Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

PLUSIEURS INTERROGATIONS SUR L'ASSASSINAT D'UN ASSOCIÉ DE LA FAMILLE LUCCHESE

26 Juillet 2019, 15:44pm

Publié par Xav

Le domicile de Vincent Zito
Le domicile de Vincent Zito

L’assassinat d’un Associé affilié à la famille Lucchese en Octobre dernier, Vincent Zito, reste encore un mystère. Lorsque Vincent Zito, connu des autorités pour ses activités d’usurier et d’extorqueur, avait été retrouvé tué par balle dans sa maison de Sheepshead Bay à Brooklyn, les services de police avaient tout d’abord pensé qu’il s’agissait d’un suicide. Mais rapidement et après des constatations d’ordre médicale, les autorités étaient désormais persuadées qu’il était en effet très difficile de se tirer soit même deux balles dans la tête et ont alors conclu que Vincent Zito avait été assassiné. Très rapidement, les services de police se sont concentrés sur les activités d’Anthony Pandrella, un Associé de la famille Gambino et ami de longue date de Vincent Zito. En effet, le quartier de Sheepshead Bay était filmé en permanence et les agents fédéraux accompagnés des services du NYPD ont remarqué que le jour du meurtre de Vincent Zito, Anthony Pandrella avait été vu en train de rentrer et de sortir tranquillement du domicile de l’ancien Associé de la famille Lucchese. Ce détail intrigua fortement les forces de police qui décidèrent d’arrêter et d’inculper Anthony Pandrella de vol qualifié et du meurtre de Vincent Zito. Anthony Pandrella qui habitait à moins de deux kilomètres de l'Associé de la famille Lucchese aurait même laissé sa propre arme sur les lieux du crime et son ADN aurait été retrouvé sur la gâchette. Cet assassinat crapuleux aura sans doute sa place dans le classement des meurtres les plus stupides orchestrés par des individus affiliés à la Cosa Nostra avec celui de Francesco Cali, mais il y a quelques semaines, un retournement de situation inattendu relança cette affaire. En effet, il fut avéré que deux jours avant le meurtre de Vincent Zito, celui-ci avait écrit un dernier testament qui léguait l’ensemble de ses biens à ses deux filles et ignorait par la même occasion, complètement son fils avec lequel il vivait au moment de son décès. Dans ce testament qui fut présenté à la justice un mois après l’inculpation d’Anthony Pandrella, il est stipulé que le domicile de Sheppshead Bay revenait à ses deux filles pour une valeur marchande de près de 1,2 millions de dollars. Le fait de déshériter entièrement Joseph Zito laissa les enquêteurs assez perplexes et pour éviter de s’orienter vers une nouvelle erreur judiciaire, les services de police essayèrent d’explorer de nouveau l’agenda de Joseph Zito, qui ne laissa rien de particulier. Lors de l’arrestation d’Anthony Pandrella, Joseph Zito avait assisté à la comparution de l’Associé de la famille Gambino devant un tribunal et avait juste déclaré qu’il « espérait » qu’Anthony Pandrella « puisse vivre le plus longtemps possible afin qu’il puisse pourrir en prison ». Lors d’une dernière interview attribuée à un journal Américain, Joseph Zito avait déclaré que c’était son propre fils, Vincenzo, qui rentrait de l’écolé, avait retrouvé son grand-père étendu sur le sol de son salon. L’avocat d’Anthony Pandrella va surement insister sur le fait que cet assassinat aurait pu être exécuté par des membres de la famille de Vincent Zito, mais un appel téléphonique d’Anthony Pandrella effectué auprès d’un Capitaine de la famille Gambino, George Lombardozzi, quelques heures après ce meurtre intrigue fortement les enquêteurs En attendant, Anthony Pandrella reste incarcéré sans caution possible et risque selon la juridiction de l’État de New-York, la peine de mort s’il est reconnu coupable.