Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

UN SOLDAT DE LA FAMILLE LUCCHESE RECONNU COUPABLE

6 Juin 2019, 16:58pm

Publié par Xav

Matthew Madonna et Joseph DiNapoli
Matthew Madonna et Joseph DiNapoli

Le procès d’Eugene Castelle s’est terminé avec des précisions de John Pennisi, sur l’organisation des équipes dans la famille Lucchese. Quand le Parrain actuel Vittorio Amuso était encore en liberté, le crew de Brooklyn était l’un des plus influents, mais avec son incarcération, les autres équipes implantées dans New-York ont commencé à prendre de l'envergure, ce fut le cas de l'équipe du Bronx. Rapidement, ils prirent le contrôle de la famille et même si Vittorio Amuso restait sur le papier le Parrain, Steven « WonderBoy » Crea ou encore Matthew Madonna étaient tellement respectés dans les rangs des Lucchese, que Vittorio Amuso ne pouvait qu'approuver cette nouvelle réorganisation. Mais au fil des années, l'ancienne équipe de Brooklyn, pour exister et essayer d’apporter une certaine influence dans les activités criminelles de la famille, garda son siège dans son quartier d’origine, mais opérait le plus souvent à Staten-Island : « Nous étions la faction de Brooklyn, mais nos affaires étaient concentrées essentiellement à Staten-Island » déclara John Pennisi. Ce dernier, qui au fil des jours du procès d’Eugene Castelle, se révéla comme un individu solide, très convainquant, continua à raconter sa vie dans la famille Lucchese. Il raconta qu’en 2013, le jour de l’anniversaire de sa femme, il fut appelé pour se rendre dans une maison de Staten-Island. Le moment tant attendu était arrivé, John Pennisi savait qu’il allait être intronisé dans la Cosa Nostra, mais comment faire ?. En effet, malgré le fait que John Pennisi sentait une certaine euphorie de pouvoir être initié dans la famille Lucchese, surement un rêve de gosse, cela tombait aussi un jour qui était l’un des plus importants pour sa femme. Mais John Pennisi savait pertinemment qu’il était impossible de déroger aux règles établies de la Cosa Nostra, c’était la vie qu’il avait choisie et s’en alla de chez lui pour se rendre à ce fameux rendez-vous. Arrivé sur place, il fut accueilli par plusieurs membres de la famille Lucchese qui l’accompagnèrent au sous-sol de la maison. Matthew Madonna, Acting Boss de la famille, présidait la cérémonie et lui demanda de s’asseoir. En face, sur une table se trouvait une arme à feux, un couteau, une photo d’un saint, un cendrier et un briquet. Matthew Madonna lui demanda de quel doigt il allait tirer sur la gâchette. John Pennisi montra son index et Eugene Castelle aka Eugene Castellucci se leva et lui piqua son doigt : « Mon sang coulait sur l’image sainte et ils m’ont demandé d’éteindre les flammes en me frottant les mains. En suite Matthew Madonna m’a dit que je si je devais trahir un membre de la famille, mon âme brulerait comme le saint qui brûle actuellement ». Lors de ce procès, Eugene Castelle, qui écoutait attentivement les propos de John Pennisi, ne broncha pas. Son témoignage fut implacable et il fallut seulement quelques heures aux jurés pour faire condamner Eugene Castelle de jeux illégaux et de conspiration de racket. Le Soldat de la famille Lucchese pourrait faire face à une vingtaine d'année derrière les barreaux lors de son verdict prévu en Septembre prochain. En attendant, Eugene Castelle a eu la possibilité de pouvoir être libéré sous caution en attendant de recevoir sa peine de prison. Reconnu non-coupable d'aucun crime violent, le juge fédéral accepta sa mise en liberté après qu'Eugene Castelle ait pu mettre sa maison sous caution pour près de 500 000 mille dollars. Son avocat déclara que lors de la prochaine audience, il essayera de convaincre le juge de ne pas être trop sévère avec son client, justifiant que de faire condamner Eugene Castelle pour jeux illégaux serait incompréhensible, alors que le gouvernement Américain aurait l'ambition dans les prochains mois à légaliser le plus possible les jeux d'argent.