Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

LES FÉDÉRAUX DELIVRENT DES SECRETS SUR L'ANCIEN PARRAIN DE LA OUTFIT - PARTIE 1

12 Novembre 2021, 17:33pm

Publié par Xav

Suite au décès de l’ancien Parrain de la Outfit de Chicago, John “No Noze” DiFronzo, en 2018, les fédéraux ont récemment décidé de publier des rapports de surveillance, provenant d’agents de terrain ou d’informateurs du gouvernement, sur l’ancien homme fort de la mafia de Chicago. Dans les années 1940, John DiFronzo faisait partie d’un petit gang de rue surnommé les “Three Minute Gang”. La spécialité de ce gang était les cambriolages, avec la particularité, comme son nom l’indique, de dévaliser bon nombre de commerces en moins de trois minutes. Forcément le nom de ce gang est un peu “flatteur”, car en réalité la plupart de ces cambriolages se terminaient soit par des arrestations, soit par des courses poursuites avec la police. La première arrestation de John DiFronzo date de 1946 et c’est trois années plus tard, toujours pendant un cambriolage, qu’il obtient son surnom, qu’il gardera tout au long de son long parcours criminel, No Nose. Suite à cet énième cambriolage, John DiFronzo purgera six mois de prison et à sa sortie, il quittera petit à petit les “Three Minute Gang” pour s’affilier avec des plus grosses pointures comme Paul “Peanuts” Panczko. Comme son nom l’indique, ces individus avaient pour habitude de voler bon nombre de commerces en moins de trois minutes, même si certains cambriolages seront ratés, ce qui mènera au final à la première arrestation de John DiFronzo, nous étions alors en 1946. Suite à ce vol, John DiFronzo sera condamné à six mois de prison et à sa sortie, il continuera une nouvelle fois des cambriolages mais en s’associant cette fois-ci avec une célèbre équipe de cambrioleurs, les frères Panczko. D’origine Polonaise, Joseph, Edward et Paul étaient un trio de cambrioleurs adeptes du crochetage de serrures, d'explosions de coffres-forts et du vol de voitures. De par sa nature discrète et sa capacité à ramener facilement de l'argent, le profil de John DiFronzo intéressa de plus en plus des membres importants de la Outfit, comme Joe "Joe Gags" Gagliano. A cette époque, Joe Gagliano, considéré comme le meilleur exécuteur de Jackie Cerone, gérait une équipe de Soldats à Elmwood Park, dont Joseph “The Clown” Lombardo. Au décès de Joe Gagliano en 1971, John DiFronzo reprendra les rênes d’Elmwood Park et deviendra l’un des plus jeunes Capitaines de la Outfit. 

Contrairement à la plupart des membres de la Outfit, très enclin à la violence, John DiFronzo avait un profil complètement différent. Il était un gangster à col blanc, qui avait un sens de l’affaire aiguisé, n’utilisant le meurtre qu’en extrême recours. Résident à River Grove, une petite ville à proximité de Chicago, John DiFronzo, réunissait au moins une fois par semaine les membres de son équipe depuis un restaurant Italien, qui se situait à proximité de son appartement qu’il occupait avec son épouse. Les années 1970 étaient une très bonne période pour John DiFronzo. Devant la police, John DiFronzo gérait des affaires légitimes. Il était un très bon vendeur de voitures, propriétaire de plusieurs concessionnaires et remontant annuellement aux fiscs Américain des revenus supérieurs à six chiffres. En réalité, ses revenus gagnés légalement étaient une broutille par rapport aux bénéfices engendrés par les rackets de son équipe d’Elmwood Park. En Décembre 1981, les fédéraux ont réussi à capter une réunion d’affaires entre John DiFronzo et deux gros bookmakers, Soldats de la Outfit, Dominic “Large Dom” Cortina et Donald “The Wizard” Angelini. Le but de cette réunion était simple, coordonner toute la “partie jeux” de la Outfit, qui représentait à cette époque plusieurs centaines de millions de dollars par an. Ces réunions hebdomadaires ont permis aux agents du FBI de comprendre petit à petit les habitudes de John DiFronzo. 

John Cerone
John Cerone

John DiFronzo n’avait pas l’habitude de faire des grasses matinées et dès huit heures, il prenait son petit déjeuner au Gene’s Deli, un restaurant appartenant à son chauffeur et garde du corps, Eugene “Lefty” Cacciatore. Généralement il prenait son petit déjeuner avec son frère et confident, le Soldat de la Outfit Peter DiFronzo, Marco D’Amico, qui deviendra par la suite son Consigliere et Peter “Chevy Pete” Destito, un membre de la Outfit spécialisé dans les prêts usuraire. Vers dix heures trente, il allait généralement dans son bureau situé dans une l’une de ces concessions, le Elmwood Motors. Par la suite il allait très souvent dans une entreprise de transport et l'élimination des débris, le D&P Trucking & Construction. Selon le FBI, John DiFronzo était un partenaire “silencieux” de cette société qu’il utilisait comme façade auprès des autorités fédérales. En 1982, le FBI a observé plusieurs réunions de John DiFronzo avec l’Underboss de la Outfit, John Cerone dit Jackie The Lackey, au Gene’s Deli et à l’arrière d’une boutique de vêtements, le Rosanova Tailor Shop. D’après un informateur du FBI, ces réunions avaient pour objectif de préparer John DiFronzo à des futures responsabilités au sein de la hiérarchie de la Outfit. Les deux hommes s’appréciaient. John DiFronzo avait par le passé surveillé les intérêts de John Cerone quand ce dernier était parti en prison dans les années 1970 et était prêt à recommencer si l’Underboss de la Outftit retourner derrière les barreaux suite à son inculpation dans l'écrémage de plusieurs casinos de Las Vegas.