Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

divers

EN CE MOMENT A NEW-YORK...

20 Octobre 2014, 04:56am

Publié par Xav + A.S

EN CE MOMENT A NEW-YORK...

En ce moment, l’actualité de la Mafia Italo-Américaine se concentre principalement sur le futur procès de Joey Merlino, qui pour le FBI serait toujours le Parrain de la famille de Philadelphie. Mais à New-York, dans les cinq familles présentes dans cette ville, il se passe toujours quelque chose. Petit tour d’actualité sur les informations les plus récentes.

UN CAPITAINE DE LA FAMILLE GAMBINO DÉCÈDE DE CAUSES NATURELLES :
La semaine dernière, un Capitaine de la famille Gambino, George DeCicco (voir photo) décéda de causes naturelles, il avait quatre vingt cinq ans. Pour certains, il était plus connu pour avoir été l’oncle de Franck DeCicco, l’ancien Underboss de John Gotti, assassiné en 1986 à cause d’une voiture piégée. Pour d’autres, il restera l’un des derniers Capitaines du célèbre Parrain de la famille Gambino, connu pour avoir été un mafieux de la vieille école. Opérant principalement à Staten-Island et sur Brooklyn, George DeCicco a su gérer les activités criminelles de la famille Gambino, principalement dans les domaines du blanchiment d’argent, du racket et du prêt usuraire, tout en restant sous le radar du gouvernement fédéral. En 2007, il fut condamné à près de trente trois mois de prison pour prêt usuraire, une peine qu’il purgea au centre médical de Denver dans le Massachusetts. Cette même année, il refit parler de lui, quand son fils Robert DeCicco, un Associé de la famille Gambino, reçu plusieurs balles dans le bras et dans les jambes, alors qu'il était assis dans sa voiture. Cette tentative de meurtre avait eu lieu à quelques centaines de mètres de la maison de Rudolph Izzi, un Soldat de la famille Genovese, âgé de soixante quatorze ans, qui sera tué deux jours plus tard dans son domicile. Malgré son appartenance à la Cosa Nostra et l’acharnement du FBI pour le mettre en prison, George DeCicco, a d’après son avocat, Joseph Benfante, toujours su se comporter comme un « gentleman » avec les agents fédéraux : « Tous les détectives et les agents du FBI, m’ont indiqué qu’il les saluait tous chaleureusement à chaque fois qu’ils rentraient en contact avec lui » déclara t’il. Mais le procureur fédéral, Taryn Merkyl, qui connaissait très bien George DeCicco, raconta que ce dernier utilisait son influence au sein de la famille Gambino, pour profiter de plusieurs avantages, comme cette petite anecdote qu’il raconta à un journal Américain. Un jour, l’ancien Capitaine de la famille Gambino, appela les services de téléphone, car il avait des gros soucis sur sa ligne. Le jeune homme qui se rendit dans son domicile, savait parfaitement qui était George DeCicco, et était tellement apeuré, qu’il causa plusieurs soucis lors de son intervention. Ayant peur de se faire « tuer » pour avoir causé des problèmes au mafieux, le réparateur se proposa de réparer gratuitement sa ligne et de rembourser de sa poche George DeCicco, qui accepta tout naturellement.

EN CE MOMENT A NEW-YORK...

UN CAPITAINE DE LA FAMILLE BONANNO PLAIDE COUPABLE :
Début Octobre, les membres de la famille Bonanno arrêtés en Janvier dernier, allaient accepter de plaider coupable des accusations retenues contre eux, évitant alors une longue peine de prison. L’un d’entre eux Jérôme Asaro (voir photo), fils de Vincent Asaro un Capitaine de la famille mafieuse, avait lui aussi décidé de reconnaitre ses crimes, dont l’exhumation et le déplacement du corps de Paul Katz, un Associé de la famille Lucchese, assassiné au début des années 1980 par James « Jimmy The Gent » Burke (connu pour avoir été joué par Robert De Niro dans le film de Martin Scorsese, Les Affranchis). En avouant ses crimes Jérôme Asaro qui est aujourd’hui âge de cinquante deux ans, risque au maximum huit années derrière les barreaux. En attendant, l’avocat du Capitaine de la famille Bonanno, Laurent Fisher, a demandé au juge, de donner la possibilité à Jérôme Asaro, d’être détenu dans la même zone que son père, malade, au Métropolitan Center à New-York, en attendant son verdict définitif. Petite anecdote intéressante, à la mort de Salvatore « Sal The Ironwarker » Montagna, en 2011, Vicent Asaro, avait été proposé et soutenu par les « Zips » (Membres de la Cosa Nostra d’origine Sicilienne) pour gérer la famille Bonanno. Ce dernier qui parlerait couramment Italien, est très apprécié des membres de la famille mafieuse, pour un être un « homme de la vieille école », mais son tempérament « grande gueule » pouvait en gêner certains. Plusieurs réunions ont eu lieu entre des dirigeants des autres familles et d’autres représentants pour décider de nommer Vincent Asaro comme le nouveau Boss de la famille Bonanno, mais cela n’arriva jamais et aujourd’hui, d’après le FBI, cela serait Michael « Mickey The Nooe » Mancuso qui dirigerait les affaires depuis son pénitencier fédéral.

Lire la suite

ET PENDANT CE TEMPS LA...

11 Octobre 2014, 08:23am

Publié par Xav + A.S

ET PENDANT CE TEMPS LA...

UN ASSOCIE DE LA FAMILLE COLOMBO DÉFIE LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL ;

Contrairement aux membres de sa famille, Michael Persico (voir photo) a toujours prétendu ne pas être un Soldat de la Cosa Nostra. Il faut dire que son père Carmine « The Snake » Persico est toujours le Parrain officiel de la famille Colombo malgré sa condamnation à perpétuité. Son frère Alphonse « Allie Boy » Perscico, fut pendant plusieurs années le « messager » entre son père emprisonné et la rue, en occupant le rôle d’Acting Boss, mais comme son père il sera condamné à perpétuité pour le meurtre William Cutolo en 2007. Son cousin Théodore Persico, identifié comme un Soldat de la famille Colombo, qui fut condamné à douze ans de prison pour meurtre. Michael Persico a réussi à gagner très bien sa vie en étant le propriétaire d’une entreprise de location de limousines, mais le gouvernement fédéral, pensait que Michael Persico, jouait un drôle de jeu avec la famille Colombo. Oui bien sûr, ce dernier n’était pas un membre initié, mais des enregistrements troublants ou on entendait un membre légendaire de la famille Colombo, John « Sonny » Franzese, déclarait que : « Michael ne doit pas être un Affranchi, il fait un autre travail pour nous » on poussait le FBI à s’intéressé de plus près aux activités de Michael Persico. En 2010, il fut arrêté et accusé de racketter une entreprise de camionage. Incarcéré, il fut de nouveau accusé d’avoir été un membre actif dans l’assassinat de Ralph Scopo pendant la guerre interne qui éclata dans la famille Colombo au début des années 1990. Mais en Juin 2012, les procureurs fédéraux proposèrent une offre à Michael Persico qu'il ne pouvait pas refuser. Il plaidait coupable des accusations de racket et il oubliait l’histoire avec Ralph Scopo, mais Michael Persico devait purger une peine de quatre ans dans un pénitencier fédéral. Les deux parties s’étaient mise d’accord, il ne restait plus qu’a Michael Persico de comparaitre devant un tribunal fédéral pour accepter de plaider coupable. Mais en fin de semaine dernière, retournement de situation, Michael Persico décida de rompre son accord avec les procureurs et de défendre son cas dans un procès. Pour ce dernier, le gouvernement fédéral a violé son accord, ils auraient mis la pression sur les agents de probation, en déclarant que Michael Persico était soupçonné dans plusieurs meurtres, dans le but de le faire retomber rapidement après sa libération. En mettant fin à cet accord, Michael Persico risque maintenant la prison à vie s’il est reconnu coupable.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

UN CAPITAINE DE LA FAMILLE GENOVESE CONDAMNE POUR PRÊT USURAIRE :

Un Capitaine de la famille Genovese a été condamné à près de trente mois dans une prison fédérale pour prêt usuraire. Pasquale « Uncle Patty » Falcetti (voir photo à gauche) avait consenti de prêter près de 34000 dollars à un Associé de la famille mafieuse, Anthony Zocolillo, pour pouvoir lancer une opération de trafic de marijuana. Le problème est que ce dernier se fit très rapidement arrêté par le FBI, et pour éviter une longue peine de prison, décida de collaborer avec le gouvernement, en portant un micro sur lui, ce qui permit d’enregistrer des membres de la Cosa Nostra dans plusieurs réunions. Ces enregistrements permirent d’arrêter, Pasquale Falcetti, âgé de 55 ans, un membre très respecté de l’organisation, déjà condamné à six ans de prison en 2003 pour racket. Après avoir collaboré, Anthony Zocolillo essaya de lancer une émission de télé réalité, dénommée « Mama’s Boy Of The Bronx », mais sa performance d’acteur se révéla catastrophique, ce dernier étant beaucoup plus doué pour enregistrer ses collègue mafieux, que pour faire le pitre derrière un petit écran, le programme s’arrêta au bout de deux semaines de diffusion. Pour Pasquale Falcetti, cela est différent, étant reconnu comme un membre de la Cosa Nostra, le juge fédéral Lorna Schofield déclara : « C’est une infraction très gave. Je suis inquiet, une fois libéré que vous vous engagiez de nouveau dans des activités criminelles ». Le Capitaine de la famille Genovese accepta son verdict sans broncher, et préféra s’excuser devant le tribunal : « Je tenais à m’excuser auprès de la cours et de la famille pour mes erreurs. Je vais mettre tout ça derrière moi » .

