Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

divers

QUAND LA COSA NOSTRA VOULAIT ASSASSINER L’ANCIEN MAIRE DE NEW-YORK

5 Mars 2014, 09:40am

Publié par Xav + A.S

QUAND LA COSA NOSTRA VOULAIT ASSASSINER L’ANCIEN MAIRE DE NEW-YORK

Le 25 Février 1985, pour la première fois depuis l’existence de la Cosa Nostra aux Etats-Unis, les Parrains des cinq familles de New-York (Genovese, Gambino, Bonanno, Lucchese et Colombo) furent inculpés en vertu de la loi Rico (Racketeer Influenced and Corrupt Organizations Act) d’être à la tête d’une entreprise criminelle générant des milliards de dollars de bénéfices, grâce au racket, à l’extorsion et au meurtre. Après avoir payé une caution de plusieurs millions de dollars, les principaux Parrains sortirent un à un du tribunal fédéral sous les caméras des médias Américains. Anthony « Fat Tony » Salerno, l’Acting Boss de la famille Genovese (Le FBI pensait que le Parrain de la famille Genovese, était Anthony Salerno, alors qu’en réalité, c’était Vincent « The Chin » Gigante), reconnaissable pour avoir constamment un cigare coincé dans sa bouche, Paul « Big Paul » Castellano de la famille Gambino, Anthony « Tony Duks » Corallo, Boss de la famille Lucchese (Le Parrain discutait de ses affaires dans sa Jaguar, qui avait été mis sur écoute par le FBI), Carmine « The Snake » Persico (Toujours en vie, il est incarcéré dans la prison fédérale de Butner en Caroline du Nord) de la famille Colombo et Philip « Rusty » Rastelli de la famille Bonanno, étaient tous inculpés de plusieurs crimes, pouvant les amener à terminer leur vie derrière les barreaux. En raison de l’infiltration d’un agent du FBI, dénommé Joseph D. Pistone (Cf : Joseph Pistone Aka Donnie Brasco) pendant des années, au sein de la famille Bonanno, cette dernière qui était aussi très active dans le trafic de drogue, perdit son siège à la « Commission » et Philip Rastelli fut jugé séparément des autres Parrains, ce qui profita par ailleurs à la famille Bonanno de se reconstruire tranquillement pendant que les quatre autres familles étaient en pleine implosion. Cette opération contre les familles de la Cosa Nostra qui fut jugé à cette époque comme la « la plus grande attaque lancée contre les infrastructures de la Mafia » fut possible grâce à un seul homme, l’Attorney Général des Etats-Unis, Rudolph Giuliani.(voir photo) Né dans un quartier ouvrier de Brooklyn, à forte densité Italienne, à Est Flatbush, Rudoplh Giuliani avait pu s’apercevoir très jeune, comment la ville de New-York était « gangrenée » par les membres de la Cosa Nostra, qu’il pouvait voir au jour le jour dans son quartier : « Mon père disait toujours que c’était des crapules. Si tu as besoin de deux ou trois hommes pour se battre à ta place, alors tu n’es pas un homme » déclara Rudoplh Giuliani. Le procès dura près de trois mois, de Septembre à Novembre 1986 et tous furent reconnus coupable. Le 13 Janvier 1987, les principaux Parrains de la Cosa Nostra se tenaient devant le juge fédéral pour revoir leur verdict, tous sauf un, Paul « Big Paul » Castellano, qui fut assassiné avant de revoir sa peine le 16 Décembre 1985, assassiné devant le restaurant Steack House Parks à Manhattan, par un Capitaine ambitieux de la famille Gambino, John Gotti (Cf : John Gotti – Le Don en Teflon). Anthony Salerno, Anthony Corallo et Carmine « The Sanke » Persico furent condamnés avec leur bras droit à des peines de 100 ans de prison dans un pénitencier fédéral. Seul Philip Rastelli qui était jugé séparément, fut condamné à 12 ans pour racket. Sachant qu’ils allaient tous mourir en prison, les différents Parrains de la Cosa Nostra, se réunirent ensemble avec leurs avocats, dans une salle du tribunal, juste après le procès, pour un dernier repas. Attablés tous ensemble, Anthony Corallo lança le traditionnel pot Italien, « Cent'Anni » (Que l’ont puisse vivre 100 ans), son bras droit et Underboss Salvatore « Tom Mix » Santoro répliqua à la fin du pot : « Je pense qu’il est temps d’en célébrer un deuxième », laissant les mafieux poussaient un fou rire en plein tribunal. La réussite de ce procès, permit à Rudoplh Giuliani d’être une personnalité extrêmement populaire à New-York, et c’est tout naturellement qu’il devint le Maire de 1994 à 2001. Plusieurs années passèrent et du côté de Cosa Nostra Sicilienne, et un des membres les plus importants de l’organisation, Rosario Naimo, fut arrêté le 27 Octobre 2010, à Palerme. Rosario Naimo était un important trafiquant de drogue, qui faisait le relai entre la Cosa Nostra Italo-Américaine et Cosa Nostra Sicilienne. Ses relations lui permirent d’avoir de très bon rapports plusieurs membres de la famille Gambino à New-York. Pour éviter une longue peine de prison, ce dernier accepta de devenir un « repenti » et aida le gouvernement à résoudre plusieurs affaires liées à Cosa Nostra. Lors d’une entrevue avec des procureurs Italiens, il expliqua qu’au milieu des années 1980, et alors que Rudolph Giuliani était en pleine guerre contre les cinq familles de New-York. Toto Riina, un Parrain réputé pour son extrême violence, et chef de la famille Corleone, avait proposé son aide à la famille Gambino et aux autres familles, pour « tuer » Rudolph Giuliani. En Sicile, et surtout pendant cette période, une vague d’attentats avait éclaté à Parlerme et dans ces environs, avec une série d’assassinats contre différents mafieux, mais surtout, contre des journalistes, des policiers ou même des procureurs. Une stratégie de la terreur, que la Cosa Nostra Américaine faisait en sorte d’éviter pour ne pas attirer l’attention des policiers sur eux. Le seul fait marquant de la Cosa Nostra aux Etats-Unis, contre les forces de l’ordre fut, une bagarre, entre Daniel « Danny » Marino, un membre de la famille Gambino et un agent du FBI en 1963, à l’enterrement du père de Carmine Lombardozzi, un membre de la famille mafieuse, très influent dans le domaine du « porno ». Récemment, ce fut l’Acting Boss de la famille Bonanno, Vincent Basciano, qui fut soupçonné de vouloir lancé un contrat contre le procureur fédéral Greg Andres, alors que ce dernier était accusé de plusieurs meurtres. Mais au milieu des années 1980 et alors que la Cosa Nostra était à leur apogée, les Parrains des cinq familles, refusèrent « poliment », l’aide apportée par sa cousine Sicilienne. Pour eux, et dans leur esprit, ils étaient « intouchables » et même s’ils venaient d’être inculpés, ils étaient persuadés de se faire acquitter à la fin de leur procès, chose qui n’arrivera pas. Rosario Naimo déclara que Rudolph Giuliani, entretenait de très bon rapport avec Giovani Falcone, (célèbre procureur Italien, connu pour sa lutte Anti-Mafia, qui sera assassiné en 1992 avec sa femme et ses gardes du corps), ce qui gênait fortement Salvatore Riina. Après ces condamnations, une réunion au sommet se déroula entre les cinq familles de New-York. D’après le FBI, les différents membres présents lors de cette réunion, parlèrent pour la première fois, d’un « contrat » qui aurait pu être lancé contre Rudolph Giuliani, mais la les familles Genovese, Lucchese et Bonanno s’y opposèrent fermement, alors que John Gotti, Parrain de la famille Gambino, était d’accord sur l’idée d’assassiner l’Attorney General. L’année dernière, Rudoplh Giuliani avait été interrogé par la célèbre présentatrice Américaine, Oprah Winfrey. Dans cette interview, il avait déclaré, qu’un « contrat » de 800000 dollars, avait été lancé sur lui après les condamnations des différents Parrains et qu’une fois qu’il était devenu Maire de New-York, ce même « contrat » existait toujours, mais que la prime avait « baissé » à 400000 dollars, ce qui fit beaucoup rire Rudolph Giuliani : « J’étais un peu mal à l’aise quand j’ai appris que j’avais perdu en valeur » rigola l’ancien Maire de New-York.

Lire la suite

"LA COSA NOSTRA N'A PLUS UN CONTROLE TOTAL SUR LES SYNDICATS"

25 Février 2014, 07:00am

Publié par Xav + A.S

"LA COSA NOSTRA N'A PLUS UN CONTROLE TOTAL SUR LES SYNDICATS"

Il y a près de trente ans, les New-Yorkais, payaient pratiquement deux fois plus chère le prix des crevettes, du saumon ou des autres fruits de mer, en raison du contrôle de la Cosa Nostra sur le Fulton Fish Market, (un des plus importants marché aux poissons et de produits de la mer des États-Unis, situé à New York). Les membres de la Mafia extorquaient pratiquement tous les marchands présents sur le marché, qui pour rentabiliser leurs marchandises, devait demander aux restaurateurs un prix plus élevé pour la vente de leurs poissons et autres crustacés « Le contrôle des syndicats par les cinq famille de la Cosa Nostra, a beaucoup fait de mal aux petits commerçants qui n’osaient pas s’opposer au racket » déclara James Jacobs, professeur à l’Université de New-York Mais outre le Fulton Fish Market, les familles de la Cosa Nostra étaient et le sont toujours, très impliquées dans la construction, dans le textile, dans les déchets et dans les frets à l’aéroport ou dans le transport de marchandises dans les ports, ce qui génère des milliards de dollars chaque année pour la Cosa Nostra : « C’était normale à une époque de traiter avec eux » déclara de nouveau James Jacobs. Ce dernier, précisa qu’un changement a été effectué au milieu des années 1980, grâce à un homme, Rudolph Giuliani ancien procureur fédéral et ancien maire de New-York de 1994 à 2001. Ce dernier, connait parfaitement bien les familles de la Cosa Nostra, pour avoir été un des premiers procureurs, à avoir fait condamner les principaux Parrains de la Mafia, dans le procès dit de « La Commission » en 1985. Ces condamnations ont permis d’après certains spécialistes, de faire reculer la Cosa Nostra dans le domaine du bâtiment. Mais malgré ce succès, une procédure engagée par des procureurs fédéraux au début des années 1990, avait démontré que les cinq familles de New-York, utilisaient un syndicat corrompu pour l’obtention d’un contrat de près de 150 millions de dollars pour le changement des fenêtres pour les bâtiments étant sous le contrôle de l’Housing Authority (un organisme gouvernemental qui régit certains aspects des logements). Chaque famille avait attribué plusieurs membres pour gérer les bénéfices engendrés par ce racket. Cette affaire a aboutit au procès dit « Windows Case » condamnant des membres importants de la Cosa Nostra, comme Venero "Benny Eggs" Mangano (voir photo) et Benedetto "Benny" Aloi qui à cette époque était respectivement l’Underboss de la famille Genovese et le Consigliere de la famille Colombo à des peines de quinze ans de prison dans un pénitencier fédéral. Venero Mangano qui a servi pendant la seconde guerre mondiale et à son retour devenu très rapidement une figure emblématique de la famille Genovese. Au départ, ce dernier devait recevoir une peine maximale de trois ans de prisons pour cette affaire, mais en raison de son casier judiciaire, sa peine fut multipliée par cinq, une décision que Venero Mangano accepta sans broncher. En 1997, alors qu’il était incarcéré dans un pénitencier fédéral, il refusa à plusieurs reprises de répondre aux questions d’un juge pendant le procès de son Boss, Vincent « The Chin » Gigante : « Que voulez-vous faire, vous allez me tirer dessus ? Allez y, je ne répondrai à aucune de vos questions » prétexta t’il. Dans l’affaire de la « Windows Case », le Soldat de la famille Lucchese, Peter "Fat Pete" Chiodo, avait lui aussi été condamné, mais avant qu’il ne reçoit sa peine de prison, il fut atteint de douze balles dans le corps lors d’une tentative d’assassinat, orchestré par Vic Amuso et Anthony Casso, Boss et Underboss de la famille Lucchese au début des années 1990. Peter Chiodo survécu miraculeusement, grâce notamment à sa forte corpulence et décida de collaborer avec la justice. Même si la lutte contre la Mafia Italo-Américaine, s’est considérablement améliorée, les familles de la Cosa Nostra, gardent toujours un contrôle assez important sur les différents syndicats à New-York : « Des syndicats ont été « nettoyés » de la présence mafieuse, d’autres, sont encore contrôlés par la Mafia. Mais le problème vient surtout des syndicats qui ont été de nouveau infiltrés par des membres de la Cosa Nostra » déclara l’agent du FBI Richard Frankel,

