Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

LA COSA NOSTRA A NEW-YORK TOUCHÉE PAR L'ÉPIDÉMIE DE CORONAVIRUS

24 Avril 2020 , Rédigé par Xav Publié dans #Bonanno, #Lucchese, #Genovese

Le Coronavirus touche tout public et les mafieux de la Cosa Nostra ne sont pas épargnés. Depuis le début de l’épidémie quatre membres ou Associés sont décédés (Merci Fab) : Augustine « Augie » Guido de la famille Gambino, Ronald « Ronnie Mozzarella » Carlucci et Angelo Moccia de la famille Bonanno et Joseph Zito de la famille Genovese.
 

Joseph Zito
Joseph Zito

Joseph « Joey The Butcher » Zito : Décédé à l’âge de quatre vingt trois ans dans une maison médicale de New-York, Joseph Zito a été pendant des années, un personnage important dans la famille Genovese. Joseph Zito gérait le restaurant « Ruggiero » sur Grand Street, un endroit qui, en façade, faisait de la très bonne cuisine Italienne, mais qui servait aussi de repère aux mafieux des cinq familles de New-York, comme Anthony « Tony Fat » Salerno ou encore John Gotti. Connu sous le pseudonyme de Joey The Butcher, en référence à son père qui faisait d’office d’artisan boucher, Joseph Zito était capable d’utiliser lui aussi un hachoir pour couper de la viande, mais aussi pour aider les intérêts de la famille. En 1990, le FBI lança une opération de grande envergure sur les familles de la Cosa Nostra, la Windows Case. Cette affaire démontra que les cinq familles de New-York s’étaient réunis dans un racket de grande envergure, afin d’utiliser un syndicat corrompu pour l’obtention d’un contrat de près de 150 millions de dollars sur le changement des fenêtres pour les bâtiments étant sous le contrôle de l’Housing Authority (un organisme gouvernemental qui régit certains aspects des logements). Joseph Zito et son mentor, Venero Mangano faisaient parti des inculpés, une affaire gênante pour la famille Genovese, qui entrainera des lourdes peines de prison pour la plupart des accusés. De plus cette opération fut possible grâce à l'aide d'un homme, Peter « Black Heart » Savino, un Associé dans l’équipe de Joseph Zito. Son témoignage stoppera pour de bon Vincent Gigante qui sera condamné à douze années de prison ainsi que Venero Mangano. Quant-à Joseph Zito il sera acquitté de toutes les charges retenues contre lui. En 2001, Joseph Zitto sera inculpé de prêt usuraire et de racket, il sera condamné à près de trois ans dans une prison fédérale. A sa sortie de prison en 2005, Joseph Zito ne sera plus jamais inquiété par le gouvernement fédéral mais avec l’arrivée d’un nouveau Parrain, Liborio « Barney » Bellomo, il sera rétrogradé au rang de Soldat, sous les ordres du Capitaine, Rosario « Ros » Gangi.

Matthew Madonna : Depuis sa condamnation pour l’assassinat de Michael Meldish, l’actuel Acting Boss de la famille Lucchese, attendait sa patiemment sa condamnation dans une prison fédérale. Le problème, est que Matthew Madonna, qui est désormais âgé de quatre vingt quatre ans, a été testé positif au Coronavirus après avoir été hébergé quelques temps dans la prison de Valhalla dans le comté de Westchester. Une fois la maladie décelée, Matthew Madonna a été placé en quarantaine pour sa sécurité personnelle, mais aussi pour celle des autres détenus. Au fil du temps l’état de santé de Matthew Madonna se dégrada, ce qui obligea le bureau des prisons de le transférer dans un hôpital proche de son lieu de détention. Selon le BOP, l’état de santé de Matthew Madonna est jugé « inquiétant » et s'il gagne son combat contre le coronavirus, il devra toujours faire face à un verdict dans l'affaire Michael Meldish et l'éventualité d'une peine de prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle, ce qui fera d’office de condamnation à mort pour l’Acting Boss de la famille Lucchese.

Vincent Asaro : Condamné en 2017 à huit années de prison pour incendie volontaire, le Capitaine de la famille Bonanno, Vincent Asaro, a été libéré de la prison de Springfield, dans l’État du Missouri, une unité médicale spécialisée dans les soins apportés aux prisonniers fédéraux. Depuis sa condamnation, Vincent Asaro a accumulé les problèmes de santé, dont un accident vasculaire cérébrale l’année dernière. Pour ses avocats, son état de sante actuel ne lui permait pas de continuer à purger sa peine normalement, justifiant qu’avec les risques liés au coronavirus, Vincent Asaro était un sujet à risque en cas de contamination au virus. Bien qu’aucun cas de Covid-19 n’ait été signalé dans cet établissement, la maladie, selon les avocats, se propageraient dans tout l’État, ce qui contraint le juge à libérer de prison Vincent Asaro désormais âgé de quatre vingt cinq ans. A ce jour, Vincent Asaro est donc confiné à domicile, même à la fin du confinement, il devra des règles très strictes sur sa libertée surveillée. A noter que son fils Jérôme, âgé de soixante deux ans, condamné à sept ans de prison en 2015, sera libéré le 15 Juin prochain.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :