Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

LE TÉMOIGNAGE D'UN ANCIEN BRAQUEUR REMET EN CAUSE LA DÉFENSE D'UN SOLDAT DE LA FAMILLE LUCCHESE

9 Août 2019, 16:00pm

Publié par Xav

Christopher Londonio
Christopher Londonio

L’affaire portée contre plusieurs membres de la famille Lucchese sur l’assassinat de Michael Meldish, tient désormais essentiellement sur les déclarations faites par le Soldat Christopher Londonio à l’un de ses codétenus, devenu un informateur pour le gouvernement fédéral. Le témoin en question est loin d’être un inconnu de la justice Américaine. David Evangelista est un braqueur multirécidiviste, qui a passé près de la moitié de sa vie derrière les barreaux et par la même occasion un adepte de plusieurs drogues, un toxicomane qui est actuellement l’homme clé des procureurs fédéraux dans ce dossier. Selon les déclarations de David Angelista, alors que Christopher Londonio était incarcéré au Métropolitan Center de New-York, il reçu une visite plutôt inattendue, celle de sa mère qui l’attendait au parloir pour échanger sur le fond de cette affaire. La mère de Christopher Londonio, qui selon les autorités, est bien au courant de l’affiliation de son fils avec la Cosa Nostra, lui aurait déclaré que Steven Crea et son fils, Steven Crea Jr venaient d’être libérés sous caution, ce qui rendit fou furieux Christopher Londonio. Le Soldat de la famille Lucchese ne comprenait pas comment les Crea avaient pu être libérés sous caution, en sachant qu’ils étaient autant impliqués que lui dans l’assassinat de Michael Meldish. C’est visiblement très énervé, agacé, que Christopher Londonio en arrivant dans sa cellule, commença à se confier à David Eganlista, qui vit une opportunité pour sortir plus rapidement de prison en racontant cette petite histoire aux autorités. Pour l’avocat de Christopher Londonio, le témoignage de David Evangelista n’est que pure fantaisie et pour le prouver, ce dernier se base sur les mails envoyés entre Christopher Londonio et sa mère sur la même période depuis la messagerie privée du Métropolitan Center de New-York, des courriers qui montreraient que les déclarations de David Evangelista sont contradictoires et fausses. Dans l’un des e-mails, la mère de Christopher Londonio aurait averti son fils que Steven Crea Sr et Steven Crea Jr avaient vu leur première demande de libération sous caution refusée, remettant ainsi en cause complètement le témoignage de David Evangelista, qui stipulait une visite de sa mère au Métropolitan Center de New-York. Un autre courrier envoyé cette-fois ci à la femme de Christopher Londonio, Ann Meldish, l’ex-femme de Michael Meldish, montre que le Soldat de la famille Lucchese n’était pas du tout au courant de la situation des Crea dans cette affaire. Malgré que le fait que les mafieux inculpés soient incarcérés dans la même prison, les membres de la famille Lucchese avaient été dispatchés dans différents quartiers du Métropolitan Center de New-York. Alors que les procureurs fédéraux avaient déclaré que Christopher Londonio et David Evangelista étaient des compagnons de cellule, des documents qui seront présentés le jour du procès, prouveront selon l’avocat du Soldat de la famille Lucchese, que les déclarations effectuées par les procureurs fédéraux sont mensongères. De plus, une fois qu’un détenu du Métropolitan Center a terminé sa visite au parloir, il s’écoule un laps de temps non négligeable, ou celui-ci doit attendre des fois plusieurs heures avant d'être ramené en cellule. Selon l’avocat de Christopher Londonio, en imaginant que la scène que raconte David Evangelista se soit réellement déroulée, il est fort probable que son client aurait profité de cette attente, pour murement réfléchir sur les conséquences de raconter des détails pouvant l'incriminer à un détenu lambda.