ET PENDANT CE TEMPS LA...

DES MEMBRES DE LA FAMILLE BONANNO VONT PLAIDER COUPABLE :

En Septembre dernier, les membres de la famille Bonanno, l’Acting Boss Thomas « Tommy D » DiFiore, l’Acting Capitaine, Jack Bonventre et le Soldat John « Bazoo » Ragano (voir photo), arrêtés pour plusieurs charges fédérales, avaient réussi à avoir un procès distinct par rapport aux deux autres accusés, Vincent Asaro et Jérôme Asaro. Cette décision prise par le juge fédérale, avait mis fin à plusieurs mois de tractation entre les procureurs fédéraux et les avocats de la défense, ou ces derniers n’acceptaient pas, que leurs clients puissent être jugés dans une affaire qui ne les concernait pas. En effet, quand les membres de la famille Bonanno avaient été arrêtés, les médias Américains avaient relayé l’information pendant plusieurs jours en raison de la nature des accusations. Le vol de la Lufthansa rendu célèbre par le film de Martin Scorsese, « Les Affranchis » avait été enfin résolu, et l’un des investigateurs, n’était autre que Vincent Asaro, un Capitaine de longue date de la famille Bonanno. Mais la plupart des membres inculpés ce jour là, étaient impliqués dans des histoires d’extorsion et Thomas DiFiore avait peur que cette publicité négative, ne puisse le faire condamner à une peine beaucoup plus lourde. Aujourd’hui, l’Acting Boss de la famille Bonanno, se sent beaucoup plus soulagé, même s’il reste encore très énervé de devoir être incarcéré en attendant son procès, mais pour son avocat la prochaine étape est de négocier un « plaidoyer de culpabilité » avec les procureurs fédéraux. Essayer de trouver une entente avec les procureurs, pourrait permettre aux membres de la famille Bonanno, d’avoir une peine beaucoup plus réduite si ces derniers acceptaient de plaider coupable des accusations retenues contre eux, mais les procureurs peuvent très bien demander aux accusés d’avouer leur appartenance à la Cosa Nostra, une chose qui peut être très difficile, voir contraire au règle de l’omerta. En fin de semaine dernière, un autre Capitaine, Jérôme Asaro a réussi à dissocier son affaire de celui de son père, , laissant Vincent Asaro subir son procès tout seul pour des charges de racket et d’assassinat, pouvant l’amener à terminer sa vie derrière les barreaux.

Lire la suite

ET PENDANT CE TEMPS LA...

10 Août 2014, 09:00am

Publié par Xav + A.S

ET PENDANT CE TEMPS LA...

LES PROCUREURS PEUVENT DE NOUVEAUX CONSULTER LES E-MAILS DE L'ACTING BOSS DE LA FAMILLE BONANNO :

En Juin dernier, un juge fédéral avait ordonné au FBI de ne pas regarder les e-mails de Thomas « Tommy D » DiFiore (voir photo) l’actuel Acting Boss de la famille Bonanno, prétextant d’après l’avocat de la défense, Steve Zissou, un manquement grave entre la relation client et avocat. Le problème est que Thomas DiFiore est actuellement incarcéré au Métropolitan Center à New-York, en attendant son procès pour racket qui devrait débuter dans plusieurs mois, et si ce dernier veut envoyer des e-mails à son avocat, il doit passer par les serveurs internet de la prison, qui stipule que chaque consultation d’une page web ou l’envoi d’un e-mail peut être surveillé par les services pénitenciers ou par les agents fédéraux. D’ailleurs, pour éviter tout problème, chaque prisonnier doit accepter une charte avant de pouvoir accéder à Internet, expliquant que pour « la sécurité de la prison et des autres prisonniers » cette inspection était nécessaire et c’est sur ces arguments que les procureurs fédéraux sont revenus à la charge en Juillet dernier pour pouvoir reprendre leur surveillance sur Thomas DiFiore, un argument que la juge fédérale Allyne Ross accepta. Cette dernière déclara que l'actuel Acting Boss de la famille Bonanno avait d’autres possibilités pour pouvoir communiquer avec son avocat et que « l’espionnage » de ses e-mails n’avait pas interféré dans la préparation de son futur procès. Elle stipula par ailleurs, que les prisonniers étaient au courant que l’accès à internet en prison était surveillé par les services pénitenciers, et que le Bureau Fédérale des Prisons (BOP) devait trouver un moyen pour pouvoir créer un accès sécurisé, pour que les prisonniers puissent communiquer en toute sécurité avec leur avocat.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

UN SOLDAT DE LA FAMILLE GAMBINO OPÉRANT A LOS ANGELES ARRÊTÉ POUR PRÊT USURAIRE :

Producteur nominé aux Oscars, médaillé de la Purple Heart et Soldat de la famille Gambino, Joe Isgro (voir photo) a été arrêté le 18 Juillet dernier à Los Angeles pour jeux illégaux. Emprisonné dans la prison de Van Nuys, Joe Isgro devrait être transféré très prochainement à New-York pour éviter un délai de prescription dans cette affaire qui date déjà de plusieurs années. En 1992, Joe Isgro, qui avait déjà été identifié comme un Soldat de la famille Gambino opérant dans l’État de Californie, avait produit le film « Hoffa » avec Danny DeVito et Jack Nicholson dans les rôles principaux. Cette même année, la justice Américaine l’avait accusé de racket, de blanchiment d’argent et d’entrave à la justice, des accusations qui seront finalement par la suite rejetées, après que la défense eut découvert, que le procureur fédéral avait caché des informations pouvant mettre en doute le témoignage du témoin principal dans cette affaire. Au début des années 2000, Joe Isgro avait été arrêté par le FBI et accusé d’avoir prêté de l’argent à des individus qui étaient en détresse financière, en réclamant des taux d’intérêt à près de cinq pourcent par semaine. De plus, avec l’aide de ses Associés, qui pour la plupart étaient affiliés à la famille Gambino, Joe Isgro n’hésitait pas à menacer les individus en question qui avaient du mal à le rembourser, des accusations qui l’avaient fait condamner à près de cinquante mois de prison dans un pénitencier fédéral. A sa sortie de prison, Joe Isgro voulait produire de nouveau un film sur la Mafia et en particulier sur la vie d’un célèbre Parrain de la Cosa Nostra, Charles « Lucky » Luciano, remettant de nouveau en lumière sa relation supposée avec la famille Gambino : « J’avais quinze ans quand Charles Luciano est mort, si quelqu’un veut m’associer avec lui, qu’il essaye. Le gouvernement fédéral a déjà dépensé des millions de dollars pour essayer de me poursuivre » déclara t’il. Depuis des dizaines d’années, Jose Isgro a toujours nié appartenir à la famille Gambino : « Oui je suis un Soldat, un ancien combattant de la guerre du Vietnam et membre de la famille Isgro » déclara t’il.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

