Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

LA MAFIA A CHICAGO EST TOUJOURS ACTIVE

14 Août 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Outfit

LA MAFIA A CHICAGO EST TOUJOURS ACTIVE

La Outfit d'Al Capone, de Sam Giancana, ou encore de Tony Accardo est bien toujours en vie. Le FBI vient de dévoiler un enregistrement de Paul Carparelli un soldat de la Outfit qui donnait l'ordre à un associé de "tabasser" un individu qui devait de l'argent à la "famille". C'était pendant les fêtes de Noël en 2011, Paul Carparelli fut enregistré au téléphone en train de donner des conseils à un de ses associés sur la manière de récupérer une vielle dette de jeu : "C'est facile, bordel c'est super facile. Tu l'attrapes, tu lui casses sa putain de mâchoire, tu lui casses les bras et tu le laisses dans la rue. Ca te prends que 5 minutes et après tu auras ton argent pour fêter Noël". Pour le FBI, ce n'est pas la première fois que Paul Carparelli organise des attaques de ce genre contre des personnes devant de l'argent à la Outfit de Chicago . Arrêté il y a deux semaines avec 8 autres individus pour extorsion, Paul Carparelli faisait l'objet d'une enquête qui dura près de deux ans. Pendant ces deux années, la Outfit avait été infiltré par un agent du FBI, qui se faisant passé pour un associé de l'organisation, avait réussi à enregistrer des milliers d'heures de conversations de plusieurs membres de la Mafia à Chicago. Paul Carparelli qui nie toute appartenance au crime organisé, montre bien que la Outfit est encore bien vivante dans l'Etat de l'Illinois. Lors de son arrestation, le FBI trouva près de 175 000 dollars en liquide au domicile de Paul Carparelli caché dans une partie de sa maison. Les procureurs en charge du dossier ont déclaré devant la presse : "Paul Carparelli donne l'image d'un homme grossier, qui cachait des armes illégalement dans sa maison, qui vendait de la drogue et menacer des individus. Il se vantait aussi d'appartenir à la Outfit et d'avoir des relations avec les Outlaws Motorcycle Club" (Club de Motard, concurrent des Hells Angels implanté dans plusieurs pays dans monde. Les Outlaws furent fondés pendant la seconde guerre mondiale dans l’État de l’Illinois. Harry Bowman un des chefs historique fut arrêté et condamné à une peine de prison à perpétuité pour avoir tenté d'attaquer les Etats-Unis. Il purge actuellement sa peine de prison dans le pénitencier fédéral de Supermax dans le Colorado). Il connaissait bien Mike Polchan (Un chef de des Outlaws, condamné à 60 ans de prison en 2011) et Salvatore "Solly D" DeLaurentis un membre important dans de la Outfit. Lors d'un enregistrement téléphonique, il avait dit à un de ses associés d'être discret car le FBI pensait avoir détruit un équipage de la Outfit basé à Cicéro (Ancien siège d'Al Capone) :"Ils pensent qu'ils ont bien fait leur boulot, ils doivent se congratuler et boire une bonne bière" disait t'il en rigolant. D'après le FBI, le mois dernier, Paul Carparelli aurait été contacté par Salvatore DeLaurentis qui lui aurait demandé de "foutre une raclée" à un individu qui payait pas ses dettes pour la Outfit : "Ils veulent que vous attrapez le gars et que vous lui foutez une très bonne raclée" déclara Paul Carparelli dans un enregistrement téléphonique, sans savoir que l'individu au téléphone était un agent du FBI. Ce dernier, ne pouvant pas faire ce genre de chose, avait du trouver une excuse auprès du mafieux. Paul Carparelli s'en chargea alors personnellement. Dans un autre enregistrement, ce dernier rigolait sur la façon dont il avait "éclaté les côtes et la tête" avec un tuyau sur l'individu en question puis lui avait cassé le bras : "C'est ce que voulait "le client" avait précisé Paul Carparelli dans l'enregistrement. Devant le tribunal qui devait statuer sur sa liberté sous caution, le procureur Michael Donovan déclara que Paul Carparelli detestait les "rats" et qu'il pouvait faire du mal à plusieurs personnes s'il n'était pas incarcéré. Son avocat Ed Wanderling précisa que son client n'avait "ni frappé ni blessé personne". Il déclara aussi que Paul Carparelli était la seule personne à pouvoir élever son fils depuis la mort de son ex-femme et que son client avait mis en assurance sa maison en hypothèque. Finalement le juge décida de le libérer sous caution. Avant de rendre son verdict, les procureurs avaient fait écouter au tribunal une conversation de plus de 28 minutes, ou on entendait Paul Carparelli se vantait être un membre de la Outfit : "Je ne changerai pas. Pourquoi? car je suis un "homme fait" (membre de la Cosa Nostra) et que je suis fier de l'être et je le serai toute ma vie".

Partager cet article