Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

MAUVAISE NOUVELLE POUR L'ANCIEN ACTING BOSS DE LA FAMILLE COLOMBO

2 Janvier 2020, 16:40pm

Publié par Xav

Thomas Gioeli
Thomas Gioeli

Avec une date de sortie prévue en Septembre 2024, l’ancien Acting Boss de la famille Colombo, Thomas « Tommy Shots » Gioeli, n’en fini pas de faire parler de lui. Condamné à dix huit ans pour racket et conspiration de meurtre, Thomas Gioeli essaye depuis des années d’intenter des procès contre le gouvernement fédéral, pour des motifs plus ou moins farfelues. En 2017 par exemple, il attaqua en justice le bureau fédéral des prisons, le BOP, pour négligence, en raison d’une blessure effectuée en prison, un genou cassé qui lui aurait valu des semaines d’hospitalisation. Tout commença quand Thomas Gioeli, qui était en plein procès pour meurtre et racket, fut incarcéré au Métropolitan Center de New-York. Lors d’une journée sans audience, l’ancien Acting Boss de la famille Colombo voulu, selon lui, s’aérer un peu les esprits, en participant à un tournoi de ping-pong organisé par certains détenus de la prison. Mais malheureusement, en raison d’une fuite d’eau provenant des douches se trouvant à proximité de la salle de jeux, Thomas Gioeli, qui voulu chercher une balle, glissa et tomba lourdement au sol. Pour cette chute, mais aussi selon ses avocats, pour les souffrances endurées pendant toute ces semaines d’hospitalisation, Thomas Gioeli réclama près de dix millions de dollars de dommage et intérêt à la justice. Pour les procureurs fédéraux cette plainte n’est que pure fantaisie et n’a qu’à un seul but, prendre de l’argent au gouvernement fédéral alors même, que Thomas Gioeli doit encore des centaines milers de dollars à des victimes après sa condamnation. Les procureurs fédéraux ironisèrent aussi par la même occasion, qu’au vu de son supposé statut de Thomas Gioeli en prison, il ne s’imaginait pas qu’un Acting Boss de la Cosa Nostra puisse aller rechercher lui même une balle de ping-pong. Cette affaire a été jugée par la juge fédérale, Kiyo Matsumoto, une magistrale habituée aux membres de la Cosa Nostra et en particulier de la famille Colombo. Après avoir entendu les deux parties, cette dernière déclara dans son verdict, que Thomas Gioeli était responsable de son propre accident et de ce fait, il ne pouvait demander aucun dédommagement. Pour la juge fédérale, l’ancien Acting Boss de la famille Colombo était bien au courant des risques encourues en jouant au ping-pong à cet endroit et même si la juge pointe une certaine négligence de part la direction du Métropolitan Center, qui n'a pas réparé la fuite assez rapidement. Les avocats de la défense se démontèrent pas et l’affaire fut donc jugée au civil et curieusement le gouvernement fédéral fut contraint de payer la modique somme de 250 000 dollars à Thomas Gioeli pour son accident. Contraint et forcé, le gouvernement fédéral s’exécuta, il ne restait plus qu’a attendre leur contre-attaque. Après sa condamnation pour racket, Thomas Gioeli et ses avocats en ligne de mire, ont toujours prétexté que leur client ne pouvait rembourser les victimes et le gouvernement fédéral car il n’avait plus de sous. La somme perçue par l’ancien Acting Boss de la famille Colombo servira ainsi à réparer une partie des préjudices causés par Thomas Gioeli pendant une partie de sa carrière criminelle, mais cette somme ne comble pas les 360 000 dollars de dommages et intérêts relatifs à sa condamnation. C’est logiquement une défaite pour Thomas Gioeli, qui même s’il a perçu une sacrée somme en civil, va voir son processus de remboursement s'accélérer et l'ancien Acting Boss de la famille Colombo va devoir s'exécuter à payer sous peine de voir une bonne partie de ses biens saisies par la justice.