Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

LA VIE DE FRANK CALABRESE JR DANS LA OUTFIT A CHICAGO - PARTIE 2

28 Juillet 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Outfit

LA VIE DE FRANK CALABRESE JR DANS LA OUTFIT A CHICAGO - PARTIE 2

En Juillet 1995, Frank Calabrese Jr et plusieurs membres de la Outfit, dont son père et son oncle, furent inculpés pour racket. En 1997, le père et le fils plaidèrent coupable et furent condamnés à plusieurs années derrière les barreaux. L'emprisonnement de Frank Calabrese Jr était une aubaine, il lui permit de vaincre son addiction à la cocaïne mais aussi entre temps, il décida de profiter de cette occasion pour essayer de changer le cours de sa vie. Ce dernier en avait plus qu'assez d'entendre son père, qui à chaque passage en prison racontait à ses fils qu'une fois sortie, il changerait de vie. Pour lui son père était un manipulateur, un homme dangereux, qui avait tué énormément de gens pour la Outfit. En 1998, Frank Calabrese Jr décida de coopérer de lui même avec la justice. Pour lui c'était la seule et unique solution pour repartir de zéro. Il aurait très bien pu attendre leur libération et dire à son père qu'il allait quitter la Outfit, mais ce dernier l'aurait tué sur place. Il ne restait plus que pour lui de collaborer avec la justice. Depuis quelques temps, ce dernier voulait se faire pardonner de tous les crimes qu'il avait pu commettre quand il appartenait à la Outfit. Il écrivit alors une lettre au FBI en déclarant qu'il voulait "Garder cet homme malade (Frank Calabrese Sr) enfermé pour toujours". Frank Calabrese Jr ne demandait aucune remise de peine, il voulait tout simplement en finir avec cette vie qu'il menait depuis son adolescence. Le procureur fédéral en charge du dossier contre la Outfit, accepta la proposition du mafieux et lui transmis discrètement de quoi enregistrer son père en prison. A cette époque, Frank Calabrese Jr était incarcéré dans la prison fédérale de Milan dans le Michigan et son père y était enfermé aussi. La plupart du temps, il enregistrait ce dernier grâce à des écouteurs que fournissait les autorités pénitentiaires à chaque détenu pour écouter de la musique. Le FBI avait installé un micro dans une des oreillettes. Un jour, Frank Calabrese Jr se fit tatouer une carte des États-Unis avec des barreaux superposés sur celle-ci (voir photo). Effectuer un tatouage en prison est illégal et le détenu peut passer plusieurs semaines à l'isolement. Mais Frank Calabrese Jr avait tout prévu, il payait gracieusement un gardien qui fermait les yeux. Mais sans le vouloir ce tatouage avait presque provoqué la mort de ce dernier. Ce jour là, les oreillettes ne fonctionnaient plus et ce dernier avait du utiliser un fil d'enregistrement qui était glissé en dessous de sa ceinture et qui remonté jusqu'à son torse. Une fois dans la cour de la prison avec son père, ce dernier voulait que son fils lui montre son nouveau tatouage : "Pourquoi tu veux le cacher, montre le moi" déclara t'il. Si ce dernier soulevait sa chemise, il aurait montré l'équipement utilisait pour l'enregistrer. Même s'il était beaucoup plus petit que son fils, Frank Calabrese Sr avait une énorme force et il aurait pu étrangler ce dernier en une fraction de seconde. Il retira alors ses mains de sa chemise et lui déclara qu'il ne préférait pas le montrer pour ne pas avoir de problème avec les autorités pénitentiaires. Surpris, il resta perplexe pendant plusieurs secondes et continua à marcher tranquillement dans la cour de la prison. Pendant des mois, il enregistra son père avouer plusieurs meurtres liés à la Outfit de Chicago. La collaboration Frank Calabrese Jr entraina aussi la coopération de son oncle Nicholas Calabrese. Dans un des enregistrements, on pouvait entendre Frank Calabrese Sr déclarait à son fils, qu'il avait peur que son frère soit inculpé du meurtre de John Fecarotta en 1986. En effet, il expliqua que lors de cet assassinat, ce dernier avait laissé un gant sur la scène de crime et il savait que cette paire de gant pouvait permettre à la justice de condamner Nicholas Calabrase pour ce meurtre. Frank Calabrese Sr expliqua aussi à son fils qu'il était effrayait que ce dernier décide de collaborer avec le FBI. Grâce à cette enregistrement, le FBI décida de ré-ouvrir le dossier concernant le meurtre de de John Fecorotta et effectua des prélèvements. Les preuves étaient irréfutables et elles accusaient formellement Nicholas Calabrese comme étant le meurtrier de John Fecorotta. Face aux nombreuses preuves, ce dernier, savait qu'il pouvait terminer sa vie derrière les barreaux, il décida alors de collaborer avec la justice. Les enregistrements et les témoignages de Frank Calabrese Jr et de Nicholas Calabrese permirent à la justice de lancer une opération sans précédent contre la Outfit de Chicago. Cette opération fut baptisée "Operation Family Secrets" par le FBI.

Partager cet article