Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LCN

PEINE CONFIRMÉE POUR VINCENT ASARO

28 Avril 2019 , Rédigé par Xav Publié dans #Bonanno

Vincent Asaro
Vincent Asaro

La deuxième cour d’appel du circuit de Manhattan a confirmé la peine de huit années de prison pour incendie volontaire pour le Capitaine de la famille Bonanno, Vincent Asaro. En Juin 2017, ce dernier avait pour la première fois de sa longue carrière criminelle, décidé de plaider coupable pour éviter de terminer sa vie derrière les barreaux. Devant la juge fédérale, Vincent Asaro, bras croisés, avait déclaré : « J’ai demandé à une personne de bruler sa voiture, J’ai pris des dispositions pour que mon ordre soit effectué ». Cette mise en scène avait fortement déplu à Vincent Asaro, mais pour son avocate, il était nécessaire que le Capitaine de la famille Bonanno puisse reconnaitre ses crimes pour éviter une longue peine de prison. Mais lors du verdict, la juge fédérale décida d’accepter cet accord de plaidoyer, mais aussi de prendre en compte une partie des remarques des procureurs fédéraux, qui demandaient que la juge puisse utiliser, lors de son verdict, l’ensemble du passé criminel de Vincent Asaro. Les procureurs qui étaient encore énervés d'avoir perdu un procès contre le Capitaine de la famille Bonanno quelques mois auparavant, avaient souligné dans leur rapport final, que Vincent Asaro avait participé au fameux casse dit de la Lufthansa et même si ce dernier avait été déclaré non-coupable lors de cette affaire. Furieux, les avocats de Vincent Asaro avaient stipulé par la suite que : « Même si le jury avait décidé d’acquitter Monsieur Asaro de toutes les charges retenues contre lui, la juge fédérale a remis en cause catégoriquement la véracité et la crédibilité des jurés présents lors de ce procès ». La peine maximale pour un incendie volontaire est de cinq à six années de prison. En acceptant de plaider coupable, Vincent Asaro espérait pouvoir sortir du tribunal en homme libre, pensant que la juge allait prendre compte ses mois de détention depuis son inculpation. Les avocats de la défense ont donc fait appel de ce verdict, mais le panel de trois juges a conclu que le jugement rendu en 2017 contre le Capitaine de la famille Bonanno était « juste » et que la juge avait bien fait de citer des crimes antérieurs dans la prononciation de son verdict. Car même si ces délits n’ont pas été commis personnellement par Vincent Asaro, ils ont été orchestrés par plusieurs de ses Associés : « Ces anciennes infractions ont néanmoins éclairé la juge pour confirmer que Vincent Asaro était un individu dangereux pour notre société et pour notre communauté » déclarèrent les juges dans leur rapport. Revenant sur son dernier crime, l’incendie volontaire d’un véhicule appartenant à un individu qui lui aurait coupé la route dans les rues de New-York, les juges stipulèrent que ce : « crime n’était pas simplement un accès de colère incontrôlé, mais un exemple de la capacité de Vincent Asaro à exercer son pouvoir dans ce monde souterrain pour intimider et nuire des citoyens respectueux de la loi ». Vincent Asaro est actuellement incarcéré dans la prison fédérale de sécurité moyenne de Loretto dans l’État de la Pennsylvanie, sa date de sortie est prévue le 22 mai 2022, il aura alors quatre vingt sept ans.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :