Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

Articles récents

LES MEURTRES COMMIS PAR LA COSA NOSTRA CES DIX DERNIERES ANNEES - PARTIE 3

22 Juillet 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Divers

LES MEURTRES COMMIS PAR LA COSA NOSTRA CES DIX DERNIERES ANNEES - PARTIE 3

Avril 2010 : Rocco Maniscalco un associé de la famille de Philadelphie est assassiné. Ce dernier travaillait comme bookmaker et servait de "gros bras" pour la famille mafieuse. Rocco Maniscalco ne voulait plus reverser la prime de protection qu'il devait à la famille de Philadelphie. Sa vie était en danger et il le savait. Rocco Maniscalco ne sortait pratiquement plus de chez lui et portait toujours sur lui un gilet pare balle. Mais plus les semaines avancées et Rocco Maniscalco devenait de moins en moins vigilant. Un soir, alors qu'il sortait du "Wolf Street Cafe" après avoir regardé un match de foot, un individu surgit d'une ruelle et lui tira plusieurs fois dans le dos. Il était le petit fils d'un membre célèbre de la famille de Philadelphie Harry "The Hunchtback" Riccobene
Avril 2011 : Benny Geritano (voir photo) un associé de la famille Genovese poignarda le responsable d'une pizzeria, Mark Iacano. Benny Geritano est utilisé par la famille mafieuse comme "gros bras". Le travail de ce dernier consistait à forcer les commerçants du quartier à payer une prime de protection pour la famille Genovese. Mais ce jour là, accompagné de son demi-frère, Stepson Geritano, le mafieux se trouva face au refus du célèbre restaurateur, propriétaire d'une pizzeria qui fait fureur à New-York dénommée "Lucali". L'explication entre les deux hommes fut virulente et Benny Geritano commença à poignarder Mark Iacano. Mais ce dernier se défendit et lui aussi poignarda le mafieux de plusieurs coups de couteaux. Tous les deux furent transportés à l’hôpital et tous les deux furent accusés par les autorités de tentative de meurtre. Mais le restaurateur même hospitalisé, restait confiant sur son retour dans sa pizzeria : "Dites à tout le monde, que je serais bientôt de retour" déclara t'il à un journaliste.
Mai 2011 : Giuseppe "Joe" D'Anna et Jérôme "Mimmo" D'Anna deux soldats de la famille de Détroit avaient agressé le propriétaire du restaurant "Tirami Su Ristorante". Le patron de ce restaurant, Pietro Ventimiglia avait été frappé près de 11 fois sur la tête avec une batte de baseball. Les deux frères essayaient d'extorquer le restaurateur en lui réclamant une part de ses bénéfices tous les mois. Face au refus de ce dernier, Giuseppe D'Anna n'hésita pas à le menacer en déclarant qu'il allait le tuer et qu'il s'en prendrait à sa famille s'il ne donnait pas une partie de ses bénéfices..
Juin 2011 : Carl Lastorino le fils de l'ancien consigliere de la famille Lucchese Frank "Big Frank" Lastorino, tira à plusieurs reprises sur Peter Argentina un associé de la même famille, gérant d'un magasin de pneus à Brooklyn. L'associé de la famille Lucchese, fut blessé à la main et à l'épaule mais réussit à s'enfuir. Carl Lastorino en profita alors pour prendre la fuite dans un taxi. Mais la police alerté par des passants, poursuivait le véhicule. Ce dernier, décida alors de sortir de la voiture et hurla aux policiers "Vous n'allez pas me prendre vivant" et commença à pointer son arme vers les forces de l'ordre qui décidèrent de l'abattre de deux coups de feu dans la poitrine.
Novembre 2011 : Salvatore "Sal Iron Worker" Montagna l'ancien Acting Boss de la famille Bonanno est abattu de plusieurs balles dans le corps dans la ville Repentigny, au Québec. Ce dernier qui avait été extradé par les autorités Américaines depuis quelques mois, essayait de prendre le contrôle de la Mafia au Canada. (Voir Article : Une nouvelle hiérarchie dans la famille Bonanno : Partie 2)
Décembre 2012 : Un associé de la famille de Philadelphie est assassiné par le soldat Anthony Nicodemo (Voir Article : Gino DiPietro collaborait bien avec la justice).
Mai 2013 : Un soldat ou un associé de la famille Bonanno est blessé après avoir reçu plusieurs balles, alors qu'il était assis dans son véhicule (Voir Article : Tentative de meurtre sur un soldat de la famille Bonanno).

Lire la suite

LES MEURTRES COMMIS PAR LA COSA NOSTRA CES DIX DERNIERES ANNEES - PARTIE 2

22 Juillet 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Divers

LES MEURTRES COMMIS PAR LA COSA NOSTRA CES DIX DERNIERES ANNEES - PARTIE 2

En Avril 2004 : Preston Geritano, un associé de la famille Genovese est tué par son beau-frère, Andrew Garguilo, lui même un soldat de la même famille. Ce dernier avait poignardé son ex beau-frère devant le restaurant "Amici" à New-York. Preston Geritano était arrivé armé d'une batte de baseball dans le restaurant ou se trouvait Andrew Garguilo. Se sentant menacé, ce dernier sortit un couteau de chasse est poignarda Preston Geritano le poignarda dans le torse.
En Mai 2004 : Nicholas Cirillo, fils de Dominick "Quiet Dom" Cirillo l'ancien Acting Boss de la famille Genovese est assassiné (Voir article : Fête des mères 2004 : le boss fait tuer son fils). Nicholas Cirillo n'était pas un membre initié de la Mafia, et deux semaines avant sa mort, il était parti voir Vincent Basciano Jr dans son entreprise pour régler un différend. Ce dernier est le fils de l'ancien Acting Boss de la famille Bonanno , Vincent Basciano. Les bureaux de ce dernier se trouvait à Pelham Bay à New-York. Une fois à l'intérieur, une violente discussion éclata entre les deux mafieux et Nicholas Cirillo frappa au visage Vincent Basciano Jr qui est un membre initié de la famille Bonanno. Par la même occasion il insulta un capitaine de la même famille Dominick Cicale. Le 09 mai 2004, quand Nicholas Cirillo quitta son domicile pour aller faire des courses, personne ne le revit. Son père Dominick Cirillo fut interrogé longuement par la police, mais comme son surnom l'indique, il resta calme et silencieux et ne donna aucune information. Bizarrement, aucune représailles n'eut lieu. D'après certains journalistes, Nicholas Cirillo fut exécuté par la famille Bonanno avec l'accord de son propre père Dominick Cirillo. Ce dernier avait une relation très tendue avec son fils, condamné plusieurs fois pour trafic de stupéfiants et ancien toxicomane.
Décembre 2004 : Randolph Pizzolo, un associé de la famille Bonanno est assassiné (Voir article : Une nouvelle hierarchie pour la famille Bonanno : Partie 1).
En Avril 2005 : Robert McKelvey un associé de la famille Bonanno est assassiné. Il aurait été tué, car d'après certaines personnes, Robert McKelvey avait "une grande gueule" et il était en désaccord avec un soldat de la famille Bonanno, Gino Galestro. Ce dernier convoqua Robert McKelvey dans une maison isolée à Staten-Island. En arrivant sur les lieux, l'associé de la famille Bonanno fut étranglé, mais l'étranglement échoua. Il fut alors poignardé et trainé jusqu’à un étang ou il fut noyé. Son corps avait été ensuite démembré avec des scies à métaux et brulé dans le four de la maison.
Octobre 2005 : Lawrence "Larry" Ricci (voir photo) un capitaine de la famille Genovese est assassiné. Ce dernier avait été inculpé pour extorsion en Février 2005 et avant son procès, il avait décidé de plaider non-coupable. La famille Genovese avait demandé à ce dernier de plaider coupable pour éviter d'inculper d'autres membres de la famille mafieuse dans cette affaire, mais celui-ci avait refusé. A l'ouverture du procès, Lawrence Ricci était absent. Depuis quelques jours, ce dernier avait disparu. Le 30 Novembre 2005, une personne se plaignit à la police d'une voiture qui était garée sur son parking depuis plusieurs semaines et qui commençait à dégager une odeur nauséabonde. En arrivant sur les lieux, le corps criblé de balles de Laurewnce Ricci fut retrouvé dans le coffre du véhicule. D'après certains spécialistes, la famille Genovese craignait que le capitaine de la famille mafieuse décide de collaborer avec le justice s'il était reconnu coupable.
Décembre 2005 : Carmine "Carmine" Sciandra est un capitaine réputé de la famille Gambino. Il est le propriétaire de la chaîne de boutique "Top Tomato" aux Etats-Unis. En Décembre 2005, Maria Balsano, une employée de Carmine Sciandra est licenciée. Cette dernière raconta à son père Patrick Balsamo, un ancien officier de police du NYPD, qu'elle avait été renvoyée car elle refusait les avances de Salvatore Sciandra le frère du capitaine de la famille Gambino. Patrick Balsamo était fou de rage et accompagné de son fils et de deux associés de la famille Bonanno, il débarqua armé d'une batte de baseball dans la boutique "Top Tomato" à Staten-Island. En arrivant sur les lieux, Il commença par casser les vitres, avant de finalement rentrer dans la boutique. A l'intérieur, Salvatore Sciandra n'était pas présent, mais Patrick Balsamo se heurta avec son frère Carmine Sciandra. Une violente dispute éclata entre les deux hommes et l'ancien officier de police tira une balle dans l'estomac du mafieux avant de prendre la fuite. Ce dernier n'était pas au courant que Carmine Sciandra était un membre initié de la famille Gambino et les conséquences que pouvaient entrainer ce genre de choses. Carmine Sciandra fut rapidement transporté à l'hôpital le plus proche et son état resta stable. Pendant son hospitalisation, il refusa à plusieurs reprises de parler aux policiers. "Chaque fois qu'un policier entrait dans sa chambre, il actionnait le bouton qui actionne la morphine et il appelait les infirmières" déclara un des policiers.
Septembre 2006 : Anthony "Little Tony" Zizzo est l'ancien Underboss de la Outfit de Chicago. Il disparu après avoir quitté son domicile à Melrose Park. Son véhiculé fut retrouvé quelques heures plus tard devant un restaurant. Plusieurs personnes pensent que ce dernier avait été assassiné, car il entretenait une relation très tendue avec Michael Sarno un membre important de la Outfit pour une histoire de racket. Mais d'après le FBI, il est possible aussi que Anthony Zizzo soit rentré dans la clandestinité..
Avril 2007 : Frank Lagano un soldat de la famille Lucchese est assassiné dans le New-Jersey. D'après certains journalistes, la famille Lucchese suspectait ce dernier de collaborer avec la justice.
Juin 2007 : Rudolph "Rudy Cueball" Izzi un soldat de la famille Genovese avait été tué de plusieurs balles alors qu'il se trouvait dans son domicile à Brooklyn. Âgé de 74 ans, Rudlph Izzi était un bookmaker réputé qui tenait un salon de jeux à Bensonhurst. Ce meurtre est intervenu deux jours après une tentative d'assassinat contre Robert DeCicco un associé de la famille Gambino. Ce dernier avait reçu plusieurs balles dans le bras et dans les jambes, alors qu'il était assis dans sa voiture. Cette tentative de meurtre avait eu lieu à quelques centaines de mètres de la maison de Rudolph Izzi. La police n'a jamais pu établir les liens entre les deux affaires.
Décembre 2007 : Vincenzo Orilia un ouvrier dans la construction, est poignardé par un associé de la famille Genovese, Joseph Bonelli.
Avril 2008 : Louis Antonelli, un bijoutier et associé de la famille Genovese est assassiné. Alors qu'il sortait de sa boutique avec des bijoux à la main, accompagné de son garde du corps, Louis Antonelli est abattu de plusieurs balles dans le corps. Plusieurs associés de la famille Genovese furent reconnus coupable de ce meurtre. Un capitaine de la famille Genovese Anthony "Tico" Antico avait été accusé par la justice d'avoir orchestré le vol. D'après la justice, ce dernier en avait plus qu'assez que Louis Antonelli ne payait plus sa part à la famille Genovese.
Juin 2009 : Vincent "Vinny Limo" Zarcone président du club social "Italian American Social Club" à New-York qui avait été impliqué dans plusieurs affaires liées à la Mafia, a été sauvagement agressé par deux individus. Christopher Calise et Maurice Mann avaient attaqué Vincent Zarcone à coup de hachette, coupant sa main droite. D'après la police, ce dernier devait plus de 35 000 dollars de dettes de jeux à plusieurs associés de la Cosa Nostra.
Juillet 2009 : Anthony Seccafico un soldat de la famille Bonanno est abattu à New-York alors qu'il attendait son bus pour se rendre à son travail vers 4h30 du matin. Ce dernier avait reconnu son agresseur et avait tenté de s'enfuir mais il fut touché de plusieurs balles dans le corps. D'après un témoin qui avait assisté à la scène, Anthony Seccafico criait dans la rue "Ma poitrine, ma poitrine. Il me tire dessus". D'après la police, le soldat de la famille Bonanno avait beaucoup de problèmes avec certains membres de sa famille. A une époque, il travaillait dans l'équipe de Salvatore Montagna l'ancien Acting Boss de la famille Bonanno et d'un capitaine très respecté Patrick "Patty du Bronx" DeFilippo. Pour le FBI, Anthony Seccafico entretenait une relation très tendue avec un autre soldat de la famille Bonanno, John "Johnny Joe" Spirito. Ce dernier avait été inculpé en 2003 avec plusieurs membres de la famille mafieuse pour meurtre. La famille Bonanno avait choisi Anthony Seccafico comme "coursier", son rôle était de donner de l'argent aux familles des mafieux incarcérés. Mais un problème arriva quand le fils de John Spirito, demanda à Anthony Seccafico si ce dernier versait bien tout l'argent qu'il devait à sa mère : "Tu ne donnes pas tout ce que tu dois pour ma mère" avait déclaré Jean Spirito. Anthony Seccafico s’énerva, le gifla et le poussa dans le fauteuil : "Je suis là, car ton père me l'a demandé. Si tu as un problème, tu n'as qu'a aller le voir". Ce fut le début de la fin pour Anthony Seccafico qui était déjà soupçonné de détourné une partie de l'argent réservée aux familles des mafieux incarcérés et qui selon certaines personnes, passé un peu trop de temps avec les épouses des membres de la famille Bonanno. John Spirito plaida coupable et fut condamné à 20 ans de prison. Patrick DeFilippo décida de plaider non-coupable et de tenter sa chance lors du procès. Mais pendant son incarcération ce dernier avait perdu près de 45 kilos et il demanda à Anthony Seccafico d'aller lui trouver de nouveaux vêtements pour le procès à venir. Mais ce dernier lui trouva seulement des vêtements bon marché. D'après certains journaliste, Patrick DeFilippo était très énervé et voulait l'étrangler.

Lire la suite

FRANK CALI REFUSE D'ETRE LE NOUVEAU BOSS DE LA FAMILLE GAMBINO

20 Juillet 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Gambino

FRANK CALI REFUSE D'ETRE LE NOUVEAU BOSS DE LA FAMILLE GAMBINO

Le 25 Juin 2013, les journaux Américains faisaient les gros titres. Frank Cali venait d'être nommé Boss de la famille Gambino (Voir article : Frank Cali nouveau Boss de la famille Gambino). La nouvelle de sa nomination s'était rependue dans tout New-York. Le 29 Juin, la hiérarchie de la famille mafieuse décida de réunir en secret ses capitaines pour officialiser sa nomination en tant que nouveau Parrain. Mais à la surprise générale, ce dernier décida de refuser la promotion, chose inconcevable dans la Cosa Nostra. Depuis quelques années, les familles mafieuses acceptaient plus ou moins qu'un associé puisse refuser de devenir un membre initié de la Cosa Nostra, car cela devenait de plus en plus fréquent (Voir Article : Un associé de la famille Colombo refuse d'être initié dans la Mafia). Mais refuser de devenir le Boss d'une famille de la Cosa Nostra, cela est une première dans l'histoire de la Mafia Italo-Américaine. Pour n'importe quel membre initié, devenir le Parrain de sa propre famille est l'apogée d'une carrière criminelle. Mais Frank Cali déclina cette offre. Il expliqua à ses amis mafieux, qu'il était ému par leurs soutiens, mais qu'il refusait de devenir le Boss d'une des familles de la Mafia les plus puissantes des Etats-Unis. Pour lui, cela représentait trop de contrariété de devoir gérer les milliards de dollars que générait la famille Gambino tous les ans. "Je n'ai pas besoin d'argent, ni des maux de tête qui vont avec la promotion. Je préfère rester sous le radar du FBI" déclara t'il. En devenant le nouveau Parrain de la famille Gambino, même en étant discret, Frank Cali savait qu'un jour ou l'autre il pouvait être condamné au terme de la loi RICO (Racketeer Influenced and Corrupt Organizations). Cette loi permet en effet de faire condamner le chef d'une famille mafieuse pour des actes commis par les membres qu'il dirige. Cette loi, entraine systématiquement de lourdes condamnations. Frank Cali n'a pas besoin d'argent, en effet d'après plusieurs journalistes, il dirigerait une bonne partie de l'industrie alimentaire et détiendrait des biens immobiliers dont plusieurs cafés et restaurants dans la ville de New-York. Pour certains spécialistes, le refus de Frank Cali de devenir le nouveau Parrain de la famille Gambino serait en faite une diversion de ce dernier pour empêcher le gouvernement de surveiller ses moindres faits et gestes. Le Parrain actuel de la famille Gambino, Domenico "Greaseball" Cefalu agé de 76 ans avait indiqué il y a quelques semaines qu'il voulait "démissionner" de son poste de Boss de la famille Gambino pour laisser sa place à son protégé, Frank Cali. La famille mafieuse en nommant Domenico Cefalu à sa tête en 2011 avait voulu changer son apparence, en devenant une famille plus discrète, plus cloisonnée, loin de l'époque de John Gotti qui était le Parrain de la famille pendant plusieurs années et qui avait la couverture du "Time". La famille Gambino voulait en nommant des gangsters de la "vieille école" à sa tête, retourner aux anciennes valeurs de la Cosa Nostra.

Lire la suite

ANTHONY STAINO CONDAMNE A 8 ANS DE PRISON

18 Juillet 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Philadelphie

ANTHONY STAINO CONDAMNE A 8 ANS DE PRISON

Anthony Staino un capitaine de la famille de Philadelphie, était le dernier accusé à recevoir sa peine après sa condamnation en Mai 2013. Après quelques heures a entendre les différents partis, le juge fédéral Eduardo Robreno décida de condamner Anthony Staino à une peine de 97 mois de prison soit à peu près 8 ans derrière les barreaux. Sa famille et ses amis qui étaient présents dans le tribunal avaient décrit Anthony Staino comme un père "aimant", un mari "drôle" qui a "bon cœur". Pour ses voisins, Anthony Staino était quelqu'un d"intègre". Tous ces compliments montraient Anthony Staino comme une personne parfaitement adaptée à la société, loin des enregistrements du FBI ou on entendait à plusieurs reprises ce dernier se vanter d'être un membre initié de la Cosa Nostra et menacer des individus qui lui devait de l'argent. En effet, pendant le procès qui s'était ouvert en fin d'année 2012, l'équipe de procureur avait essayé de démontrer qu'Anthony Staino était un membre important de la Mafia à Philadelphie et qu'il appartenait au "conseil d'administration" de la famille mafieuse. Les enregistrements du FBI avaient beaucoup joué sur sa condamnation pour extorsion. "Mais qui est Anthony Staino?" se demanda le juge fédéral Eduardo Robreno avant de rendre son verdict : "Est-il le père de famille idéal et adoré de ses voisins. Ou un criminel violent?. Peut-être tout simplement qu'il est les deux à la fois" déclara t'il. Avant de son rendre son verdict, Anthony Staino s'excusa auprès de sa famille et de ses amis pour son comportement en leur disant qu'il était le seul responsable de ses actes : "Je n'ai pas été la personne que j'aurai du être". déclara Anthony Staino. Il raconta devant la cours qu'il avait rejoint le crime organisé dans les années 1990 après avoir divorcé de son ex-femme et être tombé dans l'alcool. En 2003, il rencontra son épouse actuelle, Terry avec qui il eût une fille, née 5 ans plus tard. Pendant cette période, il commença à changer de comportement vis à vis du crime organisé mais "Mes efforts pour changer ne pouvaient échapper à mon passé. C'est pour cela que je suis ici." déclara t'il. Pendant le procès, les procureurs avaient décrit Anthony Staino comme un membre influent de la Cosa Nostra, très proche du Boss actuel Joseph "Uncle Joe" Ligambi. Pour la justice Américaine, Anthony Staino à gravi un à un les échelons de la Mafia. Tout d'abord en devenant un associé, puis un soldat et enfin un capitaine. "Il a a gravi les échelons, car il est un truand brutal et efficace" déclara le procureur. Gregory Pagano l'avocat d'Anthony Staino démontra devant la cours que son client avait effectué une brillante scolarité mais qu'il avait préféré être un "gangster" (Voir Article : deux membres de la famille de Philadelphie attendent leur verdict). Pour ce dernier, Anthony Staino ne reviendra plus dans le crime organisé

Lire la suite

DAMION CANALICHIO FINALEMENT CONDAMNE A 11 ANS DE PRISON

17 Juillet 2013 , Rédigé par Xav + A.S

DAMION CANALICHIO FINALEMENT CONDAMNE A 11 ANS DE PRISON

Damion Canalichio (à droite sur la photo) qui est décrit comme un membre initié de la famille de Philadelphie, a été condamné hier à 11 ans de prison pour racket par le juge fédéral Eduardo Rebreno. Ce dernier a rejeté une requête des procureurs demandant à ce que Damion Canalichio soit condamné à 20 ans de prison dans une pénitencier fédéral. A l’énoncé du verdict, le juge fédéral déclara au vu du passé criminel de Damion Canalichio, que ce dernier n'avait "pas le moindre respect pour les lois de ce pays". Le mafieux, s'excusa auprès de sa famille et de ses enfants qui étaient présents dans le tribunal pour tout le mal qu'il a pu causé. Mais le procureur fédéral John Han qui avait demandé à ce que Damion Canalichio soit condamné à une peine plus sévère rétorqua : "Son allégeance n'est pas à sa famille, à ses enfants ou à sa femme. Elle est à la Cosa Nostra". Damion Canalichio est un grand criminel qui va effectuer sa peine de prison tout en gardant sa bouche fermée". Le soldat de la famille de Philadelphie était déjà incarcéré depuis son arrestation en Mai 2011, il sera alors éligible à une libération conditionnelle dans a peu près 8 ans. (Voir article : Deux membres de la famille de Philadelphie attendent leur verdict). "Il a une réputation d' être quelqu'un de très violent dans la ville de Philadelphie. La famille l'utilise souvent comme "gros bras" en cas de soucis" déclara de nouveau le procureur John Han. Ce dernier avait demandé au juge Eduardo Robreno de prendre en compte les enregistrements diffusés lors du procès en Février 2013. Dans celles-ci on pouvait entendre clairement Damion Canalichio se vantait d'être un membre initié de la Cosa Nostra et menacer un individu qui devait de l'argent à la famille mafieuse : "Je vais casser ta putain de tête" déclara t'il. L'avocat de Damion Canalichio, Margaret Grasso, a réussi à convaincre en partie le juge fédéral de prendre en compte que son client n'était pas un criminel endurci et qu'un changement de comportement était encore possible. Mais le procureur continua à attaquer l'accusé sur ses revenus illicites. "D'ou provient votre argent?" déclara t'il. Il prétendait en effet que Damion Canalichio avait acheté une maison de près 235 000 dollars. Le procureur répondit lui même à sa propre question "Votre argent provient des prêts usuraires, des paris, de la menace et de la violence". Damion Canalichio qui était vêtu de la combinaison verte des prisonniers, a montré peu d’émotion quand le juge fédéral rendit son verdict. Il hocha simplement la tête avant d'être emmené en dehors du tribunal, menottes aux poignets par les US-Marshall. Damion Canalichio est la 3ème personne à avoir été reconnu coupable en mai 2013, à recevoir son verdict. Dernièrement, l'Underboss de la famille de Philadelphie, Joseph "Mousie" Massimino avait été condamné à 16 ans de prison (Voir Article : L'Underboss de la famille de Philadelphie condamné à 16 ans de prison), alors que l'associé Gary Battaglini avait reçu 8 ans de prison. Le capitaine Anthony Staino devrait recevoir sa peine aujourd'hui. Bien que l'avocat de Damion Canalichio, prétend que ce dernier se consacrerait à sa famille une fois sortie de prison, laissant sa vie dans le crime organisé derrière lui. Le juge John Han et plusieurs enquêteurs pensent que cela est peu probable. Damion Canalichio reste un suspect dans un meurtre non élucidé lié à la Mafia et son collègue mafieux Anthony Nicodemo et lui aussi suspecté d'avoir participé à ce meurtre. Anthony Nicodemo avait été arrêté il y a plusieurs mois pour le meurtre de Gino DiPietro (Voir Article : Gino DiPietro collaborait bien avec la justice) et accusé d'homicide volontaire. Incarcéré depuis son arrestation, les enquêteurs attendent à tout moment que ce dernier décide de collaborer et qu'il mette en cause ses anciens amis mafieux dont Damion Canalichio. "Le premier qui décidera de collaborer gagnera sa liberté" déclara un enquêteur.

Lire la suite

DEUX MEMBRES DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE ATTENDENT LEUR VERDICT

17 Juillet 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Philadelphie

DEUX MEMBRES DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE ATTENDENT LEUR VERDICT

Après la condamnation de l'Underboss de la famille de Philadelphie, Joseph "Mousie" Massimino à 16 ans de prison (Voir Article : L'Underboss de la famille de Philadelphie condamné à 16 ans de prion) et de la condamnation d'un associé de la famille mafieuse, Gary Battaglini, à 8 ans de prison. Le juge fédéral Eduardo Robreno, s’apprête de nouveau à rendre son verdict pour deux membres de la Mafia, le capitaine Anthony Staino (A gauche sur la photo) et le soldat Damion Canalichio. Ce dernier avait été reconnu coupable de racket, alors qu'Anthony Staino avait été reconnu coupable d'extorsion. Ce dernier plaida coupable quelques temps après sur une accusation de complot ou le jury était restait indécis. Les avocats des deux mafieux avaient déposé très récemment une requête au juge fédéral demandant à celui-ci de ne pas prendre en compte le rapport final de l'équipe de procureur, qui demandait à ce que les deux membres de la Cosa Nostra soient condamnés à de longue peine de prison. Damion Canalichio un soldat de la famille Philadelphie, avait déjà été condamné deux fois dans le passé pour trafic de drogue. Dans des enregistrements du FBI, ce dernier se vantait d'être un "tueur" pour la famille mafieuse. Les procureurs ont demandé au juge de condamner Damion Canalichio à une peine allant de 17 à 21 ans de prison dans un pénitencier fédéral. Pour Anthony Staino, un capitaine de la famille de Philadelphie, très proche du Boss en exercice Joseph "Uncle Joe" Ligambi, les procureurs ont demandé à ce que le juge fédéral Eduardo Robreno condamne ce dernier à une peine de 10 années derrière les barreaux. Contrairement aux autres accusés, Anthony Staino a un casier judiciaire vierge. Mais le FBI l'avait enregistré à plusieurs reprises en train de se vanter d'être une personnalité importante dans la famille de Philadelphie. Anthony Staino et Damion Canalichio sont tous les deux susceptibles de recevoir de lourde peine de prison. Ce dernier a déjà effectué 2 ans et demi de prison depuis son arrestation en Mai 2011, alors qu'Anthony Staino est incarcéré seulement depuis sa condamnation en Février 2013. Margaret Grasso l'avocat commis d'office de Damion Canalichio essaya de montrer ce dernier comme un bon père de famille, un mari aimant et père de trois jeunes filles. Dans son compte-rendu final, elle stipula que son client avait reçu énormément de lettres de soutien de la part de plusieurs amis.. D'après son avocat, Damion Canalichio à beaucoup appris depuis qu'il est emprisonné : "Il a pris conscience que sa famille était la chose la plus importante dans sa vie et que si le juge lui donnait une seconde chance et il arrêterait de commettre des crimes envers la société". Margaret Grasso ajouta que son client devait être condamné à une peine allant de 57 à 71 mois de prison au maximum au lieu des 20 ans de prison que réclament les procureurs. Elle demanda aussi l'indulgence au juge fédéral Eduardo Robreno pour l'enfance difficile qu'a pu avoir Damion Calalichio. Pour son avocat, ce dernier avait été élevé seul par sa mère alors que son père l'avait abandonné alors qu'il venait de naitre. Mais les procureurs sont beaucoup plus sceptiques par rapport aux propos de Margaret Grasso. Pour eux, Damion Calalichio est un membre initié de la Cosa Nostra, déjà condamné à plusieurs reprises pour trafic de drogue. Dans l'un des enregistrements, ce dernier se plaignait "d'un putain de junkie" qui causait des problèmes dans le club social de Martin Angelina un capitaine de la famille de Philadelphie. Pour les procureurs, cela était ironique, en sachant que Damion Calalichio vendait de la cocaïne pour le compte de la Cosa Nostra. Pour Anthony Staino, cela va être beaucoup plus compliqué de se justifier. Un agent du FBI l'avait enregistré, alors qu'il essayait de l'extorquer.. Son avocat, Gregory Pagano demanda au juge de prendre en compte que son client avait décidé de plaider coupable de toutes les accusations retenues contre lui et que de le condamner à 10 ans de prison serait très sévère. "Mon client a grandi dans le sud du New-Jersey et a suivi tout son cycle scolaire. Pendant sa scolarité, il a été plusieurs fois délégué de classe et il était capitaine de son équipe de football. Il a toujours était un travailleur acharné. Il a ouvert avec sa femme une entreprise de nettoyage en 2010 et il nettoyait personnellement les maisons de ses clients pour payer ses factures".

Lire la suite

L'UNDERBOSS DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE CONDAMNE A 16 ANS DE PRISON

16 Juillet 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Philadelphie

L'UNDERBOSS DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE CONDAMNE A 16 ANS DE PRISON

Sa peine avait été repoussée à plusieurs reprises, mais le 11 Juillet, le juge fédéral Eduardo Robreno a décidé de condamner l'Underboss de la famille de Philadelphie, Joseph "Mousie" Massimino à 16 ans de prison pour racket. La salle d'audience était bondée. La famille et les amis de Joseph Massimino avaient fait le déplacement pour assister au verdict. L'audience dura près de deux heures, et lors de celle-ci, Joseph Massimino se lança dans un monologue : "Je ne suis pas l'Underboss de la famille de Philadelphie. Si le gouvernement Américain se préoccupait plus des problèmes de terrorisme, le World Trade Center serait toujours là et les personnes à Boston auraient toujours leurs bras et leurs jambes". (Voir article : Le FBI réduit ses effectifs pour la surveillance des familles de la Cosa Nostra) déclara Joseph Massimino. Mais le procureur fédéral déclara devant le tribunal que "Joseph Massimino est un délinquant professionnel" et que ses précédentes condamnations n'avaient pas fait changer les choses. "Assez, c'est assez maintenant. Chaque jour en prison permettra à Joseph Massimino de ne pas commettre de crimes dans notre société" déclara de nouveau le procureur en demandant au juge Eduardo Robreno de condamner l'accusé à une peine de 20 ans de prison. L'Underboss de la famille de Philadelphie qui était habillé d'une combinaison verte de prisonnier et de baskets blanches a montré peu d'émotion quand le juge fédéral le condamna à une peine allant de 12 à 16 ans de prison dans un pénitencier fédéral. "Une société civilisée ne peut tolérer ce genre d'agissements. Je vous ai vu interagir avec des personnes pendant le procès. Vous avez l'air d'être quelqu'un de sociable et d'agréable. Mais vous avez consacré votre vie au crime organisé" déclara le juge fédéral. A la sortie du tribunal, des proches de Joseph Massimino avaient déclaré devant la presse : "C'est un bon gars. Le gouvernement ne le connait pas, il a aidé énormément de gens. Il ne mérite pas ca". Joseph Massimino était déjà détenu depuis son arrestation en 2011. En conséquence, il a déjà purgé près de deux ans de sa peine. Selon une loi fédéral, les détenus doivent purger au minimum 85 % de leur peine. Avec les différentes réductions de peine pour bonne conduite, Joseph Massimino peut espérer sortir de prison dans 11 ans. Quelques semaines auparavant, l'avocat de la défense, Joseph Santaguida avait demandé au juge Eduardo Robreno de condamner son client à une peine maximale de 5 ans derrière les barreaux. Mais le passé criminel de Joseph Massimino à clairement joué en défaveur de ce dernier.

L'UNDERBOSS DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE CONDAMNE A 16 ANS DE PRISON

Il y a quelques jours, Joseph Massino, l'ancien Boss de la famille Bonanno, qui avait été déclaré coupable de plusieurs meurtres, mais qui avait décidé de collaborer avec la justice, venait d'être libéré de prison (Voir article : Joseph Massino va sortir de prison). Joseph Massimino avait depuis le début décidé de plaider non coupable et d'après plusieurs journalistes, si ce dernier avait décidé de coopérer avec la justice, il serait un homme libre actuellement. Après le verdict, Joseph Massimino se retourna vers sa famille et ses amis et déclara "Ne vous inquiétez pas" avant d'être emmené par les US-Marshalls hors de la salle d'audience, menottes aux poignets. Pendant l'audience, son humeur resta inchangée, il se comportait de la même façon que lors de son procès. Pendant les 3 mois de procès, Joseph Massimino s'était fait remarqué par ses pitreries. Il charriait l'équipe de procureur, en disant à ses amis mafieux, qu'il fallait "faire une grande fête" une fois qu'il serait acquitté. Il avait même demandé au procureur fédéral John Han de le raccompagner chez lui après le procès (Voir Article : Joseph Massimino va devoir encore attendre). Alors que sa famille et ses amis se moquaient de ses singeries (qui avaient lieu quand le jury n'était pas présent), l'équipe de procureur n’appréciait pas du tout son humour. John Han dans son réquisitoire final avait déclaré "Le comportement de Joseph Massimino dans le tribunal montre son opinion selon laquelle le droit est une blague. Pendant des années, il a essayé de se faire de l'argent en s'aidant de ses associés et de la réputation de la famille de Philadelphie qui a un gout prononcé pour la violence". les procureurs s'étaient aidés d'une lettre qu'avait écrit Joseph Massimino lors de son séjour en prison en 2005. Dans celle-ci, il demandait à un de ses associés de recouvrir une dette de près de 35 000$. "Je ne m’inquiète pas, s'il doit braquer une banque pour récupérer mon argent, il le fera. Ce fils de pute, il a intérêt de me rembourser. Il ne pourra pas se cacher éternellement". Dans cette même lettre, Joseph Massimino disait à son ami "Si tu m'écris, fais attention à ce que tu dis. Il vérifie toujours mon courrier". Joseph Massimino pensait que seul le courrier qu'il recevait était surveillé, pas ses lettres de menace.

Lire la suite

ARRESTATION DANS LA FAMILLE BONANNO

15 Juillet 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Bonanno

ARRESTATION DANS LA FAMILLE BONANNO

Il y a quelques jours, le FBI a lancé une opération contre la famille Bonanno de New-York. Nicholas "Nicky The Mouth" Santora qui purge actuellement une peine de 24 mois de prison pour extorsion de fond (Voir article : La vie d'un Underboss de la Cosa Nostra n'est pas toujours facile), 2 capitaines Ernest Aiello (2ème sur la photo en partant de la gauche)et Vito Badamo (3ème sur la photo en partant de la gauche) ainsi que le soldat Anthony "Skinny" Santoro (1er sur la photo en partant de la gauche) et plusieurs associés furent arrêtés par le FBI pour divers crimes (extorsion de fonds, prêt usuraire, trafic de drogue et possession d'armes à feu). "Quel que soit le nom que l'on lui donne, la Mafia ou la Cosa Nostra est toujours active à New-York et a encore des liens très étroits avec les syndicats dans la construction. Tout le monde pense que la Cosa Nostra a disparu, qu'elle existe seulement dans la série "The Sopranos". Ce n'est pas la cas" déclara le procureur général Cyrus Vance Jr. L'enquête aura duré près de 2 ans. Les charges retenues contre les membres de la famille Bonanno sont :

- Extorsion et prêt usuraire :

Entre Mars 2010 et Janvier 2012, une personne a emprunté la somme de 15 000 dollars à la famille Bonanno, a travers trois prêts différents. Chacun des prêts avait un taux d'intêret de 200 pourcents. Lorsque la personne avait eu du mal à rembourser un de ses prêts, il a commencé à recevoir des mencaces physiques. Des documents concernant plusieurs personnes ayant effectué des prêts usuraires à la famille Bonanno, ont été retrouvé dans la maison de Nicolas Bernhard (4ème sur la photo en partant de la gauche). Ce dernier était devenu le président de la section locale 917 des Teamsters grâce à l'appui des Bonanno, depuis il a démissioné de son poste. Le FBI a identifié Nicolas Bernhard comme un associé de la famille mafieuse.

- Jeux d'argent :

La famille Bonanno avait lancé un site de paris sportifs basé au Cosa Rica. Différents parieurs misaient sur différentes compétitions (baseball, basketball, football, hockey...) En moins d'un an, près de 7 millions de dollars ont été misés sur le site internet et la famille Bonanno récupéra la totalité de l'argent.

- Trafic de drogue :

La famille Bonanno s'est fait énormément d'argent dans le trafic de marijuana et d'oxycodone. Ils ont également conspiré pour vendre près de 300 000 comprimés de Viagra et de Cialis, deux médicaments donnés seulement par ordonnance. La famille Bonanno vendait à 5 et 20 dollars le comprimé. Lors de la perquisition, près de 10 kilos de marijuana et deux douzaines de boites de comprimés de Viagra ont été récupérés dans la maison du soldat de la famille Bonanno, Anthony Santoro. Près de 8 kilos de marijuana et 500 pilules d'oxycodone ont été récupérés chez l'associé de la famille Bonanno, Dominick Siano. Ce dernier vendait de la drogue directement de chez lui ou à partir de sa voiture.

- Armes à feux :

Selon l'acte d'accusation, Nicolas Bernhard et Anthony Santoro parlaient souvent de leur passion pour les armes à feux et la volonté de les utiliser par exemple si un parieur ou un emprunteur avaient du mal à régler ses dettes. Près de 20 armes à feux ont été récupérés dans la maison de Nicolas Bernhard. Le FBI a aussi saisi près de 7 armes à feux dans la maison d'Anthony Santoro. Les numéros de séries des différentes armes avaient été retirés.

En arrivant au tribunal, les accusés étaient tous détendus. Les membres de la famille Bonanno rigolaient avec leur famille et leurs amis respectifs. Chacun d'entre eux plaidèrent non-coupables des charges retenues contre eux. Ces arrestations furent possible grâce à l’infiltration d'un agent du FBI qui s'était fait passé pour un parieur ayant perdu énormément d'argent à cause des paris sportifs Les membres initiés de la famille Bonanno avaient fait en sorte de ne parler qu'entre eux pour des sujets importants. En effet, ils se réunissaient souvent au "The Sunset Diner" à Brooklyn et "TheJackson Hole Diner" dans le Queens. Tout avait été mis en œuvre pour éviter que Nicholas Santora, un membre haut placé de la famille Bonanno ne soit impliqué dans cette affaire. Mais les enregistrements de l'agent du FBI permirent finalement à son arrestation.

Lire la suite

L'ANCIEN ACTING BOSS DE LA FAMILLE COLOMBO MENACÉ PAR UN AGENT DU FBI

14 Juillet 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Colombo

L'ANCIEN ACTING BOSS DE LA FAMILLE COLOMBO MENACÉ PAR UN AGENT DU FBI

De 2008 à 2009, Ralph DeLeo était devenu l'Acting Boss de la famille Colombo. Mais son règne fut de courte durée. En effet, en décembre 2009, il fut accusé de divers trafics et condamné le 23 novembre 2012 à 19 ans de prison dans un pénitencier fédéral. Sa peine avait été réduite car Ralph DeLeo avait accepté de plaider coupable de toutes les accusations retenues contre lui (Voir article : Ralph DeLeo gère la famille Colombo depuis Boston). Mais cette semaine, l'avocat de Ralph DeLeo a transmis à un tribunal fédéral de Somerville un courrier de son client. Dans celle-ci, Ralph DeLeo demande à un juge de rejeter son plaidoyer de culpabilité qu'il avait effectué avec la justice Américaine en Novembre 2012. Ce dernier prétend en effet, qu'une personne travaillant dans le tribunal avait imité sa signature et signé ses aveux à sa place. Incarcéré dans la prison fédérale de Butner en Caroline du Nord, Ralph DeLeo qui est aujourd'hui âgé de 70 ans ne pourrait pas sortir de prison avant Octobre 2025. En Novembre 2012, Ralph DeLeo avait décidé de plaider coupable pour des accusations de racket. La justice Américaine avait déclaré que ce dernier dirigeait la famille Colombo depuis Boston et que lui et ses associés étaient très actif dans le trafic de stupéfiant, dans l’extorsion et dans le prêt usuraire. Ralph DeLeo connait déjà parfaitement le milieu carcéral Américain. En effet, il a déjà passé plus de la moitié de sa vie en prison. En 1977, il avait été condamné à une peine de 25 ans pour vol à main armé. Pendant son incarcération, il en avait profité pour s'évader. Arrêté quelques mois plus tard par le FBI, il avoua être l'auteur du meurtre d'un médecin de campagne, Walter Bond qui avait été tué pendant la fuite de Ralph DeLeo en Octobre 1977. En 1991, alors qu'il était incarcéré pour ce meurtre, le gouverneur de l'Ohio, décida d'accorder sa clémence pour les crimes de Ralph DeLeo effectué dans son État. Il fut alors libéré de prison en 1997. Dans un courrier écrit de sa cellule, il prétend aussi avoir été menacé par un agent du FBI : "Je demande au tribunal de prendre en compte mon etat de santé et des menaces proférées par un agent du FBI qui m'avait certifié qu'il allait me faire tuer en prison". Le procureur fédéral Timothy E. Moran qui était en charge du dossier contre Ralph DeLeo déclara à la presse : "Je pense qu'en condamnant Ralph DeLeo à une peine de 19 ans de prison,le tribunal s'était rendu compte de la dangerosité de ce dernier envers la population. Pendant la perquisition de son appartement, un arsenal d'armes avait été retrouvé et je pense que son passé criminel parle pour lui".

Lire la suite

JOSEPH MASSINO VA SORTIR DE PRISON

13 Juillet 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Bonanno

JOSEPH MASSINO VA SORTIR DE PRISON

Quand Joseph Massino l'ancien Boss de la famille Bonanno avait commencé à témoigner devant la justice, il n'espérait qu'une chose "Voir la lumière au bout du tunnel". C'est chose faite, après plusieurs semaines d'attente (Voir article : Joseph Massino va bientôt sortir de prison), Joseph "Big Joey" Massino va finalement être un homme libre. Cette libération fut possible grâce à la collaboration de ce dernier dans différentes affaires contre la Mafia Italo-Américaine et en particulier contre la famille Bonanno. Joseph Massino qui était le Boss de la famille Bonanno de 1991 à 2004, avait décidé de coopérer avec la justice pour éviter une condamnation à mort pour plusieurs meurtres (Voir article Joe Massino "The Last Don). Joseph Massino qui pouvait avoir sa peine de prison à perpétuité confirmée par le juge fédéral Nicholas Garaufis, va finalement être libéré de son pénitencier et placé dans le programme de protection des témoins. Il sera surveillé en permanence par des agents du FBi et aura une nouvelle identité. Pendant ses années à la tête des Bonanno, Joseph Massino gérait la famille mafieuse d'une main de fer. Mais ce mercredi face au juge fédéral, c'était un autre homme qui était assis dans le tribunal. Habillé d'un jogging bon marché et de basket, il paraissait être très fragilisé de son séjour en prison et avait dû se maintenir à la table pour faire une brève déclaration au juge Nicholas Garaufis : "Je prie tous les soirs pour les familles que j'ai blessé. Surtout les familles des victimes". Joseph Massino avait commencé à collaborer avec la justice avant son procès, alors qu'il était incarcéré au Métropolitan Center à New-York. Il avait secrètement enregistré son ancien bras droit Vincent Basciano (Voir Article : Vincent Basciano à Supermax) alors que ce dernier lui demandait de lancer un contrat contre le procureur fédéral en charge du dossier Bonanno à cette époque, Greg Andres. Aujourd'hui, âgé de 70 ans, Joseph Massino était en prison depuis une dizaine d'années dans un lieu tenu secret par le gouvernement. Mais même si l'ancien Boss de la famille Bonanno avait seulement témoigné dans deux procès, il a permis à la justice Américaine de récolter de nombreuses informations sur le fonctionnement de la Cosa Nostra. "Il est peut être le collaborateur le plus important de l'histoire de la Cosa Nostra. Son témoignage a permis à d'autres membres de la Mafia de coopérer avec la justice" déclara le juge fédéral Nicholas Garaufis. Son avocat avait demandé au juge de le remettre en liberté en raison de son témoignage, mais aussi car il était le premier parrain de la Cosa Nostra à témoigner dans un procès. En acceptant de collaborer, il avait éviter une condamnation à mort, mais il avait pu aussi garder sa maison à Howard Beach ou vivait sa femme Josephine et la maison de sa mère. Lors de son arrestation, la justice Américaine avait saisi près de 7 millions de dollars et 257 barres en or massif furent retrouvés dans son restaurant le "Casa Blanca" à New-York. Après sa sortie de prison, le FBI risque de placer Joseph Massino dans un autre État, loin de ses anciens amis mafieux, mais aussi loin de sa famille. En effet, sa femme Joséphine ne s'est jamais réellement remise que son mari ai pu collaborer avec la justice. A une époque, elle était la femme d'un des parrains les plus célèbres de la Cosa Nostra. Maintenant, elle était devenue l'épouse d'un repenti, collaborant avec la justice pour pouvoir sortir de prison. Sa fille Joanne avait déclaré à la sortie de son procès en 2004 : "Je ne veux plus rien savoir de lui, j'ai honte qu'il soit mon père*" Adeline sa sœur ainée avait aussi exprimé son dégout envers son propre père: "Nous avons soutenu papa pendant tout le procès, mais maintenant, il nous est impossible de le soutenir et de l'approuver*". L'avocat de Joseph Massino, Edward McDonald déclara à la presse, que son client allait gagner sa vie grâce aux aides sociales du pays et que ce dernier continuerait à témoigner dans des procès si la justice Américaine lui demandait son aide.

* Mafia Inc de André Cédilot et André Noël

Lire la suite