Lire la suite

LA LUTTE CONTRE LA COSA NOSTRA, UN CERCLE SANS FIN

21 Février 2014, 06:10am

Publié par Xav + A.S

LA LUTTE CONTRE LA COSA NOSTRA, UN CERCLE SANS FIN

A chaque opération menée par le FBI, les médias Américains déclarent que la Cosa Nostra est détruite. Mais malgré les arrestations, la Mafia Italo-Américaine, profite de la baisse des effectifs au sein du FBI chargée de sa surveillance (Cf : le FBI réduit ses effectifs pour la surveillance des familles de la Cosa Nostra), pour se reconstruire petit à petit. Le terrorisme devient important et cela profite sans nul doute aux différentes familles de la Cosa Nostra implantées dans tout les États-Unis. Salvatore Gravano l'ancien Underboss de la famille Gambino au début des années 1990, avait déclaré au FBI alors qu'il coopérait : "On fait profil bas pendant dix ans, le gouvernement nous oublie et on revient deux fois plus fort". Cela fait désormais pratiquement plus de vingt ans que les FBI s’efforce grâce à l’aide de la loi RICO (Racketeer Influenced and Corrupt Organizations Act), à faire vaciller les cinq familles de la Cosa Nostra présentes à New-York, sans y parvenir totalement. Même si la plupart du temps, plusieurs membres de la Mafia ont été condamnés à de longue peine de prison et que certains d’entre eux ont décidé de collaborer avec la justice, pour aider le gouvernement à mettre en prison certains de leurs membres, la Cosa Nostra, a su, et malgré les nouvelles techniques mises en place par le gouvernement fédéral à s’adapter et à se réorganiser petit à petit. Même si pour plusieurs agents du FBI, la Cosa Nostra est sur le point de disparaitre, pour certains spécialistes, les cinq familles de New-York, même s’ils n’ont plus la même puissance que par le passé, sont loin d’être totalement décimées : « Je dirais qu’ils ne sont plus à leur apogée, mais certainement pas qu’ils sont partis » déclara Richard Frankel, agent du FBI, spécialisé dans la surveillance des cinq familles de la Cosa Nostra à New-York. "Malgré les nombreuses « vagues » de poursuites contre les familles Genovese, Gambino, Bonanno, Lucchese et Colombo, ces dernières existent toujours, et chacune à une « hiérarchie » en place" déclara un ancien procureur fédéral John Buretta. Les dernières opérations lancées contre les familles de la Cosa Nostra, s’étaient déroulées le 23 Janvier dernier, entrainant l’arrestation de plusieurs membres de la famille Bonanno, soupçonnés, d’avoir participé au « casse » de la « Lufthansa » en 1978 (Cf : Des membres de la famille Bonanno arrêtés pour le casse de la « Lufthansa ») et début Février avec l’opération « New Bridge » qui fut menée avec la participation de la police Italienne, entrainant des arrestations au sein de la famille Gambino (Cf : Opération « New Bridge »). Les arrestations menées contre la famille Bonanno, avait permis d’arrêter Vincent « Vinny » Asaro, un capitaine réputé de la famille mafieuse, mais aussi Thomas « Tommy D » DeFiore, qui d’après le FBI serait l’actuel Acting Boss de la famille Bonanno. Les accusations contre Vincent Asaro pourrait lui valoir une peine de prison à perpétuité, mais pour les autres membres arrêtés ce jour là, un accord de plaidoyer avec les procureurs, les feront condamner très certainement à quelques mois derrière les barreaux et cela est la grande difficulté que rencontre le gouvernement fédéral pour lutter contre la Cosa Nostra. Ces arrestations sont toujours très spectaculaires, elle montre au grand jour et devant les médias Américains, des membres de la Cosa Nostra arrêtés pour divers crimes, montrant que le gouvernement fédéral poursuit sa lutte contre les différentes familles mafieuses à travers les États-Unis. Mais les condamnations qui en découlent, ne sont pas souvent à la hauteur des espérances. Petit rappel, en 2008, le FBI avait mené contre plusieurs familles de la Cosa Nostra, l’opération baptisée « Old Bridge », qui avait mené à l’arrestation de plusieurs membres de la famille Gambino, dont Domenico Cefalu et Frank « Franky Boy » Cali, respectivement Boss et Underboss de la famille mafieuse, des arrestations qui avaient démontré la force de frappe du FBI contre les cinq familles de la Cosa Nostra. Mais les condamnations qui ont suivi n’ont pas été aussi spectaculaire que cette opération. En effet, Domenico Cefalu, en acceptant de plaider coupable de dievrs crimes, avait été condamné à 33 mois de prison, alors que Frank Cali, avait été condamné à un peu plus d’un an derrière les barreaux. Aujourd’hui ces derniers, ont repris leurs activités au sein de la famille Gambino et ont d’après plusieurs spécialistes, crée un « panel de sécurité » composé de Capitaines de confiance, pour éviter que ces derniers ne soient arrêtés de nouveau par le FBI (Cf : La famille Gambino forme un panel de sécurité pour lutter contre les informateurs). Car aujourd’hui la lutte du FBI, n’est plus les familles de la Cosa Nostra, mais belle et bien le terrorisme international. Il y a encore quelques années, le FBI, avait une équipé dédiée pour chacune des cinq familles. Aujourd’hui, une équipe est chargée de la surveillance de la famille Genovese, Bonanno et Colombo, la deuxième est chargée de la surveillance, de la famille Gambino et Lucchese. Ce remaniement au sein du FBI, a permis aux différentes familles de se réorganiser, en nommant pour la plupart des nouveaux Parrains (Steven « Wonder Boy » Crea pour la famille Lucchese et Michael « The Nose » Mancuso pour la famille Bonanno). L’époque ou John Gotti le Parrain de la famille Gambino au début des années 1990 (Cf : John Gotti : Le Don en Tefflon Partie 1), qui faisait la couverture du « Times » est maintenant terminée. D’après le FBI, la famille Genovese, qui a toujours été considérée par les autorités comme la « Rolls Royce » du crime organisée aux États-Unis, utilise depuis quelques années, différents Capitaines, pour gérer au quotidien, les affaires criminelles de la famille. Autre nouveauté, Joaquin « Jack » Garcia, un agent du FBI qui infiltra la famille Gambino sous le pseudonyme de « Jack Falcone » au début des années 2000 et en particulier le Capitaine Gregoy DePalma raconta quelque chose de très intéressant. La famille Gambino est composée d’un peu plus de deux cent membres, répartis sur plus d’une dizaine de Capitaines. La particularité de la famille Gambino est que chaque équipe ne connait strictement pas les activités criminelles d’un autre groupe, cela pour éviter qu’un informateur ne puisse « balancer » plusieurs membres de « haut rang » de la famille mafieuse. Même si les activités de la Cosa Nostra n’ont pas réellement changé depuis des années, elle gagne toujours son argent, grâce au racket, au prêt usuraire, à l’extorsion et au trafic de drogue, les mentalités ont quand à elle, bien changées. A une époque, les membres de la « l’ancienne école », purgeaient leur peine de prison sans sourciller, respectant à la lettre le code d’honneur ("l’omerta") pour lequel, il avait prêté serment. Aujourd’hui, la « jeune génération » commence à prendre le relais et certains d’entre eux, ne veulent pas terminer leur vie derrière les barreaux. Toujours d’après l’ancien procureur fédéral, John Buretta : « Ils sont plus jeunes et certains d’entre eux ne veulent pas terminer leur vie derrière les barreaux. Nous leur disons « Écoute la prochaine fois que tu verras ta petite fille, elle aura 27 ans » et la plupart accepte de collaborer avec la justice ».

Lire la suite

ET PENDANT CE TEMPS LA…

3 Février 2014, 06:10am

Publié par Xav + A.S

ET PENDANT CE TEMPS LA…

« JE NE SUIS PAS UN GANGSTER »

Arrêté en Juillet 2013 avec plusieurs membres de la famille Bonanno, Nicholas "Nicky The Mouth" Santora (voir photo), un membre initié de la famille mafieuse depuis les années 1970, comparaissait devant un tribunal fédéral en début de semaine, pour répondre à des accusations de prêt usuraire, racket et trafic de viagra. Pour éviter la prison à son client, son avocat, Michael Alber essaya de dépeindre l'arrestation de l'ancien Underboss de la famille Bonanno comme une "vulgaire erreur" : "Des fois , il lui est arrivé de manger au restaurant avec des amis, ou des gens qu’il connaissait. Mais mon client, n’est pas un membre du crime organisé, et n’a jamais eu le grade de « Capitaine » ou d’Underboss comme le prétend le FBI ». D’après le FBI, Nicholas Santora, a rencontré plusieurs fois un Capitaine de la famille Bonanno, qui fut arrêté en même temps que lui en Juillet dernier, Vito Badamo. Lors de ces réunions, Nicholas Santora avait repris à maintes reprises le comportement de Vito Badamo, jugé trop « détendu » par l’ancien Underboss de la famille Bonanno : "Tu dois te comporter d'une autre façon, tu me comprends?. Quand je vais partir, tu vas prendre en main ce quartier et tu dois savoir ce que tu dois faire et arrêter tes putains de conneries. Tu dois arrêter de te comporter comme un "clown". Pour les procureurs fédéraux, ces réunions n’étaient pas comme pouvait le prétendre les avocats de Nicholas Santora, des simples repas entre amis, pour ces derniers, elles servaient à planifier une seule chose, le racket de la fête « Our Lady Of Mount Carmel » à Brooklyn ou Vito Badamo y tenait un stand, en vendant des « Zeppole », une pâtisserie Italienne : « Je vais être là 24 heures sur 24, crois moi » déclara Vito Badamo. Nicholas Santora répliqua : « Je ne serais surement plus la dans quelques années, mais aujourd’hui, je veux continuer ce trafic ». Mais pour Michael Alber, l’avocat de Nicholas Santora, Vito Badamo, est un « ami d’enfance » de son client, et ce genre de fête annuel, permet de se revoir tous ensemble, rien de plus : « Une prétendue rencontre, ne signifie rien. Ce n’est pas un crime, que de se voir dans un café, cela ne veut pas dire qu’on veut racketter quelqu’un » déclara t’il

ET PENDANT CE TEMPS LA…

LE FBI DEMANDE LA CLÉMENCE POUR UN ANCIEN CAPITAINE DE LA FAMILLE COLOMBO :

Reynold Maragni (voir photo), un ancien Capitaine de la famille Colombo qui avait décidé de collaborer avec le FBI après son arrestation en 2011 pour racket, va bientôt comparaitre devant un tribunal fédéral à New-York. L’ancien mafieux, qui a participé ces deux dernières années à plusieurs procès très médiatisé de différents membres de la Cosa Nostra, dont son ancien Acting Boss, Thomas « Tommy Shots » Gioeli (Cf : Thomas « Tommy Shots » Gioeli bientôt libéré ?) espère grâce à sa coopération avec le gouvernement, éviter une longue peine de prison. Pour l’aider, les procureurs fédéraux ont envoyé en début de semaine une lettre au juge fédéral, demandant à ce dernier de prendre en compte l’aide apportée par Reynold Maragni dans les arrestations de plusieurs membres de la Cosa Nostra, même si sa participation dans les deux derniers procès, s’était soldée par des acquittements pour les différents accusés. Outre sa participation au procès contre Dino "Little Dino" Saracino et Thomas « Tommy Shots » Gioeli, qui s’était soldé par un revers pour l’équipe de procureur, Reynold Maragni avait aussi témoigné au procès contre un célèbre Associé de la famille Colombo, Francis Guerra (Cf : Un Associé de la famille Colombo condamné à 14 ans de prison), qui fut acquitté de plusieurs meurtres mais reconnu coupable de trafic d'oxycodone. Malgré ces revers, le gouvernement fédéral estime que Reylnold Maragni mérité la clémence pour avoir aidé la justice Américaine dans sa lutte contre la Cosa Nostra : « M. Maragni a aidé le gouvernement fédéral dans son enquête contre la famille Colombo et continuera à témoigner contre des membres de la Cosa Nostra » déclara un procureur fédéral

ET PENDANT CE TEMPS LA…

LE BEAU-FILS DE CARMINE PERSICO CONDAMNE A 18 MOIS DE PRISON :

Angelo Spata (voir photo), un Associé de la famille Colombo et beau-fils de l’actuel Parrain Carmine Persico, aura tout essayé pour éviter une peine de prison après son arrestation en 2011 sur des accusations de racket. Ce dernier, avait demandé à des prêtres de New-York d’écrire des lettres à la juge fédérale Kiyo Matsumoto, habituée de recevoir dons son tribunal toutes sortes de membres de la Cosa Nostra (Cf : Plusieurs prêtres écrivent à un juge fédéral pour éviter la prison à un Associé de la famille Colombo). Mais même grâce à toutes ces lettres de soutien, la juge resta inflexible et condamna Angelo Spata à quinze mois de prison à purger dans un pénitencier fédéral et 7500 dollars d’amende. L’Associé de la famille Colombo qui faisait face à près de 39 mois de prison, avait été arrêté par le FBI et accusait par la justice d’extorquer les commerçants du festival Santa Rosalia à Brooklyn (une fête Italo-Américaine, qui se déroule dans le quartier de Bensonhurst). Avant de recevoir son verdict, Angelo Spata avait déclaré à la juge fédérale : « J’espère que votre honneur me donnera l’occasion de prendre soin des mes trois jeunes enfants ». Mais ce n’est pas la première fois, que la juge fédérale a devant elle, des membres de la famille Colombo. Il y a quelques années, elle avait déjà été clémente avec l’ancien Consigliere de la famille mafieuse, Richard "Richie Nerves" Fusco qui s’était fait passé pendant tout son procès comme un homme malade et qui feignit la surdité pour ne pas répondre aux questions. Condamné à quatre mois dans un hôpital fédéral, il était sorti du tribunal en rigolant et en se moquant ouvertement de la juge fédérale (Cf : l’ancien Consigliere de la famille Colombo est décédé). Encore récemment, elle avait eu face à elle, l’Acting Boss Andrew "Andy Mush" Russo qu’elle condamna à une peine de 33 mois de prison. Angelo Spata était en liberté sous caution depuis son arrestation, et avait continué à faire parler de lui, quand il fut arrêté par la police de New-York pour avoir volé des articles dans un « Home Dépôt » (Et pendant ce temps là…). Pour justifier son verdict, la juge fédérale déclara : « Il est un membre influent de la famille Colombo, qui essaye par tout les moyens d’éviter la prison. Ce sont des crimes graves qui méritent une punition grave » déclara t’elle.

ET PENDANT CE TEMPS LA…

UN SOLDAT DE LA FAMILLE LUCCHESE ARRÊTE POUR TRAFIC DE DROGUE :

Carlo Taccetta (voir photo) est selon les autorités, un Soldat de la famille Lucchese. Il est plus connu dans le mielu, comme étant le fils d’un célèbre Capitaine de la famille mafieuse, actuelle incarcéré, Michael "Mad Dog" Taccetta. Ce dernier et son frère Martin ont controlé pendant des années l’Etat du New-Jersey pour le compte de la famille Lucchese. Son fils, Carlo Tacceta, fut arrêté en début de semaine alors qu’il conduisait son véhicule. En fouillant son Pick-Up, la police trouva près de 65 kilos de marijuana caché dans le coffre de son véhicule. Cette arrestation par la police est le fruit de plusieurs mois d’enquête et de surveillance sur Carlo Tacceta, qu’il suspectait depuis des années de gagner de l’argent en revendant de la drogue. En attendant le début de son procès, Carlo Tacceta fut libéré de prison après avoir payé une caution de près de 75000 dollars.

Lire la suite

ET PENDANT CE TEMPS LA ...

22 Janvier 2014, 06:10am

Publié par Xav + A.S

ET PENDANT CE TEMPS LA ...

DEUX MEMBRES DE LA FAMILLE GAMBINO DEVANT UN TRIBUNAL FÉDÉRAL

Scott Fappiano (à gauche sur la photo) un Associé de la famille Gambino et son supérieur, le Soldat Anthony Bazzini (à droite sur la photo), ont décidé la semaine dernière, de plaider coupable devant un tribunal fédéral à New-York, d'avoir menacé pendant des mois plusieurs dirigeants d'entreprises de déchets dans tout l’État. Les deux mafieux, qui furent arrêtés en Janvier 2013 dans une opération menée par le FBI contre les familles de la Cosa Nostra, avaient fait parler d'eux dernièrement, quand Anthony Bazzini avait demandé à un juge fédéral, qu'un des témoins du gouvernement, qui l'avait enregistré à plusieurs reprises en train de se vanter d"extorquer" des entreprises de déchet, ne vienne pas témoigner contre lui. Le motif?, pour lui, cela n'est pas normal que ce "repenti" qui avait été arrêté en 2008 dans une affaire de pédophilie et qui avait décidé de plaider coupable et de porter un micro pour éviter la prison, puisse s'en tirer aussi facilement. De plus, Anthony Bazzini déclara que d'avoir "fait des affaires" avec un individu qui fut arrêté pour ce genre de crimes, peut "nuire" à sa réputation, que ce soit dans la rue ou en prison. Scott Fappiano, qui devint célèbre il y a quelques années pour avoir passé plus de 20 ans derrière les barreaux pour un viol qu'il n'avait pas commis, avait repris ses activités criminelle au sein de la Cosa Nostra à sa sortie de prison. (Cf : Un Associé de la famille Gambino décide de se défendre lui même lors de son procès) . Ce dernier et Anthony Bazzini ont admis devant le tribunal, avoir menacé à plusieurs reprises un individu qui coopérait depuis de mois avec le FBI. C'est la deuxième fois en moins d'une semaine, que Scott Fappiano fait parler de lui dans les médias Américains. En effet, en début de semaine dernière, l'Associé de la famille Gambino, avait accepté de débourser près de 105000 dollars à son frère, qui avait intentait un procès contre lui en civil. Mark Fappiano, habitant à West Brighton dans l’État de New-York, avait décidé d'attaquer son propre frère en justice, car ce dernier lui devait près de 138000 dollars et ne s'était jamais fait rembourser. A sa sortie de prison en 2006, Scott Fappiano s'était fait prêter de l'argent par son frère, et s'était même fait acheter par ce dernier une voiture venant d'une grande marque Américaine. De plus, pour l'aider dans son dernier procès, Mark Fappiano avait payé les frais d'avocats d'un montant de 75000 dollars. Scott Fappiano avait toujours refusé de rembourser son frère, prétextant ne pas avoir assez d'argent. Le problème, est que pour avoir été incarcéré à tord pendant plus de 20 ans, Scott Fappiano avait touché par la ville de New-York près de 1,8 millions de dollars.

ET PENDANT CE TEMPS LA ...

POUR FAIRE CONDAMNER UN ASSOCIE DE LA FAMILLE GAMBINO, LES PROCUREURS FOUILLENT DANS SON BALADEUR...

Luigi Grasso (voir photo au centre) est un Associé de la famille Gambino qui fut arrêté pour le meurtre de James Donovan, un Associé de la famille Lucchese, lors d'un vol qui a mal tourné en 2010. Lors de ce cambriolage, Luigi Grasso était accompagné de Richard Riccardi, un Associé de la famille Bonanno, mais aussi d'Hector Pagan, Associé de la même famille et beau-fils d'Anthony Grazano, qui fut pendant un moment, le Consigliere de la famille Bonanno. Hector Pagan qui fut très rapidement accusé et arrêté pour ce meurtre; décida pour éviter une longue peine de prison, de coopérer avec la justice. Il avoua au FBI outre les activités criminelles de plusieurs membres de la famille Bonanno, qu'il avait tiré le coup fatal sur James Donovan. Le procès de Luigi Grasso va bientôt commencer et pour montrer au jury que l'Associé de la famille Gambino est d'un naturel violent, ces derniers vont faire écouter pendant le procès, qu'elle type de musique Luigo Grasso écoute en boucle sur son téléphone portable. A l'intérieur de celui ci, se trouve les chansons "Hands Up" et "Snitch" du rapeur Américain Obie Trice. Connu pour ses textes violents, Obie Trice est un des chanteurs préférés de Luigi Grasso. Même si ce genre de chose, ne servira pas à faire condamner Luigi Grasso du meurtre de James Donovan, pour les procureurs fédéraux, Nicole Argentieri et Darren Laverne, cela va montrer au jury "à qui ils ont à faire"

ET PENDANT CE TEMPS LA ...

UN CAPITAINE DE LA FAMILLE GENOVESE DÉCÈDE A L’AGE DE 86 ANS :

Frank "Punchy" Illiano (voir photo) un Capitaine de la famille Genovese, est décédé le 06 Janvier dernier dans un Hopîtal New-York, il avait 86 ans. Ce dernier avait reçu le surnom de « Punchy » en raison de sa passion pour la boxe, qu’il effectuait quand il était plus jeune. Une des particularités de Frank illiano, était d’avoir travaillé pour deux familles de la Cosa Nostra, la famille Profaci, qui deviendra par la suite la famille Colombo. D’après les autorités, Frank Illiano aurait participé activement à la première guerre interne qui éclata dans la famille Colombo durant les années 1960, Soldat dans la célèbre équipe du Capitaine de la famille mafieuse à cette époque Joe « Crazy Joey » Gallo : « Il a vécu la plupart de sa vie avec une balle dans la tête, qu’il reçu pendant une fusillade » déclara un de ses amis proche. Au début des années 1970, Frank Illiano fut « transféré » dans la famille Genovese, ou il devint un Capitaine craint et respecté. D’après le FBI, avant sa mort, ce dernier était toujours actif dans les activités criminelles de la famille Genovese, considéré par les autorités Américaines comme la "Rolls-Royce" du crime organisé Américain.

Lire la suite

ET PENDANT CE TEMPS LA...

26 Décembre 2013, 10:16am

Publié par Xav + A.S

ET PENDANT CE TEMPS LA...

LE PETIT-FILS DE PAUL CASTELLANO ARRÊTÉ :

Paul "Big Paul" Castellano (voir photo) était le Parrain de la famille Gambino de 1976 à 1985. Il fut connu du grand public, pour avoir été assassiné devant le restaurant "Sparks Steak House" dans Midtown à Manhattan le 16 décembre 1985. Cet assassinat fut commandité par John Gotti (Cf : John Gotti - Le Don en Teflon) pour prendre le pouvoir et devenir le nouveau Parrain de la famille Gambino. En début de semaine, le petit fils de Paul Castellano, Paul A. Castellano âgé de 39 ans, fut arrêté par la police de New-York et accusé de diriger une entreprise de déchet, dénommé "American Materials Inc." sans posséder une licence préalable. Pour justifier de son activité, Paul A. Castellano avait déclaré ne pas avoir demandé une licence, car de toute façon, selon lui, elle aurait été refusée en "raison de son nom de famille". D'après la police, Paul A. Castellano avait fait une demande de licence en 2006, mais avait retiré cette demande en 2008. Si il est reconnu coupable, le petit-fils de Paul Castellano pourrait être condamné à six mois de prison et une amende de 10000 dollars.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

UN ASSOCIE DE LA FAMILLE GENOVESE SE VOIT REFUSER D'ASSITER A UN MATCH DE HOCKEY :

Felice Masullo est un Associé de la famille Genovese, rattaché dans l'équipe du Capitaine Anthony “Tony D” Palumbo. D'après la justice, son rôle était d'accompagner ce dernier à des réunions avec des familles de la Cosa Nostra et de transmettre les messages aux différents membres des Genovese. Mais outre ses activités de "messager", Felice Masullo gagnait sa vie grâce au prêt usuraire et au trafic de drogue et pour ramasser l'argent des prêts, Felice Masullo se faisait aider de ses deux frères Anthony et Angelo Massulo. En Mars 2010, ce dernier accepta de plaider coupable d'extorsion et de racket en relation avec la famille Genovese. Condamné à huit mois de prison dans un pénitencier fédéral, il fut admissible à une libération anticipée mais doit purger les six mois restants à son domicile. Une chose beaucoup trop contraignante pour l'Associé de la famille Genovese, qui ne peut plus assister au match de hockey de son équipe préférée, les "Rangers". Avec l'aide de son avocat, il fit une demande de "sortie" qui fut refusée en début de semaine par la juge fédérale Pamela Chen. D'après le FBI, Felice Masullo serait sur le point d'être un membre initié de la famille Genovese

ET PENDANT CE TEMPS LA...

LES PROCUREURS ESSAYENT DE DÉMONTRER QUE JOSEPH LIGAMBI AVAIT INTIMIDE UN PHOTOGRAPHE.

La semaine dernière, pendant le procès de Joseph Ligambi (voir photo) et George Borgesi, les procureurs fédéraux ont montré au jury une photographie de Joseph Ligambi pendant le mariage d'Anthony Staino, un Capitaine de la Cosa Nostra (Cf : Anthony Staino condamné à 8 ans de prison). Vêtu d'un costume sombre et d'une cravate, le Parrain de la famille de Philadelphie était entouré sur la photo, de près d'une douzaine de ses associés. En montrant cette image, les procureurs veulent démontrer que Joseph Ligambi, se montre gouvernement à côté d'individus, connus des services de police, pour avoir mené des activités criminelles pour la famille de Philadelphie. En tout cas, le photographe de cette soirée, Mark Louis Scoleri, qui fut appelé à témoigner dans ce procès, déclara qu'il savait ouvertement quelle photo le FBI voulait, quand ils frappèrent à sa porte en 2010 : "Je savais qu'il ne voulait pas une photo du marié et de la mariée, mais plutôt d'une photo de groupe prise pendant la soirée". Mark Louis Scoleri qui est le photographe de la famille depuis plus de 10 ans, déclara avoir appelé tout de suite Joseph Ligambi pour le prévenir de la visite des agents du FBI. En arrivant à son domicile, le Parrain de la famille de Philadelphie, lui demanda de lui pas donner cette image, mais il était déjà trop tard. Pour les procureurs, Joseph Ligambi a essayé d'intimider Mark Louis Scoleri, mais ce dernier nia catégoriquement le point de vue des procureurs, et déclara qu'il ne s'était jamais senti menacer par le Parrain de la famille de Philadelphie.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

L'ANCIEN AVOCAT DE JOHN GOTTI VA ESSAYER DE SE « CONTRÔLER »

Bruce Cutler (voir photo) surnommé « The Pressure Cooker » par les médias Américains, est un célèbre avocat de New-York spécialisé dans la défense des membres de la Cosa Nostra. En Novembre dernier, alors que Bruce Cutler était en train de manger tranquillement avec des amis, l'avocat s'attaqua à un individu ; en l'agressant de plusieurs coups de poing à la figure dans le restaurant "Porter House" à Columbus Circle. (Cf : L'ancien avocat de John Gotti arrêté pour agression) Le motif ?, d'après lui, ce dernier avait une attitude irrespectueuse. Connu du grand public pour avoir un comportement exubérant et un caractère très fort, il s'était fait remarquer à plusieurs reprises dans les procès de son ancien client, John Gotti, qui fut le Parrain de la famille Gambino dans entre 1985 et 2002. Pour essayer de changer son image, l'avocat qui est aujourd'hui âgé de 65 ans a décidé la semaine dernière de déménager de Manhattan endroit trop stressant à son goût : «Je pense que je vais déménager à Brooklyn ou je pourrai y vivre sans stress. Je voudrais profiter pour m'installer dans ces nouveaux quartiers, pour faire du vélo et me promener». Même si le procès de Bruce Cutler a été ajourné, cela n'a pas empêché le juge en charge de cette affaire, de demander à l'avocat d’assister à des cours sur la «la gestion de la colère», une chose qu'il prend relativement bien : «La prochaine fois que j'entamerai un combat, ça sera dans un tribunal. Je n'aurai pas du faire cela, ce gars est sûrement un type bien» déclara t'il, Ironie du sort, l'individu qui a été agressé, John Aiello, habite aussi à Brooklyn : «Je lui avais dis de pas se comporter comme ça. Ensuite, j'ai laissé mon fort caractère prendre le dessus, c'est pas comme ça qu'un homme doit agir. Je ne suis pas un bagarreur dans la vie». D'après la justice, si Bruce Cutler ne cause plus de problème, il sera acquitté du délit de voies de fait

Lire la suite

ET PENDANT CE TEMPS LA...

21 Décembre 2013, 10:30am

Publié par Xav + A.S

ET PENDANT CE TEMPS LA...

ARRESTATION D'UN ASSOCIE DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE :

L'année dernière, à cette même période, un Soldat de la famille de Philadelphie, Anthony Nicodemo avait été arrêté par le FBI et inculpé du meurtre d'un Associé de la famille mafieuse, Gino DiPietro (Cf : Gino DiPietro collaborait bien avec la justice). Cette année, et alors que le procès contre Joseph Ligambi et George Borgesi, respectivement Boss et Consigliere de la famille de Philadelphie est en train de se terminer, le FBI a procédé cette semaine à l'arrestation d'un Associé de la Cosa Nostra dénommé Ronald Galati. Son nom avait fait surface la semaine dernière quand Louis "Finger Bent Lou" Monacello avait témoigné contre ses anciens associés. Il fut arrêté par le FBI et accusé d'avoir essayé d'embaucher un tueur à gages, pour tuer un individu qui devait témoigner contre lui, après son inculpation pour fraude à l'assurance il y a quelques mois. Ronald Galati qui est aujourd'hui âgé de 63 ans, avait déjà passé près 37 mois dans une prison fédérale pour fraude assurance. Mais vu son âge avancé et le risque de passer près de 15 ans dans un pénitencier fédéral, certains spécialistes se demandent si c'est ce dernier pourrait peut être se "retourner" contre ses anciens Associés et devenir un témoin pour le gouvernement.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

LE FILS D'UN ANCIEN ACTING BOSS DE LA FAMILLE GENOVESE ARRÊTE POUR PORNOGRAPHIE INFANTILE :

Son père, Arthur "Artie" Nigro (voir photo) fut considéré pendant plusieurs années l'Acting Boss de la famille Genovese. Inculpé par la justice Américaine, d'avoir commandité le meurtre de Adolfo "Big Al" Bruno, il fut condamné en 2011 à la prison à perpétuité dans une prison fédérale. Mais cette semaine, c'est son fils, Joseph Nigro âgé de 35 ans qui fut arrêté par la police de New-York pour avoir "échangé" et "stocké" des photos et vidéos à caractère pornographique, mettant en scène des mineurs. Dès son arrestation, son ordinateur fut confisqué et la police trouva dans celui-ci des images illégales. Face à toutes ces preuves, Joseph Nigro décida de plaider coupable des accusations retenues contre lui.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

ASSASSINAT DANS LA COSA NOSTRA AU CANADA :

D'après certains spécialistes, Vito Rizzuto (voir photo) le Parrain emblématique de la Cosa Nostra "continuerai son ménage" au sein de la Mafia Italienne. En début de semaine, on venait d'apprendre qu'un ancien membre de la Cosa Nostra, Giuseppe De Vito, qui purgeait une peine de quinze ans de prison après son arrestation dans l'opération "Colisée" en 2006, avait été empoisonné au cyanure : "Les circonstances entourant ce décès seront établies selon les conclusions de l'enquête policière en cours" ont déclaré une source policière, sans préciser comment Giuseppe De Vito avait pu ingurgiter du cyanure, alors qu'il était incarcéré. Le 18 Décembre, Roger Valiquette a été abattu devant son véhicule de plusieurs balles dans le corps. Connu de la police comme ayant des liens avec le crime organisé, il était en attente de procès pour violence et voies de fait. Mais depuis quelques années, Roger Valiquette aurait selon certains policiers, pris du "galon" et serait devenu un membre important dans la Cosa Nostra au Canada : "Il en menait très large. On s'est pris à quelqu'un de très important. C'est un homme qui avait beaucoup d'amis, mais aussi beaucoup d'ennemis" déclara un informateur du gouvernement. La police s'inquiète désormais d'une reprise des meurtres liés à la Mafia Italienne dans les prochains mois.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

L'ANCIEN UNDERBOSS DE LA FAMILLE COLOMBO DECEDE EN PRISON :

De 1981 à 1994, Gennaro "Jerry Lang" Langella (voir photo) était l'Underboss de la famille Colombo, un poste qu'il occupait malgré une condamnation à 65 ans de prison dans le procès dit de "la Commission" le 20 Novembre 1986. Gennaro Langella qui était hospitalisé depuis 2008 dans un hôpital pour les prisonnier fédéraux à Springfield dans l’État du Missouri, est décédé le 15 Décembre dernier, il avait 74 ans. Lors du procès de "la Commission", outre Gennaro Langella, plusieurs Boss de la Cosa Nostra comme Anthony "Fat Tony" Salerno , de famille Genovese , Anthony "Tony Ducks" Corallo, chef de la famille Lucchese , et Carmine "Junior" Persico de la famille Colombo, avaient été tous condamnés à des peines de 100 ans de prison dans un pénitencier fédéral. Un ancien journaliste du New York Times spécialiste de la Cosa Nostra, Selwyn Raab, avait décrit Gennaro Langella comme "Un individu arrogant, une personne impitoyable, qui trafiquait dans la drogue". Toujours d'après Selwyn Raab, lors de son verdict, Gennaro Langella avait "insulté" les procureurs et le juge de ce procès : "Il portait toujours des vestes avec une chemise ouverte et des lunettes de soleil. Il mangeait régulièrement dans le restaurant "Casa Sorta" à Bensonhurst pour parler affaire avec ses associés".

Lire la suite

ET PENDANT CE TEMPS LA ...

14 Décembre 2013, 10:10am

Publié par Xav + A.S

ET PENDANT CE TEMPS LA ...

UN ASSOCIE DE LA FAMILLE GAMBINO CONDAMNE A 12 ANS DE PRISON :


Battista "Benny" Geritano (voir photo), un associé de la famille Gambino avait été reconnu coupable en Novembre dernier d'avoir poignardé un individu dans un bar à Bay Ridge à New-York (Cf : Un Associé de la famille Gambino reconnu coupable). En début de semaine, dans un tribunal fédéral à New-York, Battista Geritano était devant présent devant le juge pour recevoir son verdict. Alors qu'il risquait jusqu’à 25 ans de prison, en raison notamment de son casier judiciaire très chargé pour des faits de violence et d’agression, le juge fédéral, Albert Tomei, condamna l'Associé de la famille Gambino à 12 ans de prison dans un pénitencier fédéral : "Je n'ai jamais poignardé cette homme votre honneur, elle ne dit que des mensonges" (en référence à la procureur Lindsey Gerdes). Pourtant, pendant le procès, les procureurs avaient montré une vidéo venant d'une caméra de sécurité installée dans le bar, montrant Battista Geritano poignarder à plusieurs reprises Nunzio Fusco. "L'accusé est un criminel de carrière, il est sorti de prison il y a quelques mois, et la seule chose qu'il a trouvé à faire, c'est de commettre un autre crime. Il n'y a eu aucun changement, il reste un criminel de sang froid" déclara le procureur Lindsey Gerdes. pendant le procès, un agent du FBI avait soupçonné Battista Geritano d'avoir participé à au moins 4 assassinats en relation avec la Cosa Nostra.

ET PENDANT CE TEMPS LA ...

UN CONSEILLE MUNICIPAL DE NEW-YORK DEMANDE LA CLÉMENCE POUR UN ASSOCIE DE LA FAMILLE COLOMBO :

Angelo "Little Angelo" Spata (voir photo) est un Associé de la famille Colombo et beau-fils du Boss de la famille mafieuse, Carmine "The Snake" Persico. Accusé de fraude électronique après son arrestation en janvier 2013, Angelo Spata avait été libéré sous caution en attendant son verdict. Récemment, ce dernier avait fait parlé de lui pour avoir volé pour près de 164 dollars dans "Home Depot" à Brooklyn (Cf : Et pendant ce temps là...). Les procureurs fédéraux, avaient tout de suite demandé la révocation de sa mise en liberté sous caution, mais la juge fédérale Kiyo Matsumoto, avait préféré que ce dernier soit maintenu à son domicile en attendant de recevoir son verdict, pour son arrestation de l'année dernière. En début de semaine, un conseiller municipal de Brookyln, Dominic Recchia, a écrit une lettre, demandant à la juge fédérale d'être clémente lors de son verdict qui devrait intervenir ce mois-ci. Dans celle-ci, Dominic Recchia qui représente plusieurs quartiers de Brooklyn dont celui de Bensonhurst, un quartier à forte densité Italienne et ou la Cosa Nostra à une forte influence, informa qu'Angelo Spata avait participé au effort après l'ouragan Sandy qui s'était abattu sur la côte est des États-Unis fin Octobre 2012. Angelo Spata risque jusqu'à 21 mois de prison.

ET PENDANT CE TEMPS LA ...

UN ASSOCIE DE LA FAMILLE COLOMBO CONDAMNE A 7 ANS DE PRISON :

Edward "Tall Guy" Garofalo (voir photo à droite) un Associé de la famille Colombo a été condamné la semaine dernière à 7 ans de prison dans un pénitencier fédéral pour complot assassinat, subordination de témoin et extorsion. Incarcéré depuis plus de 3 ans, Edward Garofala avait l'air d'après ses proches être très marqué par son incarcération. Sa femme Alicia DiMichele (voir photo à gauche) qui est vedette de la série TV "Wives Mob" (Émission de télé réalité diffusée sur la chaîne Américaine VH1 , racontant l'histoire de femme, ayant de la famille dans la Cosa Nostra) fut très choquée par ce verdict. Cette dernière qui fut aussi inculpée en même temps que son mari, devrait recevoir son verdict pour détournement de fond le mois prochain. L'oncle de Edward Garofalo Jr, qui porte le même prénom que le mafieux, avait été tué par Salvatore Gravano, l'ancien Underboss de la famille Gambino (Cf : A la recherche de Sammy Gravano). D'après certains médias, ce dernier s'était fermement opposé, que sa femme puisse participer à cette émission de télé réalité. En effet, dans celle-ci, se trouve aussi Karen Gravano, la propre fille de Salvatore Gravano incarcéré actuellement pour trafic de drogue dans la prison Supermax dans l’État du Colorado.

ET PENDANT CE TEMPS LA ...

UN CAPITAINE DE LA FAMILLE BONANNO DÉCÈDE EN PRISON :

Un ancien lieutenant de Joseph Massino (CF :Joseph Massino - The Last Don), Joseph Cammarano Sr (voir photo) est décédé dans la prison fédérale de Butner en Caroline du Nord d'une insuffisance respiratoire, il avait 77 ans. Connu dans la famille Bonanno sous le surnom de "Joe Saunders" et "Joe C", Joseph Cammarano purgeait une peine de 10 ans de prison après sa condamnation pour plusieurs assassinats dont celui de d'Anthony "Boot" Tomasulo. Ce dernier avait été tué car il avait menacé plusieurs membres de la famille Bonanno. Avant son arrestation en 2003, Joseph Cammarano avait été enregistré par le FBI en train de discuter avec un membre de la famille Bonanno dénomme, James Tartaglione, qui deviendra par la suite un collaborateur pour la justice Américaine. Dans cet enregistrement, on pouvait entendre Joseph Camarrano déclarait que pour éviter que des membres de la famille Bonanno se retourne contre eux, il fallait commencer par tuer les membres de la famille d'un repenti.

Lire la suite

ET PENDANT CE TEMPS LA...

7 Décembre 2013, 09:05am

Publié par Xav + A.S

ET PENDANT CE TEMPS LA...

DES MEMBRES DE LA FAMILLE GENOVESE DEVANT UN TRIBUNAL FÉDÉRAL A NEW-YORK

Cette semaine devant un tribunal fédéral de New-York, plusieurs membres de la famille Genovese se trouvaient face au juge Nicholas Garaufis pour répondre à des accusations de racket après leur arrestation par le FBI en 2012. Parmi eux, se trouvaient Conrad Ianniello, frère de l'ancien Acting Boss de la famille Genovese de 1998 à 2005, Matthew "Matty The Horse" Ianniello, mais aussi deux Soldats, Salvester Zarzana et James Bernardone et quelques Associés. Ce dernier qui était en résidence surveillé depuis son arrestation, avait faillit retourner en prison après que le FBI l'ai aperçu en train d'assister à l'enterrement d'un ancien Soldat de la famille Lucchese, Anthony Villani (Cf : Un Soldat de la famille Genovese évite la prison). Tous, étaient devant le juge fédéral, pour plaider coupable des accusations de racket et d'extorsion pendant la fête de San Gennaro (Événement se déroulant dans Little Italy à New-York pour célébrer le "Saint Patron et le Protecteur de Naples"). En plus de ses activités pendant cette fête, Conrad Ianniello avait aussi été accusé de gérer une boite de bookmaker et d'utiliser la violence pour récupérer l'argent de ses paris. James Bardone était le trésorier de la section syndicale 124 et plus particulièrement de e "L'International Union of Journeymen and Allied Trades" un syndicat défendant les droits de différents commerçants. Ce dernier défendait tellement bien les droits des commerçants, qu'il n’hésitait pas a récupérer une partie des bénéfices des petits vendeurs présents pendant cette fête très populaire, qui se déroule chaque Septembre. Salvester Zarzana quand à lui, gérait la section locale 96 des charpentiers et menuisiers. Cela montre encore une chose, que la Cosa Nostra est encore très présente et reste fortement impliquée dans le milieu de la Construction et dans les différents syndicats New-Yorkais. Devant le tribunal, James Bernardone déclara "Je me suis entendu avec d'autres personnes pour voler de l'argent, en utilisant principalement la menace". Après avoir accepté de plaider coupable, le juge Nicholas Garaufis décida de garder les mafieux de la famille Genovese en liberté surveillé, en attendant leur verdict, qui devrait avoir lieu le 14 Mars prochain.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

UN PERSONNE APPARTENANT A UNE FAMILLE DE LA COSA NOSTRA PRÉTEND AVOIR ÉTÉ LICENCIE A CAUSE DE SES COUSINS

Robert Trucchio, un ancien ingénieur d'une entreprise de construction, déclara la semaine dernière devant un tribunal de New-York, avoir été licencié, après qu'un de ses collègues l'ai accusé d'aider des membres de la famille Gambino. Il faut dire, que Robert Trucchio est le cousin de Ronnie "One Armed Ronnie" Trucchio un Capitaine de la famille Gambino et ancien ami de l'ancien Parrain, John Gotti (Cf : John Gotti - Le Don en Téflon). Ce dernier, fut condamné pour plusieurs meurtres à la prison à perpétuité en Mars 2007, il purge actuellement sa peine de prison dans le pénitencier fédéral de Lewisbug en Pennsylvanie. Le fils à Ronnie Trucchio, Alphonse Trucchio (voir photo au centre) qui est lui aussi un membre réputé de la famille mafieuse, avait été condamné en juillet 2012 à 10 ans de prison pour racket. Son collègue, Kevin Smith, déclara à un de ses aptrons que Robert Trucchio avait pris des photos des témoins à l'intérieur du tribunal fédéral, lors du procès de Alphonse Trucchio l'année dernière et il les avait transmis à des membres de la famille Gambino. Devant le tribunal, Robert Trucchio a seulement admit être le cousin des Ronnie et Alphonse Trucchio mais qu'il n'avait aucune relation avec le crime organisé. Une enquête du FBI, ne permit pas d'affirmer les accusations de Kevin Smith. Selon les documents judiciaires, ce dernier était décrit par le FBI comme un homme en "colère et jaloux" qui ne voulait qu'une chose, prendre la place de Robert Trucchio. Malheureusement pour lui, Kevin Smith fut également licencié quelques mois après.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

UN ANCIEN ASSOCIE DE LA FAMILLE PATRIARCA RECONNU COUPABLE

Enrico Ponzo (voir photo) est un ancien Associé des Patriarca, qui fut accusé de plusieurs tentatives assassinat. Le premier fut celui de Frank "Cadillac Frank" Salemme en 1989, un capitaine réputé , qui à cette époque était en conflit avec certains membres pour prendre le contrôle de la famille mafieuse. En 1994, le même Enrico Ponzo fut accusé de la tentative de meurtre sur Joseph Cirame patron d'un bar dans la Nouvelle-Angleterre dénommé le "Stadium Café" et lui aussi Associé de la famille mafieuse. Après cet tentative d'assassinat, Enrico Ponzo parti en cavale ou il fut rattrapé près de 17 ans plus tard dans l'Etat de l'Idaho. Ce dernier s"tait reconvertit en fermier et avais pris le nom de "Jay Shaw". C'est devant un tribunal fédéral que Enrico Ponzo aujourd'hui âgé de 46 ans fut reconnu coupable de deux tentatives de meurtre et de trafic de drogue. Son verdict est prévu pour le 06 Mars 2014.

ET PENDANT CE TEMPS LA...

LA CAUTION D'UN CÉLÈBRE CAPITAINE DE LA FAMILLE BONANNO RÉVOQUÉE

Nicky "The Mouth" Santora (voir photo) (Cf :La vie d'un Underboss de la Cosa Nostra n'est pas toujours facile) est pratiquement une légende dans la famille Bonanno. Sa carrière criminelle remonte aux années 1970, ou il devient un membre initié de la famille mafieuse. Quelques années plus tard, il deviendra un Soldat dans l'équipe de Dominick "Sonny Black" Napolitano (Joué par Michael Madsen dans le film "Donnie Brasco"). Pour le FBI, Nicholas Santora est un gangster de la vieille école qui malgré ses nombreuses condamnations, continuent à gérer des activités illégales pour la famille Bonanno. En 2012, il avait été condamné à 24 mois de prison dans un pénitencier fédéral pour extorsion de fond. Quelques semaines après avoir été libéré de prison, il fut de nouveau arrêté avec plusieurs membres de la famille mafieuse et accusé de prêt usuraire, trafic de drogue, possession d'armes à feu et parjure. En raison de son état de santé, le mafieux qui est aujourd’hui âgé de 71 ans, avait été libéré sous caution. Mais malgré cela, Nicholas Santora continua à enfreindre les lois et le juge fédéral ordonna à ce que l'ancien Underboss de la famille Bonanno retourne en prison en attendant son procès. Le motif de la révocation?, il fut enregistré par le FBI en train de discuter au téléphone avec un de ses associés sur "Un gamin ayant un 22 (Arme à feu de calibre 22) en Floride". Mais plus grave encore, il fut aperçu en train de discuter avec des membres de la familles Bonanno. Le seul motif que trouva son avocat pour le garder en liberté, était qu'en raison de ses nombreux problèmes de santé, Nicholas Santora avaient besoin de "soins médicaux qui n'étaient pas disponible dans une prison fédérale"

Lire la suite

UN ANCIEN AGENT DU FBI CONTINUE A RACONTER DES ANECDOTES SUR LA MAFIA DE PHILADELPHIE

4 Décembre 2013, 06:20am

Publié par Xav + A.S

UN ANCIEN AGENT DU FBI CONTINUE A RACONTER DES ANECDOTES SUR LA MAFIA DE PHILADELPHIE

Après être intervenu la semaine dernière dans le procès contre Joseph Ligambi et George Borgesi, Joaquin "Jack" Garcia (voir photo), un agent du FBI qui infiltra la famille Gambino au début des années 2000, remet ça (Cf : Un agent du FBI explique le fonctionnement de la Cosa Nostra à Philadelphie). Il raconta comment, Danny D'Ambrosio le propriétaire d'une charcuterie dans Philadelphie et membre important de la Cosa Nostra, avait essayé avec l'aide d'un vieux capitaine, devenu repenti, Peter "Pete le Crumb" Caprio (Cf : Un ancien membre de la Cosa Nostra âgé de 84 ans témoigne lors du procès contre la famille de Philadelphie) de lancer un contrat contre Joseph Ligambi, George Borgesi et Steven Manzone à la fin des années 1990. D'après Joaquin Garcia, Danny D'Ambrosio avait reçu l'accord de trois des cinq familles de New-York pour lancer les contrats contre les membres de sa famille et prendre ensuite le pouvoir. Mais avant que ces derniers ne soient lancés, il fut arrêté par la police. Aujourd'hui, Danny D'Ambrosio continue toujours à gérer sa charcuterie, qui se trouve a quelques mètres à peine de la maison familiale de Joseph Ligambi à Packer Park. Puis il revint sur la tentative d'assassinat de Nicodemo Scarfo Jr, un soir d'Halloween en 1989, Joaquin Garcia n'hésita pas une seule seconde en déclarant que c'était Joseph Merlino le tireur ce soir là (Cf : Joey Merlino veut se retirer de la Mafia). C'est sur cette déclaration, que Edwin Jacobs l'avocat de Joseph Ligambi répliqua. Joaquin Garcia prétextait avoir entendu des conversations de "mafieux" racontant que c'était bien Joey Merlino qui était le tireur ce soir là, mais pour Edwin Jacobs, l'ancien agent du FBI n'a aucune preuve. Il déclara que Joseph Merlino, qui réside actuellement dans l’État de Floride, n'a jamais été accusé de cet tentative d'assassinat. Mais l'ancien agent du FBI attaqua de nouveau l'avocat de Joseph Ligambi sur ce sujet, pour lui, c'est une certitude, Joey Merlino continue d'après lui à gérer la famille de Philadelphie de la Floride, en utilisant Joseph Ligambi comme "Acting Boss" de la même façon qu'avec Ralph Natale au début des années 1990. Le témoignage de Joaquin Garcia qui a travaillé pour le FBI pendant près de 26 ans, n'est seulement là que pour détailler l'histoire de la Cosa Nostra à Philadelphie. Son travail d'infiltration dans des familles mafieuses, lui permit d'expliquer en détail le fonctionnement et les mécanismes d'une famille de la Cosa Nostra. Après cet échange assez tendu entre les deux, le procureur fédéral demanda à l'ancien agent du FBI, d'expliquer la réunion qui s'était déroulée en Mai 2010 à "LaGriglia", un restaurant chic à Kenilworth dans le New Jersey, entre des membres de la famille de Philaelphie et de la famille Gambino. Edwin Jacobs avait déjà prétendu que ce repas n'était qu'une réunion d'anciens amis qui racontaient le passé, "la bonne époque". Mais l'ancien agent du FBI donna une autre vision de ce diner : "C'était une réunion très importante. Deux familles de la Cosa Nostra dans le même lieu, c'était inévitablement pour parler affaire". Après la déclaration de Joaquin Garcia, le procureur fédéral passa un enregistrement de quelques minutes, ou on pouvait entre Joseph Ligambi parlait de Danny D'Ambrosio :"Il est venu chez moi il y a trois ou quatre ans en me disant, que le FBI lui avait déclaré que je voulais tuer son fils. Je lui ai répondit, "Mais c'est quoi ce bordel?". Je ne sais pas de quoi tu parles, ne revient plus ici". Autre chose intéressante, Joaquin Garcia déclara que Joseph Ligambi, n'utilisa pas très souvent la violence car la réputation sulfureuse de la famille de Philadelphie avait déjà été construite par des Parrains comme Nicodemo Scarfo ou encore John Stanfa, qui purgent tous les deux en ce moment même; des peines de prison à perpétuité dans des prisons fédérales. Bien que l'avocat de Joseph Ligambi et Joaquin Garcia étaient plusieurs fois en désaccord sur plusieurs questions, ils furent quand même d'accord sur un seul point, la nourriture. Pour les deux, cela est clair, les mafieux aiment bien se réunir dans des restaurants autour d'un bon repas

Lire la suite

<< < 10 11 12 > >>