Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

QUAND DES MEMBRES DE LA COSA NOSTRA DEMANDENT A SORTIR DE PRISON POUR RAISON FAMILIALE

30 Septembre 2013, 05:25am

Publié par Xav + A.S

QUAND DES MEMBRES DE LA COSA NOSTRA DEMANDENT A SORTIR DE PRISON POUR RAISON FAMILIALE

Ils sont en prison pour meurtre, pour racket, pour vol, extorsion et pour la plupart,pour de nombreuses années. Mais certains des membres de la Cosa Nostra, ont demandé par moment à un juge fédéral de les libérer de prison, temporairement, pour assister à des "réunions de famille". Récemment encore, un soldat de la famille Gambino dénommé Joseph "Joe Boy" Sclafani, avait demandé à un juge fédéral de le laisser sortir de prison, pour pouvoir voir une dernière fois son père mourant, avant de commencer sa peine de prison dans un pénitencier fédéral (Voir article : Le FBI veut empêcher le mariage d'un soldat de la famille Gambino incarcéré). Certains d'entre eux, font plusieurs demandes à des juges fédéraux pour des motifs différents (mariage, funéraille ou toutes sortes d’événements familiaux) en espérant une chose, pouvoir gouter à la liberté pour l'espace de quelques heures. Mais une affaire de famille est rarement juste une affaire de famille avec des membres de la Cosa Nostra et certains juges fédéraux ont tendance à se méfier quand un membre de la Mafia demande une liberté surveillé pour assister à un événement familial : "Je leur dis toujours non" déclara le juge Sterling Johnson Jr qui a présidé plusieurs procès contre des membres de la Cosa Nostra. Revenons à Joseph Sclafani, il avait été condamné à 15 ans de prison en Août dernier pour trafic de drogue. Lors de son verdict, le juge fédéral John Gleeson l'avait autorisé exceptionnellement à être escorté sous bonne garde dans la maison de père. Mais les procureurs fédéraux en charge du dossier s'étaient fermement opposés à cette décision. Pour eux, Joseph Sclafani voulait profiter de cette occasion pour célébrer son mariage avec sa fiancée, vedette de la série "Mob Wives", Ramona Rizzo :"Le gouvernement stipule que sa libération provisoire avait fait l'objet d'un épisode complet dans la série Mob Wives" déclara l'équipe de procureur. En 2011, Thomas Gioeli qui était à cette époque l'Acting Boss de la famille Colombo, avait demandé à un juge fédéral l'autorisation de pouvoir assister au funéraille de son père à Farmingdale à Long Island. Le problème est que ce dernier est incarcéré depuis 2008 pour plusieurs affaires dont de nombreux meurtres. Les US Marshals qui transportent les détenus dans ce genre de situation, à jugé trop risqué le déplacement de Thomas Gioeli. Mais, la justice Américaine essaya de trouver une solution. Elle proposa à l'ancien Acting Boss de la famille Colombo, la possibilité de voir une dernière fois son père lors d'une visite privée à Central Islip à la sortie du tribunal fédéral. Ce dernier déclina l'offre : "Il ne voulait pas voir son père une dernière fois dans ces circonstances" déclara son avocat Adam D. Perlmutter. Quelques mois plus tard, Thomas Gioeli demanda une nouvelle fois, une libération surveillé. Cette fois-ci, pour assister au mariage de sa fille. Pour prouver sa bonne foie, il avait envoyé au juge fédéral, la liste de ses invités. Il avait aussi proposé de payer tous les frais relatifs à son déplacement, mais mieux encore il avait mis en garantie sa maison familiale. Les procureurs ont contesté sa demande, en stipulant que ce genre de sortie était propice aux mafieux pour se rencontrer, discuter de leurs activités criminelles, ou transmettre des messages. Finalement, le jugé fédéral Brian M. Cogan, avait décidé de rejeter sa demande. En 2012, Thomas Gioeli fut reconnu coupable d'avoir comploter pour assassiner des individus, mais il fut acquitté de plusieurs meurtres (Voir Article : Thomas Gieolli bientôt libéré?). Joseph Petillo (voir photo), un associé de la famille Colombo, qui avait refusé pour l’anecdote d'être initié dans la famille Colombo (Voir Article : Un associé de la famille Colombo refuse d'être initié dans la Mafia) qui fut condamné pour prêts illégaux, avait eu la possibilité de sortir de prison plus tôt, pour pouvoir s'occuper de sa mère gravement malade. Dennis DeLucia, un capitaine de la famille Colombo (Voir Article : Dennis DeLucia condamné à 36 mois de prison) avait reçu une autorisation pour pouvoir assister au mariage de sa fille. Le chef des US-Marshalls déclara que si un juge fédéral autorisait la sortie d'un criminel pour pouvoir assister à un événement familial, il devait payer de sa poche tous les frais. Le plus chanceux, fut sans nul doute l'associé de la famille Bonanno, Patrick Romanello, qui fut libéré pendant près de 48 heures pour pouvoir assister au mariage de sa fille. La justice avait demandé une protection très rapprochée pour l'associé de la famille Bonanno. En effet, il y a quelques années lors d'une fête, il avait voulu frappé l'Acting Boss de la famille Colombo à cette époque, Vito “Little Vic” Orena. Après plusieurs réunions entre les deux familles, Vic Orena avait déclaré qu'il serait satisfait si Patrick Romanello avait son bras cassé. Un an plus tard, son autre fille se marier, et le même juge, avait une nouvelle autorisé sa sortie mais cette fois-ci pour une durée de 17 heures. Permettant à ce dernier de pouvoir acheter son smoking et d'aller chez le coiffeur. Lors de son audience, le juge Nicholas Garaufis avait demandé s'il avait encore des filles. Ce dernier répondit en rigolant :"Oui, la dernière n'a que n'a que 7 ans".

Publié sur le site de Fabrice Rizzoli : http://www.mafias.fr / Auteur du Petit dictionnaire énervé de la mafia que je recommande.