Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

QUAND DES MEMBRES DE LA COSA NOSTRA CRITIQUENT LA TELE-REALITE

20 Août 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Genovese

QUAND DES MEMBRES DE LA COSA NOSTRA CRITIQUENT LA TELE-REALITE

La scène se déroula dans un restaurant à New-York, pendant les fêtes de Noël en 2004. Ralph Scopo un soldat de la famille Colombo, Ciro Perrone (voir photo) un capitaine de la famille Genovese et John Yannucci le bras droit de ce dernier étaient en train de discuter dans le restaurant "Don Pepe" à Ozone Park tenu par le capitaine de la famille Genovese. Sur la table, il y avait de la nourriture italienne, du vin mais aussi chose inattendue, un micro caché. Le FBI savait que depuis quelque temps, les trois membres de la Cosa Nostra avaient leurs habitudes dans ce restaurant. Un jour, profitant de l'absence de Ciro Perrone, ils se firent passer pour des clients et glissèrent discrètement un micro sous une table qui était spécialement réservée pour le capitaine de la famille Genovese. Le 14 Décembre 2004, après avoir parlé "affaire", les trois mafieux discutèrent d'une émission de télé-réalité qui faisait fureur à cette époque, "Growing Up Gotti" diffusée sur la chaîne A&E. Cette télé-réalité suivait la vie de Carmine Agnello, Jr, John Gotti Agnello, et Frank Gotti Agnello, les trois petits fils de l'ancien parrain de la famille Gambino, John Gotti dans le domicile de leur mère Victoria Gotti. "Ces garçons ressemblent à des filles" déclara Ciro Perrone. "C'est un des spectacles, les plus dégoutants et les plus insultants que j'ai pu voir" déclara John Yannucci. D'après l'agent du FBI John Penza qui supervisait ces écoutes, le soldat de la famille Colombo, Ralph Scoppo un proche de John Gotti vivant lui aussi à Howard Beach était "tellement embarrassé" par la famille de son ancien ami qu'il ne préférait rien dire. Il déclara seulement que les trois garçons ne savaient pas parler normalement. En effet, le vocabulaire des trois petits fils de John Gotti était si pauvre que la chaîne A&E eut recours à des sous-titres pour aider les téléspectateurs à comprendre ce qu'ils disaient. La discussion des trois mafieux avaient eut lieu après un article cinglant de Phil Mushnick dans le New York Post qui expliquait : "Vous n'êtes pas obligé d'être d’origine italienne pour être offensé par les stéréotypes grossiers, vulgaires et négatifs qu'alimentent la série "Growing Up Gotti". Sur le site web de l’émission, les internautes pouvaient apprendre à s'habiller "comme un Gotti", rejoindre le "Hotti Gotti Girls Club" ou participer au jeux le "Game Pantsing" qui a pour but de baisser le pantalon de son ami sans se faire prendre. Pour John Yannucci, son seul aspect positif était que Carmine Agnello, Jr,John Gotti Agnello, et Frank Gotti Agnello "se font de l'argent en faisant les idiots". Ralph Scoppo stipula à son tour que le père des trois garçons Carmine Agnello, un soldat de la famille Gambino ne pouvait rien faire pour arranger les choses car il était en prison : "Il peut rien faire de toute façon, il en a entendu parlé, mais il a jamais pu regarder l’émission" déclara t'il. malheureusement pour les trois mafieux, les écoutes du FBI permirent des les arrêter par pour leurs conversations désobligeantes concernant la famille Gotti mais pour racket, obstruction à la justice et prêt usuraire. A cette époque Ralph Scoppo et John Yannucci plaidèrent coupables. Ciro Perrone tant qu'a lui, préféra plaider non-coupable et tenter sa chance devant le tribunal. Détenu à domicile en attendant son procès, il fut finalement condamné à purger une peine de 4 ans dans une prison fédérale. Libéré de prison quelques mois avant sa libération, il mourut en 2011, il avait 90 ans.

Partager cet article