Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

UN ASSOCIE DE LA FAMILLE GAMBINO RECONNU COUPABLE

16 Novembre 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Gambino

UN ASSOCIE DE LA FAMILLE GAMBINO RECONNU COUPABLE

Battista "Benny" Geritano (voir photo) est connu des autorités pour être un individu violent, suspecté depuis plusieurs années d'être un Associé de la famille Gambino à New-York. En 2011, lors d'un différend, il avait poignardé Mark Iacono, un célèbre chef New-Yorkais, propriétaire de la célèbre pizzeria "Lucali Pizzas" à Brooklyn. Les deux hommes se connaissaient très bien, Battista Geritano, aurait poignardé son ancien ami en raison de sa relation qu'il entretenait avec sa compagne qui était l'ex petite-amie de l'Associé de la famille Gambino. Pour ce dernier, oui il avait bien poignardé bien le restaurateur, mais c'était de la légitime défense. Battista Geritano qui avait été immédiatement arrêté au moment des faits, n'avait finalement pas été inquiété par la suite. En effet, Mark Iacono,le restaurateur, qui pourtant avait été gravement blessé à la gorge, au dos et aux épaules, avait refusé de parler devant un grand jury. Les accusations contre l'associé de la famille Gambino furent donc abandonnées. Mais cette fois-ci, Battista Geritano était accusé d'avoir poignardé en Mai 2012 un individu a l'intérieur d'un bar à Bay Ridge à New-York et le problème pour lui et que toute la scène fut filmée par des caméras de sécurité. L'Associé de la famille Gambino, avait poignardé à deux reprises une personne du nom de Nunzio Fusco à l'estomac avant de le taillader au niveau de l'épaule. Pendant le procès, les procureurs ont montré la vidéo de Battista Geritano en train d'agresser l'individu avec une lame de couteau. Mais il avait aussi le témoignage d'un agent du FBI, qui déclara, que Battista Geritano était soupçonné d'avoir participé dans au moins quatre assassinats liés à la Cosa Nostra. Avec toutes ces preuves, il fallut moins d'une heure au jury du tribunal de Brooklyn pour déclarer coupable Battista Geritano de toutes les charges retenues contre lui. En raison de son casier judiciaire, l'Associé de la famille Gambino risque de 25 ans à la prison à vie. Le verdict sera rendu le 06 décembre prochain, en attendant Battista Geritano est incarcéré sans possibilité de liberté sous caution.

Lire la suite

L'ANCIEN AVOCAT DE JOHN GOTTI ARRETE POUR AGRESSION

14 Novembre 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Divers

L'ANCIEN AVOCAT DE JOHN GOTTI ARRETE POUR AGRESSION

Bruce Cutler (à gauche sur la photo) est un célèbre avocat de New-York. Sa spécialité?, défendre les membres de la Mafia Italo-Américaine. Il est devenu populaire au début des années 1980, pour avoir défendu et fait acquitté à plusieurs reprises John Gotti (Cf : John Gotti - Le Don en Tefflon). Pendant les procès, ce dernier se faisait remarqué par son attitude extravagante mais aussi, pour sa facilité à insulter les témoins du gouvernement. A chaque apparition, Bruce Cutler faisait le spectacle. En 1986, John Gotti fut inculpé par le procureur général, Diane Giacalone, de plusieurs accusations pouvant l’amener à terminer sa vie derrière les barreaux. Pendant son réquisitoire final, il avait jeté le dossier d'accusation des procureurs en traitant celui-ci de "puant" et le jeta directement à la poubelle. Pour certains agents du FBI, qui suivaient des membres de la Cosa Nostra en permanence, Bruce Cultler se comportait comme un vrai "Gangster". Il était tellement en admiration envers ses clients, qu'il copiait leur façon de s'habiller et d'après eux, il n'aurait voulu qu'une seule chose, être un "membre initié" de la Cosa Nostra. En début de semaine, Bruce Cutler fut arrêté par la police de New-York pour une agression qui aurait eu lieu dans le restaurant dénommé "Porter House" à Columbus Circle. D'après plusieurs témoins, l'avocat qui est âgé aujourd'hui de 65 ans, mangeait avec un groupe d'amis, quand il demanda à la victime supposée, qui était accompagné de deux jeunes femmes, de se calmer, car ce dernier avait un comportement déplacé. Quand ce dernier refusa d'obéir à Bruce Cutler, celui-ci se leva de sa table et le frappa au visage. Son avocat, Tim Parlatore, essaya d'expliquer tant bien que mal le comportement de son ami et désormais client. : "Bruce a toujours eu un caractère très fort. C'est quelqu'un de la vieille école qui croit énormément au respect. Il a été énervé qu'on puisse se comporter de façon irrespectueuse dans un si bon restaurant". Menotté, Bruce Cutler fut amené dans un commissariat de police à Midtown North Precinct, puis libéré plus tard dans la soirée. D'après son avocat, l'individu en question, savait qui était Bruce Cutler et il aurait porté plainte, car il se sentait humilié d'avoir été frappé par quelqu'un qui aurait pu être son "grand-père" : "Je pense que ce jeune homme a été atteint dans son égo." déclara une nouvelle fois son avocat. Récemment, il avait défendu le célèbre producteur de musique, Phil Spector, pour des accusation de meurtre. Mais après des mois de procès, ce dernier fut reconnu coupable et condamné à 19 ans de prison.

Lire la suite

LE PROCÈS DE L'ANCIEN UNDERBOSS DE LA FAMILLE COLOMBO VA COMMENCER

12 Novembre 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Colombo

LE PROCÈS DE L'ANCIEN UNDERBOSS DE LA FAMILLE COLOMBO VA COMMENCER

Joel "Joe Waverly" Cacace (voir photo) fut l'Underboss de la famille Colombo dans les années 1990. De 2000 à 2003, ce dernier occupa le rôle d'Acting Boss jusqu’à son arrestation pour plusieurs meurtres. Après avoir accepté de plaider coupable, il fut condamné à près de 20 ans de prison dans un pénitencier fédéral. Réputé "extrêmement dangereux" par le gouvernement, il fut incarcéré dans la prison la plus dure des États-Unis, à Supermax dans le Colorado. En 2008, alors qu'il était en prison, la justice Américaine l'accusa d'avoir commandité le meurtre d'un officier de police à New-York en 1997, dénommé, Ralph Dols. Selon la justice, Joel Cacace avait voulu le tuer pour une seule raison, ce dernier sortait avec son ex-femme. De plus, le mafieux n'acceptait pas que cette dernière puisse sortir avec un individu "d'origine Hispanique". La population de New-York fut choqué par l'assassinat d'un agent de police et le procureur général Eric Holder avait demandé à ce que Joel Cacace soit condamné à mort s'il était reconnu coupable de ce meurtre. Mais les témoins qui devaient témoigner à son procès, des anciens membres de la famille Colombo, ne furent pas jugés très convainquant par la justice Américaine. Dino Calabro par exemple, un ancien Capitaine de la famille mafieuse, qui avait décidé de collaborer avec la justice pour éviter la prison à vie, n'avait pas convaincu les jurés lors du procès contre Thomas Geoli, l'ancien Acting Boss de la famille Colombo de 2003 à 2008 (Cf : Thomas Geoli bientôt libéré). Son témoignage ne fut pas jugé très crédible, car ce dernier avait un passé de tueur à gages. Face à cette situation, le procureur général revint sur sa décision en demandant à ce qu'on ne réclame plus la peine de mort pour Joel Cacace (Cf : Le gouvernement ne demandera pas la peine de mort pour Joel Cacace). Mais désormais, la justice Américaine avait peur d'une chose, que ce dernier puisse menacer le jury et avait demandé au juge fédéral de faire la sélection des jurés à huit clos (Cf : L'Ancien Acting Boss de la famille Colombo promet au juge de ne pas menacer les jurés lors de son procès). Aujourd'hui âgé de 72 ans, Joel Cacace va se présenter en début de semaine devant un tribunal fédéral de New-York. En le regardant de plus près, personne ne s’imaginerait que ce dernier est un membre craint et respecté de la famille Colombo. Mais pour les procureurs, Joel Cacace est un gangster meurtrier qui a enfreint à plusieurs reprises une des règles de la Cosa Nostra aux Etats-Unis, ne pas tuer des procureurs ou des policiers. Joel Cacace, qui devrait sortir de prison en 2020, est arrivé à la moitié de sa peine, mais la justice Américaine veut que ce dernier termine sa vie derrière les barreaux : "Joel Cacace est meurtrier de sang-froid" déclara le procureur fédéral en charge du dossier. Pendant la sélection du jury la semaine dernière, l'avocat de Joel Cacace, Susan Kellman à demandé aux jurés de "garder un esprit ouvert" face aux charges retenues contre son client. Ce dernier qui marchait avec une canne, déclara qu'il avait de nombreux problèmes de santé. Les procureurs vont appeler à la barre Joseph Competiello et Dino Calabro. les deux meurtriers de Ralph Dolls dans cette affaire. Ces derniers avaient déclaré lors du procès contre Thomas Geoli, qu'au moment de l'assassinat, ils n'étaient pas au courant que Ralph Dolls était un officier de police.

Lire la suite

LE PROCÈS CONTRE LA MAFIA DE PHILADELPHIE A DÉBUTÉ

11 Novembre 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Philadelphie

LE PROCÈS CONTRE LA MAFIA DE PHILADELPHIE A DÉBUTÉ

Voila la suite d'un procès qui avait débuté en fin d'année 2012 et qui s'était soldé par un revers pour la justice Américaine (Cf : La famille de Philadelphie va être rejugée). Cette fois-ci, les procureurs en charge du dossier contre la famille de Philadelphie, n'espèrent qu'une seule chose, faire condamner définitivement Joseph "Uncle Joe" Ligambi (voir photo), le Boss présumé de la famille mafieuse (Cf : Le Boss de la Mafia à Philadelphie veut rentrer chez lui) et son neveu, qui même incarcéré depuis plus de 10 ans, continue à être la Consigliere en exercice de la famille (Cf : Le Consigliere de la famille de Philadelphie fustige le gouvernement). Aujourd'hui, les procureurs vont essayer de convaincre un jury composé de 10 femmes et deux hommes, du délit de racket auxquels les deux mafieux sont aujourd'hui accusés. Le procureur fédéral, Frank Labor commença son son discours en déclarant : "Joe Ligambi.... Notre Boss, c'est ainsi qu'il a été présenté lors d'une réunion avec des membres de la Cosa Nostra dans le New-Jersey en 2010". Le procès risque de durer plusieurs semaines, les procureurs vont faire écouter des centaines d'enregistrements entre des membres de la famille de Philadelphie. Présenter les résultats des quarantaines de perquisitions qui avait eu lieu en 2011 et surtout, le témoignage des anciens membres de la famille qui avaient décidé de collaborer avec la justice. Tout cela dans un seul but, démontrer que Joseph Ligambi et George Borgesi avaient supervisé pendant des années la famille de la Cosa Nostra à Philadelphie et qu'ils avaient gagné de l'argent grâce à la peur et l'intimidation. Puis ce fut au tour de Edwin Jacobs Jr, l'avocat de Joseph Ligambi de déclarer : "Cette affaire, est une enquête gouvernementale qui dura pendant plus de 13 ans et qui fut soldé par des acquittements lors du dernier procès. Ils (les procureurs) ont essayé de faire venir d'autre témoins, pour justifier tout l'argent dépensés pour ce nouveau procès". Puis il revint un instant sur ces "perquisitions" qui furent menées en 2011 par le FBI. Selon lui, celles-ci n'avaient rien donné et que la moitié des enregistrements obtenus par la justice Américaine étaient défaillants. Sur les anciens membres de la Mafia qui étaient devenus des repentis, il accusa le gouvernement d'avoir payé des milliers de dollars sur le dos du contribuable pour "protéger" des assassins, des voleurs et des menteurs qui vont venir témoigner lors de ce procès. L'avocat de George Borgesi, Christopher Warren, se joint à l'attaque lancé par l'avocat de Joseph Ligambi en déclarant que le seul nouveau témoin attendu dans ce procès était Anthony Aponick, un ancien Associé de la famille Bonanno qui avait partagé la même cellule que le Consigliere de la famille de Philadelphie (Cf : Un ancien Associé de la famille Bonanno va témoigner au procès contre la famille de Philadelphie). Il dénigra le gouvernement par la même occasion d'avoir harcelé la famille de George Borgesi. Déclarant que ce dernier était sous constante surveillance et qu'il n'a pu commettre le moindre crime de sa cellule. Il déclara aussi, qu'un procureur fédéral de Philadelphie s'était déplacé jusqu’à à New-York pour convaincre un juge de le libérer de prison pour sa coopération avec la justice Américaine. En effet, Anthony Aponick était incarcéré après plusieurs braquages de banque. La famille de George Borgesi qui assiste au procès est furieux. Son frère, Anthony Borgesi visiblement très énerve déclara : "La chasse aux sorcières mené par la justice pour faire condamner mon frère est tout simplement ridicule".

Lire la suite

UN ASSOCIE DE LA FAMILLE GENOVESE ADMET AVOIR MENTI A LA JUSTICE

10 Novembre 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Genovese

UN ASSOCIE DE LA FAMILLE GENOVESE ADMET AVOIR MENTI A LA JUSTICE

Stefano Mazzola, est un ancien officier de police, qui une fois sa carrière terminée, était devenu un Associé de la famille Genovese. Pour les autorités, ce dernier est un homme violent, n'hésitant pas une seule seconde d'utiliser la violence pour arriver à ses fins. En 1999, il avait été condamné à plus de 12 ans de prison pour avoir agressé et poignardé à plusieurs reprises un individu qui lui devait près de 80000 dollars. A sa sortie de prison, Stefano Mazzola ne fut pas pas calmé pour autant. Il retourna dans la rue et continua à travailler pour la famille Genovese. Ce dernier savait qu'il ne deviendrait jamais un membre initié de cette famille mafieuse. En effet, la Cosa Nostra n'intronise pas des personnes ayant travaillé par le passé dans les forces de police ou dans les services pénitentiaires. En 2011, il fut enregistré par le FBI en train de menacer au téléphone un "débiteur" qui lui devait près de 30000 dollars. Dans cet enregistrement, l'Associé de la famille Genovese n'hésita pas une seule seconde à menacer de mort la personne: "Écoute ce que je vais te faire. Parce que ce n'est pas grave pour moi s'il faut attendre 10 ans pour récupérer mon argent. Tu ne me connais pas. Je vais t'ouvrir la tête comme si on ouvrait un melon". Libéré sous caution, Stefano Mazzola, qui est aujourd'hui âgé de 69 ans était en début de semaine, devant un tribunal fédéral du New-Jersey. Il avoua devant le juge Michael Shipp, qu'il avait effectué des fausses déclarations aux impôts mais aussi avoir falsifié des documents dans un seul but, obtenir un prêt pour sa nouvelle maison. Avant de plaider coupable, Stefano Mazzola avait affirmé devant le tribunal, qu'il était employé comme salarié pendant plus de 13 ans dans l'entreprise IRM et qu'il gagnait près de 12000 dollars par an. Mais l'Associé de la famille Genovese mentait ouvertement à la justice, car pendant toutes ces années, ce dernier était incarcéré dans une prison d’État. En acceptant de plaider coupable, Stefano Mazzola évite une condamnation pour menace de mort et d'obstruction à la justice mais accepta en contrepartie de purger au maximum 30 mois dans une prison fédérale. Dès son arrestation en 2011, Stefano Mazzola risquait une peine maximale de 20 ans de prison.

Lire la suite

UN ANCIEN ASSOCIE DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE OUVRE UN RESTAURANT

9 Novembre 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Philadelphie

UN ANCIEN ASSOCIE DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE OUVRE UN RESTAURANT

Quand il était en procès en 2001 pour racket, Angelo Lutz avait nié l'existence de la Cosa Nostra. En première instance, l'ancien associé de la famille de Philadelphie avait été condamné à 9 ans de prison et 15000 dollars d'amende pour racket. En appel, sa peine avait été réduite à 8 ans. A sa sortie, il utilisa son passé dans le crime organisé, pour ouvrir un restaurant dénommé "The Kitchen Consigliere". A l'intérieur, des photos du film "The Godfather" côtoient, des affiches de l'ancien Parrain de la famille Gambino, John Gotti (CF : John Gotti - Le Don en Teflon). Certains soirs, Angelo Lutz offre même à ses clients un menu spécial nommé le "Joey"s Porks Shop" en rapport avec l'ancien Boss de la famille de Philadelphie, Joseph "Skinny Joey" Merlino (CF : Joey Merlino veut se retirer de la Mafia). "Les efforts que j'ai pu consacrer dans ma vie dans le crime organisé, j'essaye désormais de le faire dans une entreprise légitime. Si j'avais fais ça il y a vingt ans, je serais millionnaire aujourd'hui" déclara t'il. Mais Il expliqua qu'a sa sortie de prison en 2008, il était en très mauvaise santé sans aucune ressource. Trouver un emploi, n'était pas évident : "Quand vous faites un séjour en prison, vous êtes marqués à vie, c'est comme une empreinte indélébile". Il voulait ouvrir depuis longtemps un restaurant avec l'aide de sa mère, mais en 2008, la crise financière faisait rage, et il était beaucoup plus difficile d'obtenir un prêt. Il décida alors de racheter un ancien emplacement ou était implanté un restaurant de Hot Dog. Pour cela, la banque lui accorda un prêt à 91000 dollars, avec un taux d’intérêt avoisinant les 15,9 pour cent : "Le taux était aussi élevé que celui d'un usurier" déclara t'il. Au départ, son petit restaurant n'avait que 11 places. Aujourd'hui, grâce à sa réputation, il a du déménagé pour ouvrir dans un nouveau bâtiment, pouvant accueillir près de 96 personnes. Mais pour faire déménager son restaurant, il fallait beaucoup d'argent. Il leva alors des fonds grâce à un site spécialisé dénommé "Indiegogo". Ce site, permet à des individus de financer les projets d'une personne en donnant de l'argent via une plateforme. En même pas un mois, plus de 37000 dollars furent récoltés. Aujourd'hui, Angelo Lutz peut profiter pleinement de sa nouvelle vie. Son restaurant emploi désormais 12 personnes et il vient d'ouvrir il y a quelques semaines un nouveau café en plein centre de Philadelphie : "Avant, j'étais un gangster, maintenant je suis un homme d'affaires" déclara t'il, sourire aux lèvres.

Lire la suite

LE CONSIGLIERE DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE FUSTIGE LE GOUVERNEMENT

7 Novembre 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Philadelphie

LE CONSIGLIERE DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE FUSTIGE LE GOUVERNEMENT

En 2000, George Borgesi (voir photo) avait 36 ans, quand il commença à purger une peine de plus de 10 ans de prison dans un pénitencier fédéral pour racket. En 2011, ce dernier, qui occupait toujours le poste de Consigliere de la famille de Philadelphie, devait sortir de prison. Malheureusement pour lui, quelques mois avant sa libération, le 23 Mai 2011, le FBI arrêta la hiérarchie de la famille mafieuse et il fut de nouveau inculpé par la justice Américaine de racket. En attendant son procès, le jugé fédéral Eduardo Robreno refusa de libérer sous caution, prétextant que George Borgesi était une menace pour la société. Le procès débuta début en Septembre 2012 et dura plusieurs semaines pour aboutir à un verdict assez mitigé pour l'équipe de procureur. George Borgesi fut déclaré non-coupable de 13 des 14 chefs d'inculpations ou il était impliqué. Après ce verdict, ses avocats s’empressèrent de demander à ce que leur client soit libéré, en attendant que la justice Américaine fasse appel. Nouveau refus et là, le Consigliere de la famille de Philadelphie qui était déjà très énervé pendant le procès de voir ses anciens "associés" collaborer avec la justice, explosa (Cf : Goerge Borgesi insulte un procureur). Finalement, le deuxième procès devrait bientôt s'ouvrir d'ici quelques jours (Cf : la famille de Philadelphie va être rejugée), mais la rancune qu'a George Borgesi envers les procureurs fédéraux est toujours aussi importante. Aujourd'hui ce dernier, est âgé d'une cinquantaine d'années. Il se trouve plus dans une prison fédérale dans l’État de Virginie, mais dans un autre pénitencier, se trouvant dans l’État de la Caroline du Nord. Ces changements de prison pour des membres de la Cosa Nostra, sont pour les services pénitentiaires "obligatoire" pour casser les habitudes des détenus, surtout pour des membres occupant des "postes" importants, dans une famille mafieuse : "Il n'est plus la même personne depuis qu'il est entré en prison, cela me brise le cœur. C'est une vendetta." déclara la mère de George Borgesi, Manny Borgesi. En l’empêchant, d'après ses proches, de retrouver la liberté, il font de "Georgie Boy" comme il est surnommé par ses amis, un homme très en colère. Il ressent beaucoup de "haine" envers les procureurs qui l'ont empêché de sortir de prison, après avoir été déclaré non-coupable de plusieurs chefs d'inculpations en Février dernier. Pourtant, d'après son avocat, le Bureau Fédéral des Prisons avait mis un avis "favorable" sur sa libération. Sa famille pensait qu'il allait enfin rentrer à la maison. Mais au lieu de cela, George Borgesi est toujours incarcéré. "Il est furieux" déclara un membre de sa famille. Au cours d'une conversation téléphonique avec son frère cette semaine, il s'en était pris verbalement à plusieurs agents du FBI et à certains procureurs. Il expliqua que la justice s'acharner sur sa vie. D'ailleurs, d'après un membre de sa famille, il y avait beaucoup plus d'insultes dans la conversation avec son frère que de réelles paroles. "C'est une blague", déclara Anthony Borgesi. "C'est une blague, oui. Mais je suis toujours ici" déclara George Borgesi. Dans une interview donnée cette semaine à un journal de Philadelphie, Manny et Anthony Borgesi, accuse le gouvernement d'harceler leur "famille". Ils disent que George Borgesi a été jeté en cellule d'isolement et privé de soins médicaux. "Je veux que les gens voient ce qu'ils font à mon frère. C'est dégoutant" déclara Anthony Borgesi. Il raconta aussi une anecdote dans laquelle, des agents du FBI se moquaient de son propre frère pendant le procès, en disant que le juge fédéral Eduardo Robreno était "leur juge" et que Gorge Borgesi ne pourra jamais profiter de son mariage, car il sera trop vieux quand il sortira de prison. Dans une récente lettre de près de vingt pages George Borgesi, accuse le FBI d'avoir intimider sa famille, ses amis et des individus qui ne voulaient pas coopérer avec le gouvernement : "Les gens ont peur car le FBI dit n'importe quoi. Ils vont dans l'entreprise d'une personne et le menace de fraude fiscale ou de trafic d'alcool s'il ne coopère pas. Ils menacent aussi des personnes qui sont incarcérées. Avec cet insigne, certains agents pensent qu'ils sont au dessus de tous le monde" écrivit George Borgesi. Le nouveau procès du Consigliere de la famille de Philadelphie et de son oncle, Parrain cette même famille, Joseph "Uncle Joe" Ligambi (Cf : Le Boss de la Mafia de Philadelphie veut rentrer chez lui) pourrait durer jusqu'à Noël. Outre Pete "The Crumb" Caprio un ancien tueur à gage de la Mafia qui va témoigner lors du procès, les procureurs vont aussi faire appel à Louis "Bent Finger Lou" Monacello, un ancien Soldat de la famille qui avait repris les opérations George Borgesi une fois ce dernier incarcéré et un Associé de la famille Bonanno, Anthony Aponick (Cf : Un ancien Associé de la famille Bonanno va témoigner dans le procès contre la famille de Philadelphie). De sa cellule de prison, George Borgesi déclara que ce dernier était un "héroïnomane", que le gouvernement était "désespéré" pour faire appel à lui. Un autre témoin, Louis Monacello qui avait admis avoir ouvert le crâne d'un individu avec une batte de baseball, a touché près de 25000 dollars du gouvernement pour démanger lui et sa famille dans un autre État. Interrogé sur son surnom "Bent Finger Lou", Anthony Borgesi avait déclaré qu'il avait reçu ce pseudonyme après avoir eu le tendon de son doigt coupé avec une bouteille en verre. Pendant le procès, George Borgesi le surnommait en rigolant “Rat Finger Lou” ou encore “Fuck Finger Lou"

Lire la suite

INITIATION DANS LA FAMILLE PATRIARCA

5 Novembre 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Patriarca

INITIATION DANS LA FAMILLE PATRIARCA

La famille Patriarca est une famille de la Cosa Nostra basée dans deux États. Une faction se trouvant dans providence dans l’État du Rhode Island et une autre à Boston dans le Massachusetts. Depuis sa création, il y a toujours eu des relations très tendues entre les deux clans, même, si ces derniers appartiennent à la même famille. En 1984, le Boss de la famille Raymond Patriarca Sr (voir photo) décède d'une crise cardiaque mettant fin à près de 30 ans de règne au sein de la famille mafieuse. Son fils, Raymond J. "Junior" Patriarca, le remplaça tout naturellement et devient le nouveau Parrain. Mais ce dernier, n'avait pas le même charisme que son père et il n'était pas aussi respecté. La plupart des membres de la famille Patriarca le critiquaient, car ce dernier s'appuyait énormément sur la famille Gambino à New-York pour résoudre ses problèmes dans sa propre famille. Chose qui pour eux était inconcevable pour un Boss de la Cosa Nostra En 1989, pour essayer d’atténuer les tensions qui avaient ressurgi entre la faction de Boston et celle de Providence, Raymond Patriarca Jr décida d'introniser des nouveaux membres. La cérémonie devait se dérouler dans la maison de la sœur de Vincent Federico, un soldat de la famille, au 34 St. Guild, Medford dans le Massachusetts. Mais ce que les mafieux ignoraient, est que le FBI, avait depuis quelques temps comme informateur, Angelo "Sonny" Mercurio, le chauffeur du Parrain de la famille. Ce dernier déclara qu'une cérémonie allait voir lieux et se proposa de tout enregistrer. Ce jour là, Gaetano J. Milano et Louis R. Failla deux membres de la famille étaient déjà présents. Ces derniers étaient arrivés dans une Lincoln Noire, après avoir laissé leur voiture quelques kilomètres plus loin, pour échapper au FBI. Puis arriva Raymond Patriarca Jr et son chauffeur. Ils furent accueillis par son Consigliere Joseph "JR" Russo qui déclara : "Vous avez l'air en forme Ray". Quand tout le monde furent réunis, Raymond Patriarca Jr lança la cérémonie :

- "Nous sommes tous ici pour ajouter des nouveaux membres dans notre famille"

Biagio "Benny" Digiacomo un capitaine de la famille Patriarca, qui fut initié à Cosa Nostra en Sicile et aux États-Unis continua l'intronisation.

- (S'adressant au futur initié) Nous allons encore vous baptisé. Vous l'avez été quand vous étiez enfant, vos parents ont effectué cette démarche. Maintenant, c'est à nous de le faire". Il continua : "Il y a deux cents ans, il y avait beaucoup de violence en Sicile. Jusqu'a ce que certaines personnes, des individus très respectés se sont réunirent pour créer une organisation, pour faire de bonne chose". Après quelques applaudissements, l'initiation commença.

- "«Dans onore della Famiglia La Famiglia e 'aperta (En l'honneur de la famille, la famille est ouvert"). Puis il divulgua le serment.

Il fit répéter ces phrases aux futurs initiés :

- "«Je ... veux entrer dans cette organisation pour protéger ma famille et protéger tous mes amis. Je jure de ne pas divulguer ce secret et d'obéir, avec amour et avec omerta".

Un "cumpare" , un soldat de la famille est désigné pour aider à la combustion de la carte saine. Biagio Digiacomo mis la carte dans les mains du futur initié. Du sang est prélevé et coule sur la carte orné d'un saint. Il déclara :

- "En brulant ce saint, mon âme brule. J'entre vivant dans cette organisation et j'en sors mort"

- "C'est la Mafia. Nous sommes réunis pour déclarer cette chose "Cosa Nostra"

Une fois l'initiation terminée, il ne restait plus qu'aux nouveaux membres (Vincent Federico, Robert DeLucas, Carmen Tortora et Richard Floramo) à attribué à chacun d'entre eux un "Capitaine" qui les suivra dans la vie de tous les jours.

Après la cérémonie, Raymond Patriarca expliqua la situation de la Cosa Nostra aux Etats-Unis. Joseph "JR" Russo le Consigliere commença :

- Russo : -"Toutes les familles sont liées aux États-Unis"

- Patriarca : "Partout dans le monde"

- Russo : "Nous sommes comme des cousins. Mais chaque famille garde pour eux leurs affaires. A New-York, il y a cinq familles. Chicago dispose aussi de sa propre famille."

- Patriarca : "Puis en dehors de tout ça, il y a quatre ou cinq autres familles. A chaque opportunité que cela soit légal ou illégal vous devez nous en parler. Vous devez faire des affaires avec les membres de cette famille avant vos amis".

Biagio Digiacomo rajouta une chose : "Avant quand on se voyait, on avait pris l'habitude de s'embrasser. Maintenant on ne le fait plus en public, car ça attire l'attention". Avant de conclure : "L'onore della Famiglia ritorna Chiusa (L'honneur de la famille est maintenant fermé). Seul un fantôme et Dieu peut savoir ce qui s'est passé aujourd'hui"

Lire la suite

UNE FAMILLE DE LA COSA NOSTRA DISPARAIT

3 Novembre 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Kansas

UNE FAMILLE DE LA COSA NOSTRA DISPARAIT

D'après la police locale, la famille de Kansas City est entrain de disparaitre. L'époque ou cette dernière contrôlait la plupart des casinos de Las Vegas avec l'aide de la Outfit de Chicago est maintenant terminée. La famille mafieuse qui ne comptait plus qu'une vingtaine de membres au début des années 1990 était dirigée par Anthony "Tony Ripe" Civella (voir photo). En 2006, le Parrain décéda brusquement d'une crise cardiaque sur un terrain de golf en Arizona. Pour le remplacer, John "Johnny Joe" Sciortino fut nommé Boss de la famille. Mais cette dernière ne ressemblait plus à grand chose et était presque inactive d'après le FBI. En 2010, outre John Sciortino qui était le nouveau Parrain de l'organisation criminelle, Peter "Las Vegas Pete" Simone était son Underboss. Les Capitaines William "Little Willie" Cammasino Jr et Vincent "Vince" Civella, géraient à eux deux un peu moins d'une quinzaine de Soldats, dont la plupart, en raison de leur age avancé, étaient en semi-retraite. Le 15 Janvier 2012, certains des membres restants de la famille de Kansas City se réunirent dans un restaurant Italien dénommé le "Garozzo's Restaurant". Cet enregistrement fut possible grâce à la surveillance accrue de Peter Simone. En effet, depuis sa sortie d'une prison fédérale en 2000, la police gardait toujours un œil sur ses activités illégales. Pendant l'enregistrement, le "Organisez Crime Unit Of The Kansas City" fut surpris d'entendre que les membres présents dans le restaurant, avaient décidé de démissionner et d'arrêter pour de bon le fonctionnement de la famille. Un mois après cette rencontre, le fils de l'ancien Parrain de la famille, Nicholas A. Civella fut arrêté pour possession de méthamphétamine et d’une arme 9 mm (Cf : Le Fils de l'ancien Boss de Kansas City arrêté). Même si d'après le FBI, ce dernier ne fut jamais initié, des spécialistes se posent certaines questions sur la disparition supposée de la famille mafieuse. Pour eux, cette dernière n'est peut être plus aussi bien structurée, mais elle n'a pas disparu. La semaine dernière, après son arrestation un an et demi plus tôt, Nicholas A. Civella fut condamné à une peine de 21 mois de prison dans un pénitencier fédéral.

Lire la suite

UN ASSOCIE DE LA FAMILLE GAMBINO CONDAMNE A 36 MOIS DE PRISON

1 Novembre 2013 , Rédigé par Xav + A.S Publié dans #Gambino

UN ASSOCIE DE LA FAMILLE GAMBINO CONDAMNE A 36 MOIS DE PRISON

Après la condamnation de Dean "The Kid" DePreta à 71 mois de prison la semaine dernière (Cf : Un Soldat de la famille Gambino condamné à 71 mois de prison), il ne restait plus qu'a son associé et bras droit, Richard Uva de recevoir son verdict (Cf : Un Associé de la famille Gambino plaide coupable), après avoir décidé de plaider coupable en Août dernier. Devant un tribunal fédéral du Connecticut, Richard Uva fut condamné à 36 mois de prison dans un pénitencier fédéral, qui sera suivi une fois libéré, de 3 ans de mise à l'épreuve. L'Associé de la famille Gambno accepta aussi par la même occasion de renoncer à près de 250 000 dollars en liquide, récupéré lors de son arrestation en 2011. Après avoir accepter de plaider coupable , Richard Uva avait avoué récolter les "hommages" pour la famille Gambino, aux différents bookmakers du Connecticut. Une partie des bénéfices étaient envoyés directement aux responsables de la famille mafieuse à New-York. L'opération menée par le FBI en 2011, avait permis d'arrêter une vingtaines de membres et associés de la famille Gambino basée dans l'Etat du Connecticut. L'équipe dirigée par le Dean DePreta récoltait de l'argent principalement grâce aux paris sportifs. D'après la justice Américaine, le Soldat de la famille Gambino avait récupéré près de 1,7 millions de dollars entre Octobre 2010 et Juin 2011. Le procureur fédéral, Hal Chen, en charge de cette affaire, déclara que Dean DePreta était "le chef" de la famille Gambino dans l’État du Connecticut. Il avait remplacé selon le FBI, Anthony "The Genius" Megale, l'ancien Underboss de la famille Gambino, qui gérait les affaires quotidiennes de la famille mafieuse dans cet État, avant son arrestation en 2004 pour extorsion. Condamné à 11 ans de prison, ce dernier sera libérable de la prison fédérale d'Allenwood en Pennsylvanie en décembre 2014.

Lire la suite
<< < 1 2