Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

TENTATIVE DE MEURTRE SUR UN SOLDAT DE LA FAMILLE BONANNO - MISE A JOUR

16 Juin 2013, 09:14am

Publié par Xav + A.S

TENTATIVE DE MEURTRE SUR UN SOLDAT DE LA FAMILLE BONANNO - MISE A JOUR

Le mercredi 29 mai, un soldat de la famille Bonanno, Enzo "The Baker" Stagno aurait survécu à une tentative de meurtre alors qu'il effectuait un appel téléphonique dans sa voiture. D'après les enquêteurs, cette tentative d'assassinat, serait à l'origine des tensions qui règneraient actuellement entre la famille Bonanno et la famille Lucchese. (Voir article : Tentative de meurtre sur un soldat de la famille Bonanno). Mais d'après Jerry Capeci qui est réputé comme étant un expert de la Mafia Italo-Américaine, l'information du NYPOST ne serait pas fondée. Pour lui, la famille Lucchese et la famille Bonanno ne seraient pas rentrées dans une "guerre de famille", se demandant même si Enzo Stagno est vraiment un membre initié de la famille Bonanno. Dans son article, Jerry Capeci cite un associé de la famille Bonanno qui lui parla de cette affaire : "Plusieurs gars ont vu l'article dans le journal et personne ne connaissait Enzo Stagno" déclara t'il. Pour Jerry Capeci, Enzo Stagno est surement un associé de la famille Bonanno, cette dernière ayant des milliers d'associés mais de là à être un membre initié de la Cosa Nostra, cela reste peu probable même si "La famille Bonanno a eu beaucoup de mal ces dernières années à regarnir ses rangs". Concernant les tensions qui régneraient entre la famille Lucchese et la famille Bonanno, Jerry Capeci cite des sources policières disant que même si les deux familles étaient en désaccord sur certaines affaires ces derniers mois, cette tentative de meurtre n'en serait pas l'origine. "Cette histoire me semble être une pure invention. Les familles de la Cosa Nostra essayent de rester loin des fusillades et des corps laissés dans les rues. Et je me souvient pas d'un homme d'origine Africaine impliqué dans une fusillade concernant la Mafia depuis Joe Colombo et je serai choqué si c'était vraiment le cas" déclara Jerry Capeci.

Lire la suite

UN REPENTI DE LA COSA NOSTRA CRIE AU SCANDALE APRES AVOIR ETE CONDAMNE A 12 ANS DE PRISON

15 Juin 2013, 09:04am

Publié par Xav + A.S

UN REPENTI DE LA COSA NOSTRA CRIE AU SCANDALE APRES AVOIR ETE CONDAMNE A 12 ANS DE PRISON

David D'Arpino était un ancien associé de la famille Gambino. En 2010, il fut arrêté pour avoir participé à l'assassinat de John Gebert. Ce dernier était un trafiquant de drogue travaillant pour la famille Gambino. Il gagnait énormément d'argent et la plupart de ses associés étaient jaloux de sa réussite. John Burke en particulier, qui décida avec l'accord de la famille Gambino de le tuer. Le 12 Juillet 1996, John Gebert fut convoqué à une réunion dans un bar de Woodhaven, un quartier de New-York. David D'Arpino, John Alite et John Burke étaient déjà présents. Avant que que la réunion commence, John Gebert proposa de faire une partie de billard avec un de ses associés. C'est à ce moment la que John Burke et David D'Amico en profitèrent pour lui tirer plusieurs balles dans le corps. Après les arrestations, John Alite avait déjà décidé de collaborer avec la justice et il avait impliqué David D'Arpino dans ce meurtre. Ce dernier savait qu'il pouvait terminer ses jours derrière les barreaux. Une seule option s'offrait à lui, coopérer avec la justice. Son témoignage permit de faire condamner John Burke à la prison à perpétuité. David D'Arpino était déjà incarcéré depuis son arrestation et ses avocats pensaient que le juge fédéral allait le libérer pour avoir aidé la justice à arrêter l'assassin de John Gebert. Mais le juge fédéral, Sterling Johnson en décida autrement et condamna David D'Arpino à une peine de 12 ans de prison dans un établissement fédéral. A l'énoncé du verdict, les parents de David D'Arpino crièrent au scandale : "Ce n'est pas juste, John Alite, a eu une peine de prison beaucoup plus clémente, alors qu'il a tué beaucoup plus de gens" déclara la mère de David D'Arpino. "Le gars du film American Gangster (Frank Lucas) a eu cinq ans alors qu'il a tué des centaines de personnes" déclara le père de David D'Arpino.Sam Braverman l'avocat de David D'Arpino déclara à la presse : "Mon client a fait pénitence du meurtre de John Gebert. Il avait fait le bon choix en coopérant avec le gouvernement. Je pense que le verdict est très sévère." Mais le juge fédéral Sterling Johnson justifia sont verdict en disant que David D'Arpino avait tiré le coup de grâce sur John Gebert alors que ce dernier s'était blottit sous une table après avoir reçu une balle de John Burke. "Vous êtes jeune, à votre sortie de prison, vous allez pouvoir commencer une nouvelle vie" déclara le juge fédéral.

Lire la suite

JOSEPH MASSINO VA BIENTOT SORTIR DE PRISON ?

12 Juin 2013, 16:19pm

Publié par Xav + A.S

JOSEPH MASSINO VA BIENTOT SORTIR DE PRISON ?

Joseph Massino était le Boss de la famille Bonanno de 1991 à 2004. Pendant toute ses années, le FBI le surnommait "The Last Don" car il était à cette époque, un des seuls parrains de la Cosa Nostra à être encore en liberté (Voir article : Joe Massino : The Last Don). Mais le 09 Janvier 2003, le FBI lança une opération de grande envergure contre la famille Bonanno. Joseph Massino fut arrêté et accusé par la justice Américaine d'avoir commandité plusieurs assassinats alors qu'il était le Boss de la famille Bonanno. Après les arrestations, de nombreux membres de cette famille décidèrent de coopérer avec le gouvernement et tous mirent en cause Joseph Massino (Voir article : Une nouvelle hiérarchie pour la famille Bonanno Partie 1). Ce dernier risquait maintenant la peine de mort pour tous ces meurtres, il décida alors de collaborer avec la justice. En acceptant de coopérer, la justice Américaine épargna sa vie et il fut condamné à une peine de prison à perpétuité. Depuis 2004, Joseph Massino est incarcéré dans un lieu tenu secret par le gouvernement. Il aida à plusieurs reprises la justice dans plusieurs affaires concernant des membres de la Cosa Nostra. En 2011, Il fut le premier Boss de la Cosa Nostra à témoigner dans un procès contre Vincent Basciano, son ancien bras droit dans la famille Bonanno.Le FBI avait besoin de son témoignage pour pouvoir relier Vincent Basciano au meurtre d'un associé de la famille Bonanno, Randolph Pizzolo. Vincent Basciano purgeait déjà une peine de prison à perpétuité, mais le gouvernement voulait se servir du témoignage de Joseph Massino pour le condamner à mort. Arrivant à la barre des témoins, Joseph Massino fit parfaitement son travail et grâce à lui, Vincent Basciano fut reconnu coupable d'avoir commandité le meurtre de Randolph Pizzolo. Mais au final, les jurés décidèrent de le condamner à une autre peine de prison à perpétuité, qu'il purge actuellement dans un pénitencier fédéral (Voir article : Vincent Basciano dans la prison de Supermax). Joseph Massino témoigna aussi contre Anthony "Rom" Romanello un capitaine de la famille Genovese accusé par le gouvernement d'extorsion de fond. A chacune de ses apparitions, Joseph Massino lança à plusieurs reprises qu'en collaborant il "espérait un jour revoir la lumière au bout du tunnel". Récemment, le FBI à demandé au juge fédéral Nicholas Garaufis de réduire la condamnation de Joseph Massino en récompense de sa "grande coopération" avec la justice Américaine. "Joseph Massino fut le premier Boss de la Cosa Nostra à témoigner devant un tribunal. Depuis des années, la justice s'efforce à démanteler la Mafia. Son témoignage, nous as permis de classer plusieurs affaires et de condamner de nombreux membres de la Cosa Nostra" déclara Taryn Merkl un procureur fédéral.

Lire la suite

JOSEPH MASSIMINO VA DEVOIR ENCORE ATTENDRE

10 Juin 2013, 17:14pm

Publié par Xav + A.S

JOSEPH MASSIMINO VA DEVOIR ENCORE ATTENDRE

Joseph "Mousie" Massimino l'Underboss de la famille de Philadelphie va devoir encore attendre quelques semaines pour savoir à combien d'années de prison il sera condamné. Le juge fédéral, Eduardo Robreno a en effet décidé de repousser le verdict au 11 Juillet prochain. Très connu du FBI depuis de nombreuses années, Joseph Massimino a passé plus de 20 ans de sa vie d'adulte derrière les barreaux. Sa dernière condamnation remontait à 2004 ou il avait purgé une peine de 5 ans de prison pour racket et prêt usuraire. Relâche en 2009, il avait rapidement repris ses activités dans la rue et était devenu l'Underboss de la famille de Philadelphie. Joseph Massimino avait été arrêté le 23 mai 2011 pour des accusations de racket en même temps que plusieurs membres de la famille mafieuse. Depuis son arrestation en Mai 2011, Joseph Massimino était restait incarcéré avec les autres membres inculpés dans cette affaire. En Février 2013 après plusieurs mois de procès, Joseph Massimino avait été condamné pour conspiration de racket en même temps qu'un soldat de la famille de Philadelphie Damion "Dame" Canalichio et d'un associé, Gary Battaglini. Dans le même procès, le "Boss" de la famille Joseph "Uncle Joe" Ligambi et le consigliere en exercice George Borgesi avaient été déclarés non coupable de plusieurs chefs d'inculpation (voir article : George Borgesi traite un procureur). Pendant tout le procès, ce dernier s'était moqué à plusieurs reprises de l'équipe de procureur en charge du dossier. Le Jury avait mis plusieurs semaines pour se mettre d'accord sur un verdict contre les différents accusés et Joseph Massimino s'amusait de cette situation. A un moment, ce dernier lança à ses amis mafieux :

- "Gardez les boissons au frais, on va bientôt sortir et fêter ca"
Puis se tournant vers le procureur John S. Han, il l'interpella :
- "Hey John, tu viendras me raccompagner à la maison, ou on ira faire un tour si tu veux".
Puis il continua avec un agent du FBI présent dans la salle
- "Ca va Franck ?, tu m'as l'air un peu pâle aujourd'hui".
Puis viens le tour d'un autre agent Jack Martinelli ou Joseph Massimino se moqua de lui ouvertement dans la salle d'audience :
- "Tu étais ou? ou est Augie ? (en référence à l'agent spécial John Augustine), la prochaine fois tu oublieras pas de cirer mes chaussures".
Pour l'Underboss de la famille de Philadelphie, tous les jours du procès étaient un spectacle. Vers la fin, les délibérations des jurés étaient tellement longue que Joseph Massimino s'exclama :
- "Ils sont tellement perdus, qu'ils ont demandé une boussole. Ils sont en plein désert".

Mais aujourd'hui, Joseph Massimino attend patiemment dans sa cellule la détermination de sa peine. Son avocat, Joseph Santaguida, à envoyé une lettre au juge demandant à ce que son client ne soit condamné qu'a une peine maximale de six ans de prison. Malgré ses nombreuses condamnations dans le passé, son avocat demande au juge de ne le condamner qu'a une courte peine d'emprisonnement. Pour lui son client n'avait été reconnu coupable d'aucun acte de violence. "Le gouvernement est obligé de montrer mon client comme quelqu'un de dangereux, même s'il n'a été reconnu coupable que de racket. Ils ont dépensé des millions de dollars sur le dos du contribuable. Infliger une peine légère les embêterait" déclara l'avocat de Joseph Massimino. Les procureurs n'ont pas encore demandé au juge une peine particulière pour l'Underboss de la famille de Philadelphie. Mais d'après certains journalistes, les procureurs demanderont plus d'une dizaine d'années derrière les barreaux vu le passé criminel de Joseph Massimino. Le procureur fédéral John S. Han avait déclaré : "Joseph Massimino à commis une panoplie de crimes pendant toute sa vie. Il ne s'est jamais laissé décourager par les nombreuses années de prison. Il a montré à plusieurs reprises qu'il refusait d’obéir à la loi".

Lire la suite

LA JUSTICE AMERICAINE RESTITUE PLUSIEURS MILLIONS DE DOLLARS AUX FAMILLES DES VICTIMES DE LA OUTFIT

9 Juin 2013, 17:09pm

Publié par Xav + A.S

LA JUSTICE AMERICAINE RESTITUE PLUSIEURS MILLIONS DE DOLLARS AUX FAMILLES DES VICTIMES DE LA OUTFIT

Des décennies après les nombreux meurtres commis par la Outfit de Chicago, les victimes vont pouvoir toucher dans les mois à venir plus de 1.7 millions de dollars de "dédommagement". L'argent proviendrait d'un ancien membre de la famille mafieuse, Frank Calabrese Sr. Ce dernier avait été condamné le 10 septembre 2007 à une peine de prison à perpétuité pour 13 meurtres commis dans les années 1970. Frank Calabrese Sr avait été inculpé grâce à l'opération baptisé "Secrets de Famille" lancé par le FBI en 2005 du en partie au témoignage du fils de Frank Calabrese Sr, Frank Calabrese Jr. Ce dernier qui était incarcéré dans un pénitencier fédéral, avait écrit une lettre au FBI ou il acceptait d'enregistrer son père et son oncle incarcérés à cette époque pour se "racheter de sa mauvaise conduite". Le témoignage de Frank Calabrese Jr avait permis à la justice Américaine de condamner plusieurs membres influents de la Outfit de Chicago tel que Joseph Lombardo et James Marcello. Une grande partie du butin redistribuée aux familles des victimes, provient d'une saisie effectuée au domicile de Frank Calabrese Sr en 2010. A l'intérieur de son domicile situé dans le quartier de Oak Brook, caché dans son sous-sol, les agents du FBI avaient retrouvé plusieurs centaines de milliers de dollars en coupure de 100 $ dans plusieurs enveloppes et plusieurs bijoux de grande valeur. Le juge fédéral James Zagel, a approuvé récemment le versement aux victimes des millions de dollars récoltés chez Frank Calabrese Sr. "Généralement, on ne trouve jamais l'argent, mais le fait de restituer celui-ci aux familles des victimes est une autre étape remarquable de l'enquête lancé contre la Outfit de Chicago. Pour pouvoir redistribuer tout cette argent, il suffisait de démontrer que Frank Calabrese Sr était bien coupable de tous ces meurtres." lança le procureur fédéral Gary Shapiro. En 2011, alors qu'il était incarcéré dans une prison fédérale, Frank Calabrese Sr essaya d’empêcher la saisie de ses biens par le FBI en demandant de l'aide à un aumônier de la prison. Il avait demandé à ce dernier de récupérer un violon Stradivarius de plusieurs millions de dollars dans sa résidence secondaire de Williams Bay dans le Wisconsin. Mais quand l’aumônier voulut le récupérer, sa maison avait déjà été mis en vente par le gouvernement et le violon ne fut jamais retrouvé. En 2012, Frank Calabrese Sr décéda au centre fédéral de Butner en Caroline du Nord à l'âge de 75 ans.
Les procureurs fédéraux surveillent de près la bonne redistribution de tout cette argent. Récemment, ils avaient bloqué un versement de plus de 30 000 $ à Michael Morawski. Son père Arthur Morawski avait été assassiné par la Outfit de Chicago. Mais en Avril 2013, Michael Morawski avait été condamné à plus de 10 ans de prison pour fraude après avoir fait perdre plus de 18 millions de dollars à plusieurs à plusieurs ses investisseurs. Les procureurs fédéraux estiment que les 30 000 $ devrait plutôt aller aux anciens associés de Michael Morawski. Les enregistrements de Frank Calabrese Jr, avaient permis de montrer que son oncle, Nicholas Calabrese et Jimmy DiForti avaient participé au meurtre de Arthur Morawski en 1983. Il avait expliqué à son fils alors qu'il était incarcéré, que les deux mafieux avaient tué avec un fusil de chasse Arthur Morawski et son ami Richard Ortiz à la sortie d'un bar. Richard Ortiz avait été tué par la Outfit car il trafiquait de la drogue et faisait des prêts sans le consentement de la famille mafieuse. D'après les enregistrements, Frank Calabrese Sr avait supervisé ce meurtre. "Ce Polonais, Marawski, c'était un bon gars, mais il était au mauvais endroit, au mauvais moment. Nous pensions que ce soir là, il était chez lui. J'ai demandé à DiFiorti d'utiliser toutes ses cartouches de fusil pour s'assurer que Richard Ortiz était bien mort" déclara Frank Calabrese Sr à son fils dans une cour de prison. Le juge fédéral Gary Feinerman avait écouté ce mercredi 06 juin les arguments des avocats de Michael Morawski. Ces derniers expliquèrent au juge que même si leur client avait été condamné pour fraude en Avril, il devait toucher les 30 000 $ car il était lui aussi une victime de la Outfit. "C'est le genre de traitement cruel que réserve les membres de la Outfit à ses associés". déclara un des avocats de Michael Marawski, Jeffrey Levine.

