Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

LE DERNIER CONTRAT DE JOHN GOTTI

19 Mai 2013, 15:40pm

Publié par Xav + A.S

LE DERNIER CONTRAT DE JOHN GOTTI

En 1990, Edward "Eddie the Chink" Garafalo fut exécute par la famille Gambino alors qu'il sortait de chez lui. John Gotti qui était encore le Boss à cette époque, avait ordonné l'assassinat de cet ancien "associé" car il le soupçonnait de coopérer avec le FBI. Le contrat fut confié à Salvatore Gravano qui le sous-traita à son beau frère, Edward Garafola. Ce dernier était le cousin d'Edward Garafalo. "Eddie The Cousin" comme il était surnommé par les membres de la famille Gambino, était un "soldat" de la famille mafieuse depuis les années 1970. Il était marié à Fran Gravano, la sœur de Salvatore Gravano qui avant de collaborer avec la justice, était l'"Underboss" de la famille Gambino. Pour plusieurs membres de la famille Gambino, Edward Garafola était un "combinard", "un pleurnichard", "un comploteur", qui causait beaucoup de soucis à son beau-frère. Plusieurs fois, des membres de l'équipe à Salvatore Gravanno lui avaient demandé de l’exécuter, car pour eux, Edward Garafola n’inspirait pas "confiance". Salvatore Gravano refusa toujours de lancer un contrat contre son beau-frère par peur de la réaction que pouvait avoir sa sœur, Fran.Dans le livre "Le Repenti" de Peter Maas, Salvatore Gravano raconta une anecdote sur son beau-frère. En 1991, alors que Salvatore Gravano était incarcéré au "Métropolitan Center" de New-York en attente de son jugement, Eddie Garafola était venu lui rendre une petite visite. Son beau-frère insistait auprès de lui pour qu'il coopère avec le gouvernement. Salvatore Gravano ne donna aucune réponse, mais quand il décida de collaborer avec la justice, il prévint alors Eddie Garafola de son intention. Mais une fois de plus, son beau-frère faisait machine arrière, il avait changé d'avis. "Il devait penser que si je collaborais, il pourrait récupérer certaines de mes entreprises" déclara Salvatore Gravano. En 1992, quand Salvatore Gravano décida de témoigner contre la famille Gambino, Edward Garafola continua tranquillement sa carrière criminelle dans la Cosa Nostra. En 1999, il complota avec des membres de la famille Gambino pour exécuter son ancien beau-frère qui se cachait dans l'Arizona (voir article : A la recherche de Sammy Gravano). En 2004, il plaida coupable d'avoir exécuté son cousin, Edward Garafalo et fut condamné à une peine de 30 ans de prison. L'affaire semblait classer, le meurtrier avait été arrêté et condamné.
En Avril 2013, Daniel Fama est arrêté chez lui par le FBI. Il est accusé d'avoir participé au meurtre de Edward "Eddie the Chink" Garafalo en 1990. Daniel Fama, est depuis des années un "associé" de la famille Gambino. En 1992, il fut condamné à 17 ans de prison pour trafic de drogue et assassinat, qu'il purgea sans sourciller. En 2009, il fut libéré et pour le récompenser de pas avoir collaborer avec la justice pendant son incarcération, la famille Gambino lui proposa de devenir "un membre initié". Il refusa cette offre, Daniel Fama avait depuis sa libération, changé de vie. D'après son avocat, depuis sa sortie de prison, Daniel Fama était le patron d'une entreprise de bâtiment. En 2012, la famille Gambino lui proposa de nouveau de devenir un "soldat" de la Cosa Nostra, mais il refusa une nouvelle fois. Ce n'est pas la première fois dans l'histoire de la Mafia Italo-Américaine que des "associés" refusent de se faire "initier". A une époque, cela pouvait entrainer la "peine de mort", mais aujourd'hui, les mentalités ont changé et les membres de la Cosa Nostra acceptent de mieux en mieux le fait qu'un associé puisse refuser d'être "intronisé" dans une famille mafieuse. (voir article :Un associé de la famille Colombo refuse d'être initié dans la Mafia). Daniel Fama décida de plaider non coupable du meurtre de Edward "Eddie the Chink" Garafalo. En attente de son procès, il est incarcéré sans caution possible. La mère de Daniel Fama, Barbara Fama avait participé à "Meet The Famas", une émission de télé-réalité suivant les anciennes épouses de membres de la mafia Italo-Américaine.