Sur le papier, le Consigliere de la Outfit de Chicago est Marco D’Amico, mais pour résoudre les conflits entre membres, le Parrain en exercice, John « No Nose » DiFronzo ne fait pas appel à lui, mais à Salvatore « Solly D » DeLaurentis (voir photo). Depuis la condamnation de Michael « The Large Guy » Sarno, un Capitaine de la Outfit qui gérait les opérations courantes à Cicero, à vingt cinq ans de prison pour racket en 2012, les différents membres se « marchent sur les pieds » et plusieurs conflits ressurgissent à un point ou le Capitaine qui remplaça Michael Sarno, James « Jimmy I » Inendino n’arrive plus à gérer la situation. Salvatore DeLaurentis a toujours été avec son ami Louis Marino (Cf : Un Soldat de la Outfit sort de prison), un proche collaborateur de l’ancien Underboss Ernest « Rocky » Infelise. Au début des années 1990, il fut pris dans une affaire de racket fédérale et condamné à près de dix huit ans et demi derrière les barreaux, une peine qu’il accepta sans sourciller, à tel point que les procureurs furent stupéfaits par le peu de « remords et de regrets » qu’a pu avoir Salvatore DeLaurentis pendant tout son procès. Alors qu’Ernest Infelise qui était accusé dans ce même procès et qui sera condamné à près de soixante trois années derrière les barreaux, s’était moqué à plusieurs reprises des témoins des procureurs, Salvatore DeLaurentis était resté quant-à lui très calme. Ses avocats, avaient essayé de dépeindre ce dernier comme un maçon qui gagnait sa vie légalement, et qui n’hésitait pas à aider les gens en participant à des collectes de fonds, en participant à des activités de bienfaisance, un père dévoué qui gérait par la même occasion une pizzeria pour subvenir aux besoins de sa famille. D’un autre côté, nous avions le discours des procureurs, qui voyait en Salvatore DeLaurentis, une personne qui adorait sa vie dans le crime organisé, et qui avait un seul but, arriver au pouvoir en élargissant constamment sa zone de racket. A sa sortie de prison en 2005, ce dernier a repris normalement ses affaires au sein de la Outfit à Lake County. Grâce à sa réputation passée et après avoir passé de très nombreuses années derrière les barreaux tout en respectant l’omerta, Salvatore DeLaurentis est devenu une personne encore plus respecté par la nouvelle génération et régla sans problème le problème entre les différents membres de Cicero. Dernièrement, il refit parler de lui sans le vouloir, avec l’arrestation d’un Soldat de son équipe, Paul Carparelli (Cf : La Mafia à Chicago est toujours active), accusé par la justice Américaine, d’avoir extorqué plusieurs individus qui devaient de l’argent à la Outfit. Pour un Parrain demander de l’aide dans une telle affaire, peu être considéré comme un certains signe de faiblesse, car d’après certains spécialistes, Joseph DiFronzo, le Boss actuel de la Outfit, aurai vu sa « santé mentale » considérablement se détériorer depuis quelques mois, a tel point que Joseph « The Builder » Andriacchi, un membre imminent de la Outfit qui occupait déjà le poste d’Underboss depuis le règne de Joseph DiFronzo, se verrait attribuer la place de Parrain.

Lire la suite

ET PENDANT CE TEMPS LA...

24 Juin 2014, 05:00am

Publié par Xav + A.S

ET PENDANT CE TEMPS LA...

UNE NOUVELLE DATE DANS LE PROCÈS CONTRE ANTHONY NICODEMO :

Le procès d’Anthony Nicodemo (voir photo) annulé le mois dernier pour une soi-disant corruption de jury, ne commencera pas avant l’année prochaine, a déclaré le juge Jeffrey Minehart. Le premier procès s’était termine le 20 Mai dernier sur une « rumeur » lancé dans le tribunal, racontant qu’un des jurés avait été approché par la famille d’Anthony Nicdemo. Avant cette annulation, deux des jurés avaient déjà été exclus pour différentes raisons propre à un procès fédéral (Cf : Un juré raconte le procès d’Anthony Nicodemo), le panneau étant réduit à 11 jurés, il fallait l’accord des deux parties (les procureurs et la défense) pour pouvoir continuer le procès, chose qui n’arriva finalement pas. Le procureur fédéral, Brian Zarallo, déclara à la presse, qu’une enquête avait été ouverte par ses services avec l’aide de la police fédéral pour faire la lumière sur cette affaire. Anthony Nicodemo, qui fut arrêté en Décembre 2012, avait été accusé par la justice Américaine, d’avoir assassiné ou participé au meurtre de Gino DiPietro, un Associé de la famille de Philadelphie, trafiquant de drogue, qui collaborait depuis quelques mois avec le FBI. Le meurtre, qui fut considéré comme le « hit » le plus ridicule de la famille de Philaldelphie, fut orchestré en pleine rue, devant des dizaines de témoins et cela en pleine journée. Plusieurs de ces témoins avaient pu identifier le véhicule personnel d’Anthony Nicodemo se « sauvant » de la scène de crime, ce qui permit son arrestation près de trente minutes plus tard à son domicile. A l’intérieur de son véhicule, l’arme du crime fut retrouvé et Anthony Nicodemo était d’après la police dans un état de « stress intense » lors de son arrestation . Le juge avait ordonné aux procureurs de faire aucune allusion au crime organisé pendant le procès, prétextant que les procureurs n’avaient pas réussis à faire le rapport entre l’assassinat et la Cosa Nostra. D’ailleurs, lors des différents discours des procureurs fédéraux pendant le procès, ces derniers avaient déclaré qu’Anthony Nicodemo n’était « peut être pas le tueur, mais qu’il avait au moins participé » à cet assassinat, la deuxième supposition du meurtrier aurait pu être d’après eux Dominic Grande, un ami de longue date d’Anthony Nicodemo et un Associé (futur Soldat ?) de la famille de Philadelphie.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

UN MEMBRE IMPORTANT DE LA FAMILLE PATRIARCA SORT DE PRISON :

Matthew « Matty » Guglielmetti (voir photo), un Capitaine réputé de la famille de la Nouvelle-Angleterre, surnommé aussi la famille Patriarca, vient de sortir de prison la semaine dernière, après avoir purgé près de dix ans derrière les barreaux dans le pénitencier fédéral de Fort-Dix dans le New-Jersey. Le mafieux qui est aujourd’hui âgé de 65 ans, avait plaidé coupable à des accusations de trafic de drogue en 2005. Selon les enquêteurs, Matthew Guglielmetti qui fut un « proche » des anciens Parrains Raymond « Junior » Patriarca et de Luigi « Baby Cabanes » Manocchio, protégeait les cargaisons de cocaïne à travers l’Etat du Rhode-Island pendant plusieurs années. Mais à sa sortie de prison, Matthew Guglielmetti se retrouve désormais avec une famille Patriarca complètement déstabilisée depuis une vague d’arrestation lancée par le FBI en 2011. En quelques mois, de temps, cette dernière avait perdu Lugi Manocchio Parrain en exercice qui fut condamné à cinq ans et demi pour extorsion, mais aussi des frères DiNunzio, Anthony et Carmen, respectivement Acting Boss et Underboss de la famille mafieuse, condamnés tous les deux à six ans pour racket. Une situation qui peut être propice pour Matthew Guglielmetti pour prendre le « pouvoir » une fois que les charges liées à sa libération conditionnelle soient terminées. D’après l’agent du FBI, Jeffrey Sallet : « La Cosa Nostra dans l’Etat du Rhode-Island a été décimée. Ce n’est pas une bonne époque pour faire des affaires » déclara t’il. Au jour d‘aujourd’hui, la famille Patriarca compte près de trente membres actifs et des centaines d’Associés.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

NOUVEAU PARRAIN POUR LA FAMILLE DE DETROIT :

La famille de Détroit surnommée le « Partnership » est une des familles de la Cosa Nostra les plus actives des États-Unis. La particularité de cette famille est qu’elle a toujours vécu dans l’ombre, évitant des arrestations majeures pendant des années. La plupart de ses membres ont des relations familiales entre eux, évitant de ce fait une propagation de « collaborateurs » dans la famille, en effet, un membre arrêté par le FBI et risquant d’aller plusieurs années en prison, aura plus de mal à se retourner contre son clan, car il pourrait entrainait derrière lui, des cousins, des oncles, voir son propre père dans sa chute. De 1979 à 2012, elle fut dirigée, par un Parrain célèbre, connu pour sa discrétion auprès des autorités, Giacomo « Jack » Tocco, mais le Boss bientôt âgé de 87 ans, a décidé de laisser sa place et tout naturellement, il nomma Jack « Jackie the Kid » Giacalone (voir photo), un Capitaine réputé de la famille de Détroit, fils de Anthony « Tony Jack » Giacalone, une « légende » dans la famille de Détroit, soupçonné pendant des années d’avoir été un acteur majeur dans la disparition du célèbre syndicaliste Jimmy Hoffa. Jack Giacalone qui servait d’Acting Boss depuis la semi-retraite de Giacomo Tocco est aujourd’hui un des Parrains de la Cosa Nostra les plus puissants des États-Unis et la hiérarchie composée par le nouveau Boss montre une chose évidente, que la protection de sa vraie famille est très importante. En Underboss, il nomma, Anthony « Chicago Tony » La Piana , le poste de Consigliere fut attribué à Anthony « Tony Pal » Palazzola, soupçonné lui aussi d’avoir participé au meurtre de Jimmy Hoffa, d’après certains témoignages, il l’aurait battu avec une batte de baseball et enterré vivant dans du béton. Pour « rassurer » la famille Tocco, qui régna sur la famille pendant des dizaines d’années, Jack Giacalone nomma le neveu de l’ancien Parrain, Peter « Blackie » Tocco comme Acting Boss.

Lire la suite

ET PENDANT CE TEMPS LA...

25 Mai 2014, 05:40am

Publié par Xav + A.S

ET PENDANT CE TEMPS LA...

"PAPA STROUMPH " CONDAMNE A UN AN DE PRISON :

Les lettres des différents prêtres de New-York et celle de l’ancien Sénateur du New-Jersey, Henry McNamara (Cf : Un Associé de la famille Genovese veut éviter la prison), n’auront pas suffi pour faire éviter la prison à Carmine "Papa Smurf" Franco (voir photo) un Associé de la famille Genovese, ce dernier fut condamné à un an et un jour dans une prison fédérale. Le juge fédéral Kevin Castel déclara lors de son verdict, que Carmine Franco, qui a un lourd passif avec la Cosa Nostra, avait volé et menacé avec l’aide de ses associés, plusieurs de ses concurrents, avec pour seul objectif, avoir le monopole sur le traitement des ordures dans l’État du New-Jersey. Même si ce dernier ne stipula qu’aucune preuve prouvait l’existence d’éventuelles menaces envers les différents clients que pouvait « gérer » Carmine Franco, sa relation de longue date avec la famille Genovese pouvait prétendre le contraire. En acceptant de plaider coupable, Carmine Franco, ne risquait plus "que" trois ans dans une prison fédérale, sa peine fut considérablement réduite par le juge, en raison des nombreux problèmes de santé dont souffre l’Associé de la famille Genovese. Carmine Franco aura passé pratiquement toute sa vie à travailler dans le domaine des déchets dans les États de New-York et du New-Jersey, avec pour seul but, enrichir la famille Genovese. Mais en raison de ses nombreuses condamnations, la justice Américaine avait interdit à l’Associé de la famille Genovese de continuer d'exercer toute activité dans le traitement des ordures. Par ailleurs, son travail en tant que bénévole dans plusieurs églises, avaient permis à Carmine Franco de se donner une image d’une personne « généreuse », prêt à aider les plus « démunis », mais cela n’aura pas suffit pour éviter une nouvelle fois la prison. Arrêté en Janvier 2013 avec plusieurs membres de la Cosa Nostra, dans une grande opération menée par le FBI, et avant que ce dernier ne plaide coupable, Carmine Franco pouvait être condamné à la base à près de vingt ans de prison, c’est pour cela que l’avocat de Carmine Franco, Michael Critchley, déclara que le verdict était : « Juste et équitable ».

ET PENDANT CE TEMPS LA...

UN CAPITAINE DE LA FAMILLE LUCCHESE ARRÊTE :

Quand on parle d'Avellino, on pense directement à la série "The Sopranos", qui est la ville d’origine des parents de Tony Soprano, mais quand on parle d’Avellino aux agents du FBI à New-York, la plupart répondront d'office Salvatore Avellino, un Capitaine réputé de la famille Lucchese qui purgea près de 13 ans de prison de 1993 à 2006 pour plusieurs délits. Mais, il y aussi son "jeune" frère, Carmine Avellino (voir photo), un peu moins connu du gouvernement fédéral, même si ce dernier purgea près de dix ans et demi de prison, pour avoir participé à l’assassinat de deux éboueurs à Long Island en 1994, il est depuis des années lui aussi un Capitaine de la famille Lucchese. Le vieux mafieux qui est aujourd’hui âgé de 70 ans, a été arrêté par le FBI la semaine dernière pour avoir demandé à deux de ses Associés de « frapper un vieil homme » qui lui devait près de 100000 dollars venant de plusieurs prêts. Cette arrestation fut possible grâce aux nombreux enregistrements vidéos et téléphoniques orchestré par le FBI pas ces derniers mois, mais en 2010. Alors pourquoi avoir attendu quatre ans pour procéder à l’arrestation du Capitaine de la famille Lucchese à son domicile ?, une interrogation que son avocat, Scott Leemon a encore du mal à comprendre : « Ces allégations contre mon client remontent à pus de quatre ans. Pourquoi ils (le FBI) ne l’ont pas arrêté avec les autres accusés il y a de cela quelques années ». Encore plus surprenant, les deux Associés qui ont menacé l’individu en question, Michael et Daniel Capra ont été tous les deux arrêtés en Septembre dernier. Michael Capra, qui pour éviter de croupir en prison, avait demandé à sa femme de mentir aux agents du FBI, en prétextant que le jour ou il avait menacé la victime supposée, il était chez lui à son domicile de Long Island. Mais cette dernière s'embrouilla très rapidement face aux procureurs, qui ne tardèrent pas à la faire inculper d'entrave à la justice. Quant à Carmine Avellino, le juge fédéral en charge de cette affaire, demanda une caution d’un million de dollars à l’accusé en échange de sa liberté, une somme que le Capitaine de la Cosa Nostra, accepta sans sourciller. Carmine Avellino qui risque jusqu’à vingt ans de prison s’il est reconnu coupable, et sous surveillance électronique et doit rentrer chez lui au plus tard à 19 heures, sous peine d’être incarcéré en attendant son procès.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

L'ANCIEN ACTING BOSS DE LA FAMILLE COLOMBO RÉCLAME SES AFFAIRES A LA JUSTICE :

Acting Boss de la famille Colombo de 2008 à 2009, et condamné à dix neuf ans d’emprisonnement pour trafic de drogue, racket, extorsion de fonds et prêt usuraire, Ralph DeLeo (voir photo) continue malgré tout à faire parler de lui. En début du mois, il demanda une requête à un juge fédéral de Somerville, lui demandant tout simplement de pouvoir récupérer ses effets personnels, confisqué par le FBI lors de son arrestation en 2009, incluant des couteaux, des albums, un ordinateur, plusieurs milliers de dollars en petite monnaie, des montres et même un fusil à plomb. Autant de choses que Ralph DeLeo voudrait récupérer, pour surement améliorer son confort en prison, en vendant une partie de ses objets. Et du confort il lui en faudra pour espérer survivre dans des conditions aussi extrêmes qu'une prison de haute sécurité aux États-Unis, mais ce dernier qui a déjà passé plus de la moitié de sa vie derrière les barreaux, ne semble pas tellement inquiet sur son sort. Purgeant sa peine dans la prison fédérale de haute sécurité à Butner en Caroline du Nord avec Carmine « The Snake » Percisco l’actuel Parrain de la famille Colombo, sa date de libération est prévu pour Octobre 2025, il aura alors 82 ans.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

LE NEVEU DE MARTIN SCORSESE ARRÊTE POUR TRAFIC DE DROGUE :

Le neveu du légendaire réalisateur Martin Scorsese, a été arrêté pour avoir essayé de vendre de l’héroïne à des policiers en civil. Frank Scorsese (voir photo), âgé de 39 ans, et le fils du frère ainé de Martin Scorsese, célèbre pour avoir réalisé des films comme, « Les Affranchis », « Casino » et encore récemment « The Wolf Of Wall Street ». Frank Scorsese vendait directement de l’héroïne et plusieurs médicaments, dans l’atelier de carrosserie ou il travaillait, dénommé « Fix It Auto » à New-York. Le propriétaire du garage en question, John Santillo 55 ans et son épouse Lori Santillo 57 ans ont eux aussi été arrêtés par la police. Ces derniers ont été vus à au moins une reprise par des policiers en civil, en train de donner des médicaments à Frank Scorsese, pour que ce denier puisse les revendre aux différents clients du garage. De plus, la perquisition dans les bureaux, ont permis de trouver près de soixante douze enveloppes contenant quelques grammes d’héroïne qui étaient cachés dans la veste de John Santillo. La fouille de la maison avait permis quand à elle de récupérer de la drogue en grande quantité et huit armes à feux planquées dans une armoire. John Poppe, l’avocat de Frank Scorsese, déclara que le vrai coupable dans cette affaire, le vrai « loup » n’était autre que John Santillo, qui fut libéré sous caution, après avoir payé près de 76000 dollars. Mais le problème, est que Frank Scorsese était déjà connu des autorités pour ce genre de délits. En Mars dernier, il avait été libéré de prison, après avoir y avoir passé trente jours pour possession illégale d’armes à feux et de stupéfiant, alors qu’il circulait en voiture dans les rues de New-York. Roulant sans permis de conduire, lors de son arrestation, il en avait profité pour agresser les agents de police.

Lire la suite

ET PENDANT CE TEMPS LA...

7 Mai 2014, 05:00am

Publié par Xav + A.S

ET PENDANT CE TEMPS LA...

UN SOLDAT DE LA FAMILLE COLOMBO CONDAMNE A CINQUANTE ANS DE PRISON :

Après la condamnation en Mars dernier de l'ancien Acting Boss de la famille Colombo, , Thomas « Tommy Shots » Gioeli à 18 années dans un pénitencier fédéral (Cf : l'ancien Acting Boss de la famille Colombo condamné à 18 ans de prison), les yeux étaient désormais rivés sur son complice, Dino "Little Dino" Saracino (voir photo). D’après les procureurs fédéraux, ce dernier a toujours rêvé d’un membre initié de la Cosa Nostra. Son vœu fut finalement exaucé à la fin des années 1990 par la famille Colombo en récompense de l’assassinat de Ralph Dols, un ancien policier du NYPD qui avait « osé » sortir avec l’ancienne femme de l’Acting Boss de la famille Colombo à cette époque, Joel Cacace. Il fallut attendre Juin 2008 pour que la justice Américaine inculpe Dino Saracino pour ce meurtre. Après des années de procédure judiciaire ou le propre frère de Dino Saracino, lui aussi un membre initié de la Cosa Nostra décide de coopérer avec le FBI, le Soldat de la famille Colombo fut finalement reconnu non-coupable du meurtre de Ralph Dolls, mais coupable de racket fédéral, une peine qui pouvait l’amener au maximum à terminer sa vie derrière les barreaux. Au départ, un verdict dans cette affaire aurait du être rendu en Novembre 2013, mais encore une fois, il fut repoussé seulement en début de semaine. Devant le juge fédéral Cogan, Dino Saracino fut condamné à cinquante années dans une prison fédérale, le Soldat de la famille Colombo qui est aujourd’hui âgé de 42 ans, pourrait très certainement terminer sa vie derrière les barreaux. S’adressant aux procureurs fédéraux, le juge fédéral Cogan déclara : « Il semble que ce qu’il voulait, c’était devenir un membre initié de la Cosa Nostra, il a atteint son objectif ». Pour justifier de cette peine assez sévère dans l’ensemble, le juge fédéral s’appuya sur un enregistrement effectué par un ancien Associé de la famille Colombo qui avait décidé de collaborer avec la justice. Sur la bande audio, on pouvait entendre Dino Saracino se vantait qu’il pouvait « purger » une peine de « 20 ans de prison » et sortir avec « un sourire sur son visage », une phrase que le juge Cogan n’apprécia guère. Dino Saracino n’exprima aucun regret et déclara une dernière fois avant d'être emmené par les Us-Marshals : « J’espère que ceux qui ont collaboré contre moi (Dino Calabro et Joseph "Joey Caves'' Competiello), recevront la même peine. » Joseph Competiello, un Soldat de la famille Colombo avait déclaré lors de sa collaboration avec le FBI, qu’il faisait parti d’une équipe, chargée de surveiller les déplacements de Ralph Dolls avant l’exécution du contrat.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

UN SOLDAT DE LA FAMILLE GENOVESE NE VEUT PAS ALLER EN PRISON :

Robert Franco un Soldat de la famille Genovese a demandé en début de semaine à un juge fédéral, de ne pas lui infliger de peine de prison, après que ce dernier ai accepté de plaider coupable d’avoir transporté des déchets volés il y a plusieurs mois. D’après son avocat, Robert Franco souffre toujours des effets secondaires suite à accident intervenu en Mai 2010, depuis qu’une dalle en béton lui avait provoqué une « commotion cérébrale » et « dix huit points de suture ». De plus, toujours d’après son avocat, Robert Franco souffre « terriblement » de son pied, depuis un accident de voiture en 2003. Ironie du sort, la chute de la dalle sur le Soldat de la famille Genovese s’était déroulée devant les agents du FBI qui le surveillaient déjà depuis plusieurs mois et alors que ce dernier commettait devant les agents fédéraux un délit. D’après eux, Robert Franco qui est le neveu d’un célèbre Associé de la famille Genovese, très actif dans le domaine des déchets, Carmin "Schtroumpf" Franco, ne mérite aucune clémence, car il a pu montrer à plusieurs reprises que ses problèmes de santé ne l’avaient pas empêché de commettre des crimes pour le compte de la famille Genovese. En Janvier 2013, il fut inculpé avec 32 autres individus liés à la Cosa Nostra après une enquête de près de quatre ans sur l’influence de la Mafia Italo-Américaine dans l’industrie des déchets dans l’État de New-York et du New-Jersey, un domaine ou la Cosa Nostra reste très influente depuis de nombreuses années. D’après la justice Américaine, Robert Franco avait accepté de plaider coupable, en avouant avoir gagné plus de 100000 dollars illégalement, grâce aux transports de déchets volés. La peine demandait par les procureurs fédéraux était de douze mois maximum dans un pénitencier fédéral. Verdict très prochainement…

ET PENDANT CE TEMPS LA...

NOUVELLE COMPARUTION POUR THOMAS DIFIORE :

L’Acting Boss de la famille Bonanno, Thomas « Tommy D » DiFiore (voir photo) ne supporte plus la prison. Sa première demande de libération conditionnelle avait été refusée logiquement par le juge fédéral Allyne Ross, mais pour sa deuxième comparution, Thomas DiFiore a trouvé une nouvelle solution pour parvenir à ses fins, la raison médicale. Déjà visiblement très énervé d’avoir été arrêté avec plusieurs membres de la famille Bonanno en Janvier 2014 (Cf : Des membres de la famille Bonanno arrêtés pour le casse de la « Lufthansa »), le mafieux qui est aujourd’hui âgé de 70 ans, a comparu en début de semaine devant un tribunal fédéral pour sa deuxième demande de libération sous caution. D’après son avocat, Thomas DiFiore est « prêt » à payer pas loin de quatre millions de dollars pour sortir de prison en attendant son jugement. Mais sachant que l’argent n’est pas une condition pour être un homme libre, l’avocat de l’Acting Boss de la famille Bonanno, démontra que son client avait « atteint » un type de diabète de niveau 2 depuis son incarcération et qu’une libération était « nécessaire » pour être en forme à l'ouverture de son procès. Mais les procureurs fédéraux, désormais habitués à ce genre de manœuvre, avaient tout prévus. Ils demandèrent à la direction du Métropolitan Detention Center (MDC), le lieu ou est incarcéré actuellement Thomas DiFiore en attendant son jugement, de sortir une liste des achats effectués par le mafieux ces derniers mois et le résultat fut à la hauteur de leur attente. Ce jour là, devant le juge fédéral, Thomas DiFiore et son avocat étaient confiant de l’issue du verdict, mais une chose qu’ils ne savaient pas, c’est que les procureurs avaient fait appel au médecin de la prison ou « loge » actuellement le mafieux, le Docteur Robin Edwin de venir témoigner à la barre Quand le procureur fédéral demanda quel type de nourriture avait acheté Thomas DiFiore, le médecin répondit : « Des Pringles, du piment Jalepeno, du fromage, du beurre d’arachide, des friandises Hershey. Ces aliments ont sans nul doute monté le taux de sucre de l’accusé. Il est très difficile de contrôler son diabète en mangeant ce type d’aliments » déclara le Docteur Robin Edwin. La tentative de l’actuel Acting Boss de se manger des aliments sucrés pour augmenter son diabète, est-elle volontaire ? Fort probable pour les procureurs fédéraux qui selon eux, l’accusé aurait volontairement stocké de la nourriture depuis qu’il avait appris que le gouvernement fédéral surveillait ses achats dans la prison. D’ailleurs, la plupart des aliments que détenait Thomas DiFiore serait à l’origine d’un « troc » entre les détenus, un système fréquemment utilisé en prison. Cela rappel une scène du film de Martin Scorsese « Les Affranchis » ou les membres de la Mafia, font cuire du homard et des steaks en prison. Ironie du sort, l’un des accusés de la famille Bonanno, Vincent « Vinny » Asaro avait été arrêté en même temps que Thomas DiFiore en Janvier dernier pour avoir participé au casse de la « Lufthansa ». En attendant, le jugé fédéral, Allyne Ross rejeta une nouvelle fois la libération sous caution de Thomas DiFiore, jugeant tout simplement que ce dernier était une « menace pour la société ».