Lire la suite

UN SOLDAT DE LA FAMILLE GAMBINO PLAIDE COUPABLE

7 Juin 2013, 19:14pm

Publié par Xav + A.S

UN SOLDAT DE LA FAMILLE GAMBINO PLAIDE COUPABLE

Mercredi 05 Juin, Dean DePreta un "Soldat" de la famille Gambino opérant dans le Connecticut à décidé de plaider coupable d'extorsion et paris illégaux devant un tribunal fédéral. Dean DePreta était déjà très connu des autorités pour ce genre de méfaits. En 2002, il avait déjà été condamné à 3 ans de prison dans un pénitencier fédéral pour ce genre de délits. Les arrestations avaient eu lieu il y a un peu plus d'un an. Dean "The Kid" DePreta et plusieurs membres de la famille Gambino avaient été arrêtés pas le FBI pour avoir extorqué plusieurs personnes grâce à des sites de paris sportifs et des clubs de jeux à Stamford et Hamden dans le Connecticut. Les membres de la famille Gambino utilisaient un site de paris dénommé www.44wager.com basé aux Costa Rica. Les joueurs pariaient sur ce site Internet et l'argent récolté allait directement sur les différents comptes de Richard "Big Baldy" Uva un associé de la famille Gambino et de Dean "The Kid" DePreta. Une fois l'argent récupéré, Dean DePetra partageait ses gains avec ses différents associés, mais surtout avec ses supérieurs. D'après les autorités, Dean "The Kid" DePreta a été surpris à plusieurs reprises en train de faire des aller-retour entre le Connecticut et New-York pour donner un pourcentage de ses gains aux responsables de la famille Gambino. Cette dernière est implantée depuis plusieurs années dans cet État. Au début des années 1980, Frank Piccolo un "Capitaine" de la famille Gambino récoltait des millions de dollars en extorquant des hommes d'affaire et des personnalités du "Show-business" comme le chanteur Wayne Newton. Mais en 1981, la famille Genovese s'était plaint à Paul Castellano qui était le "Boss" de la famille Gambino à cette époque que Frank Piccolo essayait d'empiéter sur leur territoire. Pour cette raison, Frank Piccolo fut exécute le 19 Septembre 1981 dans une cabine téléphonique de Bridgeport. Depuis sa mort, plusieurs soldats de la famille Gambino essayèrent de gérer au quotidien les opérations de la famille Gambino dans cet État. Mais la "hiérarchie" de la famille mafieuse, était depuis quelques temps mécontent des bénéfices de Dean "The Kid" DePreta. Selon eux, ce dernier récoltait de moins en moins d'argent grâce à ses paris sportifs. L'arrestation du Dean DePreta avait eu lieu grâce aux écoutes d'un ancien membre de la famille Gambino qui avait décidé de collaborer avec la justice, Nicholas "Nicky Skins" Stefanelli (voir article : Un membre de la Cosa Nostra se suicide). Grâce à son "indic", le FBI avait pu photographier à plusieurs reprises Dean DePreta et Mario Antonicelli un "soldat" de la famille Gambino dans plusieurs "réunions" organisées dans le Connecticut. Le procureur fédéral en charge de l'affaire, Hal Chen accusait les membres de la famille Gambino d'avoir récolté plus de 1,70 millions de dollars d'Octobre 2010 à Juin 2011 grâce au site internet implanté au Costa Rica. Il affirma que ces arrestations, avait permis de mettre à jour les relations assez tendu qu'entretenait la famille Gambino avec la famille Bonanno. En effet, Dean DePreta et Richard Uva travaillaient avec un "associé" de la famille Bonanno, Anthony "Skinny" Santoro. Ce dernier servait de bookmaker aux membres de la famille Gambino. Mais un litige éclata entre les deux familles. Dean DePreta et Richard Uva refusaient de donner une partie de leur part à Anthony "Skinny" Santoro. D'après le FBI cette affaire fut finalement réglée grâce à plusieurs réunions entre des membres influents de la famille Gambino et Bonanno. Détenu depuis son arrestation en Juin 2012 Dean DePreta risque d'être condamné à une peine maximale de 20 ans de prison dans un établissement fédéral lors de son verdict le 28 Août prochain par le juge Vanessa Bryant.

Lire la suite

DANIEL FAMA PLAIDE FINALEMENT COUPABLE

5 Juin 2013, 11:53am

Publié par Xav + A.S

DANIEL FAMA PLAIDE FINALEMENT COUPABLE

En Avril 2013, Danel Fama, un associé de longue date de la famille Gambino, était arrêté chez lui au petit matin par le FBI. Il était accusé par la justice Américaine d'avoir participé au meurtre de Edward "Eddie the Chink" Garafalo. Un membre de la famille Gambino, Edward Garafola l'ex beau-frère de Salvatore Gravano avait déjà été condamné en 2004 à 30 ans de prison pour cet assassinat. Daniel Fama est connu des autorités depuis des nombreuses années, il a passé plus de 17 ans derrière les barreaux. La famille Gambino à voulu à plusieurs reprises l'introniser dans la Cosa Nostra, mais ce dernier avait toujours refusé.(voir article : un associé de la famille Colombo refuse d'être initié dans la Mafia). Depuis sa sortie de prison, Daniel Fama avait d'après son avocat commencé à changer de vie. Il était devenu le patron d'une entreprise de bâtiment (voir article : le dernier contrat de John Gotti) et devant le Juge, il essaya de se faire passer pour une personne qui avait retrouvé le droit chemin. Mais pour les autorités, Daniel Fama n'avait pas perdu ses vieilles habitudes. D'après le FBI, ce dernier aurait essayé d'envoyer alors qu'il était incarcéré plus d'une tonne de Cocaïne de la Colombie vers l'Italie avec l'aide de plusieurs associés. Dès son arrestation, Daniel Fama plaida non-coupable, mais la justice Américaine avait assez de preuve pour envoyer l'associé de la famille Gambino en prison pour le restant de ses jours. Le FBI suivait depuis quelques temps Daniel Fama à la trace, et il s’aperçût très vite que ce dernier était un toxicomane, Daniel Fama avait en effet une grave dépendance à l'héroïne et à l'oxycodone et qu'il était susceptible de continuer à être impliqué dans le trafic de stupéfiant. Finalement, Daniel Fama accepta de plaider coupable du meurtre de Edward "Eddie the Chink" Garafalo en 1990. Selon son avocat, "Daniel Fama a accepté de plaider coupable pour ce qui sera sa dernière affaire fédérale. Il a aussi demandé au juge de prendre en compte le fait qu'il avait changé de vie depuis sa sortie de prison en 2009". Dans une lettre adressée au juge Andrew Carter, Daniel Fama expliqua : "Je suis un homme qui a "divorcé" de son passé, qui n'appartient plus à la Mafia et qui ne fréquente plus les gangsters", tout en suppliant le juge de le libérer sous caution en attentant de son jugement. Mais le gouvernement persiste à dire que Daniel Fama ment pour essayer de sortir le plus rapidement possible de prison. "Nous avons trois informateurs qui sont prêt à témoigner contre Daniel Fama. Ils sont prêt à dire devant un juge que Daniel Fama avait comploté en prison pour envoyer plus d'une tonne de Cocaïne de la Colombie vers l'Italie" déclara un procureur en charge du dossier.

Lire la suite

QUAND UN MEMBRE DE LA COSA NOSTRA SE SUICIDE

4 Juin 2013, 17:01pm

Publié par Xav + A.S

QUAND UN MEMBRE DE LA COSA NOSTRA SE SUICIDE

En 2010, Nicholas « Nicky Skins » Stefanelli un « soldat » de la famille Gambino qui faisait partie de l’équipe d’un capitaine très respecté Nicholas « Little Nicky » Corozzo (cf. Un boss de La Cosa Nostra se livre au FBI) est arrêté avec son fils pour trafic de drogue. Face à l’éventualité de passer de nombreuses années derrière les barreaux et pour protéger son fils de toute inculpation, Nicholas « Nicky Skins » Stefanelli décida de collaborer avec le FBI. Pendant deux ans, il aida les autorités en enregistrant des membres de différentes familles de La Cosa Nostra (Cf. Joey Merlino veut se retirer de la Mafia). Nicholas « Nicky Skins » Stefanelli faisait du bon boulot, et le FBI voulait maintenant que ce dernier témoigne dans un procès contre le boss de la famille Pratriarca, Luigi Manocchio mais aussi contre le boss de la famille de Phliadelphie Joseph Ligambi. Mais avant que Nicholas « Nicky Skins » Stefanelli ne puisse témoigner devant ses anciens « associés » dans un tribunal, ce dernier se suicida. Le 26 Février 2012, à l’Hôtel Renaissance Meadowlands à Rutherford dans le New-Jersey, le corps sans vie de Nicholas « Nicky Skins » Stefanelli fut retrouvé par sa propre fille (cf.Mafia et téléréalité). « Elle nous a appelé pour nous signaler que son père était inconscient dans son lit. Elle était hystérique, elle pleurait, elle criait. Elle n’arrêtait pas de dire qu’il ne respirait plus. Nous avons alors immédiatement appelé le 911 » déclara le gérant de l’hôtel. Son décès était dû selon les médecins à une sur-dose de médicament. « Il est mort paisiblement, il n’y aucune trace d’effraction ou de bagarre » déclara un des policiers. Deux jours avant son suicide, un associé de la famille Gambino, Joseph Rossi Sr fut retrouvé abattu de plusieurs balles dans son entreprise situé dans le New-Jersey (cf. Violence programmée). José Luis « Lucky » Rivera fut arrêté pour ce meurtre et il désigna son complice en la personne de Nicholas « Nicky Skins » Stefanelli. Ce dernier tenait Joseph Rossi Sr responsable d’avoir été obligé de collaborer avec la justice. En effet, Joseph Rossi Sr avait selon certaines rumeurs commencé à donner des informations au FBI, après son arrestation pour vente illégale de machines à sous en 2009. Pour s’en sortir, il avait commencé à orienter la police sur le trafic de drogue qu’organisait Nicholas « Nicky Skins » Stefanelli et son fils depuis quelques années. Quelques jours avant son arrestation, le FBI voulait emmener Nicholas « Nicky Skins » Stefanelli dans un endroit sécurisé pour le protéger de ses anciens « collègues » mafieux, mais il était déjà trop tard. « Je pense qu’il était très gêné de parler contre des membres de La Cosa Nostra » déclara un agent du FBI. D’après le New York Post, Nicholas « Nicky Skins » Stefanelli avait payé ses funérailles quatre jours avant son suicide. « En coopérant pendant deux ans, il se sentait coupable et avait décider de mettre fin à ses jours. Mais d’abord il voulait se venger de la personne qu’il tenait pour responsable de tous ses problèmes » déclara un agent du FBI. Pour sa fille, son père n’était pas une « balance ». « Il leur a fait croire qu’il allait témoigner contre ses anciens amis, mais jamais il n’aurait fait ça. Mon père n’aurait pas pu faire ce genre de chose, c’est quelqu’un de fidèle. Il nous a jamais parlé de sa « deuxième » famille, pour moi ce n’est que que des rumeurs« . Mais d’après le FBI, Nicholas « Nicky Skins » Stefanelli faisait du bon travail « On a beaucoup d’heures d’enregistrement de certains mafieux, il avait vraiment fait du bon travail. Vous savez c’est pas évident pour des gars comme Nicholas Stefanelli. Ils ne sont pas heureux, ils ont l’impression que du jour au lendemain tout s’écroule autour d’eux » déclara un agent du FBI.

Lire la suite

UN IMPORTANT TRAFIQUANT DE DROGUE PLAIDE COUPABLE

2 Juin 2013, 17:15pm

Publié par Xav + A.S

UN IMPORTANT TRAFIQUANT DE DROGUE PLAIDE COUPABLE

Un des plus gros trafiquants de drogue Canadien qui à crée des alliances avec les plus célèbres organisations criminelles d'Amérique du Nord, a plaidé coupable cette semaine devant un tribunal fédéral de Brooklyn. Jimmy "Cosmo" Cournoyer était considéré par les autorités Américaines, comme une des gros fournisseurs de marijuana à New-York. Selon la DEA (Drug Enforcement Administration) les millions dollars récoltés par la vente de marijuana aux États-Unis, permettaient à Jimmy "Cosmo" Cournoyer d'acheter de la cocaïne au Cartel de Sinaloa dirigé par le célèbre Boss Joaquin Guzman. Avec ses associés, Jimmy "Cosmo" Cournoyer distribuait la cocaïne dans tous les États-Unis et principalement sur la côte Ouest. (voir article : Un associé de la famille Rizzuto plaide coupable). Jimmy "Cosmo" Cournoyer utilisait aussi le gang de motard les Hells Angels Motorcycle pour distribuer de la drogue entre le Canada et les États-Unis. Il était allié aussi avec la famille Rizzuto et le West End Gang deux organisations criminelles très redoutées dans Montréal et ses environs. Ses activités étaient tellement lucrative, que Jimmy Cournoyer vivait comme un jet-setteur. Il conduisait une Bugatti Veyron, faisait la fête à Ibiza avec des célébrités comme Leonardo DiCaprio et sortait avec un mannequin dénommé Amelia Racine. Le frère de cette dernière, Mario Racine était un fidèle lieutenant du Canadien. Arrêté par la police en même temps que Jimmy Cournoyer, il est en attente d'extradition pour les États-Unis.
L'un des plus gros client de Jimmy Cournoyer était un important associé de la famille Bonanno, John "Big Man" Venizelos. Ce dernier gérait une célèbre boite de nuit à New-York, le "Jaguar 3". Le club était supervisé par un "soldat" de la famille Bonanno, Vincent "Vinny Green" Faraci. John "Big Man" Venizelos achetait de la marijuana à Jimmy Cournoyer et la revendait dans tout New-York grâce à plusieurs de ses associés. Selon le procureur fédéral Loretta E. Lynch, "Big Man" Venizelos aurait acheté pour plus de quatre millions de dollars de drogue à Jimmy Cournoyer ces huit derniers mois. L'associé de la famille Bonanno qui a été libéré sous caution en attendant son jugement, utilisait la menace et la violence pour maintenir sa position. Jimmy Cournoyer avait été arrêté à la sortie de son Jet au Mexique par la police Méxicaine au printemps dernier. Il avait refusé de monter dans un avion qui le ramenait sous bonne garde vers les Etats-Unis, simulant une crise de panique. Grâce à son plaidoyer de culpabilité, Jimmy Cournoyer évite la prison à perpétuité, mais fais face à un minimum de vingt ans derrière les barreaux. Jimmy Cournoyer a admis devant le juge plusieurs des charges retenues contre lui, y compris le trafic de drogue, le blanchiment d'argent et la subornation de témoin.

Lire la suite

TENTATIVE DE MEURTRE SUR UN SOLDAT DE LA FAMILLE BONANNO

2 Juin 2013, 10:34am

Publié par Xav + A.S

TENTATIVE DE MEURTRE SUR UN SOLDAT DE LA FAMILLE BONANNO

Enzo "The Baker" Stagno un "soldat" de la famille Bonanno a admis avoir échappé à une tentative de meurtre ce mercredi 29 Mai. Ce jour là, vers 6h du matin, alors que ce dernier effectué un appel téléphonique dans sa voiture, un homme s'est approché de son véhicule et a commencé à lui tirer dessus. La vitre de son explosa et Enzo "The Baker" Stagno fut légèrement blessé à cause des débris de verre. Un autre coup de feu fut tiré, mais il manqua sa cible. Enzo "The Baker" Stagno put apercevoir un homme s'enfuir en courant. Un témoin qui était à proximité, a raconté aux policiers qu'il avait vu un homme d'"origine "Africaine" monté dans un taxi. Le suspect étant toujours recherché par la police. Enzo "The Baker" Stagno fut admis à l'hôpital Saint-Luc puis interrogé par le FBI. Après avoir nié appartenir à la Mafia, il à finalement avoué qu'il était un "soldat" de la famille Bonanno. Certains journalistes se demandent même si Enzo "The Baker" Stagno n'envisagerait pas de collaborer avec la justice. En effet, avouer son appartenance à la Mafia est formellement interdit. "Une chose est sur, c'est que quelqu'un voulait le voir mort. Il nous a avoué avoir beaucoup d'ennemis" déclara un agent du FBI aux journalistes. Mais les autorités soupçonnent une possible guerre dans la Cosa Nostra entre la famille Luchesse et la famille Bonanno. En effet la famille Bonanno cherche depuis quelques temps à regarnir leur rang en initiant des nouveaux membres sans consulter les autres familles de la Cosa Nostra ce qui est formellement interdit. La famille Bonanno à connu depuis quelques années des temps difficiles. Plusieurs de ses membres sont en prison ou ont décidé de collaborer avec la justice (voir article : Une nouvelle hiérarchie pour la famille Bonanno Partie 1-2-3). La famille Lucchese qui est dirigée depuis 2012 par Steven "Wonderboy" Crea essaye quand à elle d'après les autorités de se reformer tranquillement en restant sous le radar du FBI. Le dernier meurtre commis par la Cosa Nostra à New-York remonte à 2009, le "soldat" de la famille Bonanno, Anthony Seccafico avait été tué par balles en pleine rue alors qu'il s’apprêtait à partir travailler dans son entreprise de construction.

Lire la suite