Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

LE GOUVERNEMENT NE DEMANDERA PAS LA PEINE DE MORT POUR JOEL CACACE

26 Avril 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Colombo

LE GOUVERNEMENT NE DEMANDERA PAS LA PEINE DE MORT POUR JOEL CACACE

Joel "Joe Waverly" Cacace est un capitaine de la famille Colombo connu pour avoir un tempérament très brutal, ce qui lui valu d'être très respecté dans la famille Colombo. Il aurait été impliqué selon le FBI dans plusieurs assassinats. Pour la famille Colombo, Joel Cacace est quelqu'un de confiance, qui ne trahirait jamais la famille. C'est pour cela qu'il fut nommé comme "Acting Boss" au début des années 2000, comme une récompense de sa loyauté à l'égard de la famille Colombo. Mais en 2003, les ennuis commencèrent à arriver pour Joel Cacace. Il fut arrêté par le FBI pour plusieurs affaires (assassinats, racket et extorsion). Il plaida coupable en 2004 et fut condamné à une peine de 20 ans de prison à purger dans un établissement fédéral. En 2008, alors qu'il était incarcéré, il fut de nouveau accusé d'avoir commandité le meurtre de Ralph Dols, un agent de police. Cette affaire remontait à plusieurs années, Joel Cacace aurait lancé un contrat contre Ralph Dols car il se sentait humilié qu'une personne d'origine "latino", policier de surcroit puisse se permettre de sortir avec son ancienne épouse. Le 25 août 1997, Dino Calabro et Dino Saracino deux associés de la famille Colombo avaient tendu une embuscade à Ralph Dols alors qu'il sortait tranquillement de son domicile. Une fois le contrat effectué, Dino Calabro et Dino Saracino furent initiés dans la famille Colombo. La Mafia Italo-Américaine interdit de façon générale l'attaque contre les forces de l’ordre ou les civils mais la famille Colombo restait une exception à la règle. Carmine Persico le Boss actuel de la famille Colombo avait déjà lancé un contrat contre le procureur William Aronwald. Le contrat avait été "bâcle" et c'était le père du procureur qui avait été tué à sa place. Le meurtre de Ralph Dols, un agent de police du NYPD choqua la population de New-York. Une fois Joel Cacace arrêté, le gouvernement prépara son dossier et déclara qu'il était prêt à demander une condamnation à mort pour ce crime.
En 2008, les meurtriers présumés, Dino Saracino et Dino Calabro furent arrêtés. Le dernier décida pour éviter une longue peine de prison de collaborer avec la justice. Il accusa un troisième participant dans ce meurtre en la personne de Thomas Gioeli. Ce dernier était un membre important de la famille Colombo et Dino Calabro l'accusa d'avoir participé à l'assassinat de Ralph Dols. Thomas Gioeli avait repris la relève de Joel Cacace en tant qu'"Acting Boss" lors de son arrestation en 2003. Quand il fut accusé du meurtre de Ralph Dols, il était déjà en attente de jugement pour plusieurs crimes. En mai 2012, le procès de Dino Saracino et Thomas Geoli s'ouvrit à New-York. Le témoin vedette fût Dino Calabro qui décida de témoigner à la barre. Le contre interrogatoire de Dino Calabro fut cinglant. L'avocat de la défense prétendit que Dino Calabro était un homme qui battait couramment sa femme et qu'il tuait des animaux pour le plaisir. Au final, les deux mafieux furent acquittés du meurtre de Ralph Dols, le témoignage de Dino Calabro ne fût pas jugé très convainquant par le jury. Le procureur général Eric Holder qui avait réclamé au départ à ce que Joel Cacace soit condamné à la peine de mort revint sur sa décision. Il demanda aux procureurs en charge du dossier contre Joel Cacace de ne pas demander la peine de mort contre l'ancien "Acting Boss" de la famille Colombo qui était toujours en attente de jugement dans cette affaire. Il justifia sa décision en pretextant que "Personne ne devait faire face à la peine de mort s'il n'existait pas des preuves médico-légales contre le suspect et que les témoins du gouvernement n'étaient pas jugés crédibles par les jurés".
En attendant, Joel Cacace reste incarcéré au Metropolitan Center. S'il était déclaré non coupable d'avoir commandité le meurtre de Ralph Dols, il serait libérable en 2020.

Partager cet article