Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

DEUX MEMBRES DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE ATTENDENT LEUR VERDICT

17 Juillet 2013, 09:17am

Publié par Xav + A.S

DEUX MEMBRES DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE ATTENDENT LEUR VERDICT

Après la condamnation de l'Underboss de la famille de Philadelphie, Joseph "Mousie" Massimino à 16 ans de prison (Voir Article : L'Underboss de la famille de Philadelphie condamné à 16 ans de prion) et de la condamnation d'un associé de la famille mafieuse, Gary Battaglini, à 8 ans de prison. Le juge fédéral Eduardo Robreno, s’apprête de nouveau à rendre son verdict pour deux membres de la Mafia, le capitaine Anthony Staino (A gauche sur la photo) et le soldat Damion Canalichio. Ce dernier avait été reconnu coupable de racket, alors qu'Anthony Staino avait été reconnu coupable d'extorsion. Ce dernier plaida coupable quelques temps après sur une accusation de complot ou le jury était restait indécis. Les avocats des deux mafieux avaient déposé très récemment une requête au juge fédéral demandant à celui-ci de ne pas prendre en compte le rapport final de l'équipe de procureur, qui demandait à ce que les deux membres de la Cosa Nostra soient condamnés à de longue peine de prison. Damion Canalichio un soldat de la famille Philadelphie, avait déjà été condamné deux fois dans le passé pour trafic de drogue. Dans des enregistrements du FBI, ce dernier se vantait d'être un "tueur" pour la famille mafieuse. Les procureurs ont demandé au juge de condamner Damion Canalichio à une peine allant de 17 à 21 ans de prison dans un pénitencier fédéral. Pour Anthony Staino, un capitaine de la famille de Philadelphie, très proche du Boss en exercice Joseph "Uncle Joe" Ligambi, les procureurs ont demandé à ce que le juge fédéral Eduardo Robreno condamne ce dernier à une peine de 10 années derrière les barreaux. Contrairement aux autres accusés, Anthony Staino a un casier judiciaire vierge. Mais le FBI l'avait enregistré à plusieurs reprises en train de se vanter d'être une personnalité importante dans la famille de Philadelphie. Anthony Staino et Damion Canalichio sont tous les deux susceptibles de recevoir de lourde peine de prison. Ce dernier a déjà effectué 2 ans et demi de prison depuis son arrestation en Mai 2011, alors qu'Anthony Staino est incarcéré seulement depuis sa condamnation en Février 2013. Margaret Grasso l'avocat commis d'office de Damion Canalichio essaya de montrer ce dernier comme un bon père de famille, un mari aimant et père de trois jeunes filles. Dans son compte-rendu final, elle stipula que son client avait reçu énormément de lettres de soutien de la part de plusieurs amis.. D'après son avocat, Damion Canalichio à beaucoup appris depuis qu'il est emprisonné : "Il a pris conscience que sa famille était la chose la plus importante dans sa vie et que si le juge lui donnait une seconde chance et il arrêterait de commettre des crimes envers la société". Margaret Grasso ajouta que son client devait être condamné à une peine allant de 57 à 71 mois de prison au maximum au lieu des 20 ans de prison que réclament les procureurs. Elle demanda aussi l'indulgence au juge fédéral Eduardo Robreno pour l'enfance difficile qu'a pu avoir Damion Calalichio. Pour son avocat, ce dernier avait été élevé seul par sa mère alors que son père l'avait abandonné alors qu'il venait de naitre. Mais les procureurs sont beaucoup plus sceptiques par rapport aux propos de Margaret Grasso. Pour eux, Damion Calalichio est un membre initié de la Cosa Nostra, déjà condamné à plusieurs reprises pour trafic de drogue. Dans l'un des enregistrements, ce dernier se plaignait "d'un putain de junkie" qui causait des problèmes dans le club social de Martin Angelina un capitaine de la famille de Philadelphie. Pour les procureurs, cela était ironique, en sachant que Damion Calalichio vendait de la cocaïne pour le compte de la Cosa Nostra. Pour Anthony Staino, cela va être beaucoup plus compliqué de se justifier. Un agent du FBI l'avait enregistré, alors qu'il essayait de l'extorquer.. Son avocat, Gregory Pagano demanda au juge de prendre en compte que son client avait décidé de plaider coupable de toutes les accusations retenues contre lui et que de le condamner à 10 ans de prison serait très sévère. "Mon client a grandi dans le sud du New-Jersey et a suivi tout son cycle scolaire. Pendant sa scolarité, il a été plusieurs fois délégué de classe et il était capitaine de son équipe de football. Il a toujours était un travailleur acharné. Il a ouvert avec sa femme une entreprise de nettoyage en 2010 et il nettoyait personnellement les maisons de ses clients pour payer ses factures".

Lire la suite

L'UNDERBOSS DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE CONDAMNE A 16 ANS DE PRISON

16 Juillet 2013, 09:20am

Publié par Xav + A.S

L'UNDERBOSS DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE CONDAMNE A 16 ANS DE PRISON

Sa peine avait été repoussée à plusieurs reprises, mais le 11 Juillet, le juge fédéral Eduardo Robreno a décidé de condamner l'Underboss de la famille de Philadelphie, Joseph "Mousie" Massimino à 16 ans de prison pour racket. La salle d'audience était bondée. La famille et les amis de Joseph Massimino avaient fait le déplacement pour assister au verdict. L'audience dura près de deux heures, et lors de celle-ci, Joseph Massimino se lança dans un monologue : "Je ne suis pas l'Underboss de la famille de Philadelphie. Si le gouvernement Américain se préoccupait plus des problèmes de terrorisme, le World Trade Center serait toujours là et les personnes à Boston auraient toujours leurs bras et leurs jambes". (Voir article : Le FBI réduit ses effectifs pour la surveillance des familles de la Cosa Nostra) déclara Joseph Massimino. Mais le procureur fédéral déclara devant le tribunal que "Joseph Massimino est un délinquant professionnel" et que ses précédentes condamnations n'avaient pas fait changer les choses. "Assez, c'est assez maintenant. Chaque jour en prison permettra à Joseph Massimino de ne pas commettre de crimes dans notre société" déclara de nouveau le procureur en demandant au juge Eduardo Robreno de condamner l'accusé à une peine de 20 ans de prison. L'Underboss de la famille de Philadelphie qui était habillé d'une combinaison verte de prisonnier et de baskets blanches a montré peu d'émotion quand le juge fédéral le condamna à une peine allant de 12 à 16 ans de prison dans un pénitencier fédéral. "Une société civilisée ne peut tolérer ce genre d'agissements. Je vous ai vu interagir avec des personnes pendant le procès. Vous avez l'air d'être quelqu'un de sociable et d'agréable. Mais vous avez consacré votre vie au crime organisé" déclara le juge fédéral. A la sortie du tribunal, des proches de Joseph Massimino avaient déclaré devant la presse : "C'est un bon gars. Le gouvernement ne le connait pas, il a aidé énormément de gens. Il ne mérite pas ca". Joseph Massimino était déjà détenu depuis son arrestation en 2011. En conséquence, il a déjà purgé près de deux ans de sa peine. Selon une loi fédéral, les détenus doivent purger au minimum 85 % de leur peine. Avec les différentes réductions de peine pour bonne conduite, Joseph Massimino peut espérer sortir de prison dans 11 ans. Quelques semaines auparavant, l'avocat de la défense, Joseph Santaguida avait demandé au juge Eduardo Robreno de condamner son client à une peine maximale de 5 ans derrière les barreaux. Mais le passé criminel de Joseph Massimino à clairement joué en défaveur de ce dernier.

L'UNDERBOSS DE LA FAMILLE DE PHILADELPHIE CONDAMNE A 16 ANS DE PRISON

Il y a quelques jours, Joseph Massino, l'ancien Boss de la famille Bonanno, qui avait été déclaré coupable de plusieurs meurtres, mais qui avait décidé de collaborer avec la justice, venait d'être libéré de prison (Voir article : Joseph Massino va sortir de prison). Joseph Massimino avait depuis le début décidé de plaider non coupable et d'après plusieurs journalistes, si ce dernier avait décidé de coopérer avec la justice, il serait un homme libre actuellement. Après le verdict, Joseph Massimino se retourna vers sa famille et ses amis et déclara "Ne vous inquiétez pas" avant d'être emmené par les US-Marshalls hors de la salle d'audience, menottes aux poignets. Pendant l'audience, son humeur resta inchangée, il se comportait de la même façon que lors de son procès. Pendant les 3 mois de procès, Joseph Massimino s'était fait remarqué par ses pitreries. Il charriait l'équipe de procureur, en disant à ses amis mafieux, qu'il fallait "faire une grande fête" une fois qu'il serait acquitté. Il avait même demandé au procureur fédéral John Han de le raccompagner chez lui après le procès (Voir Article : Joseph Massimino va devoir encore attendre). Alors que sa famille et ses amis se moquaient de ses singeries (qui avaient lieu quand le jury n'était pas présent), l'équipe de procureur n’appréciait pas du tout son humour. John Han dans son réquisitoire final avait déclaré "Le comportement de Joseph Massimino dans le tribunal montre son opinion selon laquelle le droit est une blague. Pendant des années, il a essayé de se faire de l'argent en s'aidant de ses associés et de la réputation de la famille de Philadelphie qui a un gout prononcé pour la violence". les procureurs s'étaient aidés d'une lettre qu'avait écrit Joseph Massimino lors de son séjour en prison en 2005. Dans celle-ci, il demandait à un de ses associés de recouvrir une dette de près de 35 000$. "Je ne m’inquiète pas, s'il doit braquer une banque pour récupérer mon argent, il le fera. Ce fils de pute, il a intérêt de me rembourser. Il ne pourra pas se cacher éternellement". Dans cette même lettre, Joseph Massimino disait à son ami "Si tu m'écris, fais attention à ce que tu dis. Il vérifie toujours mon courrier". Joseph Massimino pensait que seul le courrier qu'il recevait était surveillé, pas ses lettres de menace.

Lire la suite

ARRESTATION DANS LA FAMILLE BONANNO

15 Juillet 2013, 19:10pm

Publié par Xav + A.S

ARRESTATION DANS LA FAMILLE BONANNO

Il y a quelques jours, le FBI a lancé une opération contre la famille Bonanno de New-York. Nicholas "Nicky The Mouth" Santora qui purge actuellement une peine de 24 mois de prison pour extorsion de fond (Voir article : La vie d'un Underboss de la Cosa Nostra n'est pas toujours facile), 2 capitaines Ernest Aiello (2ème sur la photo en partant de la gauche)et Vito Badamo (3ème sur la photo en partant de la gauche) ainsi que le soldat Anthony "Skinny" Santoro (1er sur la photo en partant de la gauche) et plusieurs associés furent arrêtés par le FBI pour divers crimes (extorsion de fonds, prêt usuraire, trafic de drogue et possession d'armes à feu). "Quel que soit le nom que l'on lui donne, la Mafia ou la Cosa Nostra est toujours active à New-York et a encore des liens très étroits avec les syndicats dans la construction. Tout le monde pense que la Cosa Nostra a disparu, qu'elle existe seulement dans la série "The Sopranos". Ce n'est pas la cas" déclara le procureur général Cyrus Vance Jr. L'enquête aura duré près de 2 ans. Les charges retenues contre les membres de la famille Bonanno sont :

- Extorsion et prêt usuraire :

Entre Mars 2010 et Janvier 2012, une personne a emprunté la somme de 15 000 dollars à la famille Bonanno, a travers trois prêts différents. Chacun des prêts avait un taux d'intêret de 200 pourcents. Lorsque la personne avait eu du mal à rembourser un de ses prêts, il a commencé à recevoir des mencaces physiques. Des documents concernant plusieurs personnes ayant effectué des prêts usuraires à la famille Bonanno, ont été retrouvé dans la maison de Nicolas Bernhard (4ème sur la photo en partant de la gauche). Ce dernier était devenu le président de la section locale 917 des Teamsters grâce à l'appui des Bonanno, depuis il a démissioné de son poste. Le FBI a identifié Nicolas Bernhard comme un associé de la famille mafieuse.

- Jeux d'argent :

La famille Bonanno avait lancé un site de paris sportifs basé au Cosa Rica. Différents parieurs misaient sur différentes compétitions (baseball, basketball, football, hockey...) En moins d'un an, près de 7 millions de dollars ont été misés sur le site internet et la famille Bonanno récupéra la totalité de l'argent.

- Trafic de drogue :

La famille Bonanno s'est fait énormément d'argent dans le trafic de marijuana et d'oxycodone. Ils ont également conspiré pour vendre près de 300 000 comprimés de Viagra et de Cialis, deux médicaments donnés seulement par ordonnance. La famille Bonanno vendait à 5 et 20 dollars le comprimé. Lors de la perquisition, près de 10 kilos de marijuana et deux douzaines de boites de comprimés de Viagra ont été récupérés dans la maison du soldat de la famille Bonanno, Anthony Santoro. Près de 8 kilos de marijuana et 500 pilules d'oxycodone ont été récupérés chez l'associé de la famille Bonanno, Dominick Siano. Ce dernier vendait de la drogue directement de chez lui ou à partir de sa voiture.

- Armes à feux :

Selon l'acte d'accusation, Nicolas Bernhard et Anthony Santoro parlaient souvent de leur passion pour les armes à feux et la volonté de les utiliser par exemple si un parieur ou un emprunteur avaient du mal à régler ses dettes. Près de 20 armes à feux ont été récupérés dans la maison de Nicolas Bernhard. Le FBI a aussi saisi près de 7 armes à feux dans la maison d'Anthony Santoro. Les numéros de séries des différentes armes avaient été retirés.

En arrivant au tribunal, les accusés étaient tous détendus. Les membres de la famille Bonanno rigolaient avec leur famille et leurs amis respectifs. Chacun d'entre eux plaidèrent non-coupables des charges retenues contre eux. Ces arrestations furent possible grâce à l’infiltration d'un agent du FBI qui s'était fait passé pour un parieur ayant perdu énormément d'argent à cause des paris sportifs Les membres initiés de la famille Bonanno avaient fait en sorte de ne parler qu'entre eux pour des sujets importants. En effet, ils se réunissaient souvent au "The Sunset Diner" à Brooklyn et "TheJackson Hole Diner" dans le Queens. Tout avait été mis en œuvre pour éviter que Nicholas Santora, un membre haut placé de la famille Bonanno ne soit impliqué dans cette affaire. Mais les enregistrements de l'agent du FBI permirent finalement à son arrestation.

Lire la suite

L'ANCIEN ACTING BOSS DE LA FAMILLE COLOMBO MENACÉ PAR UN AGENT DU FBI

14 Juillet 2013, 17:06pm

Publié par Xav + A.S

L'ANCIEN ACTING BOSS DE LA FAMILLE COLOMBO MENACÉ PAR UN AGENT DU FBI

De 2008 à 2009, Ralph DeLeo était devenu l'Acting Boss de la famille Colombo. Mais son règne fut de courte durée. En effet, en décembre 2009, il fut accusé de divers trafics et condamné le 23 novembre 2012 à 19 ans de prison dans un pénitencier fédéral. Sa peine avait été réduite car Ralph DeLeo avait accepté de plaider coupable de toutes les accusations retenues contre lui (Voir article : Ralph DeLeo gère la famille Colombo depuis Boston). Mais cette semaine, l'avocat de Ralph DeLeo a transmis à un tribunal fédéral de Somerville un courrier de son client. Dans celle-ci, Ralph DeLeo demande à un juge de rejeter son plaidoyer de culpabilité qu'il avait effectué avec la justice Américaine en Novembre 2012. Ce dernier prétend en effet, qu'une personne travaillant dans le tribunal avait imité sa signature et signé ses aveux à sa place. Incarcéré dans la prison fédérale de Butner en Caroline du Nord, Ralph DeLeo qui est aujourd'hui âgé de 70 ans ne pourrait pas sortir de prison avant Octobre 2025. En Novembre 2012, Ralph DeLeo avait décidé de plaider coupable pour des accusations de racket. La justice Américaine avait déclaré que ce dernier dirigeait la famille Colombo depuis Boston et que lui et ses associés étaient très actif dans le trafic de stupéfiant, dans l’extorsion et dans le prêt usuraire. Ralph DeLeo connait déjà parfaitement le milieu carcéral Américain. En effet, il a déjà passé plus de la moitié de sa vie en prison. En 1977, il avait été condamné à une peine de 25 ans pour vol à main armé. Pendant son incarcération, il en avait profité pour s'évader. Arrêté quelques mois plus tard par le FBI, il avoua être l'auteur du meurtre d'un médecin de campagne, Walter Bond qui avait été tué pendant la fuite de Ralph DeLeo en Octobre 1977. En 1991, alors qu'il était incarcéré pour ce meurtre, le gouverneur de l'Ohio, décida d'accorder sa clémence pour les crimes de Ralph DeLeo effectué dans son État. Il fut alors libéré de prison en 1997. Dans un courrier écrit de sa cellule, il prétend aussi avoir été menacé par un agent du FBI : "Je demande au tribunal de prendre en compte mon etat de santé et des menaces proférées par un agent du FBI qui m'avait certifié qu'il allait me faire tuer en prison". Le procureur fédéral Timothy E. Moran qui était en charge du dossier contre Ralph DeLeo déclara à la presse : "Je pense qu'en condamnant Ralph DeLeo à une peine de 19 ans de prison,le tribunal s'était rendu compte de la dangerosité de ce dernier envers la population. Pendant la perquisition de son appartement, un arsenal d'armes avait été retrouvé et je pense que son passé criminel parle pour lui".

Lire la suite

JOSEPH MASSINO VA SORTIR DE PRISON

13 Juillet 2013, 09:07am

Publié par Xav + A.S

JOSEPH MASSINO VA SORTIR DE PRISON

Quand Joseph Massino l'ancien Boss de la famille Bonanno avait commencé à témoigner devant la justice, il n'espérait qu'une chose "Voir la lumière au bout du tunnel". C'est chose faite, après plusieurs semaines d'attente (Voir article : Joseph Massino va bientôt sortir de prison), Joseph "Big Joey" Massino va finalement être un homme libre. Cette libération fut possible grâce à la collaboration de ce dernier dans différentes affaires contre la Mafia Italo-Américaine et en particulier contre la famille Bonanno. Joseph Massino qui était le Boss de la famille Bonanno de 1991 à 2004, avait décidé de coopérer avec la justice pour éviter une condamnation à mort pour plusieurs meurtres (Voir article Joe Massino "The Last Don). Joseph Massino qui pouvait avoir sa peine de prison à perpétuité confirmée par le juge fédéral Nicholas Garaufis, va finalement être libéré de son pénitencier et placé dans le programme de protection des témoins. Il sera surveillé en permanence par des agents du FBi et aura une nouvelle identité. Pendant ses années à la tête des Bonanno, Joseph Massino gérait la famille mafieuse d'une main de fer. Mais ce mercredi face au juge fédéral, c'était un autre homme qui était assis dans le tribunal. Habillé d'un jogging bon marché et de basket, il paraissait être très fragilisé de son séjour en prison et avait dû se maintenir à la table pour faire une brève déclaration au juge Nicholas Garaufis : "Je prie tous les soirs pour les familles que j'ai blessé. Surtout les familles des victimes". Joseph Massino avait commencé à collaborer avec la justice avant son procès, alors qu'il était incarcéré au Métropolitan Center à New-York. Il avait secrètement enregistré son ancien bras droit Vincent Basciano (Voir Article : Vincent Basciano à Supermax) alors que ce dernier lui demandait de lancer un contrat contre le procureur fédéral en charge du dossier Bonanno à cette époque, Greg Andres. Aujourd'hui, âgé de 70 ans, Joseph Massino était en prison depuis une dizaine d'années dans un lieu tenu secret par le gouvernement. Mais même si l'ancien Boss de la famille Bonanno avait seulement témoigné dans deux procès, il a permis à la justice Américaine de récolter de nombreuses informations sur le fonctionnement de la Cosa Nostra. "Il est peut être le collaborateur le plus important de l'histoire de la Cosa Nostra. Son témoignage a permis à d'autres membres de la Mafia de coopérer avec la justice" déclara le juge fédéral Nicholas Garaufis. Son avocat avait demandé au juge de le remettre en liberté en raison de son témoignage, mais aussi car il était le premier parrain de la Cosa Nostra à témoigner dans un procès. En acceptant de collaborer, il avait éviter une condamnation à mort, mais il avait pu aussi garder sa maison à Howard Beach ou vivait sa femme Josephine et la maison de sa mère. Lors de son arrestation, la justice Américaine avait saisi près de 7 millions de dollars et 257 barres en or massif furent retrouvés dans son restaurant le "Casa Blanca" à New-York. Après sa sortie de prison, le FBI risque de placer Joseph Massino dans un autre État, loin de ses anciens amis mafieux, mais aussi loin de sa famille. En effet, sa femme Joséphine ne s'est jamais réellement remise que son mari ai pu collaborer avec la justice. A une époque, elle était la femme d'un des parrains les plus célèbres de la Cosa Nostra. Maintenant, elle était devenue l'épouse d'un repenti, collaborant avec la justice pour pouvoir sortir de prison. Sa fille Joanne avait déclaré à la sortie de son procès en 2004 : "Je ne veux plus rien savoir de lui, j'ai honte qu'il soit mon père*" Adeline sa sœur ainée avait aussi exprimé son dégout envers son propre père: "Nous avons soutenu papa pendant tout le procès, mais maintenant, il nous est impossible de le soutenir et de l'approuver*". L'avocat de Joseph Massino, Edward McDonald déclara à la presse, que son client allait gagner sa vie grâce aux aides sociales du pays et que ce dernier continuerait à témoigner dans des procès si la justice Américaine lui demandait son aide.

* Mafia Inc de André Cédilot et André Noël

Lire la suite

IL N'Y A PAS D'AGE POUR ETRE UN GANGSTER

11 Juillet 2013, 15:53pm

Publié par Xav + A.S

IL N'Y A PAS D'AGE POUR ETRE UN GANGSTER

Albert "Chinky" Facchiano mesure 1 mètre 67, à le crâne dégarni. Sa posture ressemble à n'importe quel grand père que vous pouvez croisez dans la rue. Mais en réalité et malgré ses 97 ans, Albert Facchiano était encore un membre actif de la famille Genovese et même à son age, la retraite n'était pas pour tout de suite. Albert Facchiano est né à New-York en 1910. Il fut arrêté la première fois par la police en 1930 pour vol mais finalement acquitté de cette accusation. Pendant toute sa carrière criminelle, Albert Facchiano fut de nombreuses fois condamnés et purgea au total plus de 11 années derrière les barreaux, principalement pour des histoires de racket. Son dernier séjour en prison remontait à la fin des années 1980, il s'approchait alors de sa 80ème année. Mais malgré son âge, Albert Facchiano gardait toujours ses vieilles habitudes de gangster. Au début des années 2000, la justice surveillait de plus en plus Albert Facchiano car il soupçonnait ce dernier de continuer ses activités de mafieux pour la famille Genovese. Pendant leur surveillance quelque chose d’étonnant se produisit, une scène tout droit tirée de la série TV "The Sopranos". En Février 2001, dans un restaurant à Fort Lauderdale dans l’État de Floride, le FBI enregistra une conversation entre plusieurs membres de la famille Genovese. Outre Albert Facchiano, deux capitaines de la famille mafieuse, Salvatore “Sammy Meatballs” Aparo et Joseph Zito ainsi qu'un associé dénommé Thomas Cafaro étaient en train de manger tranquillement. La discussion s'orienta très vite sur les meurtres. Lors de son initiation, un membre de la Cosa Nostra jure d'être prêt à tuer pour la famille en cas besoin. Mais dans la réalité cela est tout autre (Voir article : La dure réalité des membres de la Cosa Nostra Partie 1). Mais d'après le FBI, même à 90 ans, Albert Facchiano était encore prêt à tuer pour la famille. Dans la conversations, ce dernier était très clair, il déclara à ses amis mafieux qu'"il était prêt à tuer n'importe qui" en cas de besoin. Joseph Zito, qui à cette époque était âgé de 64 ans fut interloqué, il déclara qu'a son âge, Albert Facchiano devait plus penser à la retraite que de vouloir exécuter des contrats pour la famille Genovese. Que ce genre de travail devait être effectué par des membres plus "jeune". Mais ce dernier répondit immédiatement "Dans cette vie, on n'est jamais à la retraite" tout en continuant à déclarer qu'il était prêt à faire son "travail" pour la famille.

IL N'Y A PAS D'AGE POUR ETRE UN GANGSTER

Pendant plusieurs années, un associé de la famille Genovese Michael “Cookie” D'Urso collabora pour le FBI en portant un micro. Dans ces enregistrements, on entendait plusieurs fois, Salvatore Aparo et Joseph Zito, parlaient d'Albert Facchiano. Pour eux, malgré son âge, ce dernier était toujours très actif; ce qui surprenait beaucoup de membres de la famille Genovese. Thomas Cafaro, un associé de la famille déclara que le frère d'Albert Facchiano était encore en vie et qu'il était âgé de 102 ans. Ce dernier décrivit le vieux mafieux comme quelqu'un d'"arrogant", qui "avait toujours rêvé d'être le Boss de la famille Geneovese", mais qu'en réalité, "il n'arrivait pas à la cheville de mafieux comme Anthony Salerno ou de Philip "Benny Squint" Lombardo (Voir article : Les surnoms des membres de la Cosa Nostra : Partie 1). Thomas Cafaro raconta une anecdote sur Albert Facchiano. Ce dernier était parti à hippodrome avec Albert Facchiano au Gulfstream Park à Hallandale Beach en Floride. Pendant une des courses, un vieil homme en fauteuil roulant percuta sans faire exprès Albert Facchiano. D'après Thomas Cafaro, le mafieux lança un regard noir au vieil homme qui voulait dire "Tu peux pas regarder ou tu mets les pieds". Ce dernier comprit tout de suite à qui il avait à faire et s'excusa immédiatement "Excusez-moi" bredouilla t'il. Thomas Cafaro déclara que si le vieil homme avait fait une mauvaise remarque, il aurait été tué sur place. Finalement la carrière d'Albert Facchiano prit fin en 2007. Cette année là, il plaida coupable de subordination de témoin et de racket. Le juge fédéral condamna Albert Facchiano à 6 mois de résidence surveillée ainsi que 18 mois de probation. Lors du verdict, le mafieux déclara qu'il "était désolé pour ses crimes". Le 16 août 2011, il mourut dans sa résidence en Floride, il avait 101 ans.

Lire la suite

LES SURNOMS DES MEMBRES DE LA COSA NOSTRA - PARTIE 3

7 Juillet 2013, 10:01am

Publié par Xav + A.S

LES SURNOMS DES MEMBRES DE LA COSA NOSTRA - PARTIE 3

Gaetano "Three-Finger Brown" Lucchese (voir photo), le parrain historique de la famille Lucchese avait obtenu son surnom car quand il était jeune et avant d'intégrer la Cosa Nostra, il travaillait dans une atelier d'usinage. Un accident de travail lui coupa le pouce doit et son index. Le FBI l'appelait "Three-Finger Brown" en référence à un ancien joueur de baseball, Mordecai Brown qui avait la même particularité que Gaetano Lucchese.
Ciro "The Artichoke King" Terranova était l'ancien Underboss de la famille Morello la futur famille Genovese. Il avait obtenu son surnom car il avait commencé à gagner sa vie en faisait fortune dans le commerce d'artichauts. Il achetait la caisse d'artichauts pour 6 dollars et forcait les commerçants à les revendre 40 % plus chère.
Felix "Milwaukee Phil" Alderisio était un membre important de la Outfit de Chicago. Il avait obtenu son surnom dans sa jeunesse car avant d'être un membre de la Mafia, Felix Alderisio faisait de la boxe à Milwaukee.
Anthony "Tony Ducks" Corallo l'ancien parrain de la famille Lucchse avait obtenu son surnom en raison de la facilité qu'il avait pour échapper à la justice. Finalement, en 1986, il fut condamné à 100 ans de prison dans le procès de la Commission. Cette condamnation fut possible grâce aux enregistrements du FBI. Cette dernière avait installé un micro dans la Jaguar d'Anthony Corallo ce qui permis d'accuser le Parrain dans le procès de la Commission ainsi que plusieurs membres de la Cosa Nostra.
Salvatore "Tom Mix" Santoro, était l'Underboss d'Anthony Corralo de la famille Lucchese. Il avait obtenu son surnom en raison de la ressemblance qu'avait Salvatore Santoro avec l'acteur Américain, Thomas Edwin surnommé "Tom Mix". En 1986, il fut condamné en même temps que le Parrain de la famille Lucchese dans l'affaire de la Commission à 100 ans de prison. Petite anecdote, après avoir été condamné par la justice Américaine à plus de 100 ans de prison, plusieurs membres de la Cosa Nostra se réunirent autour d'une table dans une salle du tribunal pour un dernier repas. Anthony Corallo leva son verre et lança un dicton Italien "Cent'anni" (Que l'on puisse vivre plus de 100 ans). Quelques minutes plus tard, Salvatore Santoro déclara "Je pense que l'on peut de nouveau lever notre verre" faisant éclater de rire les membres de la Cosa Nostra présents dans la salle. Se savant condamner à une lourde peine de prison, Anthony Corallo avait décidé de nommer Vittorio "Vic" Amuso et Anthony "Gaspipe" Casso à la tête de la famille Lucchese. Salvatore Santoro lui avait déconseillé de prendre cette décision, prétextant que cela pouvait être dramatique pour la famille mafieuse. Finalement, Vittorio Amuso et Anthony Casso furent nommés respectivement Boss et Underboss de la famille Lucchese et leurs années au pouvoir furent considéré par Jerry Capeci comme l'une des plus grandes erreurs de la famille Lucchese.
James "Jimmy The Gent" Burke était un associé de la famille Lucchese, connu pour avoir été joué par Robert De Niro dans le film de Martin Scorsese, "Les Affranchis". Il avait obtenu son surnom en raison des gros pourboires qu'il donnait à ses associés. (Voir Article : Fouille dans la maison d'un "Affranchi")
Sam "Mad Sam" DeStefano était un soldat de la Outfit de Chicago. Il avait obtenu son surnom car il adorait torturer ses victimes. On le surnomma aussi "Dyno" comma la dynamite, car il pouvait exploser à tout moment. Petite anecdote, alors qu'il mangeait tranquillement avec des membres de la Outfit. Un de ses derniers lui chuchota à l'oreille que plusieurs membres importants de la famille mafieuse se plaignaient de son frère (qui était assis à côté de lui) car il accumulait les dettes. Sam DeStefano se tourna alors vers ce dernier et lui tira une balle dans la tête, puis continua à manger tranquillement son plat de pâtes. Quelques années plus tard, Sam DeStephnao devenait de plus en plus incontrôlable et la Outfit décida de lancer un contrat contre lui. Elle le confia à Tony Spilotro qui le tua de plusieurs balles dans le corps.
Dominick "Skinny Dom" Pizzonia est un soldat de la famille Gambino qui fut soupçonné par les autorités d'avoir participé au meurtre de Thomas et RoseMarie Uva (Voir Article : Thomas et RoseMarie Uva). Il a obtenu sons surnom en raison de sa maigreur. Actuellement, il purge une peine de 15 ans de prison dans la pénitencier fédéral de Butner en Caroline du Nord.
Frank "The Prime Minister" Costello était l'ancien Consigliere et l'ancien Boss de la famille Genovese. C'était un mafieux extrêmement puissant qui avait obtenu son surnom de "Premier Ministre" pour sa façon de résoudre les conflits de manière diplomatique. Son pouvoir était tellement important, que dans les années 1950, aucun juge ne pouvait être nommé sans le consentement de Frank Costello. En 1951, la Commission Kefauver, demanda à Frank Costello de parler publiquement devant les caméras du crime organisé. Il accepta, à une seule condition, que son visage ne soit jamais filmé. Quand les sénateurs Américains lui posèrent comme question : "Qu'avait vous fait de bien pour votre pays depuis que vous êtes arrivés aux Etats-Unis M.Costello?", il répondit tranquillement "Payez mes impôts". Le 02 Mai 1957, alors qu'il attendait l'ascenseur dans un immeuble à Manhattan, Vincent Gigante (Futur Boss de la famille Genovese - Voir Article : Rita Gigante, la fille du "Oddfather") se dirigea vers Frank Costello et lui dit "C'est pour toi Frank". Ce dernier sursauta et quand Vincent Gigante lui tira dessus la balle et lui érafla son cuir chevelu. Pensant qu'il était mort, Vincent Gigante se sauva. Frank Costello refusa de donner l'identité de son assassin, mais il avait compris qu'il était temps pour lui de prendre sa "retraite".
Gerlando "George From Canada" Sciascia était un capitaine de la famille Bonanno, qui avait obtenu son surnom car il opérait principalement au Canada. Il fut assassiné le 18 Mars 1999, en raison des critiques répétées envers Anthony Graziano (Voir article : Un membre de la famille Bonanno "mis au placard" à cause de sa fille), un ami du Boss de l'époque Joseph Massino (Voir article, Joe Massino "The Last Don"), car il consommait énormément de drogue.

Lire la suite

GINO DIPIETRO COLLABORAIT BIEN AVEC LA JUSTICE

6 Juillet 2013, 11:21am

Publié par Xav + A.S

GINO DIPIETRO COLLABORAIT BIEN AVEC LA JUSTICE

En Décembre 2012, Gino DiPietro, un associé de la famille de Philadelphie est abattu de plusieurs balles dans le corps alors qu'il sortait de chez lui. Le jour même Anthony Nicodemo un soldat de la même famille, fut arrêté et accusé du meurtre. Selon plusieurs témoins, ce dernier, aurait été vu en train de s'enfuir de la scène de crime dans un Van Noir. Une partie de sa plaque d'immatriculation avait pu être identifiée par un passant, ce qui permit son arrestation. En arrivant à son domicile, les policiers trouvèrent la voiture garée dans l'allée de sa maison. A l'intérieur du véhicule, ils découvrirent une arme et plusieurs fragments de balles. Anthony Nicodemo était déjà très connu des autorités pour ce genre de méfaits. En 2003, il avait été soupçonné d'avoir tué un associé de la Mafia, Johnny "Gongs" Cassanto, mais par manque de preuve il ne fut jamais accusé de ce crime. L'assassinat de Gino DiPietro mis fin à une dizaine d'années sans exécution mafieuse dans la ville de Philadelphie. Mais plusieurs personnes se demandaient encore pourquoi la Mafia, si discrète d'habitude, avait décidé d’exécuter Gino DiPietro. Ce dernier était connu du FBI pour être un trafiquant de drogue, mais d'après plusieurs journalistes, son exécution ne proviendrait pas du trafic de cocaïne qu'organisait Gino DiPietro. En effet, même si les familles de la Cosa Nostra ont interdiction de vendre de la drogue, la plupart des familles ferment les yeux à cause des énormes sommes d'argent engendrées par la trafic de stupéfiant Pour plusieurs spécialistes, la famille de Philadelphie soupçonnait Gino DiPietro de collaborer avec la justice. En 1997, Gino DiPietro avait été condamné à 6 ans et demi de prison pour trafic de cocaïne. En 2004, alors qu'il venait de sortir de prison depuis quelques mois, Gino DiPietro fut de nouveau accusé de trafic de drogue. Cette fois-ci, s'il était reconnu coupable, cela pouvait l’amener à terminer sa vie derrière les barreaux. Mais curieusement, les charges retenues contre lui furent annulées ce qui provoqua de nombreuses interrogations au sein de la famille de Philadelphie. L'information a été confirmée par un journal Américain très récemment. Gino DiPietro collaborait bien pour la justice et avait enregistré différents membres de la Cosa Nosta. D'après le Daily News, Gino DiPietro coopérait avec le FBI en portant un micro sur lui, ce qui avait permis de mettre en prison son propre cousin, Victor DiPietro. Ce dernier avait été condamné à 3 ans et demi de prison grâce aux enregistrements de Gino DiPietro. Libéré d'un pénitencier fédéral depuis plusieurs mois, Victor DiPietro travaille désormais dans une entreprise de construction à Philadelphie. Même si Victor DiPietro se sentit humilié d'avoir été trahi par son propre cousin, jamais il n'avait pensé à se venger. "Vu qu'il était un membre de ma famille, bien entendu, j'ai beacoup souffert. Mais je n'ai jamais voulu lui faire du mal" déclara t'il à un journaliste.

Lire la suite

LES SURNOMS DES MEMBRES DE LA COSA NOSTRA - PARTIE 2

4 Juillet 2013, 18:05pm

Publié par Xav

Simone "Sam the Plumber" DeCavalcante, l'ancien Boss de la famille DeCavalcante, avait obtenu son surnom car il gérait un magasin de plomberie à Kenilworth dans le New-Jersey.

Louis "Louie Bagels" Daidone, l'ancien Acting Boss de la famille Lucchese de 2000 à 2003 a obtenu son surnom car il gérait une boutique de Bagel dans le Queens. En 2003, il fut condamné à la prison à perpétuité pour meurtre et racket. il avait aussi été reconnu coupable d'avoir tabasser son voisin de palier car il refusait de baisser sa musique.

Carmine "Lilo" ou "Cigar" Galante avait obtenu son surnom car il adorait les cigares. Le 12 Juillet 1979, alors qu'il était en train de manger dans le restaurant "Joe And Mary" à Brooklyn, il fut tué par trois hommes cagoulés. Abattu de plusieurs balles dans le corps, il tomba en arrière, le cigare encore serré entre ses dents. Petite anecdote, alors qu'il était incarcéré dans un pénitencier fédéral, Carmine Galante, arriva dans une salle réservée aux appels téléphoniques. A l'intérieur, plusieurs détenus attendaient leur tour pour passer un coup de fil. Un détenu noir très imposant était en train d'appeler sa copine depuis plusieurs minutes ce qui agaçait fortement Carmine Galante. Ce dernier se démonta pas, doubla tout le monde et arriva devant le détenu en lui disant "File moi ce putain de téléphone espèce de sale "nègre". Ce dernier s’exécuta et lui tendit le téléphone. A cette époque tout le monde connaissait la réputation de Carmine Galante et personne ne voulait se frotter à lui.

Joseph "The Animal" Barboza, un ancien associé de la famille Patriarca dans la Nouvelle-Angeleterre avait obtenu son surnom car il avait mordu l'oreille d'une personne pendant une bagarre dans un bar. A la fin des années 1960, il décida de collaborer avec la justice pour éviter une peine de prison à perpétuité. En 1975, il fut libéré et déménagea en Californie pensant être loin de ses anciens amis mafieux. Mais la famille Patriarca ne l'avait pas oublié et le 11 février 1976, alors qu'il sortait de son appartement, il fut abattu de plusieurs balles dans le corps.

Vincent "Vinny Gorgeous" Basciano, l'ancien Acting Boss de la famille Bonanno a obtenu son surnom car il tenait un salon de coiffure dénommé "Hello Gorgeous" dans le Bronx. Il était aussi connu pour être obsédé par son apparence personnelle.

Carmen " TheCheeseman" DiNunzio, L'underboss actuel de la famille Patriarca a obtenu son surnom car il gère une fromagerie dans North End à Boston. Il est actuellement considéré comme le nouveau Parrain de la famille Patriarca

Vincent "The Chin" Gigante, l'ancien Boss historique de la famille Genovese, avait obtenu son surnom car il demandait aux membres de sa famille mafieuse de ne jamais prononcer son nom mais seulement se toucher le menton pour se référencer à lui.
 

Carine "The Snake" Persico, l'actuel Boss de la famille Colombo qui est décédé en Mars dernier, a obtenu son surnom pour sa capacité à changer de camp pendant les différentes guerres internes qui avaient éclaté dans la famille Colombo au début des années 1960 et dans les années 1970.

Francis "Frank Cadillac" Salemme, l'ancien Boss de la famille de la Nouvelle-Angleterre a obtenu son surnom car il possédait plusieurs garages dans Boston. Devenu un témoin du gouvernement, il fut libéré de prison en 2009 et intégra le programme de protection des témoins. Rattrapé par la justice, il sera condamné en Septembre 2018 à la prison à perpétuité pour l'assassinat d'un Associé de la famille Patriarca, Steven DiSarro
 

Vincenzo "Vinny Carwash" Frogiero, un soldat de la famille Gambino a obtenu son surnom, car quand il était jeune, il passait son temps à laver les voitures des mafieux.

 

Anthony "The Hant" Spilotro,est connu pour avoir été joué par Joe Pesci dans le film de Martin Scorsese, "Casino". Il avait obtenu son surnom de "La Fourmi" en raison de sa petite taille. Il était un soldat de la Outfit et il opérait généralement à Las Vegas. Pendant un moment, on pensait que Anthony Spilotro et son frère Michael avaient été battus à coups de batte de baseball et enterrés vivant dans un champ de maïs. En réalité, la Outfit de Chicago avait convoqué les deux frères, en faisant croire à Anthony Spilotro qu'il allait être promu Capitaine et que son frère allait être initié dans la Mafia. En arrivant sur les lieux, ils descendirent au sous-soul d'une maison appartenant à Joey Aiuppa un ancien Boss de la Outfit. En bas, plusieurs mafieux attendaient les deux frères. Anthony Spilotro comprit tout de suite que sa dernière heure était arrivée. Il demanda à ses futurs bourreaux de pouvoir faire une dernière prière avant d'être battu à mort et étranglé.

Dominic "Sonny Black" Napolitano, un célèbre capitaine de la famille Bonanno, connu pour avoir été joué par Michael Madsen dans le film "Donnie Brasco" avait obtenu son surnom en raison de sa couleur de cheveux. En effet, Dominick Napolitano était blond de cheveux, et il avait décidé de teindre ses derniers en noir d’où son surnom.

Lire la suite

LES SURNOMS DANS LA COSA NOSTRA

2 Juillet 2013, 18:01pm

Publié par Xav

Joseph Pistone l'ancien agent du FBI qui avait infiltré la famille Bonanno déclara « Vous pouvez dire ce que vous voulez sur les membres de la Cosa Nostra, mais ils ont toujours obtenu les meilleurs surnoms ». Joseph Pistonne raconta qu'une fois qu'un membre la mafia avait un surnom, il le gardait toute sa vie : « Tout le monde à un surnom. C'est peut-être quelque chose que vous obtenez pendant votre adolescence ou plus tard. Une fois que vous avez un surnom, vous pouvez plus vous en débarrasser. Vous pouvez côtoyer un gars pendant plus dix ans sans connaitre son nom de famille, mais seulement en l'appelant toujours par son surnom ».

John DiFronzo
John DiFronzo

John « No Nose » DiFronzo : l’ancien Parrain de la Outfit de Chicago a obtenu son surnom après avoir eu son nez défiguré après une fusillade avec la police en 1949. Devenu Parrain de la Outfit après l'incarcération de plusieurs membres de cette organisation suite à l'affaire dite des Secrets de Famille, il fut remplacé par la suite par Salvatore DeLaurentis avant de décéder chez lui en Mai 2018.

 

Louis Attanasio
Louis Attanasio

Louis « Louie Ha Ha » Attanasio : Un Capitaine de la famille Bonanno, a obtenu son surnom, car il était toujours heureux et ne faisait que rigoler. Il rigola moins, quand en 2006, le juge fédéral Nicholas Garaufis le condamna à une peine de 15 années de prison pour avoir participé au meurtre de Cesare Bonvantre en 1984. Il est sorti de prison en Mai 2017. A noter que son frère Robert Attanasio est aussi un membre intronisé de la famille Bonanno.

 

Philip Testa
Philip Testa

Philip « Chicken Man » Testa : qui dirigea la famille de Philadelphie de 1980 à 1981, avant d'être assassiné par une explosion à la bombe par la faction Scarfo, avait obtenu son surnom car il dirigeait à une époque une entreprise d’élevage de poulets. Son assassinat, inspira une chanson célèbre de Bruce Springsteen « Atlantic City » dont les premières paroles sont : « Well they blew up the chicken man in Philly last night/Now they blew up his house too » (Ils ont fait sauté l'homme poulet la nuit dernière / Maintenant ils ont aussi fait sauté sa maison).

 

Harry Riccone
Harry Riccobene

Harry « The Hunchback » Riccobene :  Un ancien membre important de la famille de Philadelphie avait obtenu son surnom en raison d'une malade génétique qui avait laissé sa colonne vertébrale déformée. Mais personne n'osait jamais vraiment l'appeler par son surnom, car il était reconnu comme un tueur à gage redoutable, qui a participé à de nombreux assassinats pendant la guerre qui régna dans la famille de Philadelphie au début des années 1980.

Venero Mangano
Venero Mangano

Venero « Benny Eggs » Mangano : L'ancien Underboss de la famille Genovese a obtenu son surnom quand il était gamin, car il avait tendance à voler les œufs des fermiers. Décédé en Août dernier, il avait purgé près de quinze années de prison, après avoir été condamné dans l'affaire Windows Case. Une peine qui sera alourdie après que Venero Mangano avait refusé de témoigner contre la famille Genovese : « Vous allez me faire quoi ?, vous allez me tirer dessus si je refuse de répondre ? »

James Ida
James Ida

Jimmy « Little Guy » Ida : L'ancien Consigliere de la famille Genovese a obtenu son surnom du fait de sa petite taille. Ce qui ne l’empêcha pas de commettre plusieurs meurtres. Pour essayer d'inculper ses collègues mafieux, les procureurs fédéraux avaient proposé à James Ida une peine de quinze années au maximum s'il décidait de coopérer, une offre qu'il refusa. Il fut alors condamné à la prison à perpétuité en 1998. James Ida est toujours incarcéré dans le pénitencier fédéral de Schuylkill dans l'État de la Pennsylvanie, il à soixante dix huit ans.

Sam Carlisi
Sam Carlisi

Sam « Wings » Carlisi : L'ancien Boss de la Outfit de Chicago avait obtenu son surnom car il était considéré comme l’un des plus grands voleurs de Chicago. Il est mort en prison en 1997, après avoir été condamné à 13 ans dans un pénitencier fédéral pour vol, racket et incendie volontaire.

 

Anthony Accardo
Anthony Accardo

Tony « Joe Batters » Accardo : L'ancien légendaire Parrain de la Outfit de Chicago avait obtenu son surnom par Al Capone après avoir frappé deux personnes avec une batte de baseball : "Ce type est un vrai "Batter Joe" déclara Al Capone qui deviendra l’un des gardes du corps préféré du Boss. Tony Accardo mourut d'une crise cardiaque chez lui à 86 ans entouré de sa famille. De toute sa carrière criminelle, il n'aura passé qu'une seule nuit en prison.

Joey Lombardo
Joey Lombardo

Joey « The Clown » Lombardo : Un membre important de la Outfit a obtenu son surnom car il était connu pour faire le « clown ». Après l’affaire dit des Secrets de famille, il fut condamné à plusieurs peines de prison à perpétuité. Il est décédé dans la prison fédérale de Supermax dans l'État du Colorado en Octobre dernier.

 

Joseph Massino
Joseph Massino

Joseph « Big Joey » ou « The Ear » Massino : L'ancien Parrain de la famille Bonanno a obtenu son surnom de « Big Joey » en raison de son poids et de « The Ear », car il demandait à ses membres de se toucher l'oreille pour faire référence à lui.  Après avoir été arrêté au début des années 2000 et risquant la peine de mort, Joseph Massino décidera de collaborer avec la justice Américaine. Condamné à la prison à perpétuité, il fut, en raison de sa coopération, libéré de prison en Juillet 2013.

Sam DeCavalcante
Sam DeCavalcante

Simone « Sam the Plumber » DeCavalcante : L'ancien Boss de la famille DeCavalcante, avait obtenu son surnom car il gérait un magasin de plomberie à Kenilworth dans le New-Jersey.

 

Louis Daidone
Louis Daidone

Louis « Louie Bagels » Daidone : L'ancien Acting Boss de la famille Lucchese de 2000 à 2003 a obtenu son surnom car il gérait une boutique de Bagels dans le Queens. En 2003, il fut condamné à la prison à perpétuité pour meurtre et racket. il avait aussi été reconnu coupable d'avoir tabasser son voisin de palier car il refusait de baisser sa musique.

 

Carmine Galante
Carmine Galante

Carmine « Lilo » Galante : Avait obtenu son surnom car il adorait les cigares. Le 12 Juillet 1979, alors qu'il était en train de manger dans le restaurant « Joe And Mary » à Brooklyn, il fut tué par trois hommes cagoulés. Abattu de plusieurs balles dans le corps, il tomba en arrière, le cigare encore serré entre ses dents.

 

Vincent Basciano
Vincent Basciano

Vincent « Vinny Gorgeous » Basciano, l'ancien Acting Boss de la famille Bonanno a obtenu son surnom car il tenait un salon de coiffure dénommé « Hello Gorgeous » dans le Bronx. Il était aussi connu pour être obsédé par son apparence personnelle. Condamné à la prison à perpétuité, il avait évité une condamnation à mort après le témoignage de son ancien Parrain, Joseph Massino. Incarcéré à ADX Florence, il fut transféré pour bonne conduite, dans une autre prison, à Big Sandy dans l'État du Kentucky.

Carmen DiNunzio
Carmen DiNunzio

Carmen « The Cheeseman » DiNunzio : L'actuel Acting Boss de la famille Patriarca a obtenu son surnom car il gère une fromagerie dans North End à Boston. Après avoir purgé une peine de six années de prison pour corruption et racket, il est actuellement considéré comme le nouveau Parrain de la famille Patriarca.

 

Vincent Gigante
Vincent Gigante

Vincent « The Chin » Gigante : L'ancien Boss historique de la famille Genovese avait obtenu son surnom car il demandait aux membres de sa famille mafieuse de ne jamais prononcer son nom mais seulement se toucher le menton pour se référencer à lui. Pour éviter les poursuites judiciaires, il avait simulé psychiatrique, déambulant dans les rues de son quartier en robe de chambre. Finalement, il sera condamné à près de quinze années derrière les barreaux et décèdera en prison en 2005.

 

Carmine Persico
Carmine Persico

Carine "The Snake" Persico, L'ancien Parrain de la famille Colombo, qui est décédé en Mars dernier, a obtenu son surnom pour sa capacité à changer de faction facilement pendant les différentes guerres internes qui avaient éclaté dans la famille Colombo au début des années 1960 et dans les années 1970. 

 

Anthony Spilotro
Anthony Spilotro

Anthony « The Ant » Spilotro : Connu du grand public pour avoir été joué par Joe Pesci dans le film de Martin Scorsese, Casino. Il avait obtenu son surnom de « La Fourmi » en raison de sa petite taille. Soldat de la Outfit et il opérait généralement depuis Las Vegas. Suite à son comportement de plus en plus imprévisible, il sera assassiné avec son frère Michael, dans une maison appartenant à l'ancien Parrain de la Outfit, Joseph Aiuppa.

 

 

 

Dominic Napolitano
Dominic Napolitano

Dominic « Sonny Black » Napolitano. Un célèbre capitaine de la famille Bonanno, connu pour avoir été joué par Michael Madsen dans le film Donnie Brasco, avait obtenu son surnom en raison de sa couleur de cheveux. En effet, Dominic Napolitano était blond à la base et il avait décidé de se teindre en noir d’où son surnom.

 

Gaetano Lucchese
Gaetano Lucchese

Gaetano « Three-Finger Brown » Lucchese  : Le parrain historique de la famille Lucchese avait obtenu son surnom dans sa jeunesse et avant d'intégrer la Cosa Nostra. A l'époque, il travaillait dans une atelier d'usinage et un accident de travail lui coupa le pouce droit et son index. Le FBI l'appelait « Three-Finger Brown » en référence à un ancien joueur de baseball, Mordecai Brown qui avait la même particularité que Gaetano Lucchese.

 

 

Ciro Terranova
Ciro Terranova

Ciro « The Artichoke King » Terranova : Il était l'ancien Underboss de la famille Morello, la future famille Genovese. Il avait obtenu son surnom car il avait commencé à gagner sa vie en faisait fortune dans le commerce d'artichauts. Il achetait la caisse d'artichauts pour 6 dollars et forfait les commerçants à les revendre 40 % plus chère.

 

 

Anthony Corallo
Anthony Corallo

Anthony « Tony Ducks » Corallo : L''ancien parrain de la famille Lunchese avait obtenu son surnom en raison de la facilité qu'il avait pour échapper à la justice. Finalement, en 1986, il fut condamné à 100 ans de prison dans le procès de la Commission, une condamnation qui fut possible grâce aux enregistrements du FBI. Cette dernière avait réussi à installer un micro dans la Jaguar d'Anthony Corallo, lieu ou ce dernier parlait affaire avec la hiérarchie mafieuse.

 

 

Salvatore Santoro
Salvatore Santoro

Salvatore « Tom Mix » Santoro : Était l'Underboss d'Anthony Corralo de la famille Lucchese. Il avait obtenu son surnom en raison de la ressemblance qu'avait Salvatore Santoro avec l'acteur Américain, Thomas Edwin surnommé « Tom Mix ». En 1986, il fut condamné en même temps que le Parrain de la famille Lucchese dans l'affaire de la Commission à 100 ans de prison. Après avoir été condamné par la justice Américaine à plus de 100 ans de prison, plusieurs membres de la Cosa Nostra se réunirent autour d'une table dans une salle du tribunal pour un dernier repas. Anthony Corallo leva son verre et lança un dicton Italien « Cent'anni ». Quelques minutes plus tard, Salvatore Santoro déclara « Je pense que l'on peut de nouveau lever notre verre » faisant éclater de rire les membres de la Cosa Nostra présents dans la salle.

 

Sam DeStefano
Sam DeStefano

Sam « Mad Sam » DeStefano : Était un soldat de la Outfit de Chicago. Il avait obtenu son surnom car il adorait torturer ses victimes. On le surnomma aussi « Dyno » comma la dynamite, car il pouvait exploser à tout moment. Une anecdote raconte alors qu'il mangeait tranquillement avec des membres de la Outfit. Un de ses derniers lui chuchota à l'oreille que plusieurs membres importants de la famille mafieuse se plaignaient de son frère (qui était assis à côté de lui) car il accumulait les dettes. Sam DeStefano se tourna alors vers ce dernier et lui tira une balle dans la tête, puis continua à manger tranquillement son plat de pâtes. 

 

Dominick Pizzonia
Dominick Pizzonia

Dominick « Skinny Dom » Pizzonia : Est un soldat de la famille Gambino qui fut soupçonné par les autorités fédérales, d'avoir participé au meurtre de Thomas et RoseMarie Uva. Il a obtenu sons surnom en raison de sa maigreur. Actuellement, il purge actuellement une peine de quine années de prison dans le pénitencier fédéral de Butner dans l'État de la Caroline du Nord, non pas pour les meurtres de Thomas et Rosemarie, mais pour racket et conspiration.

 

 

Frank Costello
Frank Costello

Frank « The Prime Minister » Costello : Était l'ancien Consigliere et l'ancien Boss de la famille Genovese. C'était un mafieux extrêmement puissant qui avait obtenu son surnom de « Premier Ministre » pour sa façon de résoudre les conflits de manière diplomatique. Son pouvoir était tellement important, que dans les années 1950, aucun juge ne pouvait être nommé sans le consentement de Frank Costello. En 1951, la Commission Kefauver, demanda à Frank Costello de parler publiquement devant les caméras du crime organisé. Il accepta, à une seule condition, que son visage ne soit jamais filmé. Quand les sénateurs Américains lui posèrent comme question : « Qu'avait vous fait de bien pour votre pays depuis que vous êtes arrivés aux Etats-Unis M.Costello? », il répondit tranquillement : « Payez mes impôts »

 

John Gotti
John Gotti

John « Téflon Don » GottiAncien Parrain de la famille Gambino, John Gotti avait reçu son surnom pour sa faculté à passer à travers les filets de la justice Américaine, en se faisant acquitter à plusieurs reprises dans des procès fédéraux, même si en réalité, des jurés avaient été payés pour aller dans le sens de John Gotti. Il était aussi surnommé Dapper Don, pour toujours être impeccablement vêtu avec des costumes de plusieurs milliers de dollars

Lire la suite

<< < 1 2