Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

DEMANDE DE LIBÉRATION REJETÉE POUR L'ANCIEN ACTING BOSS DE LA FAMILLE COLOMBO

31 Mai 2020 , Rédigé par Xav Publié dans #Colombo

Thomas Gioeli
Thomas Gioeli

Avec une date de sortie prévue en Septembre 2024, l’ancien Acting Boss de la famille Colombo, Thomas « Tommy Shots » Gioeli, n’en fini pas de faire parler de lui. Condamné à dix huit ans pour racket et conspiration de meurtre, Thomas Gioeli essaye par tous les moyens possibles d’intenter des procès, soit pour réclamer des millions de dollars au gouvernement, soit afin de sortir de prison pour des raisons de santé. La première affaire s’était déroulée après que Thomas Gieoli chuta lourdement, alors qu’il était en train de jouer à une partie de ping-pong avec d'autres détenus, dans une salle de détente, à proximité des douches du Métropolitan Center. Après des mois de procédure, Thomas Gioeli fut débouté lors d’une audience présidée par la juge fédérale Kiyo Matsumoto, qui jugea que l’ancien Acting Boss de la famille Colombo était seul responsable de sa chute, qui lui couta tout de même plusieurs semaines d’hospitalisation, pour au final, voire l’ancien Acting Boss gagner au civil. Etrangeté du système judiciaire Américain, mais logique dans le sens ou aux Etats-Unis les procédures pénales et civils sont indépendantes l’une de l’autre. Mais malgré cette victoire en demi-teinte, Thomas Gieoli n’avait pas perdu toutes ses facultés et continua, par le biais de son avocat, à faire des demandes de libération, en pleine épidémie de coronavirus et dans une période ou les procédures pénales venant de membres de la Cosa Nostra s’enchainent toutes les semaines. Incarcéré dans la prison fédérale de Danbury dans l’État du Connecticut, Thomas Gioeli est apeuré de voir sa santé se détériorer davantage en cas d’infection au coronavirus. Jouant sur des problèmes médicaux communs à des personnes de son âge, l’avocat de la défense insiste que son client bénéficierait d’une meilleure couverture médicale, si ce dernier pouvait terminer sa peine confinée à domicile et même si Thomas Gieoli n’est éligible à une libération que dans quatre ans. Mais pour le juge en fédéral en charge de ce dossier, sa décision fut claire et rapide. Pour le magistrat Américain, Thomas Gioeli a fait « preuve d’un mépris insensé de la vie humaine et ne mérite aucune compassion ou de compréhension » pour ses problèmes médiaux. Thomas Gioeli souffre, en plus de sa blessure aux genoux, de diabète et de problème cardiaques, des problèmes déjà présents quand Thomas Gioeli était en liberté et qui ne lui ont pas empêché de commettre une multitude de délits pour le compte de la famille Colombo. Et sur cette argument que le juge fédéral continua à justifer sa décision, déclarant que malgré le fait que Thomas Gioeli ne fut pas reconnu coupable de meurtre, « les preuves » sur son implication dans différents assassinats orchestrés par la famille Colombo, « étaient détaillés, macabres et qui ne laissent aucun doute sur son implication ».

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :