Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LCN

DAMION CANALICHIO FINALEMENT CONDAMNE A 11 ANS DE PRISON

17 Juillet 2013 , Rédigé par Xav + A.S

DAMION CANALICHIO FINALEMENT CONDAMNE A 11 ANS DE PRISON

Damion Canalichio (à droite sur la photo) qui est décrit comme un membre initié de la famille de Philadelphie, a été condamné hier à 11 ans de prison pour racket par le juge fédéral Eduardo Rebreno. Ce dernier a rejeté une requête des procureurs demandant à ce que Damion Canalichio soit condamné à 20 ans de prison dans une pénitencier fédéral. A l’énoncé du verdict, le juge fédéral déclara au vu du passé criminel de Damion Canalichio, que ce dernier n'avait "pas le moindre respect pour les lois de ce pays". Le mafieux, s'excusa auprès de sa famille et de ses enfants qui étaient présents dans le tribunal pour tout le mal qu'il a pu causé. Mais le procureur fédéral John Han qui avait demandé à ce que Damion Canalichio soit condamné à une peine plus sévère rétorqua : "Son allégeance n'est pas à sa famille, à ses enfants ou à sa femme. Elle est à la Cosa Nostra". Damion Canalichio est un grand criminel qui va effectuer sa peine de prison tout en gardant sa bouche fermée". Le soldat de la famille de Philadelphie était déjà incarcéré depuis son arrestation en Mai 2011, il sera alors éligible à une libération conditionnelle dans a peu près 8 ans. (Voir article : Deux membres de la famille de Philadelphie attendent leur verdict). "Il a une réputation d' être quelqu'un de très violent dans la ville de Philadelphie. La famille l'utilise souvent comme "gros bras" en cas de soucis" déclara de nouveau le procureur John Han. Ce dernier avait demandé au juge Eduardo Robreno de prendre en compte les enregistrements diffusés lors du procès en Février 2013. Dans celles-ci on pouvait entendre clairement Damion Canalichio se vantait d'être un membre initié de la Cosa Nostra et menacer un individu qui devait de l'argent à la famille mafieuse : "Je vais casser ta putain de tête" déclara t'il. L'avocat de Damion Canalichio, Margaret Grasso, a réussi à convaincre en partie le juge fédéral de prendre en compte que son client n'était pas un criminel endurci et qu'un changement de comportement était encore possible. Mais le procureur continua à attaquer l'accusé sur ses revenus illicites. "D'ou provient votre argent?" déclara t'il. Il prétendait en effet que Damion Canalichio avait acheté une maison de près 235 000 dollars. Le procureur répondit lui même à sa propre question "Votre argent provient des prêts usuraires, des paris, de la menace et de la violence". Damion Canalichio qui était vêtu de la combinaison verte des prisonniers, a montré peu d’émotion quand le juge fédéral rendit son verdict. Il hocha simplement la tête avant d'être emmené en dehors du tribunal, menottes aux poignets par les US-Marshall. Damion Canalichio est la 3ème personne à avoir été reconnu coupable en mai 2013, à recevoir son verdict. Dernièrement, l'Underboss de la famille de Philadelphie, Joseph "Mousie" Massimino avait été condamné à 16 ans de prison (Voir Article : L'Underboss de la famille de Philadelphie condamné à 16 ans de prison), alors que l'associé Gary Battaglini avait reçu 8 ans de prison. Le capitaine Anthony Staino devrait recevoir sa peine aujourd'hui. Bien que l'avocat de Damion Canalichio, prétend que ce dernier se consacrerait à sa famille une fois sortie de prison, laissant sa vie dans le crime organisé derrière lui. Le juge John Han et plusieurs enquêteurs pensent que cela est peu probable. Damion Canalichio reste un suspect dans un meurtre non élucidé lié à la Mafia et son collègue mafieux Anthony Nicodemo et lui aussi suspecté d'avoir participé à ce meurtre. Anthony Nicodemo avait été arrêté il y a plusieurs mois pour le meurtre de Gino DiPietro (Voir Article : Gino DiPietro collaborait bien avec la justice) et accusé d'homicide volontaire. Incarcéré depuis son arrestation, les enquêteurs attendent à tout moment que ce dernier décide de collaborer et qu'il mette en cause ses anciens amis mafieux dont Damion Canalichio. "Le premier qui décidera de collaborer gagnera sa liberté" déclara un enquêteur.

Partager cet article