Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

UN ASSOCIÉ DE LA FAMILLE LUCCHESE COUVRE SON CAPITAINE

4 Août 2016, 06:24am

Publié par Xav

UN ASSOCIÉ DE LA FAMILLE LUCCHESE COUVRE SON CAPITAINE

En Mai 2014, les procureurs fédéraux étaient persuadés que les frères Capra, deux Associés de la famille Lucchese, sous les ordres d’une équipe dirigée par Carmine Avelino, servait de gros bras à ce dernier pour récupérer de l’argent aux mauvais payeurs. Michael Capra en particulier, déjà bien connu du FBI pour ce genre de délits, aurait menacé un individu âgé de soixante dix ans, qui devait près de cent mille dollars à la famille Lucchese. Quant-à Carmine Avelino, le Capitaine est un grand habitué de ce genre de manœuvre. Déjà condamné à près de dix années de prison pour avoir participé à l’assassinat de deux éboueurs de Long-Island en 1994, Carmine Avelino avait été enregistré en train de demander explicitement aux frères Capra de frapper le vieil homme, trop récalcitrant à son gout. Des enregistrements effectués en 2010, pourtant il aura fallu attendre quatre années supplémentaires, pour que tout ce « beau monde » ne soient arrêtés. Le premier a être présenté à un juge fédéral pour une demande de libération sous caution, fut Michael Capra (voir photo). Ce dernier qui décida de plaider non-coupable, sera détenu à domicile en attendant un futur procès. L’Associé de la famille Lucchese pensait que le témoignage de sa femme allait facilement le disculper de toutes ces inculpations. Mais cette dernière qui devait certifier que son mari, était le jour de l’agression, tranquillement chez lui, se mêla très rapidement les pinceaux en raison de la pression exercée par les agents fédéraux. Pendant que la femme de Michael Capra mentait ouvertement aux autorités, l’Associé de la famille Lucchese, en profitait quant-à lui pour sortir de chez lui, et ceux malgré les interdictions strictes de quitter son domicile. Finalement Michael Capra décidera la semaine dernière de plaider coupable. Devant un juge fédéral, l’Associé de la famille Lucchese avoua : « Oui je l’ai menacé de lui frapper dessus s’il ne recouvrait pas ses dettes ». En plaidant coupable, Michael Capra fait désormais face à une peine de prison pouvant aller jusqu'à deux années et demi, une aubaine pour le mafieux, qui souhaite par dessus tout, de devenir un membre intronisé de la Cosa Nostra. En effet, malgré le fait d’avoir avoué sa culpabilité, Michael Capra a eu une perte de mémoire, quand le juge fédéral lui demanda a qui devait revenir tout cet argent : « J’en ai aucune idée » stipula t’il. Il ne fait aucun doute que ce « trou de mémoire », n’a que pour seul objectif, montrer que Michael Capra malgré sa condamnation, reste loyal envers la famille Lucchese, et que désormais en ayant fait ses preuves, il mérite surement un « petit avancement ». De plus, en ne nommant en aucun cas le nom de Carmine Avelino, ce dernier qui risque jusqu’à vingt années de prison, pourrait se voir acquitter des charges retenues contre lui.

Lire la suite

QUAND LA COSA NOTRA ESSAYE DE VENDRE DES TABLEAUX DE GRANDS MAITRES - PARTIE 1

3 Août 2016, 07:09am

Publié par Xav

QUAND LA COSA NOTRA ESSAYE DE VENDRE DES TABLEAUX DE GRANDS MAITRES - PARTIE 1

On a souvent parlé ces derniers mois, du célèbre casse de la Lufthansa, orchestré par des membres de la familles Lucchese, qui rapportèrent près de six millions de dollars à la Cosa Nostra en 1978. Mais un vol aussi spectaculaire eut lieu au début des années 1990, quand des Associés et membres supposés de la Cosa Nostra, décidèrent de cambrioler le Isabella Stewart Gardner Museum (voir photo) de Boston, la nuit de de la célèbre fête Irlandaise, la Saint-Patrick, en 1990. Vers 1h30 du matin, deux individus armés, déguisés en policiers, attachèrent les gardes de sécurité et volèrent pour près de cinq cent million de dollars de tableaux de grand maitres, des Degas, des Manet, des Vermeer et des Rembrants. A ce jour, aucune personne ne fut arrêtée, aucun tableau ne fut récupéré, et malgré vingt six années après ce fameux vol, la Cosa Nostra reste le principal suspect. Dernièrement, un ancien Capitaine de la famille de Philadelphie, dénommé Robert « Bobby » Luisi Jr, qui est disparu dans le programme de protection de témoin, donna de nouvelles indications sur ce fameux braquage. Robert Luisi Jr a eu un parcours atypique dans la Cosa Nostra. Fils de Robert Luisi Sr, assassiné par la famille Patriarca au milieu des années 1990, ce dernier passa l’entière de sa vie criminelle à Boston, une ville ou le crime organisée est très bien implanté Le problème, est que sa « candidature » pour devenir un membre intronisé, fut bloquée par un Capitaine de la famille Patriarca. Pour cela, Robert Luisi Jr, sera intronisé dans la famille de Philadelphie au milieu des années 1990, tout en continuant son activité de trafiquant de drogue, toujours depuis Boston. En 1998, ce dernier fut promu au rang de Capitaine, mais une année plus tard tout bouscula. Robert Luisi Jr fut accusé et inculpé de trafic de drogue. La drogue peut rapporter énormément d’argent aux membres de la Cosa Nostra, mais elle peut aussi amener des longues peines de prison, aux membres qui voudraient s’adonner à ce trafic et Robert Luisi Jr en était conscient. Pour éviter une peine à rallonge, ce dernier décidera de témoigner contre la famille de Philadelphie et contre son Parrain, Joseph Merlino. Aujourd’hui, la vie de Robert Luisi Jr est complètement différente. Vivant dans un État du Sud, l’ancien gangster s’est rapproché de la religion, en devenant pasteur. Mais ce dernier est toujours disponible pour donner des informations sur son ancienne vie. Dernièrement, il révéla que les deux individus ayant perpétré le cambriolage du Isabella Stewart Gardner Museum, n’était autre que Robert Guarente et Robert « The Cook » Gentille. Robert Luisi Jr connaissait très bien les deux Associés de la Cosa Nostra, l’ancien Capitaine de la famille de Philadelphie voulait même créer une nouvelle famille à Boston, en nommant Robert Guarente comme Underboss et Robert Gentile comme Consilgiere. A l’époque du vol, Robert Luisi Jr, déclara que Robert Guarante l’avait sondé à plusieurs reprises sur la manière de vendre des tableaux de grands maitres, lui certifiant que la plupart d’entre eux, étaient cachés sous une dalle en béton, dans une maison en Floride. Robert Guarente qui purgeait au début des années 2000, une peine de prison pour trafic de cocaïne, décèdera en 2004, en ne donnant jamais et malgré la pression du FBI, la localisation exacte des différents tableaux.

Lire la suite

<< < 1 2