Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

ANTHONY GRAZIANO ANCIEN CONSIGLIERE DE LA FAMILLE BONANNO VIENT DE DÉCÉDER

25 Mai 2019 , Rédigé par Xav Publié dans #Bonanno

Anthony Graziano
Anthony Graziano

Anthony « TG » Graziano, ancien Consigliere de la famille Bonanno vient de décéder, il était âgé de soixante dix huit ans. Anthony « TG » Graziano a toujours été considéré comme un dur à cuir dans la famille Bonanno. Intronisé dans la Cosa Nostra au milieu des années 1970, il devint rapidement, un Capitaine influent dans les années 1980. Fidèle à son serment d’allégeance, Anthony Graziano était un individu extrêmement respecté, brutal, impliqué dans de nombreux assassinats liés à la famille Bonanno. En 1990, Anthony Graziano sera condamné à cinq années de prison pour évasion fiscal, une peine qu’il purgera au pénitencier fédéral de Loretto dans l’État de la Pennsylvanie. Quelques heures avant que le juge ne puisse rendre son verdict, Anthony Graziano avait déclaré, sans jamais confirmer sa présence dans la famille Bonanno, que ce dernier gagnait son argent légalement : « Je suis un courtier, je travaille avec certaines personnes ». Pendant son incarcération, Anthony Graziano était un peu le chef de la prison. Accompagné de différents Associés ou membres de la Cosa Nostra, ce dernier n‘hésitait pas à narguer les gardiens de prison en les provoquant du regard ou en se moquant ouvertement d’eux lors des différentes promenades, un comportement qui fit l'admiration des prisonniers de la prison. A sa sortie en 1993, il se rapprocha du nouveau Parrain, Joseph « The Ear » Massino, et devint rapidement un membre clé de cette organisation criminelle, en étant promu au début des années 2000, au poste de Consigliere. Mais en Juillet 2003, Anthony Graziano sera inculpé de racket, de conspiration dans deux assassinats liés à la famille Colombo et condamné à neuf ans de prison. A l’énoncé du verdict, Anthony Graziano ironisa auprès des procureurs qui l’avaient inculpé : « Si j’avais été plus jeune, j’aurai gagné cette affaire ».  Malgré sa condamnation, sa position dans la famille Bonanno ne fut pas mise à mal, il gardera même ses fonctions de Consigliere, seulement d’autres éléments qui interviendront pendant son incarcération, feront que TG, comme il est surnommé dans le milieu, deviendra par la suite un membre lambda de la famille Bonanno. Le motif de cette rétrogradation ? l’affichage de ses trois filles dans une émission de téléréalité, Mob Wives. Lana, Jennifer et Renée ont tous été mariées avec des membres de la famille Bonanno. La première Lana fut l’épouse pendant quelques années de l’actuel Consigliere de la famille Bonanno, John « Porky » Zancocchio. A cette époue, Anthony Graziano est une personne important dans l’organsiation familiale et John Zancocchio en profita pour augmenter son influence chez les Bonanno. Mais son mariage avec Lana se passait très mal. Caractérielle, Lana n’hésitait pas à menacer son mari et pire encore, de l’insulter devant des membres de la famille Bonanno, une situation que John Zancocchio ne pouvait plus supporter et décidera de divorcer deux années plus tard. Anthony Graziano savait que cette émission de téléréalité pouvait être néfaste pour son buisiness et décida tout simplement de couper avec les ponts avec ses trois filles. A sa sortie de prison en 2011, Anthony Graziano retourna dans les rues de New-York et réintégra les rangs de la famille Bonanno. Sous étroite surveillance, Anthony Graziano essaya de se faire discret et passer par son propre beau-fils, le mari de sa fille Renée, Hector Pagan. Alors certes, Anthony Graziano était en froid avec ses trois filles, mais le buisiness passait avant tout et l’ancien Consigliere de la famille Bonanno, pensait qu’en travaillant en étroite collaboration avec son propre beau-fils, cela lui éviterait des ennuis avec les services de police, il se trompa. En effet, Hector Pagan, considéré comme un Associé dans la famille Bonanno, collaborait avec le gouvernement fédéral et enregistrer Anthony Graziano entrain d’extorquer des individus. Des enregistrements compromettants qui feront condamner Anthony Graziano à dix neuf mois de prison pour racket et extorsion. 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :