Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

LES FÉDÉRAUX DELIVRENT DES SECRETS SUR L'ANCIEN PARRAIN DE LA OUTFIT - PARTIE 2

27 Décembre 2021, 15:45pm

Publié par Xav

Les frères Spilotro
Les frères Spilotro

Au milieu des années 1980, le racket des casinos à Las Vegas engendre encore des centaines de millions de dollars par an à la Outfit de Chicago, mais malgré l'argent qui coulait à flot, il y avait un problème, les frères Spilotro. Anthony en particulier, un Soldat de cette organisation envoyé à Las Vegas par les patrons de la Outfit dans le but de superviser le business juteux des casinos. Le problème est qu’Anthony Spilotro était devenu de plus en plus paranoïaque et la Outfit était consciente que ce dernier avait exécuté bon nombre d’individus sans son approbation. Son tempérament tumultueux lui a coûté par la même occasion d'intégrer le tristement célèbre “Black Book” de l’État du Nevada, lui interdisant ainsi l’accès des casinos de Las Vegas. Il fallait pour la hiérarchie de la Outfit trouver rapidement une solution. Joseph Aiuppa, le Parrain à cette époque et John Cerone ont eu l’idée d’envoyer John DiFronzo, qui faisait souvent des aller-retours entre Chicago et Las Vegas afin d’y rétablir la situation et faire revenir les frères Spilotro à Chicago avant que les fédéraux ne s’en mêlent, mais cela était déjà trop tard. En effet, les fédéraux ont très vite lancé des inculpations contre une bonne partie de la hiérarchie de la Outfit et Joseph Ferriola surnommé “Mr Clean”, qui remplacera Joseph Aiuppa au poste de Parrain en 1986, décidera de changer de stratégie. A la place des frères Spilotro, il demandera à Dominic “Big Dom” Cortina et Donald “The Wizard of Odds” Angelini de gérer les affaires de la Outfit dans le Nevada. Vous vous souvenez de ces deux hommes ?, Au début des années 1980 déjà, il avait été vu à plusieurs reprises dans des réunions d’affaires avec John DiFronzo à Elmwood Park. Après ce changement, Joseph Ferriola décidera aussi d’acter définitivement le sort des frères Spilotros qui seront retrouvés enterrés dans un champ de maïs à la périphérie d’Endos, dans l’État de l’Indiana. Les médecins légistes ont déclaré par la suite que les poumons d’Anthony et Michael Spilotro étaient tellement remplis de sang, qu'ils s'étaient sans doute étouffés, une agonie qui aura duré plusieurs heures. La Outfit avait comme à son habitude décider de gérer ce genre de problème par la violence, mais les fédéraux se sont tout de même posés la question de savoir si John DiFronzo avait eu des liens avec ces deux meurtres. 

Samuel Carlisi
Samuel Carlisi

Contrairement à Joseph Ferriola qui s’est fait construire un immense manoir dans un quartier chic, à Oak Park, John DiFronzo essaya autant que possible de rester sous le radar des agences gouvernementales. En 1989, Joseph Ferriola décède et la Outfit décide de le remplacer par un ancien chauffeur de Joseph Aiuppa, un gangster de la vieille école, Samuel Carlisi, surnommé Sam Wings”. En 1992, un acte d’accusation fédéral est lancé contre différents membres de la Outfit dont John DiFronzo et Samuel Carlisi, accusés d’avoir pris le contrôle d’un casino dans une réserve indienne située dans le comté de San Diego dans l’État de la Californie. L’acte d’accusation est sans équivoque. Grâce à différents enregistrements, Samuel Carlisi et John DiFronzo seront respectivement condamnés respectivement à treize ans et trois ans dans une prison fédérale, mais coup de chance pour John DiFronzo, sa condamnation sera annulée quelques mois plus tard. Libéré, John DiFronzo avait désormais un boulevard pour de devenir le nouveau Parrain de la Outfit de Chicago. En 2005, l’opération Secrets de Famille, lancée par les agences gouvernementales, fera imploser la Outfit. Plusieurs membres de la direction seront inculpés et condamnés pour des meurtres ayant été effectués des dizaines d’années auparavant, tous sauf John DiFronzo. Cette opération entrainera de nombreux repentis qui viendront témoigner lors d’un procès qui s’étalera sur plusieurs mois. Mais alors que le nom de John DiFronzo apparaîtra à plusieurs reprises pendant les témoignages des différents rénégats de la famille, ce dernier ne sera jamais inculpé, voire même interrogé par la justice Américaine, des rumeurs sur une éventuelle collaboration du Parrain de la Outfit firent alors surface. Les médias Américains avaient réussi alors à interroger John DiFronzo, lors d’un diner d’affaires avec des membres de la Outfit, dont son frère Peter, un Capitaine dans l’organisation. A sa sortie, John DiFronzo avait juste déclaré être « étranger » à cette opération et ne pensait pas « être inculpé ».