Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

outfit

UN TUEUR A GAGES DE LA OUTFIT BIENTÔT INCULPÉ ?

4 Novembre 2015, 06:00am

Publié par Xav

UN TUEUR A GAGES DE LA OUTFIT BIENTÔT INCULPÉ ?

Le FBI ne dément pas les rumeurs qui courent depuis quelques semaines, sur une prochaine inculpation de plusieurs membres de la Outfit, dont le Capitaine de Grand Avenue, Albert « Albie The Falcon » Vena. Ce dernier qui est soupçonné de plusieurs homicides mais jamais inculpé, serait une « version améliorée » de l’ancien mafieux qui opérait depuis Las Vegas, Anthony « The Hant » Spilotro et selon la justice Américaine, il est considéré comme l’individu le plus dangereux de Chicago, rien que ça. Mais d’autres tueurs à gages de la Outfit, exerçant depuis de nombreuses années au sein de cette organisation criminelle, serait eux aussi dans le collimateur du FBI comme Fred « Porky » Pordyla (voir photo). Aujourd’hui âgé de soixante douze ans, ce membre initié de la Cosa Nostra, aurait participé avec son ancien partenaire et Associé Frank Schwehis, un célèbre tueur à la solde l’ancien Acting Boss Joey Lombardo, à des nombreux et aux plus célèbres assassinats de la Outfit. Son nom au sein du milieu, inspire le respect et la crainte, car tout le monde sait dans le milieu, que Fred Pordyla donnerait sa vie et tuerait sans aucune hésitation pour le bien de cette organisation criminelle. Bien que membre intronisé depuis plusieurs dizaines d’années, il ne fut jamais réellement inquiété par les autorités, manque de preuve sans doute, mais son nom sortit tout de même récemment dans l’affaire dit des Secrets de Familles, une énorme opération lancée par le FBI dans les années 2000, qui inculpa et fit condamner des membres de hauts rangs de la Outfit. Pendant le procès, le célèbre repenti Nick Calabrese, ancien tueur lui aussi, et descendant d’une des familles les plus craintes de Chicago, raconta devant un tribunal pour éviter une longue peine de prison que Fred Pordyla, avait participé de près à l’assassinat de Emil Vaci, un Associé de la Outfit qui détenait un restaurant Italien dans la région de Phoenix dans l’État de l’Arizona. Ce dernier fut enlevé et assassiné en 1986 après avoir témoigné devant un grand jury fédéral sur ses connexions avec plusieurs mafieux de la Outfit. Selon Nick Calabrese, il voyagea jusqu’à Phoenix pour rencontrer les « machines à tuer » de la Mafia, Frank Schwehis, John Fecarotta qui auraient déjà tout organisé sur place avec un dénommé Porky. C’était une période de grande instabilité au sein de la Mafia à Chicago et n’importe qui, pouvait se faire tuer sur une simple rumeur. L’ancien Parrain, Joseph Aiuppa venait de se faire humilier en étant condamné à de nombreuses années de prison pour avoir racketté plusieurs casinos de Las Vegas et Joseph Ferriola était arrivé au pouvoir. Surnommé Casimir par ses Associés, ce dernier était un membre craint et respecté qui en arrivant à la tête de la Outfit, a voulu faire « le ménage » dans les rangs de sa famille. Après avoir fait exécuter les frères Spilotro, Joseph Ferriola lança de nombreux contrats sur des personnes susceptibles de collaborer avec les autorités. On ne sait pas exactement le rôle qu’a pu jouer Fred Pordyla dans l'assassinat de l'Associé de la Outfit, mais une chose est sûre, sa présence à Phoenix quelques jours avant le meurtre d’Emil Vaci n’est pas qu’une simple coïncidence. Opérant depuis Elmwood Park, Fred Pordyla a commencé sa carrière criminelle au sein de la Outfit en étant le chauffeur et garde du corps de plusieurs pointures de la pègre, comme Jack « Jackie The Lackey » Cerone et Joseph Aiuppa. Très rapidement, il fut utilisé comme « gros bras » pour récupérer l’argent de mauvais payeurs et sera par la suite affecté aux membres susceptibles d’exécuter les contrats pour la Outfit, sans rechigner. Les futures inculpations préparées par les agents du FBI et les procureurs fédéraux, sont une sorte de revanche sur les membres de la Ouftit qui ne furent pas inculpés dans le procès dit des Secrets de Famille. Outre Albert Vena et Fred Pordyla, il ne serait pas étonnant de voir des gangsters comme John « John No Noze » DiFronzo, ancien Parrain de la Outftit, son frère Peter DiFronzo, un Capitaine de la Cosa Nostra, ainsi que Salvatore « Solly D » DeLaurentis et Daniel Marino, complétaient le « tableau de chasse » de la justice Américaine, pour essayer de ralentir pour de bon, une organisation criminelle qui a pris de plus en plus d’ampleur ces dernières années.

Lire la suite

NOUVEAUX SUSPECTS DANS LE MEURTRE D'UN CÉLÈBRE ASSOCIÉ DE LA OUTFIT

20 Octobre 2015, 06:00am

Publié par Xav

NOUVEAUX SUSPECTS DANS LE MEURTRE D'UN CÉLÈBRE ASSOCIÉ DE LA OUTFIT

Dans le film de Martin Scorsese, Casino, le personnage d’Allen Dorfman (voir photo) est interprété sous le nom d’Andy Stone. A la fin du film, en sortant visiblement d’un restaurant, Andy Stone est exécuté par deux individus qui lui tirent plusieurs balles à l’arrière du crane. Mais en réalité comment s’est déroulé son assassinat qui a eu lieu le 20 Janvier 1983, et surtout qui est vraiment l’auteur ?. Allen Dorfman avait la particularité d’être un personnage haut en couleur. Conseiller et proche collaborateur de Jimmy Hoffa qui dirigea le célèbre syndicat des camionneurs, dit les Teamsters, Allen Dorfman avait aussi une face cachée, une face sombre, celle d’avoir des relations très étroites avec des personnalités importantes de la Outfit dans les années 1970. A cette époque, la Outfit en relation avec la famille de Kansas City, contrôlait une partie des Casinos à Las Vegas et par l’intermédiaire d’Anthony « Anthony The Hant » Spilotro, elle gagnait des millions de dollars en détournant une grande partie de l’argent provenant des Casinos. Au début des années 1980, Allen Dorfman était devenu grâce à cette organisation criminelle quelqu’un d’extrêmement puissant, une figure à l’échelle nationale, qui hormis les mafieux de Chicago, entretenait des relations avec des grands chefs d’entreprise et même des politiciens à Washington. Mais travailler avec une famille de la Cosa Nostra, comporte de nombreux risques. Le premier était qu’Allen Dorfman de part ses origines, n’était qu’un simple Associé et de ce fait n’avait pas la même protection qu’un membre intronisé. Deuxièmement, à cette époque, la Outfit de Chicago utilisait de manière récurrente et de façon systématique le meurtre pour arriver à ses fins. C’était une époque dangereuse. C’était une période ou une personne pouvait se faire descendre uniquement parce qu’on le soupçonnait de collaborer avec le FBI. Et même si un membre ou un Associé acceptait des nombreuses années de prison, alors on pouvait toujours se faire tuer. La Outfit était paranoïaque et avait toujours la certitude qu’une offre alléchante des procureurs fédéraux pouvait faire retourner la veste de n’importe qui, comme ce fut le cas avec Allen Dorfman. Allen Dorfman était un homme d’affaires, pas un gangster proprement dit. Décoré de la Silver Star après avoir bataillé dans le Pacifique pendant la seconde guerre mondiale, Allen Dorfman avait du « cran ». Malgré une condamnation à neuf mois de prison en 1972 pour avoir facilité un prêt de la caisse de retraite des Teamsters, cette fois-ci, d’Allen Dorfman risquait gros, près de cinquante années de prison. Dans un acte d’accusation délivré en 1981 par la justice Américaine pour tentative de corruption envers un Sénateur de l’État du Nevada, le nom d’Allen Dorfman était accompagné de Joey « The Clown » Lombardo, qui à cette époque était une étoile montante de la Outfit de Chicago, mais aussi de Carl DeLuna, l’Underboss de la famille de Kansas City. Allen Dorfman aurait du se méfier de ses anciens Associés. Malgré avoir été libéré sous caution après avoir payé près de cinq millions de dollars, ce dernier était dans le collimateur des mafieux de Chcago, qui étaient persuadés qu’Allen Dorfman allait finir par coopérer avec les autorités pour éviter une longue peine de prison. Cette certitude s’était encore plus développée quand Allen Dorfman fut déclaré coupable de toutes les charges retenues contre lui en 1982. Le juge en charge de ce dossier, indulgent, laissa ce dernier passait ces dernières semaines de liberté avec sa famille, avant un verdict et une incarcération prévue pour le 26 Janvier 1983.

NOUVEAUX SUSPECTS DANS LE MEURTRE D'UN CÉLÈBRE ASSOCIÉ DE LA OUTFIT

Selon le livre de Nicholas Pileggi, Casino, retraçant la vie de Frank « Lefty » Rosenthal (voir photo à droite), Allen Dorfman le 23 Janvier 1983, soit seulement trois jours avant de recevoir son verdict, venait de sortir d’un restaurant avec l’un de ses amis dénommé Irwin Weiner, un courtier en assurance qui a fait quelques affaires avec Anthony Spilotro. Selon des témoins, Allen Dorfman avait loué un film de Sydney Pollack intitulé Absence de Malices, avec Paul Newman, l’histoire raconte l’histoire d’un homme dont la presse soupçonne a tort d’avoir des liens avec la pègre. Deux hommes arrivèrent par derrière et crièrent : « C’est un Hold-Up ». Irwin Weiner baissa immédiatement la tête sans pouvoir voir ce qui se passait réellement. Quand il se releva, Allen Dorfman était à terre, mort de plusieurs balles, les tueurs quant-à eux avaient déjà quitté la scène de crime dans une voiture qui ne sera jamais identifiée. Des informateurs du FBI ont tout de suite révélé que les principaux suspects dans ce meurtre étaient trois hommes : Frank « Frank The German » Schweihs, Albert « Albie The Falcon » Vena, ainsi qu’Anthony « Tony Nags » Panzica. Le premier, était un célèbre tueur à gages à la solde de la Outfit qui aurait participé à des nombreux assassinats, dont le meurtre des frères Spilotro en 1986 ou encore en étant un suspect potentiel dans le meurtre de Sam Giancana en 1976. Arrêté et inculpé dans le procès dit des Secrets de Famille, Frank Schweihs décédera d’un cancer avant de pouvoir d’être jugé en 2008. Le second est connu de tous ces derniers temps, comme un puissant et redoutable Capitaine de la Outfit, opérant principalement à grand Avenue, ancien fief de Joey Lombardo. Connu pour sa brutalité et suspecté dans de nombreux meurtres, sans pour autant avoir été condamné, il serait à l’heure actuelle dans le collimateur du FBI, qui serait prêt à lancer des poursuites contre lui pour plusieurs charges tenant de la loi RICO avant les vacances de Noël. Quand au troisième, Anthony Panzica, un Associé de la Outfit, il aurait servit de chauffeur dans ce meurtre crapuleux. Selon le FBI, Frank Schweihs et Albert Vena auraient utilisé une Cadillac de couleur argenté après l’assassinat, pour rejoindre un autre point de rendez vous, ou Anthony Panzica les attendait avec une Dodge de couleur verte pour prendre définitivement la fuite.

Lire la suite

LA OUTFIT DE CHICAGO SE PRÉPARE A UNE OPÉRATION DU FBI

14 Octobre 2015, 04:48am

Publié par Xav

LA OUTFIT DE CHICAGO SE PRÉPARE A UNE OPÉRATION DU FBI

Depuis 2005 et l’opération dit des Secrets de famille, la Outfit de Chicago, a su naviguer sous le radar du FBI, tout en opérant des changements au sein de sa hiérarchie. Mais ce répit temporaire risque bien de se terminer très vite, car en croire les informations venant de plusieurs sources judiciaires, cette organisation criminelle qui est connue du grand public pour avoir été dirigée dans les années 1930 par le fameux Al Capone, va sans doute subir une grosse vague d’arrestations dans les prochains mois, des arrestations qui pourraient d’ailleurs atteindre plusieurs membres de haut rang. Tout est parti d’un homme, Albert « Albie The Falcon » Vena. Depuis plusieurs mois, le FBI redouble d’effortq pour essayer de mettre pour de bon en prison, celui qu’il considère comme « l’individu le plus dangereux de Chicago ». Soupçonné d’avoir participé à différents meurtres pendant de nombreuses années, mais jamais condamné, Albert Vena avait de nouveau fait parlé de lui, quand son nom ressortit d’un tribunal, lors du procès d'un ancien détective devenu Associé de la Outfit, Steve Mandell. Lors de cette affaire, on appris qu’Albert Vena, gérait l’ancienne équipe de Joey « Joey The Clown » Lombardo incarcéré à vie à Grand Avenue et serait un membre très actif au sien de l'organisation. En enquêtant d'un peu plus près sur les habitudes d’Albert Vena, les agents fédéraux apprirent aussi que l’un de ses hommes, un Soldat doté d’une violence comparable à son chef, spécialisé dans le cambriolage de domicile, Robert Panozzo, servait un peu d’homme à tout faire à Albert Vena. Pour éclater le premier maillon menant à Albert Vena, le FBI, se fixa sur Jeff Hollingshead, un Associé de la Outfit, proche de Robert Panozzo et qui attendait à être condamné à près de quarante années de prison pour divers délits après son arrestation par le FBI en 2009. Il ne fallut pas très longtemps, pour voir Jeff Hollingshead, ancien chauffeur de Joey Lombardo agacé par le traitement accordé à son encore par les membres de la Outfit depuis son incarcération, pour passer à table. Sa coopération permit de mettre fin aux activités criminelles de Robert Panozzo, qui refusant de collaborer avec la justice, va sans doute et très probablement terminer sa vie derrière les barreaux. Mais le témoignage de Jeff Hollingshead va sans doute aussi permettre de résoudre certaines affaires qui étaient un peu restées dans les placards du FBI, dont le meurtre d’Anthony Zizzo. Anthony Zizzo, ancien membre de l’équipe de Cicero était devenu un Underboss très contesté par certains membres de son ancienne équipe dont le puissant Capitaine, Michael « The Large Guy » Sarno. L’incarcération de Joey Lombardo qui servait de canalisateur, permit à Michael Sarno de passer à l’action. Au départ c’était seulement une réunion d’affaires avec Joseph « Joe The Builder » Andriarchi, un gangster de la vieille école, qui deviendra par la suite Consigliere de la Outfit, mais au final, cela mènera à la disparition pure et simple d’Anthony Zizzo qui ne sera jamais retrouvé. L’Outfit de Chicago qui est connue par réputation, d’être une famille très violente serait en train de paniquer. L’arrivée prochaine d’une très grosse vague d’arrestations, auraient décidé certains de ses membres à se résoudre à utiliser les « grands moyens » pour se sortir de cette situation. Quand on utilise le terme « grands moyens » dans le jargon de la Cosa Nostra, on parle automatiquement de meurtre. Pendant des dizaines d'années, la Outfit de Chicago avait délibérément utilisé cette méthode pour échapper aux autorités, mais les arrestations liées à l’opération dit des Secrets de famille à complètement bouleverser la méthode de fonctionnement de cette organisation criminelle. Il ne faut pas croire que désormais, la Outfit n’a plus dans ses rangs des membres capables d’exécuter des contrats bien au contraire. Selon des sources venant du FBI, la compagne de Jeff Hollingshead, Jillia, qui est actuellement en liberté, serait dans le collimateur de la famille de Chicago. Cette dernière, avec son mari, va sans doute très prochainement témoigner dans le procès du Soldat de la Outfit, Robert Panozzo et sa sécurité va sans doute très prochainement être renforcée. Le gouvernement fédéral met actuellement la pression sur le couple pour avoir plus d’informations sur Albert Vena, pour permettre une arrestation plus rapide du Capitaine de Grand Avenue. Les agents fédéraux veulent « nettoyer » en profondeur la famille mafieuse, qui ces derniers temps à su se réorganiser et étendre de manière assez inquiétante ses tentacules dans tout l’État de l’Illinois. S’entourant de membres de confiance dans sa hiérarchie, avec comme Parrain, Savatore « Solly D » DeLaurentis et de Louis « Louis Tomatoes» Marino, un ancien tueur à gages qui a purgé près de vingt cinq années pour différents rackets, l’Outfit de Chicago subira surement de gros chamboulements dans son organisation, mais à moins d’une collaboration très peu probable des membres actuellement visés par la justice Américaine, elle se relèvera et se reconstruira comme après l’affaire dit des Secrets de famille, et continuera a prospérer pendant de nombreuses années sous la surveillance du FBI, un cercle sans fin.

Lire la suite

LA DISPARITION DE L'ANCIEN UNDERBOSS DE LA OUTFIT ENFIN RÉSOLUE ?

5 Octobre 2015, 04:50am

Publié par Xav

LA DISPARITION DE L'ANCIEN UNDERBOSS DE LA OUTFIT ENFIN RÉSOLUE ?

Le 31 Août 2006, Anthony « Little Tony » Zizzo (voir photo), l’Underboss de la Outfit, quittait sa résidence de Westmont dans l’État de l’Illinois, embrassa une dernière sa femme, lui déclarant seulement qu’il avait une réunion d’affaires, on ne le reverra plus jamais. Que lui est-il vraiment arrivé ? Il fut assassiné ? ou est-il rentré tout simplement dans la clandestinité ?. En 2006 toujours, quelques mois auparavant, les procureurs fédéraux lancèrent une gigantesque offensive contre la Outfit de Chicago. Plusieurs de ses « cadres » furent inculpés de plusieurs délits tenant de la loi RICO, dont le racket et le meurtre, des crimes qui furent perpétrés pendant des dizaines d’années. Avant ces arrestations, de nombreuses tensions régnaient dans la Outfit entre certains de ces membres. L’équipe de Cicero, dirigée par Michael « The Large Guy » Sarno, était en conflit ouvert avec Anthony Zizzo sur plusieurs rackets et James « Jimmy The Man » Marcello qui était l’Acting Boss à cette époque, servait un peu de catalyseur en essayant de trouver une solution à ce conflit qui prenait de plus en plus d’importance. Le problème, est qu’en 2006, James Marcello fut inculpé et incarcéré sans caution possible en attendant son futur procès, laissant le champ libre à certains de ses membres de pouvoir régler la situation à « leur manière ». Anthony Zizzo, qui lui ne fut pas arrêté, avait gardé son statut d’Underboss, mais il sentait bien que Michael Sarno, avait l’ambition de profiter de l’emprisonnement de James Marcello pour reprendre les rênes de la famille. Les agents fédéraux qui furent saisis de cette affaire essayèrent retracer la journée d’Anthony Zizzo. D’après sa carte de crédit, il aurait pris de l’essence dans une station service proche de son domicile en milieu de matinée, avant que son véhicule ne soit aperçut devant un restaurant de Melrose Park trois jours plus tard. Interrogé, le couple de restaurateur, a bien déclaré avoir aperçu Anthony Zizzo devant le restaurant, mais qu’il n’était pas rentré à l’intérieur. Pour le FBI, l’Underboss de la Outfit était soit rentré dans un véhicule pour une réunion dans un autre lieu indéterminé, ou il s'est enfui, laissant son véhicule devant le restaurant, pour que les agents du fédéraux pensent à un assassinat. Petit problème, Anthony Zizzo avait des « loyalistes » dans la Outftit et pour ces derniers, le seul coupable dans cette affaire était Michael Sarno. Pourour s’en prendre à lui, ils essayèrent d’assassiner son bras droit Salvatore Cataudella. En Novembre 2006, soit quelques mois après la disparition d’Anthony Zizzo, une voiture s’arrêta devant le 623 Broadway à Park Ridge, un individu portant un masque de ski s’approcha alors de la personne qui venait de sortir de cette maison et tira à plusieurs reprises avant de s’enfuir dans un véhicule qui ne sera jamais identifié. Le problème est que l’individu assassiné fut identifié comme Gerry Dhamer, un plombier, n’ayant aucun lien avec la Outfit. Il ne fallut pas très longtemps aux agents fédéraux pour démontrer que les tireurs avaient fait une erreur monumentale. En effet, Salvatore Cataudella habitait au 632 Broadway à Park Ridge et non au 623. Dans cette affaire, aucun suspect ne sera arrêté, mais pour le FBI, cette assassinat confirmait une chose, qu’Anthony Zizzo avait bien été assassiné. Alors qui a appuyé sur la gâchette ?. Les premiers soupçons se sont directement portés sur un tueur notoire de la Outfit, Fred « Porky » Pordyla. Mais le problème est qu’Anthony Zizzo était un mafieux venant de Cicero, comme Michael Sarno et comme Fred Pordyla, pour la Outfit envoyer un membre d’une équipe dont il est en conflit aurait veillé automatiquement ses soupçons. Toujours selon les agents fédéraux, l’un des tueurs le plus susceptible à effectuer ce genre d’assassinat, n’est autre que Albert « Albie The Falcon » Vena. Selon des documents judiciaires, Albert Vena aurait été aperçu en train de diner dans un restaurant Italien avec Anthony Zizzo seulement quelques jours avant sa disparition. Le témoignage de l’ancien Associé de la Outfit, Jeff Hollingshead qui a décidé très récemment avec sa femme, de témoigner contre certains membres de la Outfit pourrait s’avérer déterminant. Les agents du FBI et les procureurs fédéraux en tête ont décidé de passer à l’offensive contre Albert Vena et une inculpation pour des délits tenant de la loi RICO pourrait arriver avant les vacances de Noël. Mais rien n’est joué dans cette affaire, car les procureurs fédéraux ne veulent pas subir une nouvelle défaite cuisante contre Albert Vena. Petit rappel du meurtre de Sam Taglia en 1992. Albert Vena avait été aussi la dernière personne à avoir été vu avec le Soldat de la Outfit avant son décès et cela ne l’a pas empêché d’être acquitté. Pourtant lors de son arrestation pour cet assassinat, Albert Vena avait tenté d’écraser avec son véhicule plusieurs policiers qui attendaient devant son domicile.

Lire la suite

UN ASSOCIÉ DE LA OUTFIT DÉCIDE DE COLLABORER AVEC LE FBI

23 Septembre 2015, 04:36am

Publié par Xav

UN ASSOCIÉ DE LA OUTFIT DÉCIDE DE COLLABORER AVEC LE FBI

Son témoignage commence à être dévastateur et le destin de certains membres de la Outfit reste en suspens en raison d’un ancien Associé, qui a depuis quelques mois décider de collaborer avec la justice Américaine, Jeff Hollingshead. Son parcours au sein de la Cosa Nostra, ressemble étrangement à celui d’un autre célèbre Associé de la famille Lucchese, Henry Hill. Alors que ce dernier était d’origine Italienne et Irlandaise, Jeff Hollingshead est quant-à lui d’origine Italienne et Allemande. Travaillant depuis son adolescence dans le quartier Italien de Chicago, Taylor Street, Jeff Hollingshead côtoya des gangsters qui deviendront par la suite des membres initiés de cette organisation criminelle comme Robert Panozzo, mais il travaillera aussi pour des « grands pontes » de la Outfit dont le légendaire Joey « Joey The Clown » Lombardo (voir photo). L’ancien Consigliere de la Outfit gérait un territoire très vaste, celui de Grande Avenue et par son influence au sein de la Mafia, Joey Lombardo avait dans son équipe des mafieux de renoms dont Albert « Albie The Falcon » Vena, qui reprendra par la suite le contrôle de ce territoire après l’incarcération de Joey Lombardo à la prison à la perpétuité en 2006. Pendant des années, Jeff Hollingshead vécut la grande vie et gagnera des centaines des milliers de dollars qu’il partagera sans se poser de questions avec les membres de son organisation. Jeff Hollingshead habitait une luxueuse maison, partait dans les plus beaux coins du monde en vacances et sera marié à une très belle femme qui adorait par-dessus tout son style de vie, Jillian Hollingshead . Jeff Hollingshead lui achetait des vêtements de luxe, des sacs remplis de bijoux et partaient très souvent dans leur maison de vacances à Galena, une petite ville huppée de l’Illinois a la frontière avec l’Etat du Wisconsin. Malgré qu’il ne soit pas un membre initié, Jeff Hollingshead assistait à des « repas d’affaires » avec des membres importants et influents de la Outfit comme Michael Sarno (Il sera condamné à près de vingt cinq années de prison pour racket en 2012), qui contrôlait la ville de Cicero, ou encore les frères DiFronzo (John DiFronzo était encore récemment le Parrain de la Outfit). Mais toutes les bonnes choses ont une fin et pour Jeff Hollingshead, tout s’arrêta brusquement en 2009. Cette année là, il se fit arrêter pour plusieurs invasions de domiciles. Libéré sous caution, Jeff Hollingshead retournera en prison en 2013, après avoir été arrêté par la police et accusé de détention illégale d’armes à feux, malgré toutes ces années, son procès n’avait pas encore débuté. Pendant son incarcération, Jeff Hollingshead se rendait compte que ses anciens Associés avec qui il avait fait les quatre cents coups étaient en train de lui tourner le dos. Pire encore, certains d’entre eux comme Robert Panozzo Sr profitait clairement de son absence pour lui faire des coups tordus. Quelques jours à peine après l’incarcération de son mari, Jillian Hollingshead fut interpellé par un Robert Panozzo. Le Soldat de la Outfit qui est considéré par les agents fédéraux comme un individu extrêmement dangereux, soupçonné d’avoir participé à plusieurs meurtres pour le compte de la Outfit, intimida physiquement la femme de Jeff Hollingshead et lui fit même des insinuations sexuelles. Robert Panozzo Sr n’arrêta pas les menaces à l’encontre des Hollingshead et demanda même à certains de ses Associés de cambrioler la maison du couple. Pendant ce temps là, Jeff Hollingshead ressassait au fond de sa cellule, il risquait jusqu’à quarante années de prison et voyait ses anciens amis le dépouillaient de tous ses biens. Avec l’aide de sa femme, il décida de coopérer avec le FBI pour mettre d’abord Robert Pannozo derrière les barreaux. Grâce à l’aide de Jeff Hollingshead, le FBI avait sonorisé une maison ou Robert Pannozo Sr et certains de ses Associés allaient effectuer un cambriolage dans le but de récupérer plusieurs kilos de cocaïne, sans savoir qu’ils allaient être filmés du début à la fin. Cette maison qui appartenait à un membre d'un cartel Sud-Américain, était remplie de plusieurs kilos de cocaïne. Grâce à ce cambriolage qui fut filmé par les autorités fédérales, le FBI a pu procéder aux arrestations de Robert Panozzo et des ses acolytes pris en flagrant délit et a pu perquisitionner en même temps les maisons de différents accusés, récupérant plusieurs armes à feux et plusieurs kilos de drogue. Mais la deuxième cible du gouvernement fédéral, la « priorité » pour les agents fédéraux et celle d’Albert Vena, le Capitaine de Robert Panozzo et ancien « ami » de Jeff Hollingshead.

Lire la suite

UN ASSOCIÉ DE LA OUTFIT CONDAMNÉ POUR EXTORSION

27 Juin 2015, 06:45am

Publié par Xav

UN ASSOCIÉ DE LA OUTFIT CONDAMNÉ POUR EXTORSION

Il y a des photos ou l’Associé de la Outfit, Michael « Mickey » Davis se passerait bien de revoir. Une en particulière, ou ce dernier est sur un bateau en pleine mer, en train de pécher avec l’ancien Parrain de la Outfit, John « No Noze » DiFronzo, une photo plutôt compromettante, surtout quand on veut se faire passer pour un honnête chef d’entreprise. Michael Davis, était en procès la semaine dernière pour avoir selon les procureurs fédéraux, demandé de l’aide à des membres de la Outfit pour récupérer de l’argent à un individu récalcitrant. Le problème, est que la victime se sentant fortement menacée, avait décidé de collaborer avec la justice et portait secrètement un micro. Lors des enregistrements dévoilés pendant le procès, on pouvait entendre Michael Davis, posait des questions assez menaçantes envers l’individu, du genre : « Vous habitez toujours Park Ridge ? », « Votre femme détient encore ce salon sur Schaumburg ? », « Et sinon comment vont tes enfants ? ». Des questions qui pourraient être très bien anodines, mais avec les relations de Michael Davis, ce genre de choses n’est jamais faites au hasard. Michael Davis en avez assez que l’individu en question ne le rembourse pas. Il était furieux, car ce dernier, lui devait près de 300 000 dollars et malgré les menaces, ne le remboursait jamais. Michael Davis avait alors pris contact avec un membre de la Outfit, propriétaire d’un restaurant Italien à Burr Ridge, connu pour résoudre ce genre de problèmes. Ce dernier contacta directement un Soldat de cette organisation criminelle, connu pour son extrême violence, Paul Carparelli qui le sous-traita aussi à des personnes non identifiées, qui lui cassèrent les jambes pour dix milles dollars. Malheureusement pour eux, ils s‘attaquèrent à la mauvaise personne. Lors du procès, les noms de Peter DiFronzo, de John DiFronzo, ou encore de l’actuel Parrain Salvatore DeLaurentis se mêlèrent aux différents témoignages sans que ces derniers ne soient accusés de quoi que ce soit, sauf Paul Carparelli avait plaidé coupable ces dernières semaines dans cette affaire. Pour l’avocat de Michael Davis, l’amitié de son client avec certains membres hauts placés de la Outfit de Chicago vient de sa jeunesse, vécu dans le même quartier à Melrose Park. Toujours d’après son avocat, les relations avec les frères DiFronzo n’étaient que « purement professionnel », son client aurait pendant plusieurs années géré un site d’enfouissement des déchets à Plainfield et aurait été de ce fait en contact régulier avec les deux mafieux. Les frères DiFronzo avaient quelques sociétés de construction et auraient utilisé le site de Michael Davis, en lui payant plusieurs millions de dollars pour déverser tous les débris liés à la construction. Cette amitié avait amené les deux hommes à faire à quelques reprises des parties de golfs et des virées en mer pour pratiquer la pêche : « Comme de nombreuses personnes qui ont vécu à Melrose Park ou à Elmwood Park, vous êtes dans l’obligation de connaitre ce genre d’individus. Pour moi, les frères DiFronzo sont des hommes d’affaires. » déclara son avocat. La victime dans cette histoire, un chef d’entreprise tout à fait respectable témoigna lors du procès qu’il connaissait parfaitement les relations que pouvaient entretenir Michael Davis avec certains membres de la Outfit de Chicago. Selon lui, il était arrivé à plusieurs reprises de voir ce dernier se balader au bord de sa Cadillac devant sa société avec Peter DiFronzo, qui serait d’après le FBI un Capitaine de cette organisation criminelle. Il ne fallut que quelques heures pour convaincre le jury que Michael Davis était bien coupable d’extorsion. Vêtu d’un costume gris avec ses cheveux plaqués en arrière, l’Associé de la Outfit secoua la tête et chuchota à l’oreille de son avocat. Les procureurs ont cherché à l’emprisonner tout de suite en attendant que ce dernier reçoive son verdict, mais le juge fédéral en charge de ce dossier laissa une semaine de répits à Michael Davis, le temps que l’Associé de la Outfit puisse rendre visite à son médecin pour ses nombreux problèmes de santé. Son avocat était fortement déçu de ce verdict, protestant que les jurés avaient condamné son client sans « aucune preuve réelle » mais seulement sur des « suppositions ».

Lire la suite

UN ANCIEN SOLDAT DE LA OUTFIT DEVENU COLLABORATEUR DE LA JUSTICE DE RETOUR A CHICAGO ?

31 Mai 2015, 05:29am

Publié par Xav

UN ANCIEN SOLDAT DE LA OUTFIT DEVENU COLLABORATEUR DE LA JUSTICE DE RETOUR A CHICAGO ?

En 2005, le procès dit des « Secrets de famille » a complètement bouleversé la hiérarchie d’une des organisations criminelles les plus connues aux États-Unis, la Outfit de Chicago. Plusieurs membres de haut rang furent inculpés et condamnés à des peines de prison à perpétuité, mettant à la vue de tout le monde les péripéties d’une des familles de la Cosa Nostra les plus violentes, qui règne sans partage depuis des dizaines d’années dans l’État de l’Illinois grâce au racket, à l’intimidation et au meurtre. Pendant ce procès historique, l’un des mafieux inculpés, Frank Calabrese Sr (voir photo), a eu la particularité d’avoir deux membres de sa famille venir témoigner contre lui. Ce dernier était un ancien Capitaine de la Outfit, qui pendant ses heures perdues, a exécuté une multitude de contrats pour cette famille de la Cosa Nostra. Personnage très instable et doté d’une violence sans précédente, Frank Calabrese Sr emmènera dans son parcours criminelle son fils Frank Jr, et son frère Nicholas Calabrese, qui deviendront tous les deux des membres initiés de la Outfit. Grâce aux témoignages de son fils et de son frère, ce dernier sera condamné à une peine de prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle, ou il décèdera en 2012. au centre médical pour les prisonniers fédéraux à Butner en Caroline du Nord. Pour Frank Jr et Nicholas, une deuxième chance leur a été accordée, en raison de leur collaboration. Le premier, a complètement changé de vie et apparait de temps en temps dans des médias Américains pour parler de son passé criminel et de la relation difficile qu’il entretenait avec son père. Le second, a du purger une peine de douze années de prison pour tous ces crimes, un verdict assez clément en raison des nombreux meurtres dont ce dernier a pu effectuer pour le compte de la Outfit. Libéré de prison en 2013, Nicholas Calabrese rentra dès sa sortie dans le programme de protection des témoins et d’après les agents fédéraux auraient multiplié depuis quelques mois des allers-retours dans son ancienne ville, Chicago. On ne sait pas vraiment pourquoi cet ancien Soldat de la Outfit puisse prendre le risque de retourner dans une ville ou les membres de la Mafia veulent sa mort, mais Nicholas Calabrese qui est aujourd’hui âgé de soixante douze ans connait parfaitement les risques, la Outfit il l’a connait par cœur, dans tous ses recoins, il a travaillé pour elle pendant des dizaines d’années. Nicholas Calabrese aura participé pendant toute sa carrière criminelle à différents assassinats, dont la plupart seront restés célèbre dans l’histoire de la Mafia Italo-Américaine, comme le meurtre des frères Spilotro qui le mènera à sa perte. Anthony Spilotro est connu du grand public pour avoir été interprété par Joe Pesci dans le film de Matin Scorsese, Casino. Soldat de la Outfit, il travaillait très activement dans « l’écrémage » des casinos à Las Vegas, mais au milieu des années 1980 l’arrestation du Parrain en exercice Joseph « Joey Doves » Aiuppa, signera son arrêt de mort. Ce dernier s’était ouvertement senti humilié quand les agents fédéraux étaient venus l’arrêter chez lui devant sa femme, pour des crimes dont Anthony Spilotro avait selon lui toute la responsabilité. Avant sa condamnation à plus de vingt cinq ans de prison en 1986, Joey Aiuppa scella définitivement le sort frères Spilotro en lançant un contrat contre ces derniers et Nicholas Calabrese faisait parti comme à son habitude de l’équipe de tueurs. Battus et étranglés à mort dans le sous-sol d’une maison appartenant à un membre initié de la Outfit, les frères Spilotros devaient être enterrés par la suite dans un champ de maïs se situant dans l’État de l'Indiana, voisin de l'Illinois, une tache qui avait été confié à un autre Soldat, John « Big Stoop » Fecarotta, mais ce dernier « bâclera » le travail. En effet, les corps avaient été retrouvés quelques jours plus tard, ce qui mirent en fureur la plupart des membres influents de la Outfit dont le Boss Joseph Aiuppa, qui ordonnera sa mort, un contrat qui sera de nouveau confié aux frères Calabrese. John Fecarotta était un tueur à gages et pour qu’il ne se doute de rien, Nicholas Calabrese et Frank Calabrese Sr avaient certifié à John Fecarotta, qu’ils allaient mettre une bombe à un individu qui devait de l'argent à la Outfit. Le problème est que dans la voiture les amenant sur les lieux, Nicholas Calabrese sorti une arme au lieu de la bombe en question. John Fecarotta comprit tout de suite ce qu’il allait lui arriver et commença à se battre avec Nicholas Calabrese. Dans l’affrontement, ce dernier se tira accidentellement dans l’épaule, avant de sortir du véhicule à visage découvert pour abattre de plusieurs balles dans le dos et dans la tête le Soldat de la Outfit. Pendant cette assassinat, Nicholas Calabrese laisse par inadvertance un gant en cuir remplit de sang. Ce meurtre fut totalement bâclé, mais il fallut près de vingt ans aux enquêteurs pour résoudre cette affaire, grâce aux enregistrements de Frank Calabrese Jr, qui incarcéré avec son père au début des années 2000 dans un pénitencier fédéral, lui avait raconté dans les moindres détails cet assassinat.

