Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

UN ANCIEN TUEUR A GAGES DE LA OUTFIT RACONTE SA VIE DANS LA MAFIA - PARTIE 1

11 Août 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Outfit

UN ANCIEN TUEUR A GAGES DE LA OUTFIT RACONTE SA VIE DANS LA MAFIA - PARTIE 1

Harry Aleman était connu des autorités pour avoir été pendant des années un tueur à gages pour la Outfit de Chicago. Son surnom était "Hook" mais le FBI le surnommait "The IceMan" pour sa brutalité et pour les crimes odieux qu'il avait pu commettre pendant sa toute sa carrière criminelle. Harry Aleman est né le 19 Janvier 1939 à Taylor Street près de Chicago. Il est le fils de Louis Aleman et de Virginia Baratta. Taylor Street est un quartier à forte densité Italienne, complètement sous contrôle de la Outfit. Pourtant cela n’empêcha pas Harry Aleman de se détourné d'une vie criminelle et d'être diplôme de l'université. Mais ce dernier ne gagnait pas beaucoup d'argent et avait du mal à terminer les fins de mois. L'oncle d'Harry Aleman n'était autre que Joseph Ferriola l'ancien Boss de la Outfit de 1986 à 1989 qui au début des années 1960 était déjà un membre très influent de la Mafia à Chicago. Il était un tueur craint, très respecté, capitaine de sa propre équipe à Cicero dans l'Illinois. Cette ville était réputé à une époque pour avoir été un des repères d'un ancien parrain célèbre de la Outfit, Al Capone. Harry Alleman voyait son oncle vivre dans une maison à plus de 500 000 dollars, qui partait en vacances dans sa résidence secondaire en Floride ou dans son chalet près du lac Green dans le Wisconsin. Cette vie lui plaisait et il commença petit à petit à faire des affaires avec la Outfit. Au début des années 1960, Hary Alleman fut arrêté plusieurs fois pour cambriolage, vol à main armée, agressions et à chaque fois il fut acquitté de toute les accusations retenues contre lui. Au début des années 1970, Harry Aleman et deux membres de la Outfit, William Petrocelli (Voir article : La vie de Frank Calabrese Jr dans la Outfit - Partie 3) et Gerald Scarpelli forçaient les bookmakers de Chicago à verser une taxe sur les revenues engendrés grâce aux paris sportifs. En 1972, il fut accusé d'avoir tué un membre des "Teamters", William Logan. La Outfit avait décidé de lancé un contrat contre ce dernier car il empêchait des membres de la Mafia de détourner des camions. Deux témoins avaient vu Harry Aleman commettre le meurtre et les procureurs pensaient avoir un dossier solide pouvant permettre d'envoyer ce dernier derrière les barreaux pour le restant de sa vie. Mais la Outfit avait tout prévu et grâce à ses relations dans la politique, la Mafia voulait soudoyer le juge Frank Wilson en lui offrant 10 000 dollars pour qu'il acquitte Harry Aleman. La Outfit demanda alors à Robert Cooley, un avocat qui défendait les membres de la Mafia, d'approcher le juge Frank Wilson en lui proposant beaucoup d'argent s'il déclaré non-coupable Harry Aleman des accusations de meurtre. Après avoir paniqué, il fini par accepter et à la surprise générale, en mai 1977, le juge Frank Wilson acquitta Harry Aleman du meurtre de William Logan. Ce dernier sortit en triomphe du tribunal, mais sa joie fut de courte durée. En 1978, grâce à la loi "Rico" (Racketeer Influenced and Corrupt Organizations Act), il fut condamné à une peine de 30 ans dans un établissement fédéral pour avoir orchestré plusieurs cambriolages. Le 28 Avril 1989 après 11 ans derrière les barreaux, Harry Aleman fut libéré de prison. Mais à la fin des années 1980, la police de Chicago, aidé du FBI, avaient commencé à travailler sur l'"Opération GamBat". Cette enquête visait des décennies de corruption dans la ville de Chicago en rapport avec la Outfit. Pour cela le gouvernement avait un témoin capital, l'avocat de la Mafia depuis des dizaines d'années, Robert Cooley. Ce dernier avait décidé de collaborer avec la justice en raison du dégout qu'il éprouvait pour les meurtres liés à la Outfit. Sa coopération avec la justice permit d arrêter plusieurs hommes politiques, des juges (Le juge Frank Wilson se suicida dans sa maison en Arizona en 1991) , des policiers et des membres de la Outfit. Mais surtout, grâce au témoignage de Robert Cooley, Harry Aleman fut rejugé du meurtre de William Logan, une première dans l'histoire de la justice Américaine. Ce dernier était incarcéré depuis 1991, après avoir été condamné à une peine de 12 ans de prison pour avoir extorqué de l'argent à des bookmakers.En 1997, il fut de nouveau jugé pour le meurtre de William Logan et fut déclaré coupable. Harry Aleman fut condamné à purger une peine de 300 ans de prison dans un pénitencier d’État.

Partager cet article