Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

DES FÊTES DE NOËL DERRIÈRE LES BARREAUX POUR LA FAMILLE DE PHILADELPHIE

15 Décembre 2020 , Rédigé par Xav Publié dans #Philadelphie

Une nouvelle demande de libération sous caution devrait avoir lieu cette semaine dans un tribunal fédéral de Philadelphie, mais il est fort à parier que Domenic “Baby Dom” Grande célèbre les fêtes de Noël derrière les barreaux. Domenic Grande est inculpé de trafic de drogue et de racket, des charges fédérales qui peuvent l'amener à terminer sa vie derrière les barreaux, mais pour la défense : “Approuver le comportement criminel d’un individu ou discuter d’activité criminelle, n’est pas un crime et notre client maintient fermement son innocence sur ces accusation” déclara l’un des avocats. Pour ce motif et toujours selon la défense, Domenic Grande devrait être maintenu en détention, mais à domicile, sous surveillance électronique et pour prouver sa bonne foie, le Capitaine de la famille de Philadelphie est prêt à mettre sous caution la plupart de ses propriétés. Du côté de Steven Mazzone, l’actuel Underboss s’est payé la défense d’une pointure New-Yorkaise, John Meringolo, qui a déjà défendu, par le passé, des membres de la Cosa Nostra, comme Vincent Asaro, John Gotti Jr ou encore Joseph Merlino. John Meringolo avait obtenu une importante victoire, il y a quelques mois, en faisant acquitter le Parrain de la famille de Philadelphie dans une histoire de racket, l’opération East Coast et obtenu dans la foulée un accord de plaidoyer très avantageux. A cette époque, ce fut une première pour Joseph Merlino, acceptait un accord avec les fédéraux, mais le jeu en valait la chandelle, à peine deux ans derrière les barreaux et les derniers mois effectués dans une maison de transition avant une libération complète en Juillet dernier et un retour à Boca Raton en Floride. La défense de Steven Mazzone sont interloqués par le maintien en détention de leur client, qu’il considère comme un “citoyen modèle” depuis plus d’une décennie, tout en déclarant que “sa mère” avait “besoin de lui”.

Steven Mazzone
Steven Mazzone

Du côté des procureurs, le discours est forcément différent. Pour Domenic Grande, les procureurs fédéraux fustigent cette demande de libération au vu du pedigree criminel de l’accusé : “Domenic Grande a été enregistré plusieurs fois en train de gérer les affaires criminelles de certains membres de la famille de Philadelphie, dans un seul but : extorquer les bookmakers et les prêteurs locaux afin qu’ils versent un pourcentage de leur bénéfice à la Cosa Nostra”. En plus de ces délits, Domenic Grande a été enregistré en train de parler de drogue, demandant à l’un de ses Associés d’être “prudent” quand il parle d’acheter près d’un kilo de cocaïne, mais qu’il devait faire ce “qu’il voulait” afin de vendre la drogue dans les rues. D’après les procureurs, les membres de la famille de Philadelphie voulaient vendre de l’oxycodone contrefait (un antalgique très puissant) déclarant même que ce produit se vendait “vingt dollars pièce” dans les rues. Tous ces enregistrements prouvent formellement l’implication de Domenic Grande dans une organisation criminelle et pour la défense, il sera sûrement très difficile de convaincre un jury de l'innocence de leur client. Dans un procès fédéral, le témoignage d'un témoin peut toujours se discuter, mais un enregistrement, ou on entend formellement un individu parler d’activité criminelle, couplé à un repenti, présent ce jour là, qui confirmera sans nul doute les accusations des procureurs, cela peut faire des ravages. Pour la défense, il sera difficile de faire croire aux jurés, que leurs clients ne font pas partie de la Cosa Nostra quand on entend les déclarations de Steven Mazzone pendant une cérémonie d’intronisation.

Gino DiPietro
Gino DiPietro

Dans cet enregistrement, Steven Mazzone montre aux futurs initiés le pistolet et le couteau posés sur la table : “Maintenant vous allez les utiliser pour nous d’accord ?”, puis Steven Mazzone les met en garde : “Si tu trahis cette famille, tes amis, tu brûleras en enfer pour toujours”. Une fois les membres intronisés, Steven Mazzone les présente aux membres déjà présents dont Domenic Grande qui s’identifie lui-même comme un “Skipper”, un Capitaine de la Cosa Nostra. Pour la défense, cet enregistrement sera sans nul doute un boulet à traîner tout au long du procès. Outre ces enregistrements, le FBI a relancé il y a quelques semaines une enquête sur l’assassinat d’un ancien Associé de la famille de Philadelphie, Gino DiPietro, promettant près de 10 000 dollars à quiconque donnant des informations supplémentaires sur ce sujet. Dans cette affaire, le Soldat, Anthony Nicodemo, fut rapidement arrêté et condamné à près de vingt-cinq années derrière les barreaux, une peine qu’il purge actuellement dans une nouvelle prison flambant neuf à quelques kilomètres de Philadelphie. Anthony Nicodemo a toujours refusé de coopérer sur cette affaire, prétextant au début avoir été victime d’un “car-jacking”, avant finalement d’accepter un accord de plaidoyer avec les procureurs. Dans cette affaire, le gouvernement fédéral a toujours prétexté qu’Anthony Nicodemo n’avait pas agit seul, montrant dans des images de vidéosurveillance, un autre individu s’enfuir du lieu du crime. Depuis l’arrestation de plusieurs membres de la famille de Philadelphie, le gouvernement fédéral communique au “compte-gouttes” les nouvelles informations et il ne serait pas étonnant que ces derniers puissent donner de nouveaux éléments sur l’assassinat de Gino DiPietro dans les prochains jours. A noter, que dans ce meurtre crapuleux, Domenic Grande avait été à un moment suspecté.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :