Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

MICHAEL PARADISO LE SOLDAT DE LA FAMILLE GAMBINO QUI FRAPPA JOHN GOTTI - PARTIE 1

16 Août 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Gambino

MICHAEL PARADISO LE SOLDAT DE LA FAMILLE GAMBINO QUI FRAPPA JOHN GOTTI - PARTIE 1

Michael "Mickey Boy" Paradiso est né à New-York en 1940, il est un membre initié de la famille Gambino depuis les années 1960. Michael Paradiso à toujours été connu des autorités pour son tempérament violent et pour sa "grande gueule". En devenant un "membre initié" de la famille Gambno, il rejoignit le club social dénommé "Bergin Hunt and Fish Club" à Ozone Park dans le Queens. A cette époque, l'endroit était dirigé par Carmine Fatico, un capitaine de la famille mafieuse qui deviendra plus tard un "mentor" pour John Gotti. Dans les années 1960, John Gotti qui était encore un associé de la famille Gambino, trainait souvent dans ce club social. Lors d'une dispute, Michael Paradiso frappa John Gotti au visage. A cette époque, aucune représailles n'eut lieu. Michael Paradiso était un membre initié de la famille Gambino et John Gotti même s'il était connu pour être un "vrai dur", n'était qu'un simple associé, ce genre de comportement était "toléré" par la Cosa Nostra. Mais c'est à cause de sa "grande gueule" que le FBI put enregistrer Michael Paradiso dans plusieurs conversations téléphoniques avec des membres de la famille Gambino. Le FBI soupçonnait le mafieux d'avoir participé à plusieurs meurtres pour le compte de la Cosa Nostra, mais il n'avait aucune preuve. A la fin des années 1980, Philip Paradiso fut arrêté par le FBI pour plusieurs meurtres. Ce dernier ne voulant pas terminer sa vie derrière les barreaux, décida de collaborer avec la justice. Une aubaine pour le FBI qui voyait en Philip Paradiso, la possibilité de mettre derrière les barreaux son frère pendant de longues années. En effet, ce dernier l'appelait régulièrement pour parler des affaires concernant la famille Gambino et Michael Paradiso se confiait beaucoup sur sa vie criminelle. Un jour, il fut enregistré en train de se vanter d'avoir participé à plusieurs meurtres à Brooklyn, il sous-entendait avoir tué un associé de la famille Gambino, Frank Morici. Ce dernier, était un associé de la famille Gambino et il ne s'entendait pas très bien avec Michael Paradiso car selon lui, il "balançait des ragots" sur sa propre famille. En 1978, un soir d'hiver, Frank Morici sortit d'un bar,à New-York c'est à ce moment là qu'il fut touché de plusieurs balles dans le corps. Michael Paradiso était fier de raconter à son frère qu'il avait tué froidement ce dernier pour lui faire plaisir : "Un matin, ils m'ont montré (la famille Gambino) une liste avec les noms d'une dizaine de personnes à exécuter. Je les ai tous tué, à commencé par Frank Morici, que j'ai tué pour toi" déclara t'il à Philip Paradiso. Pendant sa carrière criminelle, il fut arrêté à plusieurs reprises pour divers crimes (trafic de rogue, détournement, extorsion, prêt usuraire) et à chaque fois, il refusa de collaborer avec le FBI. Michael Paradadiso avait certes une "grande gueule" mais il savait la boucler devant les autorités. Il était surtout connu des autorités pour avoir déclenché une guerre entre la famille Lucchese et la famille Gambino dans les années 1980. Après la mort de Paul Castellano le 16 décembre 1985, John Gotti devint le nouveau Boss de la famille Gambino. Mais ce dernier avait enfreint une règle dans la Cosa Nostra, il avait tué un Parrain sans l'accord de la "Commission". Plusieurs familles de la Cosa Nostra dont la famille Lucchese furent choquées par cette attitude et décidèrent de se venger. Le 13 Avril 1986, une bombe explosa dans la voiture de l'Underboss de John Gotti, Franck DeCicco. La police s'attendait à une réplique de la famille Gambino, mais curieusement ce dernier ne répliqua pas. Michael Paradiso qui à cette époque, était devenu un capitaine de la famille Gambino décida de se venger par lui même sans l'accord de John Gotti. En Novembre 1986, Michael Paradiso envoya trois de ses hommes pour tuer Anthony Casso. Ce dernier reçut deux balles dans le corps mais survécut, la guerre était lancée. Anthony Casso grâce à l'aide de deux détectives de la police de New-York, élimina un par un les membres ayant participé à cette tentative d'assassinat (Voir Article : L'histoire de Louis Eppolito, officier du NYPD et acteur qui travaillait pour la famille Lucchese : Partie 1). A cette époque, Michael Paradiso venait d'être libéré de prison après avoir purgé une peine de 8 ans pour détournement de marchandise. Une fois sortie, il fut de de nouveau inculpé pour trafic de drogue grâce essentiellement aux conversations avec son frère, Philip Paradiso. John Gotti qui était très énervé par le comportement de ce dernier, décida de lancer un contrat contre lui. Le juge fédéral décida alors de refuser sa libération sous caution, pour le protéger d'un éventuel assassinat. Finalement, il fut condamné en 1987 à une peine de 19 ans de prison dans un pénitencier fédéral. Michael Paradiso accepta sa peine sans broncher. Pendant son incarcération, il fut libéré plusieurs fois en conditionnelle, en 1998, 1999 et 2000 mais au bout de quelques mois de liberté, il transgressait à chaque fois ses conditions de libération anticipée et retournait toujours en prison. Finalement en 2006 après avoir purgé la totalité de sa peine, il fut libéré de sa prison fédérale, il était alors âgé de 66 ans. A cet âge là, et après avoir passé de nombreuses années derrière les barreaux, la plupart des gangsters penseraient à prendre "leur retraite", pas pour Michael Paradiso. Ses nombreuses années en prison ne l'avaient pas calmé pour autant. A sa sortie, il décida de retourner à New-York travailler pour la famille Gambino.

Partager cet article