Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

ANTHONY CASSO ANCIEN UNDERBOSS DE LA FAMILLE LUCCHESE EST DÉCÉDÉ

22 Décembre 2020 , Rédigé par Xav Publié dans #Lucchese

Anthony Casso
Anthony Casso

Anthony Casso est décédé à l’âge de soixante dix huit ans dans la prison fédérale de Tucson du coronavirus. A sa manière, Anthony Casso aura marqué une page très sombre de la famille Lucchese. Une période tumultueuse, de 1989 à 1993, ou pendant ces quatres années, Anthony Casso, qui occupait le poste d’Underboss, utilisera la terreur comme arme principale, assassinant des dizaines d’individus affiliés ou non à la Cosa Nostra, au moindre doute, au moindre soupçon, quatre années de terreur.  Anthony Casso restera un psychopathe, un menteur, un tueur de sang froid, un maniaque, qui adorait assassiner et torturer des gens. Une fois arrêté et après avoir trahi son serment d'allégeance à la Cosa Nostra, Anthony Casso continuera, sous le statut de témoin protégé, à commettre des délits, en soudoyant des gardiens de prison et à mentir au gouvernement ce qui le mènera une fois pour toute à sa perte. Il y a quelques semaines, une demande de libération avait été formulée par l’avocat d’Anthony Casso, demandant à un juge fédéral d'accorder la liberté à son client pour des raisons de santé. Placé sous respirateur et passant la plupart de ses journées dans un fauteuil roulant, Anthony Casso s’était vu rejeté cette demande exceptionnelle. Libérer un individu aussi dangereux, qui aura continué, même après son incarcération, à se vanter d’avoir exécuté et torturé de nombreuses personnes aurait été jugé immoral, même en raison d’un état de santé jugé critique. Anthony Casso avait trahi par le passé la confiance du gouvernement fédéral et pour le juge, qui a dû statuer sur cette demande de libération, Anthony Casso restait un “danger pour la société”. Le propre récit d’Anthony Casso en faisait d'office un candidat difficile à faire libérer, même avec la meilleure équipe d'avocats. Pendant sa collaboration, l’ancien Underboss de la famille Lucchese s’était vanté de plusieurs crimes violents, de meurtre et pour les procureurs fédéraux ils étaient impossible d’en faire un témoin crédible lors d’un procès fédéral. Anthony Casso était un psychopathe et pendant sa collaboration, il racontait d’un air joyeux comment il avait assassiné un jeune homme, qui travaillait dans l’entreprise de contrebande de marijuana gérée par Anthony Casso : “Je lui tire dessus et il tombe dans ma bagnole, il y a du sang partout, c’était vraiment le bordel” raconta Anthony Casso tout en rigolant. Après une pause, Anthony Casso continua son histoire et se tourna vers un procureur fédéral : “Nous déposons son corps dans une tombe que nous avions creusé et tu sais quoi ? il commence à se relever, alors j’ai pris la pelle et je l’ai foutu dans sa bouche”. Les procureurs fédéraux n’ont jamais averti officiellement Anthony Casso, qu'il n’en ferait pas un témoin officiel du gouvernement et ils ont continué à le laisser déblatérer tous ces crimes, plus odieux les uns que les autres et surtout, expliquer sa coopération avec deux anciens policiers du NYPD, Louis Eppolito et Stephen Caracappa. 

Louis Eppolito et Stephen Caracappa
Louis Eppolito et Stephen Caracappa

Contre de l’argent, les deux hommes ont joué les hommes de main pour Anthony Casso, leur fournissant des informations confidentielles, commettant des meurtres par moment. Pendant son témoignage, Anthony Casso raconta comment, avec l’aide de Louis Eppolito et Stephen Caracappa, il avait fait assassiner James Hydell. James Hydell était un Associé de la famille Gambino qui avait participé à la tentative d'assassinat contre Anthony Casso. James Hydell, vivait encore chez sa mère dans une maison à Staten Island, mais les deux policiers le trouvèrent dans une laverie à Brooklyn. Stephen Caracappa et Louis Eppolito l'emmènent dans un endroit isolé et assomment l'Associé de la famille Gambino. Ils ne restaient plus qu'aux deux policiers de ramener James Hydell vivant à Anthony Casso. Ce dernier tortura James Hydell afin qu'il révèle le nom de ses complices. Avant de mourir, il demanda à Anthony Casso de jeter son corps dans la rue pour que sa mère puisse toucher son assurance vie mais l'Underboss de la famille Lucchese n'accordera pas cette dernière faveur à James Hydell. Son corps ne fut jamais retrouvé. Pendant son interrogatoire, Anthony Casso raconta comment il avait récupéré le véhicule des policiers, une Plymouth verte que l’ancien Underboss de la famille Lucchese avait fourni et comment, il entendait James Hydell frapper dans le coffre de la voiture. Anthony Casso, d’un air toujours aussi satisfait, raconta comment il avait torturé l’ancien Associé de la famille Gambino, qui leur donna trois noms, le Capitaine Michael “Mikey Boy” Paradiso et les Soldats Joseph “Joe Butch” Corrao et John “Handsome Jack” Giordano. Les procureurs fédéraux attendront 2005 et le témoignage de Burton Kaplan pour arrêter les deux détectives de police et les faire condamner à la prison à perpétuité. Steven Caracappa décédera en 2017 dans la prison fédérale de Butner, quant-à Louis Eppolito, il décédera deux années plus tard, en 2019, dans le pénitencier fédéral de Tuscon, en Arizona, lieu ou Anthony Casso était incarcéré.

Louis Eppolito et Stephen Caracappa, les flics corrompus d'Anthony Casso - @mafiologie

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :