous disons jamais à aucun témoin de dire quelque chose sur un accusé. Cela pourrait être dévastateur pour nous. Nicholas Calabrese dira ce qu'il a envie de dire". Harry Aleman regarde le sol quand le journaliste commence à lui parler de Frank Calabrese Sr, déclarant seulement "Si vous voulez des réponses, aller lui parler". Il eut la même réaction quand le journaliste lui parla de John "No Nose" Difronzo le Boss actuel de la Outfit : "Je ne sais pas ce que fait cette personne". Il ajouta seulement que le fait que Nicholas Calabrese décide de collaborer est l'une des raisons pour laquelle la Outfit décide de moins recruter de nouveaux membres. "Pour moi, il se passe plus rien à Chicaco, plus d'impôt de rue, plus d'extorsion de fond, il ne se passe plus rien du tout. La nouvelle génération ne veut plus prendre le risque d'appartenir à la Outfit et de terminer comme moi. Ils préfèrent faire des études dans des universités. Il y a plus de jeux, plus de bookmakers. Si il y a des paris, c'est seulement avec les "Juifs" dans le nord de l’État. Vous avez pas remarqué, que les membres de la Outfit qui sont enfermés récemment, le sont à cause de leurs actions passé et non par rapport à ce qui se passe aujourd'hui.". Même si ce que dit Harry Aleman est en partie vraie, Jimmy Marcello et son frère Michael "Mickey" Marcello deux membres très important de la Outfit avaient été accusés par le FBI d'avoir été impliqués dans une opération de jeux ces dernières années. Harry Aleman admet volontiers connaitre les membres de la Outfit accusés dans l'Operation "Secrets de famille". Concernant les frères Marcello, Harry Aleman pense que les accusations portées par le FBI sont inconcevables "Mickey (Michael Lombardo) est un mec réglo. Son frère et lui ne feraient pas quelque chose d'aussi stupide. Ils ont beaucoup d'entreprises et beaucoup de restaurants. Ils n'ont pas besoin de ça pour vivre". Lors de l'interview, Joey "The Clown" Lombardo un membre important de la Outfit, était toujours en cavale. Il avait pris la fuite avant son arrestation par le FBI. Harry Aleman déclara au journaliste : "Joey qui s'est enfui?. Tant mieux, j'espère qu'ils le trouveront jamais, car c'est vraiment un bon gars. Il a aidé beaucoup de monde dans le quartier". Pour Harry Aleman, le FBI a tendance à considérer les membres de la Outfit comme des "monstres" alors que la plupart avaient aidé énormément de personnes dans leur jeunesse, en leur prêtant de l'argent ou en leur trouvant du travail. Harry Aleman confia au journaliste avoir très peu de regrets. Il indiqua que son son père était un criminel, "un voleur". Mais ce qui le fascinait le plus, c'était les personnes habillés en costume chic qui agissaient comme des "Robins des Bois" en protégeant le quartier, en payant les factures de famille n'ayant pas beaucoup d'argent. Il adorait ce genre de choses. "Le seul regret que j'ai, c'est de ne pas être avec ma famille, de ne pas être avec mes petits enfants". La famille est un thème récurent chez Harry Aleman, pas la "famille" dans le sens "Mafia" mais sa vraie famille. Le FBI pensait qu'il utilisait cette image d'une homme dévoué à sa famille pour adoucir sa réputation de tueur à gages. Quand son père était en prison, Harry Aleman logeait chez sa tante Gloria, la femme de Joseph Ferriola l'ancien Boss de la Outfit. De cette façon, il s'était rapproché énormément de ce dernier et de ses activités. Harry Aleman avait tenté à plusieurs reprises de ne pas se montrer comme un homme violent mais plusieurs rapports de la police, montraient le contraire. Pendant des années, la police de Chicago l'accusait d'utiliser la violence pour récupérer des dettes de jeux. Un jour, il avait poussé une femme à travers la vitre d'un magasin et avait frappé par la même occasion le fils d'un commandant de police qui était intervenu. A la fin de l'interview, Harry Aleman était inquiet des répercutions que pouvait avoir cet entretien. Il déclara ne pas trop croire en une libération conditionnelle "Je pense que je vais devoir m'occuper de ma famille en prison pour le restant de mes jours. J'ai l'amour de mes enfants, que pourrai-je demander de plus?. Bien sûr il serait plus agréable d'être avec eux...". Harry Aleman mourut d'un cancer du poumon en 2010 dans le centre correctionnel de Galesburg ou il était incarcéré.

Partager cet article