Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

UN CAPITAINE DE LA FAMILLE GAMBINO FÊTERA LES FÊTES DE FIN D'ANNÉE EN PRISON

24 Décembre 2019, 07:52am

Publié par Xav

Andrew Campos
Andrew Campos

Alors que Richard Martino, un Capitaine de la famille Gambino, a pu sortir de prison après avoir payé une caution de 4,7 millions de dollars, son ami et Associé en affaire, un autre Capitaine, Andrew Campos, fêtera quant-à lui les fêtes de fin d'année au Métropolitan Center de New-York. Pourtant, cette semaine, les avocats d’Andrew Camps ont essayé de convaincre le juge en charge de ce dossier, que malgré les chargés retenus contre leur client, il était toujours présumé innocent. C’est sur cette présomption d’innocence que les avocats ont martelé le gouvernement fédéral, les accusant de vouloir fermer l’entreprise d’Andrew Campos, la CWC Contrating Corp, une entreprise de construction New-Yorkaise, dont le nom apparaît plusieurs fois dans ce dossier : « Son entreprise a perdu une multitude de financement et la majeure partie de ses clients, des promoteurs immobiliers, ont déjà dû trouver d’autres sous-traitants pour remplacer CWC sur les chantiers » déclarèrent les avocats. Mais le gouvernement fédéral n’a pas ciblé les activités de cette entreprise au hasard. Selon la justice Américaine, des employés corrompus, la plupart Associés à la famille Gambino, auraient payé des centaines de milliers de dollars en pots-de-vin à différents entrepreneurs, afin d’assurer des futurs chantiers de construction dans la ville de New-York. Pour faire fonctionner son entreprise, Andrew Campos et ses Associés passèrent en priorité par HFZ Capital et l’un des cadres de cette société, John Simonlacaj, dont le rôle était de superviser certains des meilleurs projets de développement de la ville. Pour la famille Gambino, John Simonlacaj était une cible privilégiée. Cousin d’un Associé de la famille Gambino et salarié chez CWC Contrating Corp, Mark « Chippy » Kocaj, John Simonlacaj fit passer l’entreprise d’Andrew Camps, dans des chantiers de construction de grande envergure, dont le XI, un complexe de 272 copropriétés, un hôtel de 137 chambres avec des espaces de vente, un projet pouvant rapporter des centaines de millions de dollars. En récompense de ses bons services, John Simonlacag sera gracieusement rémunéré par la famille Gambino. De plus et selon le gouvernement fédéral, John Simonlacag aurait fourni de la main d’œuvre et des matériaux de constructions gratuitement, pour aider Andrew Campos à faire une extension dans son luxueux domicile de Scarsdale. Alors comment la justice Américaine à pu prouver les relations entre les gangsters de la famille Gambino et John Simonlacaj ? tout simplement grâce à des enregistrements téléphoniques. C’est par le bais de Vincent Fiore, Soldat dans l'équipe d'Andrew Campos, que le gouvernement fédéral a ainsi conclu que la famille Gambino gangrénait toujours des projets de constructions dans la ville de New-York. Dans l’un de ces enregistrements, Vincent Fiore, déclara à l’un de ses Associés, que « Chippy » Aka Mark Kocaj, le cousin de John Simonlacaj, pouvait faire « avancer les choses » grâce à un contact privilégié, un dénommé « John Si » (John Simonlacaj). Inculpé le même jour que les mêmes membres de la famille Gambino, John Simonlocaj, qui plaidera non-coupable, sera par la suite licencié d’HFZ Capital. Lors d’une audience préliminaire, les avocats d’Andrew Campos ont naïvement essayé de justifier que le fait que leur client, ne pouvait plus être « un danger pour la société », vu que son entreprise, qui aurait corrompu plusieurs individus, est au bord de la « faillite ».