Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

LA FAMILLE DECAVALCANTE UTILISAIT DES CERCUEILS A DOUBLE FOND POUR SE DÉBARRASSER DES CORPS

26 Août 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #DeCavalcante

LA FAMILLE DECAVALCANTE UTILISAIT DES CERCUEILS A DOUBLE FOND POUR SE DÉBARRASSER DES CORPS

Les DeCavalcante est une famille de la Cosa Nostra opérant principalement dans l’État du New-Jersey. Elle est connue du grand public pour avoir servi de modèle à la série de la chaîne HBO, "The Sopranos". En décembre 1999, la famille DeCavalcante fut frappée par une vaste opération lancée par le FBI. Plusieurs membres de la famille mafieuse, furent arrêtés et certains d'entre eux pour éviter des peines de prisons à perpétuité, décidèrent de collaborer avec la justice. L'un d'entre eux, Anthony Rotondo (voir photo), raconta comment la famille DeCavalcante faisait pour se débarrasser des cadavres. Déjà tout tout petit, Anthony Rotondo fut habitué à la vie dans le crime organisé. Son père n'était autre que Vincent "Jimmy The Gent" Rotondo l'ancien Underboss de la famille DeCalvalcante dans les années 1980. Mais Vincent Rotondo encourageait son fils à faire des études pour devenir avocat. Il ne voulait pas que ce dernier devienne comme lui, un gangster. Mais même diplômé de l'université, Antony Rotondo voulait devenir un membre de la Cosa Nostra et malgré de très bonne étude, son père finit par le faire rentrer dans les rouages du crime organisé. "Je lui ai dis que je voulais vivre sa vie, devenir comme lui. Il m'a dit que si c'était ce que je voulais, il fallait que je reste près de lui" déclara t'il dans un tribunal fédéral en 2004. Grâce à l'appui de Vincent Rotondo, il devint en 1978, à l'âge de 21 ans, un membre initié de la Cosa Nostra et il fut un soldat dans l'équipe de son père : "Toute ma vie, mon père était un capitaine de cette famille et les personnes que j’appelai mes "oncles", étaient en faites des membres de cette organisation". En 1988, Vincent Rotondo fut assassiné de plusieurs balles dans le corps pour avoir soi-disant insulté Anthony Casso l'Underboss de la famille Lucchese à cette époque. Pour éviter une guerre entre les deux familles, John Gotti, le parrain de la famille Gambino demanda à John Riggi le parrain des DeCavalcante de "résoudre ce problème". Il faut comprendre que la famille DeCavalcante est la principale famille de la Cosa Nostra dans le New-Jersey, mais elle est fortement liée à la famille Gambino (Comme la famille Soprano et la Famille Lupertazzi dans "The Sopranos"). D'ailleurs les "cinq familles" de New-York opèrent librement dans le New-Jersey. A la mort de son père, Anthony Rotondo utilisa de plus en plus la violence pour arriver à ses fins. D'après le FBI, il était connu pour ses différents braquages dans le New-Jersey et il fut soupçonné d'avoir commis plusieurs meurtres. A la fin des années 1990, le FBI l'avais identifié comme un capitaine de la famille DeCavalcante, très proche de Vincent Palermo (Voir Article La vie de Vincent Palermo après la Cosa Nostra), qui à cette époque gérait la famille mafieuse avec deux autres capitaines Girolamo Palermo et Charles Majuri. Après son arrestation et voyant ses anciens amis collaborer avec la justice, il décida à son tour de coopérer en Décembre 2001. Sa première apparition en tant qu'informateur eut lieu en 2003 lors du procès de quatre membres de la famille DeCavalcante, le consigliere Stefano "Steve The Truck Driver" Vitabile et trois capitaines Guiseppe "Pino" ​​Schifiletti, Philip Abramo et Girolamo "Jimmy" Palermo. Devant le juge fédéral, il expliqua comment la famille DeCavalcante utilisait les cercueils à double-fond pour se débarrasser de ses victimes. Devant un jury stupéfait, il déclara que cette méthode avait été inventé par un membre de la famille DeCavalcante dénommé Carlo Corsentino qui est décédé dans les années 1990, il avait plus de 100 ans. Ce dernier gérait une maison funéraire à Elizabeth dans le New-Jersey. Il avait eu l'idée d'après Anthony Rotondo de fabriquer des cercueils à double-fond pour faire disparaitre les victimes de la famille mafieuse qui étaient enterrées en même temps que les clients normaux. "La famille demandait de temps en temps son aide pour faire disparaitre ses victimes" déclara t'il. Il stipula aussi devant la cours que le poids suspect d'un cercueil avait surpris les personnes chargés de le transporter. "Tout le monde se regardait. Parfois, vous aviez six hommes pour une grand mère qui pesait pas plus de 40 kilos." déclara t'il. Il affirma que cette méthode avait été surtout utilisé dans les années 20 "Quand il y avait beaucoup de meurtres commis par la Cosa Nostra" revela t'il. Le fils de Carlo Cosentino, Carl est toujours propriétaire du salon funéraire, il est suspecté par le FBI d'être un soldat de la famille DeCavalcante. Dans les années 1990, le président des États-Unis à cette époque Bill Clinton avait envoyé une lettre de félicitation à son père pour son 100ème anniversaire.

Partager cet article