Lire la suite

UN SOLDAT DE LA OUFIT INCARCÉRÉ POUR AVOIR MENACÉ UN TÉMOIN

30 Avril 2015, 07:14am

Publié par Xav

UN SOLDAT DE LA OUFIT INCARCÉRÉ POUR AVOIR MENACÉ UN TÉMOIN

Pour Paul Carparelli (voir photo), un Soldat de la Outfit, il ne fait aucun doute que la Cosa Nostra passe avant toute chose. Arrêté en 2013 par le FBI et accusé d’extorsion, Paul Carparelli avait su démontré dans plusieurs enregistrements dévoilés par les procureurs fédéraux, que le Soldat de la Outfit « incarnait pour lui les valeurs de la Cosa Nostra » : « Je ne changerai pas. Pourquoi? car je suis un « homme fait » (membre initié de la Cosa Nostra) et que je suis fier de l'être et je le serai toute ma vie ». Opérant depuis Cicero, Paul Carparelli a d’après les procureurs, profitait de sa relation étroite avec l’actuel Parrain, Salvatore « Solly D » DeLaurentis et des membres d’autres organisations, comme les Outlaws Motocycle, pour mener des opérations criminelles pour le compte de la Outfit de Chicago. Son domaine ? l’extorsion, et pour récupérer une dette de jeux ou voler de l’argent à un individu, Paul Carparelli n’hésite pas une seule seconde à utiliser la violence ou de donner des conseils à plusieurs de ses Associés sur la « bonne technique » à adopter pour récupérer le plus rapidement son argent : « C'est facile, bordel c'est super facile. Tu l'attrapes, tu lui casses sa putain de mâchoire, tu lui casses les bras et tu le laisses dans la rue. Ca te prends que 5 minutes et après tu auras ton argent » avait déclaré le Soldat de la Outfit à un individu qui se révéla être par la suite un agent infiltré du FBI. Dans un autre enregistrement effectué quelques semaine à peine avant son arrestation, Paul Carparelli raconta à l’agent infiltré comment se « tenir » pour éviter d’avoir gros problèmes avec lui : « C’est simple, si tu me voles pas et que me balances pas, je serais fidèle à mille pourcents ». Pour les personnes qui ne rentraient pas dans les « critères », la sanction tombée très vite et pouvait entrainer des blessures graves pour les individus. Car la violence fait partie quotidiennement de la vie de Paul Carparelli et dans un autre enregistrement, on pouvait entendre le Soldat de la Outfit, raconter à l’agent infiltré comment il avait « exploser les côtes et la tête » d’une personne qui devait de l’argent à la Cosa Nostra. Malgré les nombreuses menaces répétées par le Soldat de la Outfit, le juge fédéral en charge du dossier, avait décidé en Août 2013, de le libérer sous caution, en attendant un procès qui devait commencer dans plusieurs mois. En attendant, Paul Carparelli devait bien sur se tenir à carreau, et de ne côtoyer en aucun cas les principales victimes dans cette affaire et bien entendu, ses Associés de travail. Mais la tentation était trop forte pour Paul Carparelli, et quand ce dernier se balada au bord de sa Cadillac il y a quelques semaines, il repéra très vite l’une des victimes qui avait porté plainte contre lui pour différentes menaces. Le Soldat de la Outfit devait plaider coupable des accusations portées contre lui le mois prochain, mais une petite provocation contre la personne qui l’avait fait arrêter semblait tout à fait normal pour lui. S’arrêtant devant un restaurant ou se tenait l’individu en question, il demanda à un des employés de venir s’approcher de sa voiture pour qu’il transmette un message : « Dites lui que c’est un putain de rat et dites lui surtout ce que l’ont fait aux rats ». Malheureusement pour Paul Carparelli, la scène fut filmée par une vidéo de surveillance se trouvant près du lieu en question. Face à ces menaces, les procureurs fédéraux demandèrent à juste titre la révocation de sa libération sous caution, qui fut accordée par le juge fédéral. Ne bronchant pas une seule seconde, Paul Carparelli enleva tranquillement sa montre et sa chaîne en or, avant d’être emmener directement en prison en attendant son verdit : « Vous pensiez seulement que c’était des paroles anodines contre une personne qui vous avez accusé » déclara le juge fédéral. L’avocat du Soldat de la Outfit resta assez perplexe face à cette décision, se demandant pourquoi son client prendrait le risque de menacer un individu alors qu’un accord de plaidoyer était sur le point d’être finalisé : « Pourquoi ferait-il cela » déclara son avocat. La raison est surement très simple et évidente dans le sens ou Paul Carparelli vit depuis des années pour une seule chose, la Cosa Nostra.

Lire la suite

LA OUTFIT AJUSTE LES DERNIERS DÉTAILS DE SON ORGANISATION

4 Avril 2015, 08:27am

Publié par Xav

LA OUTFIT AJUSTE LES DERNIERS DÉTAILS DE SON ORGANISATION

Ces derniers mois, la Outfit de Chicago s’orienta vers une nouvelle hiérarchie. Salvatore « Solly D » DeLaurentis, un Capitaine très respecté et qui était utilisé depuis quelques temps pour résoudre les conflits interne dans la famille, remplaça John « No Noze » DiFronzo, qui était en place depuis de nombreuses années, mais en raison de ses problèmes de santé, n’avait plus les « facultés » nécessaires pour tenir son rang. Salvatore DeLaurentis essaya de mettre sa marque et changea certaines personnes de place. John « Dodu » Matassa Jr fut nommé Underboss à la place de Joseph « Joe The Builder » Andriarchi qui prit le titre de Consigliere. Mais en réalité, ce dernier fait face lui aussi à certains problèmes de santé et préfère selon certains spécialistes, garder son rôle de Capitaine, Marco « The Mover » D’Amico qui tenait le poste sous John « No Noze » DiFronzo fut alors rappelé à la rescousse. Marco D’Amico a un passé trouble dans cette organisation, n’hésitant pas en plaidant coupable en 1995, de révéler son appartenance à la Cosa Nostra. Alors qu’il fut inculpé de bookmaking, Marco D’Amico essaya de provoquer les procureurs en leur demandant que ces derniers prouvent son appartenance dans la Outfit de Chicago. Mais face aux nombreux témoins prêts à témoigner dans son procès, il décida de faire machine arrière et admit son appartenance à la Mafia, il enfreignait alors une règle élémentaire de la Cosa Nostra. Avec cet accord, il fut condamné à près de quinze ans de prison et fut libéré de prison en 2005, la même année que Salvatore DeLaurentis et reprit tranquillement ses activités dans la famille. En réalité, pour que tout se passe et que la transition se fasse dans les règles, Joseph Andriarchi, qui est un proche de l’ancien Parrain, John DiFronzo joua le rôle de « Conseiller » entre les différents membres avant que la hiérarchie ne se mette définitivement en place. Homme d’expérience, qui connait parfaitement les ficelles de son organisation et ne tenant qu’une condamnation pour cambriolage en 1968, Joseph Andriacchi a servi depuis plusieurs années différents postes à responsabilité au sein de la Outfit, passant de Consigliere à Underboss, tout en gérant une équipe active à Elmwood Park, un quartier à forte densité Italienne, et lieu proche de sa résidence familiale. Quand Joseph Andriacchi fut nommé Consigliere par Salvatore DeLaurentis, Marco D’Amico a d’après les autorités judiciaires très mal pris sa « rétrogradation » au sein de l’organisation. Connu pour son fort caractère, Marco D’Amico se plaignit de sa situation auprès de différents membres : « Il pensait qu’il pouvait faire aussi bien que Joe (Andriacchi), il estimait être mis de côté » déclara une source policière. Après avoir pensé a tord que le poste d’Underboss avait été donné au Capitaine John « Dodu » Matassa Jr, le FBI pense que finalement il serait occupé par l’ancien protégé de Michael Sarno, un ancien Capitaine de la célèbre ville de Cicero emprisonné à vie, Salvatore Cataudella qui aurait repris les rênes. Ce dernier avait été soupçonné dans le meurtre de l’ancien Underboss de la Outfit, Anthony « Little Tony » Zizzo disparu en 2006, et avait évité par la même occasion une tentative d’assassinat orchestré par des membres de la famille, qui en voulant tuer Salvatore Cataudella, avait tiré sur Gerry Dhamer, un employé dans une entreprise de plomberie. Le nouveau Parrain, Salvatore DeLaurentis, veut s’entourer de gens fiables, qui ont su démontrer dans leur parcours criminel, soit en faisant de la prison ou au nombre d’argent rapportait pour la famille, qu’ils ont les épaules assez large pour tenir des fonctions importantes. Pour gérer les activités criminelles de la Outfit, Salvatore DeLaurentis continua à faire confiance à James « Jimmy I » Inendino, Capitaine sous John DiFronzo, qui gère la ville de Cicero depuis la condamnation de Michael Sarno. Albert « Albie The Falcon » Verna, ancien protégé de Joseph Lombardo superviserait le « WestSide » vers Grand Avenue. Daniel Marino qui vient de sortir d’une maison de transition gérerait Lake County, alors que Rudy « Chin » Fratto qui a purgé récemment une peine d’un an pour fraude, superviserait quant-à lui le Nord-Est de l’État.

Lire la suite

UN SOLDAT DE LA OUTFIT REFUSE DE COOPERER AVEC LE FBI

21 Mars 2015, 09:01am

Publié par Xav

UN SOLDAT DE LA OUTFIT REFUSE DE COOPERER AVEC LE FBI

En Août dernier, Robert Panozzo Sr (voir photo), un Soldat de la Outfit de Chicago, avait été arrêté avec plusieurs de ses associés pour différents cambriolages, tentative d’assassinat et trafic de drogue. La spécialité de Robert Panozzo Sr était l’invasion de domicile. Il arrivait la nuit avec son équipe dans des maisons ou il avait par avance fait un repérage pendant plusieurs jours et séquestrait les personnes à l’intérieur. Le problème est que le soldat de la Outfit a un tempérament très violent et certains cambriolages pouvaient terminer très rapidement dans la violence, comme ce membre d’un gang hispanique qui eu l’oreille arrachée car il répondait aux questions de Robert Panozzo Sr en Espagnol. Grâce à un informateur qui travaillait avec le Soldat de la Outfit, la police de Chicago et le FBI posa des caméras et des micros dans une maison que Robert Panozzo Sr avait prévu de cambrioler, pour le prendre en flagrant délit, les preuves furent donc accablantes. Actuellement incarcéré en attendant son procès, il fut révélé que Robert Panozzo Sr, refusa à plusieurs reprises les « sirènes » de la justice Américaine pour coopérer contre les membres de son organisation : « Il leur a dit clairement d’aller se faire foutre. Ils ont eu trois ou quatre conversations qui ont duré moins de cinq minutes » déclara un membre de la police. Robert Panozzo Sr est un Soldat de l’équipe d’Albert « Albie The Falcon » Vena, un redoutable Capitaine de la Outfit, connu pour sa grande dangerosité et qui vient d’augmenter de galons depuis la nomination de Salvatore « Solly D » DeLaurentis à la tête de cette organisation criminelle. Tous les deux étaient des proches de Joseph « Joey The Clown » Lombardo, un ancien membre important de la Outfit qui purge actuellement une peine de prison à perpétuité pour plusieurs meurtres. Pouvant être condamné à la prison à vie, Robert Panozzo Sr , risque aussi d’être accusé de nouvelles charges fédérales, dont l’agression d’un individu qui devait des milliers de dollars à la famille. De plus, la police de Chicago et le FBI auraient espéré que Robert Panozzo Sr puisse coopérer, pour résoudre certaines affaires de meurtres non encore résolues et dont la Outfit reste le principal suspect, comme le meurtre d'une femme âgée en 1987 et pour l'assassinat de Sam Taglia, un Associé de la famille, qui aurait volé de l’argent à plusieurs membres de organisation. Son corps avait été retrouvé atrocement mutilé. Pour cette première affaire, le FBI avait affirmé que Robert Panozzo Sr s'était vanté d'avoir tué cette dame après lui avoir forcé de lui donner tous ses biens. Il l'aurait ensuite poussé dans les escaliers de son immeuble ou elle serait décédée suite à ses blessures. La deuxième affaire se portait principalement sur l'assassinat de Sam Taglia. Après sa disparition, les enquêteurs avaient exploré plusieurs pistes, et avaient toujours soupçonné très fortement Albert Vena d’avoir participé à cet assassinat. Ce dernier avait été directement accusé dans cette affaire pour plusieurs raisons. La première, est que lors de son arrestation, Albert Vena avait foncé avec son véhicule sur les policiers qui stationnaient devant chez lui. Deuxièmement, la femme de l'Associé de la Outfit avait déclaré que Albert Verna avait quitté son domicile avec son mari la veille de sa disparition, une chose assez troublante, mais le Soldat de la Outfit fut acquitté. Pour essayer de relancer l'affaire, les policiers sont allés rendre visite à Robert Panozzo Sr en prison et ont commencé à parler de cette histoire, mais ce dernier resta muet. En faisant pression sur le Soldat de la Outfit, le FBI espérait faire chuter Albert Verna les procureurs fédéraux n'avaient toujours pas digéré son acquittement il y a plusieurs années. Albert Vena un mafieux de petite taille, avait fait reparler de lui lors du procès de Steve Mandell, un ancien policer de Chicago devenu un Associé de la Outfit. Ce dernier avait voulu assassiné un de ses concurrents, mais n’avait pas pu commettre ce meurtre car il était sur le territoire d’Albert Vena et commettre un meurtre sans son une autorisation préalable du mafieux, équivaut à une peine de mort immédiate. D’après la police, Albert Vena est une « version améliorée » d’Anthony Spilotro, ancien Soldat de la Outfit opérant à Las Vegas, connu pour avoir été interprété par Joe Pesci dans le film Casino de Martin Scorsese. Depuis 2012, il fut photographié à plusieurs reprises en train de manger en compagnie de Robert Panozzo Sr au restaurant La Scrola, ancien repère de Joey Lombardo, Albert Vena est considéré comme « La personne la plus dangereuse » de Chicago d’après les autorités.

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>