Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

MAUVAISE SEMAINE POUR LA FAMILLE GAMBINO

17 Janvier 2021, 16:09pm

Publié par Xav

La nouvelle année commence assez mal pour la famille Gambino, qui risque de voir plusieurs de ses membres terminer derrière les barreaux pendant quelques années. La première affaire découle d’une opération lancée par le gouvernement fédéral en Décembre 2019. Il y a un peu plus d’un an, le Capitaine Andrew Campos, l’Acting Capo, Richard Martino ainsi que différents Soldats et Associés sont arrêtés et inculpés de différentes charges fédérales tenant de la loi RICO. Pour le gouvernement fédéral, Andrew Campos, qui était le propriétaire d’une entreprise de construction, la CWC Contracting Corp, avait élaboré avec Richard Martino, un stratagème permettant de recevoir les meilleurs chantiers dans la ville de New-York. Selon la justice Américaine, des employés corrompus, la plupart Associés à la famille Gambino, auraient payé des centaines de milliers de dollars en pots-de-vin à différents entrepreneurs, afin d’assurer des futurs chantiers de construction dans la ville de New-York. Pour faire fonctionner son entreprise, Andrew Campos et ses Associés passèrent en priorité par HFZ Capital et l’un des cadres de cette société, John Simonlacaj, dont le rôle était de superviser certains des meilleurs projets de développement de la ville. Pour la famille Gambino, John Simonlacaj était une cible privilégiée. Cousin d’un Associé de la famille Gambino et salarié chez CWC Contracting Corp, Mark « Chippy » Kocaj, John Simonlacaj fit passer l’entreprise d’Andrew Camps, dans des chantiers de construction de grande envergure, dont le XI, un complexe de 272 copropriétés, un hôtel de 137 chambres avec des espaces de vente, un projet pouvant rapporter des centaines de millions de dollars. Après avoir passé près de neuf année derrière les barreaux, Richard Martino, s’était lancée à sa sortie, en 2014, dans un stratagème afin d’éviter de rembourser la dette qu’il devait à la justice Américaine, tout en « contrôlant » de nombreuses sociétés liées à la construction ainsi que des pizzerias. Selon les procureurs fédéraux, Richard Martino, un criminel en col blanc, se faisait passer pour un simple salarié de revêtements de sol, la Tarul’s Flooring Company pour essayer de rester sous le radar de la justice. En fin de semaine, la plupart des accusés ont accepté un accord de plaidoyer, prévoyant une peine maximale de vingt années derrière les barreaux pour Richard Martino et Andrew Campos, cinq années de prison pour George Campos, le père d’Andrew Campos et trois années pour John Simonlacaj. Dans ce genre d'affaires, seul le juge fédéral détermine la peine et peut, s' il le veut, suivre ou non les directives des procureurs fédéraux. 

Peter Tuccio
Peter Tuccio

Vous vous souvenez de Peter Tuccio ?. Cet Associé de la famille Gambino avait fait parlé de lui dans les médias Américains, après être apparu à côté de Joseph Merlino, Parrain de la famille de Philadelphie, en plein procès relatif à l’opération East Coast. Cette semaine, Peter Tuccio a décidé, lui aussi, de plaider coupable d’extorsion et d’incendie criminel, un accord qui prévoit une peine maximale de dix années derrière les barreaux, petit retour en arrière. Peter Tuccio avait pris l’habitude depuis quelques mois, d’extorquer le propriétaire d’une petite pizzeria familiale, près de cinq milles dollars par mois. Au bout d’un moment, le restaurateur en avait assez de payer la famille Gambino et décida d’arrêter de payer les membres de la famille Gambino et c’est là que Peter Tuccio entre en scène. Un soir, alors que le restaurateur quittait sa petite pizzeria, il se fit accoster par Peter Tuccio, Jonathan Gurino et Gino Gabrielli. Tous les trois commencèrent à le menacer, lui déclarant qu’il avait le “bonjour” d’un Capitaine de la famille Gambino, à qui il devait de l’argent et en se rapprochant de sa voiture, une Mercedes flambant neuf, Peter Tuccio déclara : “Dis donc, vous avez une belle voiture”. Quelques heures plus tard, les trois Associés de la Cosa Nostra, Peter Tuccio, Jonathan Gurino et Gino Gabrielli se rendirent dans le club social du Capitaine de la famille Gambino et lui parlèrent en premier lieu du refus de paiement, mais aussi de cette fameuse voiture, une très belle Mercedes dernier modèle. Au lieu de passer directement à la menace physique, les Gambino voulaient faire passer un message au propriétaire de cette pizzeria, en mettant le feu à son véhicule. Le soir même, les trois Associés arrivèrent devant le domicile de l’individu en question, la Mercedes était garée dans l’allée de garage. Le problème, c’est que Peter Tuccio, Jonathan Gurino et Gino Gabrielli n’avaient pas remarqué qu’une caméra de surveillance était positionnée sur le toit de la maison, filmant l’ensemble des passages. Les images furent édifiantes. Sur cette vidéo, on pouvait distinguer très nettement Gino Gabrielli en train d’asperger d’essence la Mercedes, mais alors que la voiture s’enflammait, l’Associé de la famille Gambino qui était resté un peu trop proche du véhicule, vit le bas de son jogging s’enflammer. Moins de deux heures plus tard, à l’entrée du Jamaïcain Hospital, une autre vidéo-surveillance filma Peter Tuccio et Jonathan Gurino en train d’accompagner Gino Gabrielli, gravement brûlé à la jambe. Aux urgences, Gino Gabrielli ne se dégonfla pas et raconta aux infirmiers que cette brûlure était due à un simple accident domestique.