Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

PETER GOTTI PARRAIN DE LA FAMILLE GAMBINO EST DÉCÉDÉ EN PRISON

26 Février 2021, 17:16pm

Publié par Xav

Peter Gotti, Parrain de la famille Gambino, est décédé à l’âge de 81 ans, dans la prison fédérale de Butner dans l’État de la Caroline du Nord. Peter Gotti a toujours suivi les traces de son frère. Né dans le Bronx en Octobre 1939, Peter est issu d'une famille de treize enfants. Comme la plupart de ses frères, John, Gene, Richard et Vincent, Peter commencera très rapidement à travailler pour le compte de la famille Gambino et deviendra l'un de ses Associés dans les années 1960. En plus de ses activités criminelles, Peter Gotti travaillait par la même occasion dans une entreprise d'assainissement, avant de prendre sa "retraite" et de toucher une pension d'invalidité en raison d'un accident de travail. Cette supposée invalidité ne l’empêcha pas pour autant d’arrêter son activité au sein de la famille Gambino, bien au contraire, Peter Gotti s’y consacra désormais à 100%. Après l’assassinat de Paul Castellanno, la famille Gambino est dirigée par son frère, John et Peter qui n’avait encore que le statut de simple Associé vit une possibilité de devenir, enfin, un membre intronisé. Ce fut le cas à la fin des années 1980, Peter Gotti devient un Soldat de la famille Gambino et en récompense, deviendra une année plus tard, un Capitaine.  Peter Gotti était un Capitaine loyal et respecté, qui avait pour rôle de collecter l'argent pour le compte de la famille Gambino. Surnommé « One Eyed Pete » car il était aveugle d'un oeil, Peter Gotti sera aussi appelé par la suite, par les membres, de la famille Gambino, « The Dumbest Don », ou le « Parrain stupide » en raison de son incapacité à pouvoir gérer convenablement une famille de la Cosa Nostra. Au début des années 1990, John Gotti fut condamné à la prison à vie. Depuis l'USP Marion, ce dernier gardait le rôle de Parrain, mais il était évident que dans les rues de New-York, il fallait qu'un Gotti gère les activités sur le terrain. Son fils John Jr fera alors office d'Acting Boss, puis Peter prendra le relais à la fin des années 1990.

A la mort de John Gotti en 2002, il fut évident que Peter Gotti était le candidat le mieux placé pour reprendre les rênes de la famille Gambino. Pourtant, au sein de la famille, les Capitaines étaient un peu sceptiques sur sa capacité à pouvoir gérer une famille aussi importante que les Gambino. Peter Gotti était certes loyal à la Cosa Nostra, mais intellectuellement, il n’était pas aussi “rusé” que son frère. Selon Michael “Mickey Scars” DiLeonardo, Peter Gotti était un “bon Capitaine”, mais il n’avait pas “les compétences et les qualifications nécessaires pour devenir un bon Parrain”. Michael DiLeonardo précisant qu’il aurait refusé le poste de Consigliere quand Peter Gotti arriva au pouvoir. Sa “promotion” au poste de Parrain sera officialisée en 2002,  mais son règne sera de courte durée. Peter Gotti sera très vite inculpé de racket fédéral et de tentative d’extorsion sur l’acteur de films d’action, Steven Seagal. L’acteur, septième dam d'aïkido, en avait assez d’être catalogué toujours aux mêmes rôles, un ex-flic ou ex-militaire en proie à des terroristes ou à des gangsters. Voulant changer définitivement de registre, il demanda à l’un de ses producteurs, Julius Nasso, un Associé de la famille Gambino, de le faire apparaître dans d’autres catégories, mais celui-ci refusa. Ne se laissant pas faire, la situation dégénéra très rapidement et Steven Seagal se fera menacé par le Capitaine de la famille Gambino Anthony “Sonny”  Ciccone et le Soldat Richard "The Lump" Bondi. Pour cette affaire, Peter Gotti sera condamné à neuf ans et demi. Une année après sa condamnation pour racket et extorsion, Peter Gotti sera, grâce au témoignage d’un ancien Associé de la famille Gambino, Sal Mangiavillano, inculpé de complot d’assassinat sur l’ancien Underboss de la famille Gambino, Salvatore Gravano. Peter Gotti venait de signer son arrêt de mort et le juge fédéral sera intransigeant en condamnant le Parrain de la famille Gambino à près de vingt-cinq années de prison, une peine qu’il purgera au départ dans la prison fédérale de Terre-Haute dans l’État de l’Indiana. 

Au début de sa condamnation, Peter Gotti raisonnait comme un Parrain et suivait la même stratégie que son frère, John, ne jamais collaborer de près ou de loin avec les autorités. Mais au fil du temps et les ennuis de santé se dégradant petit à petit, Peter Gotti, essaya, par le biais de ses avocats, de formuler des demandes de libération. Selon ses avocats, Peter Gotti essayait de faire une croix sur son passé criminel, de "réévaluer sa pensée et de considérer ses valeurs morales''. Il ne tente pas de justifier ses actes, ni de se défendre ses choix qui l’ont amené à terminer en prison, il veut maintenant dire à qui veut l’entendre, qu’il n’y a vraiment aucun bénéfice à effectuer une activité illégale”. Cette technique, surprenante pour un individu ayant encore l’étiquette de Parrain sur le dos, n’aura aucune influence sur le juge en charge de ce dossier, qui rejettera une à une ses demandes. En Janvier dernier, les avocats de Peter Gotti formulèrent un énième et dernier appel, suppliant un juge fédéral de laisser leur client terminer sa peine dans la maison de sa fille, à Howard Beach. Les avocats stipulèrent par la même occasion, que les problèmes de santé de Peter Gotti étaient incompatibles avec une incarcération, mais l’étiquette de Parrain de la Cosa Nostra lui collait encore trop à la peau. Malgré son inactivité certaine en prison et malgré le fait, que Peter Gotti n’a pratiquement plus aucune influence dans la famille Gambino, un membre de la Cosa Nostra reste un individu du crime organisé, avec ses réseaux et peut très bien ordonner de commettre un délit voire un meurtre par le biais de quelqu’un d’autre et le juge fédéral décidera, une nouvelle fois, de rejeter cette demande. Suite à son décès, la question que tout le monde se pose désormais est : Qui va devenir le nouveau Parrain de la famille Gambino ?.