Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

UN ANCIEN CAPITAINE DE LA FAMILLE BONANNO ATTEND SON VERDICT

29 Août 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Bonanno

UN ANCIEN CAPITAINE DE LA FAMILLE BONANNO ATTEND SON VERDICT

Richard "Shellackhead" Cantarella est un ancien capitaine de la famille Bonanno, qui en 2002 décida de collaborer avec la justice pour éviter une peine de prison à perpétuité. Richard Cantarella avait témoigné lors du procès contre l'ancien Boss de la famille Bonanno, Joseph Massino (Voir article : Joe Massino "The Last Don"). "La coopération de Richard Cantarella fut extraordinaire, elle permit de condamner plusieurs membres de la famille Bonanno à de longues peines de prison" déclara le procureur général Amy Busa dans des documents judiciaires. Richard Cantarella, Lauretta Castelli, sa femme âgée de 66 ans et son fils Paul Cantarella, âgé de 42 ans seront condamnés le mois prochain par un jugé fédéral dans une affaire de famille sans précédent au tribunal fédéral de Brooklyn. La famille Cantarella avait en effet décidé il y a quelques années de plaider coupable de divers crimes (racket, assassinat, prêt usuraire, enlèvement, extorsion). Richard Cantarella risque la prison à vie pour plusieurs assassinats, mais grâce à sa collaboration avec sa justice, il peut espérer que le juge fédéral Nicholas Gauraufis, laisse sortir de prison (Voir article : Joseph Massino va sortir de prison). D'après le FBI, toute la famille participait aux actes criminels commis par Richard Cantarella. Ce dernier avait nommé son fils Paul Cantarella dans la Cosa Nostra en 1995. Quand à sa femme, Lauretta Castelli, elle blanchissait l'argent de son mari : "Elle me servait de bouclier" déclara le mafieux lors d'un procès en 2007. Mais la vie de Richard Cantarella bascula le 02 Octobre 2002. Quelques semaines plus tôt, il venait d'être nommé Underboss par Joseph Massino. Mais ce jour là, le FBI avait décidé d'arrêter la famille Cantarella pour de bon. D'après la justice Américaine, Richard Cantarella vivait "comme un millionnaire" alors qu'il déclarait être un simple agent des docks à Staten-Island. Le FBI soupçonnait depuis plusieurs années le mafieux d'avoir participé à plusieurs assassinats commis par la famille Bonanno. Lors de son arrestation, il refusa à différentes reprises de collaborer avec la justice, mais son fils, Paul Castarella devenait de plus en plus instable depuis son incarcération et sa femme Lauretta pouvait être condamnée à des dizaines d'années derrière les barreaux. Son fils, Paul Cantarella fut le premier à décider de collaborer, mais la justice Américaine avait besoin du témoignage de son père en raison de sa relation étroite qu'il entretenait avec le Boss de la famille Bonanno à cette époque, Joseph Massino. "La coopération de Paul Cantarella fut essentiel pour obtenir la collaboration de son propre père, Richard Cantarella" déclara le procureur fédéral Amy Busa à une lettre adressée au juge fédéral Nicholas Gauraufis. Par contre, le rôle de de sa femme, Lauretta Castelli ne fut pas jugé "capital" par le procureur. En effet, cette dernière avait accepté dès le départ de plaider coupable et de rembourser près de 800 000 dollars à la famille d'une de ses victimes. "Elle n'avait pas la même richesse d'informations que son mari et son fils, mais elle était prête à aider le gouvernement de n'importe quelle façon" déclara Amy Busa. L'avocat de l'ancien Acting Boss de la famille, Bonanno Vincent Basciano (Voir article : Vincent Basciano dans la prison de Supermax) déclara : "Là encore, des coopérateurs du gouvernement vont être renvoyés chez eux avec les remerciements de la justice malgré les nombreux assassinats qu'ils laissent derrière eux".

Partager cet article