Lire la suite

ET PENDANT CE TEMPS LA...

13 Avril 2014, 09:10am

Publié par Xav + A.S

ET PENDANT CE TEMPS LA...

DANIEL FAMA FINALEMENT RELAXE :

Au début des années 1990, John Gotti était encore le Parrain de la famille Gambino, et avant son inculpation dans le meurtre de Paul Castellano, il mit un contrat sur Edward "Eddie the Chink" Garafalo (Cf : Le dernier contrat de John Gotti). Pendant des années, personne ne fut accusé du meurtre de l’ancien Associé de la famille Gambino, jusqu’à l’arrestation en Avril dernier de Daniel Fama (voir photo). Ce dernier qui travaille depuis des années pour la famille mafieuse, a déjà refusé à plusieurs reprises d’être un membre initié de la Cosa Nostra. Incarcéré dès son arrestation, Daniel Fama avait décidé de plaider non-coupable des charges retenues contre lui, prétextant avoir changé de vie depuis sa sortie de prison en 1999, devenant d'après son avocat un chef d’entreprise « respectable » dans le bâtiment. Mais pour le FBI, Daniel Fama mentait pour échapper à la justice. Car d’après eux, l’Associé de la famille Gambino n’avait pas perdu ses vieilles habitudes dans le crime organisé. Une fois incarcéré, il aurait essayé d’exporter plus d’une tonne de cocaïne entre les États-Unis et l’Italie, de plus, le FBI pense que Daniel Fama serait un gros consommateur de drogue, surtout de l’héroïne. En Novembre dernier, l’Associé de la famille Gambino fut libéré sous caution, laissant apparaitre des manques de preuves flagrantes dans cette affaire. Dès le départ, les procureurs avaient déclaré que Savatore « The Bull » Gravano l’ancien Underboss de la famille Gambino au début des années 1990, allait témoigner dans le procès contre Dainel Fama, mais ce dernier qui est actuellement incarcéré dans une prison fédérale pour trafic de drogue, avait annoncé qu’il ne "savait pas" qui était l’auteur de ce meurtre. Un revers considérable pour les procureurs fédéraux en charge du dossier, qui décidèrent d'arrêter les poursuites contre Daniel Fama. C'est alors en début de semaine, devant un juge fédéral,que ces derniers ont déclaré qu’ils abandonnaient leurs charges contre l'Associé de la famille Gambino, face aux manques de preuves contre l’accusé. Une victoire, pour son avocat, Charles Carnesi qui avait déclaré dès le début de son arrestation, que la justice avait fait une erreur en arrêtant son client. : « La décision prise aujourd’hui, l’aurait du l’être dès le début. Mon client n’est plus la même personne, que celle qui a été incarcérée il y a de cela plus de vingt ans » déclara l’avocat de Daniel Fama.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

L'ANCIEN CONSIGLIERE DE LA FAMILLE DE ROCHESTER VIENT DE DÉCÉDER :

D’après le FBI, il était encore un des rares membres actif de la famille de Rochester, une famille de la Cosa Nostra basée dans l’Etat de New-York, René Piccarreto (voir photo) vient de décéder en début de semaine de cause naturel, il avait 89 ans. Au tout début de sa création, la famille de Rochester était une « équipe de plusieurs membres » qui répondait aux ordres de la célèbre famille de Buffalo, mais après des règlements de compte à l’interne, cette dernière réussit à convaincra la Commission qu’elle pouvait devenir une famille « indépendante » de la Cosa Nostra. René Piccarreto était un vétéran de la Seconde Guerre Mondiale et occupa pendant des années le poste de Consigliere, jusqu'à à son incarcération en vertu de la loi RICO en 1984 à 23 ans de prison. Même si René Piccarreto était numéro trois dans la hiérarchie de la famille de Rochester, le FBI a toujours était persuadé que ce dernier gérait les affaires criminelles à la place de Samuel « Red » Russotti Boss de la famille de 1972 à 1992. Les services de police ont toujours considéré René Piccarreto comme « un gangster gentleman » qui dirigea pendant des années des salons de jeux illégaux dans Rochester et ces environs. L’enterrement qui a eu lieu ce samedi, avait pour but de montrer une image d’un personnage entièrement dévoué à sa famille (Mais quelle famille ?) et héros pendant la Seconde Guerre Mondiale : « : « Il a consacré toute sa vie à sa famille » : « Il a consacré toute sa vie à sa famille. Il a tout donné pour eux » déclara son fils René Piccarreto Jr. En tant que marine, l’ancien Consigliere de la famille de Rochester avait combattu à Iwo Jima et était devenu policier militaire à Nagasaki après le largage de la bombe atomique « Fat Man » en Aout 1945. Dès son retour chez lui, Rene Piccarreto rencontra Frank Valenti qui rentrera dans l’histoire de la Cosa Nostr,a pour avoir « fondé » les structures de la famille et devinrent très rapidement de très bons amis.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

ACCORD DE PRINCIPE ENTRE LES PROCUREURS ET L'AVOCAT DE JAMES GALANTE

C’est la conclusion d’une affaire qui aura duré plusieurs années. Condamné en 2008 à sept années dans une prison fédérale pour avoir fraudé le fisc Américain, James Galante (voir photo au centre), un Associé de la famille Genovese, devait en contrepartie, en acceptant de plaider coupable, récupérer près 10.6 millions de dollars (Cf : Un Associé de la famille Genovese réclame des millions de dollars à la justice Américaine). Mais le gouvernement Américain, avait au final décidé de lui rembourser « que » 7.6 millions de dollars, prétextant que les trois millions de dollars restants avaient été utilisés pour « rénover » les anciennes entreprises de déchets dont James Galante était le propriétaire. Mais en début de semaine, l’avocat de l’Associé de la famille Genovese, James H. Pickerstein et le procureur fédéral Tom Carson, en charge du dossier, ont conclu un accord, pour que le gouvernement fédéral rembourse la somme de 3.1 millions de dollars, mettant fin à un périple judiciaire qui aurait pu durer plusieurs années et aurait couté sans nul doute des millions de dollars supplémentaires en frais de justice : « Nous sommes heureux d’avoir pu régler cette histoire. Mon client est heureux et a hâte de commencer une nouvelle vie, une fois libéré de prison. Il a de toute évidence mis son ancienne vie de côté. » déclara l’avocat de James Galante, qui devrait sortir d’une prison fédérale en été prochain. Les entreprises de James Galante traitées près de 80 pourcents des ordures dans le Sud-Ouest de l’État du Connecticut. Mais une partie des bénéfices engendrés par l’Associé de la famille Genovese, allait directement dans les poches de Matthew'' Matty Cheval'' Ianniello (près de 30000 dollars tous les mois), un ancien membre très respecté de la famille mafieuse, décédé en 2012. En acceptant de plaider coupable, il avait admis devant un juge fédéral, avoir essayé de « truquer » une offre dans un futur contrat d’exploitation tout en ayant distribué des emplois « no-show » à plusieurs amis et membres de sa famille.

Lire la suite

ET PENDANT CE TEMPS LA...

29 Mars 2014, 06:40am

Publié par Xav + A.S

ET PENDANT CE TEMPS LA...

VERDICT DANS L'AFFAIRE DU MEURTRE DE JAMES DONOVAN :

Il n’aura fallu que quelques heures au jury pour reconnaitre coupable Richard Riccardi et Luigi Grasso (voir photo) d’avoir participé au meurtre d’un Associé de la famille Lucchese, James Donovan. Cette condamnation, une petite victoire pour les procureurs fédéraux, fut en partie possible, grâce au témoignage d’Hector Pagan, un ancien Associé de la famille Bonanno et ex beau-fils de l’ancien Consigliere de la famille mafieuse, Anthony « TG » Graziano (Cf : Meurtre et téléréalité ne font pas bon ménage) : « Hector Pagan ne mentait pas quand il vous a dit que les deux accusés avaient réellement participé à ce meurtre. Il vous a dit lui même qu’il était le tireur, il ne vous a pas menti » déclara le procureur fédéral Nicole Argentieri. James Donovan, avait été pris dans une embuscade par les trois mafieux, car d’après Richard Riccardi, ce dernier avait toujours sur lui d’importante somme d’argent : « Que fais tu ici ? » avait déclaré d’après un témoin James Donovan à Hector Pagan, le jour du meurtre. Ce dernier, avait braqué son arme sur l’Associé de la famille Lucchese, puis avait tiré à plusieurs reprises, touchant l’artère fémorale, laissant James Donovan se vidait de son sang en plein milieu de la rue. En plus de la coopération d’Hector Pagan, le détective du NYPD, Peter McMahon, avait réussi à récupérer les mégots de cigarette, qu’avait laissée Richard Riccardi, pendant une de ses surveillances au domicile de James Donovan. Les mégots récupérés avaient permis au détective de comparer l’ADN de l’Associé de la famille Bonanno, une preuve qui avait pu permettre de prouver la présence du mafieux le jour du meurtre. Au début du procès, l’un des deux accusés, Luigi Grasso, qui d’après le FBI serait un Associé de la famille Gambino, s’était plaint au juge fédéral John Glesson, que les services pénitenciers avaient bloqué ses commandes de nourriture auprès d’un traiteur de Brooklyn pendant son procès : « Je suis affamé » avait déclaré Luigi Grasso, au juge John Glesson. Le gouvernement fédéral donne aux deux accusés, un sandwich, une pomme et une petite bouteille de lait pendant le procès. Insuffisant pour les deux mafieux, qui tous les deux étant de nature « corpulente », auraient selon eux besoin de beaucoup plus pour pouvoir être « concentré » pendant le procès. Riccardi et Luigi Grasso risquent jusqu'à la prison à vie pour ce meurtre, alors que pour Hector Pagan, il serait d'après plusieurs journalistes « bientôt de retour chez lui ».

ET PENDANT CE TEMPS LA...

Harold « Kayo » Konigsberg (voir photo) est un gangster d’origine juive qui servait « d’homme de main » à la famille Genovese et à son Capitaine Anthony « Tony Pro » Provenzano, un membre très important de la Cosa Nostra, qui fut suspecté par le FBI d’avoir participé au meurtre de l’ancien syndicaliste Jimmy Hoffa. D’après plusieurs témoins qui ont pu le fréquenter pendant toute sa carrière criminelle, Harol Konisberg, était un « tueur », qui « adorait » son métier et aimait être « payé pour exécuter des contrats ». Pour l’ancien détective du NYPD, Joseph Coffey qui le suivit pendant plusieurs années, Harol Konisberg était : « un sale « batard », c’était le pire du pire. Il aurait du mourir sur la chaise électrique », mais la justice avait décidé autrement, et il fut condamné en 1963 de 20 ans à la prison à vie pour le meurtre d’un ancien Associé d’Anthony Provenzano, Anthony « Three Fingers » Castellitto. Depuis 1998, Harol Konisberg avait été refusé à sept reprises à la libération sous conditionnelle, jusqu’en Avril 2012, ou il fut accepté à la surprise générale et placé dans une maison de retraite en Floride. Mais même en étant âgé de 88 ans, l’ancien tueur à gages de la famille Genovese, continue d’après les autorités à « bafouer » les règles élémentaires en société, en « martyrisant » les habitants de cette paisible maison de retraite : « Dire qu’il est arrogant, est un euphémisme, il ne s’entend pas avec n’importe qui. Il m’a dit de la fermer plus d’une fois » déclara Sandra Fiebert, une pensionnaire. Cette dernière s’était plainte à plusieurs reprises des nuisances sonores provoquées par Harol Konisberg, quand ce dernier regardait la télévision. Quand un personnel de l’établissement, lui demanda poliment de baisser le volume, l’ancien mafieux lui répondit sèchement : « Allez dire à ma voisine, qu’elle se suicide » : « Il n’est pas toujours agréable et parfois bruyant, mais cela ne me dérange pas » déclara un autre pensionnaire de la maison de retraite. Le mois dernier, les policiers de Sunrise, la ville en Floride ou est installée la maison de retraite,, lui avaient adressé un « avertissement » pour être rentré dans la maison d’un individu. Mais pour Doris Tucker, un de ses voisins de chambre, Harol Konisberg : « Ne ressemble pas à un gangster, c’est juste quelqu’un de mauvaise humeur ».


ET PENDANT CE TEMPS LA...

LE FILS DE L'ANCIEN ACTING BOSS DE LA FAMILLE BONANNO PLAIDE COUPABLE :

Vincent Basciano Jr (voir photo) est un membre « fait » de la famille Bonanno et le fils de l’ancien Parrain de la famille mafieuse, Vincent Basciano (Cf : Vincent Basciano à Supermax). En Septembre dernier, Vincent Basciano Jr ainsi que ses deux frères, Vincent Basciano Jr et Stephen Basciano avaient été accusé par la justice Américaine d’avoir participé à un trafic de marijuana dans plusieurs Etats (Cf : Les trois fils de Vincent Basciano arrêtés pour trafic de drogue). Vincent Bascinano Jr, qui avait décidé le jour de sa première comparution devant un tribunal fédéral, de plaider non-coupable, a décidé en fin de semaine de changer de fusil d’épaule et de plaider coupable des charges retenues contre lui. En décidant d’avouer ses crimes, le Soldat de la famille Bonanno, évite un procès de plusieurs semaines, mais surtout une très longue peine de prison. En effet, l’accord passé avec les procureurs, permet à Vincent Basciano Jr, d’être condamné au maximum à une peine de 57 mois de prison dans un pénitencier fédéral. Verdict le 18 Juillet prochain.

Lire la suite

ET PENDANT CE TEMPS LA...

12 Mars 2014, 06:10am

Publié par Xav + A.S

ET PENDANT CE TEMPS LA...

L'ASSOCIE DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE ATTEND PATIEMMENT SON PROCÈS :

« Ils peuvent regarder ce qu’ils veulent, fouiller dans tous les fichiers de son ordinateur, ils ne trouveront rien, car c’est un homme honnête » déclara l’avocat de Ron Galati, Anthony Voci Jr, alors que ce dernier est incarcéré sans caution possible, en attente de son procès pour fraude fiscale et tentative de meurtre qui devrait débuter dans quelques semaines. Avec ces propos, l’avocat fait référence aux fouilles organisées par la police de Philadelphie dans le garage tenu par Ron Galati l’ « American Collision Inc. » et dans ses plusieurs propriétés dont l’appartement de son fils. L’Associé de la famille de Philadelphie, qui avait été arrêté en fin d’année dernière, avait décidé fin Février, de plaider non-coupable devant un juge fédéral de toutes les charges retenues contre lui ( Cf : Un Associé de la famille de Philadelphie plaide non-coupable) : « J’ai seulement été mis au courant que les fouilles correspondaient à la fraude à l’assurance dont mon client est accusé » déclara de nouveau son avocat. La police d’Etat, ainsi que le FBI ont fouillé pendant des heures, en cherchant les moindres indices pouvant collaborer les propos de Joseph Rao et son fils Joe qui viendront témoigner contre lui lors de son futur procès. Ces derniers qui avaient échappé de peu à un contrat orchestré par Ron Galati, sont maintenant dans le programme de protection des témoins. Toujours d’après l’avocat de Ron Galati, son client est « soucieux » de se défendre point par point sur chaque accusations : « Nous avons hâte que le procès commence » déclara Anthony Voci à la chaine Américaine FOX 29

ET PENDANT CE TEMPS LA...

SUITE DU PROCÈS CONTRE NICODEMO SCARFO JR :

Les procureurs fédéraux dans le procès contre Nicodemo Scarfo Jr et son Associé Salvatore Pelullo ont fait appel à un témoin clé, en la personne de Cory Leshner, un des avocats de l’entreprise « FirstPlus », dont la justice Américaine soupçonne Nicodemo Scarfo Jr et Salvatore Pelullo d’avoir dépouillé les fonds de la société pour « assouvir » leur train de vie luxueux. Cory Leshner, qui avait décidé de plaider coupable et de coopérer avec le gouvernement dans cette affaire, pour éviter une longue peine de prison, déclara que son rôle dans cette « organisation », était d’aider les deux accusés dans la « gestion » de leur argent engendré par la société. Il avoua avoir ouvert plusieurs comptes bancaires pour Salvatore Pelullo, pour effectuer des virements de plusieurs centaines de milliers de dollars entre Juillet 2007 et Avril 2008. Son but était donc simple, cacher l’argent de l’Associé de la famille Lucchese pour que le gouvernement ne remonte jamais jusqu’a lui. L’avocat de Salvatore Pelullo déclara que Cory Leshner avait accepté de « collaborer » avec la justice, car cette dernière lui proposait « seulement » cinq ans de prison dans un pénitencier fédéral, au lieu des cent ans dont il faisait face, si il avait décidé de plaider non-coupable. L’ancien avocat, avoua donc devant la cours qu’une peine de prison réduite avait : « joué un rôle dans ma décision, mais que cela n’avait pas été un facteur primordial. J’ai considéré M.Pelullo comme un père pour moi, et lui me considérait un peu comme son fils.» Même si pour ce dernier, il n’avait pas « conscience » de ce qu’il faisait, il était « fière » d’avoir pu « travailler » avec Salvatore Pelullo, qui l’a fait se « sentir mieux dans sa peau »

ET PENDANT CE TEMPS LA...

UN ASSOCIE DE LA OUTFIT RECONNU COUPABLE :

Un ancien officier de police de Chicago, devenu Associé de la Outfit, vient d’être reconnu coupable par la justice Américaine, d’avoir comploté pour assassiner et kidnapper un riche homme d’affaire de l’Etat de L’Illinois. Il n’a fallu que quatre heures au jury pour reconnaitre coupable Steve Mandell de toutes les accusations retenues contre lui. Il faut dire que les enregistrements audio du FBI, passées pendant le procès furent accablantes pour l’Associé de la Outfit, même si pour ses avocats, leur client n’avait pas « l’intention » de faire du mal à cet individu. Mais le parcours criminel de Steve Mandell n’a pas joué en sa faveur, car ce n’est pas la première fois que ce dernier se fait condamner pour ce genre de crime. En 1992, il avait déjà été condamné pour enlèvement et fut condamné à deux peines de prison à perpétuité. L’année suivante, en 1993, il avait été condamné à mort pour meurtre et fut détenu pendant près de huit ans dans le couloir de la mort de l’Etat de l’Illinois, avant que sa condamnation ne soit annulée en appel : « Les preuves parlent d’eux-mêmes et furent présentées de manière très convaincante » déclara le procureur fédéral Zach Fardon.

Lire la suite

ET PENDANT CE TEMPS LA...

7 Mars 2014, 09:30am

Publié par Xav + A.S

ET PENDANT CE TEMPS LA...

UN ANCIEN ASSOCIE DE LA FAMILLE GAMBINO DONNE DES CONSEILS AU GOUVERNEUR DU NEW-JERSEY :

D’origine Albanaise, John Alite surnommé "Johnny Alletto" par ses amis, n’a jamais pu prétendre à être intronisé dans la famille Gambino, ce qui ne l’empêcha pas d’être un très bon ami au fils de John Gotti, John Gotti Jr (voir photo) . Extradé du Brésil en 2006 vers la Floride, ou il avait essayé d’échappé à la justice, John Alite fut accusé par la justice Américaine d’avoir participé à plusieurs meurtres pour le compte de la famille Gambino. L’Etat de Floride est un des Etats Américain qui applique le plus souvent la peine de mort. Ne voulant pas terminer dans le couloir de la mort ou au mieux, dans une prison fédérale pour le restant de sa vie, John Alite passa secrètement un accord avec le FBI, ce qui lui permit, en échange de sa collaboration contre la famille Gambino, d’être condamné à une peine de 10 ans de prison pour tous ces crimes, une véritable aubaine pour l’accusé, qui une fois libéré, repris tranquillement le cours de sa vie, donnant des conseils à des médias Américains sur le crime organise. En début de semaine, il conseilla le gouverneur de l’État du New-Jersey, Chris Cristie de légaliser les paris sportifs. Pour l’ancien Associé de la famille Gambino, cela permettrait à la Mafia de perdre énormément d’argent, mais aussi, cela aiderait certaines familles à « payer leurs impôts » : « Moi je dis qu’il devrait penser à légaliser tout ça » déclara John Alite dans l’émission "60 Minutes Sports". E dernier déclara qu’une grosse partie de ses bénéfices quand il « travaillait » pour la famille Gambino était grâce aux paris sportifs, qui d’après le Fbi génère des milliards de dollars à la Cosa Nostra chaque année.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

LA FILLE DE L’ANCIEN UNDERBOSS DE LA FAMILLE GAMBINO RECLAME DES MILLIONS DE DOLLARS AUX STUDIOS DE JEUX VIDEOS « ROCKSTAR » :

Karen Gravano (voir photo) est la fille de Salvatore « Sammy The Bull » Gravano, qui fut l’Underboss de la famille Gambino au début des années 1990, pendant le « règne » du célèbre Parrain, John Gotti (Cf : John Gotti Aka Le Don en Tefflon – Partie 1). En Novembre 1991, son père accepta de devenir un témoin pour le gouvernement et aida fortement la justice Américaine à incarcérer John Gotti à la prison à perpétuité. Pour le protéger de la famille Gambino et des autres familles de la Cosa Nostra, le FBI plaça Salvatore Gravano et sa famille dans l’État de l’Arizona ou pendant plusieurs années, l’ancien Underboss avec l’aide de sa famille dont de sa fille, s’adonna au trafic d’ecstasy avec un groupe de néo-nazi dénommé "Devil Dogs". Il plaida coupable en 2001 et fut condamné a près de 20 ans de prison dans le pénitencier de Supermax dans le l’État du Colorado, sa fille Karen, évita de justesse la prison et fut condamnée à plusieurs années de probation. Depuis quelques années, Karen Gravano est devenue la vedette d’une série TV mettant en scène des femmes ayant leur mari ou quelqu’un de leur famille dans la Cosa Nostra. Cette émission dénommée « Mob Wives », connait un franc succès et a permis à Karen Gravano de profiter de sa notoriété pour écrire un livre sur sa vie et sur sa relation avec son père pendant ses années au sein de la Cosa Nostra, « MobDaughter ». Dernièrement, elle attaqua la société de jeux-vidéos « Rockstar » rendu célèbre pour sa série « Grand Theft Auto », pour avoir utilisé « son personnage » dans le jeux vidéos GTA 5, sans que cette dernière ne soit mise au courant. Le titre du célèbre studio Américain, qui s ‘est vendu à près de 32 millions et demi d’exemplaires à travers le monde, à engendrait des millions de dollars de bénéfices à Take-Two Interactive, propriétaire de la boite. Selon elle, dans le jeu, le personnage dénommée « Antonia Bottino » a été copiée sur sa vie. Dans le jeu, cette dernière est la fille d’un ancien Undeross de la famille « Gambetti », dont son père « Sammy Bottino » décida de coopérer avec le gouvernement et fut placé dans le programme de protection des témoins. Beaucoup de similitudes qui rendirent furieuse Karen Gravano, qui ne demanda pas loin de 40 millions de dollars de dommages et intérêts à « Rockstar » : « Cela est inadmissible, c’est une détournement direct de mon nom de famille, de ma vie personnelle » déclara Karen Gravano aujourd’hui âgée de 41 ans. Cette dernière qui se « vante » auprès de plusieurs médias Américains, d’être connue aussi bien au niveau national qu’international, raconte que son histoire dans GTA 5, l’empêche de sortir son deuxième livre sur sa vie avec son père.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

UN ASSOCIE DE LA FAMILLE GENOVESE EVITE LA PRISON :

Kenneth Baran (voir photo) est un Associé de la famille Genovese, qui fut arrêté en Mai 2012 avec des membres de la famille mafieuse, comme le Capitaine Joseph « Pepe » LaScala âgé de 80 ans pour avoir gagné des millions de dollars grâce à l’utilisation d’un site de paris en ligne qui ne rapportait aucun argent aux utilisateurs qui y étaient inscrits, « beteagle.com ». Ce dernier et plusieurs de ses Associés ont servi de « bookmakers » à la famille Genovese et donnaient une grande partie des bénéfices à Joseph LaScala qui supervisait les opérations depuis le New-Jersey. En début de semaine, Kenneth Baran, qui avait déjà plaidé coupable il y a quelques mois, fut condamné par la juge Claire Cecchi, à six mois de détention à domicile et deux ans de probation. De plus, l’Associé de la famille Genovese, devra s’acquitter d’une amande de 2000 dollars. Quand la juge lui demanda pourquoi ce dernier avait accepté de plaider coupable, ce dernier répondit calmement : « Car je le suis votre honneur ». Joseph LaScala est toujours en attente de jugement, ce dernier avait repris les affaire d’un célèbre Capitaine de la famille Genovese, après son incarcération à la prison à perpétuité, Angelo « The Horn » Prisco.

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>