Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

LES MEURTRES COMMIS PAR LA COSA NOSTRA CES VINGT DERNIERES ANNEES - PARTIE 1

31 Octobre 2020 , Rédigé par Xav Publié dans #Divers

La Cosa Nostra Italo-Américaine tue moins qu'avant, cela est une certitude. Le système judiciaire Américain s'est beaucoup amélioré et avec l'arrivée de la loi RICO (Racketter Influenced and Corrupt Organizations) au début des années 1970, les mafieux, du bas jusqu'en haut de la pyramide, sont désormais exposés à des lourdes peines de prison. Aujourd'hui, les familles de la Cosa Nostra sont toujours actives, mais elle préfèrent désormais utilisaient la menace pour arriver à leurs fins. Alors même si elle tue moins, les familles de la Cosa Nostra ont toujours dans leur rang des membres prêts à exécuter un contrat. Depuis les attentats du 11 septembre 2001. Le FBI a compté une trentaine d'assassinats ou de tentative de meurtre lié à la Cosa Nostra. Voici un petit récapitulatif :

Octobre 2001 : Adam « Adam Silver » Minelli un associé de la famille de Philadelphie est assassiné de plusieurs balles dans le dos et dans la tête alors qu'il était assis dans sa Cadillac. Ce dernier trafiquait de la drogue pour le compte de la famille de Philadelphie. Billy Rinick, un ami d'Adam Finelli a été accusé du meurtre.

Anthony Chiaramonti
Anthony Chiaramonti

Novembre 2001 : Anthony « Tony The Hatch » Chiaramonti : un membre important de la Outfit de Chicago est assassiné devant le restaurant le Chicken & Pasta Brown. Ce jour là, Anthony Chiaramonti venait de quitter de sa BMW d'une valeur de près de 60 000 dollars, quand une camionnette blanche arriva à sa hauteur. Un individu sorti du véhicule et commença à avoir une vive explication avec Anthony Chiaramonti avant de lui tirer à plusieurs reprises dessus. Pour le FBI, cet assassinat fut sans nul doute relié aux tensions qui régnaient à cette époque dans la Outfit, qui depuis le décès de John « Johnny Apes » Monteleone de cause naturelle, la plupart de ses membres se bagarraient pour récupérer l'ensemble de ses rackets. Anthony Chiaramonti était considéré comme un vrai dur. Dans un enregistrement du FBI, il se vantait d'avoir poignardé une personne à coup de fourchette et d'avoir mis la tête, d'un individu qui lui devait de l'argent, sur une plaque chauffante. Le crime ne fut jamais résolu et personne ne fut inculpé dans cette affaire.
 

William D’Angelesco
William D’Angelesco

Décembre 2001 : Pete Devito, un associé de la famille Patriarca est abattu devant le Squire Lounge , une boite de striptease dont il était le propriétaire. Selon le FBI, l’auteur de ce crime serait le Soldat de la famille Patriarca, William « The Angel » D’Angelesco, un proche de Carmen DiNunzio, actuel Parrain. Inculpé de meurtre, William D’Angelesco sera finalement acquitté malgré lé témoignage à charge de deux de ses cousins pendant le procès.

 

 Raymond Martorano
 Raymond Martorano

Janvier 2002 : Raymond « Long John » Martorano un Soldat de la famille de Philadelphie, est abattu de plusieurs balles dans le corps alors qu'il circulait dans sa Lincoln. Raymond Martorano était un important distributeur de méthamphétamines avant sa condamnation à dix sept années de prison pour trafic de drogue en 1982. Incaréré dans la même prison que l’ancien Parrain de la famille de Philadelphie, Nicodemo « Nicky » Scaro, il se disputera avec ce dernier, quand il apprit que la plupart de ses rackets avaient été redistribués pendant son incarcération. A sa sortie de prison en 1999, Raymond Martorano décidera de changer de buisiness en se lançant dans les paris sportifs. En 2005, son fils, George « Cowboy George » Martorano est sorti de prison après avoir passé près de trente deux années derrière les barreaux pour trafic de drogue. Personne ne sera inculpé de ce meurtre.

Gennaro Bruno
Gennaro Bruno

Janvier 2002 :Un associé de la famille Gambino, Martin Bosshart, impliqué dans le trafic de pièces automobile et dans le trafic de drogue est assassiné dans le Queens de plusieurs balles dans le dos. Cette affaire sera résolue que treize ans plus tard ; avec l’arrestation d’un autre Associé, Gennaro « Jerry » Bruno, un proche de Martin Bosshart, qui pour éviter une peine de prison à perpétuité, décidera de plaider coupable et sera condamné à vingt et an de prison.

 

 

Avril 2002 :Un Associé de la famille Gambino, Darren D'Amico, sera assassiné devant le bar Caffe On The Green à Bayside dans le Queens. Selon le FBI, Darren D’Amico avait reçu quelques minutes plus tôt un coup de fil d’un individu lui demandant de sortir. Personne ne sera arrêté pour ce meurtre, mais le FBI déclarera par la suite que les caméras positionnés à proximité du bar, avaient été désactivités.

Giacomo Tocco
Giacomo Tocco

Août 2002 : UnAssocié de la famille de Détroit, Jérôme "Jerry The Blade" Bianchette, âgé de 31 ans est assassiné alors qu'il se trouvait sur un chantier de construction. Pris au milieu d’une querelle de taille entre le Parrain de la famille de Détroit à l’époque, Giacomo « Black Jack » Tocco et son Underboss, Anthony « Tony Z » Zerilli, Jérôme Bianchette fut assassiné deux semaines après l’incarcération d’Anthony Zerili, lui faisant ainsi passé le message que son règne au sein de la famille de Détroit était terminé. Une semaine avant ce meurtre, Jérôme Bianchette aurait été approché par Jack « Jackie The Kid » Giacalone, le sermonnant d’avoir menacé un restaurateur à la solde d’Anthony Zerilli qui lui devait de l’argent. Le 13 Août, le jour du meurtre, Jérôme Bianchette, qui assistait à un mariage, aurait reçu un appel le convoquant à une réunion sur un chantier de construction. Lors de son arrivée, il sera abattu. Personne n’a jamais été arrêté ou inculpé pour ce crime.

Adolfo Bruno
Adolfo Bruno

Novembre 2003 : Adolfo "Big Al" Bruno était un capitaine de la famille Genovese qui gérait les opérations de la famille mafieuse à Springfield dans le Massachusetts. Alors qu'il allait rentrer dans son véhicule, un individu appela Aldolfo Bruno par son nom de famille et lui tira dessus à plusieurs reprises. Arthur « Little Guy » Nigro et Anthony « Bingy » Arillota deux membres de la famille Genovese furent condamnés pour ce meurtre. Ce dernier décida de collaborer avec la justice pour éviter une peine de prison à perpétuité.

 

John Casasanto
John Casasanto

Novembre 2003 : En Novembre 2003, alors que John Casasanto sortait de son domicile, il fut touché à plusieurs reprises. Dans la famille de Philadelphie certaines personnes déclaraient que John Casasanto profitait de l’incarcération de Joseph Merlino pour avoir une liaison avec sa femme. Un soir, dans une boite de nuit huppée de Philadelphie, John Casasanto aurait attrapé les fesses de la femme de Joseph Merlino et hurla : « Vous pouvez dire à Joey qu’elle est à moi maintenant », John Casasanto venait de signer son arrêt de mort. A ce jour, cet assassinat ne fut jamais résolu, mais selon les autorités fédérales, le Soldat Damion Canalichio aurait été largement impliqué dans ce meurtre.

 

 

Albert Circelli
Albert Circelli

Décembre 2003 : En Décembre 2003, un Associé de la famille Genovese, Louis « Louis Bump » Barrone exécuta de sang froid, en plein service, le Soldat de la famille Lucchese, Albert Circelli. Alors qu'une femme chantait « O Sole Moi » le titre d'une célèbre chanson Napolitaine dans le restaurant, Albert Circelli en profita pour se moquer de la performance vocale de la jeune chanteuse « Oh mon Dieu, vous ne pouvez pas arrêter cette putain de chanteuse » déclara Albert Circelli. Ces propos mirent en colère Louis Barrone qui lui fit signe d'arrêter en mettant son doigt sur ses lèvres. Mais Albert Circelli n'était pas n'importe qui, il était un membre initié de la famille Lucchese et un associé de la Cosa Nostra ne doit pas parler de cette façon à un membre intronisé. Albert Circelli commença à s'avancer vers Louis Barrone et lui rétorqua « Je vais prendre ton doigt, je vais le briser et je vais te le foutre dans ton cul. Je m'en fous avec qui tu es, je vais m'occuper de toi ». Même s'il était âgé de 30 ans de plus que Albert Circelli, ce dernier déclara plus tard au policer qu'il avait eu « très peur » des menaces du soldat de la famille Lucchese. Alors que ce dernier s’apprêtait à partir, Louis Barrone pris sa veste, sortit son arme et commença à tirer sur Albert Circelli. Il tua ce dernier de plusieurs balles dans le corps en plein restaurant et dans la confusion, blessa légèrement plusieurs personnes. Les gens commencèrent à sortir, paniqués par ce qui venait de se passer. La jeune chanteuse affolée se réfugia en dessous d'une table. En 2004, Louis Barrone sera condamné à quinze années de prison.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :